Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'manga'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Nickad

    Heureuse vengeance tome 1

    La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!! Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion.
  2. Titre de l'album : Heureuse vengeance tome 1 Scenariste de l'album : ENOKI Surume Dessinateur de l'album : FUJIYA Izuco Coloriste : Editeur de l'album : Komikku Note : Résumé de l'album : Noeïn, un jeune garçon né d'un père de la haute noblesse et de sa maîtresse, méprisé de tous en raison de ses origines, est contraint de vivre reclus. En acceptant de couper les ponts avec sa famille, le garçon, dont l'enfance a altéré la personnalité, obtient un domaine sauvage et un titre de noblesse. Devant ces terres désertes à perte de vue, Noeïn jure de développer son territoire et de devenir le seigneur le plus heureux du monde. Voici l'ultime revanche vicieuse d'un fils contre son père qui l'a abandonné. En utilisant ses capacités de sorcier marionnettiste, qu'il a perfectionnées pendant son enfermement, et ses connaissances acquises dans les livres, il commence à exploiter ce terrain vague aux côtés de Mathilda, son esclave aux oreilles de lapin. Mais des voleurs, qui ne rêvent que de tuer un noble par représailles, cherchent rapidement à l'éliminer... Critique : La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!! Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/heureuse-vengeance-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    La légende du bakeneko

    Epuisé par son travail, Sôta pousse un soir la porte d'un spectacle de Kôdan (un art théâtral japonais). Il est vite captivé par le récit et la façon de jouer du conteur mais il ne s'attendait pas à voir ce dernier sous les traits d'un chat. Le voilà embarqué dans un monde qu'il ne soupçonnait pas et qui va le changer de son quotidien morose. L'histoire n'est pas déplaisante mais manque peut-être de développements, on aurait en savoir un peu plus sur le monde folklorique du bakeneko, sur leurs coutumes, leurs vies dans la société humaine. On aurait aussi aimé voir un peu plus de la situation de Sôta dans son travail et les changements que cela produire. Il y a une idée intéressante et originale mais qui aurait pu être mieux mise en valeur.
  4. Titre de l'album : La légende du bakeneko Scenariste de l'album : HAYANE Dentô Dessinateur de l'album : HAYANE Dentô Coloriste : Editeur de l'album : Hana Note : Résumé de l'album : Sôta, salaryman épuisé par le travail, pousse la porte d'un petit théâtre pour s'asseoir et se reposer un moment avant de rentrer chez lui. Captivé par les histoires du conteur Kihachi, il voit tout à coup ce dernier se transformer en bakeneko...?! À présent qu'il est au courant de leur existence, Sôta va devoir se marier avec Kihachi et commencer une nouvelle vie à ses côtés ! Seulement, la présence de Kihachi apaise tant Sôta qu'il tombe amoureux de lui. Mais leur espérance de vie si différente risque d'être un obstacle... Critique : Epuisé par son travail, Sôta pousse un soir la porte d'un spectacle de Kôdan (un art théâtral japonais). Il est vite captivé par le récit et la façon de jouer du conteur mais il ne s'attendait pas à voir ce dernier sous les traits d'un chat. Le voilà embarqué dans un monde qu'il ne soupçonnait pas et qui va le changer de son quotidien morose. L'histoire n'est pas déplaisante mais manque peut-être de développements, on aurait en savoir un peu plus sur le monde folklorique du bakeneko, sur leurs coutumes, leurs vies dans la société humaine. On aurait aussi aimé voir un peu plus de la situation de Sôta dans son travail et les changements que cela produire. Il y a une idée intéressante et originale mais qui aurait pu être mieux mise en valeur. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-legende-du-bakeneko?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    Deliheal change

