Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'webtoon'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Lee Hyojin est parfait sous tout rapport, c’est un jeune homme cultivé issu d’une bonne famille et il est directeur d’une grande entreprise ; le gendre idéal pour beaucoup. Seojung est une jeune femme élégante, belle, gentille, bien élevée, issue également d’une bonne famille et surtout d’une famille riche réputée. Un mariage arrangé contenterait leurs familles respectives. Si aucun des deux ni voient d’objection ce n’est pas par amour ! Lee Hyojin souhaite mettre la main sur un tableau hors de prix que possède le père de Y dans le seul but de devancer son cousin avec qui il a toujours été en concurrence. Seojung souhaite faire un beau mariage pour faire ensuite faire un beau divorce qui fera scandale dans le but de casser les pieds à sa famille et obtenir ainsi sa liberté ! En dehors de ça ce que nos « faux » tourtereaux ignorent, c’est qu’ils sont tous els deux accro à un forum en ligne dans lequel ils se lâchent vraiment et surtout dans lequel ils se connaissent et passent leur temps à se chamailler ! La thématique de départ est assez classique : deux personnes différentes entre la vie réelle et la vie virtuelle qui vont apprendre à se connaitre et probablement, vu que l’on est dans une comédie romantique, vont finir par se marier (par amour). Il y a cependant deux aspects de l’œuvre qui me dérangent. Le premier c’est la quantité de bavardage, il y a beaucoup de texte et peu d’avancée, ni dans leur découverte de l’autre ni dans les événements de l’histoire. C’est peut-être normal parce que nous sommes encore dans l’introduction des personnages et du contexte mais l’histoire est un peu barbante. J’espérais donc que leurs vies virtuelles apportent du piquant et du dynamisme, leurs avatars passent leur temps à se vanner à tel point que c’est de venu une attraction pour les autres membres du forum. Hélas, je n’ai pas trouvé de bons jeux de mots ni de réparties ironiques qui mériteraient le détour, c’est plat ! Du coup, on se retrouve avec des relations plates d’un côté et plates de l’autre. Il y a bien quelques passages qui amènent un peu de tension dans le récit, comme les relations entre Seojung et sa belle-mère, mais cela reste anecdotiques. Le problème de l’humour vient souvent de la traduction, ce qui peut-être amusant pour un Japonais ne l’est pas forcément pour un Français et donner du relief à une joute verbale n’est pas donné à tout le monde et il faut souvent adapter le dialogue à la culture locale. Je ne sais pas si cela provient du texte original ou de la traduction mais force est de constater que l’ironie n’est pas à la hauteur. A présent j’attends le moment où ils découvriront les secrets de l’autre, cela devrait amener du piquant à l’histoire. Ce premier tome n’est donc pas convaincant.
  2. Titre de l'album : Qu'est-ce qui cloche avec ta vie en ligne ? tome 1 Scenariste de l'album : JEONG Gyeong Yun Dessinateur de l'album : HWAJIN Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Lee Hojin et Seo Jung ne se connaissent pas, dans le monde réel. En revanche, ils sont amis et des super trolls sur un forum où tous deux adoptent des personnalités à l'opposé de ce qu'ils sont dans la vraie vie. Mais un jour, leurs parents leur arrangent une rencontre en vue d'un mariage arrangé. Une question se pose : combien de temps vont-ils parvenir à cacher leur identité secrète ? Critique : Lee Hyojin est parfait sous tout rapport, c’est un jeune homme cultivé issu d’une bonne famille et il est directeur d’une grande entreprise ; le gendre idéal pour beaucoup. Seojung est une jeune femme élégante, belle, gentille, bien élevée, issue également d’une bonne famille et surtout d’une famille riche réputée. Un mariage arrangé contenterait leurs familles respectives. Si aucun des deux ni voient d’objection ce n’est pas par amour ! Lee Hyojin souhaite mettre la main sur un tableau hors de prix que possède le père de Y dans le seul but de devancer son cousin avec qui il a toujours été en concurrence. Seojung souhaite faire un beau mariage pour faire ensuite faire un beau divorce qui fera scandale dans le but de casser les pieds à sa famille et obtenir ainsi sa liberté ! En dehors de ça ce que nos « faux » tourtereaux ignorent, c’est qu’ils sont tous els deux accro à un forum en ligne dans lequel ils se lâchent vraiment et surtout dans lequel ils se connaissent et passent leur temps à se chamailler ! La thématique de départ est assez classique : deux personnes différentes entre la vie réelle et la vie virtuelle qui vont apprendre à se connaitre et probablement, vu que l’on est dans une comédie romantique, vont finir par se marier (par amour). Il y a cependant deux aspects de l’œuvre qui me dérangent. Le premier c’est la quantité de bavardage, il y a beaucoup de texte et peu d’avancée, ni dans leur découverte de l’autre ni dans les événements de l’histoire. C’est peut-être normal parce que nous sommes encore dans l’introduction des personnages et du contexte mais l’histoire est un peu barbante. J’espérais donc que leurs vies virtuelles apportent du piquant et du dynamisme, leurs avatars passent leur temps à se vanner à tel point que c’est de venu une attraction pour les autres membres du forum. Hélas, je n’ai pas trouvé de bons jeux de mots ni de réparties ironiques qui mériteraient le détour, c’est plat ! Du coup, on se retrouve avec des relations plates d’un côté et plates de l’autre. Il y a bien quelques passages qui amènent un peu de tension dans le récit, comme les relations entre Seojung et sa belle-mère, mais cela reste anecdotiques. Le problème de l’humour vient souvent de la traduction, ce qui peut-être amusant pour un Japonais ne l’est pas forcément pour un Français et donner du relief à une joute verbale n’est pas donné à tout le monde et il faut souvent adapter le dialogue à la culture locale. Je ne sais pas si cela provient du texte original ou de la traduction mais force est de constater que l’ironie n’est pas à la hauteur. A présent j’attends le moment où ils découvriront les secrets de l’autre, cela devrait amener du piquant à l’histoire. Ce premier tome n’est donc pas convaincant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/qu-est-ce-qui-cloche-avec-ta-vie-en-ligne-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    un assistant de rêve tome 1

