Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Cosaques - Tome 1 - Le hussard ailé


    The_PoP
    • Scenariste: Vincent Brugeas Dessinateur: Ronan Toulhoat & Yoann Guillo Coloriste: Yoann Guillo Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      1634. Écoeuré après une bataille sanglante, un jeune hussard polonais décide de déserter. Il est accueilli par une étrange peuplade de guerriers ivres de libertés : les Cosaques. Mais la guerre semble le suivre où qu'il aille. Le nouveau Cosaque devra bientôt reprendre les armes pour défendre ses amis.

      Autres informations: Encore !
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Aventure Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Il est difficile d'écrire cette chronique après avoir lu La république du crâne dans le même weekend, puisqu'en effet il est difficile de ne pas comparer les deux bandes dessinées, les deux auteurs principaux étant les mêmes, même si pour Cosaques, Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat sont renforcés fort à propos par le travail remarquable de Yoann Guillo, mais j'y reviendrais plus tard. J'écrirais donc cette chronique en mettant souvent en parallèle les deux ouvrages car je vous sais nombreux à avoir lu La république du crâne. 

    On est ici également sur de la bd d'aventure historique, appuyé sur une forte thématique de recherche de liberté, finalement bien plus proche de La république du crâne qu'il ne peut y sembler au premier abord. L'emplacement géographique choisi pour cette bd prendra fort malheureusement un douloureux écho avec notre actualité mais il nous apporte de la fraicheur puisqu'on en ignore à peu près tout, même pour les plus férus d'histoire. 

    Ceci dit il y a une différence très importante entre les deux, et qui explique en, grande partie la note légèrement inférieure attribué sur Cosaques. Il ne s'agit ici que d'un premier tome et non d'une histoire complète aboutie. Et malheureusement, on craint ici l'effet Ira Déi, à savoir une série avec de fortes promesses, qui peuvent finalement décevoir si les chiffres de ventes ne suivant pas, la série doit s'arrêter. L'histoire de ce Cosaques avance vite, à un rythme soutenu, mais agréable et la fin de ce tome 1 ne nous laisse pas en plan au beau milieu de l'intrigue, ce qui reste agréable. Reste que j'ai toutefois eu du mal à discerner le fil conducteur de la série à venir et les futurs enjeux de la trame principale. Il faut cependant je crois faire confiance à Vincent Brugeas pour nous livrer une intrigue qui devrait gagner en intensité sur les prochains tomes. 

    Côté dessin, on touche au très très beau. Si le trait de Ronan Toulhoat est habituellement puissant et sans concession sur ses personnages, accentuant souvent leurs émotions au profit d'un certains esthétisme ou réalisme, il nous livre ici des planches plus conventionnelles par rapport à son style habituel, mais dont les personnages et l'action sont toujours le centre, quitte parfois à nous présenter des décors et des arrières plans un poil trop évanescent pour les amateurs de paysages. Il n'empêche qu'une fois que j'ai fait la fine bouche ainsi, je ne peux que constater que l'influence de Yoann Guillo est ici toute bénéfique tant les planches, l'ambiance, les personnages dégagent une harmonie et une cohérence qui donne envie de tourner chaque pages et d'y revenir. Ses mises en couleurs, toutes en nuances, renforcent les ambiances de chaque planches et me rappellent beaucoup le travail d'Alex Alice.

    Le travail de Yoann Guillo avait déjà été mis en avant à juste titre sur Goldorak, il faut ici tirer son chapeau car il réussit à bonifier encore une fois le travail d'un artiste pourtant déjà merveilleux. 

    Une fois refermé, ce Cosaques m'a moins marqué que ma lecture de la République du Crâne puisqu'il ne s'agit que d'un début d'histoire, mais il m'est resté, une fois la dernière page refermée, comme une impression de jeune Scorpion, ce qui est plutôt remarquable. 

     

    Croisons les doigts pour le succès en librairie de ce Cosaques, et l'inspiration de Vincent Burgeas, afin de nous retrouver avec une série dont on dévorera chaque nouveau tome avec un immense plaisir. 

     

     

     

     

     

     

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    il y a 32 minutes, alx23 a dit :

    d’aménager ma bibliothèque et d'ouvrir tous mes cartons

    Le meilleur moment , j'ai hâte moi aussi 🙂 Je suis en train de faire des devis de menuisiers pour du sur-mesure 🙂 Les Billy de Ikea ne me conviennent pas du tout et tout ce qui est Kallax c'est bien trop profond . Là je vais demander du 28 de profondeur et 35 de hauteur . Pour le peu de UL que j'ai ça ira , je les mettrai ailleurs eux 😉

    Fais des photos stp une fois fini 😉

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Moi ca ma couté un vieux tour de lit, des chutes de bois et des équerres avec un peu de peinture noire (d'ailleurs j'ai jamais mi la deuxième couche c'est mal) 

    Je vous ferais une photo ca rend pas mal 🙂

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de finir ce premier tome et j'ai adoré, je pense que j'aurais mis une demi étoile de plus mais comme tu as lu en même ma république du crane je peux comprendre ton ressenti. L'histoire commence très bien et j'espère que la série ne connaitra pas le même sort que Ira Dei et même si c'est le cas on a eu une fin expéditive donc ça va au final.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 119 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Ragnarök - Le dernier dieu Tome 1
      Note :
      Dans la préface, Walter Simonson raconte comment il travaille depuis longtemps sur cette série avant de se lancer pour donner une version de Thor plus proche de celle de la mythologie. Par chance, ce choix personnel de l'auteur apporte de l'originalité à une histoire surexploité en bande dessinée, comics et films... Ce premier tome débute avec un couple d'Elfes noirs assassins avec une nouvelle cible à exécuter. La femme part seule accompagner d'une bande de tueurs sans cervelle pour l'aider à accomplir sa tâche pendant que son mari l'attend avec leur nouveau-né. Ce récit d'Heroic fantasy regroupe tous les éléments nécessaires pour un bon récit plein d'action et d'aventure avec toute une galerie de monstres prêt à en découdre. La partie graphique est de qualité dans le genre comics classique. L'album se termine sur une galerie de couvertures alternatives, de recherches graphiques et crayonnées, comme d’habitude les éditions Black River apportent beaucoup de soin à leur titre avec beaucoup de bonus.

