Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'pagnol'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Catégories

  • Critiques

Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Calendriers

  • Community Calendar

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


6 résultats trouvés

  1. poseidon2

    La prière aux étoiles t1

    Voici la BD qui a fait parler d'elle car elle est l'adaptation du film non finalisé par Pagnol durant la deuxième guerre mondial. IL semblerait que Pagnol ait préféré détruire la bande de son film plutôt que de le transformer en propagande Nazi avant de s'enfuir en zone libre. Le morceau de ce film non achevé forme une histoire d'amour qui nous est dévoilé ici. ET c'est pour l'instant une histoire d'amour assez classique que nous avons sous les yeux : une jeune fille promise à un riche héritier qui veut trouver l'amour véritable. Bref un scenario un simple pour l'instant qui réussit quand même à accrocher le lecteur de par son personnage principale et ses idées bien arrêtées sur ce que devrait être sa vie. Le deuxième tome sera surement un peu plus dynamique mais je pense qu'il ne faut pas s'attendre à autre chose qu'une belle histoire d'amour standard des années 50. Une bonne lecture mais pas la meilleure des adaptations de Pagnol.
  2. Titre de l'album : La prière aux étoiles t1 Scenariste de l'album : Serge Scotto / Éric Stoffel Dessinateur de l'album : Iñaki Holgado Coloriste : Sébastien Bouët Editeur de l'album : Grand Angle Note : Résumé de l'album : Amante entretenue de Dominique, l’une des plus grosses fortunes de Lyon, Florence ne souhaite pourtant pas l’épouser et mettre de côté ses rêves de cinéma. Lors d’une sortie à la foire du Trône, la jeune femme rencontre Pierre, un musicien en mal d’inspiration, qui est pourtant l’auteur d’un titre promis au succès, La Prière aux étoiles. Ce que le mélomane ignore, c’est que cette prière est aussi celle de la jeune femme. Critique : Voici la BD qui a fait parler d'elle car elle est l'adaptation du film non finalisé par Pagnol durant la deuxième guerre mondial. IL semblerait que Pagnol ait préféré détruire la bande de son film plutôt que de le transformer en propagande Nazi avant de s'enfuir en zone libre. Le morceau de ce film non achevé forme une histoire d'amour qui nous est dévoilé ici. ET c'est pour l'instant une histoire d'amour assez classique que nous avons sous les yeux : une jeune fille promise à un riche héritier qui veut trouver l'amour véritable. Bref un scenario un simple pour l'instant qui réussit quand même à accrocher le lecteur de par son personnage principale et ses idées bien arrêtées sur ce que devrait être sa vie. Le deuxième tome sera surement un peu plus dynamique mais je pense qu'il ne faut pas s'attendre à autre chose qu'une belle histoire d'amour standard des années 50. Une bonne lecture mais pas la meilleure des adaptations de Pagnol. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/m-pagnol-en-bd-la-priere-aux-etoiles-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    Marius t2

    Qu'est-ce que c'est bon quand même un Pagnol. Avec le temps on oubli. Ces histoires passent à la postérité et on dit juste : ah oui Pagnol j'ai vu le truc dans la garrigue là. Et c'est bien dommage et, encore une fois, heureusement que la collection grand angle nous permet (et aux jeunes nouveaux lecteurs aussi) de redécouvrir ces chef d'œuvres. Toujours porté par le toujours superbe dessin de Sébastien Morice, ce deuxième tome de Marius nous plonge un peu plus dans le Marseille des années 60. La Marseille pastis + coinche + "bonne-mère". Le Marseille d'où on entend les accents sortir des cases. Et Pagnol magnifie cette histoire d'amour marseillaise en la rendant très humaine. La fin, que j'avais oubliée, encore plus que le reste. Cette collection Pagnol est toujours une superbe réussite et j'attends la suite de la trilogie marseillaise avec impatience !
  4. poseidon2

