Aller au contenu
  • S’inscrire
  • #DRCL midnight children tome 1


    Nickad
    • Scenariste: Shinichi SAKAMOTO , STOKER Bram Dessinateur: Shinichi SAKAMOTO Editeur: Ki-oon Note :
      Résumé:

      Le mythe de Dracula revisité par un orfèvre du manga ! À la fin du xixe siècle, un vaisseau russe embarque d'étranges caisses remplies d'une terre à l'odeur pestilentielle. La traversée des océans est un calvaire pour l'équipage : disparitions et morts suspectes s'enchaînent. Certains parlent d'un fantôme... Quand le bateau parvient enfin à destination en Angleterre, il a tout d'une épave flottante. Alors que la police portuaire se lance à la recherche de survivants, elle tombe sur une énorme créature mi-homme mi-loup, qui disparaît comme par magie... Quelques instants plus tard, dans le cimetière de la ville, quatre élèves du prestigieux établissement Whitby assistent à une scène terrifiante : un de leurs camarades est capturé par une bête ténébreuse ! Seule Mina Murray, l'unique fille de l'établissement, a le courage de voler à son secours, mais il est déjà trop tard...

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Fantastique Prix: 7.95 Nb de pages: 246
     Share

    Voici la série Ki-oon tant attendue de ce début d’année, une revisite du mythe de Dracula ! Bien sûr le sujet a été vu et revu et on peut s’inquiéter d’une énième variante. Rassurez-vous cette version est réussie et elle est même très intrigante !

    On a d’abord une rencontre visuelle, un premier chapitre fort qui nous met dans l’ambiance, le graphisme est détaillé, fin et précis mais surtout sait nous plonger directement dans une ambiance inquiétante, légèrement horrifique. Puis vient la seconde rencontre, celle des « héros » de l’histoire, des étudiants en médecine qui naviguent entre réalité de leur époque (notamment la place des femmes dans les sciences), blagues morbides, mystère et poésie.

    On reconnait tout de suite la pâte graphique de Shin’ichi Sakamoto, qui avait déjà fait sensation en France avec ses titres Nés pour cogner, Ascension ou encore Innocent / Innocent Rouge. Encore une fois, on retrouve son goût pour des personnages atypiques allant de Mina, la jeune fille forte décidée à dépasser les limites de son époque à Luke en proie à une double personnalité. Les dessins sont envoutants, oniriques et il nous appartient d’y trouver notre propre signification. L’œuvre se veut innovante, elle s’inspire de Dracula pour nous emmener ailleurs. Un premier tome qui ne nous laisse pas de marbre sans savoir vraiment où il nous conduira.

    Extrait

    drcl p2.JPG

    unnamed (2).png

    DRCL coffret.jpg

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 23 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Peindre avec les lions
      Note :
      Après une visite l'année dernière aux grottes de Chauvet, je ne pouvais qu'être attiré par ce "Peindre avec les lions".

      Et j'avoue que c'était une superbe lecture qui ne m'a pas dessus. On nous montre les hommes de Néandertal non comme des ignorants mais comme un peuple évolué à la culture avancée. Des peuplades dont les dessinateurs était le lien entre eux et leurs dieux.

      La BD est passionnante. Que ce soit l'acceptation des coutumes par les autochtones ou le rapport aux éléments naturelles, tout est superbement prenant et surtout très bien mise en image. Les passages de rêveries et de dessins sont graphiquement superbes.

      Une superbe découverte sur un sujet qui ne semblait pas si passionnant
      • 2 réponses
    • Dans un recoin de ce monde tome 1&2 (fin)
      Note :
      Histoire complète en deux tomes qui nous racontent l'histoire d'une petite japonaise de campagne dans les années d'avant-guerre et jusqu'au bombardement de la ville d'Hiroshima.

      Histoire racontée par des séries de miniscènes qui nous montre la dure vie d'une femme à cette époque mais surtout la résilience du peuple japonais dans des temps de guerre que la population n'a pas forcément choisit.

      Intéressant même si le découpage en mini scènes rend la lecture un peu poussive.
      • 0 réponse
    • Le monde des cancres tome 1 - Sous l'école
      Note :
      Nouvelle série jeunesse chez Dupuis. Série qui vise directement le succès de Zombillenium avec un graphisme minimaliste fait à l'ordinateur… un graphisme dérangeant au début je dois le dire. Les premières planches piquent un peu les yeux mais on oublie rapidement le dessin au profit d'une histoire étonnamment fantastique.

      Menée tambour battant, pleine de scènes étranges mais gentillette, elle se trouve être assez agréable bien que très simple ... voir trop simple pour certains.

      Une bd à offrir aux jeunes de 10 à 15 ans.
      • 0 réponse

    • Death's game tome 1
      Note :
      Choi Yijae a raté sa vie, plus jeune il se voyait déjà avec un bon travail, un bon salaire, une copine… la réussite quoi. Or il n’en est rien, à 30 ans passé il est toujours chômeur et sa copine est partie. Lorsqu’il reçoit une réponse négative à son dernier entretien d’embauche, ses derniers espoirs s’envolent… Lui qui n’a pas eu la vie dont il rêvait décide d’y mettre fin en se disant que ça au moins, il le fera comme il l’entend : en se jetant du haut d’un gratte-ciel.

      Mais la Mort intervient, qu’il meure, soit ! Mais qu’il se moque d’elle en disant qu’elle n’est qu’un vulgaire outil, ce n’est pas tolérable ! Elle décide donc de le punir en lui faisant subir 13 tragiques destins (13 autres morts). En plus d’une punition, c’est aussi un jeu car il va pouvoir intervenir pour changer le cours du destin ; s’il y arrive, il pourra continuer à vivre dans la peau de cette nouvelle personne.
      • 0 réponse
    • Demon lord & one room hero tome 7
      Note :
      Rhhhhhaaaa mais dégagez moi ce Astaroth de là ! il n'a pas honte de foutre son grain de sel partout !!

      Voila le sentiment que j'ai eu en lisant de tome 7 de Demon Lord and a Room hero, mon histoire d'amour préférée du moment.

      J'ai eu cette impression parce que notre histoire d'amour était super belle. Les tomes d'avant sont montés crescendo vers ce mariage et voir l'autre tenter de tout foutre en l'air.... c'est aussi rageant que super. Car cela relance l'intrigue et l'histoire, mais avec un prisme nouveau sur les sentiments de notre héros qui ne se cache plus et retrouver une source de motivation qu'il avait perdu des années auparavant.

      Bref un tome 7 qui continue la progression d'une série qui n'en finie pas de s'améliorer.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...