      L'auteurs gère bien son univers et l'on se laisse prendre dans cette aventure prévue en trilogie. Les lecteurs aimant ce genre, seront satisfaits avec cette nouvelle série d’Heroic fantasy autour de la mythologie nordique. 
      • 0 réponse
    • Les schtroumpfs et le village des filles - Tome 6 - L'île vagabonde
      Note :
      Décidément le printemps est la saison des Schtroumpfs ! On n'en doutait pas mais ce tome 6 de la série spin off sur le village des filles Schtroumpfs vient nous le rappeler de belle manière avec cette aventure qui continue, de tome en tome, faisant voyager nos trois héroïnes Schtroumpfs un peu plus loin dans l'imaginaire.

      On retrouvera avec plaisir l'humour des Schtroumpfs et leur bonne humeur et légèreté bienveillante. Le dessin est dans la droite ligne de l'héritage de la série mère, et cet opus est un bon moyen de retomber dans sa jeunesse pendant le temps de sa lecture. 
      • 1 réponse
    • Note :
      Une bonne recette de "dark fantasy" : prenez l'empire romain au sommet de sa gloire , un peuple écossais hargneux et opiniâtre , un soupçon de magie des temps anciens mâtiné de monstres "Lovecraftiens" ; et vous aurez Les ombres de Thulé 🙂

      Utiliser cette période historique et les fameux murs romains en frontière du nord de l'Angleterre , pour y insérer un brin de fantasy , c'est l'ambition des deux auteurs , dont  Patrick Mallet le scénariste et auteur entre autres de Achab et Cornélius Shiel . Le mur d'Hadrien , puis le mur d'Antonin un peu plus au nord , protègent Rome des barbares pictes , encore à ce jour insoumis à l'empire romain . Nous sommes au deuxième siècle après JC et les romains tentent toujours de conquérir ces terres reculées . Ils font face à des clans durs au mal , mais sont aidés d'une mystérieuse sorcière au passé trouble . Nous découvrons aussi les croyances divines pictes et l'utilité des monolithes et autres menhir disposés sur les highlands . Cette folie guerrière va éveiller un monde parallèle jusque là emprisonné par des thulésiens , sorte de druides ; et ainsi ouvrir un portail permettant la venue de ces monstres tentaculaires assoiffés de sang . Face à cette apocalypse , l'union sera t'elle la clé ?

      Lionel Marty délivre des planches assez impressionnantes de scènes de bataille , avec de nombreux détails et une grande précision du trait . On peut lui reprocher des visages légèrement épais voire patibulaires (mais presque) , mais les décors et autres bestaires sont du plus bel effet . Il se dégage un bruit de fureur et d'épique  , le mouvement est omniprésent dans un découpage dynamique aux reflets crépusculaires .

      Parvenir à allier grande histoire avec le folklore divin dans un fracas d'épées et de trahisons , c'est le pari relevé par ces deux auteurs !
      • 2 réponses
    • Preview de Téléportation Inc t3
      Les éditions Drakoo et 1001bd vous propose les premieres pages du troisième tome de la série SF Téléportation Inc !
      • 1 réponse

    • Capeta tomes 1 et 2
      Note :
      Capeta est un manga sur le kart, si je l’avais su avant de commencer j’aurais peut-être freiner des pieds car ce n’est pas forcément un sujet qui m’intéresse. Mais bon, comme je n’aime pas vraiment lire les résumés, certains racontant toute l’histoire, je me suis lancé dans la lecture à l’aveugle ! Et j’ai enchainé les deux tomes sans m’arrêter !!

      Ce n’est pas tant les évènements qui se déroulent dans le manga qui m’ont attirés mais la passion du jeune Capeta. Tout comme dans Ao Ashi, on a des personnages qui sont mus par une passion dévorante et qui sont prêts à faire tous les efforts possibles pour y arriver. Et c’est ça qui est beau ! En plus leurs émotions, leurs réflexions pour s’améliorer et se dépasser, tout est parfaitement retranscrit dans le récit.

      Le jeune Capeta est un enfant solitaire, élevé par son père qui n’ayant pas beaucoup de moyen travaille beaucoup. Capeta prend beaucoup sur lui mais un jour son père découvre une course de karts, récupère des pièces destinées à la déchetterie et bricole tant bien que mal un kart. Quand Capeta le découvre, tout ce qu’il a retenu au fond de lui explose, ses yeux se mettent à briller et il se lance dans la course à fond, réfléchissant à chaque moment à ce qu’il peut faire pour s’améliorer. Il va montrer qu’il est un excellent pilote en devenir et se faire remarquer.

      La motivation de Capeta entraine vraiment le lecteur avec lui, on suit ses efforts et on veut voir jusqu’où il va aller. J’ai cependant un petit bémol concernant le graphisme, il y a des problèmes de proportions un peu gênants sur l’anatomie des personnages mais cela reste un très bon manga de sport sympathique et divertissant.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...