Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'combat'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


24 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Kengan omega tome 9 & 10

    Bim bam boum en chamboule encor tout dans notre tournoi ! Décidément cette deuxième saison de Kengan a decidée de ne pas nous laisser uniquement avec des combats. Ce tome-ci renverse encore la table avec la mise en avant de traitres à la solde de la Vermine dans les équipes. Traitres qui n'ont aucun intérêt pour cette compétition, mais sont juste la pour mettre le bazar. Et cette présence de la vermine ajoute de la suspicion entre les concurrents, et cela, même au sein de l'association Kengan. Un acteur en plus qui dynamite une série déjà bien dynamique. Encore ! PS: et il n'y aura qu'un seul Croc !
  2. Titre de l'album : Kengan omega tome 9 & 10 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : C'est au tour du 4e combat de la Compétition de prendre place ! Ryûki Gaoh a promis à Kôga Narushima de ne plus tuer. Mais face à lui, Naidan Monkhbat se révèle être un terrible adversaire... L'homme ne cesse de le provoquer pour qu'il revienne sur cette promesse et combatte en pleine possession de ses moyens. Mais quelles sont donc ses véritables intentions ?! Critique : Bim bam boum en chamboule encor tout dans notre tournoi ! Décidément cette deuxième saison de Kengan a decidée de ne pas nous laisser uniquement avec des combats. Ce tome-ci renverse encore la table avec la mise en avant de traitres à la solde de la Vermine dans les équipes. Traitres qui n'ont aucun intérêt pour cette compétition, mais sont juste la pour mettre le bazar. Et cette présence de la vermine ajoute de la suspicion entre les concurrents, et cela, même au sein de l'association Kengan. Un acteur en plus qui dynamite une série déjà bien dynamique. Encore ! PS: et il n'y aura qu'un seul Croc ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-omega-tome-9?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    Danzai lock tome 1

    Nouvelle série chez Doki-Doki avec une histoire reprenant le principe de l'ile prison. Mais pour dépasser les soucis de surpopulation, nos prisonniers vont sur cette ile pour ... finir leurs jours. En effet, ils ont à leur bras une puce qui leur montre le temps qu'il leur reste à vivre. La ou le scenario de base devient très intéressant, c'est que, assez évidemment, ce temps devient... la monnaie courante d'une ile ou les prisonniers essayent de vivre le plus normalement possible. Contrairement à ce que nous vend la couverture, nous ne sommes donc pas du tout dans une histoire médiévale. Il se trouve juste que notre héros aime s'habiller à l'ancienne tout comme le moine qui arrive sur l'ile.... les autres sont tous habillés normalement 🙂 Ce premier tome est très introductif. On y apprend les us et coutumes en place dans cette ile prison mais aussi les responsabilités et rôle de chacun. De belles promesses, mais qui nécessitent d'être concrétisé dans les prochains tome pou s'emballer tout de suite .
  4. Titre de l'album : Danzai lock tome 1 Scenariste de l'album : Yasuko Kobayashi Dessinateur de l'album : Masaki Nonoya Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Un moine torturé et un bourreau au grand coeur s'allient dans un monde où chacun lutte pour vivre une heure de plus... Dans ce monde qui pourrait être le nôtre, toute personne qui cause le décès d'un tiers est automatiquement condamnée à mort. Et cela, qu'il s'agisse d'un meurtre prémédité, d'un homicide involontaire ou de légitime défense. Les coupables se voient attribuer un nombre d'années restant à vivre et sont envoyés dans le 6e district carcéral.Dans cette ville à part entière, tous les moyens sont bons pour gagner quelques minutes supplémentaires de vie...L'arrivée de Yûshin, un intrigant moine censé soulager les âmes, confronté à Kunoji, un mystérieux bourreau veillant sur une adorable petite fille, va bouleverser ce monde où règnent crimes et châtiments ! Critique : Nouvelle série chez Doki-Doki avec une histoire reprenant le principe de l'ile prison. Mais pour dépasser les soucis de surpopulation, nos prisonniers vont sur cette ile pour ... finir leurs jours. En effet, ils ont à leur bras une puce qui leur montre le temps qu'il leur reste à vivre. La ou le scenario de base devient très intéressant, c'est que, assez évidemment, ce temps devient... la monnaie courante d'une ile ou les prisonniers essayent de vivre le plus normalement possible. Contrairement à ce que nous vend la couverture, nous ne sommes donc pas du tout dans une histoire médiévale. Il se trouve juste que notre héros aime s'habiller à l'ancienne tout comme le moine qui arrive sur l'ile.... les autres sont tous habillés normalement 🙂 Ce premier tome est très introductif. On y apprend les us et coutumes en place dans cette ile prison mais aussi les responsabilités et rôle de chacun. De belles promesses, mais qui nécessitent d'être concrétisé dans les prochains tome pou s'emballer tout de suite . Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/danzai-lock-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Kengan omega tome 7 & 8

