Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'comic'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


142 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Batman Death Metal T3

    Troisième et avant dernier tome du giga crossover Death Metal et sans surprise un tome de transition. Un tome qui nous prépare donc à la grosse bataille finale qui aura lieux dans le prochain tome. Ce tome nous fait donc nous poser plus de question qu'il n'apporte de réponses. Il nous fait surtout nous poser la question d'un hypothétique retour en arrière..... via le Death Metal justement. Mais ne nous gâchons pas la "surprise". En attendant Snyder nous propose des aventures de seconds couteaux plutôt rafraichissantes. Un lien aussi avec la ligue de justice Sombre intéressant via Chimp et pleins de petits trucs sympathiques. Heureusement pour ce tome trois on est surtout toujours portés par le dessin de Greg Capullo et par le personne du Roi Robin, vrai trublion intéressant de ce cross over. Il ne manque donc plus que la conclusion qui arrive dans un mois !
  2. Titre de l'album : Batman Death Metal T3 Scenariste de l'album : Scott Snyder / James Tynion IV Dessinateur de l'album : Greg Capullo Coloriste : Collectif Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Projetés au milieu des Crises qui ont maintes fois refondé leur Multivers, les héros de la Trinité, Batman, Superman et Wonder Woman ont trouvé un allié inattendu en la personne de Superboy-Prime. Mais cet ajout de poids leur permettra-t-il de renverser le Batman qui rit devenu omnipotent ? De son côté, la Ligue de Justice se reforme, commandée par Nightwing ! Critique : Troisième et avant dernier tome du giga crossover Death Metal et sans surprise un tome de transition. Un tome qui nous prépare donc à la grosse bataille finale qui aura lieux dans le prochain tome. Ce tome nous fait donc nous poser plus de question qu'il n'apporte de réponses. Il nous fait surtout nous poser la question d'un hypothétique retour en arrière..... via le Death Metal justement. Mais ne nous gâchons pas la "surprise". En attendant Snyder nous propose des aventures de seconds couteaux plutôt rafraichissantes. Un lien aussi avec la ligue de justice Sombre intéressant via Chimp et pleins de petits trucs sympathiques. Heureusement pour ce tome trois on est surtout toujours portés par le dessin de Greg Capullo et par le personne du Roi Robin, vrai trublion intéressant de ce cross over. Il ne manque donc plus que la conclusion qui arrive dans un mois ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-death-metal-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Titre de l'album : Le dernier des dieux T1 Scenariste de l'album : Phillip Kennedy Johnson Dessinateur de l'album : Riccardo Federici Coloriste : Riccardo Federici Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : La légende disait la chute du Dieu du vide. La légende chantait la victoire des Traquedieux. La légende proclamait la libération de Cain Anuun. Mais bien rares sont les légendes à dévoiler toute la vérité. Critique : C'est assez rigolo les modes .Celle du moment outre atlantique est d'enrichir les univers des comics non super héroïque par du contenu supplémentaire. Faire plus qu'une bande dessinée. Créer un univers complet avec des mythes, des légendes, des chansons et des histoires qui ne font pas partie de la trame principale du récit. Quelque chose que l'on voit de plus en plus dans le loisir. Beaucoup dans les jeux de société par exemple. Et c'est le grand attrait de ce "Dernier des dieux". En effet entre chaque chapitre notre auteur nous livre des récits du passé qui permettre de bien remettre en perspective les liens entre les différents protagonistes. Et heureusement qu'il y a ces récits car la trame principale est-elle une grande aventure qui va à 200 à l'heure et ne peux que laisser imaginer toute cette histoire. Enfin pas une grande aventure. Deux entremêlées .... À 30 ans d'écarts. Le scenario de cette trame est bien pensé avec un parallèle de 30 ans entre deux équipes qui font le "même chemin" mais pas forcément avec les mêmes ambitions. Pour les fans de fantaisy l'histoire ne sera pas forcement du jamais vu mais le traitement des deux époques est intéressant. Graphiquement parlant c'est très sympa même si, au vu de la couverture, je m'attendais à mieux. Le niveau de détails (surtout des visages) est assez moyen et n'atteint pas le trait qu'on a pu voir dans "Une histoire de voleur et de trolls" par exemple. Ça reste très correct mais pas non plus du niveau d'un Alex Ross comme la couverture pouvait le laisser penser. Un album pour lequel il faut doc bien prendre le temps de lire les textes annexes de peur de trouver l'ensemble un peu trop rapide. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-dernier-des-dieux-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. poseidon2

