Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 282
    Total des membres
    1 171
    Maximum en ligne
    philalann
    Membre le plus récent
    philalann
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. The_PoP

    The_PoP

    Les gardiens du post


    • Points

      49

    • Compteur de contenus

      4 964


  2. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      39

    • Compteur de contenus

      26 304


  3. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      24

    • Compteur de contenus

      15 311


  4. Nickad

    Nickad

    Members


    • Points

      18

    • Compteur de contenus

      2 811


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 30/12/2022 dans toutes les zones

  1. Le retour de la censure c’est quand même un problème oui. L’état de droit n’est pas garanti dans le temps … Ses propos aussi c’est un problème. Mais ses propos et lui et l’ensemble de son œuvre va disparaître au fil des ans du coup …. Donc pas besoin d’un retour de la censure …. Il est pas seul non plus sur une histoire comme ça… il a eu des éditeurs, une équipe éditoriale …. C’est pas de l’auto édition hein… faut pas jouer les effarouchés non plus … c’est une partie de la profession qui cherche à se dissocier d’un seul coup … du moins c’est l’impression que ça me donne. après sous couvert de la liberté d’expression dire, faire ou inciter à des horreurs… bah c’est pareil… faut pas prendre les gens pour des crétins non plus…
    4 points
  2. Les gars je vous préviens : attention a Adieu Aaricia : il va piquer fort pour les fans de thorgal…
    3 points
  3. @poseidon2: j’allais hurler sur le fait de ne pas finir these savage shores. Puis j’ai lu que tu revendais tes jazz maynard. je suis allé me pendre
    3 points
  4. Le mec s’enfile des histoires de super slips par pack de douze et il vient nous parler de scénario convenu pour savage shores !! Je m’insurge
    3 points
  5. C’est pour lutter contre l’idée que les BD c’est pour les petits nenfants. ils ont juste oublier l’essentiel. Les albums qui se vendent et où qui plaisent à la majorité.
    3 points
  6. Je crois que s'ils ne mettent pas un sattouf à chaque édition après ils peuvent se retrouver flagellés par les chroniqueurs de france inter armés de petites badines.
    3 points
  7. Bon... Petit tour à la librairie,et... gros craquage absolument pas prévu Vous pensez qu'il faut que je me fasse soigner?^^
    3 points
  8. Et les achats 2022 sont.... taddaaa Alors par contre, je lis parfois avec des années de retard... surtout les grosses séries ou je peux attendre d'avoir plusieurs tomes à la fois... Les nominés pour la BD ultime 2022, lu en 2022 sont clairement: Et le vainqueur est.... Mentions spéciales (avec lecture en 2022): L'erreur d'achat de l'année est attribuée à Et les meilleurs espoirs de bonnes lectures pour 2023 relatifs aux achat 2022 sont: et la BD la plus attendue est.... La conclusion est qu'il faut que je lise plus. Que j'arrête les mondes de Léo qui ne m'attirent pas plus que ça. Que je revende les séries/albums que je ne relirais pas pour une raison ou un autre (y compris la place occupée). Merci à vous d'avoir lu jusqu'au bout
    3 points
  9. Je crois que je n’ai même pas 35 tomes de Léo
    2 points
  10. On est parti à 5h ce matin on a pris le 1er train, arrivée à Angoulême à 8h25 et devant l'exposition de Junji Itô il y a déjà foule, autant dire qu'être dans les 100 chanceux risque d'être compliqué
    2 points
  11. C'est en couleur, je mettrai des images demain car mon téléphone ne veut pas le faire ! Je regarderai aussi pour le nombre de tomes
    2 points
  12. N’empêche que comme je suis pas la moitié d’une enclume je vous avais aussi parlé du prix special jeunesse : assez remarquable au demeurant