    Suite du combat entre l'association Kengan et le Rengoku avec deux tomes consacrés avant tout aux progrès effectués par les combattants de l'association Kengan depuis la fin de Kengan Ashura. Deux tomes qui offrent des vraies bons combats entre des combattants aux styles similaires. Des combats qui sont pimentés par les règles parfois "étranges" du Rengoku qui ne sont pas pour favoriser nos champions bien sûr. On pourra juste regretter la mise en retrait de nos patrons respectifs qui retire le côté "humoristique" pour se concentrer sur les combats. Mais gageons que Mr Kawashita reprendra la direction des opérations dans pas longtemps !
  6. Titre de l'album : Kengan omega tome 7 & 8 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Voici la confrontation tant attendue... entre deux " Crocs de Metsudô" ! Non habitués aux règles du Rengoku, les combattants de l'Association Kengan peinent à sortir du lot. Le 4e combat opposera deux "Crocs de Metsudô" avec Misasa, qui travaillait autrefois au sein de la Brigade d'Extermination, et Hikaru Yumigahama. Lequel des deux parviendra à mordre l'autre le plus fort ?! Critique : Suite du combat entre l'association Kengan et le Rengoku avec deux tomes consacrés avant tout aux progrès effectués par les combattants de l'association Kengan depuis la fin de Kengan Ashura. Deux tomes qui offrent des vraies bons combats entre des combattants aux styles similaires. Des combats qui sont pimentés par les règles parfois "étranges" du Rengoku qui ne sont pas pour favoriser nos champions bien sûr. On pourra juste regretter la mise en retrait de nos patrons respectifs qui retire le côté "humoristique" pour se concentrer sur les combats. Mais gageons que Mr Kawashita reprendra la direction des opérations dans pas longtemps ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-omega-tome-8ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. poseidon2

    Holyland tome 5

    Cinquième tome d'un manga qui part dans une direction que je n'aurais pas imaginée deux tomes avant. Et c'est super rafraîchissant. Plus que des combats, ce tome cinq met en avant l'addiction à l'adrénaline procurée par les victoires... au point de faire perdre la raison ! Notre héros dérape complètement et ne se rend plus compte du bien ou du mal. Un revirement qui change toute notre vision de l'histoire et relance l'intrigue pour les 12 tomes qu'il reste. Et on s'en frotte les mains !
  8. poseidon2

    Holyland tome 5

    Titre de l'album : Holyland tome 5 Scenariste de l'album : Kouji Mori Dessinateur de l'album : Kouji Mori Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Après une année à s'entraîner au combat, Yuu revient dans la rue pour y combattre les bandits les plus redoutables, toujours en quête de la tête du chasseur de yankees. Plus efficace, plus violent, Yuu n'en est pas moins toujours naïf, et il apprend que le combat de rue se dispense de toute règle, de tout honneur. Jet de pierre, coup dans les parties, doigt dans l'oeil, c'est un autre combat qui va commencer, un autre apprentissage, celui du combat réel, sale et peu glorieux. Critique : Cinquième tome d'un manga qui part dans une direction que je n'aurais pas imaginée deux tomes avant. Et c'est super rafraîchissant. Plus que des combats, ce tome cinq met en avant l'addiction à l'adrénaline procurée par les victoires... au point de faire perdre la raison ! Notre héros dérape complètement et ne se rend plus compte du bien ou du mal. Un revirement qui change toute notre vision de l'histoire et relance l'intrigue pour les 12 tomes qu'il reste. Et on s'en frotte les mains ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/holyland-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Kevin Nivek

