Aller au contenu
  • S’inscrire

  • Nickad
    • Scenariste: ITÔ Junji Dessinateur: ITÔ Junji Editeur: Mangetsu Note :
      Résumé:

      Tomie Kawakami est le mal incarné. Reconnaissable entre mille grâce à ses longs cheveux noirs et son grain de beauté sous l’œil gauche, elle déclenche les passions chez tous les hommes qui croisent son regard, jusqu'à les pousser à l'assassiner dans d'atroces circonstances. Ce que ses amants ne savent pas, c'est qu'une fois sous son emprise démoniaque, il est impossible de lui échapper et que la mort elle-même fait partie de son plan de conquête. Ses victimes, partagées entre l'amour et la folie, vont petit à petit réaliser l'indicible : peu importe le nombre de fois qu'ils la tueront, le monde ne pourra jamais se débarrasser de Tomie. Pire, son pouvoir ne fait que grandir inlassablement à chacune de ses renaissances.

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Horreur

    Sacrée expérience que la lecture de Tomie, cette œuvre qui lança la carrière de Junji Ito et qui débute la collection de l’auteur chez Mangetsu.

    Tomie est une jeune fille, extrêmement belle, qui ne laisse pas les hommes indifférents et attisent la jalousie des femmes ; mais une jeune fille destinée à avoir un destin tragique à chacune de ses renaissances. Si le principe de base était d’inventer un personnage qui pourrait se régénérer à partir d’un morceau de son corps, l’histoire est imprégnée de deux autres points importants de la vie de l’auteur : la mort d’un de ses amis quand il était adolescent et sa peur des femmes.

    Mais résumer Tomie à ces aspects serait vraiment restrictif. Tomie est d’abord l’incarnation du mal, le mal à l’état pur, sans état d’âme, qui devient de plus en plus violent mais c’est aussi une malédiction, destinée à ne jamais trouver le repos, à être assassinée à chaque fois. Et plus on lui fait du mal, plus il y a de Tomie. S’il y avait un fil conducteur entre les premiers chapitres, où l’on voyait bien d’où elle venait, Tomie a fini par prendre son indépendance, et les chapitres aussi ; comme si Tomie s’était répandue dans le monde pour mettre les humains face à leurs plus sombres instincts.

    Tomie est donc un manga incontournable, vous n’êtes pas obligé d’aimer, cela reste un manga d’horreur et l’univers de Junji Ito est assez particulier, par contre, il ne vous laissera pas indifférent. De plus, Mangetsu nous propose une édition de qualité avec une préface d'Alexandre Aja (réalisateur français) et une postface de Morolian, spécialiste de l’auteur qui revient sur l’origine de l’œuvre et en fait une analyse.

    • Like 1


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Aja avait fait son premier film : Haute tension , qui nous avait foutu les jetons au cinéma avec ma femme je me souviens 😅
    Bon , je vais lire Spirale et je verrai si je me lance dans Tomie .

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    pas lu remina, d'ailleurs comme la plupart de ses œuvres en France c'était introuvable, et venus in the blind date de 2020

    On va peut-être les voir arriver dans le catalogue Mangetsu...

    Modifié par Nickad
    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je suis en cours de lecture de Tomie et c'est pas mal en effet. L'introduction fait un peu maladroite mais comme c'était sa première création.
    Mangetsu a annoncé dans une vidéo de présentation qu'ils vont ressortir tous les titres d'Ito Junji dans leur catalogue sauf les deux intégrales chez Delcourt, Spirale et Gyo.

    Modifié par alx23
    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 20 heures, poseidon2 a dit :

    moi le dessin sur la couverture ne m'attire pas du tout 😞

    En plus c'est de l 'horreur donc je suis pas sur que t'aimes bien le genre sur 700 pages 🙂

    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai terminé la lecture de cette intégrale et j'ai beaucoup aimé, j'aurais mis la même note que Nickad.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Vous allez me faire craquer avec ce Ito!!! Je sens que je sombre du coté obscur^^

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Le 27/07/2021 à 07:48, alx23 a dit :

    En plus c'est de l 'horreur donc je suis pas sur que t'aimes bien le genre sur 700 pages

    Ah oui j'avais meme pas tilté. Ok donc pas pour moi 🙂

    • Haha 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de finir Spirale . Bien que rompu aux joutes des nombreux films d’horreur que j’ai vus , je dois bien avouer que certains passages sont assez chauds . J’ai retrouvé parfois l’ambiance du vieux films The  ring , version japonaise bien sûr ! 
    la postface de l’ancien ambassadeur japonais délivre de bonnes explications sur la société japonaise et son fonctionnement, à cette époque de crise économique . Et , remplacer Spirale par un fameux autre mot aide à mieux cerner l’histoire . Autocentré , on fini seul c’est bien vrai 😅
    Un bon pavé , bien dessiné , assez prenant et ménageant le suspens au fil des pages . Je me laisserai bien tenter par une autre histoire . 

    @alx23 , tu recommanderais quel autre livre ? 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai acheté Sensor du même auteur mais pas encore lu, mais t'avais vu la chronique de Nickad. D'ailleurs si tu cherches dans en manga, elle sera mieux te conseiller que moi 🙂
    Si tu veux lire une histoire étrange, barré et un peu gore en noir et blanc, je te conseille Panorama.

