Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Spiderlouze - Tome 1


    Kevin Nivek
    • Scenariste: Ced Dessinateur: Stivo Coloriste: Stivo Editeur: Jungle Note :
      Résumé:

      Entre les différents acteurs, le multiverse et des pouvoirs surprenants, Spiderlouze a plus de chance d'être à côté de la plaque que d'être un grand super-héros ! La parodie de l'univers de Spider-man, le super héros le plus emblématique de l'univers Marvel !

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Humour Prix: 15 Nb de pages: 120
     Share

    Le talentueux auteur Ced continue de sévir avec son humour irrévérencieux ! Après Star wars , il s'en prend aux super-héros à collants Marvel , avec en tête de gondole : Spiderman . Des caméos d'autres héros feront irruption mais l'homme araignée représente l'essentiel de la lecture . Ced fait une nouvelle fois mouche avec une version parodique des aventures de Spiderman , toujours sur 4 cases par sketch il use de scènes connus du héros et les adapte à sa guise ; plutôt il s'engouffre dans les brèches . Vous vous êtes sûrement posé la question à la lecture de ses aventures : il jette sa toile partout sur les murs des immeubles , mais que se passe t'il si une fenêtre est ouverte ? Sur qui ou quoi la toile va t'elle s'accrocher ? Il détourne avec talent les pouvoirs des némésis de "Péteur Parcoeur" et se sert de scènes mythiques des films , peut-être mieux connus que les histoires parues en comics . Stivo le dessinateur réalise un travail graphique dans un style "numérique" fidèle aux dessins animés sortis récemment au cinéma . Les personnages sont facilement reconnaissables , et si une bonne culture du personnage et de ses aventures amène un plus à la lecture , ce n'est pas indispensable pour saisir les gags . Un premier tome réussi qui en appelle d'autres car comme l'univers Star wars , le monde Marvel est une source inépuisable d'inspirations , surtout lorsqu'on a le talent de Ced pour détourner les situations 🙂 

    planche1.jpg

    Planche2.jpg

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   1 membre, 2 anonymes, 29 invités (Afficher la liste complète)

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Speranza D'or et d'ivoire
      Note :
      Speranza débute une nouvelle série d'Eric Cobeyran et Achille Braquelaire avec une journaliste d'investigation pour héroïne. Les deux scénaristes s'inspirent de faits réel de notre époque pour construire leur fiction. Plusieurs thématiques sont annoncées comme l'écologie, la misère et la lutte contre les inégalités, la société numérique et biens d'autres. Ce premier tome propose une histoire complète sur le trafic illégal de l'ivoire à destination de la Chine, comme le titre le laisse sous-entendre. La journaliste mandatée pour remonter la piste de l'assassinat d'un homme combattant le braconnage des éléphants en Tanzanie. Les deux auteurs mélangent action, aventure en pays exotique et récit policier avec cette enquêtrice en herbe. Les dessin sont réalisés par Salaheddine Basti dans un style réaliste, très classique.
      Le sujet est très actuel avec les moyens énormes utilisés par les braconniers ayant recours au meurtre pour continuer de massacrer les éléphants pour l’ivoire. Ce premier tome de Speranza pose la problématique pendant que cette journaliste accomplit des merveilles avec des articles causant l’arrestation de personnes intouchables. La fin annonce un prochain reportage d’investigation.  
      • 0 réponse
    • (Dé)rangée tome 2
      Note :
      Suite du diptyque sur la petite voix que l'on a dans la tête et que l'on n'écoute jamais. Celle que l'on ferait mieux d'écouter justement.

      Deuxième tome donc et peut-être tome en trop. J'avais été charmé par le premier tome qui nous montrait l'intérêt de prendre du recul et de faire, de temps en temps, le point sur sa vie.

      Celui-ci remet le couvert en mode "tient il manque quelque chose" et nous propose cette fois de réfléchir sur la vie "idéale" que nous présente la société : un travail intéressant, une vie de couple, des enfants…  vie "de base" qui n'est, effectivement, pas fait pour tout le monde.

      Mais sur ce coup-là, le côté "petite fée" est un peu plus tirée par les cheveux. Notre héroïne réussi à faire toute seule son auto-évaluation et auto-critique et si l'histoire de la gestion de l'égoïsme, quand tout va bien, est intéressante, elle ne méritait pas forcément un album.

      Après un premier tome réussi, on est toujours content de retrouver les personnages qui nous ont charmé. c'est le cas ici et la lecture est un bon moment de détente qui plaira aux amateurs du premier. De la à savoir si ce moment de détente est mieux qu'un autre...
      • 0 réponse
    • Il ne devra plus y avoir d'orphelins sur la terre
      Note :
      Alors je dois bien comprendre que malgré une lecture attentive je ne comprends pas vraiment le titre... en effet cet album nous présente la difficile retour à la réalité d'un soldat italien en pleine déroute et fuyant les alliés.

      Une partie de l'histoire d'Italie que l'on ne connait pas et n'en pas sans rappeler la débâcle française avec des gens sur les routes fuyant l'envahisseur.

      SI les rencontres et l'état d'ébahissement de notre soldat, tout comme l'état de cette Italie en pleine défaite, sont intéressants, je n'ai pas trouvé de rapport au titre 😞

      Étrange car cela me fait dire que j'ai raté un truc. Sentiment qui s'est confirmé par mon sentiment d'une lecture trop rapide et trop évidente.
      • 0 réponse
    • John Rimbaud tome 1 - Un saison en enfer
      Note :
      Dans la bande dessinée moderne, il ne faut jamais dire qu'une BD n'est pas terrible avant de l'avoir finie.... la preuve en est avec ce John Rimbaud.

       Cet album ne paye pas de mine avec une couverture de supermarché et des blagues faciles à venir... ET bien c'est trop restrictif pour un album au final très sympa. John Rimbaud doit garder une  ado accro a son portable et lui enseigner la survie. Et on se demande qui apprend à qui. Que ce soit le caractère de la petite fille ou la relation entre les deux, tout est très drôle.

      On s'amuse et on s'attache à nos deux amis, suffisamment pour que lise la fin de cette BD avec envie et intérêt
      • 0 réponse

    • N°6 tome 5
      Note :
      Rhaaaa décidément j'ai du mal avec cette histoire !! j'ai du mal parce qu'à chaque fois l'histoire principale avance, mais est noyé dans un pseudo boys love pas assumé.... et la ce tome change enfin avec une vraie avancée et très peu de BL !

      Ca fait du bien mais ca parait un peu tard et un peu précipité. Ca avance tellement vite qu'on regrette presque le temps perdu dans les premiers tomes !

      Bref ce tome ci est bien et j'attends de voir si ca continuera comme ca  
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...