    Death metal, megadeth edition T1

    Hop hop. Bon pas de note sur celui car c'est un pur objet collector pour les fans. En effet cette histoire est "juste" le volume un de Death Metal que l'on a deja lu. Mais vraiment. La seule difference c'est la couverture exclusive ainsi que l'intro du leader du groupe. Pour le reste, on a exactement la version de base de l'histoire. A quoi cette édition sert elle me direz vous ? Et bien comme on dit souvent : si ca ne sert à rien c'est que c'est indispensable. C'est un objet de collection. Un tirage mensuel des 7 numéros de death metal avec 7 couvertures uniques portant sur 7 groupes de métal dont une couverture à venir de matthieu Lauffrey lui meme. Bref je vous laisserais jugez de l'intérêt de ce genre d'objet collector. Moi ma tendance completiste me ferait pencher pour le : c'est indispensable A vous de voir
  5. Titre de l'album : Death metal, megadeth edition T1 Scenariste de l'album : Scott Snyder Dessinateur de l'album : Greg Capullo Coloriste : Collectif Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever. Critique : Hop hop. Bon pas de note sur celui car c'est un pur objet collector pour les fans. En effet cette histoire est "juste" le volume un de Death Metal que l'on a deja lu. Mais vraiment. La seule difference c'est la couverture exclusive ainsi que l'intro du leader du groupe. Pour le reste, on a exactement la version de base de l'histoire. A quoi cette édition sert elle me direz vous ? Et bien comme on dit souvent : si ca ne sert à rien c'est que c'est indispensable. C'est un objet de collection. Un tirage mensuel des 7 numéros de death metal avec 7 couvertures uniques portant sur 7 groupes de métal dont une couverture à venir de matthieu Lauffrey lui meme. Bref je vous laisserais jugez de l'intérêt de ce genre d'objet collector. Moi ma tendance completiste me ferait pencher pour le : c'est indispensable A vous de voir Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-death-metal-edition-speciale-megadeth-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Teen Titans - beast boy

    Le retour de l'équipe de Teen Titan Raven paru l'année dernière chez Urban Link avec cette fois Beast Boy en tant que personnage principale, avant un tome commun de "rencontre" entre les deux personnages. ET pas de surprise sur ce tome 2. On est dans la droite ligne du tome précèdent avec une histoire vraiment tourné vers un publique ado. Mais j'ai quand même trouvé ce beast boy un peu plus intéressant que le Raven. Mais ça tient surement juste au personnage de Beast Boy qui est vachement plus dynamique. On reste dans un univers scolaire avec des ados avec des problèmes d'ados américains de lycées américains. Ce qui explique le succès aux US. Pour un Français je pense que cette série Teen Titans prendra plus de corps avec le prochain tome qui verra se rejoindre les deux héros pour partir dans des aventures en dehors de leur lycée. Cela reste une bonne lecture pour ado ou apparait quand même Wade Wilson !
  7. Titre de l'album : Teen Titans - beast boy Scenariste de l'album : Kami Garcia Dessinateur de l'album : Gabriel Picolo Coloriste : Gabriel Picolo Editeur de l'album : Urban Link Note : Résumé de l'album : Garfield Logan est en terminal. C'est sa dernière année de lycée, et il est bien loin d'avoir rempli les objectifs qu'il s'était fixé. Les régimes protéinés l'ont à peine remplumé de quelques kilos, sa croissance est au point mort et sa voix n'a toujours pas mué. En bref, Gar complexe. Tous les autres étudiants semblent avoir trouvé leur place, ont l'air de savoir avec précision ce qu'ils aiment, ce qu'ils veulent et surtout ce qu'ils sont mais, à dix-sept ans, Gar est encore bien loin de tout ça. Il est celui que personne ne remarque, et son crush, Alana, ne fait pas exception. Ses amis, Stella et Tank, ont du mal à comprendre ses obsessions et cette volonté tenace de devenir le prochain M. Populaire. Á trop se soucier du regard des autres, ne risque-t-il pas de se perdre en chemin ? Critique : Le retour de l'équipe de Teen Titan Raven paru l'année dernière chez Urban Link avec cette fois Beast Boy en tant que personnage principale, avant un tome commun de "rencontre" entre les deux personnages. ET pas de surprise sur ce tome 2. On est dans la droite ligne du tome précèdent avec une histoire vraiment tourné vers un publique ado. Mais j'ai quand même trouvé ce beast boy un peu plus intéressant que le Raven. Mais ça tient surement juste au personnage de Beast Boy qui est vachement plus dynamique. On reste dans un univers scolaire avec des ados avec des problèmes d'ados américains de lycées américains. Ce qui explique le succès aux US. Pour un Français je pense que cette série Teen Titans prendra plus de corps avec le prochain tome qui verra se rejoindre les deux héros pour partir dans des aventures en dehors de leur lycée. Cela reste une bonne lecture pour ado ou apparait quand même Wade Wilson ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/teen-titans-beast-boy?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. Titre de l'album : Participatif : Le savoir faire de Mignola en Blue ray Scenariste de l'album : Mignola Dessinateur de l'album : Mignola Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Mike Mignola est tous sauf le dernier de dessinateur. Son savoir faire est reconnu de part le monde. Et va maintenant être possible de vraiment savoir commet il fait ! Disponible malheureusement uniquement en Version Anglaise sous titrée Critique : Fan de Mignola (@Alx23 tu est la ?) je viens de tomber sur un pièce pour vous : une campagne kickstarter de financement participatif pour vous procurez le blue ray reportage sur le travail de réalisation du maitre. Sur plus de 3h (minimum) de films, reportage, et démonstration, vous assisterez à la création de main du maitre des comics indépendant. Alors certes ce n'est pas donné avec 60$ plus frais de ports pour le double blue ray. Mais comme dans chaque kickstarter, la campagne marche bien et des goodies et heures supplémentaires viennent amoindrir la douloureuse. Et avoir son non sur un DV d'Hellboy ca n'a pas de prix non ? Ca se passe la : et dure encore 9 jours ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.kickstarter.com/projects/jimdemonakos/hellboys-creator-mike-mignola-a-documentary-film/description Voir la totalité de enregistrement
  9. poseidon2

