Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Undertaker - Tome 7 - Mister prairie


    The_PoP
    • Scenariste: Xavier Dorison Dessinateur: Ralph Meyer Coloriste: Caroline Delabie & Ralph Meyer Editeur: Dargaud Note :
      Résumé:

      Jonas Crow a reçu une lettre signée « R. Prairie ». « R », comme Rose... Persuadé que celle avec laquelle il a vécu tant d'aventures souhaite le revoir et partage ses sentiments, il se présente à son domicile d'Eaden, une petite ville du Texas. Malheureusement, ce n'est pas elle qui est l'auteure de la missive mais un rival, lui aussi amoureux de Rose, et avec lequel Jonas aura fort à faire. Il s'engage néanmoins à s'occuper de deux enterrements : un prêtre mort mystérieusement et un enfant à naître que sa mère, pourtant très pieuse, ne souhaite pas garder. Si le premier ne devrait pas poser de problème, le second risque d'être plus compliqué. En effet, la célèbre « Sister Oz », représentante fanatique de la Ligue pour la suppression du vice, est arrivée en ville. Soufflant sur les braises de la colère et de la rancoeur née de la défaite face aux « Yankees », elle soulève la population afin d'empêcher l'avortement... Dans ce septième volet de la saga d'Undertaker, le croque-mort le plus célèbre de la bande dessinée est confronté à un extrémisme religieux d'un autre temps... Mais qui n'a jamais semblé aussi actuel.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Western Prix: 16.95 Nb de pages: 64
     Share

    Bon, bon, bon... Que dire de plus qui n'ai pas déjà été dit sur cette série...

    C'est un must pour tout fan de bd franco-belge ou de Western. Tout simplement. 

    Ce tome 7 ne déroge pas à la règle puisque j'y ai même retrouvé l'intensité du diptyque sur l'Ogre de SutterCamp. Le tome 5 et le tome 6 s'étaient révélés peut être un brin moins éclatant, mais Dorison n'est pas l'un des plus grands scénaristes de la BD actuelle franco-belge pour rien. Nul doute que comme le dit si bien le résumé de l'éditeur, les problématiques abordées dans ce tome 7 vous sembleront cruellement actuelles. 

    Le climax de fin d'album va rendre l'attente du prochain tome une nouvelle fois insupportable. 

    J'ajouterais que l'excellence du dessin de Ralph Meyer, étincelant dans sa sobriété, ses ambiances et ses personnages se confirme d'albums en albums. Certes ce n'est peut être pas le coup de crayon le plus spectaculaire de nos auteurs préférés, mais tout y est. On est captivés du début à la fin par la filmographie de ses planches et leur fluidité. On est dans les meilleurs Blueberry, avec probablement un scénario de plus haute volée. Seul bémol pour ma part, parce qu'il faut bien rester aussi objectif que possible, je trouve que la couverture n'est pas ce qu'à fait Meyer de mieux sur cet album, les planches intérieures m'ont davantage séduit.

    Avec ce départ de nouveau cycle infernal, Undertaker confirme bien qu'il est l'une des séries majeures de ses 10 dernières années. Au panthéon de la BD franco-belge, tout simplement. Ne passez pas à côté car au delà de s'adresser et de flatter son public d'amateurs de Western, c'est avant tout une grande BD, à mettre dans toutes les mains. Signe parfois des grands auteurs, notre croque mort préféré n'a finalement eu qu'un petit rôle à jouer jusqu'ici, tout en étant un pivot central de toute l'affaire. Ici ce ne sont pas les coups de feu qui vont vous scotcher mais cette ambiance magnifiquement oppressante au fil des pages quand on approche la réalité des folies humaines.

     

     

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Eh eh eh, perso j'aurais pas dit classique, tant ça a un côté peu novateur le "classique"... La les scénars c'est quand même du velours je trouve avec des niveaux de lecture multiples voir dérangeants... Mais je te rejoins sur le fait que cette série s'achète sans avoir besoin de réfléchir pour le moment.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    BOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

    La claque absolue ce tome 7 ! Surement la meilleur BD d'aventure de l'année !!! 

    Ce personnage de méchant est un des plus aboutit que j'ai pu voir depuis un moment. Je me suis revu devant le labyrinthe de Pan a hair Sergi Lopez dans tellement il jouait bien.

    la dernière image est juste magique et l'ambiance tellement angoissante qu'on a l'impression d'etre das la maison !

     

    Vite la suite !!!! Mais attention messieurs : avoir un niveau de dramaturgie tel sur un premier tome.... c'est prendre un risque de "pshit" sur la fin du diptyque. 

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    ah ah ah comment tu regarderas plus ton manchot de la même façon après...

