Aller au contenu
  • S’inscrire

The_PoP

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    3 812
  • Inscription

  • Jours gagnés

    64

Tout ce qui a été posté par The_PoP

  1. Hâte de lire ton retour sur l'évolution de la série... Je sais que tu partages mon intérêt pour Tango
  2. Lu les trois premiers qui sont vraiment sympas ! et vous savez tous que pourtant ici le fan de manga ce n'est pas moi De mémoire les chroniques des trois premiers Shinobi Iri ont été posées sur le forum ! Bonne campagne Leen !
  3. Aîe Aïe Aïe... On la sentait venir cette fin de cycle en déception. Après un tome 3 et 4 pas franchement à la hauteur des très réussis deux premiers, le duo Xavier/matz semblait commencer à s'essouffler sur cette série que pourtant j'adore. Peut être limité par le speech de départ faisant de Tango un héro "du quotidien" presque lambda au parcours très loin des super soldats/enquêteurs/policiers/combattants habituels, l'histoire présentée dans cette conclusion de cycle s'avère décevante à plus d'un titre. Primo, Tango n'est jamais vraiment poussé dans ses retranchements, il survole la mêlée tel Rambo dans Rambo 4. Hors Tango n'est pas vraiment sensé être Rambo. Ensuite l'intrigue est relativement plate et sans vrais rebondissements. D'habitude pleins de gouailles notre duo de héros souffre beaucoup du faible rôle accordé à Mario sur ce tome. Rajoutez à cela que l'intrigue principale liée au passé de Tango et à ses anciens démêlés avec la justice n'avance pas d'un iota et on se retrouve avec une déception scénaristique. Excepté le logo fin de cycle sur la couv', dur de voir une vraie différence entre la fin de ce tome et les deux précédents... Ce que par contre j'ai du mal à comprendre c'est que graphiquement, ce tome donne l'impression d'avoir été moins poussé que les premiers. Les arrières plans s'avèrent assez souvent fades et peu détaillés et si personnages et scènes d'actions sont toujours aussi réussies, à la fin demeure l'impression de ne pas retrouver ce qui nous avait séduit dans cette amérique du sud magnifiée par Xavier dans les premiers tomes. Difficile de comprendre cet essoufflement éditorial sur une série que j'adorais pourtant en seulement 6 tomes quand on connait l'imagination prolifique de Matz. Reste que ce tome sera un indispensable pour les fans de Tango comme moi, qui y prendront indéniablement du plaisir de lecture, en espérant quand même que le prochain cycle nous relance dans quelques chose de plus ambitieux.
  4. Titre de l'album : Tango - Tome 6 - Le fleuve aux trois-rivières Scenariste de l'album : Matz Dessinateur de l'album : Philippe Xavier Coloriste : Jérôme Maffre Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : La Triple Frontière, entre l'Argentine, le Paraguay et le Brésil. Les spectaculaires chutes d'Iguazú ne suffisent pas à en faire un paradis terrestre : la jungle est pleine de contrebandiers, de trafiquants et de tueurs. Tango et Mario croient donner un coup de main à Mike, mais il leur a caché les vraies raisons de sa présence. Les mauvaises surprises s'accumulent, et l'heure de régler les vieux comptes a sonné pour Tango... Critique : Aîe Aïe Aïe... On la sentait venir cette fin de cycle en déception. Après un tome 3 et 4 pas franchement à la hauteur des très réussis deux premiers, le duo Xavier/matz semblait commencer à s'essouffler sur cette série que pourtant j'adore. Peut être limité par le speech de départ faisant de Tango un héro "du quotidien" presque lambda au parcours très loin des super soldats/enquêteurs/policiers/combattants habituels, l'histoire présentée dans cette conclusion de cycle s'avère décevante à plus d'un titre. Primo, Tango n'est jamais vraiment poussé dans ses retranchements, il survole la mêlée tel Rambo dans Rambo 4. Hors Tango n'est pas vraiment sensé être Rambo. Ensuite l'intrigue est relativement plate et sans vrais rebondissements. D'habitude pleins de gouailles notre duo de héros souffre beaucoup du faible rôle accordé à Mario sur ce tome. Rajoutez à cela que l'intrigue principale liée au passé de Tango et à ses anciens démêlés avec la justice n'avance pas d'un iota et on se retrouve avec une déception scénaristique. Excepté le logo fin de cycle sur la couv', dur de voir une vraie différence entre la fin de ce tome et les deux précédents... Ce que par contre j'ai du mal à comprendre c'est que graphiquement, ce tome donne l'impression d'avoir été moins poussé que les premiers. Les arrières plans s'avèrent assez souvent fades et peu détaillés et si personnages et scènes d'actions sont toujours aussi réussies, à la fin demeure l'impression de ne pas retrouver ce qui nous avait séduit dans cette amérique du sud magnifiée par Xavier dans les premiers tomes. Difficile de comprendre cet essoufflement éditorial sur une série que j'adorais pourtant en seulement 6 tomes quand on connait l'imagination prolifique de Matz. Reste que ce tome sera un indispensable pour les fans de Tango comme moi, qui y prendront indéniablement du plaisir de lecture, en espérant quand même que le prochain cycle nous relance dans quelques chose de plus ambitieux. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tango-tome-6-fleuve-aux-trois-frontieres?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. c'est clairement dans mon idée, mais bon là... vu le nombre de sorties et le caractère limité de ma bibliothèque/compte en banque...
  6. The_PoP

