Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'shonen'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Nickad

    17-21

    Titre de l'album : 17-21 Scenariste de l'album : FUJIMOTO Tatsuki Dessinateur de l'album : FUJIMOTO Tatsuki Coloriste : Editeur de l'album : Kaze Note : Résumé de l'album : À travers quatre récits de jeunesse dessinés entre 17 et 21 ans, découvrez les origines de l'oeuvre du génial Tatsuki Fujimoto, l'auteur de Chainsaw Man ! Thématique post-apocalyptique, atmosphère étrange et inquiétante, humour basculant dans la violence, antihéros naïfs et dépassés par les évènements... les principaux motifs chers à Fujimoto sont déjà présents. Derrière les tâtonnements et les idées qui fusent, la force narrative de l'artiste se déploie à travers des récits tous saisissants. Critique : 1er volume de l’anthologie de Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Fire Punch et Chainsaw man. Opposé d’abord à la publication de ces œuvres de jeunesse qu’il a dessinées entre 17 et 21 ans (d’où le titre), Tatsuki Fujimoto a finalement changé d’avis après avoir publié Look back. Ce premier volume comporte 4 histoires courtes ; deux poules au fond du jardin relate une invasion extra-terrestre et la survie de 2 humains, elle a été écrite avant son entrée à l’université. Les 3 autre mélange amour, fantastique et action. Il est intéressant de voir que depuis ses débuts, il avait déjà un sens du scenario, des idées originales avec toujours une pointe de fantastique. Les expressions des personnages étaient nettes, travaillées et l’on voit que dans l’agencement des images et l’arrière-plan il y a eu une évolution (en bien). Chaque histoire est complète avec une vraie chute, chaque histoire est réussie ! Quand on voit ses œuvres du début et leur qualité, on ne peut que confirmer le talent de Tatsuki Fujimoto et l’on comprend qu’il soit en train de devenir une star du manga. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/17-21?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Nickad

    17-21

    1er volume de l’anthologie de Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Fire Punch et Chainsaw man. Opposé d’abord à la publication de ces œuvres de jeunesse qu’il a dessinées entre 17 et 21 ans (d’où le titre), Tatsuki Fujimoto a finalement changé d’avis après avoir publié Look back. Ce premier volume comporte 4 histoires courtes ; deux poules au fond du jardin relate une invasion extra-terrestre et la survie de 2 humains, elle a été écrite avant son entrée à l’université. Les 3 autre mélange amour, fantastique et action. Il est intéressant de voir que depuis ses débuts, il avait déjà un sens du scenario, des idées originales avec toujours une pointe de fantastique. Les expressions des personnages étaient nettes, travaillées et l’on voit que dans l’agencement des images et l’arrière-plan il y a eu une évolution (en bien). Chaque histoire est complète avec une vraie chute, chaque histoire est réussie ! Quand on voit ses œuvres du début et leur qualité, on ne peut que confirmer le talent de Tatsuki Fujimoto et l’on comprend qu’il soit en train de devenir une star du manga.
  3. Nickad

    Isekai gourmets tome 1

    Ici aucun personnage n’est passé d’un monde à un autre, non, il s’agit juste d’un groupe d’aventuriers à la recherche du trésor absolu « la couronne de la sagesse » qui exaucerait n’importe quel souhait, qui se retrouve un jour en possession d’une mappe mystérieuse qui permet d’invoquer des aliments une fois par jour. Ce sont les aliments qui sont invoqués et qui viennent d’un autre monde !! Les aventuriers doivent formuler un souhait, mais attention, car si leurs souhaits ne vont pas dans le même sens il peut y avoir des surprises !! Ce qui est intéressant, c’est la façon dont nos héros découvrent les aliments de notre monde car bien sûr, ce ne sont pas des produits naturels qu’ils reçoivent, mais des produits travaillés : un pot de glace, de la sauce en bouteille, des maquereaux en conserve… ils se retrouvent donc en présence d’emballages et de matériaux inconnus, ne savent pas comment les ouvrir, ni comment les manger et bien sûr ne peuvent pas lire les étiquettes !! Après côté aventure, le manga est composé de courts chapitres avec une petite évolution sur leur recherche de la couronne mais ce n’est pas vraiment le sujet qui est mis en avant. Le manga est donc humoristique, et même si l’idée est sympathique je me disais en le lisant que cela pouvait vite devenir lassant, ce que les auteurs ont dû également penser car ils ont eu la bonne idée de finir la série en 3 tomes !! Une série divertissante sans prise de tête !
  4. Titre de l'album : Isekai gourmets tome 1 Scenariste de l'album : SHIMOMURA Tomohiro Dessinateur de l'album : TSUKISHIMA Sato Coloriste : Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Voici l'histoire d'un groupe d'aventuriers voyageant à la recherche d'un trésor et d'une étrange nappe enchantée faisant apparaître de la nourriture. Sauf que la nourriture en question vient de notre époque moderne ! Et voilà que se retrouvent invoqués un pot de glace vanille et des bonbons à la limonade ! Avec le goût de ces mets divins, nos aventuriers ne sont pas au bout de leurs surprises ! Critique : Ici aucun personnage n’est passé d’un monde à un autre, non, il s’agit juste d’un groupe d’aventuriers à la recherche du trésor absolu « la couronne de la sagesse » qui exaucerait n’importe quel souhait, qui se retrouve un jour en possession d’une mappe mystérieuse qui permet d’invoquer des aliments une fois par jour. Ce sont les aliments qui sont invoqués et qui viennent d’un autre monde !! Les aventuriers doivent formuler un souhait, mais attention, car si leurs souhaits ne vont pas dans le même sens il peut y avoir des surprises !! Ce qui est intéressant, c’est la façon dont nos héros découvrent les aliments de notre monde car bien sûr, ce ne sont pas des produits naturels qu’ils reçoivent, mais des produits travaillés : un pot de glace, de la sauce en bouteille, des maquereaux en conserve… ils se retrouvent donc en présence d’emballages et de matériaux inconnus, ne savent pas comment les ouvrir, ni comment les manger et bien sûr ne peuvent pas lire les étiquettes !! Après côté aventure, le manga est composé de courts chapitres avec une petite évolution sur leur recherche de la couronne mais ce n’est pas vraiment le sujet qui est mis en avant. Le manga est donc humoristique, et même si l’idée est sympathique je me disais en le lisant que cela pouvait vite devenir lassant, ce que les auteurs ont dû également penser car ils ont eu la bonne idée de finir la série en 3 tomes !! Une série divertissante sans prise de tête ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/isekai-gourmets-magical-table-cloth-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    Tower of God tome 5

