Aller au contenu
  • S’inscrire

Nickad

Members
  • Compteur de contenus

    472
  • Inscription

  • Jours gagnés

    8

Tout ce qui a été posté par Nickad

  1. Titre de l'album : JK HARU sex worker in another world tome 1 Scenariste de l'album : HIRATORI Ko Dessinateur de l'album : YAMADA J-ta Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Haru Koyama, lycéenne tout à fait lambda, va voir sa vie basculer suite à un violent accident. Ce n’est qu’en rouvrant les yeux qu’elle va se rendre compte qu’elle n’est plus du tout chez elle. La voilà projetée dans un autre monde régi par un système patriarcat. Ne possédant aucune stats particulières, la jeune fille se retrouve à devoir travailler au Chat Bleu Nocturne, un bar, aussi connu pour être une maison de passe où chacun peut assouvir ses fantasmes… Critique : Voici un manga où il ne faut pas se fier au résumé. Certes, notre héroïne renaît dans un autre monde sans aucun pouvoir et elle est obligée de se prostituer pour survivre : mais ce n’est ni un manga hentai ni un vrai Isekai. Ici, la réincarnation n’est qu’un prétexte, il était sans doute plus facile de localiser l’histoire dans un autre monde afin d’y faire passer le message, comme ça, personne n’est visé directement. Car voilà, ce manga a une vraie dimension engagée, limite politique : on montre du doigt les violences envers les femmes, on critique la société patriarcale. Dès le début, la direction est donnée et le lecteur est pris à parti, quand Haru décrit certains comportements lors des passes elle dit « ça ne vous choque pas vous ? » Tout au long du récit, l’auteur dénonce : femme traitée comme un objet, discrimination, grossophobie… Aspects accentuées par le fait que ce monde semble presque parfait (même les pauvres mangent à leur faim !). Les scènes de sexe sont surtout là pour souligner les comportements violents. Ceux qui y voient un manga érotique ou traitant de la prostitution se trompent, il y a beaucoup plus de profondeurs et d’enjeux que ça ! Il y a quand même des passages un peu plus légers pour permettre au lecteur de souffler, un peu d’espoir là où on ne s’y attend pas Pour adultes Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/jk-haru-sex-worker-in-another-world-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Nickad

    Battle game in 5 seconds tome 13

    zut je croyais qu'elle était revenue à la fin du 12... mea culpa
  3. Nickad

    Battle game in 5 seconds tome 13

    Pas de révélations incroyables dans ce volume, les alliances se nouent afin d’avancer dans ce 5eme niveau. L’objectif premier étant de survivre. Rin Kashii nous montre une nouvelle fois l’étendue de ses capacités et Akira son aptitude a anticipé les événements et réactions de son entourage. Mais ce qui est le plus surprenant c’est Mion, car si certains semblent déjouer les pronostics, elle semble avoir plusieurs longueurs d’avance. Nul ne sait quel est son véritable objectif ! Un tome pleins d’actions, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du désastre. Aucune longueur, on ne s’en lasse pas.
  4. Titre de l'album : Battle game in 5 seconds tome 13 Scenariste de l'album : HARAWATA Saizou Dessinateur de l'album : KASHIWA Miyako Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Pariant sur de faibles chances de s'en sortir, Akira fonce dans le Désastre où il retrouve Yûri. Mais qu'est-ce qui l'a vraiment motivé à s'élancer dans ce jeu au mépris du danger ?Pendant ce temps, à Tokyo, l'ennemi menace Ringo, qui a survécu après avoir frôlé la mort. Kitajima et elle vont-ils se sortir de cette situation très épineuse ? Critique : Pas de révélations incroyables dans ce volume, les alliances se nouent afin d’avancer dans ce 5eme niveau. L’objectif premier étant de survivre. Rin Kashii nous montre une nouvelle fois l’étendue de ses capacités et Akira son aptitude a anticipé les événements et réactions de son entourage. Mais ce qui est le plus surprenant c’est Mion, car si certains semblent déjouer les pronostics, elle semble avoir plusieurs longueurs d’avance. Nul ne sait quel est son véritable objectif ! Un tome pleins d’actions, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du désastre. Aucune longueur, on ne s’en lasse pas. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/battle-game-in-5-seconds-tome-13?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Il y a une époque où je pratiquais pas mal le webcartoon, c'est beaucoup plus simple à lire qu'un pdf, la mise en page est faite pour, il n'y a qu'une image en largeur donc il suffit juste de faire descendre pour lire. En plus ce sont des dessins en couleur et franchement certains sont magnifiques. Parmi les titres qu'ils vont sortir je n'ai lu que Noblesse et j'avais justement envie de le relire ! ça tombe bien !! Le pdf, c'est ce qu'il y a de moins bien; comme akata envoie des epub, je m'y suis mise et ça c'est un bon format, en plus sur tablette ça revient au format d'un manga donc c'est assez agréable à lire. Ca va, c'est pas énorme, j'ai fait pire !! et j'allais même sur le site coréen bien que je ne parle pas !!
  6. Nickad

