Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Solo Leveling - Tome 1


    The_PoP
    • Scenariste: Chugong Dessinateur: Dubu Coloriste: Dubu Editeur: Delcourt Note :
      Résumé:

      Lorsque d'étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l'humanité a dû trouver une parade pour ne pas finir massacrée entre les griffes des monstres qu'ils ont apportés avec eux. Dans le même temps, certaines personnes ont développé des capacités permettant de chasser. Ces combattants intrépides n'hésitent pas à foncer au coeur des donjons pour combattre les créatures qu'ils abritent.

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Action
     Share

    Etrange histoire que celle du webcomics Solo Leveling, initialement parut sous forme de livre, il a ensuite été adapté avec succès en série webcomics. C'est ce webcomics que l'on pourra découvrir grâce au nouveau label Delcourt : Verytoon que nous avons déjà présenté sur 1001bd. Ici il s'agit donc de la parution papier de ce manga coréen à succès. 

     

    Il faut le dire d'emblée, je ne suis plus du tout lecteur de manga depuis dix ans, mes références datent un peu, et je ne me suis pas senti emballé particulièrement par le topo initial de cette série. Comme une grosse grosse impression de déjà vu. 

    Et contre toute attente j'ai plutôt passé un bon moment de lecture. Les dessins sont de qualités, les mises en scènes claires, les personnages bien amenés et si l'histoire ne brille pas non plus par son originalité, le tout fonctionne plutôt bien et donnera aux amateurs une nouvelle série papier à suivre et à découvrir. Bon par contre clairement c'est du shonen action fantasy pur jus hein, vous êtes prévenus. 

    Pour ceux qui souhaitent s'en faire une idée plus précise, cela se passe ici : https://www.verytoon.com/serie/solo-leveling/episode/2644

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il y a 12 heures, The_PoP a dit :

    Comme une grosse grosse impression de déjà vu. 

    Ah oui forcement 😄😄😄 

    Solo levelling surtout sur le debut c'est plutot le haut du panier des Isekai et autre truc dans le genre. Ma fillle veut absolument que je l'achete.....

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 14 heures, poseidon2 a dit :

    Je pense que @The_PoP faisait reference au fait que je disais que c'était plutot dans les meilleurs du genre en ce moment 😛

    oui, j'y ai pensé mais après coup !! 😅

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 15 heures, poseidon2 a dit :

    Je pense que @The_PoP faisait reference au fait que je disais que c'était plutot dans les meilleurs du genre en ce moment 😛

    ça c'est mon côté taquin oui...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Concernant l’histoire, il n’y a rien à dire, enfin rien à dire de désagréable : il y a de l’action, un univers et un graphisme bien travaillé, un héros pour qui n’est rien facile et qui va devoir bosser pour monter en niveau !!

    Mes remarques sont plus de côté de l’édition ou du choix de mise en page plutôt. Comme vous le savez, solo leveling est avant tout un webtoon avec une mise en page verticale pour un défilement optimum. Le rythme de l’œuvre tient dans la position des images, leur forme et surtout l’espacement lors du défilement, on peut ainsi augmenter le suspens en laissant un plus grand vide. Difficile pour les éditeurs de publier l’œuvre en respectant cela, ou alors il faudrait quadrupler le nombre de volumes !!

    Quel que soit l’éditeur qui se soit prêté au jeu (j’en ai testé 4 pour le moment sur l’adaptation de webtoon), il faut remanier les cases pour en mettre le plus possible sur une page. D’abord pour une question financière pour l’éditeur et pour le lecteur : pour éviter de finir avec beaucoup de volumes ou des mangas bien épais et bien chers, il vaut mieux revoir la mise en page.

    C’est là que les choix de Delcourt ne sont pas toujours judicieux. D’abord il y a des pages qui se retrouvent un peu surchargées, ensuite certaines images qui prenaient la totalité de l’écran se retrouve très réduites et on ne voit plus le détail du dessin. Ce qui est dommage quand il s’agit de décors ou de paysages. Enfin, pour ceux qui auraient lu le webtoon, l’ordre des images a été légèrement modifié par moment. Après, l’édition est de très belle qualité, la couverture est magnifique et on a un beau rendu sur les couleurs.

