Aller au contenu
  • S’inscrire

  • The_PoP
    • Scenariste: Jean Cremers Dessinateur: Jean Cremers Coloriste: Jean Cremers Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      Officiellement, Jules et Martin sont partis en Norvège avec l'objectif de gravir le Preikestolen. Mais le benjamin veut avant tout remplir son carnet de croquis. Et puis, peut-être, parler enfin avec ce grand frère qui semble s'enfermer de plus en plus dans ses obsessions. Car pour Martin, il ne s'agit pas d'un simple voyage touristique : il espère une communion avec les dieux nordiques. Mais pour pousser les portes du Valhalla, les Vikings doivent d'abord vaincre leurs démons.

      Type: Roman graphique L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Oh que j'ai bien aimé ce petit opus. Bon forcément mon statut de jeune papa joue un peu. mais qu'est ce que c'est fin, bien amené, pas mélo, souvent drôle et toujours touchant. La partie dessin y est pour beaucoup, mais les dialogues sont bien envoyés et sonnent juste.

    Ce petit voyage initiatique de deux frangins dans ce grand nord qu'on ne connait que si peu est une belle réussite, et si je ne suis pas certain de son potentiel de relecture il offrira tout de même à ses lecteurs un beau moment de réflexion et de découverte et de belles émotions.

    C'est déjà très très bien. Ce vague de froid ne fera pas trop de vague, mais c'est un vrai bon roman graphique qui saura parler à chacun d'entre nous je pense.

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 25 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques


    • Slow life in another world tome 3
      Note :
      Dans le genre de Slow life il y a aussi Harem in another world SAUF qu’il y en a un qui stagne avec beaucoup de paroles et de descriptions et l’autre qui a un héros plus dynamique. Les deux cependant ont un point commun : il s’agit d’un isekai avec un genre harem avec des esclaves. Le héros peu à peu s’entoure de jolies filles tout en se faisant une place dans ce nouveau monde.

      Si vous ne devez en choisir qu’un, préférez celui-ci. Il y a des personnages secondaires intéressants, un peu d’humour et surtout plus de diversité dans le scénario. Malgré tout, l’histoire manque encore un peu de punch et souffre de quelques longueurs. Le dessin est agréable, propose son lot d’images spéciales fan-service. Slow life in another world est une bonne distraction qui doit encore faire ses preuves.
      • 0 réponse
    • Lady Diana
      Note :
      Voici le 1er tome de la nouvelle collection aux éditions Soleil consacrée à des portraits de femmes. Ces livres à but éducatif reviennent non seulement sur la vie de femmes exceptionnelles mais remettent leur histoire dans un contexte historique. On a non seulement des explications sur certains faits historiques mais aussi des notes expliquant certains termes. L’histoire a été travaillée avec des spécialistes de la personnalité abordée assurant l’exactitude des propos. En plus de cela, le vocabulaire est clair, facile à comprendre, idéal pour des jeunes.

      Le livre sur Lady Diana commence dès sa naissance, passe rapidement sur sa situation familiale et son adolescence et s’appesantit sur sa relation avec le prince Charles et la famille royale. On comprend bien qu’elle était sa place, comment elle n’était pas soutenue et aussi tout ce qu’elle a fait. Ce qui est intéressant, c’est aussi tout ce que son action a engendré par la suite et l’impact qu’elle a pu avoir.

      Honnêtement, je n’étais pas forcément emballé par le livre mais je l’ai trouvé très facile d’accès et plutôt intéressant. Le seul point un peu négatif serait le graphisme : on a parfois des dessins faits grossièrement et un prince Charles beaucoup plus beau que la réalité ; heureusement, il y a des photos dans le livre permettant de redescendre sur terre.
      • 0 réponse
    • Shadow of the ring tome 2
      Note :
      Dans le 1er tome, on avait besoin de se familiariser avec ce nouvel univers, qui était d’ailleurs prometteur. Ce second volume me laisse un peu perplexe. D’abord ; il y a de nouveaux pays avec de nouveaux personnages : on a du mal à bien comprendre qui est avec qui et quelles sont les relations entre les différents pays. Ensuite, il y a les armes, des sortes de tenues de combat qui se ressemblent toutes : ce qui fait qu’entre deux combattants, ce n’est pas toujours aisé de les reconnaitre.

