Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'josei'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Nickad

    The Runway tome 6

    Ce 6eme tome marque un tournant dans l’histoire, en plus de suivre les déboires amoureux des 3 frères et de Jian bien sûr, les voilà aux prises avec des réalités qu’ils auraient bien aimé ignorer. Ainsi la petite Sol pose maintenant des questions sur sa mère et Haejun ne sait pas comment réagir ni comment aborder le décès de sa sœur, lui qui n’en a pas encore fait le deuil. Haebeom, le grand frère, prend conscience peu à peu de ses mauvais comportements de mari et de beau-fils et essaye de recoller des morceaux. Mais tout bascule le jour où ils apprennent que leur mère est atteinte d’un cancer en phase 4, après le déni, le moment d’affronter la réalité est arrivé et en même temps de faire face aux évènements du passé pour pouvoir enfin aller de l’avant. The Runway n’est pas une série fantastique ni une romance où l’on sait que tout finira bien. C’est avant tout des tranches de vie, des événements qui peuvent arriver à tout le monde quel que soit le pays. Il y a des situations qui s’appliquent partout comme le fait que la communication dans un couple est une priorité ou comme les problèmes pour affronter le deuil. Mais en plus, l’histoire nous montre que la société coréenne est encore très conservatrice, la preuve en est du décès de l’acteur Lee Sun-kyun qui s’est suicidé pour une affaire de drogue ; en France, même les histoires d’agression sexuelle ne poussent pas les gens dans ces extrémités. Ce 6e tome est particulièrement réussi et nous emmène dans des émotions qui étaient restées un peu superficielles jusque-là.
  2. Nickad

    The Runway tome 6

    Titre de l'album : The Runway tome 6 Scenariste de l'album : HIRACHELL Dessinateur de l'album : NOKDU Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : La vie continue... Et personne ne sait ce qu'elle nous réserve. Jian est-elle amoureuse ? Haebeom divorcera-t-il ? Comment réagir quand un être proche tombe malade ? Haebeom est au pied du mur, Haejun réalise que " sa " fille grandit, les sentiments de Hyeonmin sont mis à mal... Et tout ce petit monde devra surmonter une nouvelle difficulté... Le moment de faire des aveux est-il venu ? Quant à Jian, elle tente de garder la tête sur les épaules face aux situations personnelles et professionnelles très singulières. Critique : Ce 6eme tome marque un tournant dans l’histoire, en plus de suivre les déboires amoureux des 3 frères et de Jian bien sûr, les voilà aux prises avec des réalités qu’ils auraient bien aimé ignorer. Ainsi la petite Sol pose maintenant des questions sur sa mère et Haejun ne sait pas comment réagir ni comment aborder le décès de sa sœur, lui qui n’en a pas encore fait le deuil. Haebeom, le grand frère, prend conscience peu à peu de ses mauvais comportements de mari et de beau-fils et essaye de recoller des morceaux. Mais tout bascule le jour où ils apprennent que leur mère est atteinte d’un cancer en phase 4, après le déni, le moment d’affronter la réalité est arrivé et en même temps de faire face aux évènements du passé pour pouvoir enfin aller de l’avant. The Runway n’est pas une série fantastique ni une romance où l’on sait que tout finira bien. C’est avant tout des tranches de vie, des événements qui peuvent arriver à tout le monde quel que soit le pays. Il y a des situations qui s’appliquent partout comme le fait que la communication dans un couple est une priorité ou comme les problèmes pour affronter le deuil. Mais en plus, l’histoire nous montre que la société coréenne est encore très conservatrice, la preuve en est du décès de l’acteur Lee Sun-kyun qui s’est suicidé pour une affaire de drogue ; en France, même les histoires d’agression sexuelle ne poussent pas les gens dans ces extrémités. Ce 6e tome est particulièrement réussi et nous emmène dans des émotions qui étaient restées un peu superficielles jusque-là. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-runway-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    The runway tome 5

    Cette fois Hyeonmin a pris sa décision, Jian lui convient et il a bien l’intention de sortir avec elle. D’un côté, il veut lui laisser le temps d’y réfléchir et de l’autre, il se comporte comme un gamin en essayant de la rendre jalouse. Il fait également le point avec son frère en lui disant qu’il ne la lui laisserait pas. Ce dernier se doutait bien qu’il y avait anguille sous roche. De son côté Haebeom a entamé sa procédure de divorce mais là encore, il n’arrive pas à se mettre d’accord avec sa future ex-femme ; en réalité, chacun est têtu, reste sur ses positions alors qu’ils éprouvent encore des sentiments l’un pour l’autre. On l’attendait ce moment où Hyeonmin et Jian allaient enfin se mettre ensemble ! Mais ce moment n’est pas aussi « choupinet » que l’on espérait… ils ont encore beaucoup de doutes, et quand la mère de Jian vient mettre son grain de sel en jugeant sur les apparences, Hyeonmin perd confiance en lui. Ce 5eme tome voit aussi l’arrivée d’un nouveau personnage féminin, dynamique et qui semble assez je-m’en-foutiste, cela va amener un peu de pétillant dans l’histoire ! Si l’histoire d’amour entre Hyeonmin et Jian était le point de départ du scénario, on apprécie de suivre aussi les amours de la fratrie.
  4. Nickad