     

    Ceci dit je dis attention, je trouve quand même ce tome un poil en dessous de l'Ogre, qui proposait sur le plan moral des questionnements autrement plus complexe... Mais c'est léger, et le diptyque de l'Ogre est pour moi l'une des bd de ces 10 dernières années en terme de lecture marquante...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de le finir et , effectivement c'est pas mal du tout .

    Révélation

    je pense que le beau-père est le père de l'enfant , ce serait pour ça qu'elle ne le veut pas .

    Le tome 2 risque fort (avec son titre) de porter sur la jeunesse de OZ et pourquoi elle agit de la sorte . Qui est son accompagnateur handicapé qui semble être homo aussi ?? des idées ??

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 28 minutes, Kevin Nivek a dit :

    Sinon en western on trouve aussi des pages sublimes comme ça :

     

    Dialogue , découpage , mise en scène , tout y est , la perfection 

    IMG_7640.jpeg

    Elle sort duquel cette planche ? Ca me parle…

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 23 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Peindre avec les lions
      Note :
      Après une visite l'année dernière aux grottes de Chauvet, je ne pouvais qu'être attiré par ce "Peindre avec les lions".

      Et j'avoue que c'était une superbe lecture qui ne m'a pas dessus. On nous montre les hommes de Néandertal non comme des ignorants mais comme un peuple évolué à la culture avancée. Des peuplades dont les dessinateurs était le lien entre eux et leurs dieux.

      La BD est passionnante. Que ce soit l'acceptation des coutumes par les autochtones ou le rapport aux éléments naturelles, tout est superbement prenant et surtout très bien mise en image. Les passages de rêveries et de dessins sont graphiquement superbes.

      Une superbe découverte sur un sujet qui ne semblait pas si passionnant
      • 2 réponses
    • Dans un recoin de ce monde tome 1&2 (fin)
      Note :
      Histoire complète en deux tomes qui nous racontent l'histoire d'une petite japonaise de campagne dans les années d'avant-guerre et jusqu'au bombardement de la ville d'Hiroshima.

      Histoire racontée par des séries de miniscènes qui nous montre la dure vie d'une femme à cette époque mais surtout la résilience du peuple japonais dans des temps de guerre que la population n'a pas forcément choisit.

      Intéressant même si le découpage en mini scènes rend la lecture un peu poussive.
      • 0 réponse
    • Le monde des cancres tome 1 - Sous l'école
      Note :
      Nouvelle série jeunesse chez Dupuis. Série qui vise directement le succès de Zombillenium avec un graphisme minimaliste fait à l'ordinateur… un graphisme dérangeant au début je dois le dire. Les premières planches piquent un peu les yeux mais on oublie rapidement le dessin au profit d'une histoire étonnamment fantastique.

      Menée tambour battant, pleine de scènes étranges mais gentillette, elle se trouve être assez agréable bien que très simple ... voir trop simple pour certains.

      Une bd à offrir aux jeunes de 10 à 15 ans.
      • 0 réponse

    • Death's game tome 1
      Note :
      Choi Yijae a raté sa vie, plus jeune il se voyait déjà avec un bon travail, un bon salaire, une copine… la réussite quoi. Or il n’en est rien, à 30 ans passé il est toujours chômeur et sa copine est partie. Lorsqu’il reçoit une réponse négative à son dernier entretien d’embauche, ses derniers espoirs s’envolent… Lui qui n’a pas eu la vie dont il rêvait décide d’y mettre fin en se disant que ça au moins, il le fera comme il l’entend : en se jetant du haut d’un gratte-ciel.

      Mais la Mort intervient, qu’il meure, soit ! Mais qu’il se moque d’elle en disant qu’elle n’est qu’un vulgaire outil, ce n’est pas tolérable ! Elle décide donc de le punir en lui faisant subir 13 tragiques destins (13 autres morts). En plus d’une punition, c’est aussi un jeu car il va pouvoir intervenir pour changer le cours du destin ; s’il y arrive, il pourra continuer à vivre dans la peau de cette nouvelle personne.
      • 0 réponse
    • Demon lord & one room hero tome 7
      Note :
      Rhhhhhaaaa mais dégagez moi ce Astaroth de là ! il n'a pas honte de foutre son grain de sel partout !!

      Voila le sentiment que j'ai eu en lisant de tome 7 de Demon Lord and a Room hero, mon histoire d'amour préférée du moment.

      J'ai eu cette impression parce que notre histoire d'amour était super belle. Les tomes d'avant sont montés crescendo vers ce mariage et voir l'autre tenter de tout foutre en l'air.... c'est aussi rageant que super. Car cela relance l'intrigue et l'histoire, mais avec un prisme nouveau sur les sentiments de notre héros qui ne se cache plus et retrouver une source de motivation qu'il avait perdu des années auparavant.

      Bref un tome 7 qui continue la progression d'une série qui n'en finie pas de s'améliorer.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...