    Prochaines sorties...

    Moi aussi je me posais la question, je ne connais pas du tout mais vu comme vous avez l'air impatients...
  7. Nickad

    Our colorful days tomes 1 a 3 (fin)

    Gengoroh TAGAME est un auteur spécialisé dans les histoires gays, après le très remarqué « le mari de mon frère » il signe ici, son 2eme manga tout public. Grandement inspiré de sa propre expérience, l’histoire raconte le coming out de Sora. On se penche sur les sentiments du garçon, sa façon de s’accepter, ses questionnements par rapport à son entourage, la peur des réactions, du regard, de l’incompréhension. Puis ensuite, vient l’aveu, d’abord à cet inconnu qui est comme lui, puis à son amie d’enfance et enfin à sa famille. L’auteur décrit tout cela avec beaucoup de calme, de réflexions, il aborde bien sûr l’homosexualité, son évolution dans la société au cours des dernières décennies, mais il s’attarde aussi sur les relations sentimentales. Il met en lumière que quel que soit le sexe ou les aspirations sexuelles, chacun éprouve les mêmes doutes, les mêmes angoisses et que nous sommes tous pareils. La situation de Sora évolue dès son premier aveu car enfin, il n’est plus seul. Le message de l’auteur est positif, l’important c’est la communication, avoir quelqu’un à qui parler, avoir un endroit où l’on peut être soi-même pour pouvoir enfin s’accepter et aller de l’avant. On sent que l’auteur a eu le temps de revenir sur son expérience, le thème est abordé de façon simple avec sérénité. Et c’est le petit bémol que je mettrai car si cela permet d’éviter de tomber dans les clichés et le larmoyant, cela empêche aussi de ressentir une empathie envers les personnages, il y a un manque de passions.
  8. Titre de l'album : Our colorful days tomes 1 a 3 (fin) Scenariste de l'album : TAGAME Gengoroh Dessinateur de l'album : TAGAME Gengoroh Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Sora est lycéen, et il aime en secret Kenta, son camarade de classe. Même à Nao, son amie d’enfance, il n’a jamais avoué qu’il est gay. Pourtant, quand un jour en classe, à force d’entendre les blagues homophobes des autres garçons, il ne supporte plus le poids du secret, il décide de sécher les cours… Et tandis qu’il s’endort près du rivage, un mystérieux homme apparaît et lui dit qu’il l’aime… Qui est-il ? Critique : Gengoroh TAGAME est un auteur spécialisé dans les histoires gays, après le très remarqué « le mari de mon frère » il signe ici, son 2eme manga tout public. Grandement inspiré de sa propre expérience, l’histoire raconte le coming out de Sora. On se penche sur les sentiments du garçon, sa façon de s’accepter, ses questionnements par rapport à son entourage, la peur des réactions, du regard, de l’incompréhension. Puis ensuite, vient l’aveu, d’abord à cet inconnu qui est comme lui, puis à son amie d’enfance et enfin à sa famille. L’auteur décrit tout cela avec beaucoup de calme, de réflexions, il aborde bien sûr l’homosexualité, son évolution dans la société au cours des dernières décennies, mais il s’attarde aussi sur les relations sentimentales. Il met en lumière que quel que soit le sexe ou les aspirations sexuelles, chacun éprouve les mêmes doutes, les mêmes angoisses et que nous sommes tous pareils. La situation de Sora évolue dès son premier aveu car enfin, il n’est plus seul. Le message de l’auteur est positif, l’important c’est la communication, avoir quelqu’un à qui parler, avoir un endroit où l’on peut être soi-même pour pouvoir enfin s’accepter et aller de l’avant. On sent que l’auteur a eu le temps de revenir sur son expérience, le thème est abordé de façon simple avec sérénité. Et c’est le petit bémol que je mettrai car si cela permet d’éviter de tomber dans les clichés et le larmoyant, cela empêche aussi de ressentir une empathie envers les personnages, il y a un manque de passions. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/our-colorful-days-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Switch me on tomes 1 et 2

