Aller au contenu
  • S’inscrire
Nickad

The Promised Neverland tome 20 (fin)

Messages recommandés


Titre de l'album : The Promised Neverland tome 20 (fin)
Scenariste de l'album : SHIRAI Kaiu
Dessinateur de l'album : DEMIZU Posuka
Coloriste :
Editeur de l'album : Kaze
Note :
Résumé de l'album :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de « Maman », qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !

Critique :

Les enfants sont retournés à Grace Field pour sauver leurs camarades, ils ont retrouvé Maman qui s’est rangé de leur côté contre les démons et le clan Ratri. En même temps, Sonju et Mujika sont sur le point d’être exécutés et un nouveau gouvernement chez les démons voit le jour.

Ce dernier tome conclue donc la série et amène une fin à tous les niveaux de l’histoire : l’origine du comportement de James et Peter Ratri, la gestion du peuple démon par les Nobles, l’avenir des enfants et surtout le contenu de la nouvelle promesse. On a même l’occasion de passer un peu de temps dans le monde humain, qui a lui aussi évolué et laisse transparaitre une société moderne qui mériterait de s’y appesantir (une porte ouverte pour de nouvelles aventures peut-être…). Par rapport à d’autres passages de la série, ces derniers affrontements se déroulent un peu trop bien, des retournements de situation font que tout va se finir bien pour presque tout le monde. La vraie surprise vient du contenu de la promesse.

Il y a une réflexion très intéressante sur la guerre, sur les motivations de chaque clan, car du point de vue de chacun, la situation est défendable : dans cette histoire, il ne s’agit pas de tuer pour tuer mais de tuer pour la survie d’un groupe. Les personnages principaux (pour la majorité) agissent pour leur famille et pas pour leur intérêt personnel ; vient alors la question du pardon. Peut-on pardonner ? ou faut-il juste se débarrasser des chaines de la haine pour avancer ?

The promised neverland est un shonen qui renouvelle le genre, d’abord parce que le personnage principal est une héroïne. Ensuite parce que Emma, Norman et Ray ne vont pas entamer un voyage initiatique qui les feront grandir, ils sont déjà complets au début de l’histoire, ils ont déjà leurs propres motivations et ils vont les assumer. Si le début du manga était une vraie claque, la fin est peut-être moins forte mais très bien menée et ouvre le champ des possibles surtout quand on voit les nouvelles organisations politiques dans les deux camps. Une série à découvrir si vous ne l’avez pas déjà fait.

Un artbook sur la série va sortir le 7 juillet et vous pouvez retrouver l’anime chez Kazé (à noter qu’il y a des disparités avec le manga)

Autres infos :

Type de l'album : Manga
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-promised-neverland-tome-20?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'était trop bien mais un peu triste quand même 😭 mais c'est quand même un dernier tome magnifique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...