    Simone de Beauvoir

    Après le très réussi Les matins doux (éditeur Steinkis) relatant la liaison passionnée de Simone de Beauvoir et Nelson Algren , le même éditeur nous propose une biographie au sens large du terme de cette grande femme du XXème siècle . Par le biais d'une interview avec une journaliste , en 1986 , peu de temps avant sa mort , ce duo d'autrices allemandes dévoile les grandes dates de cette vie riche et tellement avant-gardiste . De son enfance au sein d'une famille bourgeoise aux difficultés financières avec un père ancré sur un mode de vie patriarcal et une mère bien en retrait ; puis ses études où elle côtoie Sartre dans sa promo d'agrégation , ce qui sera le point de départ de leur relation , en passant par Algren pour finir sur ses combats politiques menés ; vous partagerez tous ces moments en sa compagnie . Ses questionnements sur la religion , la place des femmes en société , ses doutes , ses envies , tout est relaté avec une grande minutie . On sent une grande admiration de Julia Korbik envers "Castor" comme la nommait Jean-Paul Sartre , elle a d'ailleurs axé une grande partie de ses travaux de journaliste sur le féminisme et la philosophe romancière française . Pour illustrer cette biographie ,une fausse bichromie aux légères nuances de vert ou saumon a été réalisée avec soin . Les personnages sont reconnaissables et les autrices ajoutent parfois les noms au dessus des têtes . L'illustratrice Julia Bernhard met en avant les protagonistes à travers des cases épurées les situant au premier plan . Tout concourt vers une narration fluide au fil de la pensée évolutive de Simone de Beauvoir . On apprend , pas seulement sur elle , mais sur ce mode fonctionnement de la société d'époque , et on comprend mieux l'écho des pensées d'une telle femme , de nos jours avec un féminisme assumé et un mode de vie ayant bien changé , fort heureusement ! Cette grande dame a assurément posé les jalons de la liberté de la femme à disposer de son corps mais aussi de sa vie en général . Un autre atout de cette oeuvre repose sur la talent des auteures de ne pas tomber dans une critique acerbe des hommes au milieu du siècle dernier , tout en prônant un féminisme accru . A la place on lit les pensées et questions existentielles de Simone de Beauvoir , et on savoure .
  10. Titre de l'album : Simone de Beauvoir Scenariste de l'album : Julia Korbik Dessinateur de l'album : Julia Bernhard Coloriste : Julia Bernhard Editeur de l'album : Steinkis Note : Résumé de l'album : " J'aime avec passion la vie, j'abomine l'idée de devoir mourir. Je suis terriblement avide, aussi, je veux tout de la vie, être une femme et aussi un homme, avoir beaucoup d'amis, et aussi la solitude, travailler énormément, écrire de bons livres, et aussi voyager, m'amuser, être égoïste, et aussi généreuse... " Simone de Beauvoir. La femme qui a écrit ces mots est l'une des intellectuelles les plus influentes du XXe siècle. Toute sa vie, Simone de Beauvoir s'est battue pour pouvoir exister dans toute la diversité de son être. Et ceci, indépendamment des normes et des règles. Simone de Beauvoir a défié ses contemporains et a changé nos idées sur le couple et les relations entre les sexes avec ses oeuvres, sa philosophie et son mode de vie.? Une vie bien remplie, riche en connaissances, en douleur et en joie. La vie d'une femme qui a toujours été motivée par la curiosité d'elle-même et des autres. Elle s'est battue pour que toutes puissent exister, quels que soient leur classe sociale et le sexe, quelles que soient les normes et les règles.? Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des penseuses les plus influentes du XXe siècle. Critique : Après le très réussi Les matins doux (éditeur Steinkis) relatant la liaison passionnée de Simone de Beauvoir et Nelson Algren , le même éditeur nous propose une biographie au sens large du terme de cette grande femme du XXème siècle . Par le biais d'une interview avec une journaliste , en 1986 , peu de temps avant sa mort , ce duo d'autrices allemandes dévoile les grandes dates de cette vie riche et tellement avant-gardiste . De son enfance au sein d'une famille bourgeoise aux difficultés financières avec un père ancré sur un mode de vie patriarcal et une mère bien en retrait ; puis ses études où elle côtoie Sartre dans sa promo d'agrégation , ce qui sera le point de départ de leur relation , en passant par Algren pour finir sur ses combats politiques menés ; vous partagerez tous ces moments en sa compagnie . Ses questionnements sur la religion , la place des femmes en société , ses doutes , ses envies , tout est relaté avec une grande minutie . On sent une grande admiration de Julia Korbik envers "Castor" comme la nommait Jean-Paul Sartre , elle a d'ailleurs axé une grande partie de ses travaux de journaliste sur le féminisme et la philosophe romancière française . Pour illustrer cette biographie ,une fausse bichromie aux légères nuances de vert ou saumon a été réalisée avec soin . Les personnages sont reconnaissables et les autrices ajoutent parfois les noms au dessus des têtes . L'illustratrice Julia Bernhard met en avant les protagonistes à travers des cases épurées les situant au premier plan . Tout concourt vers une narration fluide au fil de la pensée évolutive de Simone de Beauvoir . On apprend , pas seulement sur elle , mais sur ce mode fonctionnement de la société d'époque , et on comprend mieux l'écho des pensées d'une telle femme , de nos jours avec un féminisme assumé et un mode de vie ayant bien changé , fort heureusement ! Cette grande dame a assurément posé les jalons de la liberté de la femme à disposer de son corps mais aussi de sa vie en général . Un autre atout de cette oeuvre repose sur la talent des auteures de ne pas tomber dans une critique acerbe des hommes au milieu du siècle dernier , tout en prônant un féminisme accru . A la place on lit les pensées et questions existentielles de Simone de Beauvoir , et on savoure . Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/simone-de-beauvoir?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. poseidon2