    On ne va pas se mentir, l’idée de départ est classique : des amis d’enfance se rendent compte au bout de quelques années qu’ils sont en fait amoureux l’un de l’autre. Ce genre d’histoires il y en a eu plein en milieu scolaire. Mais avec des personnages adultes c’est plus rare. Et c’est là, que l’histoire prend une autre portée, les personnages ont 26 ans, ils sont dans la vie active, ont déjà vécu en couple ; ils n’en sont pas à leur première relation. Donc admettre après tout ce temps que les sentiments qu’ils ressentent ne sont pas ce qu’ils croyaient, c’est dur à faire. L’auteur prend le temps de bien analyser leur ressenti, le processus pour passer du stade d’amis à celui d’amants, il montre leurs doutes, leurs peurs. Si le début de l’histoire est bien mené, sans temps mort, sans cliché, je crains que la trame qui se profile dans le second tome manque d’originalité (des ex qui veulent reprendre leur relation), tout va dépendre de la façon dont cela va être traité. Pour le moment, c’est un manga plaisant et agréable avec des dessins tout en douceur, dans un monde résolument shojo.
  10. Titre de l'album : Switch me on tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : KUJIRA Dessinateur de l'album : KUJIRA Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Koyori est de nouveau célibataire ! Larguée par son copain qui la trompait avec une autre, elle cherche à noyer son désarroi dans l'alcool. Le lendemain, au réveille, elle réalise qu'elle a couché avec Hijiri, son ami d'enfance. C'est avec ce timing improbable que ce dernier, profitant de l'occasion, lui avoue qu'il l'aime depuis longtemps. Et s'il était temps, pour eux, de se mettre en couple ? Critique : On ne va pas se mentir, l’idée de départ est classique : des amis d’enfance se rendent compte au bout de quelques années qu’ils sont en fait amoureux l’un de l’autre. Ce genre d’histoires il y en a eu plein en milieu scolaire. Mais avec des personnages adultes c’est plus rare. Et c’est là, que l’histoire prend une autre portée, les personnages ont 26 ans, ils sont dans la vie active, ont déjà vécu en couple ; ils n’en sont pas à leur première relation. Donc admettre après tout ce temps que les sentiments qu’ils ressentent ne sont pas ce qu’ils croyaient, c’est dur à faire. L’auteur prend le temps de bien analyser leur ressenti, le processus pour passer du stade d’amis à celui d’amants, il montre leurs doutes, leurs peurs. Si le début de l’histoire est bien mené, sans temps mort, sans cliché, je crains que la trame qui se profile dans le second tome manque d’originalité (des ex qui veulent reprendre leur relation), tout va dépendre de la façon dont cela va être traité. Pour le moment, c’est un manga plaisant et agréable avec des dessins tout en douceur, dans un monde résolument shojo. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/switch-me-one-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Titre de l'album : Mauvaise herbe tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : SHINZO Keigo Dessinateur de l'album : SHINZO Keigo Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Au cours d'une descente de police dans une maison close miteuse maquillée en salon de massage, le lieutenant Yamada rencontre Shiori, une lycéenne fugueuse qui lui rappelle sa propre fille aujourd'hui décédée. À peine raccompagnée chez elle par la police, Shiori disparaît de nouveau, fuyant les coups de sa mère abusive. Yamada part à sa recherche, mais la jeune fille désemparée trouve refuge chez un inconnu à la bienveillance plus qu'équivoque. À travers ce drame abordant de nombreuses questions contemporaines, Keigo Shinzô explore la sombre sordide de la société japonaise contemporaine. Critique : Un petit rattrapage pour ce manga dont les tomes sont respectivement sortis en janvier et août 2020, le 3eme étant prévu pour la fin du mois. Mauvaise herbe, c’est une histoire sombre d’une jeune fugueuse et une critique de la société japonaise. Une société où les services sociaux ne peuvent pas s’occuper d’une adolescente par manque de place et de personnel, où elle est obligée de choisir entre rester dans sa famille qui la maltraite et fuguer en se débrouillant seule avec le peu de moyen dont elle dispose C’est aussi la vie de ce policier, démuni pour lui venir en aide, bloqué par les limites des règles établies. C’est donc une histoire dure, prenante, où les personnages se débattent, cherchant une seconde chance et le droit de vivre heureux. Un manga fort et saisissant. Autres infos : Editions LE LEZARD NOIR Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mauvaise-herbe-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. Nickad

