Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 439
    Total des membres
    1 171
    Maximum en ligne
    cothach876
    Membre le plus récent
    cothach876
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      23

    • Compteur de contenus

      16 241


  2. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      17

    • Compteur de contenus

      29 147


  3. The_PoP

    The_PoP

    Les gardiens du post


    • Points

      11

    • Compteur de contenus

      5 808


  4. Kevin Nivek

    Kevin Nivek

    Les gardiens du post


    • Points

      8

    • Compteur de contenus

      5 956


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 19/03/2024 dans toutes les zones

  1. Effectivement c’est bien fait dans un sujet plus très original mais super bien mené jusqu’au bout ^^ je regrette pas, très bonne lecture. effectivement
    3 points
  2. Eh les copains, jetez un oeil là dessus, je dis ça je dis rien mais @poseidon2 je te sens bien là dessus. https://www.ulule.com/le-pantheon/?ul_campaign=presale_183580&ul_source=shared-from-Ulule-mail-order.completed.user-on---http.referer--&lang=en&ul_medium=uluid_3633280-unknown-202404111515 @alx23@VladNirky @kvin @Kevin Nivek
    2 points
  3. Les premières pages tout en tons sombres et la couverture ne trompe pas : Cette histoire va être dure. Non pas dure à lire, mais dure émotionnellement. Dure comme peut l'être un monde ou chacun cherche avant tout à tirer sa propre épingle du jeu, sans trop se soucier de l'impact sur les autres. Ou plutôt pensant comprendre les autres, souvent à tort. Et c'est le principal sujet de ce dieu-fauve : la fausse idée que nous nous faisons de comprendre notre prochain. Et la façon dont Vehlmann choisit de présenter ces différences de points de vue est tout simplement magnifique. Il nous livre une seule histoire qui évolue au travers des yeux de 4 des différents protagonistes de son histoire, sans jamais nous raconter deux fois la même chose. Et à chaque personnage son interprétation de la situation actuelle et à chaque personnage son impression de faire au mieux. Mais faire au mieux dans une situation cataclysmique, c'est très souvent faire au mieux uniquement pour soi. C'est le deuxième excellent choix de Vehlmann : dérouler son histoire sur fond de catastrophe naturelle avec toutes les conséquences que cela peut avoir dans un monde féodal inspiré de l'asie du premier millénaire. C'est glaçant autant qu'hypnotique. On dévore cette BD d'autant plus qu'il est tout bonnement impossible de savoir comment cela va finir. La seule chose qui nous fait ralentir et la contemplation des dessins d'un Roger qui n'a rien perdu de son talent et adopte très bien son trait à une ambiance de fin du monde très sombre. L'une des BDs de l'année, sans aucun doute !
    2 points
  4. C’est clair que même la version normale, c’est pas golden City ^^
    2 points
  5. Bonjour à tous ! Je suis nouveau sur ce forum alors voici une rapide présentation : je suis réalisateur vidéo de métier et je me suis lancé récemment dans un second rêve d'enfance, à savoir dessiner une BD... Je viens donc de finaliser l'illustration de ma première bande dessinée sur laquelle je travaille depuis pas mal de temps ! C'est une histoire d'une petite quinzaine de planches basée sur une nouvelle écrite par mon ami Augustin. C'est donc une histoire assez courte mais c'était déjà un très gros défi pour moi pour arriver au bout ! J'ai dû sortir de ma zone de confort surtout sur le dessin (perspective, effets de textures) et également la narration. En effet jusqu'à maintenant mes premières expérimentations en BD étaient très inspirées par le style Gotlib. Je serai ravi d'avoir vos retours pour savoir ce qui fonctionne ou ce qui ne fonctionne pas, afin d'essayer de progresser par la suite ! La version numérique est disponible gratuitement ici Si certains préfèrent la version imprimée, elle est également disponible ici Bonne journée ! Louis