    Nos candidats sont à présent au 2eme étage de la tour, ils sont répartis selon différentes positions : les pêcheurs, les lanceurs, les gardiens de phares, les éclaireurs et les manieurs de vagues. Tous doivent maintenant apprendre à maitriser le shinsu pour pouvoir répondre à ces fonctions sachant qu’il n’y aura que peu de sélectionnés. Ce volume est moins dans l’action et plus dans l’explication : on en apprend plus sur le shinsu et les différentes classes ; c’est un point important car cela permettra de mieux comprendre les actions des différentes équipes dans la suite du manga. En même temps, on a aussi un peu de temps pour découvrir les différents candidats, on voit des amitiés apparaître et a contrario, des rivalités voir de la jalousie. Le graphisme n’est pas ce qu’il y a de mieux dans ce tome, il me semble que cela s’améliore par la suite… Il y a parfois certaines longueurs, surtout dans le début, le temps que l’on fasse connaissance avec les particularités de la tour, le shinsu et les personnages que l’on retrouvera pour certains tout le long de l’aventure. Tower of God a un univers très riche et il faut prendre le temps de l’apprivoiser mais c’est une super aventure à suivre.
  6. Titre de l'album : Tower of God tome 5 Scenariste de l'album : SIU Dessinateur de l'album : SIU Coloriste : Editeur de l'album : Ototo Note : Résumé de l'album : Bam n’a jamais connu que les ténèbres, jusqu’au jour où il rencontre Rachel, une jeune femme chaleureuse qui va lui transmettre une partie de son savoir. C’est pourquoi lorsque Rachel décide de partir à l’ascension de la Tour de Dieu, c’est comme si le soleil lui-même disparaissait. Ainsi débute le voyage de Bam, qui dans le seul but de retrouver son amie, va tenter de braver les périls de cette titanesque tour au sommet de laquelle se trouve tout ce qu’un humain peut désirer. Critique : Nos candidats sont à présent au 2eme étage de la tour, ils sont répartis selon différentes positions : les pêcheurs, les lanceurs, les gardiens de phares, les éclaireurs et les manieurs de vagues. Tous doivent maintenant apprendre à maitriser le shinsu pour pouvoir répondre à ces fonctions sachant qu’il n’y aura que peu de sélectionnés. Ce volume est moins dans l’action et plus dans l’explication : on en apprend plus sur le shinsu et les différentes classes ; c’est un point important car cela permettra de mieux comprendre les actions des différentes équipes dans la suite du manga. En même temps, on a aussi un peu de temps pour découvrir les différents candidats, on voit des amitiés apparaître et a contrario, des rivalités voir de la jalousie. Le graphisme n’est pas ce qu’il y a de mieux dans ce tome, il me semble que cela s’améliore par la suite… Il y a parfois certaines longueurs, surtout dans le début, le temps que l’on fasse connaissance avec les particularités de la tour, le shinsu et les personnages que l’on retrouvera pour certains tout le long de l’aventure. Tower of God a un univers très riche et il faut prendre le temps de l’apprivoiser mais c’est une super aventure à suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tower-of-god-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Notre personnage principal vit dans un monde de fantasy où il a la classe de dresseur, classe bien plus puissante que les autres si on sait bien s’en servir. Un jour, il fait une bourde et se retrouve aspiré dans sa propre zone de stockage (un espace où l’on peut mettre ses affaires dans une autre dimension) ! Que se passe-t-il quand vous vous retrouvez dans un endroit où vous êtes le seul à pouvoir en extraire ce qui s’y trouve ? Vous mourrez et vous vous réincarné dans un autre monde… Sauf que cet autre monde où il arrive semble être un univers parallèle, une autre version de son monde à une différence près : les dresseurs sont considérés comme les plus faibles et nul ne semble savoir exploiter leurs compétences ! A présent, sous le nom de Valius, notre héros décide de redonner ses lettres de noblesse à la classe de dresseur en devenant le plus fort de tous ! Souvent dans les isekai, on a un changement radical de monde, ici, c’est le même mais avec une évolution en moins ; les animaux et les lieux sont identiques. Concernant l’histoire, elle est adaptée d’un light novel, la lecture est fluide mais j’ai des doutes sur l’originalité : car Varius arrive dans ce nouveau monde avec tout l’équipement qu’il avait dans son stockage et tous les sorts qu’il connaissait avant !! Autant dire qu’il devient puissant rapidement ! Il va donc falloir que l’auteur trouve autre chose pour développer son scenario. Le graphisme lui est plutôt intéressant : il y a des mises en pages et des encrages peu courants qui lui donne une dimension plus artistique. Un manga plutôt agréable et bien dessiné où la suite déterminera vraiment son niveau d’intérêt. 2 tomes en cours
  8. Titre de l'album : Dresseur dans un autre monde tome 1 Scenariste de l'album : YOSHIGAE Tamaki Dessinateur de l'album : NIWA Rhythm / KATTO Coloriste : Editeur de l'album : Komikku Note : Résumé de l'album : Dans sa vie antérieure, Valius était le plus puissant dresseur de monstres qu’on ait connu. Mais réincarné dans un nouveau monde, il s’aperçoit que ce statut est méprisé. Il décide alors de devenir le meilleur des dresseurs pour changer l’image de sa profession. Il s’attaque tout d’abord à Caucasus, le monstre le plus fort et le plus craint par la population et le dompte facilement grâce aux connaissances issues de sa précédente vie. Il va ensuite dompter Belzébuth, le roi des enfers et le légendaire Kirin. Valius va ainsi s’entourer d’autres dresseurs profitant de son expérience, et ensemble, ils vont essayer de changer leur image auprès des gens. Mais ce nouveau monde n’apprécie pas ses dompteurs qu’on voit plutôt comme des marginaux et d’autres dresseurs peu scrupuleux vont venir contrarier les plans de Valius ! Critique : Notre personnage principal vit dans un monde de fantasy où il a la classe de dresseur, classe bien plus puissante que les autres si on sait bien s’en servir. Un jour, il fait une bourde et se retrouve aspiré dans sa propre zone de stockage (un espace où l’on peut mettre ses affaires dans une autre dimension) ! Que se passe-t-il quand vous vous retrouvez dans un endroit où vous êtes le seul à pouvoir en extraire ce qui s’y trouve ? Vous mourrez et vous vous réincarné dans un autre monde… Sauf que cet autre monde où il arrive semble être un univers parallèle, une autre version de son monde à une différence près : les dresseurs sont considérés comme les plus faibles et nul ne semble savoir exploiter leurs compétences ! A présent, sous le nom de Valius, notre héros décide de redonner ses lettres de noblesse à la classe de dresseur en devenant le plus fort de tous ! Souvent dans les isekai, on a un changement radical de monde, ici, c’est le même mais avec une évolution en moins ; les animaux et les lieux sont identiques. Concernant l’histoire, elle est adaptée d’un light novel, la lecture est fluide mais j’ai des doutes sur l’originalité : car Varius arrive dans ce nouveau monde avec tout l’équipement qu’il avait dans son stockage et tous les sorts qu’il connaissait avant !! Autant dire qu’il devient puissant rapidement ! Il va donc falloir que l’auteur trouve autre chose pour développer son scenario. Le graphisme lui est plutôt intéressant : il y a des mises en pages et des encrages peu courants qui lui donne une dimension plus artistique. Un manga plutôt agréable et bien dessiné où la suite déterminera vraiment son niveau d’intérêt. 2 tomes en cours Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dresseur-dans-un-autre-monde-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Frieren tome 3