    Mauvaise herbe tomes 1 et 2

    Un petit rattrapage pour ce manga dont les tomes sont respectivement sortis en janvier et août 2020, le 3eme étant prévu pour la fin du mois. Mauvaise herbe, c’est une histoire sombre d’une jeune fugueuse et une critique de la société japonaise. Une société où les services sociaux ne peuvent pas s’occuper d’une adolescente par manque de place et de personnel, où elle est obligée de choisir entre rester dans sa famille qui la maltraite et fuguer en se débrouillant seule avec le peu de moyen dont elle dispose C’est aussi la vie de ce policier, démuni pour lui venir en aide, bloqué par les limites des règles établies. C’est donc une histoire dure, prenante, où les personnages se débattent, cherchant une seconde chance et le droit de vivre heureux. Un manga fort et saisissant.
  13. Nickad

    Veil coffret tomes 1 et 2

    Bien que classé dans les mangas, Veil est atypique, il est à la croisée de plusieurs chemins : du livre, du manga et de l’artbook. C’est une alternance entre de courtes scénettes, des pages d’illustrations et parfois des monologues tels des journaux intimes. Veil c’est de l’art et de la poésie, beaucoup de finesse dans les mots, dans les dessins, dans les situations. On s’y attarde, on admire. C’est comme si on touchait la perfection du bout des doigts, autant sur les personnages qui ont une élégance folle, que sur l’œuvre en elle-même. L’édition, toute en couleur, est particulièrement soignée et est accompagnée de petites cartes à collectionner. Les éditions Noeve, spécialisées dans le livre d’art et la photographie, sort avec Veil l’un de ses premiers mangas. Le lancement est réussi avec ce titre esthétique et envoutant. Vendu aussi à l’unité, ce manga a toute sa place dans votre bibliothèque.
  14. Titre de l'album : Veil coffret tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : Kotteri! Dessinateur de l'album : Kotteri! Coloriste : Editeur de l'album : Noeve Grafx Note : Résumé de l'album : Coffret contenant les 2 tomes de la série Veil est plus un rêve que vous avez fait qu'une histoire que vous lisez, et elle persiste de la même manière, des détails flous mais des émotions qui flottent définitivement dans votre coeur. Ces deux mangas sont construits comme une représentation de petits moments de vie entre les deux protagonistes, interrompus par de sublimes illustrations offrant comme un sentiment de rêverie. L'homme est un officier de police, la femme est aveugle ou du moins n'ouvre jamais les yeux. Les noms, les lieux, l'époque n'ont pas d'importance, car notre plaisir consiste à simplement les regarder se rapprocher l'un de l'autre à travers les chapitres. Critique : Bien que classé dans les mangas, Veil est atypique, il est à la croisée de plusieurs chemins : du livre, du manga et de l’artbook. C’est une alternance entre de courtes scénettes, des pages d’illustrations et parfois des monologues tels des journaux intimes. Veil c’est de l’art et de la poésie, beaucoup de finesse dans les mots, dans les dessins, dans les situations. On s’y attarde, on admire. C’est comme si on touchait la perfection du bout des doigts, autant sur les personnages qui ont une élégance folle, que sur l’œuvre en elle-même. L’édition, toute en couleur, est particulièrement soignée et est accompagnée de petites cartes à collectionner. Les éditions Noeve, spécialisées dans le livre d’art et la photographie, sort avec Veil l’un de ses premiers mangas. Le lancement est réussi avec ce titre esthétique et envoutant. Vendu aussi à l’unité, ce manga a toute sa place dans votre bibliothèque. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/veil-coffret-tomes-1-et-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Nickad