    2 points
  13. Solo Leveling revient ! A la fin de la série, les auteurs avaient annoncés qu'il y aurait quelques chapitres épilogues. Le décès de Jang Sungrak (ou Seong Rak) alias DUBU en juillet dernier a retardé ces épisodes. Ce sont ses disciples qui ont repris la suite en lui rendant hommage La série a donc repris sont cours
    2 points
  14. La X of Sword c'est ...une histoire de famille Attention c'est dans l'univers d'Excalibur mais quand on a lu Dawn of X ca passe comme une lettre à la poste.... et une belle lettre d'amour à la famille X-Men
    2 points
  15. génial d'avoir créé un post sur la campagne Ulule d'Alamänder 2. merci à tous. Pour répondre à la remarque de poseidon2, Kamiti touche 6€ par vente en librairie. On devrait vendre 6000 BDs pour atteindre le point d'équilibre. Inatteignable dans le marché actuel. Sauf miracle. Donc Ulule nous aide beaucoup (il est vital même!). L'idéal serait qu'en plus d'un carton sur Ulule, le public se rue en librairie lol!
    2 points
  16. la seule BD que j'ai gardée dans les deux versions. Ceci dit je comprend @poseidon2, mais j'avoue avoir été super surpris car il me semblait que toi aussi tu l'appréciait notre ami Jazz... A contrario de l'infâme @Kevin Nivek
    2 points
  17. Ah non mais en fait j'ai l'intégrale noir et blanc grand format et... ben mon frangin m'a dit : tiens je te rend tes bds.... et dedans il y avait la version couleur... Moi je garde les intégrales noir et blanche
    2 points
  18. Et oui mais figure toi qu'on peut trouver du superslip AVEC du scénar , du moins autant que savage shores , ce qui n'est pas difficile ceci dit ^^ . Je viens de finir l'omnibus Ultimate X-men , 1024 pages , et je t'assure qu'il s'est passé bien plus de choses que dans Savage shores , chronique à venir de ce pavé plus que sympa !! D'ailleurs , avec les superslips , on parle pas de "pack de douze" , mais de "six pack" hein , pour les abdos bien saillants , que je ne désespère pas d'avoir un jour ; allez , demain repos , direction salle de sport objectif abdos de Chris Hemsworth ^^
    2 points
  19. Et pour donner une vision plus complète, je vous pose ici la vision opposée partagée par Ledroit : Tribune libre d’Yves Frémion, parue dans ActuaBD, 13/1/2023 « L’affaire Bastien Vivès a réveillé de vieux démons. Il s’est trouvé plus de 500 femmes et hommes, se revendiquant pour la plupart créatrices et créateurs de BD, pour exiger l’annulation d’une exposition sans que personne ne l’ait vue, par un manifeste confus où se mêlaient arguments critiques recevables, indignation féministe contre des propos anciens, revanches personnelles, jalousie d’artistes ignorés – et surtout délire parano-puritain. Dans ce méli-mélo, des créateurs s’engagent POUR la censure, ce qu’on n’avait plus vu en Occident depuis l’hystérie du psychiatre fou Fréderic Wertham et le Comics code de 1954. En effet, dans leur texte, ces imagicides(1) dérapent en demandant au festival d’Angoulême de rédiger et d’appliquer une charte d’engagement, "afin que les futures sélections et programmations du festival soient réalisées dans le respect du droit des personnes minorisées ainsi que dans l’égalité de leurs représentations." En un mot, un nouveau « Comics code », comme celui dont les dégâts sur la BD US durant 40 ans ont été dévastateurs, et malgré son abolition pèsent encore sur la création outre-Atlantique. Sous prétexte de défendre des minorités opprimées qui ne leur ont rien demandé ou le combat féministe qui méritait mieux, les signataires expriment leur alignement sur les plus bruyants puritains étatsuniens que quatre ans de trumpisme ont sorti de leur marginalisation. Rappelons ici que malgré son insolence et son sens de la provocation (qu’on a