    Le personnage de Masato est très cliché, c'est un salaryman coincé, à lunettes, qui a presque 30 ans est toujours puceau et qui décide de ne plus l'être. En faisant appel à un service spécialisé, il tombe non seulement sur un homme mais surtout sur un ancien camarade d'école. Est-ce le fruit du hasard ? Cette situation va le replonger dans des souvenirs du passé où l'on découvrira que Masato était dans sa jeunesse, un garçon populaire qui avait beaucoup de succès. Alors qu'est-ce qui l'a amené à changer à ce point ? Toute la question et l'intérêt du livre se situe là. Mais le plus surprenant, à mon avis, c'est la façon dont cette "rencontre" a eu lieu mais je ne vous en dirai pas plus. Deliheal change nous propose donc une histoire assez intéressante dans sa construction et dans les caractéristiques des personnages. Un manga plaisant sans être pour autant époustouflant.
  6. Nickad

    Deliheal change

    Titre de l'album : Deliheal change Scenariste de l'album : IKUYASU Dessinateur de l'album : IKUYASU Coloriste : Editeur de l'album : Hana Note : Résumé de l'album : Salaryman puceau, Masato décide de demander les services d'une prostituée après avoir reçu un prospectus dans sa boite aux lettres. Mais à sa grande surprise, c'est un homme qui se présente à sa porte. Malgré ses réticences, Masato finit menotté et allongé sur son lit par ce mystérieux inconnu, et s'abandonne à la curiosité et au plaisir. Il découvre plus tard que cet homme n'était autre que Mikito, un ancien camarade de collège, et frère jumeau de la fille qu'il fréquentait à l'époque. Quels liens unissent Masato et Mikito, et comment vont-ils évoluer 10 ans après qu'ils se soient perdus de vue ? Critique : Le personnage de Masato est très cliché, c'est un salaryman coincé, à lunettes, qui a presque 30 ans est toujours puceau et qui décide de ne plus l'être. En faisant appel à un service spécialisé, il tombe non seulement sur un homme mais surtout sur un ancien camarade d'école. Est-ce le fruit du hasard ? Cette situation va le replonger dans des souvenirs du passé où l'on découvrira que Masato était dans sa jeunesse, un garçon populaire qui avait beaucoup de succès. Alors qu'est-ce qui l'a amené à changer à ce point ? Toute la question et l'intérêt du livre se situe là. Mais le plus surprenant, à mon avis, c'est la façon dont cette "rencontre" a eu lieu mais je ne vous en dirai pas plus. Deliheal change nous propose donc une histoire assez intéressante dans sa construction et dans les caractéristiques des personnages. Un manga plaisant sans être pour autant époustouflant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/deliheal-change?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    Mission in the apocalypse tome 1

