Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'webtoon'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Nickad

    The boxer tome 1

    Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience…
  2. Nickad

    The boxer tome 1

    Titre de l'album : The boxer tome 1 Scenariste de l'album : JIHUN JUNG Dessinateur de l'album : JIHUN JUNG Coloriste : YOO-DAM OH / JING-JING Editeur de l'album : KOYOHAN Note : Résumé de l'album : L'Entraîneur légendaire K, qui a révélé cinq champions du monde, tente de trouver le nouveau boxeur de génie. Après avoir parcouru le monde à la recherche de l'ultime combattant qu'il coachera, il découvre un garçon agressé par un groupe de jeunes et qui demeure stoïque. Un garçon au talent fabuleux... Critique : Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience… Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-boxer-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Avez-vous entendu parler de Webtoon ? Un phénomène qui monte en puissance et très prisé des adolescents ? Pour vous y retrouver un peu, je vous propose de vous éclairer sur le sujet. Origine : Devant la modernisation des téléphones, l’apparition des tablettes, les auteurs ont alors réfléchi à développer une application plus facile à lire surtout dans les transports. C’est ainsi qu’est apparu le webtoon : un webcomic développé pour être lu facilement sur mobile avec une lecture verticale : une case en largeur et un défilement facile avec le pouce, pas besoin de 2 mains ! On peut se tenir à la barre du métro et lire tranquillement ! Les premiers webtoons sont apparus en Corée, la première plateforme en 2003 mais c’est surtout NAVER en 2004 qui a permis sa démocratisation. Hélas pour les français, il faudra attendre 2011 avec l’arrivée de Delitoon pour avoir une plateforme officielle qui présente ces œuvres. Avant, il fallait se contenter de traductions faites par des sites de fans ou des lectures en anglais. Evolution : En 2019, le webtoon explose ! Les plateformes se multiplient (webtoon de Naver, verytoon de Delcourt, webtoon factory de Dupuis, Piccoma du japonais Kakao). La majorité de ces supports fonctionnent de la même façon : quelques épisodes gratuits pour découvrir la série puis un système de « coin » à gagner ou à acheter pour débloquer les chapitres suivants. Ou parfois, il suffit juste d’être patient pour avoir le nouveau chapitre gratuitement (1 semaine en général sur les plateformes webtoon et piccoma). Cet engouement ne passe pas inaperçu et les éditeurs s’activent pour sortir des versions physiques ; des labels ou éditeurs spécifiques apparaissent : Kbooks, VEGA (Dupuis), SIKKU (Michel Lafon), Koyohan (Matin Calme), Nazca, Kotoon, Kamondo books. N’oublions pas les éditeurs qui faisaient déjà quelques parutions de webtoon sans changer de nom : on retrouve Re:life chez Ki-oon et peut-être le 1er à avoir été édité en France, Bâtard et Sweet home chez Ki-oon, Tower of God chez Ototo, Killing Stalking chez Taifu. Format : Pour ceux qui se sont donc déjà lancé dans le webtoon papier, vous avez sûrement remarqué le format et le tarif : un format A5 avec un prix globalement de 15 euros le tome. Pourquoi est-ce si cher me direz-vous ? Tout d’abord, le webtoon est entièrement colorisé, ensuite il faut passer d’une lecture verticale ou tout le dynamisme se retrouve dans les espacements du défilement et les coupures des cases à une lecture (de gauche à droite comme les livres français) à plusieurs vignettes sur une largeur : un gros travail d’adaptation donc qui a un coût ! Pour ce qui est du format, c’est un accord entre les éditeurs pour garder une cohérence. Oui re:life, tower of God, TODAG, DICE sont des petits formats… pour le 1er, il est paru quand le webtoon n’était pas encore à la mode ! Pour les autres, une question de budget peut-être ? Qui est le lecteur type ? Il s’agit de la jeune fille de 17 ans : les garçons ont tendance à rester sur le shonen, alors que les filles lisent de tout. Cela se ressent aussi sur la partie création, sur webtoon factory par exemple, il y a beaucoup d’autrices. Webtoon et censure : En théorie, il n’y a aucune raison de se limiter au niveau des scenarii, seulement voilà, le webtoon est publié en informatique, et passe par des serveurs ou applications qui censurent automatiquement certains contenus. Donc aujourd’hui, les plateformes ne peuvent pas aller au maximum de ce qui est possible et se censurent elles-mêmes pour éviter d’avoir de problèmes. Quelques éditeurs webtoon : Lors de la Japan expo de 2022, a eu lieu une conférence au sujet du webtoon avec quelques acteurs du secteur : Webtoon Factory, Delitoon, Ankama et Koyohan étaient présents. Webtoon factory : Appartient au groupe Dupuis, favorise les webtoons de création française ou européenne. Leur objectif : proposer 60 nouvelles séries par an, cherche à préserver la qualité que ce soit au niveau graphique ou du scenario et aimerait aller plus loin que le webtoon coréen qui est parfois très codifié. Delitoon : Pionner de la plateforme webtoon en France, crée en 2011 par un homme tout seul. En 2017, il y a eu un essor avec un partenariat avec une entreprise coréenne Ankama : Existe depuis 2000 avec les jeux, ils ont déjà une grosse communauté qui les suit. Veulent se lancer dans le webtoon pour être présent sur tous les supports mais ils ont tout à construire sur le sujet. Koyohan : Son objectif est de plaire au plus grand nombre et pour cela reste sur le webtoon coréen