    The runway tome 5

    Titre de l'album : The runway tome 5 Scenariste de l'album : Hirachell , Do Mi Dessinateur de l'album : Nokdu Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : Et si le coup d'un soir de Jian se transformait en une relation sérieuse... Les protagonistes de la série vont devoir apprendre à se connaître, surmonter les obstacles afin de se (re)trouver ou se quitter. " Notre existence ne se déroule jamais comme on le souhaite. " C'est d'autant plus vrai, lorsque nous devons composer avec la famille, les collègues... Devons-nous prendre en considération leur avis ou bien chercher à comprendre l'être aimé avant de la quitter. Les protagonistes de la série vont devoir apprendre à se connaître, surmonter les obstacles afin de se (re)trouver ou se quitter. Critique : Cette fois Hyeonmin a pris sa décision, Jian lui convient et il a bien l’intention de sortir avec elle. D’un côté, il veut lui laisser le temps d’y réfléchir et de l’autre, il se comporte comme un gamin en essayant de la rendre jalouse. Il fait également le point avec son frère en lui disant qu’il ne la lui laisserait pas. Ce dernier se doutait bien qu’il y avait anguille sous roche. De son côté Haebeom a entamé sa procédure de divorce mais là encore, il n’arrive pas à se mettre d’accord avec sa future ex-femme ; en réalité, chacun est têtu, reste sur ses positions alors qu’ils éprouvent encore des sentiments l’un pour l’autre. On l’attendait ce moment où Hyeonmin et Jian allaient enfin se mettre ensemble ! Mais ce moment n’est pas aussi « choupinet » que l’on espérait… ils ont encore beaucoup de doutes, et quand la mère de Jian vient mettre son grain de sel en jugeant sur les apparences, Hyeonmin perd confiance en lui. Ce 5eme tome voit aussi l’arrivée d’un nouveau personnage féminin, dynamique et qui semble assez je-m’en-foutiste, cela va amener un peu de pétillant dans l’histoire ! Si l’histoire d’amour entre Hyeonmin et Jian était le point de départ du scénario, on apprécie de suivre aussi les amours de la fratrie. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-runway-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    The runway tome 4

    La période d’observation que mène Hyeonmin envers Jian est terminée, il lui demande donc la permission de l’aimer mais espère bien avoir une réponse positive en retour. Pendant ce temps, le grand frère avocat, Haebeom, est en plein conflit avec sa femme et veut divorcer. Mais ces deux-là sont trop fiers pour se parler franchement et risquent de prendre la mauvaise décision. C’est toujours un plaisir de suivre les aventures amoureuses des différents personnages et c’est bien que l’on s’appesantisse un peu plus sur les relations amoureuses des frères de Hyeonmin. On sent qu’un triangle amoureux pourrait advenir, problème qui se résoudra à grands coups de franchise, de conversations et peut-être de larmes !! Le moment où chacun pourra vivre heureux n’est pas encore arrivé et en attendant, on profite des mini tornades qui mettent un peu de piquant dans le scénario. The runway confirme sa place au box office des office romance. La série est encore en cours et compte 103 chapitres actuellement (on est au chapitre 48 à la fin du tome 4).
  6. Nickad

    The runway tome 4

    Titre de l'album : The runway tome 4 Scenariste de l'album : HIRACHELL Dessinateur de l'album : NOKDU Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : Hyeonmin fait le point sur ses sentiments envers Jian. Il se demande si elle ne l'apprécie pas uniquement pour son physique. Tant pis si c'est le cas, il déclare sa flamme à Jian et attend en retour sa réponse. Les relations se compliquent, surtout de la part de Hyeonmin qui n'arrive pas à cerner Jian. L'amour, toujours l'amour, les souvenirs, les incertitudes, les regrets... On a tous besoin, à un moment ou un autre, de réfléchir avant de poursuivre sa route. Sous fond de préparatif de la Fashion Week à Séoul, Hyeonmin arrivera-t-il à faire de Jian sa petite amie ? Critique : La période d’observation que mène Hyeonmin envers Jian est terminée, il lui demande donc la permission de l’aimer mais espère bien avoir une réponse positive en retour. Pendant ce temps, le grand frère avocat, Haebeom, est en plein conflit avec sa femme et veut divorcer. Mais ces deux-là sont trop fiers pour se parler franchement et risquent de prendre la mauvaise décision. C’est toujours un plaisir de suivre les aventures amoureuses des différents personnages et c’est bien que l’on s’appesantisse un peu plus sur les relations amoureuses des frères de Hyeonmin. On sent qu’un triangle amoureux pourrait advenir, problème qui se résoudra à grands coups de franchise, de conversations et peut-être de larmes !! Le moment où chacun pourra vivre heureux n’est pas encore arrivé et en attendant, on profite des mini tornades qui mettent un peu de piquant dans le scénario. The runway confirme sa place au box office des office romance. La série est encore en cours et compte 103 chapitres actuellement (on est au chapitre 48 à la fin du tome 4). Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-runway-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    Burn the house down tome 2

