Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Batman - Curse of the White Knight - Edition N&B


    The_PoP
    • Scenariste: Sean Murphy Dessinateur: Sean Murphy Editeur: Urban Comics Note :
      Résumé:

      Le fléau Jack Napier est de nouveau derrière les barreaux, mais la sérénité est loin d'être de retour à Gotham, et encore moins au Manoir Wayne, où Bruce peine à retrouver équilibre et sérénité. Son pire ennemi n'a pas seulement ébranlé ses convictions et sa raison d'être, il a également durablement saccagé l'image de Batman et sa légitimité aux yeux des habitants de sa ville. La disparition d'Alfred n'est pas sans séquelle non plus, bien qu'elle laisse derrière lui un héritage inattendu : le journal d'Edmond Wayne daté de 1685, premier de sa lignée à s'être installé à Gotham et adversaire d'un certain Lafayette Arkham, dont les ossements ont été récemment découvert dans la cellule du Joker.

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Super héros
     Share

    Cette chronique a été faite à partir de l'édition en N&B. 

     

    J'ai pour habitude d'user souvent du poncif selon lequel peu d'auteurs BD arrivent à conjuguer magnifiquement scénario & dessin. Mais je garde toujours en tête que Sean Murphy fait partie de ceux là et son run sur Batman dans le premier White Knight était aussi remarquable au dessin qu'original et sympa au scénario. 

    C'est donc peu dire que j'attendais avec impatience ce second run. 

    Le trait de Sean Murphy fait toujours mouche chez moi, et ce second tome est dans la lignée directe du premier, excellent. Raison pour laquelle j'ai privilégié la version en noir et blanc comme pour le premier tome. Je trouve en plus que cela convient merveilleusement bien au sombre et sérieux univers de Batman. Les amateurs du dessin de Sean Murphy seront comblés comme d'habitude, les autres le découvriront avec intérêt je pense.

    L'histoire nous prend par contre à contre pied, en effet là où le premier tome nous scotchait par une inversion des rôles saisissante doublée d'une remise en cause des acquis des fans de Batman, ce Curse of the White Knight se révèle presque plus classique, avec un scénario se rapprochant parfois de ce que Nolan a pu faire au cinéma dans sa trilogie. Au menu donc un super méchant en tête d'affiche pourtant pas forcément star habituellement de l'univers Batman, un Joker toujours trouble et maniant quelques ficelles, une Harley Queen Omniprésente dans un rôle à contre emploi également, une Catwoman absente des débats et des grosses prises de risques sur le destin de personnages emblématiques de Batman. Les fans absolu crieront peut être au scandale. Moi non. En vrai j'ai retrouvé cette sensation propre aux lectures de Game of Throne ou le lecteur se rend compte que l'auteur ne s'est donné aucune limite quand au destin de certains personnages que l'on adore pourtant. Ce qui rend la lecture d'autant plus stressante et passionnante. 

    Alors oui, l'effet whaou est moindre sur ce tome-ci, et le méchant mis en avant n'est probablement pas à la hauteur d'un Batman pourtant dans les cordes, l'intrigue est moins originale que dans le premier tome et Sean Murphy utilise probablement un peu trop parfois des ficelles scénaristiques un peu grosses. Ceci dit je l'ai tout de même dévoré en une seule fois, avec ce côté addictif ou l'on a un peu plus envie de tourner la prochaine page. 

    Et à la fin je crois que ça compte aussi. Si Curse of the White Knight est comme son illustre ainé pas exempt de défauts, il n'en reste pas moins remarquable par ses nombreuses qualités.

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Bon , je suis en train de le finir , et , je le préfère au premier . En plus , c'est moi qui rêve , ou , Murphy s'est permis une petite session Franck Miller au milieu du tome avec l'épisode Von Fries ??? Le dessin ressemble à du Miller GRAVE !!

    Bref , on s'ennuie pas , et surtout :

    Spoiler

    tous ces morts !! Bane , Joker , Double face etc ...... Gordon aussi

    Bref , du nouveau , c'est vraiment un très bon achat .

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Alors en fait j’aurais dû attendre de l’avoir fini . Car à la fin il raconte que la partie « allemande » a été faite par le dessinateur accompagnant Miller !