    Frieren est en plein affrontement contre Aura, un démon qu’elle avait déjà rencontré lors de son périple avec Himmel. Pendant ce temps, ses deux jeunes compagnons combattent d’autres démons. Ce passage permet d’en apprendre plus sur le passé de Frieren et sur son mentor. Le manga est toujours aussi agréable à la lecture, il y a toujours l’alternance entre le présent avec le voyage de Frieren avec ses nouveaux compagnons (disciples de ses anciens compagnons) et des retours sur son passé, plus ou moins lointain. Dans ce volume, on ressent moins le décalage de l’elfe par rapport aux humains même s’il y a régulièrement des indications de temporalité notamment le nombre d’années qui se sont écoulées quand elle revoit d’autres personnages. Le tome est plus rythmé que le début de la série, on découvre Frieren peu à peu et on comprend mieux ses rapports aux autres. Une série que l’on continuera à suivre.
  10. Nickad

    Frieren tome 3

    Titre de l'album : Frieren tome 3 Scenariste de l'album : YAMADA Kanehito Dessinateur de l'album : ABE Tsukasa Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : Que deviennent les héros une fois le mal vaincu ? Stark, guerrier et disciple d'Eisen, a rejoint les deux mages dans leur périple. Ensemble, ils arrivent dans le comté de Granat, mais une surprise de taille les attend : des démons à l'apparence humaine se baladent comme si de rien n'était en ville ! Frieren n'est cependant pas dupe, elle sait que leur présence n'augure rien de bon... La suite des événements lui donne malheureusement raison. Tandis que les éclaireurs tentent de briser la barrière magique de la cité de l'intérieur, une armée dirigée par nulle autre qu'Aura la Guillotine, qui fait partie des sept sages du chaos, se tient prête à attaquer à quelques kilomètres de là ! L'elfe parviendra-t-elle à l'arrêter ? Critique : Frieren est en plein affrontement contre Aura, un démon qu’elle avait déjà rencontré lors de son périple avec Himmel. Pendant ce temps, ses deux jeunes compagnons combattent d’autres démons. Ce passage permet d’en apprendre plus sur le passé de Frieren et sur son mentor. Le manga est toujours aussi agréable à la lecture, il y a toujours l’alternance entre le présent avec le voyage de Frieren avec ses nouveaux compagnons (disciples de ses anciens compagnons) et des retours sur son passé, plus ou moins lointain. Dans ce volume, on ressent moins le décalage de l’elfe par rapport aux humains même s’il y a régulièrement des indications de temporalité notamment le nombre d’années qui se sont écoulées quand elle revoit d’autres personnages. Le tome est plus rythmé que le début de la série, on découvre Frieren peu à peu et on comprend mieux ses rapports aux autres. Une série que l’on continuera à suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/frieren-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    Blitz tome 6

    Titre de l'album : Blitz tome 6 Scenariste de l'album : BISCAY Cédric Dessinateur de l'album : NISHIHARA Daitaro Coloriste : Editeur de l'album : IWA Editions Note : Résumé de l'album : Après avoir longuement bataillé lors du tournoi de repêchage de la zone Est du Japon, l'ISS part pour Kyoto, théâtre du tournoi national regroupant les meilleurs collèges du pays. Dès leur arrivée, ils tombent nez à nez avec le collège Tôto, leur ennemi juré. Kô, toujours aussi pervers, propose à Tom un défi qui pourrait l'amener à abandonner purement et simplement les échecs.? Confiant de sa progression, suite au camp d'entraînement et à leur victoire au tournoi de repêchage, Tom accepte de relever le défi. Critique : Voici le moment tant attendu du début du tournoi, le tirage au sort oppose l’ISS (l’équipe de Tom) au collège Tôto, celui qui les avait éliminés lors de la présélection. Heureusement, l’entrainement de l’ISS semble avoir porté ses fruits, aucun ne se laisse déstabilisé devant les provocations de leurs adversaires. Pendant ce temps, Riko a rejoint les Etats-Unis pour s’entrainer avec un nouveau système virtuel. Un tome centré sur le tournoi national et ses deux premiers tours, on y découvre les résultats de l’entrainement de l’ISS mais aussi on découvre les autres participants. Comme toujours, les parties sont à la fois très techniques pour les érudits et très imagées pour les moins connaisseurs, ce qui permet de mieux comprendre l’évolution de la partie. Beaucoup de sérieux et beaucoup de duels en action : samouraïs et ninjas à l’honneur. La série continue ne baisse pas en qualité et on a hâte de voir la finale du tournoi dans le prochain tome. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blitz-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. Nickad

