Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'chine'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


8 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Les âmes noires Scenariste de l'album : Aurélien Ducoudray Dessinateur de l'album : Fred Druart Coloriste : Fred Druart Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Yuan est un routier chinois, il transporte du charbon qu'il charge dans des mines clandestines à ciel ouvert. Puis il avale les kilomètres pour livrer son charbon en espérant à chaque fois tirer le meilleur prix de sa cargaison. Yuan travaille avec Wei, son « fixer », qui marchande les prix avec les acheteurs potentiels. Mais un jour, Wei décide de supprimer Yuan pour lui voler son camion... Yuan n'a donc qu'un seul objectif : récupérer son camion... coûte que coûte ! Les Âmes noires est un polar documentaire, on suit le chemin de l'argent, du charbon et de ces hommes perdus sur la route et dans la vie. D'un important fonds documentaire, les auteurs proposent un récit de fiction tendant vers le polar, afin de décrire au mieux ce mécanisme de vente frauduleux qu'est l'exploitation des mines clandestines, et l'approvisionnement des petits commerçants des bords de route. Critique : "Les âmes noires" est un one shot se déroulant en Chine et dénonçant, sous couvert de fiction, un trafic de charbon de contrebande bien réel et une exploitation des gens vivants autour de ces mines à ciel ouvert. La loi de jungle règne dans ce polar sombre où tout le monde est prêt à mettre sa vie en jeu pour un camion permettant de nourrir sa famille. C'est le cas de notre conducteur qui, après s'être fait avoir, ne rêve que de vengeance et sait que sa famille est mieux sans lui s'il n'a plus son camion. C'est suffisamment choquant pour qu'on espère que la part de fiction soit plus importante que la part de documentaire. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-ames-noires?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. poseidon2

    Les âmes noires

    "Les âmes noires" est un one shot se déroulant en Chine et dénonçant, sous couvert de fiction, un trafic de charbon de contrebande bien réel et une exploitation des gens vivants autour de ces mines à ciel ouvert. La loi de jungle règne dans ce polar sombre où tout le monde est prêt à mettre sa vie en jeu pour un camion permettant de nourrir sa famille. C'est le cas de notre conducteur qui, après s'être fait avoir, ne rêve que de vengeance et sait que sa famille est mieux sans lui s'il n'a plus son camion. C'est suffisamment choquant pour qu'on espère que la part de fiction soit plus importante que la part de documentaire.
  3. Titre de l'album : Oken - Combats et rêveries d'un poète taïwanais Scenariste de l'album : Shih-Hung Wu Dessinateur de l'album : Shih-Hung Wu Coloriste : Shih-Hung Wu Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : La jeunesse d'Oken a bien failli s'achever dans les flammes de l'Histoire. Contraints de fuir Taiwan pour fuir les bombes américaines, le jeune garçon et sa famille trouvent refuge dans les montagnes. Mais contre la mélancolie, Oken possède une arme à nulle autre pareille : la poésie. Celle-là même qui lui permet de percer la beauté du monde, et de comprendre que la vie est telle une araignée d'eau : fragile, mais tellement élégante et fascinante. Critique : Ce Oken me faisait diablement envie, mais force est de reconnaître, que pour moi qui ne suis pas tant attiré par l'art que cela, l'ensemble m'a finalement paru un peu trop abstrait. J'ai aimé découvrir ce contexte taiwanais de l'après guerre avec sa complexité historique et son côté méconnu pour nous européens. Il se dégage de belles choses de ces planches, et de ces rêveries. Malheureusement je pense ne pas avoir l'âme assez portée vers les belles rêveries poétiques pour tout en apprécier. Je ne peux que conseille Oken aux amoureux de la poésie, de l'asie et de l'art en général. Pour les autres, cela risque d'être plus abscons. Autres infos : D'après Yang Mu Type de l'album : Roman graphique Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/oken-combats-et-reveries-d-un-poete-taiwanais?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. Ce Oken me faisait diablement envie, mais force est de reconnaître, que pour moi qui ne suis pas tant attiré par l'art que cela, l'ensemble m'a finalement paru un peu trop abstrait. J'ai aimé découvrir ce contexte taiwanais de l'après guerre avec sa complexité historique et son côté méconnu pour nous européens. Il se dégage de belles choses de ces planches, et de ces rêveries. Malheureusement je pense ne pas avoir l'âme assez portée vers les belles rêveries poétiques pour tout en apprécier. Je ne peux que conseille Oken aux amoureux de la poésie, de l'asie et de l'art en général. Pour les autres, cela risque d'être plus abscons.
  5. poseidon2

