Aller au contenu
  • S’inscrire

Nickad

Members
  • Compteur de contenus

    815
  • Inscription

  • Jours gagnés

    15

Tout ce qui a été posté par Nickad

  1. Titre de l'album : Hana l'inaccessible tome 3 Scenariste de l'album : MURATA Koji Dessinateur de l'album : MURATA Koji Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : La super carte maîtresse du fabricant de pâtisseries traditionnelles, Mitsubachi, se nomme Hana Takamine et a vingt-sept ans ! Une belle jeune femme aussi douée qu'une écolière de CM2 pour ce qui est de l'amour !! Grâce au projet gâteau du Cool Japan, elle et Tsuyoshi se sont rapprochés ! Hana finit finalement par lui déclarer son amour !! Quelle sera la conclusion de leur amour partagé ? ! Suite à de nouvelles affectations, ses plus grandes rivales entrent en scène !! Une femme d'affaires sujette au rougissement !! Critique : Hana a fait sa déclaration, Tsuyoshi lui a répondu, leur amour est réciproque, seulement il ne veut pas encore sortir avec elle, il souhaite devenir un homme digne d’elle avant de pouvoir le faire. Un tome particulièrement mièvre, nos deux amoureux sont gênés l’un par rapport à l’autre, rougissent pour un rien… on ne croirait vraiment pas qu’ils sont adultes ! Le manga n’est pas désagréable mais ce qui est mignon à 10 ans l’est beaucoup moins à 27 ! Il ne se passe donc pas grand-chose dans ce volume, l’auteur fait trainer en longueur les regards, met 4 pages quand 1 suffirait… Heureusement que la fin du tome apporte des changements qui provoqueront surement des rebondissements et du dynamisme pour la suite !! Un peu de piquant serait bienvenu. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/hana-l-inaccessible-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Nickad

    Alma tome 2

    Ray n’est donc pas juste un humain lambda, en plus d’avoir été élevé par une Ginji (le nom donné aux androïdes), il est aussi un « zéro », il a la capacité de s’opposer aux machines. Extirpé de Bucarest avec l’aide de la commandante Lukyana, il arrive dans le dernier grand bastion de l’humanité : Moscou. Si la première moitié du livre est de l’action pure et du combat dans des décors toujours aussi bien travaillés et détaillés, la seconde nous présente la ville humaine, polyethnique, avec sa nouvelle organisation politique et surtout ses défauts. On en apprend un peu plus sur l’alma et les zéros sans toutefois avoir toutes les réponses. En plus de ce contexte post-apocalyptique sur la survie de l’humanité et son évolution, Alma est un manga d’action et de réflexions qui aborde de nombreux sujets et donne des leçons de vie.
  3. Nickad

    Alma tome 2

    Titre de l'album : Alma tome 2 Scenariste de l'album : MITO Shinji Dessinateur de l'album : MITO Shinji Coloriste : Editeur de l'album : Panini Note : Résumé de l'album : "C'est la dernière marche de l'humanité". Ray et Trice vivent dans un monde dévasté dans lequel les humains semblent avoir disparu. Suite à l'attaque de mystérieux nomades du ciel, Ray perd celle qui a été son unique partenaire pendant quinze ans. Le cœur brisé par la mort de Trice, mais guidé par ses dernières paroles : "Va de l'avant, Ray ! " , l'adolescent entame un long périple. Pour la première fois, Ray explore le monde, rencontre d'autres humains, et découvre ce qui s'est passé sur Terre. Il réalise aussi qu'il est le "Zéro", le seul être capable de s'opposer aux gijin et l'ultime espoir de la race humaine... Critique : Ray n’est donc pas juste un humain lambda, en plus d’avoir été élevé par une Ginji (le nom donné aux androïdes), il est aussi un « zéro », il a la capacité de s’opposer aux machines. Extirpé de Bucarest avec l’aide de la commandante Lukyana, il arrive dans le dernier grand bastion de l’humanité : Moscou. Si la première moitié du livre est de l’action pure et du combat dans des décors toujours aussi bien travaillés et détaillés, la seconde nous présente la ville humaine, polyethnique, avec sa nouvelle organisation politique et surtout ses défauts. On en apprend un peu plus sur l’alma et les zéros sans toutefois avoir toutes les réponses. En plus de ce contexte post-apocalyptique sur la survie de l’humanité et son évolution, Alma est un manga d’action et de réflexions qui aborde de nombreux sujets et donne des leçons de vie. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/alma-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. Nickad