    Kengan omega tome 5 & 6

    Pffff c'est suite de Kengan Ashura n'en finit plus de surprendre ! En plus de nous livrer des combats épiques, elle complexifie encore l'histoire avec l'apparition de "La Vermine", le méchant que l'on a entre aperçu à la fin de la série précédente. Un méchant qui était déjà à l'œuvre, dans l'ombre dans la première série, et dont l'intervention permet de remettre en perspective des actions du tournoi Kengan... mais aussi permet la réapparition de personnages que l'on pensait perdu à jamais. Ajoutez à cela le début du tournoi contre Rengoku et vous aurez deux tomes passionnants avec une palme pour le 5 qui finit sur un cliffhanger de dingue. Encore !
  12. Titre de l'album : Kengan omega tome 5 & 6 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Daromeon Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Alors que les combattants commencent à se rassembler... la "vermine " sort de l'ombre dans laquelle elle était tapie... Un combat de qualité attend le jeune Ryûki Gaoh et Seishû Akoya, un combattant de top niveau ! Du côté de l'Association Kengan, on s'active pour recruter un à un des candidats pour la grande compétition contre le Rengoku. Tandis que Kôga affiche clairement des progrès grâce à son entraînement, une mystérieuse organisation surnommée "la Vermine" entre en contact avec Kazuo Yamashita... Critique : Pffff c'est suite de Kengan Ashura n'en finit plus de surprendre ! En plus de nous livrer des combats épiques, elle complexifie encore l'histoire avec l'apparition de "La Vermine", le méchant que l'on a entre aperçu à la fin de la série précédente. Un méchant qui était déjà à l'œuvre, dans l'ombre dans la première série, et dont l'intervention permet de remettre en perspective des actions du tournoi Kengan... mais aussi permet la réapparition de personnages que l'on pensait perdu à jamais. Ajoutez à cela le début du tournoi contre Rengoku et vous aurez deux tomes passionnants avec une palme pour le 5 qui finit sur un cliffhanger de dingue. Encore ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-omega-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. poseidon2