    Kingdom T65-66

    Titre de l'album : Kingdom T65-66 Scenariste de l'album : Yasuhisa Hara Dessinateur de l'album : Yasuhisa Hara Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : En marche vers la bataille décisive ! 233 av. J-C: La conquête du Nord de Zhao L'armée de Qin est parvenue à défaire les troupes du général Kochô, et se trouve désormais à proximité immédiate de Bujô et de Heiyou, les deux dernières villes qui lui barraient la route de la capitale de Zhao. Mais l'ingénieux stratège Riboku, de nouveau aux commandes de l'armée ennemie, parvient à entraver leur marche. Le grand général Ousen et le commandant Shouheikun, contraints de modifier leurs plans, désignent donc un nouvel endroit où devra se tenir l'ultime confrontation entre les deux forces en présence... Critique : Il est de retour ! Oui oui, c'est bien lui ! Le seul et l'unique stratège qui fasse peur au dirigeant de Qin : Riboku ! Ces deux tomes marquent le retour de la stratégie au cœur de la guerre entre Qin et Zhao avec deux visions de la guerre qui s'oppose : celle du stratège Riboku et celle de renard Kanki. Cela donne lieu à une très intéressante bataille, complètement différente de celle que l'on a pris l'habitude de voir. Un regain d'intérêt qui Éts le bienvenu pour une série qui commence à tirer en longueur, surtout sur cette prise de pouvoir de Zhao par Qin. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kingdom-tome-65?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Kingdom T65-66

    Il est de retour ! Oui oui, c'est bien lui ! Le seul et l'unique stratège qui fasse peur au dirigeant de Qin : Riboku ! Ces deux tomes marquent le retour de la stratégie au cœur de la guerre entre Qin et Zhao avec deux visions de la guerre qui s'oppose : celle du stratège Riboku et celle de renard Kanki. Cela donne lieu à une très intéressante bataille, complètement différente de celle que l'on a pris l'habitude de voir. Un regain d'intérêt qui Éts le bienvenu pour une série qui commence à tirer en longueur, surtout sur cette prise de pouvoir de Zhao par Qin.
  7. poseidon2

    Kingdom 51-52

    Titre de l'album : Kingdom 51-52 Scenariste de l'album : Yasuhisa Hara Dessinateur de l'album : Yasuhisa Hara Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Vers une guerre d'usure plus intensive. Dans les plaines de Shukai, Ousen ordonne enfin à l'unité Hi Shin de se joindre à la bataille pour aller soutenir l'aile droite de Qin. Au paroxysme de l'affrontement, Shin part défier le général Gyôun en personne. Qui sortira victorieux de ce duel au sommet ? À Kanyou, la capitale de Qin, chacun retient son souffle dans l'attente du dénouement tandis que des nouvelles des premières lignes parviennent au palais... Voici la suite d'une guerre décidément riche en rebondissements !! Critique : Au vu de la bataille généralisée entre Qin et Zhao, notre auteur choisit très justement de se concentrer sur certaines batailles sur des demi-tomes pour éviter de perdre le lecteur à coup d'aller-retour. Et on peut dire que c'est efficace car on se concentre ici quasi uniquement, sur les troupes d'Heki et les hommes des montagnes qui mènent une bataille acharnée contre des "cousins". Cette partie est super sympa car on est beaucoup moins dans les techniques de guerre au profit de la force brut de chacun. Heki, qui semblait être la uniquement pour faire des boulettes retrouve des couleurs et une vraie place de générale. C'est ce qui est très bien dans ces deux tomes: on se focalise sur des personnages "secondaires" sans que cela ne deviennent moins intéressant. Yasuhisa Hara prouve ici qu'il a réussi à nous faire nous intéresser à tout son univers et non pas juste à ces héros comme c'est trop souvent e cas dans les mangas. On s’intéresse même à l'intriguant Kanki qui semble... ne rien faire le bougre ! Encore deux bons tomes avant... deux autres excellents à venir ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kingdom-tome-51?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. poseidon2

    Kingdom 51-52

    Au vu de la bataille généralisée entre Qin et Zhao, notre auteur choisit très justement de se concentrer sur certaines batailles sur des demi-tomes pour éviter de perdre le lecteur à coup d'aller-retour. Et on peut dire que c'est efficace car on se concentre ici quasi uniquement, sur les troupes d'Heki et les hommes des montagnes qui mènent une bataille acharnée contre des "cousins". Cette partie est super sympa car on est beaucoup moins dans les techniques de guerre au profit de la force brut de chacun. Heki, qui semblait être la uniquement pour faire des boulettes retrouve des couleurs et une vraie place de générale. C'est ce qui est très bien dans ces deux tomes: on se focalise sur des personnages "secondaires" sans que cela ne deviennent moins intéressant. Yasuhisa Hara prouve ici qu'il a réussi à nous faire nous intéresser à tout son univers et non pas juste à ces héros comme c'est trop souvent e cas dans les mangas. On s’intéresse même à l'intriguant Kanki qui semble... ne rien faire le bougre ! Encore deux bons tomes avant... deux autres excellents à venir !
×
×
  • Créer...