évidemment le droit de ne pas apprécier et de lui retourner de façon identique), Bastien Vivès n’a dans l’état de nos informations commis aucun délit, n’a brutalisé personne, n’a violé aucune femme, ni sodomisé aucun enfant, ni même incité qui que ce soit à le faire, il a juste dessiné des histoires dont les fantasmes sont pour tout dire assez banals. Que diraient nos Talibans de la BD si leurs propres fantasmes étaient exhibés devant tout le monde ? Qui serait alors le plus monstrueux ? Au moins, Vivès se met à nu dans ses albums, ce qui depuis Jean-Jacques Rousseau constitue une part importante de la création littéraire et artistique. La BD autobiographique est même devenue un genre qui a donné aussi bien Fabrice Neaud que la vague Girly. Au-delà, dans tout puritanisme suinte la phobie non seulement du sexe mais celle du corps lui-même, qui hante depuis des centaines d’années tous les censeurs de l’univers: "Il faut détourner l’esprit des images corporelles" paniquait déjà au IVe ou Ve siècle un certain Augustin dont l’Église a fait un "saint". C’est bien ce dont il s’agit ici, dans cette vision asexuée de l’enfance qui ravirait les militants de la Manif pour tous, et cette terreur de sexes trop visibles à leurs yeux effarés. Les signataires voudraient dicter désormais aux artistes le contenu de leurs œuvres, les contraindre à dessiner, imaginer, penser, selon des normes définies par 500 personnes qui s’autoproclament défenseurs de victimes... de papier. Eh oh, Staline est mort, il y a 70 ans ! Les artistes officiels, ça n’existe encore que dans les plus dures dictatures. Paniqués par de simples images, on rêve ! Cette kouachisation des esprits a tellement envahi la population depuis janvier 2015, que même ceux qui vont en être victimes s’en font désormais les défenseurs. Nous sommes là en plein "syndrome de Stockholm" où les (futures) victimes réclament leur flagellation. Parce qu’il se pourrait bien qu’avec le durcissement idéologique qui saisit le monde, nos gentils signataires soient à leur tour, plus vite qu’ils ne l’imaginent, victimes d’une censure, d’une contrainte indésirable, d’une violence intellectuelle comme celle qu’ils prônent ici. Qui aura envie de les défendre alors ? Toute cette tragédie ‒ car c’en est une, moins pour Vivès que son talent sauve, que pour le mental de 500 personnes emportées par leur manque de réflexion ‒ sombre dans le ridicule et restera dans l’histoire de la culture comme les honteux précédents de Dame Anastasie. Leur pseudo-analyse des albums de Vivès est toute aussi fantasmée que leur contenu. Alors amusons-nous quelques minutes: imaginons un instant l’application stricte de leur projet de "charte". Dénonçons alors l‘ignoble œuvre de ce Yankee nommé Walt Disney. Depuis les années 1940, il inonde les revues pour la jeunesse du monde entier avec ses histoires de Donald. Qu’y voit-on ? Un humain animalisé en canard, vêtu humainement, mais dont tout le bas du corps est à poil, bien qu’à plumes, exposé au regard de nos innocents bambins, le cul en l’air, ainsi qu’une humaine animalisée en cane et dévêtue de semble façon. Pire: il y aussi dans ces histoires les trois jeunes neveux de Donald, des enfants animalisés, eux aussi le cul nu; ils vaquent à longueur d’épisodes devant le héros qui n’est, tenez-vous bien, même pas leur père mais un oncle, espèce parentale qu’on sait fortement encline à la pédophilie familiale. Or, les personnages de Disney ne sont pas plus caricaturaux que ceux de Bastien Vivès. Ils sont eux aussi une incitation à la pédopornographie sur ces enfants et à un viol sur cette femme ainsi exposée au rut du héros ‒ dont elle porte de surcroît le même patronyme (Duck), ce qui pourrait ajouter l’inceste à l’abomination. Les publications Disney doivent