    Blitz tome 6

    Voici le moment tant attendu du début du tournoi, le tirage au sort oppose l’ISS (l’équipe de Tom) au collège Tôto, celui qui les avait éliminés lors de la présélection. Heureusement, l’entrainement de l’ISS semble avoir porté ses fruits, aucun ne se laisse déstabilisé devant les provocations de leurs adversaires. Pendant ce temps, Riko a rejoint les Etats-Unis pour s’entrainer avec un nouveau système virtuel. Un tome centré sur le tournoi national et ses deux premiers tours, on y découvre les résultats de l’entrainement de l’ISS mais aussi on découvre les autres participants. Comme toujours, les parties sont à la fois très techniques pour les érudits et très imagées pour les moins connaisseurs, ce qui permet de mieux comprendre l’évolution de la partie. Beaucoup de sérieux et beaucoup de duels en action : samouraïs et ninjas à l’honneur. La série continue ne baisse pas en qualité et on a hâte de voir la finale du tournoi dans le prochain tome.
  13. Titre de l'album : Rooster fighter - coq de baston tome 1 Scenariste de l'album : SAKURAYA Shû Dessinateur de l'album : SAKURAYA Shû Coloriste : Editeur de l'album : Mangetsu Note : Résumé de l'album : Des gigantesques êtres monstrueux, les kijûs, font leur apparition au Japon, détruisant et dévorant tout sur leur passage. Ceci est l'histoire d'un simple coq déterminé à sauver le monde entier : quiconque se mettra en travers de son chemin aura affaire à son cri et à ses coups surpuissants ! Écrit et dessiné par Shu Sakuratani, Rooster Fighter est un manga qui a su conquérir le cœur des lecteurs de nombreux pays. Action, parodie et humour sont au centre de ce récit survitaminé. Critique : Connaissez-vous les kijû ? Ce sont des espèces de monstres créés par un parasite et un humain, ils sont immenses, détruisent tout sur le passage et surtout se nourrissent d’être vivants. Que feriez-vous si vous en rencontriez un ? Vous fuiriez a priori, comme tout être sensé… Mais voilà, Keiji, lui fait face, ils les recherchent même pour se venger depuis que sa belle s’est faite dévorée ! Et Keiji a une technique imparable pour arriver à les battre : son chant ! Car il faut savoir que Keiji est un coq !! Le côté déjanté du manga ne vous aura pas échapper, toute l’histoire se passe du point de vue du coq et on a même le droit à ses pensées et aussi à celles des animaux qu’il rencontre ! D’un côté il y a une parodie des mangas de super héros et de l’autre on peut y voir un plaidoyer animalier. Et se placer du côté animal est assez intéressant ma foi, et même parfois drôle ! La majorité du manga reste quand même de la baston et des monstres mais c’est surtout le reste qui est sympathique : Un manga qui se lit bien et qui vous divertira ! Autres infos : 3 tomes en cours Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rooster-fighter-coq-de-baston-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Connaissez-vous les kijû ? Ce sont des espèces de monstres créés par un parasite et un humain, ils sont immenses, détruisent tout sur le passage et surtout se nourrissent d’être vivants. Que feriez-vous si vous en rencontriez un ? Vous fuiriez a priori, comme tout être sensé… Mais voilà, Keiji, lui fait face, ils les recherchent même pour se venger depuis que sa belle s’est faite dévorée ! Et Keiji a une technique imparable pour arriver à les battre : son chant ! Car il faut savoir que Keiji est un coq !! Le côté déjanté du manga ne vous aura pas échapper, toute l’histoire se passe du point de vue du coq et on a même le droit à ses pensées et aussi à celles des animaux qu’il rencontre ! D’un côté il y a une parodie des mangas de super héros et de l’autre on peut y voir un plaidoyer animalier. Et se placer du côté animal est assez intéressant ma foi, et même parfois drôle ! La majorité du manga reste quand même de la baston et des monstres mais c’est surtout le reste qui est sympathique : Un manga qui se lit bien et qui vous divertira !