    Voilà un résumé officiel plutôt efficace, il n’y a pas vraiment besoin d’aller plus loin concernant l’intrigue en dehors du fait que le binôme va enchainer les affaires et que le « coup de main » de Jeong Oh ne se passe pas toujours dans la réalité car le travail de Yibeom est de s’introduire dans les cauchemars des clients afin de trouver l’élément perturbateur et de l’éliminer. Yibeom fait donc un métier intéressant, il doit faire en sorte de régler le problème du client sans que celui-ci s’en rende compte et c’est d’ailleurs l’un des aspects novateurs du scénario. Le lecteur assiste donc à différentes histoires dans l’histoire, il y a des traumatismes, des envies… qui nous submergent et qui peuvent parfois être tellement importantes et inconscientes qu’elles provoquent des troubles de la santé. L’autre innovation concerne le « tourment », il s’agit du prix à payer par le shaman pour avoir utilisé ses pouvoirs. Dans le cas de Yibeom, ce sont des envies sexuelles (sa mère était boulimique) et c’est cette particularité qui va donner du piquant à ce boys’love. Le graphisme du webtoon n’est pas exceptionnel mais reste correct et les scènes coquines ne sont pas très imaginatives, d’ailleurs, il n’y en n’a pas tellement alors si c’est ce que vous recherchez, passez votre chemin. La série est finie en 77 chapitres, soit 3 tomes. Un assistant de rêve (notez le jeu de mots) est agréable à lire mais ne détonne pas vraiment dans le paysage.
  4. Titre de l'album : un assistant de rêve tome 1 Scenariste de l'album : White Eared Dessinateur de l'album : White Eared Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Jeong Oh pensait avoir trouvé un job d'assistant à temps partiel. Mais il était loin de s'imaginer qu'il allait travailler avec Yibeom, un shaman séduisant et glacial. Lors de leur première mission, il découvre qu'il est maudit : en échange de son pouvoir, il est pris de pulsions sexuelles démesurées. Heureusement pour lui, Jeong Oh est toujours prêt à lui donner un coup de main... Critique : Voilà un résumé officiel plutôt efficace, il n’y a pas vraiment besoin d’aller plus loin concernant l’intrigue en dehors du fait que le binôme va enchainer les affaires et que le « coup de main » de Jeong Oh ne se passe pas toujours dans la réalité car le travail de Yibeom est de s’introduire dans les cauchemars des clients afin de trouver l’élément perturbateur et de l’éliminer. Yibeom fait donc un métier intéressant, il doit faire en sorte de régler le problème du client sans que celui-ci s’en rende compte et c’est d’ailleurs l’un des aspects novateurs du scénario. Le lecteur assiste donc à différentes histoires dans l’histoire, il y a des traumatismes, des envies… qui nous submergent et qui peuvent parfois être tellement importantes et inconscientes qu’elles provoquent des troubles de la santé. L’autre innovation concerne le « tourment », il s’agit du prix à payer par le shaman pour avoir utilisé ses pouvoirs. Dans le cas de Yibeom, ce sont des envies sexuelles (sa mère était boulimique) et c’est cette particularité qui va donner du piquant à ce boys’love. Le graphisme du webtoon n’est pas exceptionnel mais reste correct et les scènes coquines ne sont pas très imaginatives, d’ailleurs, il n’y en n’a pas tellement alors si c’est ce que vous recherchez, passez votre chemin. La série est finie en 77 chapitres, soit 3 tomes. Un assistant de rêve (notez le jeu de mots) est agréable à lire mais ne détonne pas vraiment dans le paysage. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/un-assistant-de-reve-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Ce nouveau webtoon commence de façon assez classique qui n’est pas sans rappeler le début de nombreuses romantasy (alliance des mots romance et fantasy) comme The abandoned empress notamment surtout en ce qui concerne la relation père-fille. C’est l’adaptation d’un roman à succès, le webtoon est fini avec 131 chapitres, ce qui devrait faire 9 livres environ. L’héroïne de cette histoire se retrouve un jour transportée dans le monde du roman qu’elle lisait. Et pas de chance, dans la peau de Juvelian, la méchante de l’histoire ! Elle va donc tout faire pour échapper à son funeste destin (c’est drôle, j’ai l’impression d’avoir déjà écrit cette phrase de nombreuses fois…). Bref jusqu’ici, rien de bien original ; elle a une relation compliquée avec son père, elle pense qu’il ne l’aime pas alors qu’en réalité c’est tout le contraire mais ils ont des gros problèmes de communication ! La nouvelle Juvelian va commencer à agir différemment de son personnage et provoquer des changements dans son entourage. Le plus intéressant, c’est la relation qu’elle va développer avec le prince héritier quelque peu déchu. Lui pense que Juvelian est un obstacle pour la liberté du Duc (le père de Juvelian qui est aussi le maitre du prince) et elle, essaye de prendre les événements le plus tranquillement possible ce qui le trouble beaucoup. Il y a également l’ex-fiancé de la belle, un homme par qui le malheur est arrivé dans le roman qui ne supporte pas de ne plus être au centre de l’attention. L’histoire devient de plus en plus sympathique au fur et à mesure de la lecture et acquiert sa propre identité, il y a beaucoup d’humour fondé principalement sur des malentendus. La lecture est agréable, l’histoire est sympathique et surtout le webtoon possède un graphisme de toute beauté avec de nombreux détails. Un pur régal pour les yeux. Alors même si vous avez déjà goûté à des histoires similaires, ne vous privez pas de celui-là surtout qu’il va certainement aller en ce bonifiant ! Extrait
  6. Titre de l'album : Father I don't want this marriage tome 1 Scenariste de l'album : HONG Heesu , YURI (Kr) Dessinateur de l'album : ROAL , MIDNIGHT Studio Coloriste : Editeur de l'album : Pika - Wavetoon Note : Résumé de l'album : Vivre dans l'univers d'un roman, qui n'en a jamais rêvé ? Notre héroïne, elle, s'en serait bien passé... Victime d'un accident mortel, elle se retrouve propulsée dans l'histoire du livre qu'elle a lu ! Réincarnée dans la peau de Juvelian, fille de duc odieuse, elle mettra fin à ses jours après avoir été accusée à tort de meurtre... Sauf que ce rôle de méchante condamnée ne lui convient pas ! Notre héroïne décide de réécrire l'histoire et de changer la destinée du personnage qu'elle incarne. Mais prise entre la rancune de son ex-fiancé de prince et le désamour de son duc de père, Juvelian peut-elle seulement espérer échapper à une fin tragique ? Critique : Ce nouveau webtoon commence de façon assez classique qui n’est pas sans rappeler le début de nombreuses romantasy (alliance des mots romance et fantasy) comme The abandoned empress notamment surtout en ce qui concerne la relation père-fille. C’est l’adaptation d’un roman à succès, le webtoon est fini avec 131 chapitres, ce qui devrait faire 9 livres environ. L’héroïne de cette histoire se retrouve un jour transportée dans le monde du roman qu’elle lisait. Et pas de chance, dans la peau de Juvelian, la méchante de l’histoire ! Elle va donc tout faire pour échapper à son funeste destin (c’est drôle, j’ai l’impression d’avoir déjà écrit cette phrase de nombreuses fois…). Bref jusqu’ici, rien de bien original ; elle a une relation compliquée avec son père, elle pense qu’il ne l’aime pas alors qu’en réalité c’est tout le contraire mais ils ont des gros problèmes de communication ! La nouvelle Juvelian va commencer à agir différemment de son personnage et provoquer des changements dans son entourage. Le plus intéressant, c’est la relation qu’elle va développer avec le prince héritier quelque peu déchu. Lui pense que Juvelian est un obstacle pour la liberté du Duc (le père de Juvelian qui est aussi le maitre du prince) et elle, essaye de prendre les événements le plus tranquillement possible ce qui le trouble beaucoup. Il y a également l’ex-fiancé de la belle, un homme par qui le malheur est arrivé dans le roman qui ne supporte pas de ne plus être au centre de l’attention. L’histoire devient de plus en plus sympathique au fur et à mesure de la lecture et acquiert sa propre identité, il y a beaucoup d’humour fondé principalement sur des malentendus. La lecture est agréable, l’histoire est sympathique et surtout le webtoon possède un graphisme de toute beauté avec de nombreux détails. Un pur régal pour les yeux. Alors même si vous avez déjà goûté à des histoires similaires, ne vous privez pas de celui-là surtout qu’il va certainement aller en ce bonifiant ! Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/father-i-don-t-want-this-marriage-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    Pervers en devenir tome 2