    Last Film Watched

    Ils doivent faire des vannes sur le sud parce qu'à priori il est plus apprécié dans le nord...
  7. The_PoP

    KAIJU N°8 tome 1

    Bordel j’ai tellement l’impression d’avoir lu ce synopsis 300 fois que même en ayant potassé l’article du monde sur le sujet (faites gaffe ils spoilent la surprise eux) ben j’ai du mal à piger l’intérêt de réécrire une histoire qui a globalement déjà été faite 15 fois. vous pensez que vu l’équipe aux commandes (éditeur et Mangaka) il y a une chance d’avoir un déroulement d’histoire plus novateur/original ?
  8. En thème samouraï tu as aussi les excellents trois premiers tomes d’Isabellae aussi… mais après ça devient assez nul. sinon le triptyque inspire du roman de Thomas Day : La voie du sabre Somptueux graphiquement et une histoire fantastique plutôt cool
  9. Et bien cela reste plus que très correct hein, mais c'est vrai que les premiers tomes étaient vraiment très bons et un poil plus originaux en scénarios, bien que parfois aussi plus opaque je trouve. Et ne pas faire aussi remarquable que Genêt est très très loin d'être une honte... Pour tout te dire cela reste une série que je garde, alors que j'en garde très peu, donc...
  10. @VladNirky: tu devrais peut être pourtant. C’est pas si loin de certains Valérian
  11. c'est clair que le dessin et plus spécialement la colorisation des 2 premiers a pris un coup de vieux... Avant le lanfeust odyssée qui est quand même bien réchauffé tu as le cycle des étoiles qui alterne l'excellent et le moins bon
  12. Chronique réalisée à partir du pdf de lecture et non de la bd d'origine.. Ce tome 15 de Samouraï est dans la lignée directe des précédents. Il offre une lecture agréable, et un japon médiéval bien moins fantastique qu'au démarrage de la série ce qui n'est pas pour me déplaire. Ceci dit les scénarios deviennent également plus simples et manquent un peu de complexité je trouve. Il faut également bien reconnaitre que le travail de Mormile n'est pas aussi remarquable à mon humble avis que le trait de Genêt, le premier dessinateur sur cette série. Du coup la série donne l'impression de s'essouffler un peu même si le plaisir de lecture est bien là. Mon avis peut sembler un peu dur tant j'ai apprécié les débuts de cette série qui reste toutefois de bonne facture globalement...
  13. Titre de l'album : Samuraï - Tome 15 - Insoupçonnable Scenariste de l'album : Di Giorgio Dessinateur de l'album : Mormile Coloriste : Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Qui a empoisonné la rivière de Tadami ? Est-ce la même personne qui, depuis deux mois, assassine des villageois à l'aide d'un kunai ?Le rôle de Takeo va-t-il consister à compter les cadavres ou à chercher la vérité ?L'aventure ne sera pas de tout repos. Certains villageois n'hésitant pas à faire appel à des tueurs, chargés d'éliminer toutes personnes susceptibles de nuire à leurs objectifs... Critique : Chronique réalisée à partir du pdf de lecture et non de la bd d'origine.. Ce tome 15 de Samouraï est dans la lignée directe des précédents. Il offre une lecture agréable, et un japon médiéval bien moins fantastique qu'au démarrage de la série ce qui n'est pas pour me déplaire. Ceci dit les scénarios deviennent également plus simples et manquent un peu de complexité je trouve. Il faut également bien reconnaitre que le travail de Mormile n'est pas aussi remarquable à mon humble avis que le trait de Genêt, le premier dessinateur sur cette série. Du coup la série donne l'impression de s'essouffler un peu même si le plaisir de lecture est bien là. Mon avis peut sembler un peu dur tant j'ai apprécié les débuts de cette série qui reste toutefois de bonne facture globalement... Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/samurai-tome-15-insoupconnable?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Bien content de voir que y a pas que moi que ça fait replonger... Reste que ça fait aussi ressortir tout ce qui manque dans pas mal de productions heroic fantasy actuelles...
  15. The_PoP

