Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Leviathan tome 1


    Nickad
    • Scenariste: KUROI Shiro Dessinateur: KUROI Shiro Editeur: Ki-oon Note :
      Résumé:

      Au fin fond de la galaxie, le Léviathan, un immense vaisseau spatial, flotte à la dérive. Quand des pilleurs d'épaves s'y introduisent, ils découvrent le journal intime d'un collégien, Kazuma, relatant les événements qui ont eu lieu dans les entrailles du navire... À sa lecture, l'évidence s'impose : un survivant de la catastrophe se cache quelque part dans le dédale des ruines ! Des années plus tôt, le jeune Kazuma est en plein voyage scolaire vers la Terre. La fête tourne court quand des explosions d'origine inconnue détruisent une partie de la coque du vaisseau ! Voilà les passagers immobilisés au milieu de nulle part... L'adolescent et sa camarade Futaba surprennent alors une conversation entre leur professeur et un robot de maintenance : les réserves d'oxygène sont insuffisantes pour tenir jusqu'à l'arrivée des secours... Le seul espoir de survie est un caisson de cryogénisation niché au cœur du géant de métal. Or, il ne peut contenir qu'une personne... Malheureusement pour les élèves, l'enseignant comprend vite qu'il a été entendu. C'est le début d'une lutte sanglante pour préserver le secret ! Dans un décor angoissant dépeint avec une minutie extrême, Léviathan nous emporte dans un voyage au bout de l'enfer. Comment garder son humanité dans l'étendue glacée de l'espace ?

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Science Fiction
     Share

    Juste avant les fêtes, l'excellent éditeur de mangas Ki-oon (adaptations de Lovecraft en cuir relié entre autres) a commencé à teaser cette couverture intrigante et ce titre : Léviathan, créature monstrueuse des profondeurs utilisée maintes et maintes fois dans des adaptations à toutes les sauces. Sauf qu'il ne s'agit pas d'océan ici, mais bien du vide spatial, et j'ai une petite idée de qui est réellement ce monstre enfoui. D’emblée, nous suivons ces trois pillards de l'espace sentant le bon filon à la découverte de cette immense épave de vaisseau spatial. Les coursives sont explorées au fil de la lecture d'un carnet trouvé sur place par l'un des « explorateurs ». Ce récit d'un des anciens passagers (adolescents en voyage scolaire) doit nous en apprendre plus sur les événements passés. Deux temporalités s'offrent donc à nous. On va suivre plus précisément la vie de cette classe vue par un enfant en particulier. La tension va monter crescendo suite à l'explosion de plusieurs parties du navire. Les portes étanches se ferment, le huis clos peut commencer ! Les réserves d'oxygène en berne avec un compte à rebours fatal, une possible voie de survie avec un seul et unique caisson de cryogénisation. Comment réagir, qui peut survivre et pourquoi ? Une véritable mis en abyme des comportements sociaux du groupe se déroule sous nos yeux. C'est bien ici que (pour moi) le monstre des profondeurs sort et pousse les acteurs à effectuer des actions qu'ils n'auraient jamais entreprises en temps normal. L'auteur s'amuse à dépeindre un effondrement total de cette micro-société . Tout ceci sous les yeux horrifiés des trois pillards se demandant bien dans quelle galère ils sont tombés !

    Le dessin se veut plutôt réaliste. On peut observer d'ailleurs des similitudes avec Junji Itô dans la manière de présenter le récit : le fantastique étant un prétexte pour critiquer le comportement humain dans ses pires retranchements. Shiro Kuroi propose un trait élégant "encré », évitant les écueils de mangas type (humour, grosses larmes, caricatures dans les bulles etc.…) dont j'avoue ne pas être trop client. Son découpage est impressionnant avec des jeux d'ombres et de regards assez réalistes et vivants. Le tout dans un format plus grand, afin d'apprécier encore plus son trait.

    Je grille la politesse à @nickad , une fois n'est pas coutume , car je dois bien avouer avoir dévoré cette lecture et surtout, l'avoir appréciée.

    Critique réalisée par Kevin

    Pas grand-chose de plus à ajouter à la critique de Kevin à part que je suis sortie de la lecture en me disant que c’était un excellent tome !! Un manga qui a tout : un style graphique réaliste assez inhabituel (pour un manga) qui donne toutes leurs forces aux expressions des personnages, un récit bien mené qui navigue entre science-fiction, suspens et horreur. Une tension qui monte petit à petit jusqu’à nous laisser affamés : on veut la suite !!

    L’auteur Shiro KUROI signe ici une création originale, directement publiée en France sans passer par le Japon. S’il travaille dans ce secteur depuis une dizaine d’années, il reconnaît avoir été aussi influencé par la bande dessinée européenne et avoir essayé de faire un rendu proche des cités obscures de Schuiten. La série est prévue en 3 tomes.

    leviathan p3.jpg

    leviathan p2.jpg

    leviathan p1.jpg

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Je reviens de chez mon crémier, j'ai failli le prendre du coup, mais ça va j'ai été fort^^ J'ai feuilleté et effectivement les dessins et l'ambiance qui s'en dégage fait très BD européenne (à la limite de certains traits de Bilal j'ai trouvé). Je pense que je finirai par craquer ...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de finir ce manga et c'est vraiment bien foutu, histoire et dessin. Je pourrais juste reprocher les dialogues des élèves et leurs réactions peu crédibles par rapport à leur âge de temps à autre, mais comme souvent dans les titres avec des enfants en héros.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Oui, clairement! Je pense même que je vais me le prendre dans vraiment pas long (j'ai des petites remises pour les mangas chez mon crémier, donc ça aide... ou pas^^).