    Anzu travaille pour Mme Mitakai, mais elle a besoin d’accéder à toute la maison et notamment le dressing où elle pense retrouver les affaires de sa mère. Heureusement elle apprivoise peu à peu le fils hikkikomori. Mais au moment où elle pense pouvoir y arriver, elle se fait renvoyer. Si on sait depuis le début ce que cherche Anzu, on ignore comment elle va pouvoir confondre Mme Mitakai, elle doit d’abord trouver des preuves. Mais son plan ne se déroule pas forcément comme prévu. Si en même temps que l’enquête avance, la tension monte également car on ne sait pas du tout comment les personnages vont réagir surtout que certains sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils veulent. Le manga monte lentement en puissance et sait nous faire attendre la suite avec impatience.
  8. Titre de l'album : Burn the house down tome 2 Scenariste de l'album : FUJISAWA Moyashi Dessinateur de l'album : FUJISAWA Moyashi Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Entre jalousie, vengeance et secrets, laissez-vous embarquer par Burn the House Down, un manga haletant qui, au fil de ses nombreux rebondissements, ne cessera de vous surprendre ! Pour mener à bien son enquête et innocenter sa mère, Anzu est prête à tout ! Mais en montant l'escalier interdit, elle ne s'attendait pas à découvrir l'un des secrets les mieux gardés de Makiko Mitarai : l'un de ses fils, devenu asocial, vit cloîtré à l'étage ! Qu'est-il arrivé à ce jeune homme autrefois si chaleureux ? Et surtout, Anzu saura-t-elle tirer avantage de leurs retrouvailles ? Critique : Anzu travaille pour Mme Mitakai, mais elle a besoin d’accéder à toute la maison et notamment le dressing où elle pense retrouver les affaires de sa mère. Heureusement elle apprivoise peu à peu le fils hikkikomori. Mais au moment où elle pense pouvoir y arriver, elle se fait renvoyer. Si on sait depuis le début ce que cherche Anzu, on ignore comment elle va pouvoir confondre Mme Mitakai, elle doit d’abord trouver des preuves. Mais son plan ne se déroule pas forcément comme prévu. Si en même temps que l’enquête avance, la tension monte également car on ne sait pas du tout comment les personnages vont réagir surtout que certains sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils veulent. Le manga monte lentement en puissance et sait nous faire attendre la suite avec impatience. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/burn-the-house-down-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Une critique de @TheOtaku : J'adore cette série, le scénario, les dessins, les rebondissements, tout est trop bien Enfin, enfin, enfin ! Miku n'est plus en couple ! Miku reprend sa vie en main ! et Yves est là pour l'aider ! Tout ce que vous pouviez espérer pour cette série ce passe dans ce tome ! (concernant Miku) En plus de la nouvelle indépendance de Miku, de son rapprochement avec Yves, un nouveau personnage va apparaitre : un certain Kitake, un avocat ! Miku va se lier d'amitié avec cet avocat et va lui demander son avis concernant sa rupture avec son ex-fiancé. Ce tome est exquis, car Yves arrive enfin à se rapprocher de Miku ! Ce manga est très stressant, surtout ce tome en fait, parce qu'on découvre que même s'ils ne sont plus ensemble, l'ex de Miku est avocat et à déjà insinué qu'elle entretenait une relation avec Yves lors de la lettre qu'il lui avait envoyée, la lettre lui demandant une grosse somme d'argent donc qu'il y a des risques que son ex se re-manifeste et pas pour s'excuser ! De quoi stresser un bon coup... Je ne peux que vous conseiller ce manga, un de met coup de coeur meian !
  10. Titre de l'album : critique par une ado : Make up with mud tome 4 Scenariste de l'album : Yosikazu Dessinateur de l'album : Yosikazu Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Je trouve ça classe, que tu cesses de fuir ta vie. Yves rencontre Miku par hasard en ville, portant un rouge à lèvres rouge suite à la rupture définitive avec son petit ami. En la voyant devenir de plus en plus forte, il espère secrètement qu'elle pourra un jour répondre à ses sentiments. C'est alors qu'apparaît dans leur vie un homme mystérieux nommé Kitake, qui semble avoir un lien avec l'ex de Miku... ? Le début de l'histoire avec Yves commence ! Critique : Une critique de @TheOtaku : J'adore cette série, le scénario, les dessins, les rebondissements, tout est trop bien Enfin, enfin, enfin ! Miku n'est plus en couple ! Miku reprend sa vie en main ! et Yves est là pour l'aider ! Tout ce que vous pouviez espérer pour cette série ce passe dans ce tome ! (concernant Miku) En plus de la nouvelle indépendance de Miku, de son rapprochement avec Yves, un nouveau personnage va apparaitre : un certain Kitake, un avocat ! Miku va se lier d'amitié avec cet avocat et va lui demander son avis concernant sa rupture avec son ex-fiancé. Ce tome est exquis, car Yves arrive enfin à se rapprocher de Miku ! Ce manga est très stressant, surtout ce tome en fait, parce qu'on découvre que même s'ils ne sont plus ensemble, l'ex de Miku est avocat et à déjà insinué qu'elle entretenait une relation avec Yves lors de la lettre qu'il lui avait envoyée, la lettre lui demandant une grosse somme d'argent donc qu'il y a des risques que son ex se re-manifeste et pas pour s'excuser ! De quoi stresser un bon coup... Je ne peux que vous conseiller ce manga, un de met coup de coeur meian ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/make-up-with-mud-tome-4/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    The runway tome 3