    L'histoire prend place dans un monde post-apocalyptique où l'histoire commence avec une héroïne, seule au milieu du chaos. Une ambiance qui nous fait tout de suite penser à Alma ou Girls last tour. Entre recherche de survivants et affrontements avec des entités non humaines, Saya Uchimitsu poursuit sa mission de sauvetage et de décontamination. On ne sait pas très bien ce qu'elle est, en partie humaine, androïde ou génétiquement modifiée mais on sait qu'elle fait partie des rares êtres à ne pas être infectés par le virus qui a provoqué la disparition des humains. On ne sait pas non plus qui lui a donné cette mission ni d'où elle vient, on assiste juste à son quotidien avec son lot de rencontres et d'histoires dramatiques. Malgré ce contexte, Mission in the apocalypse relève plus d'une exploration de l'âme humaine que d'une aventure fantastique. Les dessins sont très intéressants, les paysages en ruine et les corps contaminés nous plongent directement dans l'apocalypse mais ce sont surtout les petites histoires de ces personnes décédées et la position qu'ils ont quand Saya les retrouve qui sont mises en avant : l'attitude de l'homme face à une fin imminente. Aventure, ballade et réflexion, voilà les ingrédients de ce nouveau manga ! Une lecture intéressante qui donne envie de poursuivre l'exploration plus loin. Extrait
  8. Titre de l'album : Mission in the apocalypse tome 1 Scenariste de l'album : Haruo Iwamune Dessinateur de l'album : Haruo Iwamune Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - Tonkam Note : Résumé de l'album : Dans un monde post-apocalyptique, une jeune fille marche seule sur une terre dépourvue du moindre être humain. Sa mission : rechercher des survivants et nettoyer chaque zone visitée du fléau qui détruit le monde. Une épopée solitaire qui mènera la jeune fille à parcourir un monde magnifiquement dévasté. Critique : L'histoire prend place dans un monde post-apocalyptique où l'histoire commence avec une héroïne, seule au milieu du chaos. Une ambiance qui nous fait tout de suite penser à Alma ou Girls last tour. Entre recherche de survivants et affrontements avec des entités non humaines, Saya Uchimitsu poursuit sa mission de sauvetage et de décontamination. On ne sait pas très bien ce qu'elle est, en partie humaine, androïde ou génétiquement modifiée mais on sait qu'elle fait partie des rares êtres à ne pas être infectés par le virus qui a provoqué la disparition des humains. On ne sait pas non plus qui lui a donné cette mission ni d'où elle vient, on assiste juste à son quotidien avec son lot de rencontres et d'histoires dramatiques. Malgré ce contexte, Mission in the apocalypse relève plus d'une exploration de l'âme humaine que d'une aventure fantastique. Les dessins sont très intéressants, les paysages en ruine et les corps contaminés nous plongent directement dans l'apocalypse mais ce sont surtout les petites histoires de ces personnes décédées et la position qu'ils ont quand Saya les retrouve qui sont mises en avant : l'attitude de l'homme face à une fin imminente. Aventure, ballade et réflexion, voilà les ingrédients de ce nouveau manga ! Une lecture intéressante qui donne envie de poursuivre l'exploration plus loin. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mission-in-the-apocalypse-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. poseidon2

    New grappler Baki tome 1 & 2

    Le retour de Baki. Auréolé de sa victoire au tournoi précédent, Baki reprend sa vie mais sa renommée a dépassé les limite de l'asie et des tarés de tout bord se dirige vers le japon dans le but de le défier. Bon ok on est exactement dans la même histoire. Le tournoi n'est pas officiel, les combattants sont encore plus dangereux et encore plus fou mais le principe est le même : ca castagne à fond. C'est violent (très violent) et la mort est au coin de la rue pour toute personne qui se mettrait entre Baki et ses poursuivants. Cette suite ravira donc les fans de notre super star du combat mais ne changera absolument rien pour ceux qui n'ont pas aimé la première série.... Niveau édition, Meian repart sur les mêmes bases avec des tomes qualitatifs à la pagination importante pour un prix réduit de 12.95
  10. Titre de l'album : New grappler Baki tome 1 & 2 Scenariste de l'album : Keisuke Itagaki Dessinateur de l'album : Keisuke Itagaki Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : En quête de défaite, cinq dangereux condamnés à mort s'évadent de prison et se rendent à Tokyo pour en découdre !! Assistez à une guerre totale entre Arts Martiaux de l'Ombre et Arts Martiaux de la Lumière ! Des évasions spectaculaires de condamnés à mort semblent se produire simultanément dans des prisons ultra sécurisées des quatre coins du monde. À chaque fois, un même message est retrouvé derrière les évadés. Au même moment, l'organisateur du tournoi de l'arène souterraine se rend dans le lycée de Baki pour s'entretenir avec le jeune combattant... Face à cinq puissants criminels, Baki sera-t-il à la hauteur de sa réputation de vainqueur du tournoi de l'arène souterraine ?! Critique : Le retour de Baki. Auréolé de sa victoire au tournoi précédent, Baki reprend sa vie mais sa renommée a dépassé les limite de l'asie et des tarés de tout bord se dirige vers le japon dans le but de le défier. Bon ok on est exactement dans la même histoire. Le tournoi n'est pas officiel, les combattants sont encore plus dangereux et encore plus fou mais le principe est le même : ca castagne à fond. C'est violent (très violent) et la mort est au coin de la rue pour toute personne qui se mettrait entre Baki et ses poursuivants. Cette suite ravira donc les fans de notre super star du combat mais ne changera absolument rien pour ceux qui n'ont pas aimé la première série.... Niveau édition, Meian repart sur les mêmes bases avec des tomes qualitatifs à la pagination importante pour un prix réduit de 12.95 Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/new-grappler-baki-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. poseidon2