    Last Film Watched

    J’ai toujours eu tellement de mal avec Moore…
  16. The_PoP

    Last Film Watched

    Non celui là était vraiment pourri… comme celui avec Marceau qui a d’ailleurs quasiment les mêmes défauts pour moi que skyfall mais Goldeneye et Demain ne meurt jamais c’est top.
  17. ce sera pour la prochaine commande.
  18. @Pos', une histoire divorce de mémoire. Moi je me dis que s'ils démarrent leur dyptique sur une histoire un poil plus classique, sachant qu'ils ont voulu revenir aux sources c'est qu'on sera peut être très agréablement surpris par le second... Là où le tome 5 nous avait laissé un goût étrange finalement et le 4 n'avait pas été si marquant... On verra. Faut déjà que je les récupère, je ne sais plus qui me les a emprunté...
  19. The_PoP

    Last Film Watched

    James Bond c'est aussi une histoire de génération. Pour moi c'est Brosnan. Découvert JB avec Demain ne meurt jamais. Poursuivi avec Goldeneye. Et je ne vous vois même pas les citer; je suis horrifié Pas grand fan des JB version Daniel Craig... J'ai eu beaucoup beaucoup beaucoup de mal avec le scénario de Skyfall, dont je pense le plus grand mal. Ceci dit, Craig campe un James Bond que j'aime bien, c'est bien filmé, et les personnages sont pas mal du tout. J'ai plutôt aimé Casino Royal. Mais je sais pas...
  20. The_PoP

    A venir chez Hi Comics !

    @Kevin Nivek: seul bémol pour moi a l’époque : la toute toute fin un peu trop en happy end / guimauve sur une bd noire pourtant du début à la fin. sinon cela reste un comics majeur des dernières années. Alors même que ce n’est pas du tout mon style de BD habituellement et que ce genre est très largement sous représenté en bd tant il est difficile de rendre les ambiances oppressantes de cette façon. le gif c’est juste pour le plaisir
  21. The_PoP

    Le nouveau site

    Merci à vous les gars ! super taf !
  22. The_PoP

    Prochaines sorties...

    bon j'ai craqué ce soir : commandé : blacksad raven elecboy astra saga spirou tananarives
  23. La fin de la trilogie de la cour des miracles s'annonçait dantesque après un tome 2 dur et sanglant. Il ne pouvait donc en être autrement et le lecteur ne sera ni surpris ni déçu puisque toutes les personnages secondaires se retrouvent à affronter leurs destinées dans ce tome dense, intense, et une nouvelle fois romanesque. On est pas dans de l'Alexandre Dumas ici puisqu'on y parle toujours et avant tout des gueux, mais l'on sent son ombre planer sur l'ensemble de cette série plutôt très réussie. Si le dessin inspiré et original de Julien Maffre qui a également réalisé le remarqué Stern vous plait comme à moi, vous ne pourrez qu'aimer cette cour des Miracles. Si ce n'est malheureusement pas le cas pour vous, rabattez vous sur le Roy des Ribauds
  24. Titre de l'album : La cour des miracles - Tome 3 - Le crépuscule des miracles Scenariste de l'album : Stéphane Piatzszek Dessinateur de l'album : Julien Maffre Coloriste : Julien Maffre, Karamba Dramé et Croqueforme Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : La Cour des Miracles fait face à la ténacité du lieutenant La Reynie, déterminé à « nettoyer Paris » de la vilaine engeance qui déstabilise le pouvoir et terrorise les parisiens. Mais profitant de l'absence du roi Louis XIV au château de Saint Germain, la Reine de la Canaille entraîne les siens, guidés par le comédien Scaramouche à jouir des luxes du palais royal le temps d'une nuit de liesse... Critique : La fin de la trilogie de la cour des miracles s'annonçait dantesque après un tome 2 dur et sanglant. Il ne pouvait donc en être autrement et le lecteur ne sera ni surpris ni déçu puisque toutes les personnages secondaires se retrouvent à affronter leurs destinées dans ce tome dense, intense, et une nouvelle fois romanesque. On est pas dans de l'Alexandre Dumas ici puisqu'on y parle toujours et avant tout des gueux, mais l'on sent son ombre planer sur l'ensemble de cette série plutôt très réussie. Si le dessin inspiré et original de Julien Maffre qui a également réalisé le remarqué Stern vous plait comme à moi, vous ne pourrez qu'aimer cette cour des Miracles. Si ce n'est malheureusement pas le cas pour vous, rabattez vous sur le Roy des Ribauds Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-cour-des-miracles-tome-3-le-crepuscule-des-miracles?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. The_PoP

    Prochaines sorties...

    impossible que je passe à côté.
×
×
  • Créer...