Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Batman - Curse of the White Knight - Edition N&B


    The_PoP
    • Scenariste: Sean Murphy Dessinateur: Sean Murphy Editeur: Urban Comics Note :
      Résumé:

      Le fléau Jack Napier est de nouveau derrière les barreaux, mais la sérénité est loin d'être de retour à Gotham, et encore moins au Manoir Wayne, où Bruce peine à retrouver équilibre et sérénité. Son pire ennemi n'a pas seulement ébranlé ses convictions et sa raison d'être, il a également durablement saccagé l'image de Batman et sa légitimité aux yeux des habitants de sa ville. La disparition d'Alfred n'est pas sans séquelle non plus, bien qu'elle laisse derrière lui un héritage inattendu : le journal d'Edmond Wayne daté de 1685, premier de sa lignée à s'être installé à Gotham et adversaire d'un certain Lafayette Arkham, dont les ossements ont été récemment découvert dans la cellule du Joker.

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Super héros
     Share

    Cette chronique a été faite à partir de l'édition en N&B. 

     

    J'ai pour habitude d'user souvent du poncif selon lequel peu d'auteurs BD arrivent à conjuguer magnifiquement scénario & dessin. Mais je garde toujours en tête que Sean Murphy fait partie de ceux là et son run sur Batman dans le premier White Knight était aussi remarquable au dessin qu'original et sympa au scénario. 

    C'est donc peu dire que j'attendais avec impatience ce second run. 

    Le trait de Sean Murphy fait toujours mouche chez moi, et ce second tome est dans la lignée directe du premier, excellent. Raison pour laquelle j'ai privilégié la version en noir et blanc comme pour le premier tome. Je trouve en plus que cela convient merveilleusement bien au sombre et sérieux univers de Batman. Les amateurs du dessin de Sean Murphy seront comblés comme d'habitude, les autres le découvriront avec intérêt je pense.

    L'histoire nous prend par contre à contre pied, en effet là où le premier tome nous scotchait par une inversion des rôles saisissante doublée d'une remise en cause des acquis des fans de Batman, ce Curse of the White Knight se révèle presque plus classique, avec un scénario se rapprochant parfois de ce que Nolan a pu faire au cinéma dans sa trilogie. Au menu donc un super méchant en tête d'affiche pourtant pas forcément star habituellement de l'univers Batman, un Joker toujours trouble et maniant quelques ficelles, une Harley Queen Omniprésente dans un rôle à contre emploi également, une Catwoman absente des débats et des grosses prises de risques sur le destin de personnages emblématiques de Batman. Les fans absolu crieront peut être au scandale. Moi non. En vrai j'ai retrouvé cette sensation propre aux lectures de Game of Throne ou le lecteur se rend compte que l'auteur ne s'est donné aucune limite quand au destin de certains personnages que l'on adore pourtant. Ce qui rend la lecture d'autant plus stressante et passionnante. 

    Alors oui, l'effet whaou est moindre sur ce tome-ci, et le méchant mis en avant n'est probablement pas à la hauteur d'un Batman pourtant dans les cordes, l'intrigue est moins originale que dans le premier tome et Sean Murphy utilise probablement un peu trop parfois des ficelles scénaristiques un peu grosses. Ceci dit je l'ai tout de même dévoré en une seule fois, avec ce côté addictif ou l'on a un peu plus envie de tourner la prochaine page. 

    Et à la fin je crois que ça compte aussi. Si Curse of the White Knight est comme son illustre ainé pas exempt de défauts, il n'en reste pas moins remarquable par ses nombreuses qualités.

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Bon , je suis en train de le finir , et , je le préfère au premier . En plus , c'est moi qui rêve , ou , Murphy s'est permis une petite session Franck Miller au milieu du tome avec l'épisode Von Fries ??? Le dessin ressemble à du Miller GRAVE !!

    Bref , on s'ennuie pas , et surtout :

    Spoiler

    tous ces morts !! Bane , Joker , Double face etc ...... Gordon aussi

    Bref , du nouveau , c'est vraiment un très bon achat .

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Alors en fait j’aurais dû attendre de l’avoir fini . Car à la fin il raconte que la partie « allemande » a été faite par le dessinateur accompagnant Miller !

    A ceux qui l’ont lu , la fin ouvre sur un troisième volet , non ?

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Bon ca y est ! lu et adoré !!!! moins "bourrin" que le premier. Vraiment excellent encore une fois.

     

    pour la fin oui Todd est de retour pour, a mon humble avis, reprendre le costume de batman.... Mais oiui un troisième volet pour mettre tout ca a plat pourquoi pas.

     

    La love storie entre Bruce et Harley, et l'absence de mention à Catwoman, est osé mais rafraîchissant !

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ayant mis 5  a l'autre je ne peux que mettre 5 a celui la. la surprise en moins mais la "douceur" en plus. par conter le dessin du mec qui fat Victor Von Freeze est quand meme un cran en dessous.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 99 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • The midnight order
      Note :
      Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres  ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " 😉 .

      Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant .

      Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire

       
        • Like
      • 3 réponses
    • Paris-Manga et Sci-Fi show - 32e édition
      32e édition du festival qui aura lieu au parc des expositions de Villepinte (au même endroit que la Japan expo) contrairement aux éditions précédentes où c'était à la port des expositions de Versailles dans Paris intra-muros

      Au programme  des animations, du cosplay, des stands, des conférences...

      Voici la liste des invités :

       

       
      • 0 réponse

    • Naruto - édition Hokage t5
      Note :
      Voici venu la fin du premier tour de la troisième épreuve.

      Les combats préliminaires au tableau final prennent fin. C'est le moment où les masques tombent et nous emmène vers le premier gros combat de la série Naruto. 

      Ce double tome à le bon gout de donner de la visibilité à tous les personnages "secondaires" de la série. On découvre donc les pouvoir de Choji et autres membres des équipes secondaires. On en apprend aussi bien plus sur les intensions d'Orochiumaru et sur l'ambivalence du personnage de Kabuto.

      Un tome charnière pour une édition Hokage encore suffisamment à son commencement pour faire un beau cadeau de Noël.
      • 0 réponse
    • The elusive samourai T4&5
      Note :
      Le de notre Kingdom pour enfant continue son petit bonhomme de chemin en progressant dans son futur rôle de leader de l'insurrection.

      Cette fois-ci, il nous montre ses talents d'orateur dans une joute verbale intéressante avec Sandamune. Il nous montre aussi sa progression en tant que spécialiste de la fuite en servant de messager lors de la dernière escarmouche avant la grande rébellion.

      Cette série alterne agréablement les scènes de batailles et d stratégie militaire comme son grand frère qu'est Kingdom. Pour rester ouvert à un public enfantin, ces stratégies ne sont pas non plus trop détaillées ou compliquées. 

      Si ces escarmouches sont intéressantes et permettent de découvrir de nouveaux alliés, on a quand même hâte de voir la révolte commencer pour sortir du : qu'est-ce qu'il fuit bien ce garçon, je vais le supporter plus tard.
      • 0 réponse
    • The boxer tome 1
      Note :
      Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer !

      The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience…
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...