    Rebuild the world tome 7

    Pfff encore un tome qui va a 200 à l'heure. Presque trop vite. Un tome qui nous raconte la fin du conflit entre Akira et le pilleur d'artefact. Une fin de conflit qui montre qu'Akira à un caractère bien trempée, mais aussi que son égérie à des limites de pouvoirs. Des limites qui pourraient bien jouer des tours à Akira dans le prochain tome. Une série qui ne mollit pas et fonce droit vers son objectif. Reste à trouver lequel
  14. Titre de l'album : Rebuild the world tome 7 Scenariste de l'album : Nahuse Dessinateur de l'album : Kirihito Ayamura Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Akira est pris dans une embuscade et s'apprête à abattre son assaillant, lorsque Reina et Shiori arrivent sur les lieux. L'assaillant fait alors croire que notre héros a tenté de l'assassiner, ce qui crée un malentendu et met ce dernier dans une position délicate. Cependant, lorsque nos protagonistes s'y attendent le moins, l'antagoniste prend Reina en otage et ordonne à Shiori de tuer Akira pour que la jeune fille puisse avoir la vie sauve. S'ensuit alors un combat déchaîné entre les deux chasseurs... Mais le véritable ennemi essaie simplement de gagner du temps, car il n'agit pas seul... C'est compter sans la réactivité d'Akira qui réussit à l'abattre après de nombreux obstacles. Cependant, la mort du mystérieux antagoniste enclenche automatiquement le désir de vengeance de ses complices qui partent à la poursuite de notre héros avec un seul objectif : le tuer. Critique : Pfff encore un tome qui va a 200 à l'heure. Presque trop vite. Un tome qui nous raconte la fin du conflit entre Akira et le pilleur d'artefact. Une fin de conflit qui montre qu'Akira à un caractère bien trempée, mais aussi que son égérie à des limites de pouvoirs. Des limites qui pourraient bien jouer des tours à Akira dans le prochain tome. Une série qui ne mollit pas et fonce droit vers son objectif. Reste à trouver lequel Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rebuild-the-world-tome-7?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    Kengan omega tome 3 & 4

    Les tomes 3 et 4 sont souvent charnières dans une série, dépassant l'aspect "nouveauté" et laissant transparaitre si la série à les reins solides. Et bien autant vous dire qu'avec ce Kengan Omega je ne suis pas déçu. L'histoire ne nous refait pas un deuxième combat au sein de l'association Kengan mais nous présente un combat contre une association rivale. Et ces deux tomes nous permettent de mettre les pieds dans cette association en nous présentant une partie de ces combattants. Elle met surtout notre manager en tant que personnage central de notre histoire, là ou il était la caution humoristique de Kengan Ashura. Ajoutons à cela la montée en compétence rapide de notre jeunot de service ainsi que toujours plus de Fan service pour les amateurs de la première série et vous aurez deux tomes jouissifs pour tout fan de Kengan Ashura !
  16. Titre de l'album : Kengan omega tome 3 & 4 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Kôga Narushima a commencé son entraînement dans des salles où d'autres combattants se forment à l'art du catch et à la rudesse du MMA. Après avoir appris qu'un homme officiant pour le Rengoku se battra dans un Combat Kengan, décision est prise d'y assister pour étudier l'adversaire... Critique : Les tomes 3 et 4 sont souvent charnières dans une série, dépassant l'aspect "nouveauté" et laissant transparaitre si la série à les reins solides. Et bien autant vous dire qu'avec ce Kengan Omega je ne suis pas déçu. L'histoire ne nous refait pas un deuxième combat au sein de l'association Kengan mais nous présente un combat contre une association rivale. Et ces deux tomes nous permettent de mettre les pieds dans cette association en nous présentant une partie de ces combattants. Elle met surtout notre manager en tant que personnage central de notre histoire, là ou il était la caution humoristique de Kengan Ashura. Ajoutons à cela la montée en compétence rapide de notre jeunot de service ainsi que toujours plus de Fan service pour les amateurs de la première série et vous aurez deux tomes jouissifs pour tout fan de Kengan Ashura ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-omega-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. poseidon2

