Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 104
    Total des membres
    125
    Maximum en ligne
    Yves
    Membre le plus récent
    Yves
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 23/07/2021 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Ben alors faut aller en bibliotheque non mais scrogneugneu de scrogneugneu ne pas avoir lur le pouvoir des innocents c'est... scrogneugneu de scrogneugneu
  2. 1 point
    Ahhhhh faut aboslument au moins lire le pouvoirs de innocents. regarde : bon c'est pas de l'eo car c'est l'eo de la reedition mais bon) https://www.leboncoin.fr/livres/1975040843.htm?ac=2404136686 ( https://www.leboncoin.fr/livres/1978402855.htm?ac=2404136686 C'est une excellentissime série. Vraiment Les autres aussi bien sur mais la première n'avait pas forcement été prévue pour avoir une suite.
  3. 1 point
    il y a 3 moments pour cette scène, les 3 se passent quand ils sont adultes mais pas au même moment, la 1ere fois, c'est juste après que kota, mikoto et arakawa se retrouve sur la berge (chapitre 8). Après dans l'épilogue, il y a deux temporalités mélangées : quand mikoto parle, le temps n'est pas vraiment défini, c'est sans doute quelque chose qu'il faisait régulièrement (d'ailleurs ce passage revient sur le 2eme prologue mais on ne voit pas la table à ce moment), je pense qu'on est dans l'illusion, il parle à un mannequin censé représenté Arie car finalement il l'a toujours cherchée et attendue. Et la dernière image c'est le dur retour à la réalité. Enfin, c'est comme ça que je le comprends
  4. 1 point
    J'ai fini la lecture et franchement, ce n'est pas un manga facile à aborder car il est très complexe, d'abord par sa construction (le fait que les 2 époques soient imbriquées), par un mélange de réalité et d'illusions et par les thèmes abordés. S'il y a des événements concrets : ce qui s'est passé quand les personnages étaient enfants et leurs vies à l'époque actuelle (en passant une critique sur la peur de l'inconnu, sur les relations parents-enfants et sur la violence entre enfants qui sont très cash dans leurs comportements), il y a également toute une partie philosophique : Amahiko dépourvu devant la vacuité de sa vie, qui espère à un moment trouver une réponse dans la religion. Une approche de l'absurde telle qu'on peut la retrouver chez Camus ou Sartre; et aussi, une forte influence de la mythologie nippone avec la présence des papillons qui représentent l'âme des défunts. Et que penser de la similitude entre le 1er prologue et l'épilogue ? Est-ce qu'il n'y aurait pas une réflexion sur la destinée ? Même 2 lectures ne suffisent pas à décortiquer et comprendre l'ensemble, il faudrait faire une analyse plus poussée. Finalement quand on revient sur les 2 premières pages, on se rend compte qu'il y a les clés de compréhension du livre. Asano nous pousse à la réflexion, il faut non seulement remettre les pièces du puzzle dans l'ordre mais aussi être attentif à chaque détail. Moi non plus je n'ai pas encore tout saisi et je suis sûre que l'on découvre de nouvelles choses à chaque lecture
×
×
  • Créer...