Aller au contenu
  • S’inscrire

VladNirky

Administrators
  • Compteur de contenus

    14 717
  • Inscription

  • Jours gagnés

    101

VladNirky a gagné pour la dernière fois le 14 janvier

VladNirky a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

275 Excellent

À propos de VladNirky

  • Date de naissance 15/04/1998

Visiteurs récents du profil

6 631 visualisations du profil
  1. J’aime bien ce que fait l’auteur aussi mais la ca m’attire pas de base en fait
  2. Y’a eu beaucoup d’editions de rahan de mémoire, il y a 20 ans on les trouvais déjà dans les bacs à vrac du quartier et Michel c’est chouette qu’une intégrale ressorte ^^ perso je passe, y’en à de trop et j’en ai lu des packs dans les pifs gadget de mon enfance, je laisse la nostalgie où elle est (elle est meilleurs je suis sûr)
  3. VladNirky

    L'ogre lion T1

    Plutôt très chouette je trouve, je me souviens de l'auteur..... mais pas de la BD. C'est pas beau de vieillir. après recherches wiki: Pour les chroniques de Sillage sans doute, je n'ai pas lu Zorn et Dirna
  4. VladNirky

    Noir Burlesque t1

    C’est effectivement très chouette et pourtant je ne suis pas fan de la période de prohibition et compagnie. la coupure à la fin est violente du coup, ça va être long pour avoir la suite. la 2ème partie est soudainement beaucoup plus contemplative, c’est presque curieux ^^ en tout cas Marini c’est toujours aussi beau. J’avais lâché le scorpion et il y a une éternité que je n’ai pas relu rapaces ou l’étoile du désert mais je vais retourner y jeter un œil à minima ^^
  5. VladNirky

    Derniers Achats

    L’exlibris offert (et l’autre c’est une carte de vœux)
  6. Attiré aussi (j’adore le titre ^^) mais bon je peux pas tout acheter … et 3 à la fois ça le freine un peu
  7. VladNirky

    Sangoma

    @Kevin Nivek est demandé ^^
  8. VladNirky

    Sangoma

    Ceux qui ont déjà lu du Caryl Férey en tant que romancier , savent qu'il sait conter des histoires ; avec toujours le soucis d'intégrer le scénario dans un contexte politique et/ou historique . Son diptyque excellent sur les maoris en Nouvelle-Zélande , Mapuche dans l'après dictature argentine , et Zulu se déroulant en Afrique du sud ; attestent de cette volonté ancrée en lui . Des pays avec une histoire forte et , bien souvent violente , terre fertile pour faire naître des polars . Pour Sangoma , il est donc revenu en Afrique , dans l'après Apartheid et , inutile de vous dire qu'il dépeint la société habilement et sans jugement , la vraie vie là-bas dans les villes et les townships . Il distille ses ingrédients au fur et à mesure de l'enquête pour nous amener à une fin étouffante et crispante . Tout est cohérent dans ce récit alors que l'on passe des vignobles de Cape Town ,aux quartiers chics , à l'assemblée théâtre d'affrontements politiques rugueux , jusque dans les bidons villes où l'extrême violence règne sans partage . Pour l'aider dans cette entreprise , Corentin Rouge , que je ne connaissais guère . Il a participé à l'aventure Go west young man , signé un XIII mystery (Calvin Wax) et une série intiulée Rio . Son trait est remarquable et les jeux de regards , nombreux dans ce récit, sont de toute beauté . On sent une intensité profonde dans les visages des protagonistes . Certaines pages pleines sont à tomber , tellement elles fourmillent de descriptions ! Imaginez un bidon-ville vue du ciel ! Il est très bien accompagné par la coloriste qui donne vie aux cases du pays arc-en-ciel . En résumé , je ne saurai que recommander ce titre , au même titre que BDfugue qui l'a glissé dans son top 21 de l'année dernière . Je crains toujours avec les polars le potentiel relecture . Ici ce n'est pas un problème du tout . il est même conseillé de le relire plusieurs fois pour bien appréhender la galerie de personnages . Un must have . Mr Férey , vous revenez à la BD quand vous voulez ! Par Kevin
  9. VladNirky