    On s’habitue vite à cette mise en page, et pour le nombre de chapitres (12) et le prix, c’est très correct. Pour information, pour un prix équivalent chez les concurrents, on en a un plus épais (mise en page moins serrée) et un plus mince avec moins de chapitres mais plus proche de l’œuvre originale. Le point positif c’est qu’ils ont tous le même format !!

    En conclusion, Delcourt a fait un très bon choix pour lancer son label Kbooks, solo leveling est un très bon webtoon, on en est au chapitre 152 au moment où j’écris et c’est toujours en cours. Je lui mets la note de 4.5.

    • Like 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 2 heures, Kevin Nivek a dit :

    dessin animé

    Moi je la fait chier avec ca. Elle me dit :

    - Nannn un animé c'est pas un dessin animé.

    - Alors je lui dit: et les chevalier du zodiaque c'est quoi ?

    - Ben un animé ....

    - Ben non. Et c'est quoi la difference ? les deux sont bien des dessins qui sont animés ?

    - nan ca a rien a voir !

     

    Et la elle part 😄 😄😄 

    biensur je recommence tout les deux jours sinon c'est pas drole 😄

     

    • Haha 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 2 heures, Kevin Nivek a dit :

    14 ans . Et elle est en pleine période « animés » je me fais engueuler quand je dis manga ou pire encore : dessin animé 😅

    à 14 ans, la mienne lisait en boucle dengeki daisy, bon elle lisait les autres aussi mais celui-là, elle l'a lu plein de fois !! je te l'aurais bien conseillé, mais certains tomes sont devenus très chers !

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 23 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • La cour des miracles - Tome 3 - Le crépuscule des miracles
      Note :
      La fin de la trilogie de la cour des miracles s'annonçait dantesque après un tome 2 dur et sanglant. Il ne pouvait donc en être autrement et le lecteur ne sera ni surpris ni déçu puisque toutes les personnages secondaires se retrouvent à affronter leurs destinées dans ce tome dense, intense, et une nouvelle fois romanesque. On est pas dans de l'Alexandre Dumas ici puisqu'on y parle toujours et avant tout des gueux, mais l'on sent son ombre planer sur l'ensemble de cette série plutôt très réussie. Si le dessin inspiré et original de Julien Maffre qui a également réalisé le remarqué Stern vous plait comme à moi, vous ne pourrez qu'aimer cette cour des Miracles. Si ce n'est malheureusement pas le cas pour vous, rabattez vous sur le Roy des Ribauds 🙂

       
        • Like
      • 0 réponse
    • La geste des princes démons t2 : Malagate le monstre
      Note :
      Fin du premier diptyque d'adaptation du prince des étoiles de Jack Vance avec la fin de l'histoire de notre premier prince.

      Autant vous prévenir, ce deuxième tome est la suite direct du premier et nécessite absolument de lire les deux tomes d'un coup pour ne pas être perdu si on ne connait pas l'œuvre de Jack Vence. Et le problème de faire cela est que cela amène invariablement à comparer le premier tome au second. Et malheureusement ce deuxième tome n'atteint pas les prouesses du premier. Déjà fini les essais du types double page dépliable avec de sublime dessin. ON n'a pas non plus de descriptions au design innovant comme celle de l'histoire des Princes des étoiles.

      Non ici on est plus dans l'action et dans l'aventure pour résoudre le premier mystère. Et cela est nécessaire et je n'aurais rien dit si les explications étaient limpides et claires. Mais la dessus je n'ai, après lecture, aucune certitude sur le fait d'avoir tout compris. Sur l'ensemble du diptyque je trouve que les "prince des étoiles" qu'on nous a présenté... auraient mieux fait de ne pas être là pour alléger le récit. Là j'avoue très clairement que je ne comprends pas à quoi ils servent dans le récit ni même si notre prince démon (sincèrement deux fois "prince" c'est nul ca embrouille le lecteur) est ou non un prince des étoiles et si c'est le cas, en quoi ça lui sert (ou en quoi c'est exceptionnel) d'être un prince des étoiles.