    La relation entre Jaewon et Jeonwook a changé, même s’il ne veut toujours pas lui parler du passé, Jeonwook se montre plus attentionné. Quant à Jaewon, il se demande ce qu’il pourrait faire, il veut bien demander pardon mais il ne sait pas pourquoi. C’est en se confiant à Sujin, que l’on en apprend un peu plus sur son passé et les raisons plausibles de son amnésie. Un 3e personnage, Geuntae, le sex-friend de Jaewon, vient semer le trouble ; jusqu’à présent il était plutôt conciliant mais ne tolère pas qu’il puisse y avoir un rapprochement entre les deux autres. Je ne comprends toujours pas pourquoi ce webtoon a un tel titre, le mot pervers correspond bien à Jaewon qui est quelqu’un d’assez libre, qui aime les aventures sans lendemain et qui est très ouvert sur la question. Mais « en devenir » me laisse perplexe, est-ce parce que Jeonwook va changer peu à peu ? la suite m’éclairera sans doute… Dans le premier tome, il y avait un certain flou sur les personnages et les relations entre eux. Ce deuxième volume est plus clair, on sait qu’il y a eu un événement dans le passé qui a provoqué la colère de Jeonwook à l’encontre de Jaewon et qu’il cherche à se venger. On apprend que Geuntae a accepté une relation légère avec Jaewon dans l’espoir que celle-ci évolue en relation sérieuse et on découvre qu’il est prêt à agir dans l’ombre pour y parvenir. Les deux filles sont là pour permettre d’analyser la situation et avoir un regard extérieur. Et enfin, il y a Jaewon, qui a eu un accident plus jeune lui ayant fait perdre une partie de ses souvenirs et qui a aussi provoqué un retard dans sa croissance (c’est pourquoi il fait gamin). Jaewon est d’ailleurs peut-être le seul personnage qui joue franc-jeu ! Le webtoon met plutôt bien en valeur les relations torturées, les sentiments forts plus ou moins toxiques comme la haine, la jalousie, l’envie, la vengeance. Il y a de la manipulation dans l’air et des sentiments refoulés, tout cela n’est pas très sain… reste à savoir si cette situation ne serait pas en réalité les conséquences d’un gros quiproquo. En conclusion, je dirai que l’histoire nous laisse un peu sur notre faim, on ne saisit pas vraiment sa finalité et il est difficile de s’en faire un avis précis.
  8. Titre de l'album : Pervers en devenir tome 2 Scenariste de l'album : NASU Dessinateur de l'album : NASU Coloriste : Editeur de l'album : Kamondo Books Note : Résumé de l'album : Jae-won rêvasse pendant l'entraînement de taekwondo. Pas de chance, il est vite repéré par le coach qui lui donne une bonne leçon. A la fin du cours, il aperçoit le coach aller jusqu'aux douches, totalement nu. Et cette vision n'est pas pour lui déplaire... Mais Jae-won est insolent. Et dans les douches, après une bonne correction, il se retrouve au sol. Soudainement, un souvenir lui revient : cette situation s'était déjà produite des années plus tôt lorsque le coach et lui étaient camarades de classe. Mais aujourd'hui, ce ne sont plus des enfants. Le coach s'est endurci dans tous les sens du terme et la moindre inattention peut faire mal. Très mal... Critique : La relation entre Jaewon et Jeonwook a changé, même s’il ne veut toujours pas lui parler du passé, Jeonwook se montre plus attentionné. Quant à Jaewon, il se demande ce qu’il pourrait faire, il veut bien demander pardon mais il ne sait pas pourquoi. C’est en se confiant à Sujin, que l’on en apprend un peu plus sur son passé et les raisons plausibles de son amnésie. Un 3e personnage, Geuntae, le sex-friend de Jaewon, vient semer le trouble ; jusqu’à présent il était plutôt conciliant mais ne tolère pas qu’il puisse y avoir un rapprochement entre les deux autres. Je ne comprends toujours pas pourquoi ce webtoon a un tel titre, le mot pervers correspond bien à Jaewon qui est quelqu’un d’assez libre, qui aime les aventures sans lendemain et qui est très ouvert sur la question. Mais « en devenir » me laisse perplexe, est-ce parce que Jeonwook va changer peu à peu ? la suite m’éclairera sans doute… Dans le premier tome, il y avait un certain flou sur les personnages et les relations entre eux. Ce deuxième volume est plus clair, on sait qu’il y a eu un événement dans le passé qui a provoqué la colère de Jeonwook à l’encontre de Jaewon et qu’il cherche à se venger. On apprend que Geuntae a accepté une relation légère avec Jaewon dans l’espoir que celle-ci évolue en relation sérieuse et on découvre qu’il est prêt à agir dans l’ombre pour y parvenir. Les deux filles sont là pour permettre d’analyser la situation et avoir un regard extérieur. Et enfin, il y a Jaewon, qui a eu un accident plus jeune lui ayant fait perdre une partie de ses souvenirs et qui a aussi provoqué un retard dans sa croissance (c’est pourquoi il fait gamin). Jaewon est d’ailleurs peut-être le seul personnage qui joue franc-jeu ! Le webtoon met plutôt bien en valeur les relations torturées, les sentiments forts plus ou moins toxiques comme la haine, la jalousie, l’envie, la vengeance. Il y a de la manipulation dans l’air et des sentiments refoulés, tout cela n’est pas très sain… reste à savoir si cette situation ne serait pas en réalité les conséquences d’un gros quiproquo. En conclusion, je dirai que l’histoire nous laisse un peu sur notre faim, on ne saisit pas vraiment sa finalité et il est difficile de s’en faire un avis précis. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/pervers-en-devenir-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Chunchu tome 1

    A l’origine Chunchu est un manhwa qui a été publié en France aux éditions Tokebi (disparues depuis). Il a été adapté en webtoon et il était disponible sur la plateforme Verytoon (elle aussi disparue depuis juillet 2023). Il revient aujourd’hui en version papier colorée en webtoon chez Kbooks., espérons que cela ne sera pas fatal à l’éditeur J… Chunchu est une histoire brutale avec principalement des scènes d’action et de combats. Si le graphisme présente un certain intérêt avec une colorisation assez sobre dans les tons bruns-écru donnant une ambiance particulière au récit, les dialogues sont réduits au minimum : un choix scénaristique de l’auteur qui se défend. Chunchu et son frère jumeau naissent dans un contexte étrange, l’oracle a annoncé la venue du fils du démon ! Mais ne s’attendant pas à ce qu’il y ait deux enfants, la pierre du démon est posée entre les deux pour découvrir celui qui sera éliminé ! Sur le point d’être abattu par son père, Chunchu est sauvé par sa mère qui arrive à le faire exiler dans une tribu de combattants. Mais quel que soit l’endroit où il se trouve, Chunchu n’est toujours vu que comme le fils du démon, les habitant le fuient et les tentatives d’assassinat se multiplient. Dès le début du livre (page 25), on sait que Chunchu est accusé à tort car on voit son jumeau, Eulpaso, attraper la pierre du démon et l’enfoncer de force dans la poitrine de son frère. Hélas, à part le frère, personne n’est au courant. Mais peu à peu certains personnages secondaires s’interrogent, les agissements d’Eulpaso, devenu chef de clan à présent, sont trop extrêmes pour ne pas envisager une supercherie. Ce dernier cherche désespérément à éliminer Chunchu pour que l’oracle disparaisse définitivement. Chunchu est un personnage principal maudit, épuisé par son destin, il semble errer dans la vie sans aucun but, il survit ! Le contexte du récit situe l’action en période proche moyenâgeuse dans un pays où il y a de grosses guerres de clans, il va donc y avoir des luttes de pouvoir et des intrigues politiques. Au cours des 15 tomes de la première édition, il y a eu beaucoup d’interrogations mais pas forcément les réponses. Le final indiquait la fin de la première saison, c’était en 2004… depuis, il n’y a pas eu d’annonce d’une saison 2. Certains lecteurs pensent que la série vaut quand même le coup, j’avoue que savoir qu’il n’y a pas de vraie fin m’a un peu refroidie, en attendant, ce premier tome n’est pas inintéressant et on espère que Chunchu arrivera à se faire reconnaître pour ce qu’il est véritablement. A suivre.
  10. Nickad