    Hyeonmin est dans une phase d’interrogation, il se demande si c’est vrai que Jian ressemble à son ancien amour Hyejin. Afin de répondre à cette question, il se met à l’observer attentivement y compris au bureau. Pendant ce temps, le grand frère de Haejun (le voisin de Jian) est en plein conflit marital, il n’arrive plus à passer du temps avec son épouse et cette dernière semble voir un autre homme depuis quelques temps. The runway est définitivement un bon webtoon romantique, l’histoire se lit très bien, les personnages sont attachants et on a toujours envie de savoir la suite. Même si on se doute que les personnages principaux, c’est-à-dire Jian et Hyeonmin vont finir ensemble, on aime tout autant suivre les amours des autres personnages. Mon seul bémol c’est un graphisme un peu proche entre certains hommes qui fait que, si on n’y prend garde, on pourrait facilement les confondre. Mais ceci reste un détail, alors vivement la suite !
  12. Nickad

    The runway tome 3

    Titre de l'album : The runway tome 3 Scenariste de l'album : HIRACHELL Dessinateur de l'album : NOKDU Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : Chacun de leur côté, Jian et Hyeonmin s'interrogent sur leur relation. Il n'est pas évident de concilier amour et travail - ou amour au travail ! Mais s'agit-il réellement d'amour ? À travers leur quotidien, nous apprenons à les connaître et découvrons l'histoire des personnes qui les entourent... Au fil des pages, nous en apprenons toujours plus sur les deux personnages principaux, Jian et Hyeonmin, mais aussi sur leur famille, leurs collègues... Nous les voyons évoluer dans leur vie personnelle et professionnelle. Critique : Hyeonmin est dans une phase d’interrogation, il se demande si c’est vrai que Jian ressemble à son ancien amour Hyejin. Afin de répondre à cette question, il se met à l’observer attentivement y compris au bureau. Pendant ce temps, le grand frère de Haejun (le voisin de Jian) est en plein conflit marital, il n’arrive plus à passer du temps avec son épouse et cette dernière semble voir un autre homme depuis quelques temps. The runway est définitivement un bon webtoon romantique, l’histoire se lit très bien, les personnages sont attachants et on a toujours envie de savoir la suite. Même si on se doute que les personnages principaux, c’est-à-dire Jian et Hyeonmin vont finir ensemble, on aime tout autant suivre les amours des autres personnages. Mon seul bémol c’est un graphisme un peu proche entre certains hommes qui fait que, si on n’y prend garde, on pourrait facilement les confondre. Mais ceci reste un détail, alors vivement la suite ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-runway-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Titre de l'album : Burn the house down tome 1 Scenariste de l'album : FUJISAWA Moyashi Dessinateur de l'album : FUJISAWA Moyashi Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : La vie de Anzu Murata a basculé quand, enfant, sa maison familiale a été anéantie dans un mystérieux incendie. Plusieurs années après, et tandis qu'un doute subsiste quant à l'origine de la catastrophe qui a détruite sa famille, la jeune femme se fait embaucher en tant qu'aide ménagère au sein de la demeure Mitarai. Makiko, matriarche irréprochable à la poigne de fer, lui impose des règles particulièrement contraignantes. Mais Anzu compte bien faire sa place au sein de ce foyer... Quel est son véritable objectif en infiltrant ce lieu ? Critique : Anzu Murata a vu sa maison brulée quand elle était petite, un bête accident ménager dû à une négligence de sa mère. Elle vit à présent dans un petit appartement et fait des ménages pour gagner sa vie. C’est dans la maison de Makiko Mitarai qu’elle se rend et qu’elle espère obtenir un contrat. Une soi-disant femme au foyer parfaite qui travaille aussi comme mannequin. Parfaite en apparence seulement car si devant les photographes et le public, elle gère son intérieur, sa famille et son travail de main de maître ; en privé, elle sous traite le ménage à une société. Mais Makiko n’est pas la seule à avoir des secrets et Anzu n’a pas choisi cette famille au hasard… J’ai vraiment cru au départ que l’on allait avoir une histoire triste de deux sœurs qui ont tout perdu suite à l’incendie de leur maison et qui essayent de s’en sortir tant bien que mal. Bon, cette partie n’est pas vraiment fausse mais il y a un drame, une jalousie excessive, un accident qui n’en était peut-être pas un et une femme diabolique prête à tout ! Des mystères, il y en a beaucoup, et ils semblent tous liés ! Donc c’est avec un intérêt de plus en plus grand que l’on avance dans la lecture, on découvre pour le moment plein d’éléments, on attend de voir comment ils vont s’imbriquer les uns dans les autres… L’’autrice n’en dévoile pas trop en même temps, et tout comme Anzu découvre ce qui se cache dans la demeure de Makiko, on découvre nous aussi le passé de ces deux familles et on commence à voir des fils s’installer. Une intrique qui devient donc de plus en plus intéressante que l’on aura plaisir à suivre. La série est finie en 8 tomes. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/burn-the-house-down-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Nickad