      Bref si l'ensemble donne d'excellente bases et une belle bouffée de space opéra avec un graphisme au top et une aventure spatial majestueuses, les détails du scénario sont trop flous pour qu'on soit sur d'avoir bien tout compris. Ça donne plus envie de lire le livre qu'autre chose au final 🙂
      • 5 réponses

    • Solo leveling tome 3
      Note :
      Jinwoo et Jinho sont sortis sains et saufs du traquenard mené par Hwang Dongsuk, ils décident de s’associer pour conquérir des donjons de niveaux C, Jinwoo en retirant de l’expérience et faisant évoluer son niveau, Jinho pour la renommée et pouvoir ainsi devenir chef de guilde. Sauf qu’ils commencent à attirer l’attention et Jinwoo va avoir de plus en plus de mal à cacher son double éveil et ses capacités, surtout que des ennemis puissants sont à l’approche.

      Solo leveling ne baisse pas, ni en matière de rythme, ni d’intérêt ; je dirai même que cela va en progressant, on découvre un peu plus les enjeux qui gravitent autour des donjons et combien la situation de Jinwoo est spéciale.

      L’édition est vraiment de qualité, les couvertures rehaussées de doré sont sublimes et on se fait à la mise en page (par rapport au webtoon), il y a quand même des moments où l’enchainement de la lecture des images n’est pas évident mais c’est un petit bémol pour un grand manhwa. Vivement la suite !

      Et pour les impatients, la série est disponible sur verytoon, 71 chapitres pour le moment, le tome 3 s’arrête au 37 et la série, toujours en cours en est au 168 à ce jour.
      • 5 réponses
    • Nos differences enlacées t1
      Note :
      Les Yaoi et les Yuri on le vent en poupe et Meian fait partit de ces maison d'édition qui font de tout et qui surf sur cette mode. Voici donc un nouveau Yuri (manga de romance entre 2 filles) tout mignon tout plein mais un peu trop haché à mon gout.

      En effet si la relation est bien pensée et bien décrite, avec un questionnement sur la différence d'Age qui nous sert de fil rouge et revient sur le devant de la table à chaque problème, le choix de ne nous montrer que des petites scénettes de 2 pages est un peu déroutant.

      On passe du coq à l'âne et, si cela permet de suivre rapidement nos protagonistes sur le long terme, cela nous laisse un peu spectateur, limite voyeur. En effet on ne prend que quelques partie de leurs histoires et non pas l'histoire complètes avec une sélection un peu trop "à l'eau de rose" pour moi. Très peu de friction dans ce couple là ou, à cause des enchainements de petites scènes, on a l'impression que l'on a passé une année à suivre nos deux jeunes filles.

      En bref, c'est mignon tout plein mais ça ne prend pas de risque dans la présentation de la relation... ça ne dépasse donc pas le mignon.
      • 2 réponses
    • The magicians : L'histoire d'Alice
      Note :
      Alors la recette audacieuse d'un one shot fantastique qui marche : vous prenez Harry Potter, les mondes de Narnia, le magicien d'Oz et un soupçon de tapisserie de Fionnavar, vous mélangez le tout bien énergiquement. Avant de servir vous ajoutez une pincée de regard adulte sur une histoire qui semble pour ado et vous obtenez "The Magicians, l'histoire d'alice".

      Je ne saurais vraiment quoi vous dire de plus que cela. C'est vraiment ce qui ressort après lecture. En gros si vous êtes fan de ce genre de littérature, vous aimerez à n'en pas douter. Par contre SI ce genre d'apprentissage de la magie et d'aventure de jeune héros/magicien ne vous intéresse pas, passez votre chemin.

      On pourra bien dire que la narration est bien faites, les dessin sympa et que ce comic offre un long moment de lecture vu qu'il s'approche autant du livre illustré que de la bande dessinée, si vous n'aimez pas les titres suscités, pas la peine d'essayer.

      Moi ça m'a rappelé de bon souvenir de lecture de jeunesse. Et rien que ça c'est pas mal car ensuite c'est partis directement dans la bibliothèque de ma fille 🙂
       

       
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...