Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'adulte'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


8 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Entre deux T2

    Ca se complique encore pour notre "couple" et le titre entre deux prend encore plus son sens. Ce deuxième tome fait la part belle à la troisième personne de notre histoire : la chef de Kohei et femme qu'il a mise enceinte. La ou ce manga est toujours aussi bon. Plutôt que de chercher à faire dans le "trop" sentimentale, il nous livre des vraies réflexions sur la femme japonaise, sa place dans la société, mais aussi les adultes et leurs illusions. Entre le changement de point vu de la chef de Kohei sur le fait d'élever un bébé toute seul et Kohei qui ne sait plus du tout comment il doit réagir, pris entre son obligation de futur père et son amour pour Atsuko, ce manga parait vraiment super réaliste. Et la fin en ajoute une couche et nous promet un tome trois du plus compliqué pour Kohei !
  2. poseidon2

    Entre deux T2

    Titre de l'album : Entre deux T2 Scenariste de l'album : Peko Watanabe Dessinateur de l'album : Peko Watanabe Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Atsuko et Kôhei sont en couple depuis 10 ans. Tout semble parfait entre eux, même si le classique schéma mariage + enfant ne les attire pas. Mais une seule erreur commise va définitivement trouver l'équilibre entre eux : une autre femme est tombée enceinte de Kôhei. Critique : Ca se complique encore pour notre "couple" et le titre entre deux prend encore plus son sens. Ce deuxième tome fait la part belle à la troisième personne de notre histoire : la chef de Kohei et femme qu'il a mise enceinte. La ou ce manga est toujours aussi bon. Plutôt que de chercher à faire dans le "trop" sentimentale, il nous livre des vraies réflexions sur la femme japonaise, sa place dans la société, mais aussi les adultes et leurs illusions. Entre le changement de point vu de la chef de Kohei sur le fait d'élever un bébé toute seul et Kohei qui ne sait plus du tout comment il doit réagir, pris entre son obligation de futur père et son amour pour Atsuko, ce manga parait vraiment super réaliste. Et la fin en ajoute une couche et nous promet un tome trois du plus compliqué pour Kohei ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/entre-deux-tome-2-231169?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    L'amie de ma fille t1&2

    En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo). En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ? C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions. C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie. Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga. À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.
  4. Titre de l'album : L'amie de ma fille t1&2 Scenariste de l'album : Asami Hagiwara Dessinateur de l'album : Asami Hagiwara Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Si je ne t'avais pas rencontrée, j'aurais eu une vie bien rangée et ennuyeuse.Kôsuke vivait alors comme un acteur incarnant son lui idéal, aussi bien dans la sphère privée en tant que père de famille, que dans sa vie professionnelle en tant que manager. Mais un jour, il rencontre Koto, une amie de sa fille. Sa vie fait alors un virage à 180 degrés. Quand il est avec elle, il arrive à rester lui-même, tout en sachant pertinemment qu'il n'a pas le droit d'éprouver ce genre de sentiments pour une adolescente... Ainsi débute ce Middle-aged meets Girl, une histoire dédiée à tous les contemporains que la société opprime. Ce secret, je ne peux l'avouer à personne. Une histoire d'amour défendue... Mais y succomber est-il si répréhensible ? Que faire quand la vie nous rattrape ainsi ? L'histoire d'amour controversée au MILLION d'exemplaires écoulés !! Critique : En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo). En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ? C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions. C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie. Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga. À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire. Autres infos : Pour adulte !!! Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-amie-de-ma-fille-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    A pleines mains