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je te demandais juste car j'ai lu que tu voulais tous les Ito 😉

    Panorama j'avais vu la critique , et non, c'est pas ma came ce genre de truc

    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 5 anonymes, 70 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Supergroom t2 : la guerre olympique
      Note :
      Le retour de super Spirou ! Et on retrouve avec beaucoup de plaisir notre ami Spirou dans une aventure ou il retrouve l'innocence de certains albums. Entre gaffeur invétéré, chanceux comme ce n’est pas permis et courageux pour deux, Velhmann nous livre un Spirou à l'ancienne dans un scénario très actuel..

       Car Velhmann traite ici autant de la télé-réalité que de la mode des super héros qui déferle sur nos écrans. En effet les héros sont tous plus étranges les uns que les autres et l'aspect financier et voyeuriste de la télé réalité est au cœur de l'album. Mais Velhmann réussi le bon mélange entre son Spirou à l'ancienne et la modernité sur sujet. 

      On suit avec énormément de plaisir les pérégrinations de Spirou, bien aidé par un dessin moderne et une coloration bien vive, jusqu'à une conclusion plutôt intéressante. 

      Un bon tome de Spirou en somme. 
        • Like
      • 0 réponse
    • 11 septembre, le jour ou le monde a basculé
      Note :
      Avant que certain ne réagissent à la note qui semblera peut être excessive à certaine adulte ayant lu cet album. Mais ma note est là pour souligner à quel point cet album est presque parfait pour une cible de collégiens / lycéens qui n'existaient pas lors des attentats du 11 septembre 2021.

      En effet les gens ayant vécu ce moment pourraient préférer des investigations plus poussées ou des photos moins déjà vu. 

      Mais pour des lecteurs n'ayant "qu'entendu parler" du 11 septembre cet album est parfait. Il est parfait car il permet aux jeunes de dépasser le simple effet wahou des images des tours qu'on a  pu leur montrer pour faire comprendre simplement l'impact qu'a eu (et a encore) le 11 septembre sur le monde.

      Et ce "devoir de mémoire" est important. Et la "vulgarisation" à destination des plus jeunes est la pierre angulaire de tout devoir de mémoire. En cela cet album devrait être disponible dans tous les CDI de France et de Belgique.
      • 4 réponses

    • Baltzar - la guerre dans le sang tome 11
      Note :
      La guerre au Baselland a pris fin, contre toute attente, le second prince abolie la monarchie et dévoile le doute existant sur sa filiation, des élections se mettent en place, le vent du changement souffle. Baltzar, quant à lui est convoqué devant ses pairs pour répondre de ses actes, il est soutenu par le roi mais a pris trop d’importance pour que l’état-major le laisse libre de ses mouvements.

      Ce 11eme tome est un tome assez politique, entre l’arrivée de la démocratie au Baselland et les manigances de l’armée pour prendre le pouvoir au Weißen. Des espions rodent dans l’ombre et certains semblent faire le ménage, Baltzar n’a pas d’autre choix que de suivre les consignes tout en cherchant à protéger les cadets. Un tome intéressant avec beaucoup de manigances, difficile de savoir à qui faire confiance. De l’action a tous les niveaux, aucun temps mort, on en redemande !
      • 0 réponse
    • Master Piece
      Note :
      Master piece est le premier manga que NihoNiba sort en grand format avec une édition de qualité afin de mettre en valeur le graphisme et la colorisation. L’auteur Nanao est connu pour ses illustrations érotiques est aussi auteur de light novel pour adulte sous le nom de plume de Mahaya.

      Et c’est d’ailleurs l’atout majeur ce livre, de très belles illustrations avec beaucoup de charme et un graphisme soigné ; une édition sur papier glacé et la majorité du livre en couleur ! On a un livre visuellement splendide. Côté style graphique, on peut regretter la ressemblance physique entre les différents personnages féminins (de belles femmes aux cheveux longs et une poitrine très généreuse !).

      Au niveau de l’histoire, il n’y a rien de très original, on part sur des fantasmes plutôt classiques : relation avec sa jeune mère adoptive, avec des jumelles au caractère différent, avec son amie d’enfance, une championne de natation, une idole… Le livre est composé d’une histoire principale qui met en scène un jeune homme coincé entre sa mère et ses sœurs jumelles adoptives, les 3 étant plus que pulpeuses ; suivie de courtes histoires allant assez rapidement à l’essentiel. Rien de très original non plus sur les mises en situation (contexte des rencontres et positions).

      Master piece est donc une très belle réussite graphique avec des histoires classiques mais bien faites.
      • 4 réponses
    • the 100 bucket list of the dead t2
      Note :
      Deuxième tome du manga défouloir de Kana: 100 Bucket liste of the dead. Et on continue dans la ligne droite du premier : c'est n'importe quoi, c'est assumé et c'est très rigolo.

      On atteint même un niveau supplémentaire car nos deux amis ont maintenant l'habitude des zombies et sont quasiment blasés même quand ils croisent un grand requin blanc zombifié par les plongeurs qu'il a mangé.... La liste commence à s'allonger avec 36 points donc un certain  nombre de fait comme : passer une soirée avec des hôtesses de l'air. Ce chapitre-là atteint un summum de WTF que ça en est super drôle.

      On rigole bien, on ne réfléchit pas trop et ou oubli tout durant les 25 minutes de lectures que nous offre ce 100 Bucket list of the dead. Et le départ à la campagne de nos deux compères nous promet un troisième tome encore bien différents mais, je l'espère, tout aussi marrant.
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...