Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'histoire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


6 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Le rois des vagabonds

    Petit cours d'histoire allemande pour les petits francais. Une histoire qui semble bien connue outre rhin mais n'était pas du tout arrivée à mes oreilles. Et une histoire pourtant assez édifiante car très bien remise dans son contexte. En effet l'après guerre chez nos amis allemands est bien connu par le désir de "vengeance" qui a engendré la prise de pouvoir par Hitler. Par contre je n'avais pas connaissance de cette exode de beaucoup d'ouvriers et marginaux. Jeter sur les routes par la pauvreté ou meme par envie, l'allemagne d'entre deux guerre a eu une partie de sa population qui oscilllait entre boheme, vagabondage et anarchisme. Et c'est la figure de proue de ce mouvement que nous présente cet album. Super bien documenté, il nous retrace une partie étonnante de l'histoire d'Allemagne et complément opposée à la bourgeoisie allemande et son support aux nazis. Nazis qui ont vite compris l'importance de faire taire ces anarchistes tant éloignées de leurs idéaux. Une oeuvre intéressante et instructive.
  2. Titre de l'album : Le rois des vagabonds Scenariste de l'album : Bea Davies Dessinateur de l'album : Patrick Spat Coloriste : Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Stuttgart, Pentecôte 1929 : La police érige des barrages routiers, on ne trouve plus un seul cadenas dans la ville. C'est que Gregor Gog (1891-1945), célèbre dans tout le pays comme le «roi des vagabonds », organise le « Congrès international du vagabond » et appelle à une «grève générale à vie». Deux ans plus tôt, l'ancien marin Gog avait fondé la « Confrérie des vagabonds » pour venir en aide aux sans-abris et les organiser politiquement. La même année, Gog publie 'Der Kunde', le premier journal de rue en Europe. Tout au long de sa vie, Gog a lutté contre l'exploitation, le fascisme et le racisme. Critique : Petit cours d'histoire allemande pour les petits francais. Une histoire qui semble bien connue outre rhin mais n'était pas du tout arrivée à mes oreilles. Et une histoire pourtant assez édifiante car très bien remise dans son contexte. En effet l'après guerre chez nos amis allemands est bien connu par le désir de "vengeance" qui a engendré la prise de pouvoir par Hitler. Par contre je n'avais pas connaissance de cette exode de beaucoup d'ouvriers et marginaux. Jeter sur les routes par la pauvreté ou meme par envie, l'allemagne d'entre deux guerre a eu une partie de sa population qui oscilllait entre boheme, vagabondage et anarchisme. Et c'est la figure de proue de ce mouvement que nous présente cet album. Super bien documenté, il nous retrace une partie étonnante de l'histoire d'Allemagne et complément opposée à la bourgeoisie allemande et son support aux nazis. Nazis qui ont vite compris l'importance de faire taire ces anarchistes tant éloignées de leurs idéaux. Une oeuvre intéressante et instructive. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-roi-des-vagabonds?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. On dénigre souvent (moi le premier) les BDS estampillée humour de chez Bamboo. Alors quand il y a une pépite il est de mon devoir de le faire savoir. Et cette trilogie "Histoire de France" de Thierry Laudrain est une vraie pépite. En 3 tomes Thierry Laudrain réussit à nous faire un résumé réfléchit, amusant et sans tabou de l'histoire de notre nation. Et ce tome 3, sur l'histoire récente, est une vraie petite merveille de remise en perspective de la vie que nous avons tous. Les historiens chevronnés me railleront de mon manque de culture (et encore il y aurait débat) mais j'en n'ai cure. En effet cette BD est là pour présenter au plus grands nombres et non pour plaire à une élite qui connait déjà les sujets. Et pour le plus grand nombre ce tome 3 est top. On réapprend toutes les modifications faites sous le second empire, que les empereur n'était donc pas juste des tyrans stupides et assoiffés de sang, mais aussi que la commune est un reliquat de la guerre de Prusse (et qui a engendré l'absence de maire à paris jusqu'à Chirac en 1977 soit 106 ans sans maire) ou on refait nos bases (plus solides) sur les deux guerre mondiales. Thierry Laudrain ne cache rien de la guerre d’Algérie et de la décolonisation et pousse sont décryptage de l'histoire jusque aux années 80. Une bd que j'ai dévoré, qui m'a fait sourire et qui m'a surtout rappelé pourquoi j'aimais tant l'histoire quand j'étais petit. A offrir à tous les enfants de 8 à 17 ans !
  4. Titre de l'album : Histoire de france t3 - de Napoléon III à nos jours Scenariste de l'album : Thierry Laudrain Dessinateur de l'album : Thierry Laudrain Coloriste : Thierry Laudrain Editeur de l'album : Bamboo Note : Résumé de l'album : Dans ce troisième tome, cap sur la IIe république. Après un passage par le Second Empire, des escales vous sont proposées pour découvrir la Commune et la Belle Époque. Un arrêt prolongé est prévu aux Première et Seconde Guerres mondiales, avec entre les deux une excursion dans les Années folles. La fin du voyage est programmée aux alentours de la Ve république. Accrochez-vous à votre album, le voyage dans le temps débute maintenant. Ah oui, si ça secoue, ne paniquez pas, c'est sûrement dû aux éclats de rire ! Critique : On dénigre souvent (moi le premier) les BDS estampillée humour de chez Bamboo. Alors quand il y a une pépite il est de mon devoir de le faire savoir. Et cette trilogie "Histoire de France" de Thierry Laudrain est une vraie pépite. En 3 tomes Thierry Laudrain réussit à nous faire un résumé réfléchit, amusant et sans tabou de l'histoire de notre nation. Et ce tome 3, sur l'histoire récente, est une vraie petite merveille de remise en perspective de la vie que nous avons tous. Les historiens chevronnés me railleront de mon manque de culture (et encore il y aurait débat) mais j'en n'ai cure. En effet cette BD est là pour présenter au plus grands nombres et non pour plaire à une élite qui connait déjà les sujets. Et pour le plus grand nombre ce tome 3 est top. On réapprend toutes les modifications faites sous le second empire, que les empereur n'était donc pas juste des tyrans stupides et assoiffés de sang, mais aussi que la commune est un reliquat de la guerre de Prusse (et qui a engendré l'absence de maire à paris jusqu'à Chirac en 1977 soit 106 ans sans maire) ou on refait nos bases (plus solides) sur les deux guerre mondiales. Thierry Laudrain ne cache rien de la guerre d’Algérie et de la décolonisation et pousse sont décryptage de l'histoire jusque aux années 80. Une bd que j'ai dévoré, qui m'a fait sourire et qui m'a surtout rappelé pourquoi j'aimais tant l'histoire quand j'étais petit. A offrir à tous les enfants de 8 à 17 ans ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-histoire-de-l-histoire-de-france-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Le combat du siècle