Remarques diverses : Comme pour le manga, la grosse difficulté des créations françaises va être de séduire le public français habitué au webtoon coréen L’arrivée de la pandémie du covid a permis un essor du webtoon, des artistes de nombreux pays se sont mis à exploiter ce format, vous pouvez d’ailleurs mettre vos œuvres sur certains de ces sites. Bien sûr, l’un des objectifs serait d’exporter le webtoon français et la reconnaissance ultime serait de le faire connaître en Corée. Si ce projet n’est pas impossible (cf publication de radiant au Japon), cela reste encore compliqué : la Corée reste un pays assez fermé aux influences extérieures. Il y a encore 1 ans, les coréens n’étaient pas conscients de l’importance du webtoon dans le monde, ils ne comprenaient pas pourquoi des éditeurs voulaient en faire des exemplaires papier, maintenant qu’ils ont compris l’achat des droits a augmenté et cela se ressent dans le prix du livre.
  4. He bien, voilà un début plus qu’intéressant avec un concept inédit : dans le monde du Murim (*), le démon rouge est le plus fort. Mais ses idées ne sont pas comprises par les autres puissants qui se lient contre lui pour l’envoyer ad patres. Vaincu, le démon meurt et se réincarne à notre époque dans le corps d’un lycéen Kang Jinho. Mais Jinho n’est pas n’importe quel adolescent, c’est l’être qu’il était dans sa vie antérieure avant de se suicider et de devenir le démon rouge ! Monsieur commence donc sa 3eme vie, il a gardé ses souvenirs et ses compétences du Murim et ses souvenirs de Jinho sont confus et lui reviennent par bribes, c’est sûr que faire des contrôles sur des notions que l’on a vu 50 ans avant ce n’est pas facile ! Jinho décide donc de mener une existence aussi banale que possible mais c’est sans compter son sens de la justice. Il intervient pour aider un camarade d’école victime de brimades et découvre que la société est pourrie. (*) Le Murim est le monde des arts martiaux coréens où les maitres possèdent des pouvoirs qui défient l’imagination, ils manipulent les énergies et le résultat semble souvent fantastique Donc voilà, notre personnage n’a pas fait une réincarnation mais 2 et en plus il revient dans une vie qu’il a déjà vécue ! Ça c’est le côté original de l’histoire. Pour le reste, on se doute qu’il va se mettre des méchants à dos, qu’il va les combattre pour protéger des innocents et sa famille tout en essayant de profiter de sa vie et de la réussir car les deux précédentes n’ont pas été très joyeuses. On rentre vite dans l’histoire, le graphisme est agréable, la traduction bonne et l’adaptation réussie sans être surchargée. Il y a de l’action, de la réflexion et certainement des arts martiaux à venir. Un très bon début.
  5. Titre de l'album : The return of the demon master tome 1 Scenariste de l'album : WOLBAEK Dessinateur de l'album : MAYORANG / AZI Coloriste : Editeur de l'album : Kamondo Books Note : Résumé de l'album : «Le Démon Rouge»: son nom fait frémir de peur tous ses ennemis, car il est l'homme le plus puissant de son univers. Mais une coalition de maîtres réussit à lui ôter la vie. Pourtant, ce n'est pas la fin pour lui: le voilà de retour dans son corps d'origine sur Terre. Réincarné dans sa toute première vie, comme un adolescent normal. Ou presque... Car Jinho a gardé tous ses pouvoirs de Maître des Démons. Mais, cette fois-ci, pas question de se laisser marcher sur les pieds ou de perdre les personnes qu'il aime. Et il comprend vite que les monstres existent aussi dans la vraie vie et que lui seul peut les arrêter... Critique : He bien, voilà un début plus qu’intéressant avec un concept inédit : dans le monde du Murim (*), le démon rouge est le plus fort. Mais ses idées ne sont pas comprises par les autres puissants qui se lient contre lui pour l’envoyer ad patres. Vaincu, le démon meurt et se réincarne à notre époque dans le corps d’un lycéen Kang Jinho. Mais Jinho n’est pas n’importe quel adolescent, c’est l’être qu’il était dans sa vie antérieure avant de se suicider et de devenir le démon rouge ! Monsieur commence donc sa 3eme vie, il a gardé ses souvenirs et ses compétences du Murim et ses souvenirs de Jinho sont confus et lui reviennent par bribes, c’est sûr que faire des contrôles sur des notions que l’on a vu 50 ans avant ce n’est pas facile ! Jinho décide donc de mener une existence aussi banale que possible mais c’est sans compter son sens de la justice. Il intervient pour aider un camarade d’école victime de brimades et découvre que la société est pourrie. (*) Le Murim est le monde des arts martiaux coréens où les maitres possèdent des pouvoirs qui défient l’imagination, ils manipulent les énergies et le résultat semble souvent fantastique Donc voilà, notre personnage n’a pas fait une réincarnation mais 2 et en plus il revient dans une vie qu’il a déjà vécue ! Ça c’est le côté original de l’histoire. Pour le reste, on se doute qu’il va se mettre des méchants à dos, qu’il va les combattre pour protéger des innocents et sa famille tout en essayant de profiter de sa vie et de la réussir car les deux précédentes n’ont pas été très joyeuses. On rentre vite dans l’histoire, le graphisme est agréable, la traduction bonne et l’adaptation réussie sans être surchargée. Il y a de l’action, de la réflexion et certainement des arts martiaux à venir. Un très bon début. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-return-of-the-demon-master-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Lore Olympus t3