      On a un peu l’impression d’être jeté au milieu du livre sans avoir lu le début : on arrive directement dans l’action, au cœur d’un conflit. D’un côté c’est bien car on n’a pas une introduction interminable mais de l’autre, vu que l’on se trouve dans un univers complétement inédit, on a du mal à s’immerger sans un minimum de connaissance.

      Je regrette également le survol des personnages : on n’a pas vraiment le temps de les connaitre. Pour le moment, le lecteur reste un spectateur ; il y a peut-être trop d’informations d’un coup, on a à peine le temps de découvrir le pays de Keiju que l’on part déjà dans un autre décor. Pour le moment, l’histoire ne m’a pas convaincue et a du mal à capter mon attention.
      • 1 réponse
    • Un second au revoir tome 1
      Note :
      Un peu comme dans Erased ou Le bateau de Thésée, on a un personnage principal qui va revenir quelques années en arrière pour élucider une affaire policière.

      Lors des funérailles de son meilleur ami disparu, Hinata Harusawa découvre que ce dernier a été assassiné lorsqu’ils étaient au lycée et que son corps a été dissimulé dans les murs de leur salle de club : le club d’arts plastiques. Agressé au cours des obsèques, Hinata revient quelques mois avant la disparition de Sora et décide de tout faire pour empêcher le drame. Seulement, d’autres événements ont lieu à la place.

      J’aime bien ce genre d’histoire, en même temps qu’il y a un secret à découvrir, on voit les personnages se débattre dans un passé où le moindre de leurs agissements peut avoir des répercussions. Ces scénarios sont toujours plus travaillés que les mangas de régression où le héros cherche juste à échapper à son funeste destin, scénarios qui se déroulent toujours un peu de la même façon. Dans ces retours dans le passé « policier », on part à la recherche d’indices et souvent les trames sont complexes. On ne sait jamais à quoi s’attendre et on découvre souvent des personnages à plusieurs facettes.

      Le manga est bien orchestré, bien dessiné et on a hâte d’aller découvrir la suite. Un bon début pour un thriller passionnant qui sait nous tenir en haleine. 3 tomes en cours.
      • 1 réponse
    • Jealousy blinds love
      Note :
      D’un côté, il y a Hirino, un prodige du piano qui n’évolue plus depuis le décès de sa mère. De l’autre, Takase, un jeune élève prometteur, fan de Hirino, qui est également un génie. Entre les deux, il y a de l’envie, de la jalousie (par rapport au talent), une relation ambigüe pas très nette. Ils se cherchent, se mentent à eux-mêmes et profitent de l’autre. Mais qui mène vraiment la barque ?

      Ce qui est sûr, c’est que l’histoire joue sur les sentiments, ceux que l’on ressent mais surtout ce que l’on tait. Les personnages se mentent à eux-mêmes, il se mentent entre eux, chacun agit de façon à obtenir ce qu’il veut sans vraiment savoir non plus ce qu’il souhaite vraiment. C’est un vrai imbroglio.

      Pour le lecteur, c’est assez difficile de ressentir de l’empathie. Certes le graphisme est beau et élégant, l’histoire est intrigante mais le développement n’est pas vraiment à la hauteur. D’abord, on aurait aimé une présence plus marquée de la musique qui aurait amenée des envolées romantiques ou dramatiques et surtout nous aurait baigné dans une passion plus prononcée. Et puis, il manque des informations, comme s’appesantir par moment sur certaines pensées, certains ressentis. On a l’impression de survoler un peu l’histoire et c’est dommage.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...