    Chunchu tome 1

    Titre de l'album : Chunchu tome 1 Scenariste de l'album : KIM Song-Jae Dessinateur de l'album : KIM Byung Jin Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Chunchu, désigné par l'oracle comme fils du démon à sa naissance et banni par son peuple, mène une vie de sang et de violence. Porteur de la pierre du démon qui le rend invincible, il sort victorieux de toutes les batailles, semant la terreur sur son passage. Décidé à comprendre pourquoi un tel destin lui a été infligé, il découvre qu'un mystère se cache derrière cette légende... Critique : A l’origine Chunchu est un manhwa qui a été publié en France aux éditions Tokebi (disparues depuis). Il a été adapté en webtoon et il était disponible sur la plateforme Verytoon (elle aussi disparue depuis juillet 2023). Il revient aujourd’hui en version papier colorée en webtoon chez Kbooks., espérons que cela ne sera pas fatal à l’éditeur J… Chunchu est une histoire brutale avec principalement des scènes d’action et de combats. Si le graphisme présente un certain intérêt avec une colorisation assez sobre dans les tons bruns-écru donnant une ambiance particulière au récit, les dialogues sont réduits au minimum : un choix scénaristique de l’auteur qui se défend. Chunchu et son frère jumeau naissent dans un contexte étrange, l’oracle a annoncé la venue du fils du démon ! Mais ne s’attendant pas à ce qu’il y ait deux enfants, la pierre du démon est posée entre les deux pour découvrir celui qui sera éliminé ! Sur le point d’être abattu par son père, Chunchu est sauvé par sa mère qui arrive à le faire exiler dans une tribu de combattants. Mais quel que soit l’endroit où il se trouve, Chunchu n’est toujours vu que comme le fils du démon, les habitant le fuient et les tentatives d’assassinat se multiplient. Dès le début du livre (page 25), on sait que Chunchu est accusé à tort car on voit son jumeau, Eulpaso, attraper la pierre du démon et l’enfoncer de force dans la poitrine de son frère. Hélas, à part le frère, personne n’est au courant. Mais peu à peu certains personnages secondaires s’interrogent, les agissements d’Eulpaso, devenu chef de clan à présent, sont trop extrêmes pour ne pas envisager une supercherie. Ce dernier cherche désespérément à éliminer Chunchu pour que l’oracle disparaisse définitivement. Chunchu est un personnage principal maudit, épuisé par son destin, il semble errer dans la vie sans aucun but, il survit ! Le contexte du récit situe l’action en période proche moyenâgeuse dans un pays où il y a de grosses guerres de clans, il va donc y avoir des luttes de pouvoir et des intrigues politiques. Au cours des 15 tomes de la première édition, il y a eu beaucoup d’interrogations mais pas forcément les réponses. Le final indiquait la fin de la première saison, c’était en 2004… depuis, il n’y a pas eu d’annonce d’une saison 2. Certains lecteurs pensent que la série vaut quand même le coup, j’avoue que savoir qu’il n’y a pas de vraie fin m’a un peu refroidie, en attendant, ce premier tome n’est pas inintéressant et on espère que Chunchu arrivera à se faire reconnaître pour ce qu’il est véritablement. A suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/chunchu-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    La manche rouge tome 1

    Les éditions Albin Michel rejoignent la publication de webtoons avec son nouveau label KODA, une collection qui sera consacrée à la romance qui se permet même un petit surnom accrocheur : le label 100% lovetoon ! La Manche Rouge est l’un des 2 premiers titres lancés pour l’inauguration du label : une romance historique de KANG Mi-Kang qui se déroule à l’époque du Joseon en Corée inspirée d’une histoire vraie. Deokim est une jeune fille qui a intégré le palais afin d’y devenir calligraphe, elle est maligne et légèrement espiègle, elle fait des traductions en plus de sa formation afin de gagner de l’argent pour aider ses frères. Affectée au service du prince, elle s’occupe d’une petite annexe d’où elle peut écouter les leçons données au dauphin bien qu’elle ne l’aie jamais vu. Un beau jour, elle découvre que le prince est le jeune homme qu’elle avait autrefois expulsé sans ménagement de l’annexe, les relations entre eux commencent alors à changer. Avant de vous lancer dans la lecture, je me permets de vous donner un conseil : faites bien attention aux dates indiquées dans le récit, cela vous évitera de vous emmêler les pinceaux ! Il faut dire qu’entre plusieurs fillettes habillées de la même façon et ayant le même âge, il est facile d’en prendre une pour une autre ! C’est d’ailleurs le seul reproche que j’ai à faire pour ce 1er tome. Le scénario est intéressant, en plus d’une partie historique, on a un personnage principal charismatique, un peu espiègle qui risque fort de bouleverser les conventions, de quoi allier l’utile à l’agréable ! On a hâte de découvrir les aventures de Deokim dans une ambiance de palais impérial qui nous rappelle un peu les Carnets de l’apothicaire avec une belle romance en plus à venir. A lire.
  12. Titre de l'album : La manche rouge tome 1 Scenariste de l'album : Dopamine , KANG Mi Kang Dessinateur de l'album : CreativeSUMM Coloriste : Editeur de l'album : KODA Note : Résumé de l'album : Royaume de Joseon (Corée), XVIIIème siècle. Deokim, jeune fille malicieuse entrée au service de la famille royale pour aider sa famille dans le besoin, se découvre un don pour la calligraphie. Rapidement admirée de tous pour ses talents, elle entre au service du Dauphin, sur qui courent des rumeurs intrigantes : il détesterait les femmes. À partir de 13 ans. Critique : Les éditions Albin Michel rejoignent la publication de webtoons avec son nouveau label KODA, une collection qui sera consacrée à la romance qui se permet même un petit surnom accrocheur : le label 100% lovetoon ! La Manche Rouge est l’un des 2 premiers titres lancés pour l’inauguration du label : une romance historique de KANG Mi-Kang qui se déroule à l’époque du Joseon en Corée inspirée d’une histoire vraie. Deokim est une jeune fille qui a intégré le palais afin d’y devenir calligraphe, elle est maligne et légèrement espiègle, elle fait des traductions en plus de sa formation afin de gagner de l’argent pour aider ses frères. Affectée au service du prince, elle s’occupe d’une petite annexe d’où elle peut écouter les leçons données au dauphin bien qu’elle ne l’aie jamais vu. Un beau jour, elle découvre que le prince est le jeune homme qu’elle avait autrefois expulsé sans ménagement de l’annexe, les relations entre eux commencent alors à changer. Avant de vous lancer dans la lecture, je me permets de vous donner un conseil : faites bien attention aux dates indiquées dans le récit, cela vous évitera de vous emmêler les pinceaux ! Il faut dire qu’entre plusieurs fillettes habillées de la même façon et ayant le même âge, il est facile d’en prendre une pour une autre ! C’est d’ailleurs le seul reproche que j’ai à faire pour ce 1er tome. Le scénario est intéressant, en plus d’une partie historique, on a un personnage principal charismatique, un peu espiègle qui risque fort de bouleverser les conventions, de quoi allier l’utile à l’agréable ! On a hâte de découvrir les aventures de Deokim dans une ambiance de palais impérial qui nous rappelle un peu les Carnets de l’apothicaire avec une belle romance en plus à venir. A lire. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-manche-rouge-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Titre de l'album : Death's game tome 1 Scenariste de l'album : LEE Wongsik Dessinateur de l'album : GGULCHAN Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Après une longue période de chômage, d'échecs amoureux et problème financiers, Choi Yijae prend la décision de mettre fin à ses jours. Au moment de se tuer, il défie la Mort et se réveille alors dans un avion, avec un visage différent. Une femme se présente alors à lui comme étant la Mort en personne ! Se disant insultée, elle décide de le punir en le condamnant à mourir... jusqu'à ce qu'il soit capable de l'éviter. Critique : Choi Yijae a raté sa vie, plus jeune il se voyait déjà avec un bon travail, un bon salaire, une copine… la réussite quoi. Or il n’en est rien, à 30 ans passé il est toujours chômeur et sa copine est partie. Lorsqu’il reçoit une réponse négative à son dernier entretien d’embauche, ses derniers espoirs s’envolent… Lui qui n’a pas eu la vie dont il rêvait décide d’y mettre fin en se disant que ça au moins, il le fera comme il l’entend : en se jetant du haut d’un gratte-ciel. Mais la Mort intervient, qu’il meure, soit ! Mais qu’il se moque d’elle en disant qu’elle n’est qu’un vulgaire outil, ce n’est pas tolérable ! Elle décide donc de le punir en lui faisant subir 13 tragiques destins (13 autres morts). En plus d’une punition, c’est aussi un jeu car il va pouvoir intervenir pour changer le cours du destin ; s’il y arrive, il pourra continuer à vivre dans la peau de cette nouvelle personne. Death’s game propose un concept intéressant avec la personnification de La Mort qui est vexée et qui compte bien faire comprendre à Choi Yijae qu’elle n’est pas qu’un moyen pour arriver ailleurs mais qu’elle est une grande figure qui doit être crainte et surtout ne pas être prise à la légère ! Le personnage principal va donc expérimenter toute sorte de situations, certaines inéluctables comme être un passager d’un avion sur le point d’exploser en vol et d’autres où il pourra agir comme lorsqu’il se trouve dans la peau d’un adolescent harcelé. Seulement, ses décisions ont aussi des conséquences, il va devoir apprendre à mieux gérer ses actions. La série est terminée en 66 chapitres, disponibles sur Webtoon sous le titre Mort Imminente. Le webtoon est plutôt plaisant bien qu’on se demande parfois à quoi servent les chapitres très courts. Il y a peut-être un cheminement philosophique visant à nous faire comprendre que la vie est précieuse et que la mort peut surgir à n’importe quel moment…. J’espère avoir la réponse par la suite. En attendant, Death’s game se lit bien il est agréable graphiquement et plutôt intéressant. Vous pouvez vous laisser tenter ! Extrait Pour information, le webtoon a été adapté en drama. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/death-s-game-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Nickad