    Nouvelle évolution dans l'histoire d'amour de Perséphone et d'Hades avec une Perséphone qui se confit enfin sur le viol qu'elle a subi. Un troisième tome tout en motion avec un Hades qui cherche à revenir sur le droit chemin en officialisant sa liaison avec Menthé pour essayer de ne pas succomber à ses sentiments. Toujours facile et agréable à lire, ce Lore Olympus tient toutes ses promesses et nous livre une romance pleine de rebondissement.
  7. poseidon2

    Lore Olympus t3

    Titre de l'album : Lore Olympus t3 Scenariste de l'album : Rachel Smythe Dessinateur de l'album : Rachel Smythe Coloriste : Editeur de l'album : Hugo bd Note : Résumé de l'album : La suite de la réécriture contemporaine à succès de l'histoire la plus connue de la mythologie grecque : l'enlèvement de Perséphone par Hadès ! Perséphone a démarré son stage aux Enfers mais Hadès se met en couple officiel avec Menthé afin de mettre des distances avec Perséphone et essayer de reprendre une vie « normale ». Cela crée des quiproquos qui contre toute attente, démontre l'attachement qu'ils ont l'un pour l'autre. Cela suffira-t-il à leur faire ouvrir les yeux ? Perséphone pour sa part arrive à se livrer à Eros sur son viol et démarre une thérapie, un cheminement essentiel pour sa santé mentale. Ce troisième volume approfondi les thèmes sensibles et le lien sentimentale qui unit Hadès et Perséphone. Vont-ils arriver à dépasser les obstacles ensemble ? Le tome 3 tant attendu de la saga à succès Lore Olympus arrive en novembre, un moment parfait pour les cadeaux de fin d'année ! Après deux premiers volumes très bien accueillis (seuil initial des précommandes dépassé, très bonnes critiques, ventes au rendez-vous), le tome 3 vient perpétuer ce succès éditorial et tenir les promesses des deux premiers volumes. Critique : Nouvelle évolution dans l'histoire d'amour de Perséphone et d'Hades avec une Perséphone qui se confit enfin sur le viol qu'elle a subi. Un troisième tome tout en motion avec un Hades qui cherche à revenir sur le droit chemin en officialisant sa liaison avec Menthé pour essayer de ne pas succomber à ses sentiments. Toujours facile et agréable à lire, ce Lore Olympus tient toutes ses promesses et nous livre une romance pleine de rebondissement. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/lore-olympus-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. Nickad

    The abandoned empress tome 2

    Depuis son retour, Aristia a pris certaines résolutions pour éviter son funeste destin, d’abord essayer de se rapprocher de son père et ensuite apprendre à se défendre, donc manier l’épée. Elle s’est fait aussi un ami de son âge Allendis et se rapproche des employés de la maison. Mais de temps en temps, à cause de son statut, elle est obligée de croiser le prince et leurs relations sont tendues. Un second tome consacré à l’enfance d’Aristia avec ses rencontres et les nouveaux liens qu’elle tisse. On y découvre des informations sur l’empire et son fonctionnement et surtout les deux garçons qui vont la côtoyer pendant un moment. (Eh oui, lequel sera l’heureux élu de son cœur à la fin ??). Un peu moins palpitant que le 1er volume, ce tome est un passage obligé pour découvrir les différents personnages et comprendre le contexte du récit. Le dessin est toujours très beau, il faut avouer que les plus beaux graphismes de webtoon se trouvent souvent dans les shojos ! The abandoned empress a quelques surprises en réserve et des rebondissements forts intéressants qui en font une très bonne série.
  9. Titre de l'album : The abandoned empress tome 2 Scenariste de l'album : YUNA Dessinateur de l'album : INA Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Depuis sa naissance, Aristia a été élevée dans un seul but : devenir la compagne de l'empereur, l'aimer et l'assister. Mais tout s'effondre lorsqu'une jeune fille venue d'un autre monde apparaît et lui vole sa place. Aristia devient le souffre-douleur de l'empereur... jusqu'à être condamnée à mort. Elle se retrouve alors sept ans dans le passé ! Et si le destin lui avait donné une seconde chance ? Critique : Depuis son retour, Aristia a pris certaines résolutions pour éviter son funeste destin, d’abord essayer de se rapprocher de son père et ensuite apprendre à se défendre, donc manier l’épée. Elle s’est fait aussi un ami de son âge Allendis et se rapproche des employés de la maison. Mais de temps en temps, à cause de son statut, elle est obligée de croiser le prince et leurs relations sont tendues. Un second tome consacré à l’enfance d’Aristia avec ses rencontres et les nouveaux liens qu’elle tisse. On y découvre des informations sur l’empire et son fonctionnement et surtout les deux garçons qui vont la côtoyer pendant un moment. (Eh oui, lequel sera l’heureux élu de son cœur à la fin ??). Un peu moins palpitant que le 1er volume, ce tome est un passage obligé pour découvrir les différents personnages et comprendre le contexte du récit. Le dessin est toujours très beau, il faut avouer que les plus beaux graphismes de webtoon se trouvent souvent dans les shojos ! The abandoned empress a quelques surprises en réserve et des rebondissements forts intéressants qui en font une très bonne série. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-abandoned-empress-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Nickad

