Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Ultimate X-men Tome 1 , L'homme de demain (Omnibus)


    Kevin Nivek
    • Scenariste: Mark Millar Dessinateur: Adam Kubert , Collectif Editeur: Panini Note :
      Résumé:

      Charles Xavier a fondé les X-Men, des adolescents mutants dont la mission est de préserver la paix entre leur espèce et les humains qui les craignent. La première équipe est formée de Cyclope, Jean Grey, Wolverine et bien d'autres. Mais dans tous les univers, Xavier doit affronter son éternel adversaire, Magnéto, qui ne croit pas à la coexistence pacifique. En 2001, Joe Quesada et Bill Jemas ont la lumineuse idée de l'univers Ultimate, qui réinvente les héros Marvel dans un monde moderne, où ils peuvent revivre leurs premières aventures dans un style contemporain. Tandis que Brian Michael Bendis et Mark Bagley lancent Ultimate Spider-Man, c'est Mark Millar (qu'on ne présente plus) qui est chargé de relancer les X-Men avec l'aide d'Adam Kubert. D'autres équipes suivront, voici les trois premières années de vie de la série réunies dans un seul album !

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Super héros
     Share

    Quelle bonne idée de Panini d'éditer en un massif omnibus de 1024 pages le run de Millar sur son "restart" des mutants Marvel !! Début des années 2000 , imaginez la création des héros Avengers , ou plutôt "Ultimates" comme il les nomme ; puis sous l'initiative de Charles Xavier : la création des X-men . On part de zéro et on inscrit ces personnages dans une temporalité contemporaine . Cela permet d'élaguer un peu les nombreux seconds couteaux et se recentrer sur les héros les plus emblématiques . Millar propose un ton plus adulte que les aventures précédentes des X-men . C'est violent , grossier parfois et , il y a des morts ! Il amène aussi une certaine logique dans les émotions des protagonistes , en effet , ce qu'ils traversent de façon positive ou négative va considérablement les changer ainsi que leurs rapports aux autres . Vous n'êtes donc pas au bout de vos surprises , mais rassurez-vous , Magnéto est toujours aussi méchant , et Wolverine d'une bestialité sans nom ! Il est très agréable de les voir avec leurs fragilités , cela donne des rebondissements scénaristiques assez intenses . La construction du run se fait intelligemment tout au long du livre , rien n'est laissé au hasard , c'est un sans faute pour Millar .

    Le bât-blesse vient du dessin . A l'image , il est vrai de nombreux omnibus , il va alterner le bon et le passable voire mauvais . J'ai même été surpris de constater la présence de Rebic dans ce collectif assez vaste  ( alors que son trait élégant est assez reconnaissable) . Des visages anguleux , méconnaissables parfois viendront perturber la lecture , idem pour des séquences de batailles , plutôt chargées et incompréhensibles . Tout n'est pas noir , rassurez-vous , car une fois plongé(e) dans ces aventures , on ne quitte plus l'imposant ouvrage . L'histoire prend le pas sur le graphisme , le suspens est total . On comprend aisément que la Fox se soit inspirée de cette histoire pour les premiers films sortis à l'époque . Il en va de même pour le MCU qui a lancé ses Avengers en s'inspirant des Ultimates de Millar . Petite précision quand même en mentionnant les films X-men à la sauce Fox ; Millar respecte totalement les personnages historiques , ils sont reconnaissables physiquement et mentalement , de plus , ils gardent leur importance . Ce qui n'était pas le cas hélas dans les films pour ce pauvre Cyclope ( entre autres) relégué loin , très loin derrière "Jackwolvie" 🙂 .

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    La X of Sword c'est ...une histoire de famille 🙂 Attention c'est dans l'univers d'Excalibur mais quand on a lu Dawn of X ca passe comme une lettre à la poste.... et une belle lettre d'amour à la famille X-Men 😉