    Arena tome 4

    Les 6 derniers élèves ont réussi à utiliser la résonnance et forment à présent l’équipe de combattants « les 666 ». Ils doivent arriver au sommet des arènes pour pouvoir un jour gagner leur liberté. Avec le temps qui passe, ils ont fini par abandonner l’espoir de retourner sur Terre et pour certains, comme Gabriel, cette nouvelle vie lui convient bien lui qui réfrénait ses envies meurtrières. Après 18 mois, les voilà en demi-finale pour atteindre la ligue A et quelques surprises vont venir perturber leur parcours. Si cette première partie du webtoon se concentre sur le développement des capacités de Gabriel et de ses compagnons en enchainant les entrainements et les combats, on sent qu’il y a une autre problématique derrière : peut-être une guerre à plus grande échelle (genre inter planétaire). Les arènes ne seraient pas qu’un moyen de se divertir mais auraient pour objectif de former des guerriers puissants. La suite nous le dira. On aurait aimé cependant un peu plus de teneur concernant le quotidien des personnages, certes il y a des passages un peu plus axés sur eux comme un aperçu de la véritable personnalité de Mélissa ou des problèmes de couples de Fiona et Kevin qui montrent que les personnages ont vieilli mais on a l’impression par moment de survoler un peu le sujet. Reste une fin de volume très intéressante qui nous motive bien pour aller lire la suite. Arena est un bon shonen d’action avec un scénario qui tient la route qui se laisse facilement lire. A suivre.
  15. Nickad

    Arena tome 4

    Titre de l'album : Arena tome 4 Scenariste de l'album : Le Chef OTAKU Dessinateur de l'album : CLARITY Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Après des mois d'entraînements, Gabriel et ses camarades ont réussi à monter les échelons de l'arène, et vont devoir, chacun son tour, mener des combats redoutables dans le but de passer en ligue A, le plus haut niveau des combattants. À ce niveau, une simple erreur peut coûter la vie, et même s'ils maîtrisent parfaitement la résonance et l'art de la guerre, un faux pas est si vite arrivé... Seront-ils à la hauteur des espoirs que Kaligan a fondés sur eux ? Critique : Les 6 derniers élèves ont réussi à utiliser la résonnance et forment à présent l’équipe de combattants « les 666 ». Ils doivent arriver au sommet des arènes pour pouvoir un jour gagner leur liberté. Avec le temps qui passe, ils ont fini par abandonner l’espoir de retourner sur Terre et pour certains, comme Gabriel, cette nouvelle vie lui convient bien lui qui réfrénait ses envies meurtrières. Après 18 mois, les voilà en demi-finale pour atteindre la ligue A et quelques surprises vont venir perturber leur parcours. Si cette première partie du webtoon se concentre sur le développement des capacités de Gabriel et de ses compagnons en enchainant les entrainements et les combats, on sent qu’il y a une autre problématique derrière : peut-être une guerre à plus grande échelle (genre inter planétaire). Les arènes ne seraient pas qu’un moyen de se divertir mais auraient pour objectif de former des guerriers puissants. La suite nous le dira. On aurait aimé cependant un peu plus de teneur concernant le quotidien des personnages, certes il y a des passages un peu plus axés sur eux comme un aperçu de la véritable personnalité de Mélissa ou des problèmes de couples de Fiona et Kevin qui montrent que les personnages ont vieilli mais on a l’impression par moment de survoler un peu le sujet. Reste une fin de volume très intéressante qui nous motive bien pour aller lire la suite. Arena est un bon shonen d’action avec un scénario qui tient la route qui se laisse facilement lire. A suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/arena-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Nickad