    Voilà un des albums marquant de ce mois de mars. Marquant pour moi peut-être parce que je ne connais pas bien les dessous de l'histoire et ne connais que les grandes lignes de la carrière du Grand Mohamed Ali. Marquant donc par une vision de l'histoire qui m'était inconnu. Une vision de l'histoire vu par le coté le moins médiatique, celui de Joe Frazier. En effet Mohamed Ali est souvent présenter en exemple. Hors dans ce récit, Loulou Dédola nous montre une autre image du héros. Une image beaucoup plus politique, beaucoup plus sous influence d'un mouvement qui cherchait à diviser la communauté américaine. Je ne savais pas, par exemple, de Mohamed Ali avait fait des apparitions dans des meetings du KKK pour promouvoir la séparation entre les noirs et les blancs. Un aspect historique et politique qui vient s'ajouter au côté documentaire sur la montée en puissance d'un boxer sortit de nulle part. Un ajout qui augmente vraiment l'intérêt de l'album et nous fait nous poser des questions sur la remise en cause de fait "connus". Bref une superbe BD très bien illustré sur un combat mythique pour bien plus d'aspect que l'aspect sportif uniquement.
  6. Titre de l'album : Le combat du siècle Scenariste de l'album : Loulou Dédola Dessinateur de l'album : Luca Ferrara Coloriste : Luca Ferrara Editeur de l'album : Futuropolis Note : Résumé de l'album : New York, 8 mars 1971. Joe Frazier, à l'apogée de sa carrière, affronte Mohamed Ali au Madison square Garden, pour le titre du champion du monde WBA&WBC des poids lourds. Adepte de Martin Luther King, tout l'oppose à Cassius Clay, rebaptisé Mohamed Ali par Elijah Muhammad, le gourou de l'organisation nationaliste noire Nation Of Islam. La rencontre entre les deux hommes cristallise toutes les tensions et les luttes pour les droits civiques qui secouent le pays. Leur match devient le combat du siècle. Cette biographie réhabilite le parcours de Frazier, immense champion aux valeurs humanistes. Né en 1944 en Caroline du Sud, benjamin d'une fratrie de douze enfants, Joe Frazier quitte l'école tôt pour aller travailler dans les champs de coton. Mais son rêve est de devenir boxeur. Travailleur acharné, il sait qu'il lui faut réussir pour s'intégrer et s'affranchir de la ségrégation. Et sa réussite passe par les gants. Il croise sur sa route Cassius Clay, dont il admire le panache. Disciple d'Elijah Mohamed qui prône la séparation des Noirs avec cette société blanche qui les asservit, Clay se convertit et devient Mohamed Ali et le symbole charismatique du mouvement. L'enfant des champs de coton de Caroline du Sud contre l'élève de l'école de Louisville Kentucky, le petit puncheur râblé contre le grand et élégant technicien, le monde entier a le regard braqué sur un ring de boxe. Critique : Voilà un des albums marquant de ce mois de mars. Marquant pour moi peut-être parce que je ne connais pas bien les dessous de l'histoire et ne connais que les grandes lignes de la carrière du Grand Mohamed Ali. Marquant donc par une vision de l'histoire qui m'était inconnu. Une vision de l'histoire vu par le coté le moins médiatique, celui de Joe Frazier. En effet Mohamed Ali est souvent présenter en exemple. Hors dans ce récit, Loulou Dédola nous montre une autre image du héros. Une image beaucoup plus politique, beaucoup plus sous influence d'un mouvement qui cherchait à diviser la communauté américaine. Je ne savais pas, par exemple, de Mohamed Ali avait fait des apparitions dans des meetings du KKK pour promouvoir la séparation entre les noirs et les blancs. Un aspect historique et politique qui vient s'ajouter au côté documentaire sur la montée en puissance d'un boxer sortit de nulle part. Un ajout qui augmente vraiment l'intérêt de l'album et nous fait nous poser des questions sur la remise en cause de fait "connus". Bref une superbe BD très bien illustré sur un combat mythique pour bien plus d'aspect que l'aspect sportif uniquement. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-combat-du-siecle?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...