    First job new life ! tome 4 (fin)

    En voilà, une petite série sympathique. Donc, notre héroïne (Tama) poursuit son travail dans l’entreprise de design, même si au niveau du travail elle est dans son élément à présent, ce n’est pas le cas dans ses relations, elle a du mal à mettre des mots sur ses sentiments. Cette déclaration d’amour involontaire à Dômoto va accélérer le processus. Ce volume est plus axé sur les relations sentimentales des différents personnages. Au niveau du dessin, c’est assez simple, avec des décors assez minimalistes et un style plutôt moderne qui se concentrent sur l’essentiel. L’univers du travail dans la société japonaise est bien décrit, avec humour et légèreté ; les relations humaines aussi (collègues, amis, famille…) et les personnages sont attachants. Il n’y a pas de vraiment de grosse surprise sur la fin et c’est dommage que le monde du travail soit un peu mis de côté dans ce volume. Cela reste une bonne série.
  16. Titre de l'album : First job new life ! tome 4 (fin) Scenariste de l'album : NEMU Yoko Dessinateur de l'album : NEMU Yoko Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Lors d’une livraison pour l’agence, Tama fait part à Momo de ses sentiments pour son chef. Mais Dômoto est justement caché à l’arrière de la voiture et a tout entendu ! Il préfère ignorer Tama et faire comme s’il ne s’était rien passé… Heureusement que Miyashita est là pour épauler la jeune femme… Critique : En voilà, une petite série sympathique. Donc, notre héroïne (Tama) poursuit son travail dans l’entreprise de design, même si au niveau du travail elle est dans son élément à présent, ce n’est pas le cas dans ses relations, elle a du mal à mettre des mots sur ses sentiments. Cette déclaration d’amour involontaire à Dômoto va accélérer le processus. Ce volume est plus axé sur les relations sentimentales des différents personnages. Au niveau du dessin, c’est assez simple, avec des décors assez minimalistes et un style plutôt moderne qui se concentrent sur l’essentiel. L’univers du travail dans la société japonaise est bien décrit, avec humour et légèreté ; les relations humaines aussi (collègues, amis, famille…) et les personnages sont attachants. Il n’y a pas de vraiment de grosse surprise sur la fin et c’est dommage que le monde du travail soit un peu mis de côté dans ce volume. Cela reste une bonne série. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/first-job-new-life-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. Nickad