    Death's game tome 1

    Choi Yijae a raté sa vie, plus jeune il se voyait déjà avec un bon travail, un bon salaire, une copine… la réussite quoi. Or il n’en est rien, à 30 ans passé il est toujours chômeur et sa copine est partie. Lorsqu’il reçoit une réponse négative à son dernier entretien d’embauche, ses derniers espoirs s’envolent… Lui qui n’a pas eu la vie dont il rêvait décide d’y mettre fin en se disant que ça au moins, il le fera comme il l’entend : en se jetant du haut d’un gratte-ciel. Mais la Mort intervient, qu’il meure, soit ! Mais qu’il se moque d’elle en disant qu’elle n’est qu’un vulgaire outil, ce n’est pas tolérable ! Elle décide donc de le punir en lui faisant subir 13 tragiques destins (13 autres morts). En plus d’une punition, c’est aussi un jeu car il va pouvoir intervenir pour changer le cours du destin ; s’il y arrive, il pourra continuer à vivre dans la peau de cette nouvelle personne. Death’s game propose un concept intéressant avec la personnification de La Mort qui est vexée et qui compte bien faire comprendre à Choi Yijae qu’elle n’est pas qu’un moyen pour arriver ailleurs mais qu’elle est une grande figure qui doit être crainte et surtout ne pas être prise à la légère ! Le personnage principal va donc expérimenter toute sorte de situations, certaines inéluctables comme être un passager d’un avion sur le point d’exploser en vol et d’autres où il pourra agir comme lorsqu’il se trouve dans la peau d’un adolescent harcelé. Seulement, ses décisions ont aussi des conséquences, il va devoir apprendre à mieux gérer ses actions. La série est terminée en 66 chapitres, disponibles sur Webtoon sous le titre Mort Imminente. Le webtoon est plutôt plaisant bien qu’on se demande parfois à quoi servent les chapitres très courts. Il y a peut-être un cheminement philosophique visant à nous faire comprendre que la vie est précieuse et que la mort peut surgir à n’importe quel moment…. J’espère avoir la réponse par la suite. En attendant, Death’s game se lit bien il est agréable graphiquement et plutôt intéressant. Vous pouvez vous laisser tenter ! Extrait Pour information, le webtoon a été adapté en drama.
  17. Avez-vous entendu parler de Webtoon ? Un phénomène qui monte en puissance et très prisé des adolescents ? Pour vous y retrouver un peu, je vous propose de vous éclairer sur le sujet. Origine : Devant la modernisation des téléphones, l’apparition des tablettes, les auteurs ont alors réfléchi à développer une application plus facile à lire surtout dans les transports. C’est ainsi qu’est apparu le webtoon : un webcomic développé pour être lu facilement sur mobile avec une lecture verticale : une case en largeur et un défilement facile avec le pouce, pas besoin de 2 mains ! On peut se tenir à la barre du métro et lire tranquillement ! Les premiers webtoons sont apparus en Corée, la première plateforme en 2003 mais c’est surtout NAVER en 2004 qui a permis sa démocratisation. Hélas pour les français, il faudra attendre 2011 avec l’arrivée de Delitoon pour avoir une plateforme officielle qui présente ces œuvres. Avant, il fallait se contenter de traductions faites par des sites de fans ou des lectures en anglais. Evolution : En 2019, le webtoon explose ! Les plateformes se multiplient (webtoon de Naver, verytoon de Delcourt, webtoon factory de Dupuis, Piccoma du japonais Kakao). La majorité de ces supports fonctionnent de la même façon : quelques épisodes gratuits pour découvrir la série puis un système de « coin » à gagner ou à acheter pour débloquer les chapitres suivants. Ou parfois, il suffit juste d’être patient pour avoir le nouveau chapitre gratuitement (1 semaine en général sur les plateformes webtoon et piccoma). Cet engouement ne passe pas inaperçu et les éditeurs s’activent pour sortir des versions physiques ; des labels ou éditeurs spécifiques apparaissent : Kbooks, VEGA (Dupuis), SIKKU (Michel Lafon), Koyohan (Matin Calme), Nazca, Kotoon, Kamondo books. N’oublions pas les éditeurs qui faisaient déjà quelques parutions de webtoon sans changer de nom : on retrouve Re:life chez Ki-oon et peut-être le 1er à avoir été édité en France, Bâtard et Sweet home chez Ki-oon, Tower of God chez Ototo, Killing Stalking chez Taifu. Format : Pour ceux qui se sont donc déjà lancé dans le webtoon papier, vous avez sûrement remarqué le format et le tarif : un format A5 avec un prix globalement de 15 euros le tome. Pourquoi est-ce si cher me direz-vous ? Tout d’abord, le webtoon est entièrement colorisé, ensuite il faut passer d’une lecture verticale ou tout le dynamisme se retrouve dans les espacements du défilement et les coupures des cases à une lecture (de gauche à droite comme les livres français) à plusieurs vignettes sur une largeur : un gros travail d’adaptation donc qui a un coût ! Pour ce qui est du format, c’est un accord entre les éditeurs pour garder une cohérence. Oui re:life, tower of God, TODAG, DICE sont des petits formats… pour le 1er, il est paru quand le webtoon n’était pas encore à la mode ! Pour les autres, une question de budget peut-être ? Qui est le lecteur type ? Il s’agit de la jeune fille de 17 ans : les garçons ont tendance à rester sur le shonen, alors que les filles lisent de tout. Cela se ressent aussi sur la partie création, sur webtoon factory par exemple, il y a beaucoup d’autrices. Webtoon et censure : En théorie, il n’y a aucune raison de se limiter au niveau des scenarii, seulement voilà, le webtoon est publié en informatique, et passe par des serveurs ou applications qui censurent automatiquement certains contenus. Donc aujourd’hui, les plateformes ne peuvent pas aller au maximum de ce qui est possible et se censurent elles-mêmes pour éviter d’avoir de problèmes. Quelques éditeurs webtoon : Lors de la Japan expo de 2022, a eu lieu une conférence au sujet du webtoon avec quelques acteurs du secteur : Webtoon Factory, Delitoon, Ankama et Koyohan étaient présents. Webtoon factory : Appartient au groupe Dupuis, favorise les webtoons de création française ou européenne. Leur objectif : proposer 60 nouvelles séries par an, cherche à préserver la qualité que ce soit au niveau graphique ou du scenario et aimerait aller plus loin que le webtoon coréen qui est parfois très codifié. Delitoon : Pionner de la plateforme webtoon en France, crée en 2011 par un homme tout seul. En 2017, il y a eu un essor avec un partenariat avec une entreprise coréenne Ankama : Existe depuis 2000 avec les jeux, ils ont déjà une grosse communauté qui les suit. Veulent se lancer dans le webtoon pour être présent sur tous les supports mais ils ont tout à construire sur le sujet. Koyohan : Son objectif est de plaire au plus grand nombre et pour cela reste sur le webtoon coréen Remarques diverses : Comme pour le manga, la grosse difficulté des créations françaises va être de séduire le public français habitué au webtoon coréen L’arrivée de la pandémie du covid a permis un essor du webtoon, des artistes de nombreux pays se sont mis à exploiter ce format, vous pouvez d’ailleurs mettre vos œuvres sur certains de ces sites. Bien sûr, l’un des objectifs serait d’exporter le webtoon français et la reconnaissance ultime serait de le faire connaître en Corée. Si ce projet n’est pas impossible (cf publication de radiant au Japon), cela reste encore compliqué : la Corée reste un pays assez fermé aux influences extérieures. Il y a encore 1 ans, les coréens n’étaient pas conscients de l’importance du webtoon dans le monde, ils ne comprenaient pas pourquoi des éditeurs voulaient en faire des exemplaires papier, maintenant qu’ils ont compris l’achat des droits a augmenté et cela se ressent dans le prix du livre.
  18. Nickad