d’urgence être bannies des kiosques, des festivals, des écoles et des bibliothèques. Démolissons les statues de Disney à Anaheim et à Disneyland ! Brûlons les kiosques à journaux qui diffusent le Journal de Mickey et Picsou magazine ! À l’exemple du célèbre peintre Il Braghettone qui rhabilla les personnages du pornographe Michelangelo, re-gouachons ces personnages dans les albums déjà parus ! Et pour conclure, pour que ceux qui n’ont pas compris qu’"on ne combat pas les images avec des non-images"(2) et qu’ils sachent ce que ça fait d’être ostracisés, prenons une mesure simple: cessons immédiatement et définitivement à la fois de les lire et d’acheter leurs albums. Je le fais dès maintenant et garde la liste de ces justiciers et justicières sur moi. » Yves Fremion personnellement entre les deux points de vue et les réactions, je sais vers quoi je penche. Ce qui ne cesse de me surprendre est l’absence de nuances des gens et la nécessité d’adopter des points de vue tranchés et sur de grands principes. Personnellement faire annuler la mise en avant de M Vives sur la base de ses déclarations me semble nécessaire. Et instaurer une censure ne me semble pas pertinent. Dur de lire des points de vue défendant ces deux options.
    2 points
  20. Dans les autres recueils, je trouve que c'est sympathique d'avoir de temps en temps une histoire de Soïchi car on sort de cette atmosphère pesante. Tout un recueil est un peu trop mais j'avoue que le point fort est vraiment d'avoir la chronologie des histoires, ça permet de comprendre les liens entre les nouvelles !!
    2 points
  21. il y a longtemps que je n'avais pas été emballée comme ça Le livre a le même format que Leviathan pour mieux profiter des dessins !
    2 points
  22. Yep je pige pas ces courses au goodies. Je suis benêt mais pour moi tu devrais avoir une proposition avec la bd seule un poil moins cher si achetée avant et c'est tout. pas évident avec les frais de port ceci dit... Mais vous voyez l'idée.
    2 points
  23. Il arrive bientôt ... le nouveau concours sur le site... enfin ! me direz-vous !! oui je suis débordée, mais je le finalise Et il y aura même un lot bd !! Youpi
    2 points
  24. Haha! Alors, le saint Seiya, j'avoue les Urban limited, franchement, je me suis dit qu'au pire, je les revendrai, mais ma première pensée n'était pas à ça^^ Après, je dois avouer que c'est un achat purement compulsif, donc pas sûr que je les garde car ben, ça fait mal au porte monnaie... je n'ose pas encore les ouvrir, car j'ai trop peur de vouloir les garder après^^ pour les Conan, lus dans la foulée (et je les garderai) ainsi que Ego (qui m'attend bien sagement depuis Septembre, cest dire si j'ai été raisonnable depuis 5 mois), mais je n'ai pas été emballé plus que ça... Pour les Death Metal, il faut que je me prenne tout le run avant de les lire, et il m'en manque pas mal encore, je n'ai lu que les 3 premiers Batman Metal et le batman qui rit... mais ça pareil, je les garde
    2 points
  25. @VladNirky: ouais mais aussi t'as pas le droit, y en a deux qu'on a plus que vivement conseillés ! Ceci étant cette sélection me file la nausée. Peu d'albums BD, voir aucun dans la section jeunesse, du roman graphique de partout. Graphiquement j'ai l'impression que c'est la palme au barré, peu de belles choses pour moi. Quand à leurs grands prix.... Merci Angoulême. Au revoir. Un jour il va falloir qu'on le fasse ce prix des passionnés de bd.
    2 points
  26. Perso, pas d’accord avec ce comité. Y en a pas besoin et c’est assez dangereux comme idée. Par contre simplement faire respecter la loi. après merde à Angoulême ils veulent pas rebrancher la lumière quand même ?
    2 points