    Sweet home tome 3

    En voulant ramener les deux enfants dans un endroit sûr, Hyeon-Su rencontre d’autres survivants, ensembles ils affrontent deux monstres pour sauver les enfants et se mettre à l’abri. On ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup d’avancée dans l’action de cette histoire par contre, il y a pas mal de passages où des soi-disant experts essayent de comprendre le phénomène, des informations sont aussi données sur les façons de combattre les monstres. Le point intéressant c’est que Hyeon-Su sait qu’il est infecté et que l’auteur laisse entrevoir que l’évolution humain/monstre tient beaucoup du mental et de la volonté. Si globalement l’idée est intéressante, on aurait aimé qu’il y ait un peu plus d’événements dans un volume pour donner un peu plus de rythme et de dynamisme à l’histoire, même la partie horrifique n’est pas exploitée complétement et passée la surprise du 1er tome, le manga n’est pas à la hauteur de ce qu’il pourrait être.
  11. Nickad

    Sweet home tome 3

    Titre de l'album : Sweet home tome 3 Scenariste de l'album : CARNBY Kim Dessinateur de l'album : HWANG Youngchan Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : ans famille, sans amis, sans espoir... un reclus peut-il survivre à l'apocalypse ? Depuis son écran, Hyeon-Su assiste à l'effondrement de la civilisation et à l'avènement des monstres jusqu'aux plus hautes sphères de l'État ! Mais pour lui, au fond, c¸a ne change rien... Le monde est tout aussi effrayant qu'avant et le mieux est encore de rester cloîtré. Seulement voilà, la nourriture commence à manquer. L'adolescent se risque alors à mettre le nez hors de son appartement... et se retrouve face à une créature cauchemardesque dont la tête est à moitié coupée ! À présent qu'elle a pénétré chez lui, le jeune homme parviendra-t-il à lui échapper ? La série phénomène du web coréen débarque en France ! Avec son anti- héros lâché en pleine apocalypse, ce huis clos horrifique vous tiendra en haleine de bout en bout. Déjà adapté en drama sur Netflix, Sweet Home n'a pas fini de faire parler de lui ! Critique : En voulant ramener les deux enfants dans un endroit sûr, Hyeon-Su rencontre d’autres survivants, ensembles ils affrontent deux monstres pour sauver les enfants et se mettre à l’abri. On ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup d’avancée dans l’action de cette histoire par contre, il y a pas mal de passages où des soi-disant experts essayent de comprendre le phénomène, des informations sont aussi données sur les façons de combattre les monstres. Le point intéressant c’est que Hyeon-Su sait qu’il est infecté et que l’auteur laisse entrevoir que l’évolution humain/monstre tient beaucoup du mental et de la volonté. Si globalement l’idée est intéressante, on aurait aimé qu’il y ait un peu plus d’événements dans un volume pour donner un peu plus de rythme et de dynamisme à l’histoire, même la partie horrifique n’est pas exploitée complétement et passée la surprise du 1er tome, le manga n’est pas à la hauteur de ce qu’il pourrait être. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sweet-home-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. Nickad

    Dungeon reset tome 1

    Ah, voilà un webtoon que j’affectionne et que j’attendais ! Si le début semble assez classique : de pauvres humains se retrouvent obligés de conquérir un donjon au péril de leur vie, l’histoire prend un autre tournant quand le « joueur » Dawoon ne succombe pas au piège mortel et se retrouve être un bug dans le processus. Le maitre du niveau (le lapin) est exaspéré et Dawoon, précautionneux et volontaire se voit attribuer des compétences un peu loufoques qui nous font bien rire ! Il y a plusieurs choses qui font que ce webtoon fonctionne, d’abord on sort un peu du cadre dramatique du donjon classique où il faut combattre pour progresser : ici, le héros trouve d’autres solutions pour survivre. Ensuite, il y a l’humour qui tient à la personnalité de Dawoon (qui n’est jamais là où on l’attend), du guide du jeu (le lapin) qui ne sait pas quoi faire pour régler ce bug et qui est souvent pris au dépourvu et enfin, le système du donjon en lui-même qui attribue des compétences un peu n’importe comment et un peu n’importe lesquelles. Ce 1er tome est une vraie réussite, le dessin est agréable, l’histoire à cheval sur plusieurs genres, on a de l’aventure et de l’humour et on ne s’y ennuie pas du tout ! Et même en sachant déjà ce qui va se passer, ça m’a quand même fait rire à la relecture. Pour information, l’histoire est toujours en cours de publication.
  13. Titre de l'album : Dungeon reset tome 1 Scenariste de l'album : ANT STUDIO (collectif) Dessinateur de l'album : DAUL Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : La vie de Dawoon bascule le jour où il est projeté dans un monde parallèle : il va devoir participer à un jeu mortel, Dungeon Game, en faisant face à des monstres et autres dangers. Alors qu'il tombe dans un piège et parvient à y survivre, le jeu se réinitialise et lui accorde de nouvelles compétences suite à un bug. Pour rentrer chez lui, Dawoon va devoir rivaliser d'ingéniosité... Critique : Ah, voilà un webtoon que j’affectionne et que j’attendais ! Si le début semble assez classique : de pauvres humains se retrouvent obligés de conquérir un donjon au péril de leur vie, l’histoire prend un autre tournant quand le « joueur » Dawoon ne succombe pas au piège mortel et se retrouve être un bug dans le processus. Le maitre du niveau (le lapin) est exaspéré et Dawoon, précautionneux et volontaire se voit attribuer des compétences un peu loufoques qui nous font bien rire ! Il y a plusieurs choses qui font que ce webtoon fonctionne, d’abord on sort un peu du cadre dramatique du donjon classique où il faut combattre pour progresser : ici, le héros trouve d’autres solutions pour survivre. Ensuite, il y a l’humour qui tient à la personnalité de Dawoon (qui n’est jamais là où on l’attend), du guide du jeu (le lapin) qui ne sait pas quoi faire pour régler ce bug et qui est souvent pris au dépourvu et enfin, le système du donjon en lui-même qui attribue des compétences un peu n’importe comment et un peu n’importe lesquelles. Ce 1er tome est une vraie réussite, le dessin est agréable, l’histoire à cheval sur plusieurs genres, on a de l’aventure et de l’humour et on ne s’y ennuie pas du tout ! Et même en sachant déjà ce qui va se passer, ça m’a quand même fait rire à la relecture. Pour information, l’histoire est toujours en cours de publication. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dungeon-reset-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Nickad