    Joker war T2

    A la fin de la lecture de ce tome 2 de Joker War j'ai une question : pourquoi attend-t-on un tome 3 ? Sincèrement ce tome deux clôture de bien belle façon une aventure standard de notre batou favoris. Une bien belle aventure portée par un vrai joker. UN joker dont la folie emporte tout et tout le monde. Une aventure ou Batman doit encore une fois affronter ses démons, nouveaux comme anciens, pour parvenir à se retrouver. Une bonne fin pour une vraie histoire de Batman. Une histoire pour un enquêteur tout comme une histoire contre un de ces méchants historiques. Une histoire qui se finie et une histoire qui, si elle ne résout pas tout, nous ramène à un récit centré sur Batman quasi uniquement. Un récit centré sur l'homme et sa ville. Du pur Batman avec des dessins vraiment sympa et des personnages secondaire intéressant à l'image d'une Harley Quinn qui sert à autre chose que faire la pimbêche de service. Bref tout ce que j'aime et qui tranche des super gros cross over dans lequel Batman était mêlé. A voir si j'essayerais le T3 par contre de peur que la prolongation ne vaille pas le coup. PS: A noter l'introduction d'un personnage intéressant, en mode Punisher.
  10. poseidon2

    Joker war T2

    Titre de l'album : Joker war T2 Scenariste de l'album : James Tynion IV Dessinateur de l'album : Jorge Jiménez / Guillem March Coloriste : Jorge Jiménez / Guillem March Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Après avoir affronté le Designer, Batman réalise que son ennemi de toujours, le Joker, tirait en réalité les ficelles des événements récents. Le Clown prince du crime a, de son côté, trouvé une nouvelle compagne, Punchline, qui ne tarde pas à s'opposer à son ancienne conquête, Harley Quinn ! La ville de Gotham sombre dans le chaos tandis la vie de Bruce Wayne, privé de sa fortune, se trouve à jamais bouleversée ! Critique : A la fin de la lecture de ce tome 2 de Joker War j'ai une question : pourquoi attend-t-on un tome 3 ? Sincèrement ce tome deux clôture de bien belle façon une aventure standard de notre batou favoris. Une bien belle aventure portée par un vrai joker. UN joker dont la folie emporte tout et tout le monde. Une aventure ou Batman doit encore une fois affronter ses démons, nouveaux comme anciens, pour parvenir à se retrouver. Une bonne fin pour une vraie histoire de Batman. Une histoire pour un enquêteur tout comme une histoire contre un de ces méchants historiques. Une histoire qui se finie et une histoire qui, si elle ne résout pas tout, nous ramène à un récit centré sur Batman quasi uniquement. Un récit centré sur l'homme et sa ville. Du pur Batman avec des dessins vraiment sympa et des personnages secondaire intéressant à l'image d'une Harley Quinn qui sert à autre chose que faire la pimbêche de service. Bref tout ce que j'aime et qui tranche des super gros cross over dans lequel Batman était mêlé. A voir si j'essayerais le T3 par contre de peur que la prolongation ne vaille pas le coup. PS: A noter l'introduction d'un personnage intéressant, en mode Punisher. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-joker-war-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Fan de Mignola (@Alx23 tu est la ?) je viens de tomber sur un pièce pour vous : une campagne kickstarter de financement participatif pour vous procurez le blue ray reportage sur le travail de réalisation du maitre. Sur plus de 3h (minimum) de films, reportage, et démonstration, vous assisterez à la création de main du maitre des comics indépendant. Alors certes ce n'est pas donné avec 60$ plus frais de ports pour le double blue ray. Mais comme dans chaque kickstarter, la campagne marche bien et des goodies et heures supplémentaires viennent amoindrir la douloureuse. Et avoir son non sur un DV d'Hellboy ca n'a pas de prix non ? Ca se passe la : et dure encore 9 jours !
  12. poseidon2

    East of West T9

    Titre de l'album : East of West T9 Scenariste de l'album : Jonathan Hickman Dessinateur de l'album : Nick Dragotta Coloriste : Nick Dragotta Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Loup est devenu la Parole incarnée et dirige désormais la Nation Infinie. L'Union est tombée sous les coups de la révolution de son peuple, le Royaume et la Confédération affutent leurs lames et la République Populaire marche vers la guerre. Alors que Mort continue son périple avec Babylone, son fils enfin retrouvé, les trois autres Cavaliers les traquent. L'heure de l'Apocalypse approche. Critique : Rhhaa ça faisait un moment qu'on l'attendait celui-là. Et en plus c'est l'avant dernier ! On l'a attendu quasiment aussi longtemps que l'équivalent chez Deadly Class. Mais si Deadly Class était un poil en dessous du reste de la série, celui-là est XXL !! Enfin comme le précèdent quoi. Comme toute la série en fait. Mais celui-là est particulièrement bon car il fait monter la mayonnaise comme rarement un autre n'a réussi à le faire. On prépare le dixième et dernier tome qui va être une apothéose. Entre résumé bien agencé, révélation sur les quelques interrogations qu'il restait et entretient de quelques mystères, ce tome 9 est délicieux. Les 3 cavaliers de l’apocalypse sont omniprésents, la tension est à son comble et la fin du monde n’a jamais été aussi proche. Graphiquement toujours aussi superbe ce tome 9 dirige East of West vers le panthéon des comics fantastiques ! Et ce n'est pas peu dire... Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/east-of-west-tome-9?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. poseidon2

    East of West T9

    Rhhaa ça faisait un moment qu'on l'attendait celui-là. Et en plus c'est l'avant dernier ! On l'a attendu quasiment aussi longtemps que l'équivalent chez Deadly Class. Mais si Deadly Class était un poil en dessous du reste de la série, celui-là est XXL !! Enfin comme le précèdent quoi. Comme toute la série en fait. Mais celui-là est particulièrement bon car il fait monter la mayonnaise comme rarement un autre n'a réussi à le faire. On prépare le dixième et dernier tome qui va être une apothéose. Entre résumé bien agencé, révélation sur les quelques interrogations qu'il restait et entretient de quelques mystères, ce tome 9 est délicieux. Les 3 cavaliers de l’apocalypse sont omniprésents, la tension est à son comble et la fin du monde n’a jamais été aussi proche. Graphiquement toujours aussi superbe ce tome 9 dirige East of West vers le panthéon des comics fantastiques ! Et ce n'est pas peu dire...
  14. poseidon2