    A ceux qui l’ont lu , la fin ouvre sur un troisième volet , non ?

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Bon ca y est ! lu et adoré !!!! moins "bourrin" que le premier. Vraiment excellent encore une fois.

     

    pour la fin oui Todd est de retour pour, a mon humble avis, reprendre le costume de batman.... Mais oiui un troisième volet pour mettre tout ca a plat pourquoi pas.

     

    La love storie entre Bruce et Harley, et l'absence de mention à Catwoman, est osé mais rafraîchissant !

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ayant mis 5  a l'autre je ne peux que mettre 5 a celui la. la surprise en moins mais la "douceur" en plus. par conter le dessin du mec qui fat Victor Von Freeze est quand meme un cran en dessous.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 57 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Mundus Tome 1
      Note :
      Le scénariste Laurent Queyssi est un romancier et traducteur, il est spécialisé dans les œuvres de Philip K. Dick dont il a écrit la biographie pour la bande dessinée. Avec Mundus, Queyssi nous propose une aventure de science-fiction très prenante qui se déroule sur plusieurs univers parallèles. Cette thématique est très tendance actuellement au cinéma avec les super-héros mais aussi en bande dessinée. La particularité de Mundus est de nous faire voyager dans des univers d'œuvres fictionnelles à partir de l'univers principale des trois jeunes héros. Ces derniers vont traverser un portail par accident suite à une panne électrique criminelle causée par une bombe. L'histoire nous entraine dans plusieurs monde de fiction avec des problématiques à résoudre même quand les héros retournent dans leur monde. Alors Laurent Queyssi pousse la réflexion de son intrigue jusqu'à penser que les héros eux-mêmes pourraient vivre dans un monde fictif comme ceux dans lesquels ils ont déjà voyagé. Pour la partie graphique, Oriol Roig réalise des planches de grande qualité avec un trait très dynamique. L'album se termine sur un cahier graphique et toutes les étapes de la  construction d’une planche depuis le texte jusqu'à la mise en couleur.
      Une fois de plus l'édition de l'album est très soignée, les éditions 404 Comics peaufinent leur album pour notre plus grand plaisir. Les amateurs de SF seront séduit par cette nouvelle série.

       
      • 0 réponse
    • Lord Gravestone - Tome 1 - Le baiser rouge
      Note :
      Vous avez aimé Horcaio d'Alba ? Foncez sur ce Lord Gravestone

      Vous ne connaissez pas Horacio d'Alba ? Bonne nouvelle, vous avez donc 4 excellents tomes à acheter et lire devant vous : les 3 Horacio d'alba et ce tome de Lord Gravestone.

      Bon je caricature un peu mais chez 1001bd, il est peu dire qu'on est nombreux à avoir beaucoup beaucoup apprécié la masterclass délivrée par Jérôme Le Gris et Nicolas Sinner sur Horacio d'Alba. Alors les voir se remettre ensemble pour nous livre un nouveau triptyque cela ne pouvait que nous exciter.

      Personnellement ce que je trouve le moins réussi sur ce Lord Gravestone c'est la couverture et pourtant vous serez nombreux à l'aimer je n'en doute pas. Cela en dit long sur la qualité de l'ouvrage. Tout y est réussi : de la densité de la narration, qui transforme un tome d'introduction en aventure partant tambour battant en passant par les personnages, les enjeux, l'intensité dramatique déjà présente et surtout le dessin tout en finesse, en expressivité et en vivacité de Nicolas Sinner c'est une nouvelle fois un coup de maître. J'y ai retrouvé les mêmes ingrédients que sur Horacio d'Alba, et le format de la série prévu en 3 tomes n'y est probablement pas pour rien. 

      Messieurs prenez votre temps, on vous fait confiance, on sera là pour les deux prochains tomes.