    Navillera tome 1

    Shim Deokchul un presque septuagénaire décide de réaliser un rêve de jeunesse : devenir danseur de ballet. Sa famille ne le comprend pas du tout et mis à part son second fils, tous les autres se moquent lui disant qu’il a passé l’âge et surtout ayant peur que sa passion apporte la honte sur la famille. Malgré tout, il va rencontrer un professeur de danse qui n’est pas non plus convaincu, il lui propose quand même de venir observer les cours, c’est là qu’il va rencontrer Lee Chaerok, un jeune danseur prometteur qui semble avoir une vie compliquée. Il y a un certain nombre de thèmes abordés dans ce 1er tome : la vieillesse, la réalisation des rêves, le deuil, le sport… Mais ce qui marque le plus c’est les préjugés qui existent envers les personnes âgées, les modes de vie que la société quelque part leur impose pour rentrer dans les normes de la bienséance. Avant même de penser au bien-être de leur père qui n’a pas toujours eu la vie facile, sa famille se soucie en premier du regard des autres et c’est assez choquant de voir ça. Mais le manga promet de belles choses, la rencontre de ces deux personnages mus par une même passion, le changement qui va s’opérer parmi l’entourage de Shim Deokchul et l’opinion publique en général. Ajouté à cela, un beau rendu des mouvements de danse, on comprend pourquoi le titre a été adapté en drama (visible sur netflix). A découvrir. Extrait
  15. Nickad

    Navillera tome 1

    Titre de l'album : Navillera tome 1 Scenariste de l'album : HUN Dessinateur de l'album : JIMMY Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Navillera raconte la vie d'un ancien facteur, dont le vœu est de devenir danseur de ballet. Doyen d'une grande famille, il a dû troquer son rêve d'enfant contre une situation stable. À l'aube de ses 70 ans, il décide de se lancer et va alors faire la rencontre d'un jeune prodige du ballet, partagé entre sa passion et son quotidien difficile. Ensemble, ils vont relever le défi de former un duo. Critique : Shim Deokchul un presque septuagénaire décide de réaliser un rêve de jeunesse : devenir danseur de ballet. Sa famille ne le comprend pas du tout et mis à part son second fils, tous les autres se moquent lui disant qu’il a passé l’âge et surtout ayant peur que sa passion apporte la honte sur la famille. Malgré tout, il va rencontrer un professeur de danse qui n’est pas non plus convaincu, il lui propose quand même de venir observer les cours, c’est là qu’il va rencontrer Lee Chaerok, un jeune danseur prometteur qui semble avoir une vie compliquée. Il y a un certain nombre de thèmes abordés dans ce 1er tome : la vieillesse, la réalisation des rêves, le deuil, le sport… Mais ce qui marque le plus c’est les préjugés qui existent envers les personnes âgées, les modes de vie que la société quelque part leur impose pour rentrer dans les normes de la bienséance. Avant même de penser au bien-être de leur père qui n’a pas toujours eu la vie facile, sa famille se soucie en premier du regard des autres et c’est assez choquant de voir ça. Mais le manga promet de belles choses, la rencontre de ces deux personnages mus par une même passion, le changement qui va s’opérer parmi l’entourage de Shim Deokchul et l’opinion publique en général. Ajouté à cela, un beau rendu des mouvements de danse, on comprend pourquoi le titre a été adapté en drama (visible sur netflix). A découvrir. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/navillera-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Nickad

    Solo leveling tome 7

    Sung Jinwoo s’apprête à faire l’évaluation de rang suite à son « 2eme éveil », il n’a pas encore conscience de la vague que cela va provoquer. En attendant, il continue de monter les étages de la tour en développant ses capacités, cela va lui permettre d’en apprendre un peu plus sur les monstres qui peuplent les donjons. Toujours aussi bon, le 7eme tome de Solo Leveling est prenant du début à la fin. Tout en mettant de nouveaux personnages ou monstres qui annoncent des combats intéressants, on suit également le quotidien des chasseurs et leurs interactions ne manquent pas d’humour. Pour avoir lu un certains nombres de webtoon sur le thème des donjons (et oui, la fin de solo leveling avait laissé un vide !), je peux confirmer que celui-là est dans le haut du panier !! Pour ce qui est de la version collector pour laquelle j’ai finalement optée, vous aurez un beau coffret cartonné de qualité, un marque page double face et huit standees de Jinwoo et de ses ombres Une pensée particulière pour DUBU, le dessinateur qui nous a quitté prématurément le 23 juillet dernier qui a particulièrement réussi les créatures de l’ombre.
  17. Titre de l'album : Solo leveling tome 7 Scenariste de l'album : CHUGONG Dessinateur de l'album : DUBU Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Lorsque d'étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l'humanité a dû trouver une parade pour ne pas finir massacrée par les griffes des monstres des monstres qui en sortent. Dans le même temps, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les chasser. Ces combattants intrépides n'hésitent pas à foncer au cœur des donjons pour combattre les créatures qu'ils abritent. Critique : Sung Jinwoo s’apprête à faire l’évaluation de rang suite à son « 2eme éveil », il n’a pas encore conscience de la vague que cela va provoquer. En attendant, il continue de monter les étages de la tour en développant ses capacités, cela va lui permettre d’en apprendre un peu plus sur les monstres qui peuplent les donjons. Toujours aussi bon, le 7eme tome de Solo Leveling est prenant du début à la fin. Tout en mettant de nouveaux personnages ou monstres qui annoncent des combats intéressants, on suit également le quotidien des chasseurs et leurs interactions ne manquent pas d’humour. Pour avoir lu un certains nombres de webtoon sur le thème des donjons (et oui, la fin de solo leveling avait laissé un vide !), je peux confirmer que celui-là est dans le haut du panier !! Pour ce qui est de la version collector pour laquelle j’ai finalement optée, vous aurez un beau coffret cartonné de qualité, un marque page double face et huit standees de Jinwoo et de ses ombres Une pensée particulière pour DUBU, le dessinateur qui nous a quitté prématurément le 23 juillet dernier qui a particulièrement réussi les créatures de l’ombre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/solo-leveling-tome-7?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Nickad