    Gifted tome 1

    Titre de l'album : Gifted tome 1 Scenariste de l'album : Seimaru Amagi Dessinateur de l'album : Seimaru Amagi Coloriste : Seimaru Amagi Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Lors d'une enquête sur le suicide d'une étudiante, Natsuki Amakusa rencontre Yuya Shiki, et ils parviennent rapidement à en conclure à un meurtre et trouver le coupable. Mais Amakusa est rapidement intrigué par Shiki, qui est parvenu à déduire la vérité bien plus rapidement que lui... Plus tard, lors d'un accident, les deux jeunes hommes vont à nouveau être amenés à coopérer, et Shiki va être obligé de dévoiler le mystérieux pouvoir qu'il possède : il est capable de voir les meurtriers. Fasciné, Amakusa va embaucher Shiki pour l'aider dans ses enquêtes. C'est ainsi que l'on suit un duo policier peu banal à travers divers crimes. Critique : Nouveau manga d'enquête en duo dans le catalogue de Vega avec un tome assez rafraichissant. Le couple Policier / Lycéen est super sympa. Notre "héros" ne souhaitant se servir de ses pouvoirs se retrouve embarqué dans des enquêtes "contre son gré" par un policier suffisant malin pour le piéger. Mais ce même policier se trouve être aussi gentil et plutôt un très bon enquêteur. Car notre héros ne peut QUE voir les meurtriers, mais n'a aucune idée de comment ils ont réussi leurs coups ! C'est à notre sherlock holmes de découvrir comment et à casser les alibis de chacun. C''est sympa, les enquêtes sont déjà un poil compliqué et le couple fonctionnent bien. De bon augure pour la suite ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/gifted-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. poseidon2

    Gifted tome 1

    Nouveau manga d'enquête en duo dans le catalogue de Vega avec un tome assez rafraichissant. Le couple Policier / Lycéen est super sympa. Notre "héros" ne souhaitant se servir de ses pouvoirs se retrouve embarqué dans des enquêtes "contre son gré" par un policier suffisant malin pour le piéger. Mais ce même policier se trouve être aussi gentil et plutôt un très bon enquêteur. Car notre héros ne peut QUE voir les meurtriers, mais n'a aucune idée de comment ils ont réussi leurs coups ! C'est à notre sherlock holmes de découvrir comment et à casser les alibis de chacun. C''est sympa, les enquêtes sont déjà un poil compliqué et le couple fonctionnent bien. De bon augure pour la suite !
  13. poseidon2