    Quelle couverture hein ? Vous vous demandez peut-être si vous vous trompez sur ce que l'on voit. Et bien je peux vous rassurez : pas du tout. Nous voyons bien un homme en train de se masturber devant l'image d'un femme tout en rondeur avec des licornes et des god. Et cette couverture n'est en rien racoleuse car elle montre ce qu'il y a vraiment dans l'album : l'histoire d'un jeune homme qui décide, suite à l'échec de son sex shop, de crée des espaces de masturbations personnalisés. Je vois tout de suite les esprits bienpensants du XXI ieme siècle se moquer de cette BD sans l'avoir lue. Et ils auraient bien tort. Car cette BD est vraiment très bonne et parle de sujets plus intéressants que beaucoup d'autre BDs "sérieuses". Le premier étant le problème de l'acceptation du besoin, pour certaine personne, de se masturber. Notre éducation "judéo-chrétienne" diabolise cet acte et cela reste bien ancré dans l'imaginaire commun. Le deuxième sujet parle.... De nos souvenirs. Nos beaux souvenirs de jeunesses qui, avec nos vies trop pleines, ont tendance à se mettre au second plan alors même qu'il faudrait les chérir et s'en servir comme moteur dans la vie. Sous couvert d'une BD ayant recours à des sujets graveleux, cette BD se montre être beaucoup émouvante et réfléchit. Je vous encourage à ne pas vous arrêter à votre premier mouvement de recul et a vous penchez sur ce A pleines mains.
  6. poseidon2

    A pleines mains

    Titre de l'album : A pleines mains Scenariste de l'album : Thomas Cadène / Joseph Safieddine Dessinateur de l'album : Pierre Thyss Coloriste : Pierre Thyss Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Du haut de sa jeune trentaine, Pablo a tout du parfait loser. Il vit une histoire d'amour parfaite avec Gudrun, mais le hic, c'est qu'elle n'est qu'un fantasme, qui se vit « à pleines mains ». Côté business, ça ne va pas fort non plus, son sex-shop fait faillite et il est obligé de rentrer chez ses parents. Pour lui faire plaisir son père a réinstallé sa chambre d'adolescent. Et là surprise ! Sa chambre est comme un voyage dans le temps et recrée les conditions de ses fantasmes adolescents. Il a trouvé ce qu'il va faire : sauver les gens qui rêvent de retrouver de tels lieux et renouer avec leurs rêves les plus inavouables. Il va les leur fabriquer. Avec son pote Émile... Critique : Quelle couverture hein ? Vous vous demandez peut-être si vous vous trompez sur ce que l'on voit. Et bien je peux vous rassurez : pas du tout. Nous voyons bien un homme en train de se masturber devant l'image d'un femme tout en rondeur avec des licornes et des god. Et cette couverture n'est en rien racoleuse car elle montre ce qu'il y a vraiment dans l'album : l'histoire d'un jeune homme qui décide, suite à l'échec de son sex shop, de crée des espaces de masturbations personnalisés. Je vois tout de suite les esprits bienpensants du XXI ieme siècle se moquer de cette BD sans l'avoir lue. Et ils auraient bien tort. Car cette BD est vraiment très bonne et parle de sujets plus intéressants que beaucoup d'autre BDs "sérieuses". Le premier étant le problème de l'acceptation du besoin, pour certaine personne, de se masturber. Notre éducation "judéo-chrétienne" diabolise cet acte et cela reste bien ancré dans l'imaginaire commun. Le deuxième sujet parle.... De nos souvenirs. Nos beaux souvenirs de jeunesses qui, avec nos vies trop pleines, ont tendance à se mettre au second plan alors même qu'il faudrait les chérir et s'en servir comme moteur dans la vie. Sous couvert d'une BD ayant recours à des sujets graveleux, cette BD se montre être beaucoup émouvante et réfléchit. Je vous encourage à ne pas vous arrêter à votre premier mouvement de recul et a vous penchez sur ce A pleines mains. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/a-pleines-mains?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Titre de l'album : Harem in a fantasy world t1&2 Scenariste de l'album : Shachi Sogano Dessinateur de l'album : Issei Hyouju Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Quitte à débarquer dans un nouveau monde, autant bien s'entourer ! En se réveillant sur une paillasse, Michio Kaga est persuadé d'être en train de tester un nouveau jeu vidéo. Niveaux, statistiques, classes... Tout ce qui constitue un jeu de rôle classique est là. Mais avant qu'il n'ait vraiment eu le temps de jauger la situation, le village où il se trouve est attaqué par des brigands, qu'il terrasse sans grande difficulté... Une fois l'adrénaline retombée, Il réalise enfin que ce nouveau monde n'a rien d'un jeu, et que ceux qu'il a tués n'étaient pas de simples monstres, mais bien des êtres vivants... Passé le choc initial, Michio ne semble pas si pressé que ça de retrouver son monde d'origine... Et tant qu'à faire, autant en profiter pour s'amuser un peu, non ? Avec toutes ces filles tout droit sorties des canons de la fantasy, qui ne serait pas tenté ?! Critique : On aurait tort de prendre de Harem in a fantasy world pour un simple nouvel Isekai. Tout d'abord parce que c'est un Isekai pour adulte avec des scènes de sexes complètement explicites. Mais c'est surtout un Isekai qui se trouve être un peu plus malin que ce qu'il n'y parait. En effet ce manga traite du fantasme du jeune garçon qui s'imagine arriver dans un monde ou tout lui est permis et où ce qui est interdit dans son monde d'origine est ici la norme. Et ce que ce manga fait de bien c'est que notre garçon n'a rien d'un pervers ou d'un gros geek obsédé de hentai. C'est juste un jeune garçon qui se retrouve avec des possibilités étonnantes, que ce soit dans ses explorations de labyrinthe et ses combats contre les monstres, ou dans sa possibilité d'acheter une esclave ayant ouvertement accepté de servir aussi d'esclave sexuelle. Une position de domination qui met en conflit sa conception de la vie provenant de son éducation et ses hormones qui le tiraillent. Jamais vulgaire malgré un sujet qui pourrait déraper, ce manga se révèle une bonne surprise et présente, dans un monde de jeux vidéo, les pulsions qu'ont les jeunes garçons dans notre monde actuel ou un garçon de 18 n'aura pas pu éviter de se confronter à la pornographie sur internet, quoi qu'en disent les parents. On peut juste espérer que l'histoire aille plus loin dans l'aspect Isekai, ayant fini d'explorer l'aspect relation intime dans ces deux premiers tomes. Prions pour que le manga ne tombe pas dans le travers facile de la collection d'esclave et le voyeurisme qui en découlerait. Autres infos : Pour adultes avertis. Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/harem-in-the-fantasy-world-dungeon-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. poseidon2