  27. Adieu Aaricia Les infos pratiques: Date de sortie: 03 février 2023, aux éditions du Lombard Deux éditions sont annoncées : - Une édition normale à 23,50€ pour 112 pages - Une Edition spéciale à 39,99€ pour 120 pages En guise de rappel enfin, d’autres « One-shot » sont attendus: - Shaïgan, par Yann & Surzhenko - Un Thorgal sans titre pour l’heure, par Fred Duval et Corentin Rouge qui devrait se passer au Pays Qâ Dire que je suis hypé serait un euphémisme
    2 points
  28. un coup de coeur pour moi !
    2 points
  29. Bon, plein de belles lectures dernièrement, notamment l'homme gribouillé que j'ai beaucoup apprécié, même si ça part dans un drôle de délire^^ j'ai lu aussi le premier tome des chimères de Vénus, qui est aussi bon que la série mère, voir plus. Il faut juste passer outre les dessins trop walt disneysque à mon goût (on a l'impression de voir Cendrillon et les 7 nains par moment^^), mais le scénario est là, et bien solide Lu l'intégrale de Samba Bugatti qui est un peu la suite de Beatifica Blues, et qui est bien plus abouti (surtout moins décousu) que ce dernier. Je recommande aux fans de SF un peu polar. Un genre de Blade runner, un peu plus "glauque" et aux dessins surement vieillissants, mais qui restent très bons! L'intégrale du roi des mouches aussi qui m'a mis une grande claque dans ma gueule et que je vais surement devoir digérer un peu^^ Je vais commencer la bibliomule de Cordoue dans pas long, je l'ai emprunté à la bibli, mais vu que je suis parti en vadrouille pendant 10 jours, je n'ai pas voulu le prendre avec moi. Il me tarde...
    2 points
  30. Pfiou!!! J'ai reçu l'intégrale pour Noël, et cet ouvrage n'est pas à mettre entre toutes les mains! On est sur du Larry Clark+++ niveau histoire, et ça ne respire pas le bonheur et la joie de vivre mais plus la glauquitude et le requiem for a dream. Pour ma part j'ai adoré, mais, c'est dur,très dur... La partie graphique fait effectivement penser à du Burns, et pareil, ce n'est pas donné à tout le monde d'accrocher ce genre de style
    2 points
  31. hop! Pour fêter cette nouvelle année, nouveau concours sur urban comics, et pas des moindres Toutes les parutions de l'année 2023 à gagner! C'est dire https://www.urban-comics.com/concours-comics-2023-sorties/
    2 points
  32. Les deux jeunesses sont vraiment bien. pour le reste il va peut être être enfin temps de faire un véritable festival et prix BD.
    1 point
  33. WaterWorld est un grand film. Mais a l’epoque c’etait de bon ton de flinguer Costner…
    1 point
  34. Ils osent tout. J'aime les romans graphiques hein, je crois que j'en parle suffisamment ici pour ne pas avoir à le dire mais sait-on jamais. Ceci étant dit quand je vois ça : https://www.bdfugue.com/catalogsearch/result/?q="(OP Angoulême 50ème édition)"&mc_cid=080f3d573b ça me donne quand même envie de pleurer pour les auteurs de bd.
    1 point
  35. Bon, j'ai fini la guerre des anneaux (je crois que c'est le titre?) la semaine dernière, et belle claque Tant niveau visuel, que scénaristique et jeu d'acteur ca change de Bilbo qui avait tué pour moi, la saga Tolkien. bien hâte de voir la suite! Fini asussi House of teh dragon. ben... Ils auraient mieux fait de s'bstenir... le jeu d'acteur est à chier, certains persos vieillissent d'autres ne prennent pas une ride, et l'intrigue, est juste.... ben c'est le nénat quoi!... A part dans les deux derniers épisodes où ça bouge un peu, ben qu'est-ce que je me suis fait chier! même pas une scéne de cul digne de ce nom pour regorger un peu l'intéret du truc... Bon, je regarderai quand même la deuxième saison si il y en a une, mais on voit que n'est par GRR Martins qui veut... Bon, note spéciale quand même aux dragons : là j'avoue qu'ils ont fait fort! Mais je pense que tout le budget est passé dedans car le retse des FX ets moche...
    1 point