    Burn the house down tome 1

    Anzu Murata a vu sa maison brulée quand elle était petite, un bête accident ménager dû à une négligence de sa mère. Elle vit à présent dans un petit appartement et fait des ménages pour gagner sa vie. C’est dans la maison de Makiko Mitarai qu’elle se rend et qu’elle espère obtenir un contrat. Une soi-disant femme au foyer parfaite qui travaille aussi comme mannequin. Parfaite en apparence seulement car si devant les photographes et le public, elle gère son intérieur, sa famille et son travail de main de maître ; en privé, elle sous traite le ménage à une société. Mais Makiko n’est pas la seule à avoir des secrets et Anzu n’a pas choisi cette famille au hasard… J’ai vraiment cru au départ que l’on allait avoir une histoire triste de deux sœurs qui ont tout perdu suite à l’incendie de leur maison et qui essayent de s’en sortir tant bien que mal. Bon, cette partie n’est pas vraiment fausse mais il y a un drame, une jalousie excessive, un accident qui n’en était peut-être pas un et une femme diabolique prête à tout ! Des mystères, il y en a beaucoup, et ils semblent tous liés ! Donc c’est avec un intérêt de plus en plus grand que l’on avance dans la lecture, on découvre pour le moment plein d’éléments, on attend de voir comment ils vont s’imbriquer les uns dans les autres… L’’autrice n’en dévoile pas trop en même temps, et tout comme Anzu découvre ce qui se cache dans la demeure de Makiko, on découvre nous aussi le passé de ces deux familles et on commence à voir des fils s’installer. Une intrique qui devient donc de plus en plus intéressante que l’on aura plaisir à suivre. La série est finie en 8 tomes. Extrait
  15. Nickad

    Ocean Rush tome 1

    Titre de l'album : Ocean Rush tome 1 Scenariste de l'album : TARACHINE / TARATSUMI John Dessinateur de l'album : TARACHINE / TARATSUMI John Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Voilà presque deux mois que le mari d'Umiko est décédé. Depuis, cette grand-mère de 65 ans prend le quotidien comme il vient, sans trop se poser de questions. Mais un jour, ses pas la mènent dans une salle de cinéma. Elle y rencontre Kai, qui fréquente la section cinéma d'une faculté d'arts. De fil en aiguille, et au fur et à mesure de leurs discussions, Umiko réalise une chose : ce qu'elle désire en réalité, c'est devenir réalisatrice de films ! Mais à son âge, est-ce bien raisonnable d'envisager une nouvelle carrière ? Critique : Umiko est une grand-mère veuve depuis deux mois, en repensant au moments passés avec son mari, elle se rappelle son amour pour le cinéma et surtout la façon dont elle aimait regarder les réactions des spectateurs. Voulant échapper à sa voisine un peu trop collante, elle se réfugie au cinéma où elle n’a pas été depuis longtemps et fit la connaissance de Kai, un étudiant en cinéma. Cette rencontre va lui changer sa retraite ! Un peu comme dans BL métamorphose, on assiste une relation inter-âge autour d’une même passion. Si le message intergénérationnel est beau et sincère, le manga porte aussi d’autres messages comme ; il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves ou le deuil n’est pas une fin, profite du temps qu’il te reste ! Ce premier volume nous entraine peu à peu dans une situation où les personnages vont évoluer, s’affranchir du regard des autres pour être eux-mêmes et avancer vers leurs rêves. Tout ça au travers de la caméra et de l’œil de l’artiste qui sait capter ce que l’on ne voit pas. Un premier tome réussi pour une série que l’on continuera à suivre. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/ocean-rush-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Nickad

