Aller au contenu
  • S’inscrire

Les coeurs de ferraille t1 : Debry, Cyrano et moi


poseidon2
 Share

Messages recommandés


Titre de l'album : Les coeurs de ferraille t1 : Debry, Cyrano et moi
Scenariste de l'album : Béka
Dessinateur de l'album : José-Luis Munuera
Coloriste : José-Luis Munuera
Editeur de l'album : Dupuis
Note :
Résumé de l'album :

Dans un monde rétrofuturiste où les humains vivent entourés de serviteurs robots, la jeune Iséa préfère se réfugier dans Cyrano de Bergerac, film conseillé par Tal, sa seule amie, qu'elle ne rencontre que par écran interposé. Mais le jour où Debry, sa robot-nounou adorée, est renvoyée par sa mère, le fragile équilibre de l'adolescente s'effondre. Coûte que coûte, Iséa décide de retrouver la seule personne qui lui ait jamais donné de l'amour, fût-elle un robot... Accompagnée par un camarade d'école, Tilio, elle va partir vers l'étrange ville de Tulpa... Conte à la toile de fond étonnante et au propos qui l'est tout autant, ce premier tome des Coeurs de Ferraille explore avec intelligence et délicatesse le rapport mère-fille dans ce qu'il a d'inné ou de construit, mais aussi parfois de toxique... Les BeKa et Munuera, après leur collaboration sur Les Tuniques Bleues, offrent une nouvelle preuve de leur complémentarité. Le propos est toujours plus sensible, intelligent et surprenant. Le dessin de Munuera encore plus esthétique grâce à l'ajout d'une pointe réaliste.

Critique :

Fiou qu'est-ce que c'est beau et bon ! Fiouuuuu 

Graphiquement parlant, Munuera est au sommet de son art. C'est sublime ! Que ce soit les robots, les humains ou les décors, c'est magnifique.

Et le scénario..... est d'une fraicheur infinie. Super innovant, ambitieux et tout doux à la fois. Ce conte de Béka est une très belle métaphore de l'exclusion des autres et plus précisément de l'esclavage. Mais c'est aussi un superbe aventure à la Tom Sawyer. Une aventure ou une petite fille découvre le monde avec des yeux aussi innocent que plein d'étoiles. Une petite fille pleine de vie et d'envies, mais aussi d'illusions sur le monde.  Et attention aux illusions quand elles disparaissent. 

Et ci cela ne suffisait pas, Béka nous livre une fin de tome à tomber par terre de cynisme, faisant redescendre le lecteur de son petit nuage, et ce, directement dans une flaque de boue.

Bref une superbe lecture. Peut-être la meilleure de ce mois de juin !

Autres infos :

Type de l'album : BD Europeene
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-coeurs-de-ferraille-tome-1-debry-cyrano-et-moi?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...