    Sa majesté l'idol tome 6

    Ce 6e tome confirme l’amélioration de l’histoire, le mélange romance action est à présent bien dosé et passer un peu plus de temps dans une époque puis passer à l’autre est peut-être une bonne solution pour maintenir un intérêt surtout quand on se trouve au milieu d’un moment intense. De chaque côté, les protagonistes essayent de changer la triste destinée du prince ; Hayan en essayant d’éviter la guerre et le prince en cherchant dans les livres d’histoires des indices qui pourront lui servir quand il retournera à son époque, instant qui ne devrait plus tarder. En vue de cette future séparation, chacun essaye de se faire des souvenirs et pour cela, ils passent aux aveux. Comment leurs proches vont-ils réagir ? Même si certaines trames se dessinent à l’horizon, le futur n’est pas encore figé, si on se doute des futurs couples on ne sait pas encore comment ils vont faire ni à quelle époque ils vont vivre. Pendant ce temps, les manigances du conseiller apportent des rebondissements à l’histoire. La fin de l’histoire se rapproche, le prochain tome devrait être le dernier.
  19. Titre de l'album : Sa majesté l'idol tome 6 Scenariste de l'album : Im So Yeon , Jeong Chang Gyu Dessinateur de l'album : Im So Yeon , Jeong Chang Gyu Coloriste : Editeur de l'album : K! Addict Note : Résumé de l'album : Après s'être fait passer pour l'héritier du trône pendant des semaines, Hayan - membre du groupe de K-Pop Asia Prince - commence à s'acclimater à l'ère Joseon. Même constat pour le prince, que la vie moderne ne rebute plus tant que ça... Chacun doit régler ses problèmes, privés comme publics, avant d'espérer regagner son époque. Mais les deux sosies, que plus grand-chose n'oppose désormais, en ont-ils réellement envie ? Plus rien n'est sûr désormais... Critique : Ce 6e tome confirme l’amélioration de l’histoire, le mélange romance action est à présent bien dosé et passer un peu plus de temps dans une époque puis passer à l’autre est peut-être une bonne solution pour maintenir un intérêt surtout quand on se trouve au milieu d’un moment intense. De chaque côté, les protagonistes essayent de changer la triste destinée du prince ; Hayan en essayant d’éviter la guerre et le prince en cherchant dans les livres d’histoires des indices qui pourront lui servir quand il retournera à son époque, instant qui ne devrait plus tarder. En vue de cette future séparation, chacun essaye de se faire des souvenirs et pour cela, ils passent aux aveux. Comment leurs proches vont-ils réagir ? Même si certaines trames se dessinent à l’horizon, le futur n’est pas encore figé, si on se doute des futurs couples on ne sait pas encore comment ils vont faire ni à quelle époque ils vont vivre. Pendant ce temps, les manigances du conseiller apportent des rebondissements à l’histoire. La fin de l’histoire se rapproche, le prochain tome devrait être le dernier. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sa-majeste-l-idol-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. Nickad

    Untouchable lady tome 1

    Bon si vous avez un peu regardé nos dernières critiques vous avez dû voir 7th loop, une jeune fille qui entame sa 7e vie. Ici, Hillis, une jeune fille noble va entamer sa 8e vie mais contrairement à Rishe, l’héroïne de 7th loop qui en a profité pour expérimenter plein de métiers différents, Hillis a vécu ses 7 premières vies de façon quasiment similaire en essayant par tous les moyens possibles de changer les sentiments de sa famille à son égard ; il faut dire qu’à chaque fois, c’est à cause des siens qu’elle a fini par être exécutée. Mais cette fois c’est différent, Hillis avait encore un maigre espoir mais il s’est envolé, dans cette 8e vie, elle décide de tout changer, elle ne croit plus en eux et compte bien prendre les rênes de sa vie et de sa famille ce qui est d’autant plus facile quand on a hérité des pouvoirs de sa lignée ! Untouchable lady ou la Lady solitaire sur Piccoma est l’adaptation d’un light novel, la série webtoon est en cours et compte 122 chapitres. Le graphisme est agréable, très girly, les membres de la famille sont détestables mais Hillis manque pour le moment de personnalité et de charisme. Comme c’est le début avec l’introduction du contexte et des différents personnages, certains passages semblent être un peu rapides et on n’est pas encore attaché aux personnages. En tout cas, Untouchable lady a tous les éléments qu’il faut pour être une bonne série de romance fantastique. A suivre. Extrait
  21. Titre de l'album : Untouchable lady tome 1 Scenariste de l'album : Yong Doosik , KIN Dessinateur de l'album : MING Sung , ZI.O Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Ricardo, un noble, supplie sa soeur Hillis de mourir pour sauver leur demi-soeur Gabrielle, avec qui elle ne partage pas la moindre goutte de sang. Hillis comprend qu'elle n'a jamais été aimée autant que cette dernière. Après être morte sept fois, et pour tenter d'échapper à son tragique destin, la douce et timide Hillis laisse place à une version d'elle implacable et avide de vengeance ! Critique : Bon si vous avez un peu regardé nos dernières critiques vous avez dû voir 7th loop, une jeune fille qui entame sa 7e vie. Ici, Hillis, une jeune fille noble va entamer sa 8e vie mais contrairement à Rishe, l’héroïne de 7th loop qui en a profité pour expérimenter plein de métiers différents, Hillis a vécu ses 7 premières vies de façon quasiment similaire en essayant par tous les moyens possibles de changer les sentiments de sa famille à son égard ; il faut dire qu’à chaque fois, c’est à cause des siens qu’elle a fini par être exécutée. Mais cette fois c’est différent, Hillis avait encore un maigre espoir mais il s’est envolé, dans cette 8e vie, elle décide de tout changer, elle ne croit plus en eux et compte bien prendre les rênes de sa vie et de sa famille ce qui est d’autant plus facile quand on a hérité des pouvoirs de sa lignée ! Untouchable lady ou la Lady solitaire sur Piccoma est l’adaptation d’un light novel, la série webtoon est en cours et compte 122 chapitres. Le graphisme est agréable, très girly, les membres de la famille sont détestables mais Hillis manque pour le moment de personnalité et de charisme. Comme c’est le début avec l’introduction du contexte et des différents personnages, certains passages semblent être un peu rapides et on n’est pas encore attaché aux personnages. En tout cas, Untouchable lady a tous les éléments qu’il faut pour être une bonne série de romance fantastique. A suivre. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/untouchable-lady-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. Nickad