    Kyuki no Adabana tome 1

    Nouveau shonen chez Meian et un shonen qui n'est pas vraiment un Isekai. Bon notre héros est effectivement projeté dans le monde des esprits, mais il avait déjà la possibilité de les voir et de leur parler. Ce premier tome est un bon tome d'introduction. On découvre un héros délicat et très humain mais aussi un univers ou les Kamis sont légion et prennent n'importe quelles formes. Si on ne connait pas encore le véritable but de l'histoire, on se laisse porter par un couple intriguant, un manga bien dessiné et des perspectives intéressantes. Un bon premier tome qui coche toutes les cases qui donnent envies d'en savoir plus sur l'univers.
  14. Titre de l'album : Kyuki no Adabana tome 1 Scenariste de l'album : Tsugaru Toba Dessinateur de l'album : Tsugaru Toba Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Haru Tamaki est un garçon capable de voir et de parler avec les " kamis ", les innombrables divinités qui peuplent le Japon. Un jour, il fait la rencontre de Kazura, un kami de la pauvreté, et alors qu'ils se rendent dans un sanctuaire de mauvais augure, ils se font tous deux avaler par un trou béant apparu de nulle part... À son réveil, Tamaki découvre qu'il a atterri au " Takama-ga-hara ", le royaume des kamis... Ce shonen d'action, où les mythes japonais sont personnifiés, suit l'aventure d'un jeune humain perdu au royaume des kamis qui devra affronter bien des dangers ! De grands dangers l'attendent au royaume des kamis ! Critique : Nouveau shonen chez Meian et un shonen qui n'est pas vraiment un Isekai. Bon notre héros est effectivement projeté dans le monde des esprits, mais il avait déjà la possibilité de les voir et de leur parler. Ce premier tome est un bon tome d'introduction. On découvre un héros délicat et très humain mais aussi un univers ou les Kamis sont légion et prennent n'importe quelles formes. Si on ne connait pas encore le véritable but de l'histoire, on se laisse porter par un couple intriguant, un manga bien dessiné et des perspectives intéressantes. Un bon premier tome qui coche toutes les cases qui donnent envies d'en savoir plus sur l'univers. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kyuki-no-adabana-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Titre de l'album : Une critique par une ado : Freya tome 9 & 10 Scenariste de l'album : Keiko Ishihara Dessinateur de l'album : Keiko Ishihara Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Quand une jeune fille voit sa vie happée par le destin d'un royaume... Le Roi d'Asha est mort, assassiné par le censeur du royaume de Sigur.Et alors que Freya porte secours à la reine Mariam, elle se retrouve soudain face à son ennemi Zabel...Que lui réservent encore les terres de l'Est ?Portée par la joie comme par la haine, elle continue malgré tout à avancer Critique : Une critique de @TheOtaku : Nous voilà au sein même de la guerre entre le royaume d'Asha et Sigurd. Freya reverra, par hasard le roi de Sigurd, se fera enlevé et comme à son habitude, se battra. Des batailles, des questions, des révélations, de la joie, de la tristesse, de l'amour, voila le planning de ces deux tomes, mais aussi de cette série en général. 2 très bon tomes, rapides, regorgeant d’informations et de suspense. Le scénario toujours aussi bien fait et malgré la rapidité d’évolution de l'histoire, l'auteur arrive toujours à nous étonner, nous surprendre. Les doutes qu'il arrive à faire peser sur nous sont aussi dérangeants que plaisant : avec qui finira Freya ? son secret sera-t-il révélé ? avec l'apparition de son roi, Sigurd gagnera ? Rien n'est sûr et contrairement à d'autres, en plus de se démarquer par son histoire, Freya L'ombre du prince se démarque aussi par son suspense présent sur tous les sujets, même sur certains qui sont souvent évidents chez d'autres. Vous l'aurez surement compris, j'aime beaucoup les doutes présents dans ce manga, mais la beauté des graphismes et le scénario développé ne sont pas en rien dans ma passion pour ce manga. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/freya-l-ombre-du-prince-tome-9?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Une critique de @TheOtaku : Nous voilà au sein même de la guerre entre le royaume d'Asha et Sigurd. Freya reverra, par hasard le roi de Sigurd, se fera enlevé et comme à son habitude, se battra. Des batailles, des questions, des révélations, de la joie, de la tristesse, de l'amour, voila le planning de ces deux tomes, mais aussi de cette série en général. 2 très bon tomes, rapides, regorgeant d’informations et de suspense. Le scénario toujours aussi bien fait et malgré la rapidité d’évolution de l'histoire, l'auteur arrive toujours à nous étonner, nous surprendre. Les doutes qu'il arrive à faire peser sur nous sont aussi dérangeants que plaisant : avec qui finira Freya ? son secret sera-t-il révélé ? avec l'apparition de son roi, Sigurd gagnera ? Rien n'est sûr et contrairement à d'autres, en plus de se démarquer par son histoire, Freya L'ombre du prince se démarque aussi par son suspense présent sur tous les sujets, même sur certains qui sont souvent évidents chez d'autres. Vous l'aurez surement compris, j'aime beaucoup les doutes présents dans ce manga, mais la beauté des graphismes et le scénario développé ne sont pas en rien dans ma passion pour ce manga.
  17. poseidon2

