Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le culte de Mars


    VladNirky
    • Scenariste: Mobidic Dessinateur: Mobidic Editeur: Delcourt Note :
      Résumé:

      Les ressources de la Terre sont épuisées. Les plus riches sont partis pour Mars, les plus démunis attendent désespérément qu'on vienne les chercher. Ses survivants ont sombré dans l'obscurantisme. Au beau milieu de ce gâchis, Hermès, tente de consigner tous les anciens savoirs pour les rassembler dans une encyclopédie afin de les partager et aider l'humanité à aller de l'avant, à renaître de ses cendres.

       

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Indéfinit

    Avant tout , je dois rendre à César ce qui est à César, Mobidic est une autrice et non pas un auteur comme j'ai pu le dire ailleurs. Une erreur impardonnable, surtout dans ce milieu de la bd plutôt masculin . Elle m'avait donc surpris et assez accroché sur Le roi ours , un joli conte ; et bien elle met la barre encore plus haute avec ce récit post-apocalyptique sans en être un véritablement.

    On constate les restes de notre ancienne civilisation, parsemés dans des cases somptueuses, mais le plus important est bien l'étude de ce "nouveau" monde. En effet les plus riches sont partis sur Mars et ont laissé le reste des habitants sur Terre. Des siècles ont passé et toute notre culture, notamment religieuse s'est effondrée. Ici, point de dieux d'une quelconque religion, les "idoles" du peuple sont bel et bien ces terriens partis sur Mars, et bien-sûr la planète rouge elle même. Cette nouvelle société a par ailleurs fait l'objet d'un profond recul technologique comme on a pu le voir suite à des effondrements de civilisations dans le passé (amis du collapse bonjour). On sent derrière toute cette création une profonde réflexion de Mobidic, qui rend ce cadre "terrien" particulièrement plausible.

    Dans ce nouveau monde aux accents mayas parfois, va évoluer Hermès notre héro, un des rares qui sait lire et surtout, porteur d'un secret inimaginable. Nous l'accompagnons jusqu'à ce dénouement plus ou moins tragique, selon les points de vue 🙂 . Vous l'avez compris , le scénario est à la hauteur. On est pas dans Mad Max ou un autre récit post-apo. Ici , il y a plus de profondeur et moins d'action.

    Le dessin est là aussi, dans la lignée de son précèdent opus, de toute beauté. Les couleurs des forêts nous immergent totalement. Delcourt tient avec elle, à l'instar de Joor et son Kanopé, une nouvelle génération d'auteurs de grand talent. J'ai déjà hâte de découvrir son prochain album. Espérons que le confinement l'ait inspiré et dégagé du temps pour une future création.

    Merci Mobidic et chapeau l'artiste !!!

    Kevin Nivek

     

    • Like 1


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Tentant. Et plutôt original a priori. 

    Il y a 3 heures, VladNirky a dit :

    Vous l'avez compris , le scénario est à la hauteur. On est pas dans Mad Max ou un autre récit post-apo. Ici , il y a plus de profondeur et moins d'action.

    Ca, ça me parle. J'aurais dû acheter cette BD plutôt que Le Convoyeur.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ca y est recu et lu 🙂

    ET je suis d'accord avec toi sur le scénario. J'adore vraiment et on en redemande. J'aurai vraiment aimé que cela parte sur une série plus longue avec 

    Spoiler

    une poussée plus importante des relations entre Hermes et sa copine blonde. Tout comme on pourrait suivre ce sauveur de l'éducation dans son périple pendant un moment....

    Coté dessin j'accorche un peut moins. En fait je trouve que, et ca m'a géné au debut donc ce n'ai pas un chichi, le dessin ne sied pas vraiment à la mise en page. Je m'explique. En fait Mobidic use beaucoup de plan rapproché dans son albums et sur certains j'ai trouvé que le niveau de details du dessin n'était pas "suffisant" pour ce genre de plan. 

    Apres si les dessins sur un meme plan sont somptueux, je te l'accorde, des qu'il y a arrière plan, le premier plan avec ses traits très marqués prend vraiment le pas sur le fond et focalise l'atention ce qui rend ce premier plan comme collé sur le deuxième.

     

    je chipotte a mort car le niveau graphique est très bon. Mais c'est quelque chose qui m'a gêné durant la première partie de ma lecture. Apres l'histoire à pris le dessus et j'ai oublié 🙂

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Content que ça t’ai plus 😄. Oui je vois ce que tu veux dire pour le dessin , on est presque entre une ligne claire et du réalisme . C’est assez particulier et novateur je trouve . Ça ne m’a pas dérangé mais je peux comprendre des réticences. 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Lu et j’ai adoré. Faut que je le relise Pos’ pour essayer de comprendre ce qui a pu te gêner avec le dessin car pour le coup j’ai vraiment adoré.

     

    c’est du très bon.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ah !! Cool , je suis bien content qu'il vous ait plus car je l'ai survendu 🙂 Et si vous aimez le trait de cette jeune artiste , il y a Roi ours d'elle aussi , qui est très beau , vraiment très beau !!