    Ocean Rush tome 1

    Umiko est une grand-mère veuve depuis deux mois, en repensant au moments passés avec son mari, elle se rappelle son amour pour le cinéma et surtout la façon dont elle aimait regarder les réactions des spectateurs. Voulant échapper à sa voisine un peu trop collante, elle se réfugie au cinéma où elle n’a pas été depuis longtemps et fit la connaissance de Kai, un étudiant en cinéma. Cette rencontre va lui changer sa retraite ! Un peu comme dans BL métamorphose, on assiste une relation inter-âge autour d’une même passion. Si le message intergénérationnel est beau et sincère, le manga porte aussi d’autres messages comme ; il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves ou le deuil n’est pas une fin, profite du temps qu’il te reste ! Ce premier volume nous entraine peu à peu dans une situation où les personnages vont évoluer, s’affranchir du regard des autres pour être eux-mêmes et avancer vers leurs rêves. Tout ça au travers de la caméra et de l’œil de l’artiste qui sait capter ce que l’on ne voit pas. Un premier tome réussi pour une série que l’on continuera à suivre. Extrait
  17. Nickad

    The runway tome 2

    Jian a fait la connaissance de son nouveau voisin Haejun et de sa fille, elle pense qu’il partage sa vie avec un autre homme, elle ne l’a pas encore rencontré et elle ignore qu’il s’agit de son chef. Un soir, Haejun demande à Jian de l’emmener à l’hôpital parce que sa fille Sol est malade, c’est là qu’elle va découvrir qu’ils sont voisins. Comme elle pense qu’ils sont en couple, cela va entrainer un beau quiproquo et un certain mécontentement quand elle repense qu’ils ont déjà eu des relations intimes. On sent que certains triangles amoureux sont en train de prendre forme et que nos différents personnages vont devoir y faire face à un moment ou un autre de façon sérieuse. En plus de ces romances, il y a l’ombre du passé qui vient compliquer la situation : l’ex-fiancé de Jian et la sœur décédée de Haejun qui semblait avoir eu un lien particulier avec Hyeonmin. Toujours aussi agréable à lire et à regarder, l’histoire a un juste équilibre entre romance, humour et rebondissements, les personnages sont attachants et même si un futur couple semble se détacher, on espère que les autres trouveront aussi le bonheur. En attendant ne vous privez pas de ce webtoon qui apportera divertissement et sourire !
  18. Nickad