    No love lost tome 1

    No love lost c'est la deuxième série type "manga" de la collection Combo de Dargaud. Et cette fois on est dans de la SF pure avec une histoire assez dingue : un couple d'explorateur spatial s'échoue sur une planète inconnue et se retrouve séparés. Et ce qui est très bon dans cette histoire : on part avec un couple qui s'aime et on suit leurs aventures séparées, chacun souhaitant retrouver l'autre dans ce monde inconnu et sans aucune piste. En plus de l'habituel aventure SF, on se retrouve une intéressante séparation émotionnelle comme on en voit peu. Le mix des deux est très sympa et nous offre une belle et longue aventure SF ! Note : n'en déplaise aux images ci-dessous, seul le début de l'histoire est en couleur
  18. Titre de l'album : No love lost tome 1 Scenariste de l'album : Luca Oliveri Dessinateur de l'album : Luca Oliveri Coloriste : Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : 2233, l'humanité est une espèce interstellaire. Elixir et Yakkun sont « Tueurs de lune de miel », un couple de soldats d'élite. Alors que leur vaisseau devient incontrôlable, ils s'écrasent en urgence sur une planète inconnue qu'ils pensaient inhabitée mais qui héberge en réalité une colonie terrienne. Séparés et sans moyen de communication, ils mettront tout en oeuvre pour comprendre le mystère qui entoure ce monde et, surtout, pour se retrouver. Quoi qu'il en coûte... Critique : No love lost c'est la deuxième série type "manga" de la collection Combo de Dargaud. Et cette fois on est dans de la SF pure avec une histoire assez dingue : un couple d'explorateur spatial s'échoue sur une planète inconnue et se retrouve séparés. Et ce qui est très bon dans cette histoire : on part avec un couple qui s'aime et on suit leurs aventures séparées, chacun souhaitant retrouver l'autre dans ce monde inconnu et sans aucune piste. En plus de l'habituel aventure SF, on se retrouve une intéressante séparation émotionnelle comme on en voit peu. Le mix des deux est très sympa et nous offre une belle et longue aventure SF ! Note : n'en déplaise aux images ci-dessous, seul le début de l'histoire est en couleur Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/no-love-lost-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. poseidon2