    • Like 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 3 anonymes, 69 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Les Mantes religieuses - Tome 2 - La stratégie de l'araignée
      Note :
      L'humour et le dessin sont deux choses très personnelles. j'aime plutôt les dessins ronds, mettant en valeur l'humanité des personnages aussi j'ai largement préféré le travail de Christian Paty sur "Le pré derrière l'église" notamment. Ici le dessinateur semble se mettre au service de l'humour choisit par les auteurs, assez incisif, et dont j'ai eu du mal à me régaler à titre personnel. Cette BD mi-humoristique, mi-historique m'a finalement laissé de marbre des deux points de vue. Pourtant la période explorée est plus qu'intéressante, et on ne peut pas dire que le travail n'est pas bien fait. Reste donc les goûts et les couleurs, et si je n'ai pas su être comblé par ces deux premiers tomes, pas mal de lecteurs y ont pourtant succombé, alors complétez donc votre avis par vous même en allant la découvrir en librairie. 
      • 0 réponse
    • Glaise
      Note :
      Glaise est l'adaptation en bande dessinée du roman de Franck Bouysse par le scénariste Fabrice Colin. Ce roman graphique est le deuxième titre des éditions Marabulles dans un format plus petit mais avec une pagination plus importante, avec plus 150 planches. Je ne vais pas pouvoir comparer ou juger de l'adaptation du best-seller comme je ne l'ai pas lu. On retrouve cependant un rythme propre aux romans, avec une intrigue qui prend le temps de se développer autour d'une romance entre un couple de jeunes au démarrage de la première guerre mondiale, dans un petit village du Cantal. Le contexte historique n'est pas très joyeux et les personnages secondaires sont souvent tristes et subissent leur vie à la campagne. On ressent un drame inévitable qui doit arriver avec l'oncle de la jeune Anna depuis son arrivée avec sa mère à la ferme pendant que le mari est sur le front. La partie graphique Loic Godart est de grande qualité, l'auteur réussie très bien à faire ressortir le côté sombre des personnes. La couverture est très représentative des planches intérieures.
      Glaise est une histoire d'amour assombrie par la guerre dans ce drame rural réaliste et très sombre, avec l'attente du retour des hommes ou des courriers annonçant leur décès.
      • 0 réponse
    • Jour J tome 48 : le chevalier noir de Camelot tome 1
      Note :
      Un nouveau diptyque rejoint la grande saga de Jour J, avec le chevalier noir de camelot, sur une intrigue de politique aux Etats-Unis à la fin des années 60. Jean-Pierre Pecau mélange réalité et fiction pour construire une histoire prenante dans le milieu politique. La réalité sert à merveille pour justifier et révéler quelques informations afin de crédibiliser cette uchonie. Pécau ajoute des phases d'action avec des attentats déjoués mais aussi un garde du corps encore perturbé par son passage à la guerre du Vietnam. Les complots se mettent en place avec l'introduction de plusieurs parties dont les black panthers, la mafia, les agents de Nixon et bien d'autres, le tout durant la période électorale de Bobby Kennedy. Les dessins de Denys sont de qualité dans un style semi-réaliste et classique.
      Une fois de plus cette série prouve tout son potentiel avec des uchronies bien pensées pour revisiter l'histoire, sur des nombreuses périodes. On ne s’ennuie dans cette série puisqu’après les aventures improbables de Dali, on passe à la famille Kennedy.
       
      • 0 réponse

    • Fire force t27
      Note :
      Si la série Fire force était déjà une très bonne série durant son début et son développement, je dois bien avouer que la fin de la série est elle carrément excellente !

      Le 26 était déjà très bon, mais ce 27... fiou je ne trouve rien à y redire ! Plus que de l'action, il nous révèle ce qu'il va se passer avec la fusion des mondes, mais il nous fait surtout nous mordre les doigts sur le piège tendu par le grand prédicateur. Piège dans lequel Shinra fonce tête baissée.

      Entre tension, émotion et pression, ce tome 27 nous transporte comme un des membres de la huitième brigade et nous promet 7 prochains tomes exceptionnels. 

      Il va juste être difficile de les lire un par un 😞
      • 0 réponse
    • Dans les coulisses de HomeRoom tomes 1 et 2 (fin)
      Note :
      Connaissez-vous le terme shipper ? C’est le fait d’imaginer des gens en couple, un phénomène très tendance chez les Fujoshis (les fans de boy’s love). Alors quand il s’agit du groupe HomeRoom composé de Hibiki et Rui, les fantasmes vont bon train, mais les deux jeunes chanteurs ne sont pas forcément au courant. Le jour où Rui tombe sur une fiction le mettant en scène de façon très très coquine avec Hibiki, ses hormones commencent à s’emballer. Et quand en plus, leur manager leur propose de jouer sur cette thématique, la fiction va très vite devenir réalité.

      L’histoire est assez légère, même si on aperçoit des aspects du monde du showbizz japonais avec ses jeunes stars montantes qui doivent faire tout un tas de travaux (représentation, publicité, émissions de télé…) pour répondre à la demande. Et que l’on voit aussi quelques comportements des fans, surtout les fujoshis, comment elles imaginent des histoires et comment cela leur suffit. Le manga reste majoritairement sur l’histoire d’amour entre Hibiki et Rui. Les fan fictions provoquent un déclic chez Rui et peu à peu, il va se rendre compte de ses sentiments. Une histoire d’amour mignonne assez classique en somme, avec de nombreuses scènes érotiques et un peu d’humour, le tout sous les feux des projecteurs !
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...