    Kengan omega tome 1 & 2

    Franchement, la fin de Kengan Ashura était si intense, avec une mort de Ohma qui aurait fait pleurer n'importe qui, que je n'étais vraiment pas très emballé en apprenant l'arrivée d'une suite. Comment succéder à Ohma ? Comment retrouver l'alchimie entre combat et humour que nous proposait le couple Ohma / Mr Yamashita ? Et bien je dois bien avouer que ces deux premiers tomes ont très rapidement balayé tous mes doutes en nous proposant un hybride parfait entre la suite direct et la nouvelle série. On retrouve avec énormément de plaisir tout nos personnages ayant participé aux combats ultimes, mais avec 2 ans de plus et des status qui ont changé. Le plus impressionnant et qui relance l'aspect rigolo du manga, c'est la position de Monsieur Yamashita dans la nouvelle organisation Kengan. On savoure chacune de ses interventions tout comme chacun des commentaires des autres sur ce petit bonhomme qui ne paye pas de mine. Mais plus qu'un hommage à la précédente série, ce Kengan Omega est bien une série à part entière avec un nouveau héros mais aussi un nouveau tournoi entre les combattants Kengan et une association de combat concurrente. De quoi voir aussi bien des nouveaux que des anciens ayant évolué... le tout dans l'ombre d'Ohma omniprésente. Une vraie réussite pour un super manga de combat qui fait honneur à la série mère !
  18. Titre de l'album : Kengan omega tome 1 & 2 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Deux ans ont passé depuis le Tournoi d'Extermination quand, sorti de nulle part, un homme vient frapper à la porte de la Société Yamashita. Il semble avoir eu vent des Combats Kengan, ces confrontations de combattants par lesquelles de puissantes firmes règlent leurs différends commerciaux... Si ces hommes se battent dans ces arènes illégales, c'est pour une seule et unique raison… devenir plus forts. Beaucoup plus forts qu'ils ne le sont !!! Critique : Franchement, la fin de Kengan Ashura était si intense, avec une mort de Ohma qui aurait fait pleurer n'importe qui, que je n'étais vraiment pas très emballé en apprenant l'arrivée d'une suite. Comment succéder à Ohma ? Comment retrouver l'alchimie entre combat et humour que nous proposait le couple Ohma / Mr Yamashita ? Et bien je dois bien avouer que ces deux premiers tomes ont très rapidement balayé tous mes doutes en nous proposant un hybride parfait entre la suite direct et la nouvelle série. On retrouve avec énormément de plaisir tout nos personnages ayant participé aux combats ultimes, mais avec 2 ans de plus et des status qui ont changé. Le plus impressionnant et qui relance l'aspect rigolo du manga, c'est la position de Monsieur Yamashita dans la nouvelle organisation Kengan. On savoure chacune de ses interventions tout comme chacun des commentaires des autres sur ce petit bonhomme qui ne paye pas de mine. Mais plus qu'un hommage à la précédente série, ce Kengan Omega est bien une série à part entière avec un nouveau héros mais aussi un nouveau tournoi entre les combattants Kengan et une association de combat concurrente. De quoi voir aussi bien des nouveaux que des anciens ayant évolué... le tout dans l'ombre d'Ohma omniprésente. Une vraie réussite pour un super manga de combat qui fait honneur à la série mère ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-omega-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Titre de l'album : The breaker - new waves tome 5 - 6 Scenariste de l'album : Hyeong-jun Park Dessinateur de l'album : Geuk-jin Jeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Guérison