Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Something is killing the children T2


    poseidon2
    • Scenariste: James Tynion IV Dessinateur: Werther Dell'Edera Coloriste: Werther Dell'Edera Editeur: Urban Comics Note :
      Résumé:

      En tant que coupable idéal, James avait perdu espoir de se faire entendre au sujet du meurtre de ses amis auquel il a assisté, impuissant. Après tout, ses arguments de défense étaient tout sauf crédibles. Des monstres auraient investi les environs d'Angel Peak et seraient à l'origine des récentes disparitions d'enfants... James rencontre alors Erica Slaughter qui lui confirmera l'existence de ces créatures. S'il n'a pas tout à fait sombré dans la folie, James n'en est pas rassuré pour autant. Mais il dépassera ses appréhensions pour apporter toute l'aide possible à la tueuse de monstres. aura eu le mérite de confirmer qu'il n'est pas totalement fou. La mission d'Erica est de les éliminer, et James compte bien lui apporter son aide. Tout comme Tommy, le frère d'une des victimes. Lui aussi les voit désormais, et ils ne seront pas de trop de trois pour venir à bout de l'invasion qui menace Archer's Peak.

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Thriller
     Share

    Avec Middlwest, ce Something is killing the children était la série la plus prometteuse d'Urban Link (attention beaucoup de one shot super). Cette suite était donc vraiment attendue et on peut dire que les attentes ont été comblées et surtout.... que la suite sera aussi bien.

    Car ce tome 2 est la suite directe du premier et il est vraiment excellent. On enchaine comme si on n’avait jamais arrêté et on reprend notre histoire et on enchaine les réponses aux questions sur Erica, sur la secte qui la soutient, sur les monstres. Révélations qui sont bien sur des intermèdes à des scènes d'action et d'angoisse. 

    Certaines scènes sont mythiques. Celle des enfants par exemple.... ou quand Erica apprend pour les enfants.

    Cette histoire est d'une cohérence et d'une maitrise diabolique. Moi qui ne suis pas fan du genre, je suis pourtant envouté.

    Vivement la suite !

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    non c'est dans un format plus petit et avec couverture souple, je le trouve pas terrible d'ailleurs ce format, ça met pas en avant les planches.

    Modifié par alx23
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Moi j'aime bien ce format. ca prend beuacoup beaucoup moins de place et garde une qualité intéressante.

    Le changement de label est due a la parution de la série sur Netflix.....

     

    Moi j'ai le 3 quasiment au sommet de la pile...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    à l’instant, alx23 a dit :

    non c'est dans un format plus petit et avec couverture souple, je le trouve pas terrible d'ailleurs ce format, ça met pas en avant les planches.

    Plus petit que le format semic? C'est marrant parce qu'avant je ne jurais que par ce format, et puis j'ai découvert Urban... Au début ça me rebutait, et maintenant, je ne jure plus que par ça^^

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 15 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Esope le loup t3 - Petite mitraille et grosses canailles
      Note :
      Le retour du concurrent de Petit Poilu avec le troisième tome d'Esope le loup. Troisième tome toujours aussi rigolo et qui ravira les petits mais qui ravira surtout les parents souhaitant introduire la BD à leurs enfants.

      Et ce très tôt, avant que les mangas ne les accaparent. Et en cela ce Esope le loup est parfait. Découpé en deux histoires, il permet de faire la lecture en expliquant l'histoire mais aussi aux tout petit de se plonger eux aussi dans une BD "comme papa et maman".

      Graphiquement c'est très facile à comprendre et les images choisit pour mimer les dialogues sont vraiment parlantes.  Le thème du raquette est abordé de façon intelligente et finis sur une chute marrante. Notre loup est gentil mais bien présenté comme un loup quand même avec les défauts et les qualités de l'animal. 

      A faire découvrir au plus petit

       
      • 2 réponses
    • Le petit Pape Pie 3.14
      Quand Francois Boucq se lance dans l'humour irrévérencieuse, c'est forcement chez Fluide Glacial que ca se passe.

      Et ca donne le Petit pape Pie 3.14, qui doit sortir 09 Fevrier 2022
      • 3 réponses
    • Bolchoi Arena tome 3 - Révolutions
      Note :
      La lecture d'un nouvel épisode de Bolchoi arena est toujours une immersion dans le monde de la réalité virtuelle, dans un monde futuriste. Boulet prend le temps de mettre en place l'intrigue complexe avec des albums à la pagination importante mais nécessaire pour relater tous les événements avec tous les personnages de l'histoire. Depuis le tome précédent, Marje explore la planète qu'elle a découverte qui regorge de vie et attise la convoitise des nombreux autres joueurs de Bolchoi. En parallèle, on suit les actualités du monde réel qui donnent envie de se réfugier dans un monde virtuel. L’auteur n’oublie pas de donner des informations sur les enjeux et coups pour la réalisation de ce jeu virtuel mais aussi les conséquences que cela pourrait avoir sur les hommes. 
      La partie graphique de Aseyn est impressionnante avec beaucoup de dynamisme en fusionnant les styles de la bande dessinée franco-belge et manga. Les couleurs restent discrètes avec des couleurs pales ou sans couleurs pour quelques cases en noir et blanc. 
      La première édition possède un protège couverture en plastique qui donne un certain cachet à l'édition de cette série.  Les amateurs de science-fiction et de jeux vidéo devraient être comblés avec cette série de qualité. 
      • 0 réponse
    • Monsieur le commandant
      Note :
      Le catalogue des éditions Philéas grandit avec cette nouvelle adaptation d'un roman à succès de Romain Slocombe, Monsieur le commandant. Le scénariste Xavier Bétaucourt se charge de retranscrire l'histoire au format bande dessinée. L'histoire s'inspire d'un fait réel suite à la découverte d'une lettre d'un certain Paul-Jean Husson, par les soldats américains qui ont libéré la France durant la seconde guerre mondiale. Le fait de savoir que cette histoire est véritable est assez glaçante et nous rappelle les atrocités qu'ils se déroulent en temps de guerre. 
      Les dessins d'Etienne Oburie sont particuliers, surtout la tête du personnage principale qui est toute carrée. C'est certainement intentionnel pour rendre encore plus méprisant cet homme. L'édition de cette bande dessinée est originale avec une couverture sans rebord arrondie.
      Les amateurs de récits de guerre, historique ou de fait réel trouveront peut-être leur compte avec cette histoire glauque et surtout réaliste.
       
      • 0 réponse

    • Skeleton knight in another world T3&4
      Note :
      Les premiers tomes avaient été les exemples de ce qu'est la machine à cash du manga avec une histoire basique sans originalité qui se repose sur le succès d'un genre. 

      Et bien je dois avouer que ces deux tomes commencent à donner une certaine personnalité à ce manga. ET étrangement cette personnalité vient... du contexte. Et oui notre héros reste assez lisse pour l'instant mais le contexte est lui plus complexe que l'on pouvait imaginer. Autour de ce trafic d'être non humains, on découvre un jeu de pouvoir vraiment intéressant.

      Les méandres du pouvoir et les atrocités des puissants ajoute une vraie chappe de plomb sur l'histoire et rende les "aventures" de Ark plus lourdes de sens et tendent à énerver notre héros et donc lui faire prendre du "poids".

      Une vraie avancée qui donne de l'intérêt a la série. 

      Espérons que les prochains tomes gardent la même dynamique. 
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...