  36. ben alors attends les deux derniers qui devraient arriver dans l'année
    1 point
  37. Autant Convoi c'est assez jouissif, même pour moi. Autant Mezkal s'il ne manque pas de qualité ne m'a pas spécialement donné envie de le relire. Je ne suis pas un grand fan du trait de Jef
    1 point
  38. Bon alors je l'ai enfin fini et.... c'est aussi excellent que la couv en est raté pour moi. Raté pour deux raisons: elle est a 50% la cause d'un prix assez exorbitant (35 euro quand meme) Elle ne parle pas du tout de la bd. Dessin ou histoire. Elle ne parle aux gens qu'une fois la lecture finie et j'ai du mal à comprendre. Moi ca m'a repoussé alors que je suis 100% la cible de ces histoires de pirateries. Une belle couverture à la Long John et je l'aurais deja lu 2 fois.... Ces excuses de deluxification pour justifier des prix trop haut ca me gonflait dans les jeux de société mais si ca arrive en bd..... pfffff
    1 point
  39. mad max, bouffe et belles gambettes! Ce manga est fait pour moi!
    1 point
  40. Bonjour, Au mois de juin, Ki-oon vous entraîne sur les routes désertiques avec un titre qui parlera autant à votre amour pour la nourriture qu’à votre goût pour la castagne : Crazy Food Truck ! Savoureux mélange de cours de cuisine et de courses-poursuites endiablées en plein désert, ce manga en 3 tomes est une véritable explosion de saveurs, d’humour et d’action ! Les chasses à l’homme c’est chouette… avec le ventre plein, c’est encore mieux. Entre Mad Max et Top Chef, suivez le road trip détonant de deux hors-la-loi qu’une bonne bouffe revigore autant qu’une bonne baston ! Crazy Food Truck, sortie du tome 1 le 1er juin 2023. Crazy Food Truck – Sortie du tome 1 le 1er juin 2023 (Rokurou Ogaki, seinen, 7,95 euros, série en 3 tomes) Paré de son tablier de cuisine, Gordon sillonne le désert au volant de son food truck. Mais, faute de client, il finit souvent par manger ses propres sandwichs… Sur la route d’une oasis, il manque de peu d’écraser le sac de couchage posé en plein milieu du chemin où dort… une adolescente ! Réveillée par l’odeur de nourriture, elle dévore tout ce qu’elle trouve. Sa faim est sans limite ! Le chef est plutôt content d’avoir enfin quelqu’un pour apprécier ses plats. Le lendemain, il est interpellé par l’armée, à la recherche d’une certaine Alisa, qui n’est autre que la jeune goinfre… Gordon tente de la dissimuler, mais ses efforts sont inutiles : elle se lance d’elle-même à l’attaque de ses poursuivants avec une dextérité extraordinaire ! Son protecteur n’est pas en reste. En pleine course-poursuite, il dévoile les options de son restaurant ambulant : un moteur à nitroglycérine et un canon géant intégré ! Loin d’être un simple cuistot, Gordon est lui aussi un hors-la-loi en fuite… Embarquez dans une joyeuse cavale en plein désert, à la frontière entre Mad Max et Top Chef ! Dénicher des ingrédients, inventer de nouvelles recettes, satisfaire le client, tout ça entre deux combats épiques… Le quotidien du Crazy Food Truck est loin d’être monotone !
    1 point
  41. Probablement mon polar préféré. J’adore le dessin, j’adore les personnages, j’adore l’histoire, et la fin est sublime. pourquoi donc voudrais tu que je n’aime pas ?
    1 point
  42. @poseidon2: je ne te parle plus
    1 point
  43. A noter une sublime édition collector avec le manga contenu dans... une toile que l'on peu afficher. @TheOtaku devrait pouvoir faire une photo
    1 point