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 19 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques


    • Sôten no Ken tome 4
      Note :
      L’union du pavot est bien décidée à prendre le contrôle de la ville, quitte à déclarer une guerre totale avec les concessions et la police. Kenshirô est bien décidé à arrêter la horde de brigands qui a été envoyée.

      L’arrivée de Zhang Taiwan, le numéro 2 de l’Union permet une avancée dans la vie de certains personnages, notamment pour de Guise et sa sœur qui vont avoir des retrouvailles déchirantes. Cela va aussi nous permettre de voir un affrontement entre deux hokuto et de comprendre que Kenshirô n’est pas tout puissant.

      Si les tensions entre gangs ainsi que le contexte historique est décrit de façon assez réaliste, je regrette l’exagération physiques de certains personnages qui en plus d’être invraisemblable coupe le lecteur dans sa lecture tant c’est peu crédible. La fin du tome promet un moment plus personnel pour notre héros et un choix difficile à faire.
      • 0 réponse
    • La petite faiseuse de livres saison 2 tome 3
      Note :
      Maïn a été nommée directrice de l’orphelinat, la voilà qui doit gérer la paperasse, l’organisation, les enfants et les robes grises… beaucoup de boulot en perspective en plus de son entrainement pour devenir une robe bleue digne de ce nom.

      Un peu moins de créations dans ce tome qui se consacre essentiellement à la nouvelle tâche de Maïn : la gestion de l’orphelinat. Le manga est toujours aussi agréable à lire et on voit que petit à petit, avec ses connaissances, elle arrive à changer certaines situations. L’histoire prend bien en compte l’âge et la santé du personnage principal et ne cherche pas à sauter des étapes. C’est un vrai plaisir de retrouver l’univers de la petite faiseuse de livres, on ne s’en lasse pas.
      • 0 réponse
    • Failure frame tomes 3 et 4
      Note :
      Tandis que les anciens camarades de classe de Tôka suivent un entrainement pour devenir les héros à la solde de l’infâme déesse Vicius, Tôka part explorer un labyrinthe avec la jeune femme chevalier qu’il a rencontré plus tôt. Au cours de ce périple, il découvre sa véritable identité et décide de l’aider contre les puissants chevaliers de l’ordre des dragons noirs qui la pourchassent.

      Ce qui est intéressant dans le personnage de Tôka c’est sa dualité, d’un côté il est prêt à venir en aide à certaines personnes quitte à se mettre en danger, de l’autre, il est sans pitié avec les humains qui sont sur sa route et les extermine de façon assez cruelle. Bien que l’histoire suive certains codes de la fantasy, on ne s’y ennuie pas du tout, cela vient peut-être des compétences de Tôka et sa façon un peu moins habituelle de combattre. Peu à peu, notre personnage principal se laisse aller à sa vengeance et n’hésite pas à emprunter de vils chemins pour y parvenir, cela va être intéressant de suivre son évolution et de voir jusqu’où il va pouvoir aller.
      • 0 réponse
    • A tropical fish yearns for snow tome 1
      Note :
      Konatsu va vivre en province dans une petite ville au bord de mer, dès son arrivée elle découvre l’aquarium du lycée et sa seule membre Koyuki. Cette dernière bien que populaire, est assez renfermée sur elle-même. Cette rencontre est le début d’une amitié où chacune va pouvoir s’épanouir et trouver sa place.

      On a une ambiance douce de bord de mer, où la vie semble s’écouler lentement, des élèves un peu timides qui se font des amies petit à petit et qui semblent profiter de chaque instant, profiter de ces petits rien qui font sourire et apportent du baume au cœur. Le dessin est agréable, tout en rondeur ce qui renforce le côté paisible et mignon du manga. Une histoire toute en tendresse pour tout public.
      • 0 réponse
    • BABEL tome 1
      Note :
      Voilà un manga assez étrange où l’on ne sait pas trop à quoi s’en tenir. Il y a un côté hyper moderne avec une société où toute forme de culture est numérisée (l’histoire se déroule en 2050) et un côté très ancien, mystique où d’anciens écrits perdus auraient des pouvoirs. Au milieu Olsen, un jeune homme qui cherche à découvrir ce qui est arrivé à son père…

      Et finalement en dehors de Bibliotheca, l’endroit où sont stockés tous les ouvrages, on ne sait pas grand-chose de ce monde moderne. C’est à peine si on effleure le caractère d’Olsen, il y a ces images de bug informatique qui sont comme des hallucinations au milieu du récit, ces personnages de l’Eglise un peu fantomatiques et un graphisme qui flirte entre précision et indécision.

      Bien que l’on ait l’impression d’être comme Olsen, perdu entre différentes réalités, le manga laisse son empreinte et interpelle, nous laissant à la fois perplexe et curieux d’en savoir plus.
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...