    The runway tome 2

    Titre de l'album : The runway tome 2 Scenariste de l'album : HIRACHELL / Domi Dessinateur de l'album : NOKDU Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : Jian ne sait plus où se mettre quand elle apprend que son nouveau chef est l'homme qu'elle a séduit à Paris trois mois plus tôt... Et qu'il est également son nouveau voisin ! La jeune femme fait tout pour l'éviter, mais ce dernier ne semble pas vouloir coopérer. Arrivera-t-elle à garder leur relation d'un soir secrète ? Sur Webtoon, la série cumule plus de 24 millions de lectures, pour un total de 420 000 lecteurs fidèles, en faisant un best reader de la plateforme. Au fil des mois, l'histoire reste en haut du classement des lectures préférées du public, toutes catégories confondues. Encore aujourd'hui, elle se place au sommet de la catégorie romance, et la version papier de The RUNWAY est attendue par des milliers de lecteurs. Critique : Jian a fait la connaissance de son nouveau voisin Haejun et de sa fille, elle pense qu’il partage sa vie avec un autre homme, elle ne l’a pas encore rencontré et elle ignore qu’il s’agit de son chef. Un soir, Haejun demande à Jian de l’emmener à l’hôpital parce que sa fille Sol est malade, c’est là qu’elle va découvrir qu’ils sont voisins. Comme elle pense qu’ils sont en couple, cela va entrainer un beau quiproquo et un certain mécontentement quand elle repense qu’ils ont déjà eu des relations intimes. On sent que certains triangles amoureux sont en train de prendre forme et que nos différents personnages vont devoir y faire face à un moment ou un autre de façon sérieuse. En plus de ces romances, il y a l’ombre du passé qui vient compliquer la situation : l’ex-fiancé de Jian et la sœur décédée de Haejun qui semblait avoir eu un lien particulier avec Hyeonmin. Toujours aussi agréable à lire et à regarder, l’histoire a un juste équilibre entre romance, humour et rebondissements, les personnages sont attachants et même si un futur couple semble se détacher, on espère que les autres trouveront aussi le bonheur. En attendant ne vous privez pas de ce webtoon qui apportera divertissement et sourire ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-runway-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Titre de l'album : Contes merveilleux du printemps Scenariste de l'album : Monday Recover Dessinateur de l'album : Monday Recover Coloriste : Editeur de l'album : Mahô Note : Résumé de l'album : Est-ce l'amour qui fait éclore les fleurs du printemps ? Ces pétales d'amour s'envoleront-ils loin au vent ? Ô toi, mon être magique, laisse-moi espérer un futur à tes côtés. Car ce court printemps en ta compagnie m'a enivrée d'une trace parfumée. Critique : Le manga contient 4 histoires, chacune met en scène deux femmes liées par de sentiments très forts, de l’amitié qui dévie souvent vers une sorte d’amour confus entre passion et destin. Des histoires qui parlent de fantastique, de fantômes, de malédictions, qui sont parfois ancrées dans d’anciennes légendes ou croyances. On retrouve le dessin doux et agréable de Monday Recover que l’on avait découvert avec le one shot 9 lives man. Un graphisme qui ne fait pas toujours de séparation bien nette entre les chapitres au point de penser que l’on suit les mêmes personnages. Les histoires sont toutes un peu dramatiques avec des contextes sociaux difficiles (mariage arrangé, deuil…). Il est parfois difficile de bien cerné l’objectif du récit, comme si le lecteur était témoin d’une scène dans une histoire sans avoir ni le début ni la fin. Mais le propos peut amener à des réflexions, il y a beaucoup à analyser, comprendre les métaphores plus ou moins claires, saisir la symbolique… pour celui qui aurait envie d’aller plus loin. Un manga original qui peut apporter beaucoup mais qui est parfois confus. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/contes-merveilleux-du-printemps?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. Nickad

    Contes merveilleux du printemps

    Le manga contient 4 histoires, chacune met en scène deux femmes liées par de sentiments très forts, de l’amitié qui dévie souvent vers une sorte d’amour confus entre passion et destin. Des histoires qui parlent de fantastique, de fantômes, de malédictions, qui sont parfois ancrées dans d’anciennes légendes ou croyances. On retrouve le dessin doux et agréable de Monday Recover que l’on avait découvert avec le one shot 9 lives man. Un graphisme qui ne fait pas toujours de séparation bien nette entre les chapitres au point de penser que l’on suit les mêmes personnages. Les histoires sont toutes un peu dramatiques avec des contextes sociaux difficiles (mariage arrangé, deuil…). Il est parfois difficile de bien cerné l’objectif du récit, comme si le lecteur était témoin d’une scène dans une histoire sans avoir ni le début ni la fin. Mais le propos peut amener à des réflexions, il y a beaucoup à analyser, comprendre les métaphores plus ou moins claires, saisir la symbolique… pour celui qui aurait envie d’aller plus loin. Un manga original qui peut apporter beaucoup mais qui est parfois confus.
  21. Nickad