    Golden sheep tomes 1 et 2

    Golden sheep fait partie de ces livres où il ne faut pas s’arrêter à la couverture. Tsugu revient dans la ville où elle a grandi après 6 ans d’absence, elle recontacte ses amis de primaire en espérant que leurs relations seront les mêmes. Si au premier abord tout semble parfait, on découvre vite que la vie a fait son chemin, laissant ses marques et ses blessures. On pense que son retour va créer un bouleversement dans l’ordre des choses et qu’elle va foncer dans le tas pour régler tous les problèmes. Et bien non, elle-même est dans une situation familiale compliquée et elle se trouve prise au dépourvu face à la situation de ses amis. Elle décide donc de fuguer avec l’un deux, pour aller ailleurs, juste parce que le monde est grand et qu’ils ne sont pas obligés de rester là. C’est un récit d’adolescents qui vont devenir adultes, une histoire d’amitié et d’amour. C’est une histoire où l’on apprend à vivre avec ses joies et ses déceptions. Et même si certains sujets sont difficiles, comme le harcèlement, le tout est traité avec une certaine légèreté et une dose d’humour. C’est un manga fort mais pas oppressant où l’on a hâte de lire la suite.
  18. Titre de l'album : Golden sheep tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : OZAKI Kaori Dessinateur de l'album : OZAKI Kaori Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Selon la légende « si vous écrivez un souhait, que vous l'enterrez sous la Tour des Moutons et que vous le déterrez au bout de 7 ans et 7 mois, votre souhait se réalisera... » Tsugu Miikura, revient dans sa ville natale et retrouve ses amis d'enfance avec lesquels elle avait enterré une capsule témoin à l'école primaire. Elle découvre alors que les liens d'amitié qu'elle pensait indestructibles se sont fissurés petit à petit. Critique : Golden sheep fait partie de ces livres où il ne faut pas s’arrêter à la couverture. Tsugu revient dans la ville où elle a grandi après 6 ans d’absence, elle recontacte ses amis de primaire en espérant que leurs relations seront les mêmes. Si au premier abord tout semble parfait, on découvre vite que la vie a fait son chemin, laissant ses marques et ses blessures. On pense que son retour va créer un bouleversement dans l’ordre des choses et qu’elle va foncer dans le tas pour régler tous les problèmes. Et bien non, elle-même est dans une situation familiale compliquée et elle se trouve prise au dépourvu face à la situation de ses amis. Elle décide donc de fuguer avec l’un deux, pour aller ailleurs, juste parce que le monde est grand et qu’ils ne sont pas obligés de rester là. C’est un récit d’adolescents qui vont devenir adultes, une histoire d’amitié et d’amour. C’est une histoire où l’on apprend à vivre avec ses joies et ses déceptions. Et même si certains sujets sont difficiles, comme le harcèlement, le tout est traité avec une certaine légèreté et une dose d’humour. C’est un manga fort mais pas oppressant où l’on a hâte de lire la suite. Autres infos : série finie en 3 tomes Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/golden-sheep-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Adapté du roman de Tetsuya SANO. Série en 2 tomes. Rendez-vous au crépuscule c’est d’abord une rencontre entre Takuya, un lycéen qui porte le deuil de sa sœur et Namizu, sa camarade de classe hospitalisée, atteinte d’une maladie incurable. C’est leur relation qui va évoluer et leur histoire d’amour. C’est aussi l’apprentissage de la vie, comment faire face à la maladie, à la mort inéluctable ? comment continuer de vivre après un deuil, comment aller de l’avant ? Vivre tout simplement. Ecrite avec beaucoup de justesse et de sensibilité, l’histoire ne tombe jamais dans l’apitoiement, Takuya se pose des questions sur ce qu’il pourrait faire et aussi sur comment il réagira après le décès de Namizu. L’Histoire est touchante parce que ses personnages sont authentiques, l’amitié entre les deux garçons est aussi très juste, d’autant plus qu’elle est imprégnée de la relation entre l’auteur et le dessinateur. Une très belle réussite qui ne pourra que vous émouvoir.
  20. Titre de l'album : Rendez-vous au crepuscule tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : SANO Tetsuya Dessinateur de l'album : MATSUSE Daichi / LOUNDRAW Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Connaissez-vous la maladie de la « luminite » ? Cette maladie rare affecte peu d'individus sur Terre. Le corps de ceux qui en sont atteints brille quand il est éclairé par la lumière de la lune... Takuya ne s'y était jamais intéressé plus que ça... Mais quand un jour, il se retrouve à devoir rendre visite à Mamizu Watarase, une de ses camarades de classe hospitalisée, son quotidien en sera changé à jamais. Lui-même endeuillé par la perte d'un proche, Takuya va se prendre d'affection pour la jeune fille, et décider de l'aider à réaliser ses rêves... Pourtant, les jours lui sont comptés, car d'après les médecins, son espérance de vie est déjà dépassée. Combien de temps encore pourra vivre la lycéenne ? Critique : Adapté du roman de Tetsuya SANO. Série en 2 tomes. Rendez-vous au crépuscule c’est d’abord une rencontre entre Takuya, un lycéen qui porte le deuil de sa sœur et Namizu, sa camarade de classe hospitalisée, atteinte d’une maladie incurable. C’est leur relation qui va évoluer et leur histoire d’amour. C’est aussi l’apprentissage de la vie, comment faire face à la maladie, à la mort inéluctable ? comment continuer de vivre après un deuil, comment aller de l’avant ? Vivre tout simplement. Ecrite avec beaucoup de justesse et de sensibilité, l’histoire ne tombe jamais dans l’apitoiement, Takuya se pose des questions sur ce qu’il pourrait faire et aussi sur comment il réagira après le décès de Namizu. L’Histoire est touchante parce que ses personnages sont authentiques, l’amitié entre les deux garçons est aussi très juste, d’autant plus qu’elle est imprégnée de la relation entre l’auteur et le dessinateur. Une très belle réussite qui ne pourra que vous émouvoir. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rendez-vous-au-crepuscule-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Nickad