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Alors pas encore lu 'Le Culte de Mars' mais pour 'Roi Ours', le dessin est somptueux certes mais j'ai eu au début une impression de cases étriquées avec parfois du mal où porter instinctivement mon regard entre premier plan et arrière plan. C'était à la fois beau et déconcertant 😀

    Bon souvenir quoiqu'il en soit, donc hâte de lire ce dernier Mobidic après tant d'éloges ! 

    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 59 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • Frederic Claverie
      Frederic Claverie, l'auteur de la clef de Sid aux édition Mosquito, nous fait le plaisir de de répondre à notre interview dessinée. Et quel réponse. C'est superbe !
      • 0 réponse
    • 5 minutes Forward t3
      Quel tome ! Fiou ! Il se passe pleins de trucs !

      Notre auteur finit la grosse énorme bataille en déjouant les pronostics et enchaîne sur les récupérations d'autre personnes... et ce faisant en profite intelligemment pour nous montrer que ce qu'il se passe au japon se passe partout dans le monde ! On se rend compte que le problème est plus global et on commence à entrevoir des débuts d'explications.

      C'est ce qui est bon dans ce tome. On avance un peu dans notre recherche d'explication et on est donc partit pour avoir une réponse, et non pas juste avoir un survival de base sans réponse.

      Espérons que ça dure !
      Note :
      • 0 réponse
    • The Alexis - Empire chronicle - t1
      Je suis mi-figue mi-raisin sur ce tome 1. En fait j'ai eu énormément d'espoir au début de la lecture avec tout une partie qui m'a agréablement rappelé Kingdom : Une époque trouble, des magouille politique, des guerres des trahisons et des super batailles avec un héros qui porte tous les espoirs. 

      Tout ce qu'on aime quand on lit des mangas historiques/aventures. Donc j'étais super chaud en me disant que j'avais trouvé une nouvelle super série historique qui allait me faire vivre des batailles épiques ! Et la bim patatras....arrive le dernier chapitre..... Qui m'embête beaucoup. Elle m’embête car elle casse le rythme pour tomber dans du tout venant de mangas. Du tout-venant qui pourrait bien durer et l'on pourrait bien tomber dans le style : un méchants, puis un autre plus fort puis ... Bref perdre l'aspect Empire et politique  qui a fait l'intérêt du début du manga.

      On verra dans le deuxième tome à venir ce que cela donne mais cette fin m'a un peu refroidit.
      Note :
      • 0 réponse
    • Mercy t1
      Avant-propos : j'ai volontairement rayé le résumé de l'éditeur car il parle de chose... que  l'on devrait voir dans le tome 2 ! Donc dont on ne sait rien du tout sur ce tome d'introduction. Méfiez-vous !

      Bon on ne va pas se mentir, j'ai acheté cet album en grande partie pour les dessins et la coloration de l'auteure qui a écrit Contro Natura. Comic italien qui m'avait extrêmement plu ! Et sur ce côté je n'ai pas été déçu les dessins sont sublimes et la mise en couleur vive va très bien avec le style.

      Mais cet album m'a surpris en nous proposant un scénario plein de promesses.  Quelles promesses !!!!!! Fiouuuu. Les premiers tomes aussi ambitieux sont de plus en plus rares. Mais s'ils sont rares c'est en partie parce qu'il faut répondre aux attentes derrière. C'est ce qui nuancera ma note. Ce tome nous propose énormément de choses. Entre les bebete bizarre à la Chutulu rose, les indiens étranges, les beautés mystérieuses et les humains aux passifs troubles.... il y a de quoi raconter !

      Mais il faudra que cela soit bien raconté.  Et le bon pont de la série c'est que l'on aura la réponse... dès le 10 Octobre 🙂
      Note :
      • 1 réponse
    • Malgre tout
      Nous vivons une époque compliquée. Entre COVID, violences quotidiennes, replis sur soi et montée de l'extremisme quel qu'il soit, le XXI ieme siècle est compliqué et je n'ose vraiment pas penser au monde de mes futurs (enfin pas tout suite !) petits enfants. 

      Et cela déteint sur la production de bande dessinée. Entre des BD ouvertement orientées vers l'imaginaire, pour se sauver de la realité, et BD réalistes nous décrivant une fin du monde humain de diverses façon, les produtions actuelles sont globalement violente ou torturée comme leur époque.

      Alors pour les gens un peu fleurs bleus comme moi, cette BD fait un bien fou. Vraiment.

      Car cette BD parle d'amour. Un amour profond. Un amour qui n'a pas de barrières à franchir tellement il est grand. Un amour qui se base sur une confiance absolue. Des personnes qui aiment l'autre comme un tout sans rien vouloir jeter. Un amour réciproque comme beaucoup de cyniques (ou réalistes ?)  diront que cela n'existe pas.

      Et quand bien meme cela n'existerait pas cela ne serait pas grave. Car la BD de Jordi Lafèbre n'est pas la pour nous raconter une histoire vraie. Elle est la pour nous faire nous sentir dans une vraie grosse bulle d'amour. Un petit moment de calme et de bonheur dans ce monde, c'est un moment qu'on échangerait contre rien.

      Ajoutez à cela une mise en page à la "Memento" très sympa et une sublime mise en album par Dargaud et vous aurez mon coeur de coeur au sens premier du terme.
      Note :
        • Like
      • 2 réponses
×
×
  • Créer...