  15. Titre de l'album : Dimensional mercenary tome 1 Scenariste de l'album : GMHO - Geum Ho Dessinateur de l'album : KIM Jae Hwan Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Malgré son diplôme en poche, impossible pour Chulho de décrocher un boulot ! Il sombre peu à peu dans la misère et tombe un beau jour sur un mystérieux site d'offres d'emploi. Croyant d'abord à une arnaque, il finit par soumettre sa candidature. Après tout, il est prêt à vendre son âme pour un job. Mais il ne s'attendait sûrement pas à être... mercenaire dans une autre dimension ! Critique : C’est parti pour un nouveau webtoon mêlant aventure et fantastique, un nouveau webtoon… à rallonge ! 194 chapitres en cours, à raison de 14 chapitres par tome… je vous laisse faire le calcul. La version webtoon est adapté d’une série de romans toujours en cours également. Côté histoire : Chulho, en désespoir de cause, accepte un travail par internet sans trop savoir de quoi il s’agit, le voilà propulsé dans une autre dimension en pleine guerre du Moyen-âge ! Quand je dis propulsé, ce n’est pas son vrai corps, en réalité, son esprit/conscience/âme se retrouve dans le corps d’un humain du monde où il est envoyé, il doit donc vivre la vie de son hôte jusqu’à ce qu’il ait rempli sa mission. Bien sûr, il ne connaît pas la mission, c’est quand celle-ci est réglée qu’il revient dans son corps. S’il atteint son objectif, il reçoit une récompense et peut également monter de niveau, un peu comme dans un jeu vidéo ; plus son niveau est haut, plus il gagne de l’argent. Pour en avoir lu une bonne partie bien avant la sortie en livre, je peux juste vous dire que les missions sont plus ou moins longues, se passent dans des contextes plus ou moins historiques différents, fantastiques parfois et que Chulho ne réussit pas toujours. Le graphisme est correct et agréable, la lecture n’est pas toujours fluide car il y a toujours ce petit souci de mise en page chez Kbooks qui fait que parfois, la lecture se fait à cheval sur les deux pages. L’idée est assez originale, on est un peu comme dans la série code quantum pour ceux qui connaissent, le principe des missions laisse la porte ouverte à une grande diversité d’aventures, les auteurs peuvent s’en donner à cœur joie pour explorer tout un tas d’univers et de situations différentes, du coup, on ne voit pas bien qu’elle pourrait être la fin de la série. C’est un bon 1er tome assez intriguant pour avoir envie d’aller plus loin. Extrait ici Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dimensional-mercenary-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Zechs part à la guerre, c’est la 1ère fois pour lui et pour ses camarades de la forteresse de fer, hélas, comme les sorciers sont méprisés, ils sont envoyés seuls en 1ère ligne. Entre leurs camarades qui tombent comme des mouches et les trahisons, ils découvrent avec amertume les horreurs de la guerre. Il va être temps de prendre une décision pour leur avenir ! Un tome intense en plein cœur de l’action, les nouvelles recrues vont être mises à rude épreuve : le combat d’abord avec la vision de leurs camarades qui meurent, le doute, l’incertitude et la décision qui va amener un bouleversement dans l’histoire. Le graphisme au trait fin et détaillé permet de bien rendre les émotions et les paysages détaillés nous mettent bien dans l’ambiance. Ce volume marque un tournant dans l’histoire, un manga toujours aussi prenant et intéressant.
  17. Titre de l'album : Les tisserands de la vérité tome 4 Scenariste de l'album : SATÔ Sakura Dessinateur de l'album : INUZUKA Hiro Coloriste : Editeur de l'album : Komikku Note : Résumé de l'album : Dans le royaume de Lavarta, la magie est mal vue et ses adeptes sont souvent isolés ou opprimés. Leon qui est un puissant mage est à la tête d'une école de magie en pleine campagne. Un jour, l'institution suprême des mages, la Forteresse de fer, lui confie un jeune garçon prénommé Zechs. La famille de ce dernier a été assassinée et il refuse d'apprendre la magie, mais Leon se rend vite compte qu'il possède un talent rare. Il va tout faire pour le former du mieux qu'il peut, mais la Forteresse de Fer sollicite la présence de Zechs pour une raison obscure... Quel secret se cache derrière le garçon ? Critique : Zechs part à la guerre, c’est la 1ère fois pour lui et pour ses camarades de la forteresse de fer, hélas, comme les sorciers sont méprisés, ils sont envoyés seuls en 1ère ligne. Entre leurs camarades qui tombent comme des mouches et les trahisons, ils découvrent avec amertume les horreurs de la guerre. Il va être temps de prendre une décision pour leur avenir ! Un tome intense en plein cœur de l’action, les nouvelles recrues vont être mises à rude épreuve : le combat d’abord avec la vision de leurs camarades qui meurent, le doute, l’incertitude et la décision qui va amener un bouleversement dans l’histoire. Le graphisme au trait fin et détaillé permet de bien rendre les émotions et les paysages détaillés nous mettent bien dans l’ambiance. Ce volume marque un tournant dans l’histoire, un manga toujours aussi prenant et intéressant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tisserands-de-la-verite-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Nickad