      Pour l'anecdote, Enrico Marini avait un peu râlé sur Facebook en découvrant l'allure du personnage principal et en mettant en avant la ressemblance avec son Scorpion. Je l'invite à ouvrir cette BD pour y découvrir toutes les subtiles différences qui transforment un personnage légèrement ressemblant au départ en un individu tout à fait distinct et dont le personnage n'a finalement rien à envier à son inspiration. 
        • Like
      • 13 réponses

    • Zone fantôme tome 1
      Note :
      Zone fantôme est le dernier manga en date de Junji Itô, d’abord publié sous forme de nouvelles sur l’application Line Manga, il est ensuite sorti en version reliée en mars 2021 au Japon. Le 1er aspect à noter c’est le format de ces 4 histoires, en changeant de mode de publication (en partie dû au coronavirus), Junji Itô a pu prendre plus de temps sur les planches de zone fantôme, il n’a pas eu de contraintes quant aux nombres de pages à respecter, ce qui selon ses dires lui a permis de finir ses nouvelles sans avoir besoin de les remanier pour respecter un format imposé. Il a pu ainsi aller au bout de ses envies. L’autres aspect et qui ne se ressent absolument pas, c’est qu’il a travaillé uniquement en numérique.

      Zone fantôme regroupe 4 nouvelles autour de phénomènes plus ou moins psychiques/paranormaux. Les deux premières le coteau aux pleureuses et maudite madone sont particulièrement réussies : contenant des aspects fantastiques et inexplicables, ces histoires arrivent à nous captiver, on est à la fois dérouté et fasciné. La 3eme est plus mystique avec une recherche transcendantale de l’être. En ce qui me concerne, la dernière est un peu à part car elle relève moins du fantomatique que de la manipulation psychologique, l’histoire est très bien mais un peu moins dans le thème. En conclusion, ce recueil est un ouvrage très bien fait et intéressant qui nous prouve encore une fois que le maître peut toujours nous surprendre et nous amener sur des chemins inédits et énigmatiques.
      • 0 réponse
    • Re:zero chronicles : la ballade amoureuse de la lame démoniaque tome 2
      Note :
      Ce manga se passe dans l’univers de re :zero mais bien avant la série principale et il n’y a pas vraiment de lien entre les deux. En fait, cette série peut être lue indépendamment et sans avoir aucune connaissance de re :zero : c’est une aventure dans un monde de fantasy qui raconte l’histoire d’un épéiste au milieu d’une guerre entre humains et semi-humains.

      Donc à part les rencontres de notre héros Wilhelm avec une jeune fille mystérieuse qui aime les fleurs, tout le reste est l’histoire du conflit où se mêlent combats classiques (épée, flèches, boucliers…) et magie. On suit Wilhelm et ses compagnons, on y rencontre ses alliés et ses ennemis mais surtout c’est l’évolution de notre héros qui est importante : lui qui ne souhaitait être qu’une épée dépourvue de sentiment va commencer à changer suite à la rencontre de la jeune fille.

      Si le scénariste est le même que pour les autres arc de re :zero vu que les mangas sont issus de light novels, on a affaire à un nouveau dessinateur dont le graphisme reste cohérent avec les autres arcs et surtout avec ce genre de récit. Ce spin-off n’est pas construit de la même façon (avec des boucles temporelles) et suit une histoire de façon chronologique, ce qui évitera peut-être certaines longueurs présentes dans la série principale. C’est une aventure plutôt agréable à lire qui a aussi sa part de mystère.
      • 0 réponse
    • Darling in the franxx tomes 2 et 3
      Note :
      Hiro a réussi à piloter avec Zero Two, il essaye avec Ichigo mais s’il arrive à faire bouger le franxx il reste vite immobilisé. Devant cette incapacité, il ne peut obtenir son statut d’étamine, il est donc obligé de rester sur la touche quand une mission d’extermination d’hurleurs arrive. Pour sauver ses amis, il part quand même se battre avec Zero Two et fait mouche, seulement la malédiction liée à Zero Two semble réelle, la santé d’Hiro se détériore, ne lui reste-t-il qu’un vol à accomplir avant de mourir ?

      Les deux tomes sont centrés sur les premières missions de combats de l’équipe 13 : leur travail d’équipe et surtout la synchronisation entre les deux pilotes indispensables au bon fonctionnement du franxx. Si Hiro est un pilote hors pair, il ne semble pouvoir travailler qu’avec Zero Two et celle-ci semble cacher bien des mystères ! Un gros combat est annoncé pour le tome 4 et l’on découvrira peut-être plus d’informations sur la malédiction.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...