  44. C’est pas vraiment de Ledroit, simplement une tribune qu’il relaye. Je la trouve clairement de mauvaise foi. Notamment sur la partie Disney. J’ai passé mon enfance dans les Picsou et cela n’a rien à voir avec les oeuvres de Vives qui sont discutées. ceci dit jamais inutile de rappeler les ravages de la censure. dommage de fournir une argumentation aussi pauvre. Et en partie erronée puisque évidemment la justice ne s’est pas encore prononcée mais qu’à minima ses propos sur Emma tombe sous le coup de la loi. Perso je le redis je trouve indigne et malsain qu’Angouleme ai choisit parmi la myriade d’auteur a mettre en avant l’un de ceux que peu de parents informés de ses déclarations laisseraient seul en présence de leur gosse. Mais je réagis là comme un papa d’une petite d’un an. pour le reste je reste attaché à la liberté artistique et si Anais Nin n’est pas visée par des plaintes je ne vois pas bien en quoi l’oeivre de Vives devrait l’être. pour continuer d’être honnête voici le communiqué que je trouve assez juste de Vives lui même : Je condamne la pédocriminalité, ainsi que son apologie et sa banalisation. Je condamne la culture du viol et les violences faites aux femmes. Je tiens à exprimer ma solidarité sincère envers les victimes d’inceste et de tout autre abus sexuels. En aucun cas, mes livres ne doivent être lus sous le prisme de la complaisance envers ces crimes.Mon œuvre est variée. Pour celles et ceux qui ne m’auraient jamais lu, la plupart de mes livres évoque la naissance du sentiment amoureux et du désir. C’est le sujet qui m’inspire le plus. Mes quatre livres dits « pornographiques » sont vendus en librairie sous blister, avec un avertissement et une interdiction aux moins de 18 ans. Ils s’inscrivent dans un genre burlesque humoristique. Ce ton provocateur, il m’est arrivé de le reprendre parfois, de manière maladroite, dans mes interviews. On dit parfois de moi que je suis sans filtre, mais à aucun moment je n’ai voulu blesser des victimes de crimes et abus sexuels. Et je tiens évidemment, si mes propos ont pu heurter ces personnes, à leur présenter mes plus sincères excuses.Ma présence sur les réseaux sociaux était souvent puérile. Il m’arrivait de m’en servir comme d’un défouloir. Je regrette sincèrement certains de mes propos, et plus particulièrement ceux à l’encontre de la dessinatrice Emma posté sur mon mur Facebook envers laquelle je tiens à m’excuser. C’était gratuitement violent, irrespectueux et surtout indigne. J’ai quitté Facebook et Twitter quelques temps après.Plus récemment, l’un de mes posts sur Instagram a suscité des réactions que je ne souhaitais pas. J’en ai pris la responsabilité en le supprimant et en présentant mes excuses.Cette exposition à Angoulême n’abordait pas ces sujets polémiques, qui ne définissent en rien l’intégralité de mon œuvre. Tout y avait été pensé et pesé en tenant compte des contraintes d’une manifestation comme le festival international de la bande dessinée.Aujourd'hui je me rends compte qu'au-delà de mes œuvres, ce sont surtout mes propos qui ont choqué, j'aurai désormais la plus grande attention lorsque je m'exprimerai en public ou dans les médias. je garde un doute sur sa sincérité, ses excuses arrivant 5 ans après les propos en question. Mais je suis globalement d’accord avec ce qu’il écrit et avec le fait que son expo ai été déprogrammée. Une fois encore Angoulême c’est un festival qui n’appartient pas qu’a ses organisateurs et qui reçoit notamment d’importantes subventions publiques. Qu’une galerie privée choisisse d’exposer vives ne me pose pas de problème à ce jour.
    1 point
  45. Mais le problème vient de là ! Les lecteurs de BD sont en très grande majorité "mainstream" comme tu dis . Si on demande aux gens dans la rue : " la BD c'est quoi pour vous ?" , j'imagine les réponses : Tintin , Superman, Asterix , Spiderman , Naruto etc ....
    1 point