    2 points
  6. Bon en j'ai été bluffé en effet. Ça se lit super bien, j'ai appris plein de trucs et j'ai même stressé en mode "vont ils y arriver ??" J'ai adoré comment ils fait la nique au studio sur le 2 !! Sinon a la fin il y a marqué to je continued il me semble
    2 points
  7. Et en allant en ville j’ai aperçu « la route » en vitrine, il est donc chez moi maintenant ah ah ah 😀
    2 points
  8. purée je l'ai vu dans les BD tout à l'heure et j'ai même pas ouvert (mais j'ai pas pris). J'ai pris que le dernier Aire Libre
    1 point
  9. moi j'aime bien les fins à plusieurs lectures possibles... Surtout que l'essentiel est avant 🙂
    1 point
  10. Ouiiii c’est lui !!!
    1 point
  11. C’est pas mal du tout effectivement. Je reconnais un côté original. Jolies dessins. La fin ne me convient pas des masses par contre. J’ai du mal à y croire ^^ mais il ne faut pas bouder son plaisir effectivement 🙂 bonne lecture
    1 point
  12. Disons que graphiquement, comme sur beaucoup de science fiction, c'est effectivement difficile de ne pas voir les similitudes ou inspirations star wars. Evidemment. Par contre du côté de l'histoire... On est plus proche d'un Arawn, ou tous les personnages sont des salopards en puissance à moitié mégalo qu'autre chose... Ni force, ni espoir, ni rébellion là... et encore moins de héros...
    1 point
  13. alors, j'ai appris que les éditions Noeve grafx étaient en difficulté financière, même si le propriétaire est millionnaire au départ, il a un peu trop fait ce qui lui plaisait et il ne fait pas assez de rentrée d'argent, il semblerait qu'un groupe plus important cherche à mettre quelques sous dans l'affaire... du coup, le rythme de parution ne ressemble à rien et l'éditeur commence à être mal vu des lecteurs
    1 point
  14. il faut se dire que le "contexte" est juste une excuse a un travail de scénarisation impressionnant
    1 point
  15. je savais que ça allait te parler !
    1 point
  16. Titre de l'album : Kindergarten wars 1 et 2 Scenariste de l'album : CHIBA You Dessinateur de l'album : CHIBA You Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : Découvrez la maternelle la plus sécurisée du monde et ses enseignants au tempérament... explosif ! Rita est la dernière recrue du "Kindergarten Black', surnommé "la maternelle la plus sûre du monde', qui accueille les rejetons de l'élite du pays. La réputation de l'établissement n'est pas usurpée : ses employés sont des criminels aguerris chargés de repousser toute attaque ! Rita elle-même est une tueuse légendaire qui, en échange d'une remise de peine, a accepté ce poste hors du commun... Mais cette experte du combat ne rêve que d'amour ! Pour elle, tout assaillant est un potentiel futur copain, à condition d'être beau et, surtout, de partager ses goûts bien tranchés. Cuisine, cinéma, personnalité... chaque adversaire est mis à l'épreuve avec un quiz sans concession, où la moindre erreur est punie de mort ! Trouvera-t-elle l'âme soeur sur le champ de bataille de cette maternelle ultra déjantée ? Travailler avec des enfants n'est pas de tout repos ! Entre deux activités toboggan, il ne faut pas oublier de s'occuper des kidnappeurs et autres tueurs à gages... Avec son mélange détonant d'humour, d'action et de romance, Kindergarten Wars est une véritable récré, les cocktails molotov en plus ! Critique : Rita est la dernière maitresse embauchée à la garderie « Kindergarten Black », la maternelle la plus sécurisée du pays. Afin de protéger les enfants des personnes les plus en vue du pays, elle doit pouvoir arrêter n’importe quelle tentative d’assassinat et d’enlèvement. Rita est plus que douée dans ce domaine, la raison est simple, elle est en réalité une ancienne