    Harem in a fantasy world t1&2

    On aurait tort de prendre de Harem in a fantasy world pour un simple nouvel Isekai. Tout d'abord parce que c'est un Isekai pour adulte avec des scènes de sexes complètement explicites. Mais c'est surtout un Isekai qui se trouve être un peu plus malin que ce qu'il n'y parait. En effet ce manga traite du fantasme du jeune garçon qui s'imagine arriver dans un monde ou tout lui est permis et où ce qui est interdit dans son monde d'origine est ici la norme. Et ce que ce manga fait de bien c'est que notre garçon n'a rien d'un pervers ou d'un gros geek obsédé de hentai. C'est juste un jeune garçon qui se retrouve avec des possibilités étonnantes, que ce soit dans ses explorations de labyrinthe et ses combats contre les monstres, ou dans sa possibilité d'acheter une esclave ayant ouvertement accepté de servir aussi d'esclave sexuelle. Une position de domination qui met en conflit sa conception de la vie provenant de son éducation et ses hormones qui le tiraillent. Jamais vulgaire malgré un sujet qui pourrait déraper, ce manga se révèle une bonne surprise et présente, dans un monde de jeux vidéo, les pulsions qu'ont les jeunes garçons dans notre monde actuel ou un garçon de 18 n'aura pas pu éviter de se confronter à la pornographie sur internet, quoi qu'en disent les parents. On peut juste espérer que l'histoire aille plus loin dans l'aspect Isekai, ayant fini d'explorer l'aspect relation intime dans ces deux premiers tomes. Prions pour que le manga ne tombe pas dans le travers facile de la collection d'esclave et le voyeurisme qui en découlerait.
×
×
  • Créer...