    36000 seconds in a day tome 1

    Nouveau shojo chez Vega avec un shojo mignon comme tout et qui se démarque des autres par son casting. En effet on ne parle pas ici d'un seul "couple" en devenir, mais bien d'un groupe de garçons dans une école de fille. Un groupe de garçons atypiques qui ne réussissent pas, jusqu'à présent, à charmer les multiples filles de leur lycée. On ne suit donc non pas un seul couple, mais bien plusieurs qui se forment les un après les autres. C'est mignon, les relations avancent vite et l'ensemble se lit plutôt bien. A noter qu'une adaptation live est sortie au japon !
  20. Titre de l'album : 36000 seconds in a day tome 1 Scenariste de l'album : Ryoko Fukuyama Dessinateur de l'album : Ryoko Fukuyama Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Quatre amis en seconde année de lycée se sont jurés de ne jamais tomber amoureux, préférant s'occuper de leur club qu'ils ont formé, le Muda-bu, qui consiste à rechercher des sujets idiots et les reproduire eux-mêmes. Ils tombèrent un jour sur une expérience qu'ils ont trouvée dans un manga, et décidèrent de la faire. Cette expérience raconte que "si vous courez avec un morceau de pain dans la bouche et que vous croisez quelqu'un, alors vous tomberez amoureux de cette personne ... Critique : Nouveau shojo chez Vega avec un shojo mignon comme tout et qui se démarque des autres par son casting. En effet on ne parle pas ici d'un seul "couple" en devenir, mais bien d'un groupe de garçons dans une école de fille. Un groupe de garçons atypiques qui ne réussissent pas, jusqu'à présent, à charmer les multiples filles de leur lycée. On ne suit donc non pas un seul couple, mais bien plusieurs qui se forment les un après les autres. C'est mignon, les relations avancent vite et l'ensemble se lit plutôt bien. A noter qu'une adaptation live est sortie au japon ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/36000-seconds-in-a-day-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Titre de l'album : Death game tome 1 Scenariste de l'album : Arata Miyatsuki Dessinateur de l'album : Motoi Tanaka Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Quinze criminels qui ont été emprisonnés pour des crimes graves au 8e pénitencier de Kanto ont été choisis comme sujets de test pour une certaine expérience. Ceux qui réussissent l'expérience seront récompensés par un « pardon total ». Kusunoki, un ancien détective de la police, a accepté de se joindre à l'expérience afin de réussir à prouver qu'il a été jadis emprisonné sur la base d'une fausse accusation de meurtre. L'auteur sert idéalement le genre seinen manga par ce récit impitoyable et sanglant où le héros lui-même n'est pas un enfant de cœur. Critique : Je pensais les différents jeux de la mort passé de mode, mais il ne semblerait pas. Enfin pas chez Vega qui nous a trouvé une série qui reprend les bases du jeu de la mort avec des personnages (des détenus) qui se voient confier des missions sous peine de mourir. L'originalité ici n'est pas dans le fait que les gardiens de prison soient des pervers pires que les malfrats (ça c'est la base dans les mangas...) ni que notre héros est un policier qui a été incarcéré par erreur (encore la base) mais bien par le fait que nos "héros" doivent faire une bonne action (donc désintéressée) par jour. Mais une pour le groupe ou alors l'un deux, au pif, meurt.... Bon, vous l'aurez surement remarqué au ton de ma description, ce n'est ni orignal ni très intéressant ni vraiment crédible… il faut attendre le tome deux pour voir si notre héros pouvait être le perdant (ca ça serait fun), mais ce premier à tout de la série rapidement oubliable... Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/death-game-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. Nickad

    Alice in Kyoto forest 1 & 2

    Alice in Kyoto forest s’inspire librement d’Alice au pays des merveilles en y intégrant un peu de folklore asiatique, un peu de contes occidentaux et beaucoup d’imagination. Alice est une jeune fille orpheline qui vit chez sa tante. Hélas, son oncle ne l’apprécie guère car pour lui, c’est une bouche à nourrir en plus. Elle se réfugie alors dans la lecture, des histoires qui l’a font voyager et rêver. Voyant qu’elle ne pourra pas faire d’études et ayant l’âge de quitter cette maison où elle n’est pas heureuse, Alice de devenir apprentie geisha dans la ville où elle est née. Elle se rend vite compte que la ville n’est plus comme dans ses souvenirs. Comme dans l’histoire originale, Alice se retrouve dans un monde fantastique où elle ne pourra rester que si elle devient utile. Elle est aidée par des personnages secondaires atypiques : des peluches de lapin et de grenouille vivantes. J’ai toujours trouvé qu’Alice in Wonderland était complexe car il y a beaucoup d’éléments fantaisistes qui partent un peu dans tous le sens et qu’il reste des points obscurs. Cette version m’a laissé la même impression : il y a beaucoup d’éléments dont certains restent inexpliqués. Par contre, il faut reconnaitre que le scénario ne manque pas d’imagination et pour ceux qui sont adeptes des contes, il y a de nombreuses références à trouver. L’histoire est plutôt plaisante et possède plusieurs niveaux de lecture. Cependant, on peut aussi s’y perdre et passer à côté de certains aspects.
  23. Titre de l'album : Alice in Kyoto forest 1 & 2 Scenariste de l'album : MOCHIZUKI Mai Dessinateur de l'album : NIWA Haruki Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - Tonkam Note : Résumé de l'album : Ayant perdu ses parents très jeune, Alice endure depuis des années l'antipathie de l'oncle chez lequel elle vit et rêve de prendre son indépendance. Elle décide un jour de retourner à Kyoto dans l'espoir de devenir apprentie geisha. Mais en huit ans, sa ville natale a bien changé et alors qu'elle erre dans les rues... ses peluches de grenouille et de lapin blanc se mettent à parler ?! Critique : Alice in Kyoto forest s’inspire librement d’Alice au pays des merveilles en y intégrant un peu de folklore asiatique, un peu de contes occidentaux et beaucoup d’imagination. Alice est une jeune fille orpheline qui vit chez sa tante. Hélas, son oncle ne l’apprécie guère car pour lui, c’est une bouche à nourrir en plus. Elle se réfugie alors dans la lecture, des histoires qui l’a font voyager et rêver. Voyant qu’elle ne pourra pas faire d’études et ayant l’âge de quitter cette maison où elle n’est pas heureuse, Alice de devenir apprentie geisha dans la ville où elle est née. Elle se rend vite compte que la ville n’est plus comme dans ses souvenirs. Comme dans l’histoire originale, Alice se retrouve dans un monde fantastique où elle ne pourra rester que si elle devient utile. Elle est aidée par des personnages secondaires atypiques : des peluches de lapin et de grenouille vivantes. J’ai toujours trouvé qu’Alice in Wonderland était complexe car il y a beaucoup d’éléments fantaisistes qui partent un peu dans tous le sens et qu’il reste des points obscurs. Cette version m’a laissé la même impression : il y a beaucoup d’éléments dont certains restent inexpliqués. Par contre, il faut reconnaitre que le scénario ne manque pas d’imagination et pour ceux qui sont adeptes des contes, il y a de nombreuses références à trouver. L’histoire est plutôt plaisante et possède plusieurs niveaux de lecture. Cependant, on peut aussi s’y perdre et passer à côté de certains aspects. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/alice-in-kyoto-forest-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Nickad