tueuse qui doit faire ses preuves afin de retrouver sa liberté. Mais Rita a un gros défaut : elle craque pour les beaux garçons mais gare à eux s’ils ne remplissent pas les conditions pour devenir un petit ami digne de ce nom ! Un peu comme dans Sakamoto days, on a ici, une brochette de tueurs très doués qui vont venir, chacun à leur tour, tenter leur chance pour enlever un enfant. Hélas pour eux, la garderie est bien gardée et Rita est redoutable dans tous les sens du terme ! En plus d’être très douée pur se battre, Rita craque facilement pour les beaux garçons, enfin presque tous les garçons en fait car elle leur trouve toujours quelque chose d’intéressant. En revanche, elle part au quart de tour : si jamais la réponse ne correspond pas à ce qu’elle veut entendre, le pauvre gars se fait dégommer en moins de deux ! Kindergarten Wars est à la fois un manga d’action et un manga d’humour ! Les personnages ont tous un petit grain de folie, leurs réactions sont imprévisibles, surtout au départ quand on ne les connait pas encore. En plus des scènes de combat, bien orchestrées, l’histoire évolue aussi dans les relations entre les différents « professeurs » de la maternelle, on tombe vite dans un triangle amoureux à la plus grande joie d’un autre personnage qui compte bien alimenter la partie romance ! Ce shonen a tous les éléments qu’il faut et sait les manipuler pour en faire un vrai manga distrayant et sympathique. Trailer Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kindergarten-wars-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    1 point
  17. Titre de l'album : La route par Manu Larcenet Scenariste de l'album : Manu Larcenet Dessinateur de l'album : Manu Larcenet Coloriste : Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites, censés les aider dans leur voyage. Sous la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l'humanité. Survivront-ils à leur périple ? Après "Le Rapport de Brodeck", Manu Larcenet adapte de nouveau une oeuvre majeure de la littérature. Couronnée par le prix Pulitzer en 2007, "La Route" a connu un grand succès et a été adaptée au cinéma en 2009 avec Vigo Mortensen dans le rôle principal. Avec cet album, Manu Larcenet réussit une adaptation d'une originalité absolue et pourtant d'une totale fidélité. En posant son trait sous les mots du romancier, en illustrant les silences du récit, l'artiste s'est approprié l'univers sombre et fascinant du roman de Cormac McCarthy. D'un roman-culte il a fait un album d'une beauté saisissante, à la fois puissant et poignant. Incontestablement un des chefs-d'oeuvre de la bande dessinée moderne. Cormac McCarthy a signé plusieurs romans phares dont "La Route" mais aussi "No Country for old men", également adapté par les frères Coen au cinéma. Son oeuvre est essentiellement disponible aux éditions de L'Olivier (et Points), associées à Dargaud sur ce projet. L'écrivain est décédé le 13 juin 2023. Son roman, publié aux Éditions de l'Olivier et chez Points pour la version poche, a été vendu à près de 800 000 exemplaires. Critique : Difficile critique que celle-ci. Difficile, car nécessitant à détacher l'adaptation de l'œuvre originale. Une obligation tellement le roman raconte un avenir que mon cerveau ne veut pas imaginer. L('histoire de Cormac Mc Carthy nous montre tout ce qu'il y a de plus sombre dans l'âme humaine sans même nous donner quelque espoir. Une espèce de boite de pandore sans fond.... Mais si je n'aime pas cette histoire, allant complètement contre mon optimisme patenté, je me dois de reconnaitre le somptueux travail d'adaptation de manu Larcenet, encore une fois. Il avait déjà été bluffant dans le rapport de Brocdeck, il l'est tout autant dans cette adaptation de la Route. C'est graphiquement sublime. Les détails apportés aux cases sont monstrueux et l'ambiance graphique donne autant envie de pleurer que l'adaptation cinématographique avec Viggo Mortensein. Une plongée dans l'abime du désespoir de l'humanité comme rarement une BD nous a emmenés. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-route-larcenet?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    1 point