    Spy x Family tomes 1 et 2

    Spy x family est la comédie à succès du moment, arrivée 3eme dans le palmarès du magazine Da Vinci de l'éditeur Kadokawa Shoten récompensant les meilleurs titres parus cette année au Japon (sélection basée sur les votes de plus de 4000 participants, incluant des professionnels du manga, des journalistes, des éditeurs et des libraires). Twilight, espion émérite doit mener à bien sa nouvelle mission, pour pouvoir approcher M Desmond chef de parti, il a besoin de se fabriquer une famille plus vraie que nature. Chaque membre de cette nouvelle famille a ses petits secrets et a ses raisons pour que cela fonctionne. Si le premier tome est surtout une introduction à l’univers et une présentation des personnages au cours de petites histoires, le 2eme se concentre sur la mission principale. Bien sûr quand le 1er est espion et habitué à penser à toutes sortes de situation, la 2eme est une tueuse à gage mais un peu à la ramasse en dehors de son métier et la 3eme télépathe mais trop jeune pour bien analyser ce qu’elle entend, les situations inattendues ou ne se déroulant pas comme prévues s’enchainent. Traité avec légèreté et humour, ce manga d’aventure est dynamique et passe trop vite. Vivement la suite !!!
  22. Titre de l'album : Spy x Family tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : ENDO Tatsuya Dessinateur de l'album : ENDO Tatsuya Coloriste : Editeur de l'album : Kurokawa Note : Résumé de l'album : Sauvez le monde avec l'élite des agents (très) spéciaux : la famille Forger ! Une comédie d'espionnage pétillante ! Twilight, le plus grand espion du monde, doit pour sa nouvelle mission créer une famille de toutes pièces afin de pouvoir s'introduire dans la plus prestigieuse école de l'aristocratie. Totalement dépourvu d'expérience familiale, il va adopter une petite fille en ignorant qu'elle est télépathe, et s'associer à une jeune femme timide, sans se douter qu'elle est une redoutable tueuse à gages. Ce trio atypique va devoir composer pour passer inaperçu, tout en découvrant les vraies valeurs d'une famille unie et aimante. Critique : Spy x family est la comédie à succès du moment, arrivée 3eme dans le palmarès du magazine Da Vinci de l'éditeur Kadokawa Shoten récompensant les meilleurs titres parus cette année au Japon (sélection basée sur les votes de plus de 4000 participants, incluant des professionnels du manga, des journalistes, des éditeurs et des libraires). Twilight, espion émérite doit mener à bien sa nouvelle mission, pour pouvoir approcher M Desmond chef de parti, il a besoin de se fabriquer une famille plus vraie que nature. Chaque membre de cette nouvelle famille a ses petits secrets et a ses raisons pour que cela fonctionne. Si le premier tome est surtout une introduction à l’univers et une présentation des personnages au cours de petites histoires, le 2eme se concentre sur la mission principale. Bien sûr quand le 1er est espion et habitué à penser à toutes sortes de situation, la 2eme est une tueuse à gage mais un peu à la ramasse en dehors de son métier et la 3eme télépathe mais trop jeune pour bien analyser ce qu’elle entend, les situations inattendues ou ne se déroulant pas comme prévues s’enchainent. Traité avec légèreté et humour, ce manga d’aventure est dynamique et passe trop vite. Vivement la suite !!! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/spy-x-family-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. Nickad