    Le dernier des dieux T1

    C'est assez rigolo les modes .Celle du moment outre atlantique est d'enrichir les univers des comics non super héroïque par du contenu supplémentaire. Faire plus qu'une bande dessinée. Créer un univers complet avec des mythes, des légendes, des chansons et des histoires qui ne font pas partie de la trame principale du récit. Quelque chose que l'on voit de plus en plus dans le loisir. Beaucoup dans les jeux de société par exemple. Et c'est le grand attrait de ce "Dernier des dieux". En effet entre chaque chapitre notre auteur nous livre des récits du passé qui permettre de bien remettre en perspective les liens entre les différents protagonistes. Et heureusement qu'il y a ces récits car la trame principale est-elle une grande aventure qui va à 200 à l'heure et ne peux que laisser imaginer toute cette histoire. Enfin pas une grande aventure. Deux entremêlées .... À 30 ans d'écarts. Le scenario de cette trame est bien pensé avec un parallèle de 30 ans entre deux équipes qui font le "même chemin" mais pas forcément avec les mêmes ambitions. Pour les fans de fantaisy l'histoire ne sera pas forcement du jamais vu mais le traitement des deux époques est intéressant. Graphiquement parlant c'est très sympa même si, au vu de la couverture, je m'attendais à mieux. Le niveau de détails (surtout des visages) est assez moyen et n'atteint pas le trait qu'on a pu voir dans "Une histoire de voleur et de trolls" par exemple. Ça reste très correct mais pas non plus du niveau d'un Alex Ross comme la couverture pouvait le laisser penser. Un album pour lequel il faut doc bien prendre le temps de lire les textes annexes de peur de trouver l'ensemble un peu trop rapide.
  15. Titre de l'album : Something is killing the children t1 Scenariste de l'album : James Tyrion IV Dessinateur de l'album : Werther Dell'Edera Coloriste : Werther Dell'Edera Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes ont depuis longtemps préférer occulter. Critique : Rhaaaa j’hésite encore. J’hésite encore à mettre un coup de cœur à ce tome 1. Mais après on me dit que je suis trop gentil.... J’hésite surtout parce que cet album m'a passionné dans un genre qui plus celui, chez nous, de @alx23. En effet moi les thrillers horrifiques ont souvent tendance à me mettre mal à l'aise. Mais la.... pfff. On sent rapidement que James Tyrion IV, habitué aux comics de super héros, prend un vrai plaisir sur cette histoire et la maîtrise sur le bout des doigts. La montée en puissance de l'histoire est juste géniale. Du début cash, à l'arrivée de l'étrange tueuse en passant par les policier et adultes dépassés et les familles des victimes au fond du trou donc prêtes à tout et n'importe quoi... on a tout ce qu'il faut pour faire de cette histoire une de celles que l'on ne peut pas lâcher. Le genre d'histoire qu'on lirait en marchant pour avoir la suite le plus vite possible. Niveau dessin, Werther Dell'Edera fait un travail très sympa avec surtout une bonne gestion des couleurs avec des parties flashy du plus bel effet car étant placés judicieusement. En gros un volume qui est, pour l'instant, le seul tome de série d'angoisse pour lequel j'attends le tome avec impatience ! Un volume qui prouve une fois encore que le niveau de la collection Urban Link est vraiment très haut..... vivement le prochain avec rien de moins que Batman jeune.... celui qu'on croise dans l'excellent Catwoman under the moon.... mon coup de cœur du confinement.... je vais encore devoir être trop gentil moi. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/something-is-killing-the-children-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. poseidon2

    Nomen Omen T2

    Ca y est l'intro et finie. Becky a fini son "coming out" de magicienne et accepté son état. Elle est donc maintenant dans une phase d'apprentissage dans le but de se venger de celui qui lui a "prit son cœur". Apres une introduction un peu complexe et pleine de nouveautés, ce deuxième tome nous amène à un autre niveau avec des combats et de la magie de haut vol. Et cela permet de laisser libre court à la maestria de Jacopo Camagni. La gestion des couleurs est encore un fois assez magique. Les niveaux de gris laissent, en fonction de la montée en puissance des pouvoirs de Becky, à un feu d'artifice de couleur. Graphiquement c'est somptueux ! Scénaristiquement ce n'est pas en reste avec une vraie bonne histoire de vengeance et de magie. Une histoire qui est peut être un petit peu compliqué et qui gagnera en profondeur lors d'une relecture ou encore mieux avec plus de connaissance des légendes celtiques. Un bon comics dont le final (enfin je pense) promet d'être une explosion graphique et une vraie guerre. Go Becky Go !!!
  17. poseidon2