  18. J'ai terminé la lecture de cet album, les dessins sont magnifiques et très bien travaillés. Pour l'histoire, on connait bien cette oeuvre et c'est tjs aussi glauque.
    1 point
  19. collector momie. Avec une couverture a l'ancienne et un ex libris. En précommande des le vendredi, j'ai oublié de mettre une alarme alors que j'y ai pensé toute la semaine... Dimanche c'était trop tard.... 700 exemplaires, c'est peu, trop peu 😭
    1 point
  20. Curieux d'avoir ton avis !
    1 point
  21. Heuuuu quelles couleurs en fait ? Moi j'ai la version "du commerce" et mise a part le noir et blanc..... c'est des couleurs à la liste de schindler 😄
    1 point
  22. Difficile critique que celle-ci. Difficile, car nécessitant à détacher l'adaptation de l'œuvre originale. Une obligation tellement le roman raconte un avenir que mon cerveau ne veut pas imaginer. L('histoire de Cormac Mc Carthy nous montre tout ce qu'il y a de plus sombre dans l'âme humaine sans même nous donner quelque espoir. Une espèce de boite de pandore sans fond.... Mais si je n'aime pas cette histoire, allant complètement contre mon optimisme patenté, je me dois de reconnaitre le somptueux travail d'adaptation de manu Larcenet, encore une fois. Il avait déjà été bluffant dans le rapport de Brocdeck, il l'est tout autant dans cette adaptation de la Route. C'est graphiquement sublime. Les détails apportés aux cases sont monstrueux et l'ambiance graphique donne autant envie de pleurer que l'adaptation cinématographique avec Viggo Mortensein. Une plongée dans l'abime du désespoir de l'humanité comme rarement une BD nous a emmenés.
    1 point
  23. On connait bien Robert Louis Stevenson pour son ile au trésor. Moins pour son voyage avec un âne réalisé dans la campagne française et qui a donné le premier livre à succès de RLS. Ce roman graphique est l'occasion de nous présenter ce premier roman de l'auteur anglais mais surtout de nous faire voyager dans une france que l'on a oublié. Une france campagnarde, tranquille et accueillante. Une france qui n'est plus celle que l'on peut voir et qui est toujours bon de rappeler au plus jeune. Graphiquement, le voyage est particulièrement réussi. On ressent le calme et la poésie et on pourrait presque profiter de l'ouvrage sans même avoir besoin des écritures.
    1 point
  24. Merci pour ce retour ! Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire RIP mais je l'ai dans ma liste... Et Larcenet, oui effectivement j'aime beaucoup et BLAST m'a donné envie d'aller vers des textures de gris / aquarelle.
    1 point
  25. J’ai pas lu le livre non plus, le film m’avait filé une dépression
    1 point
  26. 1 point
  27. Heu non, c’est trop gros pour moi et peut être que Kevin ou Thomas est partant ^^
    1 point
  28. Alors je viens de finir le Barcelona qui est effectivement très bon ! Mieux que la couverture ne le laisse penser. @VladNirky une critique de la route ??
    1 point
  29. Ils en parlent ici , de la hard science visiblement , je passe sur ce coup https://www.planetebd.com/bd/glenat/systeme-solaire/mars-la-planete-rouge/53954.html Prima spatia , ma fille m'avait offert le 1 , qui est sympa , j'aime beaucoup le trait de Camboni perso , donc ça me va 😉
    1 point
  30. Après midi lecture, j’ai fini la route du coup ^^
    1 point
  31. Qu’est ce que vous me faites dépenser quand même
    1 point
  32. Effectivement j’avais pas pensé au n&b mais je ne suis pas un vrai amateur ^^ pas de collector non plus chez le canal BD d’où je viens
    1 point