et bataille imminente ! C'est de plus en plus compliqué physiquement pour Shinwoo de tenir le coup. Après avoir survécu à un nouvel assaut des S.U.C., il entame un traitement pour retrouver son danjeon. Affaibli, il retourne malgré tout au lycée, l'occasion rêvée pour les S.U.C. de tenter une nouvelle fois de se débarrasser de lui. Mais Shinwoo et Séra ont élaboré un plan avec des murims alliés. Une nouvelle bataille débute au sein même du lycée Guryong ! Critique : Bon alors il a fallu 2-3 tomes de The Breaker New Waves pour revenir au niveau de la première série mais ça y est ! Notre héros prend enfant une dimension intéressante, que ce soit en termes de puissance qu'en termes d’influence sur l'ensemble du Nurim. Plus que des combats, ce manga marque le retour sur le devant de la scène de personnages important de la première série et nous lance vers une histoire qui va dépasser la simple guerre des clans. C'est dense, c'est tendu, c'est stressant, c'est super bien dessiné, c'est le retour du grand the Breaker ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-breaker-new-waves-ultimate-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. Bon alors il a fallu 2-3 tomes de The Breaker New Waves pour revenir au niveau de la première série mais ça y est ! Notre héros prend enfant une dimension intéressante, que ce soit en termes de puissance qu'en termes d’influence sur l'ensemble du Nurim. Plus que des combats, ce manga marque le retour sur le devant de la scène de personnages important de la première série et nous lance vers une histoire qui va dépasser la simple guerre des clans. C'est dense, c'est tendu, c'est stressant, c'est super bien dessiné, c'est le retour du grand the Breaker !
  21. Titre de l'album : Kengan ashura t21-22 Scenariste de l'album : Yabako Sandrovich Dessinateur de l'album : Daromeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : UNE TECHNIQUE, ÇA SERT À VAINCRE PLUS FORT QUE SOI, CEST TOUT. [La Zone d'occupation illégale]. Constituée d'anciens villages du Kantô tombés les uns à la suite des autres dans l'anarchie entre la fin du shogunat des Tokugawa et le début de l'ère Meiji (milieu du XIX siècle), cette zone a été délaissée par les autorités. Aujourd'hui, le crime et le vice y sont monnaie courante. On l'appelle communément l'Intérieur. ASSEZ DE PRÉLIMINAIRES. JE VAIS TE LA METTRE BIEN PROFOND !! [Boss Burger]. Fondée la 47° année de l'ère Shôwa (1972), cette chaîne de burgers est la toute première de l'archipel. Elle a développé des recettes spécialement adaptées aux goûts des Japonais et est aujourd'hui la 2e plus importante du pays en nombre de franchises. Elle a récemment pris d'assaut le royaume du burger en s'installant aux États-Unis. Critique : Les quarts de finals vont bon train avec toujours plus de surprises sur les vainqueurs. Mais ce qui est vraiment bon dans ces deux tomes, c'est qu'on met en parenthèses ces quarts de finals pour mettre en avant la machination de Tokyo Eletric pour prendre le pouvoir, sans même passer par la victoire du tournoi Kengan. On se retrouve avec un tome 22 complètement dédié à la machination et aux façons dont les autres essayent de la contrer. Cela change un petit peu et permet de bien mettre en avant que le combat est autant en coulisse que dans l'arène du tournoi Kengan et que nos patrons d'entreprises sont bien au courant que les autres vont leur tendre des pièges et qu'aucun d'eux n'est dupe. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kengan-ashura-tome-21?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. poseidon2

