Aller au contenu
  • S’inscrire
  • RIP tome 6 - Eugène, toutes les bonnes choses ont une fin


    Kevin Nivek
    • Scenariste: Gaet's Dessinateur: Julien Monier Coloriste: Julien Monier Editeur: Petit à petit Note :
      Résumé:

      Ils nous bouffent notre pain. Ils piquent nos gagne-pains. Des pains dans la tronche, c'est tout ce qu'ils méritent ! Comment ça, faut que j'me calme !? Vous savez à qui vous avez affaire ? Je suis Eugène ! Et il est pas né celui qui va me dire ce que je dois faire ou pas faire. Je me suis pas tapé des mois de mitard pour qu'une fois dehors on vienne me faire chier. Et pas question que je paie à cause de celui qui a chouravé cette maudite bague. Faut que je la retrouve, ainsi je serai enfin blanc comme neige. Après tout, ne dit-on pas que toutes les bonnes choses ont une fin ?

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Polar Prix: 17,9 Nb de pages: 120
     Share

    Et voilà , clap de fin pour cette aventure débutée en 2018 par Gaet's et Julien Monier 😞 . Je suis partagé entre la tristesse de la voir s'arrêter et la joie de visualiser enfin l'ensemble du scénario à tiroirs avec toutes les révélations scénaristiques . On imagine Gaet's devant un tableau noir avec les visages des protagonistes liés entre eux par un fil conducteur , tous interconnectés !

    Avant d'aborder cet ultime tome, j'ai pris soin de relire les 5 précédents et bien m'en a pris . Tous les détails vus auparavant , comme : Qui est sous cette capuche ? Qui voit-on au fond de la rue ? A qui est cette main ? etc .... Tout ceci prend forme et se révèle au fil des tomes pour notre plus grand plaisir . Et qui de mieux pour conclure notre saga avec chaque titre lié à un personnage , que Eugène ? Ce grand gaillard gorgé de défauts (raciste , maltraitant les plus faibles , violent , alcoolique etc ...) n'en reste pas moins attachant avec ses colères et autres prises de décisions grotesques  . Un vrai personnage des frères Cohen . D'ailleurs si vous prêtez bien attention , de nombreuses références à la culture pop jalonnent cette histoire , notamment une sur ce grand film , The big Lebowski  .Les dialogues , toujours incisifs et fleuris se complaisent dans l'humour noir . Je ne peux rien vous divulguer , mais sachez que l'on est dans la même ligne que les opus précédents avec une intensité dramatique s'intensifiant ainsi que de nombreuses révélations .

    Chaque destin a trouvé son chemin et tout a une fin , comme cette saga en 6 tomes hautement recommandable .Un grand coup de coeur pour cet ultime tome et pour l'ensemble de la saga ! Messieurs , votre association de bienfaiteurs est attendue au tournant pour de nouvelles aventures !

    Vous pouvez prolonger le plaisir avec un jeu de société sorti à cette occasion et reprenant le principe de cette histoire pas comme les autres .

     

    PS : Je me dois de les contredire sur un fait : Oasis est un des plus grands groupes de rock au monde 😉

    RIP1.jpg

    RIP2.jpeg

    • Like 2
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    alors moi j'ai voulu les prendre en édition bulle (a partir du tome 4), et quand j'ai vu les prix de ces éditions sur le marché de l'occaz, je me suis ravisé, et du coup je n'ai pas pris les normales... Mais ça m'intéresse au plus haut point (je vais surement les commander a la médiathèque d'ailleurs^^).

    Mais si il y a une intégrale, je risque de plonger direct!

    Modifié par kvin
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 1 heure, kvin a dit :

    prix de ces éditions sur le marché de l'occaz,

    J'en ai deux Bulles , ça se revend bien tu dis ? Boaf , de toute façon j'aime trop cette saga pour la revendre . Du coup j'ai un panaché de versions casuals et Bulles 🙂

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai terminé de relire toute la série qui est excellente jusqu'au final. Je suis bien content d'avoir revendu les albums pour prendre les versions bulle.

    RIP est une très grande série de polar, à lire absolument !

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour à tous, 

    Merci pour vos commentaires et encouragements plus que positif. 🙂 Ravi que notre série vous plaise. 

    Je fais un petit passage par ici pour répondre aux questions. 