  33. ben la collector a surtout l'immense avantage d'être en noir et blanc. Perso larcenet dans ce style là, j'a pris d'office. Il a fallut que j'appelle mon libraire pour me la faire mettre de côté, rupture de stock partout. Pour le moment j'en ai lu que du dithyrambique. Hâte de voir @Kevin Nivek reconnaître enfin que les noirs et blancs de larcenet sont parmi les tous meilleurs.
    1 point
  34. Beau style graphique , dans l'esprit RIP un peu . Bon début , je ne vois pas de défauts grossiers pour une première oeuvre 😉 T'aimes bien Larcenet non ?
    1 point
  35. Moi c'est ce qui, en plein covid, m'avait fait arréter de lire....
    1 point
  36. Allez hop, enfin lu ce matin… j’ai lu toute la bd en attendant le moment inévitable de la désertion et puis… bon vous l’avez lu alors vous savez. je comprends le reproche de Pos’ et en même temps, les décisions qu’il prend sont quand même pas parachutées. C’est juste que les raisons derrière semblent légères par rapport au poids de la guerre. mais faut pas oublier qu’on parle d’un jeune paysan qui part en quête de gloire. Du coup c’est clairement pas un 5* pour moi car il manque un petit quelque chose, mais du 4 ou 4,5* sans problème. l’atrocite et l’absurdité de la guerre y sont très bien retranscris je trouve. Graphiquement c’est sublime. Et si le héros ne nous déclenche pas de sympathie cela reste des questionnements passionnants je trouve. bref ca reste dans ma bibliotheque et vous concernant ce sera un 1 partout 🙂
    1 point
  37. @Kevin Nivek: que veux-tu c’est le privilège quand tu es bercé par Jean Ferrat…
    1 point
  38. BD, films, jv, livres …. https://www.senscritique.com/liste/L_univers_Post_Apocalyptique_en_BD/195326 ah oue Jeremiah, j’y pensais plus …. Mais y’en a d’autres… le transperce neige par exemple
    1 point
  39. oui mais bon, au final ça apporte quoi de plus au sujet... Le "c'est bien fait" ne me suffit plus visiblement vu la profusion de l'offre
    1 point
  40. Bon j'ai fini, j'ai ADORE, j'ai passé a un pote, il a adoré ! C'est géniale pour tout fan de SF. La gestion du récit, la gestion des surprises, des révélations... c'est excellent !! Fraiment ! meilleure lecture de l'année
    1 point
  41. les atomiques et l'absence de la guilde ça m'a pas choqué. Ce qui est plus embêtant c'est que finalement le role de l'épice dans l'empire est très vaporeux dans le film... feid rautha je trouve le perso un peu claqué. Franchement ça m'aurait semblé plus intéressant de ne garder qu'un seul des deux cousisn harkonnen pour en faire un vrai méchant. Ceci dit j'ai aimé le combat final. J'ai bien aimé le traitement de l'histoire entre paul et chani l'embarquement sur les vaisseaux à la fin est WTF pour moi. ça n'a juste pas de sens, ni de logique, ni de crédibilité en fait. l'opposition nord sud, bon ça m'a pas interpelé Les visions et le personnage d'alia pas choquant non plus. pareil pour le baron et feid. Bon globalement, je trouve que le bouquin est bien trop riche pour être adapté fidèlement en deux films. Donc faut sabrer des trucs, j'ai pas de mal avec ça. là où je suis moins enthousiaste c'est que sa conclusion semble parachutée alors qu'il a pris le temps pour plein de choses plus ou moins utiles et intéressantes avant... C'est dommage, ça donne le même sentiment que sur les séries de bd annoncées en 6 tomes et ou tu sens que le mec n'arrivera jamais à finir correctement au prochain tome quand tu lis la fin du tome 5. Effet game of throne en quelque sorte.
    1 point