    Nomen Omen T2

    Titre de l'album : Nomen Omen T2 Scenariste de l'album : Marco Bucci Dessinateur de l'album : Jacopo Camagni Coloriste : Jacopo Camagni Editeur de l'album : Panini Note : Résumé de l'album : Becky Kumar a libéré la magie dans Manhattan et désormais, tout le monde peut entrapercevoir l'univers de sorcellerie qui se cache derrière la réalité. Est-ce la fin du plus grand secret ? Et le Roi affronte la Sorcière dans un face-à-face explosif ! Critique : Ca y est l'intro et finie. Becky a fini son "coming out" de magicienne et accepté son état. Elle est donc maintenant dans une phase d'apprentissage dans le but de se venger de celui qui lui a "prit son cœur". Apres une introduction un peu complexe et pleine de nouveautés, ce deuxième tome nous amène à un autre niveau avec des combats et de la magie de haut vol. Et cela permet de laisser libre court à la maestria de Jacopo Camagni. La gestion des couleurs est encore un fois assez magique. Les niveaux de gris laissent, en fonction de la montée en puissance des pouvoirs de Becky, à un feu d'artifice de couleur. Graphiquement c'est somptueux ! Scénaristiquement ce n'est pas en reste avec une vraie bonne histoire de vengeance et de magie. Une histoire qui est peut être un petit peu compliqué et qui gagnera en profondeur lors d'une relecture ou encore mieux avec plus de connaissance des légendes celtiques. Un bon comics dont le final (enfin je pense) promet d'être une explosion graphique et une vraie guerre. Go Becky Go !!! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/nomen-omen-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Titre de l'album : Batman : Joker War T1 Scenariste de l'album : James Tynion IV Dessinateur de l'album : Collectif Coloriste : Collectif Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : À présent que la ville de Gotham est libérée du joug de Bane, Batman et Catwoman ont décidé de s'associer pour rendre la justice dans la ville déchue. Mais une affaire ancienne qui a impliqué la féline cambrioleuse et les plus grands ennemis du Chevalier Noir menace de refaire surface quand le Designer, un super-vilain oublié, fait sa réapparition. Selina va devoir faire un choix entre ses anciennes et ses nouvelles relations. Critique : Tom King est parti, vive James Tynion IV ! Et vive Batman. Vive Le detective. C'est ca surtout qui ressort de ce premier tome avec James Tynion IV aux manettes. J'ai eu l'impression de retrouver un Batman "l'ancienne". Ici pas de fin de monde, pas de multivers, pas de Joker qui rit, pas de magie noir, pas de bat family innombrable... Non juste une bonne vieille conspiration contre Batou. Alors certes une vraie grosse conspiration qui va jusqu'à vouloir prendre tout l'argent de Bruce Wayne. Mais une conspiration intelligente, une histoire "crédible" et des rebondissement pas trop prévus à l'avance. Un vrai Batman. Un Batman en plein doute supportée uniquement par une belle Catwoman. Pas besoin de connaissance autre que savoir qui sont : Le Joker, Le sphinx, le Pingouin et Catwoman. Pour le reste il suffit de se laisser porter par l'histoire. Histoire qui finira dans le prochain tome qui s'annonce excellent apres la belle introduction que l'on vient de finir. Du DC simple comme ca et superbement bien illustré, j'en re-demande ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-joker-war-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. poseidon2