    Alors pour l'instant, il n y a pas d'intégrale de prévue... Toutefois, nous ferons 2 semi-intégrales recoloriées en noir, blanc et jaune, en partenariat avec les librairies Momie. Ce sera un tirage limité ( un bel objet de collection ). Les couleurs de Julien sont vraiment importantes et servent le récit, toutefois ce sera une autre approche que cet objet.

    Donc je recommande les editions normales.

    Nous n'avons pas prévu de coffret pour le moment, mais nous étudions la question. 

    Sachez que vous pouvez retrouver nos actus sur la page Facebook @RIPpetitapetit ou sur mon insta: @Gaets_BD

    Nous avons, déjà, attaqué, Julien et moi, 2 autres projets: 

    Fan Man : L'homme au ventilo. .Chez Petit à Petit, adaptation du roman de William Kotzwinkle

    Ensemble, on aboie en silence. Chez Dupuis, adaptation du roman de Gringe

    Je balancerai sur insta des previews au fur et à mesure. 

    J'ai pour ma part une dizaine d'autres projets chez Le Lombard, Dupuis, Glénat et Petit à Petit... 

    Enfin, je terminerai sur cette petite phrase classique: privilégiez vos achats en librairie et/ou site de l'éditeur. Cela fait vivre la chaine du livre et surtout les auteurs qui ne gagnent déjà pas beaucoup sur une BD. (4%) et qui aimeraient pouvoir continuer d'en réaliser... Merci  🙂

    A bientôt

    Bonne lecture

    Gaet's 

     

     

     

     

    • Like 5
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 1 minute, Gaets a dit :

    PS: Par contre, pour Oasis...  non. non. non 

    😅

    Mais si , quand même !! Quel drame leur séparation ! 
    En tout cas ravi de ton intervention @Gaets , je suis content que tu aies trouvé le site , je t’en avais parlé lors de ta visite à Hyères 😉. Tu repasses quand tu veux 😀. D’ailleurs j’avais fait une demande par l’intermédiaire d’Ilona pour une petite interview dessinée de Benjamin Blasco Martinez , si tu peux lui rappeler 😬.

    MERCI !!

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Toujours un plaisir d’échanger avec le scénariste d’une série dont on n’entend que du bien @Gaets !

     

    Tu as raison sur un point d’ailleurs : les goûts de @Kevin Niveksont souvent contestés ! Même si j’avoue que j’aime bien Oasis…

     

    @Gaets : si tu as un moment je suis curieux de ton avis sur ce sujet

     

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Roooh!!! Bienvenue à toi 😃 C'est toujours un honneur que de voir des auteurs de notre art préféré sur notre petit forum ☺️

    Merci de tes informations, je pense que je me prendrai les intégrales Momie. J'aime bien les essais avec des couleurs différentes, ça permet souvent de voir les oeuvres sous un autre angle ☺️

     

    Et tout à fait d'accord avec toi sur le fait de privilégier les librairies ou sites éditeurs. Sans eux, ben...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   1 membre, 0 anonyme, 22 invités (Afficher la liste complète)

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Vivre à en mourir
      Note :
      Avec les cérémonies au panthéon de la semaine dernière, Le Lombard remet en avant "Vivre à en mourir", leur BD historique traitant du destin de Marcel Rayman, l'un des membres juifs de la résistance communiste étrangère à l'occupation à Paris pendant la seconde guerre mondiale. Son destin tragique sera partie intégrante de la fameuse affiche rouge dont on a tant parlé.

      Cette bd est illustrée dans le style de la ligne claire par Jeanne Puchol, qui retranscris assez bien le sérieux du propos. L'histoire elle, désormais très connue est toujours aussi bouleversante. Pour les amoureux de la France, comme de ceux de l'Histoire, ces destins tragiques mêlés à cette période trouble sont fascinants. Cette bd est un excellent moyen pour ceux étant passé à côté de cette petite histoire dans la grande de rattraper leur retard. Avec sérieux et émotion on se plonge dans leurs vécus d'après notamment le témoignage qu'a pu en livrer l'un des rescapés à la fin de la guerre.

      Impressionnant, et édifiant, à lire tout simplement.
      • 0 réponse

    • L'hôtel de tous les plaisirs
      Note :
      Dans cet hôtel de luxe, certains employés portent un badge spécial qui permet au client de la suite Whittaker de demander n’importe quelle faveur. Ryûsen est venu faire passer des entretiens d’embauche, devant le manque de personnel, le concierge en chef Kashiro l’aide. Ryûsen décide de le débaucher et devant le refus de ce dernier, utilise l’avantage du badge.

