Aller au contenu
  • S’inscrire
The_PoP

L'épervier - Tome 10 - La princesse Indienne

Messages recommandés


Titre de l'album : L'épervier - Tome 10 - La princesse Indienne
Scenariste de l'album : Patrice Pellerin
Dessinateur de l'album : Patrice Pellerin
Coloriste : Patrice Pellerin
Editeur de l'album : Soleil
Note :
Résumé de l'album :

Parvenus entiers au fort de Louisbourg, l'Épervier et son équipage ne rencontrent pas l'apaisement espéré mais sont en proie aux agressions venues de tout bords ! À peine l'Épervier accoste-t-il à Louisbourg qu'il est agressé par le capitaine de Karrer. La tension de la traversée n'est pas près de s'apaiser. Cette mission royale devient chaque jour un peu plus difficile. Yann bout d'impatience d'ouvrir sa prochaine lettre de mission, ces ordres que le roi essaime tout au long du voyage pour en garantir le secret et l'issue. Quels dangers recèlent les vastes terres canadiennes inconnues du marin brestois ?

Critique :

Je tiens d'abord à souligner le travail titanesque abattu par l'auteur, Patrice Pellerin, sur sa série phare : l'Epervier, dont il nous livre déjà le tome 10. 10 tomes scénarisés, dessinés et colorisés tout seul. Sans compter les ouvrages parallèles à la série mère. Si l'on excepte d'ailleurs sa participation aux scénarios des 3 premiers tomes des Aigles décapités, et à deux tomes de Barbe-Rouge, il a consacré sa carrière à sa série principale jusqu'à présent. 

L'épervier est devenu au fil du temps une des références de la BD d'aventure franco-belge historique. Mettant en scène notamment la France et la Bretagne au XVIIIème siècle dans son premier cycle (Tomes 1 à 6), puis la Nouvelle-France et les problématiques diplomatiques et coloniales à travers son second cycle (Tome 7 à 11), les intrigues se nouent et se denouent dans un contexte historique rigoureux et passionnant. On sent le soucis du détail de l'auteur, qui une fois n'est pas coutume, nous adresse en plus de la présentation de presse, quelques mots afin de nous expliquer son travail et son angle d'attaque sur ce pan d'Histoire. 

Je me suis une nouvelle fois régalé devant ce travail admirable, ou certes l'action et l'aventure avancent à petit rythme comparées à des productions actuelles mais où chaque planche est réussie dans la tradition de la BD franco-belge. 

Pour moi qui suis né en 87, alors que l'épervier n'est né qu'en 91, cette série reste l'une de mes madeleines de Proust qui m'a fait découvrir la BD et l'Histoire, à travers un héros plein de panache et des intrigues soignées. Et une madeleine, ça ne se refuse pas. 

Autres infos :

Type de l'album : BD Europeene
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-epervier-tome-10-la-princesse-indienne?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil. D’ailleurs j’avais lu le début il me semble mais je ne l’ai pas, donc sans doute en biblio début 2000 ou alentour. Mais là je n’ai pas le courage de remonter une série complète 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, VladNirky a dit :

remonter une série complète 

s'il s'appelait Travis ou Carmen tu l'aurais fait 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Franchement y a même pas besoin de relire les vieux tomes. Le rythme est cool. La narration simple. Même si t’as pas lu les derniers tomes ça passe quand même bien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas une question de prénom, pour Carmen et Travis je les ais attaqué très tôt, Carmen j'ai du commencer en bibli, j'ai acheté un peu après, mais vers le tome 3 sans doute. Travis j'ai pris direct. Quand tu as une série de 10 tomes à rattraper, c'est pas pareil ^^

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...