    Batman Arkham : Double -face

    Urban comics continue de "combler" des trous de sorties avec recueil sur des lieux ou des personnes. Ici on parle de Double face. Mais vraiment de double face. Par là j'entends que l'histoire est centrée sur le "méchant" et non sur Batman qui est particulièrement absent. Et c'est une vraie bonne idée car cela nous montre un coté double face bien poussé comme on l'a rarement vu. Cela permet à ceux qui n'ont pas lu tous les "comic detective" et les mensuels de Batman d'avoir les histoires qu'ils n'ont pas lu. Par contre cela signifie des histoires courtes et donc pas foncement indispensables. Sur ce Double face il y a la moitié des histoires qui sont vraiment sympas, et la moitié bouche trous. Je vous laisserais donc vous faire votre avis sur le besoin que peut avoir ce recueil et cela sera vraiment en fonction de votre intérêt pour le personnage de double-face.
  20. Titre de l'album : Batman Arkham : Double -face Scenariste de l'album : Collectif Dessinateur de l'album : Collectif Coloriste : Collectif Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Autrefois procureur au physique avenant et à la carrière prestigieuse, Harvey Dent est désormais un être défiguré, fou et dangereux, utilisant une pièce à la face rayée pour influencer ses choix et sa carrière criminelle. Pour Batman, il est l'un des pires échecs de sa carrière : un allié passé du côté obscur. Il est aussi un avertissement : combien de temps le Chevalier Noir pourra-t-il tenir face à une société résolument corrompue ? Critique : Urban comics continue de "combler" des trous de sorties avec recueil sur des lieux ou des personnes. Ici on parle de Double face. Mais vraiment de double face. Par là j'entends que l'histoire est centrée sur le "méchant" et non sur Batman qui est particulièrement absent. Et c'est une vraie bonne idée car cela nous montre un coté double face bien poussé comme on l'a rarement vu. Cela permet à ceux qui n'ont pas lu tous les "comic detective" et les mensuels de Batman d'avoir les histoires qu'ils n'ont pas lu. Par contre cela signifie des histoires courtes et donc pas foncement indispensables. Sur ce Double face il y a la moitié des histoires qui sont vraiment sympas, et la moitié bouche trous. Je vous laisserais donc vous faire votre avis sur le besoin que peut avoir ce recueil et cela sera vraiment en fonction de votre intérêt pour le personnage de double-face. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-arkham-double-face?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Titre de l'album : Undiscovered country Tome 1 Scenariste de l'album : Charles Soule et Scott Snyder Dessinateur de l'album : Giuseppe Camuncoli Coloriste : Matt Wilson Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Les USA sont devenues une terre mystérieuse et surtout dangereuse après s'être armée puis fermée au reste du monde, sans aucune explication, il y a plus de trente ans. Lorsqu'une équipe à la recherche d'un remède contre une pandémie mondiale franchit les frontières américaines, elle se retrouve rapidement acculée afin de lutter pour sa survie sur ce continent dorénavant perdu, étrange et mortel ! Les droits cinéma de cette nouvelle série signée Scott Snyder (Batman), Charles Soule (Daredevil, Dark Vador) et Giuseppe Camuncoli (Star Wars; Spider-Man, Green Valley) ont été acquis par New Republic Pictures. Critique : Undiscovered country est un titre attendu par les lecteurs de comics comme les deux scénaristes et le dessinateur sont très réputés dans l'univers des comics aux Etats-Unis. Scott Synder s'est construit une carrière solide de scénariste sur Batman ou American vampire. Charles Soules a scénarisé plusieurs Wolevrine et Star wars. Quant à Giuseppe Camuncoli, on ne compte plus ses nombreux projets sur des super-héros de chez Marvel ou DC. Snyder et Soules nous livrent une histoire de science-fiction avec une partie importante pour le fantastique. En effet, les Etats-Unis vivent depuis une trentaine d'année en autarcie derrière un mur, sans donner de nouvelles. Pendant ce temps dans le reste du monde, un virus décime toute la population. Une invitation inattendue va mettre en place une expédition pour visiter les Etats-Unis. Le scénario est intriguant et laisse beaucoup de possibilités pour la suite. Les six premiers chapitres nous délivrent un bon aperçu de l'histoire avec une ambiance à la Mad Max avec des animaux en pleine mutation et des groupuscules guerriers. On pourra reprocher un peu les nombreux dialogues avant et durant toutes les scènes d'action même si cela s'explique pour la compréhension de cette étrange histoire. La partie graphique est magnifique, il faut reconnaitre de Giuseppe Camuncoli dessine très bien ce monde fantastique. L'album se termine sur toutes les couvertures alternatives réalisées par d'autres dessinateurs. On peut reconnaitre que cette série est originale et efficace avec un premier tome porté sur l'action. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/undiscovered-country-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. poseidon2

    Deadly class t9

    A lala j'étais chaud bouillant !! Deadly class est une des séries les plus innovantes des comics américains. Sans filtre, sans humour facile, réfléchie et dure comme peut l’être le monde. J'attendais donc cette suite avec une impatience que je pensais avoir disparu à force de lire de BD toute l'année. Et... je suis mi-figue mi-raisin comme dit l'adage : En effet ce tome est nécessaire pour nous emmener vers la fin de l'histoire. Nécessaire et cohérent.... mais en l'ayant lu tout seul sans avoir relu le précédent, il y a un quelque chose de "trop". L’intervention de la "fratrie" de Petra est un poil too much. Et encore en réfléchissant ce qui se passe dans ce tome est un mal nécessaire posé à l'échelle de la série... Je pense sincèrement que je suis allé trop vite en besogne. Ce tome nécessite la relecture du précédent et pas que le résumé. Il faut bien comprendre ou en sont Marcus et Maria. Il faut bien avoir en tête leurs psychologies pour bien apprécier les changements de ce tome 9.... Chose que j'avais plus vraiment en tête. En bref peut être le premier tome de transition de cette superbe série.... qui à quelques aires d'avant dernier tome quand même.
  23. poseidon2