      Dans ce one shot, vous aurez deux histoires de couple qui se déroule dans le même hôtel et qui s’entrecroisent. Celui de Ryûsen et Kashiro, le premier étant prêt à tout pour conquérir Kashiro, y compris venir travailler à l’hôtel. Le second, celui du directeur de l’établissement, Ron, un célèbre acteur avec un mystérieux prince arabe. Si l’histoire n’est pas déplaisante, elle souffre parfois d’un manque de développement, notamment concernant l’enquête de police sur les affaires de prostitution. Le graphisme est agréable mais on aurait aimé s’étendre un peu sur le fonctionnement de cette suite très spéciale !
      • 0 réponse
    • Game of familia tome 8
      Note :
      Toujours dans leur quête de rechercher des alliés pour combattre les Dead Mells, Sasae et sa familia entendent parler de « dragon », des êtres surpuissants qui se seraient réincarner dans ce monde. Hélas ces dragons ne sont pas toujours bienveillants et certains ont même causé de grandes guerres par le passé. Il est temps d’envoyer une équipe de reconnaissance pour savoir ce qu’il en est mais cette mission réserve une surprise de taille.

      Début d’un nouvel « arc » dans Game of Familia avec un tome qui met en place de nouveaux personnages. Si ce tome de transition n’est pas exceptionnel, il permet de donner un aperçu de la suite, une suite qui risque fort d’entrainer notre Familia dans une situation extrême et un conflit interne. Voilà qui changera un peu des combats habituels et qui permettra de pimenter un peu l’histoire.
      • 0 réponse
    • Confidences nostalgiques tome 1
      Note :
      Confidences nostalgiques est un recueil de petites histoires autour d’une même thématique : des histoires d’amour perdues. C’est la nostalgie du premier amour, le récit de rencontres, de séparations, l’ambition de la nouveauté et des premiers émois qui donnent des ailes et qui font penser que tout est possible.

      Des jeunes femmes reviennent sur leur passé et nous dévoilent des amours perdues qu’elles chérissent encore. Il y a les relations qui s’étiolent avec le temps ou avec la distance, celles qui finissent car les amants n’ont pas les mêmes objectifs, celle où parfois l’amitié dérape…

      Chaque histoire est agréable à lire, différente, belle dans sa narration et son graphisme. Ce sont des pages de vies qui se tournent sans lendemain et qui nous laisse un peu dans le même état : c’était bien tant qu’on était dans l’histoire mais maintenant que le livre est fini, il faut passer à autre chose. Je doute un peu du potentiel de relecture.
      • 0 réponse
    • Arena tome 4
      Note :
      Les 6 derniers élèves ont réussi à utiliser la résonnance et forment à présent l’équipe de combattants « les 666 ». Ils doivent arriver au sommet des arènes pour pouvoir un jour gagner leur liberté. Avec le temps qui passe, ils ont fini par abandonner l’espoir de retourner sur Terre et pour certains, comme Gabriel, cette nouvelle vie lui convient bien lui qui réfrénait ses envies meurtrières. Après 18 mois, les voilà en demi-finale pour atteindre la ligue A et quelques surprises vont venir perturber leur parcours.

      Si cette première partie du webtoon se concentre sur le développement des capacités de Gabriel et de ses compagnons en enchainant les entrainements et les combats, on sent qu’il y a une autre problématique derrière : peut-être une guerre à plus grande échelle (genre inter planétaire). Les arènes ne seraient pas qu’un moyen de se divertir mais auraient pour objectif de former des guerriers puissants. La suite nous le dira.

      On aurait aimé cependant un peu plus de teneur concernant le quotidien des personnages, certes il y a des passages un peu plus axés sur eux comme un aperçu de la véritable personnalité de Mélissa ou des problèmes de couples de Fiona et Kevin qui montrent que les personnages ont vieilli mais on a l’impression par moment de survoler un peu le sujet. Reste une fin de volume très intéressante qui nous motive bien pour aller lire la suite.

      Arena est un bon shonen d’action avec un scénario qui tient la route qui se laisse facilement lire. A suivre.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...