    Gilgamesh tomes 1 et 2

    Gilgamesh est un héros de la Mésopotamie qui aurait vécu, selon les légendes, vers 2650 avant JC, il est surtout connu pour ses exploits racontées dans le texte « l’épopée de Gilgamesh ». Passé ce côté historique, son nom a été utilisé a de nombreuses reprises dans les œuvres contemporaines (romans, bandes dessinées, mangas, musique, théâtre…), dans ce webtoon, le lien avec le Gilgamesh n’est pas encore très clair car à part le titre, ce n’est qu’à la fin du 2eme tome que le nom apparaît dans le récit. La seule chose que l’on sait pour le moment, c’est qu’il y a un homme à l’aspect plutôt jeune mais ayant vécu des milliers d’années qui décide de partir à la recherche de ses souvenirs pour aider une jeune fille malade. En chemin, il raconte des bribes de son passé, certaines de ses rencontres et on peut également découvrir qu’il a accumulé beaucoup de connaissances. Cet homme qui a vécu très longtemps n’espère qu’une chose : arriver à mourir. Le déroulé de l’histoire est assez étrange et peut paraître incongru, un peu agacé au départ et désirant seulement regarder les étoiles filantes, notre personnage principal (baptisé Ram par la suite) décide d’aider Tludia (la jeune apprentie chevalière malade) car elle lui rappelle une connaissance de son passé et aussi parce qu’il n’a rien d’autre à faire. Ils voyagent avec une certaine nonchalance, l’un racontant des anecdotes et donnant quelques leçons parfois philosophiques, l’autre suivant parce qu’elle n’a non plus rien d’autre à faire. Le graphisme assez simple ne laisse pas un souvenir impérissable mais étrangement, cette lecture nous procure une sorte d’expérience inédite avec un rythme un peu décalé et une narration inhabituelle. Cette originalité et les pointes d’humour parsemées font que cela fonctionne et donnent envie d’en apprendre davantage.
  19. Titre de l'album : Gilgamesh tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : HWAN Daeng Dessinateur de l'album : HWAN Daeng Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Notre héroïne était sur le point de devenir chevalier au sein de l'Ordre lorsqu'elle a été expulsée de manière inattendue pour avoir cassé trop d'armes et ~ attendez ~ trop manger. Mais cela ne signifie pas qu'elle doit rester les bras croisés lorsqu'elle est témoin d'un vieil homme sur le point d'être attaqué par une bande de voleurs. Heureusement pour elle (Parce qu'elle était la une seconde trop tard) le vieil homme n'avait pas besoin d'être sauvé. C'est Notre héroïne qu'il faut sauver d'une maladie qui la ronge. notre héroïne ravive au vieil homme un souvenir perdu depuis longtemps, et il décide de la récompenser pour ses efforts en trouvant un remède à sa maladie (avec des promesses de nourriture, bien sûr). Ainsi commence leur voyage pour apporter la vie à l'un et la paix tant attendue à l'autre. Critique : Gilgamesh est un héros de la Mésopotamie qui aurait vécu, selon les légendes, vers 2650 avant JC, il est surtout connu pour ses exploits racontées dans le texte « l’épopée de Gilgamesh ». Passé ce côté historique, son nom a été utilisé a de nombreuses reprises dans les œuvres contemporaines (romans, bandes dessinées, mangas, musique, théâtre…), dans ce webtoon, le lien avec le Gilgamesh n’est pas encore très clair car à part le titre, ce n’est qu’à la fin du 2eme tome que le nom apparaît dans le récit. La seule chose que l’on sait pour le moment, c’est qu’il y a un homme à l’aspect plutôt jeune mais ayant vécu des milliers d’années qui décide de partir à la recherche de ses souvenirs pour aider une jeune fille malade. En chemin, il raconte des bribes de son passé, certaines de ses rencontres et on peut également découvrir qu’il a accumulé beaucoup de connaissances. Cet homme qui a vécu très longtemps n’espère qu’une chose : arriver à mourir. Le déroulé de l’histoire est assez étrange et peut paraître incongru, un peu agacé au départ et désirant seulement regarder les étoiles filantes, notre personnage principal (baptisé Ram par la suite) décide d’aider Tludia (la jeune apprentie chevalière malade) car elle lui rappelle une connaissance de son passé et aussi parce qu’il n’a rien d’autre à faire. Ils voyagent avec une certaine nonchalance, l’un racontant des anecdotes et donnant quelques leçons parfois philosophiques, l’autre suivant parce qu’elle n’a non plus rien d’autre à faire. Le graphisme assez simple ne laisse pas un souvenir impérissable mais étrangement, cette lecture nous procure une sorte d’expérience inédite avec un rythme un peu décalé et une narration inhabituelle. Cette originalité et les pointes d’humour parsemées font que cela fonctionne et donnent envie d’en apprendre davantage. Autres infos : Editions KOYOHAN Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/gilgamesh-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. Titre de l'album : White Blood tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : LIM Lina Dessinateur de l'album : LIM Lina Coloriste : Editeur de l'album : Michel Lafon Note : Résumé de l'album : Park Hayan est une vampire de sang pur qui ne rêve que de vivre en paix avec les humains. Mais pour ces derniers, les vampires sont des monstres eff­rayants. Et chaque nouveau meurtre commis par un vampire renforce la haine que les humains leur vouent. Pour s'intégrer à la société et obtenir la paix qu'elle désire, Hayan doit mettre fin aux crimes des autres membres de son espèce. Critique : White blood est le 1er webtoon que publie les éditions Michel Lafon sous le label SIKKU. La série est finie, compte 92 chapitres ce qui fera entre 7 et 8 tomes selon. Quant à l’édition, elle est de qualité, avec un bon travail sur l’agencement des images. Il y a 10 ans de cela, des vampires sont apparus de nulle part, si le 1er contact a été assez violent, ils se sont cachés au sein des humains, œuvrant surtout la nuit, la vie a radicalement changée et une brigade de police spéciale vampire a été créée. Park Hayan est une vampire au sang pur, elle ne se rappelle de rien avant ces 10 dernières années et essaye de mener une vie normale à l’université. Seulement les autres vampires sont à sa recherche ou plutôt cherche à récupérer son cœur pour obtenir plus de pouvoirs et vivre plus longtemps. Elle qui essaye de vivre normalement, qui vit avec un prêtre et 2 autres orphelins souhaite avant tout protéger les innocents, elle va rencontrer un jeune policier qui semble être de son côté. Je trouve que les webtoons d’action ont tendance à avoir un graphisme simplifié surtout dans les arrière-plans, celui-ci est particulièrement travaillé et nous offre de très beaux dessins. On a une héroïne qui a une grande force physique mais une grande faiblesse sentimentale, souffrant de sa différence, elle a toujours eu envie de se faire des amis et regrette de ne pas être humaine. Et puis il y a l’inspecteur Hwang, beau gosse, brillant, il lutte contre les vampires mais est conscient qu’il a besoin d’aide car ces derniers sont infiltrés partout. L’histoire est bien menée, il y a un juste équilibre entre combats, enquête et vie personnelle, on ne voit pas passer les 580 pages de ces deux tomes et on a envie de lire la suite. Un très bon début. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/white-blood-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Nickad