    Chasseurs d'aurore

    Parmi les albums Nobi Nobi !, une grande partie est destinée à l’apprentissage des enfants ou comment leur expliquer les petites choses du quotidien. D’autres, sont plus orientés contes avec leur part de philosophie. Ils méritent qu’on s’y attarde car il y a vraiment de très beaux albums. Chasseurs d’aurore est le dernier en date. Dans la ville de Coupelune, la maladie de la mélancolie gagne du terrain, les gens en meurent. L’empereur atteint doit à tout prix être guéri, une rumeur dit que voir une aurore boréale pourrait être un remède ! Mune, petite fille atteinte de cette maladie part avec son chat pour en capturer une, en chemin, elle va faire équipe avec June, fils du plus grand explorateur du pays, qui veut montrer à son père qu’il est à la hauteur. Au travers de ce voyage initiatique, Mune va apprendre à affronter la vie, faire le deuil de sa mère, découvrir le monde et l’amitié… Samantha Bailly raconte cette histoire avec beaucoup de douceur et de bienveillance. Les illustrations de Munashichi apportent de la poésie et sont pleines de détails, on s’y émerveille. Une histoire qui plaira à toute la famille. A partir de 8 ans
  24. Nickad

    Chasseurs d'aurore

    Titre de l'album : Chasseurs d'aurore Scenariste de l'album : BAILLY Samantha Dessinateur de l'album : Munashichi Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Au cœur de vallons verdoyants, rayonne la lumineuse cité de Coupelune. Mais perché dans un palais au dôme étincelant, le jeune empereur Fen, qui a pourtant tout pour être heureux, dépérit. On le dit atteint de la maladie qui se propage depuis des décennies : la mélancolie. Afin de le guérir, la jeune et courageuse Mune, accompagnée de son acolyte Janus et de son fidèle chat Hélios, va tout faire pour tenter de réussir l’impossible : braver le froid et les dangers du Norvif afin de ramener une aurore boréale, phénomène mystérieux aux pouvoirs merveilleux... Critique : Parmi les albums Nobi Nobi !, une grande partie est destinée à l’apprentissage des enfants ou comment leur expliquer les petites choses du quotidien. D’autres, sont plus orientés contes avec leur part de philosophie. Ils méritent qu’on s’y attarde car il y a vraiment de très beaux albums. Chasseurs d’aurore est le dernier en date. Dans la ville de Coupelune, la maladie de la mélancolie gagne du terrain, les gens en meurent. L’empereur atteint doit à tout prix être guéri, une rumeur dit que voir une aurore boréale pourrait être un remède ! Mune, petite fille atteinte de cette maladie part avec son chat pour en capturer une, en chemin, elle va faire équipe avec June, fils du plus grand explorateur du pays, qui veut montrer à son père qu’il est à la hauteur. Au travers de ce voyage initiatique, Mune va apprendre à affronter la vie, faire le deuil de sa mère, découvrir le monde et l’amitié… Samantha Bailly raconte cette histoire avec beaucoup de douceur et de bienveillance. Les illustrations de Munashichi apportent de la poésie et sont pleines de détails, on s’y émerveille. Une histoire qui plaira à toute la famille. A partir de 8 ans Autres infos : Editions Nobi Nobi! Type de l'album : Livre pour enfants Lien BDfugue : http://www.bdfugue.com/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Nickad

    Je suis un assassin t2

    Dans ce tome, on rejoint une trame plus classique mais comme c'est bien fait, ça ne dérange pas, j'espère que ses compétences d'assassin vont être mises plus en valeur dans la suite
×
×
  • Créer...