    The sound of my soul tome 1

    Mizuki a une paralysie cérébrale qui provoque de nombreux désagréments sur sa santé : il ne marche pas très bien, sa fatigue vite et risque de devenir aveugle. Malgré ça, il a toujours été très positif, se battant contre le karma pour pouvoir intégrer une école normale et surtout devenir un jour violoniste. Akata nous propose un nouveau manga sur le thème du handicap, si Mizuki est un super garçon qui essaye de prendre les choses du bon côté, il va se retrouver confronter à la dure réalité : des camarades de classe qui n’en n’ont rien à faire et qui n’hésite pas à la mettre dans la case « handicapé ». Lors de la lecture, j’ai forcément pensé au manga A Silent Voice qui m’avait beaucoup marqué ; on retrouve ici des thèmes similaires : les difficultés de tous les jours pour les personnes handicapées ainsi que l’indifférence et l’incompréhension de la société qui les entoure. Mizuki est le narrateur de l’histoire, ce sont ses sentiments que l’on perçoit et qui nous touchent. Un manga qui évite l’apitoiement grâce au caractère positif du personnage principal, à découvrir !
  22. Titre de l'album : The sound of my soul tome 1 Scenariste de l'album : SAITÔ Rin Dessinateur de l'album : SAITÔ Rin Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Avec The Sound of my Soul, Rin Saitô livre une histoire pleine de sensibilité, qui nous invite à vivre en harmonie les uns avec les autres, dans le respect de toutes les différences. Mizuki a onze ans et il vit avec une hypoplasie cérébrale qui provoque chez lui une paralysie partielle. Malgré son jeune âge, il connaît déjà son rêve : devenir violoniste professionnel. Aidé par son ami sourd, il s'entraîne sans relâche pour trouver le bon rythme et surtout, sa propre manière de jouer, de s'exprimer... Mais tandis que les semaines passent et que le passage en année supérieure approche, Mizuki va devoir faire face au validisme de la société... Critique : Mizuki a une paralysie cérébrale qui provoque de nombreux désagréments sur sa santé : il ne marche pas très bien, sa fatigue vite et risque de devenir aveugle. Malgré ça, il a toujours été très positif, se battant contre le karma pour pouvoir intégrer une école normale et surtout devenir un jour violoniste. Akata nous propose un nouveau manga sur le thème du handicap, si Mizuki est un super garçon qui essaye de prendre les choses du bon côté, il va se retrouver confronter à la dure réalité : des camarades de classe qui n’en n’ont rien à faire et qui n’hésite pas à la mettre dans la case « handicapé ». Lors de la lecture, j’ai forcément pensé au manga A Silent Voice qui m’avait beaucoup marqué ; on retrouve ici des thèmes similaires : les difficultés de tous les jours pour les personnes handicapées ainsi que l’indifférence et l’incompréhension de la société qui les entoure. Mizuki est le narrateur de l’histoire, ce sont ses sentiments que l’on perçoit et qui nous touchent. Un manga qui évite l’apitoiement grâce au caractère positif du personnage principal, à découvrir ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-sound-of-my-soul-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. Alors qu’elle vient de perdre sa grand-mère, Josée apprend que Tsuneo doit partir au Mexique au printemps, pire une amie du garçon laisse sous-entendre qu’il reste avec elle par pitié. Cette dernière visite en bord de mer est quelque peu houleuse et en voulant rattrapée Josée, Tsuneo a un accident. Ce manga est profondément humain, devant le handicap ou le risque d’un changement de vie involontaire, chacun fait face à sa vision des choses, se renferme sur son malheur, persuadé que personne ne peut le comprendre. Il faut beaucoup de volonté pour s’ouvrir aux autres, essayer de comprendre le monde qui nous entoure et aller de l’avant. Les personnages, à fleur de peau, sont touchants, vrais dans leurs sentiments et nous offre une belle leçon de vie. A lire.
  24. Titre de l'album : Josée, le tigre et les poissons tome 2 (fin) Scenariste de l'album : TANABE Seiko Dessinateur de l'album : EMOTO Nao Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Josée, jeune paraplégique, vit recluse. Pour s'évader, elle n'a que la lecture et son admiration pour la mer. Tsuneo, étudiant fasciné par les fonds marins, rêve d'aller plonger au Mexique. Quand ce dernier est embauché pour s'occuper de Josée, leur relation est pour le moins glaciale. Mais le cœur des deux personnages bat au même rythme, celui que les vagues imposent à quiconque les admire. Critique : Alors qu’elle vient de perdre sa grand-mère, Josée apprend que Tsuneo doit partir au Mexique au printemps, pire une amie du garçon laisse sous-entendre qu’il reste avec elle par pitié. Cette dernière visite en bord de mer est quelque peu houleuse et en voulant rattrapée Josée, Tsuneo a un accident. Ce manga est profondément humain, devant le handicap ou le risque d’un changement de vie involontaire, chacun fait face à sa vision des choses, se renferme sur son malheur, persuadé que personne ne peut le comprendre. Il faut beaucoup de volonté pour s’ouvrir aux autres, essayer de comprendre le monde qui nous entoure et aller de l’avant. Les personnages, à fleur de peau, sont touchants, vrais dans leurs sentiments et nous offre une belle leçon de vie. A lire. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/josee-le-tigre-et-les-poissons-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Nickad

    Witch family tomes 1 et 2

    Une critique de Y_Kanzaki Witch Family, c’est l’histoire d’une sorcière -Alyssa- et de sa fille adoptive de 16 ans -Viola. On y suit leur vie quotidienne, les gens du village qu’elles rencontrent, les autres ethnies (elfe, orc …) avec qui elles tissent des liens. Globalement, l’histoire est sympathique à lire, on s’amuse, on ne se prend pas la tête. Les situations sont drôles et amusantes. Le seul bémol serait que Viola est extrêmement possessive vis-à-vis de sa maman et cela devient un peu lourd et redondant. Mais les personnages secondaires sont là pour redonner de la gaieté à l’intrigue. Personnellement, j’ai adoré le personnage du phénix, je ne m’en lasse pas !!! Un manga qui met de bonne humeur, avec du suspens. Vivement le prochain tome !!!
×
×
  • Créer...