    White Blood tomes 1 et 2

    White blood est le 1er webtoon que publie les éditions Michel Lafon sous le label SIKKU. La série est finie, compte 92 chapitres ce qui fera entre 7 et 8 tomes selon. Quant à l’édition, elle est de qualité, avec un bon travail sur l’agencement des images. Il y a 10 ans de cela, des vampires sont apparus de nulle part, si le 1er contact a été assez violent, ils se sont cachés au sein des humains, œuvrant surtout la nuit, la vie a radicalement changée et une brigade de police spéciale vampire a été créée. Park Hayan est une vampire au sang pur, elle ne se rappelle de rien avant ces 10 dernières années et essaye de mener une vie normale à l’université. Seulement les autres vampires sont à sa recherche ou plutôt cherche à récupérer son cœur pour obtenir plus de pouvoirs et vivre plus longtemps. Elle qui essaye de vivre normalement, qui vit avec un prêtre et 2 autres orphelins souhaite avant tout protéger les innocents, elle va rencontrer un jeune policier qui semble être de son côté. Je trouve que les webtoons d’action ont tendance à avoir un graphisme simplifié surtout dans les arrière-plans, celui-ci est particulièrement travaillé et nous offre de très beaux dessins. On a une héroïne qui a une grande force physique mais une grande faiblesse sentimentale, souffrant de sa différence, elle a toujours eu envie de se faire des amis et regrette de ne pas être humaine. Et puis il y a l’inspecteur Hwang, beau gosse, brillant, il lutte contre les vampires mais est conscient qu’il a besoin d’aide car ces derniers sont infiltrés partout. L’histoire est bien menée, il y a un juste équilibre entre combats, enquête et vie personnelle, on ne voit pas passer les 580 pages de ces deux tomes et on a envie de lire la suite. Un très bon début.
  22. Nickad