  42. Jessica qui tourne Sith… L’attitude de Paul envers Chani… sur la fin spécialement les atomiques pour faire disparaître l’épice … l’absence de la guilde alors que non fenring… et plus généralement le changement de sens complet du combat de feid rautha les peuples du sud en opposition à ceux du nord … les atreides qui montent dans les vaisseaux sur la fin (?!!) les visions de Paul peu expliquées voire zappees … comme sa sœur Alia … qui fait l’objet d’une vision dans le passage du combat chez les harkonnen le baron qui tente de tuer feid dans l’arène (tout le passage dans le livre c’est l’opposé, c’est feid qui tente d’empoisonner le baron… et on te montre les mots clés pour les personnes dangereuses…) ca fait beaucoup… surtout que c’est amené bof tout ça
    1 point
  43. Voilà , les éditions Oxymore rentrent de plein fouet dans le paysage du 9ème art avec un premier opus marquant ! Ce concurrent direct (encore que) de la saga Elfes , Nains etc... parue chez Soleil , risque fort de faire tourner les têtes . On reprend un univers "Tolkien" avec les différentes races vivant sur un territoire , en ajoutant une époque far-west où les colts et règlements de compte sont courants . Ajoutez à cela les mines d'or et qui dit mine en langage "tolkien" dit nains 😉 Un univers fantasy particulièrement bien intégré à un autre , il faut saluer le travail de Istin sur ce point , même si ses qualités de scénariste sur des projets à grande échelle comme celui-ci , ne sont plus à débattre . Des divergences (bienvenues) avec la série Elfes : Il emprunte les canons des séries tv avec des saisons de 5 tomes uniquement , chaque tome comprenant trois héros , dont l'un ou l'une se retrouvera dans le tome suivant , perpétuant l'idée de trio . C'est malin car on garde cet esprit "crossover" plaisant et trop peu utilisé chez la concurrence "Soleil" , et cela donne envie aux lecteurs d'en savoir plus sans avoir les craintes d'une saga fleuve ! Intéressons-nous à l'histoire avec des trois personnages hauts en couleurs , un nain mineur en proie avec ses démons , un gobelin croque-mort , et un homme chasseur de primes . Le nain libère une malédiction menaçant d'embraser (façon goules ) la région . Le trio devra agir de concert et malgré eux , pour anéantir ce mal absolu . C'est relativement convenu , je vous l'accorde , mais on prend un plaisir fou à lire ces pages . Istin garde son style avec de nombreux dialogues et voix off . Vient ensuite le dessin , magistral en détails , avec un découpage cinématographique , Bertrand Benoit réalise un travail remarquable . Il avait signé le tome 2 des Terres d'Ogon , comme un clin d'oeil 😉 La cerise sur la gâteau étant la partie couleurs , Nanjan le coloriste indien embellit les planches de façon époustouflante ! Les reflets , les effets magiques , les dégradés de ciel sont incroyables . Certains pourront lui reprocher ce style "informatique" , mais force est de constater que sur un support de ce genre ( il a travaillé sur les séries Elfes ,Conquêtes , Androïdes entre autres) , son travail fait des merveilles . Un très bon premier tome introductif et si vous voulez découvrir des elfes indiens et des mexicorcs , vous savez où regarder pour la suite 😉 Le tome 2 sortira en juin !
    1 point
  44. Bah … je suis d’accord … ça sent la. D sponso avec planches entières de paysages … et de temps en temps pourquoi pas mais la répétition …
    1 point
  45. Mon GR favoris c'est celui qui fait le tour de la bretagne 🙂
    1 point
  46. Je savais pas qu'il y avait des histoires entre les deux. Tu peux m'en dire plus ? J'ai acheté le dernier tome et j'ai bien aimé. Sinon, j'ai acheté cette semaine les deux premiers tomes de "Le retour du clan Hwasan" issu du webtoon. Je connaissais déjà le webtoon qui est bien avancé. L'impression du papier est très correcte même s'il y a bien mieux. Côté histoire et dessin : pour moi l'un des meilleurs du genre. Même si on ne sors pas de l'éternelle réincarnation de départ, le personnage principal est bien extrême dans son comportement et use et abuse de la force pour "enseigner". C'est très bien dessiné et très plaisant à lire. Bref, je recommande.
    1 point
  47. 1 point
×
×
  • Créer...