    Kengan ashura t21-22

    Les quarts de finals vont bon train avec toujours plus de surprises sur les vainqueurs. Mais ce qui est vraiment bon dans ces deux tomes, c'est qu'on met en parenthèses ces quarts de finals pour mettre en avant la machination de Tokyo Eletric pour prendre le pouvoir, sans même passer par la victoire du tournoi Kengan. On se retrouve avec un tome 22 complètement dédié à la machination et aux façons dont les autres essayent de la contrer. Cela change un petit peu et permet de bien mettre en avant que le combat est autant en coulisse que dans l'arène du tournoi Kengan et que nos patrons d'entreprises sont bien au courant que les autres vont leur tendre des pièges et qu'aucun d'eux n'est dupe.
  23. poseidon2

    Rages t1

    Titre de l'album : Rages t1 Scenariste de l'album : Tome Dessinateur de l'album : Dan Coloriste : Dan Editeur de l'album : Kennes Note : Résumé de l'album : Dans ce pays imaginaire (mais l'est-il tant que cela ?) peuplé exclusivement d'animaux, tout oppose le Nord et le Sud jadis en guerre et désormais séparés par un mur infranchissable : Le Rideau de Titane. D'un côté, la dictature, les persécutions ; de l'autre, ce qui apparaît comme la Liberté, la Terre promise. Dans cette amère fable politique, Saakhi et Jin, un couple de pandas, cherchent à se réunir. Mais le monde futuriste d'An-Ahm n'est pas le paradis espéré. La révolution éclate et le destin les porte bientôt à la tête de camps mortellement opposés. Critique : Les BD anthropomorphes sont à la mode. Entre 5 terres ou sa majesté des ours, on est servi. Alors pour qu'une petite maison d'édition se lance dans le genre, il faut qu'il y ait quelque chose de différent. Et bien radicalement oui ! Car Rages c'est globalement une adaptation de Suiciders (Urban Comics) en mode anthropomorphe. Enfin un mix entre Suiciders et Gladiator. Je cite particulièrement ce film car un des scènes dans l'arène est clairement un hommage/source d'inspiration. Et donc cela change des récits anthropomorphes habituellement cantonné à des périodes passés. Là on est dans de l'anticipation pure. Les dessins de Dan font mouches même si les grandes cases donnent un peu une impression de vide sur certains décors. Ils font mouches par le rendu dynamique des combats mais aussi par l'attention toute particulière apportée aux visages. L’adaptation animaux/Anticipation est bien faite avec juste ce qu'il faut d'équipement high tech mais pas une transformation complète pour laisser place au caractère de chaque animal. Si l'histoire n'est pas, pour le moment, super innovante, le twist de fin est bien amené (même si un peu prévisible) et nous promet un second tome encore plus intense et surement plus surprenant. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rages-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. poseidon2

    Rages t1

    Les BD anthropomorphes sont à la mode. Entre 5 terres ou sa majesté des ours, on est servi. Alors pour qu'une petite maison d'édition se lance dans le genre, il faut qu'il y ait quelque chose de différent. Et bien radicalement oui ! Car Rages c'est globalement une adaptation de Suiciders (Urban Comics) en mode anthropomorphe. Enfin un mix entre Suiciders et Gladiator. Je cite particulièrement ce film car un des scènes dans l'arène est clairement un hommage/source d'inspiration. Et donc cela change des récits anthropomorphes habituellement cantonné à des périodes passés. Là on est dans de l'anticipation pure. Les dessins de Dan font mouches même si les grandes cases donnent un peu une impression de vide sur certains décors. Ils font mouches par le rendu dynamique des combats mais aussi par l'attention toute particulière apportée aux visages. L’adaptation animaux/Anticipation est bien faite avec juste ce qu'il faut d'équipement high tech mais pas une transformation complète pour laisser place au caractère de chaque animal. Si l'histoire n'est pas, pour le moment, super innovante, le twist de fin est bien amené (même si un peu prévisible) et nous promet un second tome encore plus intense et surement plus surprenant.
×
×
  • Créer...