    Sangoma

    Titre de l'album : Sangoma Scenariste de l'album : Caryl Férey Dessinateur de l'album : Corentin Rouge Coloriste : Alexandra Boucq Editeur de l'album : Glenat Note : Résumé de l'album : En Afrique du Sud, une vingtaine d'années après l'Apartheid, les cicatrices laissées par l'ancien système peinent à se refermer. Le racisme n'est plus institutionalisé mais les inégalités toujours présentes et la population divisée entre les propriétaires blancs et les ouvriers noirs. Dans ce contexte, Sam est retrouvé mort sur les terres de la ferme des Pienaar, ses employeurs. Le lieutenant Shepperd - esprit léger, avisé autant que séducteur et tête brûlée - est chargé de saisir les enjeux qui auront mené au drame. L'enquête s'alourdit bientôt d'éléments disparates : conflits et secrets familiaux, recours à la sorcellerie, disparition d'un bambin dans le voisinage... Tandis que Shane Shepperd lutte tant bien que mal contre les silences et les mensonges de ses interlocuteurs, en toile de fond, le parlement est le théâtre d'oppositions rongeant la nation sud-africaine... La réforme agraire visant à redistribuer les terres usurpées du temps de l'apartheid provoque les débats et souligne les tensions des partis radicaux. Bientôt, les deux camps en appelleront à la violence. Enquête policière sur fond de climat social brulant, Sangoma, les damnés de Cape Town, est un récit sous tension où la violence d'un crime souligne les angoisses d'un pays captif de son passé. Critique : Ceux qui ont déjà lu du Caryl Férey en tant que romancier , savent qu'il sait conter des histoires ; avec toujours le soucis d'intégrer le scénario dans un contexte politique et/ou historique . Son diptyque excellent sur les maoris en Nouvelle-Zélande , Mapuche dans l'après dictature argentine , et Zulu se déroulant en Afrique du sud ; attestent de cette volonté ancrée en lui . Des pays avec une histoire forte et , bien souvent violente , terre fertile pour faire naître des polars . Pour Sangoma , il est donc revenu en Afrique , dans l'après Apartheid et , inutile de vous dire qu'il dépeint la société habilement et sans jugement , la vraie vie là-bas dans les villes et les townships . Il distille ses ingrédients au fur et à mesure de l'enquête pour nous amener à une fin étouffante et crispante . Tout est cohérent dans ce récit alors que l'on passe des vignobles de Cape Town ,aux quartiers chics , à l'assemblée théâtre d'affrontements politiques rugueux , jusque dans les bidons villes où l'extrême violence règne sans partage . Pour l'aider dans cette entreprise , Corentin Rouge , que je ne connaissais guère . Il a participé à l'aventure Go west young man , signé un XIII mystery (Calvin Wax) et une série intiulée Rio . Son trait est remarquable et les jeux de regards , nombreux dans ce récit, sont de toute beauté . On sent une intensité profonde dans les visages des protagonistes . Certaines pages pleines sont à tomber , tellement elles fourmillent de descriptions ! Imaginez un bidon-ville vue du ciel ! Il est très bien accompagné par la coloriste qui donne vie aux cases du pays arc-en-ciel . En résumé , je ne saurai que recommander ce titre , au même titre que BDfugue qui l'a glissé dans son top 21 de l'année dernière . Je crains toujours avec les polars le potentiel relecture . Ici ce n'est pas un problème du tout . il est même conseillé de le relire plusieurs fois pour bien appréhender la galerie de personnages . Un must have . Mr Férey , vous revenez à la BD quand vous voulez ! Par Kevin Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sangoma-les-damnes-de-cape-town?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. VladNirky

    Mezkal

    Rhoo cool, je voulais un avis sur celle ici, bon je prendrais pas du coup, mais ça m'attirait tellement la couverture ^^
  11. VladNirky

    Vos dernières lectures

    J'ai donc terminé le dernier B&M J'aime bien, c'est quelque part très fidèle à l'original en mieux, sauf sur la fin je trouve, mais la fin est du coup ultra fidèle à l'original. C'est très bizarre. ^^ J'aime beaucoup quand même.
×
×
  • Créer...