  46. La Cité-prison est une ville où tous les prisonniers sont enfermés, une ville isolée du reste par de grands murs infranchissables mais où la population carcérale a fini par se construire une vie avec ses propres règles, avec des familles qui se créent et qui procréent. Chloé est une enfant née dans cette ville impitoyable, elle vit seule avec son petit frère encore bébé. Ils ne sont jamais sortis de leurs appartements et leurs parents ont disparus. Alors quand leur voisin leur propose de s’échapper avec lui, Chloé finit par le suivre mais dans sa fuite, elle est séparée de son frère. Des années plus tard, elle reviendra pour le retrouver. Soloist in a cage est d’abord une claque visuelle, un dessin détaillé et fourni qui fait ressortir toutes les émotions de cet endroit. On y sent le froid de la neige, l’obscurité de la ville, la noirceur des habitants. Puis arrive le contraste avec la présence de ces deux enfants qui survivent, une vie malgré tout joyeuse avec des rires et des danses. Ensuite une Chloé partagée entre désespoir et espoir, avec une volonté capable de renverser des montagnes, des rencontres fortes, des personnages singuliers… Le livre nous entraine avec lui dès le début et ne nous lâche plus, tout est soigné, le graphisme comme le scénario. Je n’ai qu’une crainte que les 3 tomes de la série soient trop courts ! Un premier tome à lire et à savourer. Extrait Trailer
    1 point
  47. Que du collector hein , vilain petit spéculateur Moi je viens de recevoir l'omnibus Ultimate X-men !! Il est énorme
    1 point
  48. Ça semble intéressant ^^
    1 point
  49. Titre de l'album : Mediator, un crime chimiquement pur Scenariste de l'album : Éric Giacometti & Irène Frachon Dessinateur de l'album : François Duprat Coloriste : François Duprat Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : En 2007, au CHU de Brest, de nombreux cas d'atteintes cardiaques inexpliquées attirent l'attention de la pneumologue Irène Frachon. Ses recherches mettent en cause le Mediator, coupe-faim des laboratoires Servier, dont le principe actif avait conduit au retrait de l'Isoméride en 1997. Celui du Mediator sera effectif en 2009. Depuis, elle poursuit son combat pour l'indemnisation des milliers de victimes... Critique : Ce roman graphique est né de la rencontre d'Irène Frachon pneumologue et une lanceuse d'alerte et d'Éric Giacometti un scénariste de bande dessinée et roman. Le scandale sur ce médicament a éclaté grâce au travail d'enquête très documenté d'Irène Frachon. Elle se souvenait d'un problème similaire avec le laboratoire Servier sur un autre médicament coupe-faim très dangereux pour la santé, une dizaine d'années auparavant. Cet album retrace donc l'histoire d’Éric Servier à la tête de ce laboratoire pharmaceutique et de tout cet empire qui représente une énorme fortune. En parallèle de tous les médicaments mise en vente par ce laboratoire, on suit l'affaire du Meditor de sa création jusqu'à son interdiction de vente. Les auteurs mettent également en avant les facilités pour le laboratoire Servier grâce à des appuis politiques. Les conflits d’intérêt sont trop grands et le médicament se retrouve sur le marché sans véritable contrôle de ses effets secondaires ou seulement de son efficacité par l’agence française du médicament. Les dessins de François Duprat conviennent bien au genre documentaire réaliste avec des parties schématisées pour mieux comprendre comme les maladies et effets sur la santé des patients. La conclusion est affolante sur tous les faux médicaments de ce laboratoire et le procès est en cours d’appel pour janvier 2023. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mediator-un-crime-chimiquement-pur?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    1 point
  50. Mouahahahahahahah je suis un poisson rouge... je suis en train de les relire en pensant que je ne les avais pas finit mais en fait si ! ce pourquoi plus j'avance plus j'ai une impression de deja vu....
    1 point
×
×
  • Créer...