    Mon ex est mon garde du corps

    Bon tout est dit dans le titre ou presque ! Les deux personnages principaux sortaient ensemble au lycée. Leur rupture n’était pas au manque d’amour mais le premier (le séduisant garde du corps) était trop accro au sexe et pensait qu’il empêchait le second (l’écrivain menacé) de mener à bien sa carrière. Au fond aucun des deux ne voulait rompre et dix ans après, leur retrouvaille va leur permettre de mettre les choses au point. Rien de très original en dehors du fait que le moins viril des deux est le garde du corps alors qu’il était le plus chétif (et le passif) étant plus jeune. La suite de l’histoire n’est qu’un prétexte à des scènes osées nombreuses, les personnages ayant une forte libido. Le graphisme n’est pas déplaisant mais le scénario est un peu vide.
  25. Titre de l'album : Mon ex est mon garde du corps Scenariste de l'album : RIHARA Dessinateur de l'album : RIHARA Coloriste : Editeur de l'album : Hana Note : Résumé de l'album : Plus de 10 ans se sont écoulés depuis que Rikuya a quitté son petit ami, mais celui-ci le hante toujours. Pourquoi son corps le réclame-t-il autant ? Qu'est-ce qu'il est devenu, après tout ce temps ? Les questions sont sans fin et heureusement pour lui, il aura bientôt réponse à toutes... Critique : Bon tout est dit dans le titre ou presque ! Les deux personnages principaux sortaient ensemble au lycée. Leur rupture n’était pas au manque d’amour mais le premier (le séduisant garde du corps) était trop accro au sexe et pensait qu’il empêchait le second (l’écrivain menacé) de mener à bien sa carrière. Au fond aucun des deux ne voulait rompre et dix ans après, leur retrouvaille va leur permettre de mettre les choses au point. Rien de très original en dehors du fait que le moins viril des deux est le garde du corps alors qu’il était le plus chétif (et le passif) étant plus jeune. La suite de l’histoire n’est qu’un prétexte à des scènes osées nombreuses, les personnages ayant une forte libido. Le graphisme n’est pas déplaisant mais le scénario est un peu vide. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mon-ex-est-mon-garde-du-corps?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...