    Deadly class t9

    Titre de l'album : Deadly class t9 Scenariste de l'album : Rick Remender Dessinateur de l'album : Wes Craig Coloriste : Wes Craig Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Lorsque Marcus Lopez, orphelin sans-abris, a rejoint l'école des Arts Létaux de Kings Dominion, il se doutait bien que ça ne serait pas une promenade de santé. Pour autant, il n'aurait jamais imaginé vivre une telle souffrance physique et psychologique durant sa première année. Après un avant-goût éphémère de ce que pourrait être une « belle vie » le long des plages du Mexique, lui et Maria sont de retour sur le campus ; non plus en tant que « rats » chassés par les plus puissants, mais en tant que couple admiré de tous. Une popularité qui risque de faire des envieux, et notamment attiser la haine d'Helmut, bien décidé à venger son amour disparu, Petra. Critique : A lala j'étais chaud bouillant !! Deadly class est une des séries les plus innovantes des comics américains. Sans filtre, sans humour facile, réfléchie et dure comme peut l’être le monde. J'attendais donc cette suite avec une impatience que je pensais avoir disparu à force de lire de BD toute l'année. Et... je suis mi-figue mi-raisin comme dit l'adage : En effet ce tome est nécessaire pour nous emmener vers la fin de l'histoire. Nécessaire et cohérent.... mais en l'ayant lu tout seul sans avoir relu le précédent, il y a un quelque chose de "trop". L’intervention de la "fratrie" de Petra est un poil too much. Et encore en réfléchissant ce qui se passe dans ce tome est un mal nécessaire posé à l'échelle de la série... Je pense sincèrement que je suis allé trop vite en besogne. Ce tome nécessite la relecture du précédent et pas que le résumé. Il faut bien comprendre ou en sont Marcus et Maria. Il faut bien avoir en tête leurs psychologies pour bien apprécier les changements de ce tome 9.... Chose que j'avais plus vraiment en tête. En bref peut être le premier tome de transition de cette superbe série.... qui à quelques aires d'avant dernier tome quand même. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/deadly-class-tome-9?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Il y a du bon la dedans. On pourrait même dire pas grand chose à jeter dans le batman du XXI ieme siecle.
  25. alx23

    Tank girl - Forever

    Titre de l'album : Tank girl - Forever Scenariste de l'album : Alan Martin Dessinateur de l'album : Brett Parson Coloriste : Brett Parson Editeur de l'album : Ankama Note : Résumé de l'album : Les mésaventures de Tank Girl se poursuivent. Après l’apparition d’une étrange lumière dans le ciel, Tank Girl découvre qu’elle est devenue une super-héroïne et que, comme tous les super-héros, elle va devoir faire face à son ennemie mortelle : BAD Seed AKA Barney ! Une aventure épique avec des super-pouvoirs, des secrets du passé et du hareng mariné… Critique : La série de Tank girl se poursuit avec des épisodes toujours plus déjantés que les tomes précédents. Je me demande comment fait Alan Martin pour se renouveler tout en restant dans la même mouvance au niveau des scénarios. Dans Tak girl forever, on retrouve toute l'équipe de jeunes femmes capturées par un faisceau lumineux dans le ciel. Tank girl est transformée en super-héroïne, moitié femme et moitié tank. Ces amis ont subi la même métamorphose Jet girl vole évidement, sub girl respire sous l'eau et même Bocca devient un super-animal. Une vieille histoire de rancœurs refait surface pour la création de la méchante de l'histoire. Je trouve toujours difficile de résumer ou écrire un aperçu des histoires de Tank girl comme il se passe beaucoup de chose et souvent de façon étrange. Brett Parson dessine déjà depuis quelques épisodes les aventures loufoques de Tank girl. Son style est un mélange de cartoon et de comics old-school. L'album se termine sur des esquisses, recherches graphiques des personnages en super-héroïnes et des couvertures des comics VO. Forever nous permet une rencontre entre l'univers de Tank girl et les super-héros avec beaucoup d'action et d'humour Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tank-girl-forever?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...