    Dimensional mercenary tome 1

    C’est parti pour un nouveau webtoon mêlant aventure et fantastique, un nouveau webtoon… à rallonge ! 194 chapitres en cours, à raison de 14 chapitres par tome… je vous laisse faire le calcul. La version webtoon est adapté d’une série de romans toujours en cours également. Côté histoire : Chulho, en désespoir de cause, accepte un travail par internet sans trop savoir de quoi il s’agit, le voilà propulsé dans une autre dimension en pleine guerre du Moyen-âge ! Quand je dis propulsé, ce n’est pas son vrai corps, en réalité, son esprit/conscience/âme se retrouve dans le corps d’un humain du monde où il est envoyé, il doit donc vivre la vie de son hôte jusqu’à ce qu’il ait rempli sa mission. Bien sûr, il ne connaît pas la mission, c’est quand celle-ci est réglée qu’il revient dans son corps. S’il atteint son objectif, il reçoit une récompense et peut également monter de niveau, un peu comme dans un jeu vidéo ; plus son niveau est haut, plus il gagne de l’argent. Pour en avoir lu une bonne partie bien avant la sortie en livre, je peux juste vous dire que les missions sont plus ou moins longues, se passent dans des contextes plus ou moins historiques différents, fantastiques parfois et que Chulho ne réussit pas toujours. Le graphisme est correct et agréable, la lecture n’est pas toujours fluide car il y a toujours ce petit souci de mise en page chez Kbooks qui fait que parfois, la lecture se fait à cheval sur les deux pages. L’idée est assez originale, on est un peu comme dans la série code quantum pour ceux qui connaissent, le principe des missions laisse la porte ouverte à une grande diversité d’aventures, les auteurs peuvent s’en donner à cœur joie pour explorer tout un tas d’univers et de situations différentes, du coup, on ne voit pas bien qu’elle pourrait être la fin de la série. C’est un bon 1er tome assez intriguant pour avoir envie d’aller plus loin. Extrait ici
  19. Titre de l'album : All free ! tomes 1 et 2 (fin) Scenariste de l'album : AONO Terubô Dessinateur de l'album : AONO Terubô Coloriste : Editeur de l'album : Mangetsu Note : Résumé de l'album : Jun Mifune est une jeune judokate passionnée et la lointaine descendante de Kyûzo Mifune, l'homme qu'on surnomme « le dieu du judo ». Son oncle, Hayaki Mifune, est un ancien champion du monde toutes catégories aigri et désabusé par la vie. Afin de raviver la passion de ce maître qu'elle admire plus que quiconque, mais aussi pour accomplir son propre rêve, Jun décide de reprendre le flambeau et de faire ses preuves dans des compétitions masculines toutes catégories. Grâce à ses prises fulgurantes et son don pour anticiper les mouvements de ses adversaires, cette petite héroïne compte bien en découdre avec l'actuel champion du monde ! Critique : Jun Mifune est une jeune fille née dans une famille de judoka, après un accident, son oncle, champion du monde, s’est retiré du monde de judo. Jun s’est entrainée seule et participe à des tournois pour lui prouver que ce sport est génial et passionnant et lui redonner l’envie de s’investir. Et bien que Jun soit petite et frêle, le judo qu’elle emploie lui permet d’affronter des hommes bien plus forts physiquement. Le judo, ce n’est vraiment pas un sport qui me passionne, pourtant ce livre m’a plu, bien sûr, je ne me suis pas attardée sur les techniques et les enchainements, je suppose que les spécialistes apprécieront, mais l’ambiance générale du récit et le rendu graphique des combats ont vraiment apporté un dynamisme et une tension qui m’ont tenu en haleine. On suit avec attention les progrès de Jun, qui malgré sa petite taille arrive à envoyer valser ses adversaires, on espère qu’elle va réussir et ramener son oncle dans le milieu… Un bon manga de sport ! Pour information, l’auteur est en train d’écrire la suite dans une seconde saison. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/all-free-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. 2eme titre de la collection XS (3.95€ le tome !) de Noeve Grafx, la série est en cours et compte 24 tomes pour le moment. Des mangas où humains et yokai doivent cohabiter, il y en a déjà eu et c’est toujours un peu difficile d’accès tellement on plonge dans le folklore japonais. En occident aussi, on a des contes et des croyances mais je crois que les japonais en ont vraiment beaucoup !! Suite à l’incendie de son internat, notre héros Yushi Inaba emménage dans une vielle demeure où de nombreuses créatures de tout genre habitent. Surpris au début, il va apprendre à les connaitre et les apprécier. L’approche est assez intéressante car Yushi n’est pas là pour combattre, ce n’est pas un médium ni un humain victime d’une malédiction, c’est juste un nouveau locataire dans une pension un peu particulière. Et ce sont des scènes de son nouveau quotidien que l’on va suivre. Alors bien évidemment, avec de tels voisins, il va forcément se passer des événements étranges, mais l’ambiance générale est positive : tout le monde cohabite dans la bonne humeur ! Du coup, comme les yokais ne font parfois qu’acte de présence et que l’auteur ne nous assomme pas avec des explications sur chacun d’entre eux, la lecture est agréable et fluide, pas la peine de se creuser les méninges pour comprendre chaque pensionnaire ! On a un manga sympathique, avec une dose de fantastique et surtout un bon état d’esprit pour s’ouvrir aux autres et regarder autour de soi : de la tolérance et de la bienveillance !
  21. Titre de l'album : Elegant Yokai apartment life tome 1 Scenariste de l'album : KOZUKI Hinowa Dessinateur de l'album : MIYAMA Waka Coloriste : Editeur de l'album : Noeve Grafx Note : Résumé de l'album : Yûshi Inaba n’est pas le plus chanceux des adolescents. Orphelin recueilli par son oncle, il espère gagner son indépendance en vivant en internat… qui se retrouve ravagé par les flammes ! Il se dégote finalement un appartement à un prix (bien trop) intéressant, et pour cause : le lieu est hanté ! Cohabitant avec humains et yôkai, commence alors pour Yûshi une vie de paix, de raffinement et de voisinage pas piqué des vers Critique : 2eme titre de la collection XS (3.95€ le tome !) de Noeve Grafx, la série est en cours et compte 24 tomes pour le moment. Des mangas où humains et yokai doivent cohabiter, il y en a déjà eu et c’est toujours un peu difficile d’accès tellement on plonge dans le folklore japonais. En occident aussi, on a des contes et des croyances mais je crois que les japonais en ont vraiment beaucoup !! Suite à l’incendie de son internat, notre héros Yushi Inaba emménage dans une vielle demeure où de nombreuses créatures de tout genre habitent. Surpris au début, il va apprendre à les connaitre et les apprécier. L’approche est assez intéressante car Yushi n’est pas là pour combattre, ce n’est pas un médium ni un humain victime d’une malédiction, c’est juste un nouveau locataire dans une pension un peu particulière. Et ce sont des scènes de son nouveau quotidien que l’on va suivre. Alors bien évidemment, avec de tels voisins, il va forcément se passer des événements étranges, mais l’ambiance générale est positive : tout le monde cohabite dans la bonne humeur ! Du coup, comme les yokais ne font parfois qu’acte de présence et que l’auteur ne nous assomme pas avec des explications sur chacun d’entre eux, la lecture est agréable et fluide, pas la peine de se creuser les méninges pour comprendre chaque pensionnaire ! On a un manga sympathique, avec une dose de fantastique et surtout un bon état d’esprit pour s’ouvrir aux autres et regarder autour de soi : de la tolérance et de la bienveillance ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/elegant-yokai-apartment-life-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. Nickad