    Marius t2

    Titre de l'album : Marius t2 Scenariste de l'album : Eric Stoffel / Serge Scotto Dessinateur de l'album : Sebastien Morice Coloriste : Sebastien Morice Editeur de l'album : Grand Angle Note : Résumé de l'album : La trilogie marseillaise de Pagnol arrive en BD ! Marius, le fils de César le cafetier du bar de la Marine, passe son temps à admirer les bateaux qui font escale dans le Vieux Port. Il ne vit que pour une seule chose : embarquer sur un navire et partir pour des pays lointains. Il est tellement obnubilé par cette idée qu'il ne voit même pas l'amour que lui porte Fanny, la marchande de coquillages, depuis l'enfance. Pour attirer son attention, Fanny décide de le rendre jaloux et se laisse courtiser par le vieux Panisse, ami de César. Mais si Marius aime lui aussi Fanny en secret, il ne peut faire taire son désir du grand large. Critique : Qu'est-ce que c'est bon quand même un Pagnol. Avec le temps on oubli. Ces histoires passent à la postérité et on dit juste : ah oui Pagnol j'ai vu le truc dans la garrigue là. Et c'est bien dommage et, encore une fois, heureusement que la collection grand angle nous permet (et aux jeunes nouveaux lecteurs aussi) de redécouvrir ces chef d'œuvres. Toujours porté par le toujours superbe dessin de Sébastien Morice, ce deuxième tome de Marius nous plonge un peu plus dans le Marseille des années 60. La Marseille pastis + coinche + "bonne-mère". Le Marseille d'où on entend les accents sortir des cases. Et Pagnol magnifie cette histoire d'amour marseillaise en la rendant très humaine. La fin, que j'avais oubliée, encore plus que le reste. Cette collection Pagnol est toujours une superbe réussite et j'attends la suite de la trilogie marseillaise avec impatience ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/marius-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Titre de l'album : Manon des sources t1 Scenariste de l'album : Serge Scotto Dessinateur de l'album : Eric Stoffel Coloriste : Christelle Galland Editeur de l'album : Grand Angle Note : Résumé de l'album : Grand Angle adapte l'oeuvre de Marcel Pagnol en BD. Dix ans après la mort de Jean de Florette, Ugolin a récupéré à moindre frais le domaine des Romarins. Il y a installé une florissante exploitation d'oeillets. D'autant qu'il a débouché la source volontairement camouflée et refait couler l'eau qui avait tant manqué au pauvre bossu. Pressé par Le Papet de se marier, Ugolin pense à la belle jeune fille qu'il a aperçue dans les collines. Mais l'objet de son amour n'est autre que Manon, la fille de Jean de Florette, avide de vengeance. Critique : Ce qui me plait vraiment dans ces adaptations, c'est qu'elle change ma vision de Marcel Pagnol. En effet j'en avais un souvenir d'enfance d'histoire sentant bon la Provence (bon ok ça c'est vrai) mais surtout d'histoire juste gentillettes de la vie de tous les jours, sans réel scénario. Alors qu'en fait sous couvert de cette bonhomie du sud, les plus connus de ses albums se suivent et nous présente une fresque humaine complexe et très intéressante. Le personnage d'Ugolin est ici vraiment bien développé et nous montre la profondeur des personnages de Pagnol, sous couvert de champ des cigales. Ce tome 1 de Manon est donc vraiment excellent car, en plus d’être toujours graphiquement très beau, dans la continuité graphique et scénaristique de Jean de Florette. Le fait d'avoir toujours la même équipe aux manettes permet de toujours retrouver rapidement ses personnages et d'entrer directement dans l'ambiance des histoires de Pagnol. Une vraie réussite qui donne envie de rapidement lire la suite des aventure de Manon et de voir ce qu'il va arriver à ce pauvre Ugolin, plus bête et suiveur qu'autre chose. Autres infos : Pagnol un jour, Pagnol toujours Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/marcel-pagnol-en-bd-manon-des-sources-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Manon des sources t1

    Ce qui me plait vraiment dans ces adaptations, c'est qu'elle change ma vision de Marcel Pagnol. En effet j'en avais un souvenir d'enfance d'histoire sentant bon la Provence (bon ok ça c'est vrai) mais surtout d'histoire juste gentillettes de la vie de tous les jours, sans réel scénario. Alors qu'en fait sous couvert de cette bonhomie du sud, les plus connus de ses albums se suivent et nous présente une fresque humaine complexe et très intéressante. Le personnage d'Ugolin est ici vraiment bien développé et nous montre la profondeur des personnages de Pagnol, sous couvert de champ des cigales. Ce tome 1 de Manon est donc vraiment excellent car, en plus d’être toujours graphiquement très beau, dans la continuité graphique et scénaristique de Jean de Florette. Le fait d'avoir toujours la même équipe aux manettes permet de toujours retrouver rapidement ses personnages et d'entrer directement dans l'ambiance des histoires de Pagnol. Une vraie réussite qui donne envie de rapidement lire la suite des aventure de Manon et de voir ce qu'il va arriver à ce pauvre Ugolin, plus bête et suiveur qu'autre chose.
×
×
  • Créer...