    Dangerous Convenience Store tome 2

    La révolution de ce second tome c’est la disparition des sabres laser ! Une information qui avait été annoncée mais que je n’avais pas entendue alors j’ai été agréablement surprise. Bon pour ceux qui ne sont pas adeptes de boys’love, il s’agit de la censure qui remplace les organes masculins par du blanc. Euijoon et Gunwoo ont donc passé leur première nuit ensemble, une relation purement charnelle a priori mais Euijoon commence à se poser beaucoup de question et il se rend compte qu’il n’arrive plus à se sortir Gunwoo de la tête. Bien qu’ils aient fait quelques sorties ensemble, Euijoon ne sait pas ce qu’il est pour l’autre, cette situation le met mal à l’aise et décide d’arrêter là cette étrange relation. En dehors des scènes osées, qui sont particulièrement bien faites il faut le reconnaitre, le webtoon met en valeur les réflexions des deux protagonistes, il y a les questionnements dus à une relation avec une personne que l’on ne connait pas vraiment, les incertitudes sur les sentiments et les désirs et les problèmes de communication. Bien sûr, il y a aussi les interactions extérieures qui viendront aussi par la suite pimenter l’histoire, surtout les événements du côté de Gunwoo qui baigne dans un milieu mafieux mais c’est surtout les sentiments qui primeront jusqu’à la fin de l’histoire. Et c’est là où j’ai vraiment été surprise car tout ce qui va se passer après ne découlera finalement que d’un seul objectif mais je ne vous en dirai pas plus. Au Final Dangerous Convenience Store est une très belle surprise, garde sa ligne directrice en tête et l’exploite admirablement bien. Alors si ce second tome peut paraitre un peu frivole (et coquin), je vous invite à poursuivre la lecture jusqu’au bout, vous ne le regretterez pas. La série est finie en 96 chapitres, les deux premiers tomes couvrent les 28 premiers chapitres.
  23. Titre de l'album : Dangerous Convenience Store tome 2 Scenariste de l'album : 945 Dessinateur de l'album : 945 Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Suite à leur premier rendez-vous, Euijoon est de plus en plus troublé par le comportement de Gunwoo. Tient-il réellement à lui ? Ou l’étudiant n’est-il qu’une proie supplémentaire sur son tableau de chasse ? Loin de se douter des tourments de son amant, le mafieux réalise peu à peu que les sentiments qu’il lui porte pourrait bien aller au-delà du désir charnel… Tiraillés entre la jalousie et les sentiments naissants, les deux hommes peuvent-ils avoir une véritable histoire ? Critique : La révolution de ce second tome c’est la disparition des sabres laser ! Une information qui avait été annoncée mais que je n’avais pas entendue alors j’ai été agréablement surprise. Bon pour ceux qui ne sont pas adeptes de boys’love, il s’agit de la censure qui remplace les organes masculins par du blanc. Euijoon et Gunwoo ont donc passé leur première nuit ensemble, une relation purement charnelle a priori mais Euijoon commence à se poser beaucoup de question et il se rend compte qu’il n’arrive plus à se sortir Gunwoo de la tête. Bien qu’ils aient fait quelques sorties ensemble, Euijoon ne sait pas ce qu’il est pour l’autre, cette situation le met mal à l’aise et décide d’arrêter là cette étrange relation. En dehors des scènes osées, qui sont particulièrement bien faites il faut le reconnaitre, le webtoon met en valeur les réflexions des deux protagonistes, il y a les questionnements dus à une relation avec une personne que l’on ne connait pas vraiment, les incertitudes sur les sentiments et les désirs et les problèmes de communication. Bien sûr, il y a aussi les interactions extérieures qui viendront aussi par la suite pimenter l’histoire, surtout les événements du côté de Gunwoo qui baigne dans un milieu mafieux mais c’est surtout les sentiments qui primeront jusqu’à la fin de l’histoire. Et c’est là où j’ai vraiment été surprise car tout ce qui va se passer après ne découlera finalement que d’un seul objectif mais je ne vous en dirai pas plus. Au Final Dangerous Convenience Store est une très belle surprise, garde sa ligne directrice en tête et l’exploite admirablement bien. Alors si ce second tome peut paraitre un peu frivole (et coquin), je vous invite à poursuivre la lecture jusqu’au bout, vous ne le regretterez pas. La série est finie en 96 chapitres, les deux premiers tomes couvrent les 28 premiers chapitres. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dangerous-convenience-store-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. L’histoire se passe dans l’univers des arts martiaux coréens, le Murim (article ici pour en savoir plus). Le clan Hwasan, l’un des 10 grands clans de martialistes, est parti affronté le grand maitre du culte démoniaque Cheonma. Hélas, trois générations viennent à périr, le dernier, Cheongmyeong le maitre épéiste de la fleur d’abricotier rend son dernier souffle après avoir éliminé Cheonma. Il se réincarne 100 ans plus tard dans la peau d’un jeune mendiant et découvre que le clan Hwasan a périclité. Il décide alors d’y retourner pour le faire revivre ; mais à son arrivée, il découvre un clan ruiné, les trésors ont été vendus et les techniques du clan Hwasan ont été perdues en grande majorité ! On en avait déjà parlé mais entrer dans l’univers des arts martiaux n’est pas toujours aisé car il y a beaucoup de vocabulaire particulier, heureusement Le retour du clan Hwasan fait partie des plus accessible, les mots typiques y sont expliqués et il n’y a pas trop d’informations d’un coup. Le personnage de Cheonmyeong est assez drôle, d’abord parce qu’il n’était pas forcément le meilleur de disciples : il était très fort mais aussi très indiscipliné ! Du coup, il a tendance à faire un peu ce qu’il veut et finit par mener tout le monde à la baguette. Les personnages du clan Hwasan sont vite attachants et même s’ils doivent s’entrainer durement, il règne toujours une certaine légèreté ainsi que de la bonne humeur. On ne se trouve pas dans une histoire où un personnage meurt toutes les deux pages comme c’est le cas dans certains livres du genre. Le retour du clan Hwasan fait un bon début, l’histoire est sympathique et accessible à tous, l’univers n’est pas dramatique bien que sérieux de temps en temps et on a une panoplie de personnages intéressants. C’est un bon shonen d’arts martiaux. Pour information, la série est toujours en cours, 92 chapitres disponibles gratuitement sur WEBTOON et 109 chapitres en VO actuellement (saison 2).
  25. Titre de l'album : Le retour du Clan Hwasan tomes 1 & 2 Scenariste de l'album : BIGA Dessinateur de l'album : Studio LICO Coloriste : Editeur de l'album : Michel Lafon Note : Résumé de l'album : Partez à l'aventure avec un épéiste légendaire ! Cheongmyeong, légendaire maître épéiste de l'illustre clan Hwasan, perd ses alliés et la vie dans un combat contre le chef suprême du culte démoniaque, Cheonma. Il se réveille cent ans plus tard, dans le corps affaibli d'un enfant mendiant. Alors que sa mémoire est intacte, sa force physique n'est plus celle de l'épéiste qu'il était, et son clan a perdu sa renommée. Afin de retrouver ses pouvoirs, Cheongmyeong s'embarque dans une quête épique et périlleuse... Critique : L’histoire se passe dans l’univers des arts martiaux coréens, le Murim (article ici pour en savoir plus). Le clan Hwasan, l’un des 10 grands clans de martialistes, est parti affronté le grand maitre du culte démoniaque Cheonma. Hélas, trois générations viennent à périr, le dernier, Cheongmyeong le maitre épéiste de la fleur d’abricotier rend son dernier souffle après avoir éliminé Cheonma. Il se réincarne 100 ans plus tard dans la peau d’un jeune mendiant et découvre que le clan Hwasan a périclité. Il décide alors d’y retourner pour le faire revivre ; mais à son arrivée, il découvre un clan ruiné, les trésors ont été vendus et les techniques du clan Hwasan ont été perdues en grande majorité ! On en avait déjà parlé mais entrer dans l’univers des arts martiaux n’est pas toujours aisé car il y a beaucoup de vocabulaire particulier, heureusement Le retour du clan Hwasan fait partie des plus accessible, les mots typiques y sont expliqués et il n’y a pas trop d’informations d’un coup. Le personnage de Cheonmyeong est assez drôle, d’abord parce qu’il n’était pas forcément le meilleur de disciples : il était très fort mais aussi très indiscipliné ! Du coup, il a tendance à faire un peu ce qu’il veut et finit par mener tout le monde à la baguette. Les personnages du clan Hwasan sont vite attachants et même s’ils doivent s’entrainer durement, il règne toujours une certaine légèreté ainsi que de la bonne humeur. On ne se trouve pas dans une histoire où un personnage meurt toutes les deux pages comme c’est le cas dans certains livres du genre. Le retour du clan Hwasan fait un bon début, l’histoire est sympathique et accessible à tous, l’univers n’est pas dramatique bien que sérieux de temps en temps et on a une panoplie de personnages intéressants. C’est un bon shonen d’arts martiaux. Pour information, la série est toujours en cours, 92 chapitres disponibles gratuitement sur WEBTOON et 109 chapitres en VO actuellement (saison 2). Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/retour-du-clan-hwasan-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...