    Tower of god tome 6

    La prochaine épreuve commence, les candidats sont répartis en 2 équipe et doivent jouer à cache-cache avec un ranker, il faudra user de subtilité pour arriver à s’en sortir. J’avoue être assez inquiète sur le devenir de la série, à l’heure actuelle le webtoon est arrêté au chapitre 550 (ou saison 3 chapitre 133), l’auteur SIU est en pause pour raison de santé et quand on voit où en est l’ascension de Bam, on se demande si l’auteur pourra finir son histoire un jour (pour information la série a commencé en juillet 2010). Quoi qu’il en soit, si la série souffre parfois de certaines longueurs, elle reste très intéressante, le plus compliqué étant de suivre tous les personnages car plus ça va, plus il y en a et SIU essaye de tous les développer… Il déploie également beaucoup d’inventivité dans son univers, les techniques de combats, les capacités des personnages, une imagination sans fin qui nous permet de découvrir sans cesse de nouveaux aspects. Alors même si le graphisme n’est pas le point fort de la série (il y a quand même de belles illustrations dans les combats à venir) on s’attache aux personnages et on a envie de suivre leurs aventures.
  23. Titre de l'album : Tower of god tome 6 Scenariste de l'album : SIU Dessinateur de l'album : SIU Coloriste : Editeur de l'album : Ototo Note : Résumé de l'album : Les élus arrivent à la fin du test des positions, qui se conclut par un examen final collectif. Répartis en deux équipes équitables, ils doivent jouer contre une personne choisie par les examinateurs, et rien ne va ! Bam, Khun et Rak ne sont pas ensemble, l’examen a lieu dans le noir, leur adversaire est outrageusement plus fort qu’eux… Comment vont-ils s’en sortir, cette fois-ci ? Critique : La prochaine épreuve commence, les candidats sont répartis en 2 équipe et doivent jouer à cache-cache avec un ranker, il faudra user de subtilité pour arriver à s’en sortir. J’avoue être assez inquiète sur le devenir de la série, à l’heure actuelle le webtoon est arrêté au chapitre 550 (ou saison 3 chapitre 133), l’auteur SIU est en pause pour raison de santé et quand on voit où en est l’ascension de Bam, on se demande si l’auteur pourra finir son histoire un jour (pour information la série a commencé en juillet 2010). Quoi qu’il en soit, si la série souffre parfois de certaines longueurs, elle reste très intéressante, le plus compliqué étant de suivre tous les personnages car plus ça va, plus il y en a et SIU essaye de tous les développer… Il déploie également beaucoup d’inventivité dans son univers, les techniques de combats, les capacités des personnages, une imagination sans fin qui nous permet de découvrir sans cesse de nouveaux aspects. Alors même si le graphisme n’est pas le point fort de la série (il y a quand même de belles illustrations dans les combats à venir) on s’attache aux personnages et on a envie de suivre leurs aventures. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tower-of-god-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Nickad

    Sweet home tome 2

    Hyeon-Su est coincé dans sa chambre, vu sa situation familiale il comptait ce suicidait le 25 du mois mais là, il ne sait même pas comment survivre jusque-là. C’est en voyant deux enfants en danger et en rencontrant un voisin un peu malin, qu’il va se décider à bouger. Mais le danger est partout et surtout il n’est pas à l’abri de se transformer lui-même en monstre. Là où le tome commence fort c’est dans les bribes d’informations que Hyeon-Su trouve sur internet et sur les symptômes qui annoncent une transformation, bien qu’il n’y croit pas pour le lecteur cela ajoute du suspens car on ne sait pas jusqu’à quand le personnage va rester humain. L’histoire est d’autant plus intrigante qu’on ne voit pas de solutions à la situation des personnages, on est embarqué dans ce huis-clos sans pouvoir faire autre chose que d’avancer au rythme de Hyeon-Su et comme il est prudent, on a l’impression qu’il n’y a pas grand-chose dans un volume ! Mais bon on sait que l’auteur est bon pour faire monter l’angoisse alors j’espère que la suite sera à la hauteur !!
  25. Nickad

    Sweet home tome 2

    Titre de l'album : Sweet home tome 2 Scenariste de l'album : KIM Carnby Dessinateur de l'album : HWANG Youngchan Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : Sans famille, sans amis, sans espoir... un reclus peut-il survivre à l'apocalypse ? Depuis son écran, Hyeon-Su assiste à l'effondrement de la civilisation et à l'avènement des monstres jusqu'aux plus hautes sphères de l'État ! Mais pour lui, au fond, ça ne change rien... Le monde est tout aussi effrayant qu'avant et le mieux est encore de rester cloîtré. Seulement voilà, la nourriture commence à manquer. L'adolescent se risque alors à mettre le nez hors de son appartement... et se retrouve face à une créature cauchemardesque dont la tête est à moitié coupée ! À présent qu'elle a pénétré chez lui, le jeune homme parviendra-t-il à lui échapper ? Critique : Hyeon-Su est coincé dans sa chambre, vu sa situation familiale il comptait ce suicidait le 25 du mois mais là, il ne sait même pas comment survivre jusque-là. C’est en voyant deux enfants en danger et en rencontrant un voisin un peu malin, qu’il va se décider à bouger. Mais le danger est partout et surtout il n’est pas à l’abri de se transformer lui-même en monstre. Là où le tome commence fort c’est dans les bribes d’informations que Hyeon-Su trouve sur internet et sur les symptômes qui annoncent une transformation, bien qu’il n’y croit pas pour le lecteur cela ajoute du suspens car on ne sait pas jusqu’à quand le personnage va rester humain. L’histoire est d’autant plus intrigante qu’on ne voit pas de solutions à la situation des personnages, on est embarqué dans ce huis-clos sans pouvoir faire autre chose que d’avancer au rythme de Hyeon-Su et comme il est prudent, on a l’impression qu’il n’y a pas grand-chose dans un volume ! Mais bon on sait que l’auteur est bon pour faire monter l’angoisse alors j’espère que la suite sera à la hauteur !! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sweet-home-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...