    All free ! tomes 1 et 2 (fin)

    Jun Mifune est une jeune fille née dans une famille de judoka, après un accident, son oncle, champion du monde, s’est retiré du monde de judo. Jun s’est entrainée seule et participe à des tournois pour lui prouver que ce sport est génial et passionnant et lui redonner l’envie de s’investir. Et bien que Jun soit petite et frêle, le judo qu’elle emploie lui permet d’affronter des hommes bien plus forts physiquement. Le judo, ce n’est vraiment pas un sport qui me passionne, pourtant ce livre m’a plu, bien sûr, je ne me suis pas attardée sur les techniques et les enchainements, je suppose que les spécialistes apprécieront, mais l’ambiance générale du récit et le rendu graphique des combats ont vraiment apporté un dynamisme et une tension qui m’ont tenu en haleine. On suit avec attention les progrès de Jun, qui malgré sa petite taille arrive à envoyer valser ses adversaires, on espère qu’elle va réussir et ramener son oncle dans le milieu… Un bon manga de sport ! Pour information, l’auteur est en train d’écrire la suite dans une seconde saison.
  23. Titre de l'album : 86 [eighty-six] tome 1 Scenariste de l'album : ASATO ASATO Dessinateur de l'album : YOSHIHARA Motoki Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : 86, Eighty Six met en scène un conflit militaire où la République de San Magnolia et ses 86 districts se font attaquer par un pays voisin virulent, dont on ne sait rien. La République de San Magnolia fait face aux assauts des légions de l'Empire de Giade grâce au développement de drones autonomes. Pourtant, des gens désignés sous le terme méprisant d'« Eighty-Six » ont été chassés hors des murs de la République et placés dans le 86e district qui n'existe pas officiellement. Là, ils sont contraints de piloter ces drones, supposément "autonomes". Critique : Il y a 9 ans l’empire de Giad a déclaré la guerre à tous les pays l’environnant en lançant une armée de drones attaquer ses ennemis. La république de San Magnolia a dû prendre des décisions dans l’urgence : rapatrier les civils dans le 1er district à l’abri d’un grand mur et mettre en place une armée de drones autonomes pour lutter contre l’invasion. Seulement, les choses ne sont pas aussi simples car ces drones sont en réalité pilotés par les 86, des individus déchus de leur statut d’humain. A l’origine, 86 est une série de light novel parus à partir de 2017 (le 1er tome est disponible en France chez un autre éditeur), en 2018, il y a eu une adaptation manga qui est toujours en cours et compte 3 tomes puis en 2021, devant le succès grandissant de la série, une adaptation en anime a été réalisée. J’ai découvert la série par l’anime est ce fut une grande claque ! Passé le 1er épisode où il y a beaucoup de nouveaux termes et met en place les différents personnages, on est très vite plongé dans l’action. Le manga reprend l’histoire mais la décrit de façon plus rapide alors que l’anime se permet de présenter les choses différemment : on a donc le temps de réfléchir aux comportements des habitants de San Magnolia, d’émettre des hypothèses sur les 86 avant de se prendre la vérité en pleine face ! Ce qui est dit parfois rapidement dans le manga, est vraiment frappant, voir choquant dans l’anime. Vous l’aurez compris, j’ai ma préférence. Concernant l’histoire, il n’y a rien à critiquer : on va de surprise en surprise et les auteurs ne nous épargnent pas : c’est la guerre, c’est sans pitié et on le ressent bien. Graphiquement, il n’y a rien à redire non plus : détails et dynamisme sont au rendez-vous. C’est une superbe série à découvrir ! PS : je mets 5 étoiles à l’anime disponible gratuitement sur crunchyroll. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/86-eighty-six-tome-1-228718?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Titre de l'album : Excuse me dentist, it's touching me ! tome 1 Scenariste de l'album : YAMAZAKI Shô Dessinateur de l'album : YAMAZAKI Shô Coloriste : Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Deux clans de yakuzas se partagent la ville depuis des générations : le Kokuyo-kai et ses hommes en noir et les Shinju, généralement vêtus de blanc. Au niveau de la frontière qui délimite chaque territoire se trouve un petit cabinet dentaire tenu par une jolie dentiste. Un yakuza est sur le point de tomber sous le charme de la jeune femme. Mais les apparences sont trompeuses... Critique : Deux clans de Yakuzas se partagent la ville et sont rivaux, c’est la guerre entre eux. A la limite des territoires se trouvent un cabinet de dentiste avec une doctoresse très à cheval sur l’hygiène buccale mais qui n’est pas vraiment ce qu’elle semble être (physiquement parlant). Un jeune chef d’un des clans qui a pleins de peurs (dont celle du dentiste), qui vient au cabinet pour y remédier et va tomber sous le charme de la dentiste Jusque-là, cela aurait pu être un manga plutôt classique mais les personnages sont tous un peu déjantés : il y a celui qui essaye tout et n’importe quoi pour soigner son maître et qui est obsédé par les seins, celle amoureuse mais hyper violente, celui qui espionne en cachette, celui qui se travestit… Pourquoi pas me direz-vous ? Je suis d’accord, sauf que la dentiste n’arrête pas de traiter son patient de « toilettes publiques », qu’il y a plein de jeux de mots autour du mot « inébranlable » et qui sont pas toujours du meilleur gout ! Alors un peu ça passe mais là franchement, c’est lourd mais lourd… D’habitude j’aime bien les mangas décalés avec un côté WTF mais là, j’ai vraiment eu du mal, c’était limite dérangeant… 5 Tomes en cours, extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/excuse-me-dentist-it-s-touching-me-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Deux clans de Yakuzas se partagent la ville et sont rivaux, c’est la guerre entre eux. A la limite des territoires se trouvent un cabinet de dentiste avec une doctoresse très à cheval sur l’hygiène buccale mais qui n’est pas vraiment ce qu’elle semble être (physiquement parlant). Un jeune chef d’un des clans qui a pleins de peurs (dont celle du dentiste), qui vient au cabinet pour y remédier et va tomber sous le charme de la dentiste Jusque-là, cela aurait pu être un manga plutôt classique mais les personnages sont tous un peu déjantés : il y a celui qui essaye tout et n’importe quoi pour soigner son maître et qui est obsédé par les seins, celle amoureuse mais hyper violente, celui qui espionne en cachette, celui qui se travestit… Pourquoi pas me direz-vous ? Je suis d’accord, sauf que la dentiste n’arrête pas de traiter son patient de « toilettes publiques », qu’il y a plein de jeux de mots autour du mot « inébranlable » et qui sont pas toujours du meilleur gout ! Alors un peu ça passe mais là franchement, c’est lourd mais lourd… D’habitude j’aime bien les mangas décalés avec un côté WTF mais là, j’ai vraiment eu du mal, c’était limite dérangeant… 5 Tomes en cours, extrait
×
×
  • Créer...