Aller au contenu
  • S’inscrire
Cox

Blacksad - Tome 5 - Amarillo

Messages recommandés

[center][url="http://www.bdfugue.com/blacksad-tome-5-amarillo"]<IMG SRC="http://bdi.dlpdomain.com/album/9782205071801-couv-I400x523.jpg" HEIGHT=360 WIDTH=240/>[/url][/center]

[b]Série[/b] : Blacksad
[b]Titre[/b] : Amarillo
[b]Genre[/b] : Thriller
[b]Scenario[/b] : Juan Diaz Canales
[b]Dessin[/b] : Juanjo Guardino
[b]Couleur[/b] : Juanjo Guardino
[b]Editeur[/b] : Dargaud
[b]Parution[/b] : 15.11.2013
[b][url=http://www.bdfugue.com/blacksad-tome-5-amarillo"]Acheter sur bdfugue[/url][/b]


[i]Avec Amarillo, tome 5 de Blacksad, Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido entraînent leurs héros – Blacksad, le chat détective privé – dans un road-movie qui n'est pas sans évoquer la « beat generation »...

Ce cinquième épisode de Blacksad, Amarillo, s'ouvre à La Nouvelle-Orléans : Weekly doit quitter la ville ; il y laisse John qui préfère rester sur place pour chercher du travail. Par chance, celui-ci croise justement un riche Texan qui lui propose de ramener sa voiture chez lui : un boulot simple et bien payé ! Le détective accepte, mais, dans une station-service, il se fait voler la voiture par Chad Lowell et Abe Greenberg – deux écrivains beatniks qui cherchent à rejoindre Amarillo, au Texas. Bientôt, une querelle entre les deux hommes, rivaux, vire au drame : Chad, poussé à bout, tire sur Abe qui meurt sur le coup. Obligé de fuir, Chad trouve refuge dans un cirque. John se lance à sa poursuite sur les routes américaines du Nouveau-Mexique, du Colorado, du Texas et de l'Illinois.

Amarillo est le 5e album de Blacksad, une série qui met en scène un chat détective, dans une ambiance qui évoque furieusement le roman noir de la littérature américaine.
[/i]

Des dessins superbes et un scénario sympa. C’est malheureusement ici que le bât blesse, le scénario n’est pas forcément à la hauteur du dessin. Ici Canalès tente de nous surprendre en nous entrainant dans un road movie où Blacksad tient un rôle secondaire voire tertiaire si l’on pense que le vrai héros du livre est le lionceau et sa rédemption finale coupe même l’herbe sous le pied de Blacksad, qui ne devient de fait qu’un simple témoin de l’histoire. De même, je trouve le personnage de l’avocat ringard bien plus intéressant que notre héros lui-même. Un avocat qui a de nombreux défauts dont le pire est de tomber amoureux de la sœur de Blacksad. Je ne suis pas sûr que de le faire mourir soit vraiment judicieux.

Les dessins de Guardino sont splendides. La qualité du dessin et surtout le côté Grandville (le fait de représenter les animaux comme des êtres humains) font beaucoup pour la popularité de la série.


[b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.5.png[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je pense malheureusement que tous les lecteurs sont en majorité déçu par Blacksad, à cause du scénario et c'est vrai que le personnage de l'avocat prenait le premier rôle. J'aurais mis la même note voir peut-être une demi-étoile de moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moi j'aurais mis ca car j'ai passé un bon moment mais j'ai été déc surtout par des trous dans le scénario : Quid du gros buffle du début ? car mine de rien sa voiture est pourrie ! Et Je croyais que blacksad n'avait pas de sous. Comment a t il pu rembourser la voiture plus se payer un billet d'avion ?

Des petites questions annexes qui donne l'impression que le scénario n'a pas bien été étudié...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mon problème est que je l'ai lu au même moment que Le Dahlia Noir ou Sara Lone. Ces deux albums reposent sur un scénario bien plus puissant que le Blacksad. avec la réserve que le Dalhia Noir repose sur le chef de d'œuvre de James Elroy. Mais bon il fallait l'adapter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sensiblement le même avis aussi pour moi ! Un peu déçu, même si le graphisme reste superbe, j'ai été comme vous moins envoûté par le scénario... Et puis j'ai eu le sentiment d'enjeux biens moins puissant qu'habituellement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors moi j'ai été moins déçu par celui-ci que par le précédent.
Peut-être que je l'attendais moins, et du coup, je ne m'attendais à rien de précis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...