    Le secret de Madoka

    Madoka est un jeune garçon qui aime les choses mignonnes mais dans la vie être différent c’est s’exposer aux regards et aux critiques des autres et ce n’est pas facile à vivre. Un jour, il rencontre une jeune fille qui se moque des conventions et assume ses choix, cet exemple va-t-il lui donner la force de s’affirmer ? Le manga n’est pas sans rappeler Otomen, mais ici les personnages sont plus jeunes, à un âge où faire des choix est difficile ! Les deux personnages principaux, Madoka et Itsuki, ne se reconnaissent pas dans les normes de la société, même si leur famille les soutient, les relations avec des tiers restent compliquées. Notre société actuelle commence à prendre en compte les personnes comme nos héros, ceux qui ne se sentent ni fille ni garçon, les non-binaires. Les mentalités commencent lentement à changer et si dans les pays nordiques il existe un 3eme genre, il n’en est encore rien en France ! Le pronom personnel « iel » a quand même été inventé ! Le manga est un appel à l’ouverture d’esprit, à la reconnaissance de la différence, à la tolérance, écrit avec beaucoup de finesse, il aborde ce sujet avec délicatesse sans heurter les sensibilités. A découvrir.
  5. Nickad

    Le secret de Madoka

    Titre de l'album : Le secret de Madoka Scenariste de l'album : KINGYOBACHI Deme Dessinateur de l'album : KINGYOBACHI Deme Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Madoka est un petit garçon. Mais ce qu'il préfère, ce sont les peluches et les robes que lui confectionne sa sœur. Hélas, ses camarades n'ont pas toujours réussi à comprendre ses goûts et cela lui a parfois causé du tort. Aussi, quand suite à un déménagement, il se retrouve dans une nouvelle classe, il se promet de se comporter « comme un garçon ». Mais Itsuki, sa voisine de classe qui ne se sent pas très à l'aise avec ce qu'on attend des filles, remarque très vite Madoka... Et si c'était le début de leur histoire d'amitié ? Critique : Madoka est un jeune garçon qui aime les choses mignonnes mais dans la vie être différent c’est s’exposer aux regards et aux critiques des autres et ce n’est pas facile à vivre. Un jour, il rencontre une jeune fille qui se moque des conventions et assume ses choix, cet exemple va-t-il lui donner la force de s’affirmer ? Le manga n’est pas sans rappeler Otomen, mais ici les personnages sont plus jeunes, à un âge où faire des choix est difficile ! Les deux personnages principaux, Madoka et Itsuki, ne se reconnaissent pas dans les normes de la société, même si leur famille les soutient, les relations avec des tiers restent compliquées. Notre société actuelle commence à prendre en compte les personnes comme nos héros, ceux qui ne se sentent ni fille ni garçon, les non-binaires. Les mentalités commencent lentement à changer et si dans les pays nordiques il existe un 3eme genre, il n’en est encore rien en France ! Le pronom personnel « iel » a quand même été inventé ! Le manga est un appel à l’ouverture d’esprit, à la reconnaissance de la différence, à la tolérance, écrit avec beaucoup de finesse, il aborde ce sujet avec délicatesse sans heurter les sensibilités. A découvrir. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-secret-de-madoka?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. Nickad

    Kengan Ashura T1&2

    il n'y a pas que las ados que ça fait fuir...
  7. Nickad

    Castelmaure

    Pour revenir sur la sélection de quai des bulles, voici une chronique sur Castelmaure. Cette bande dessinée réunit Lewis Trondheim et Alfred pour leur 1ere collaboration. Le livre commence avec de petites histoires courtes se déroulant au Moyen-âge, avec la présence d’éléments fantastiques : une sorcière, des personnes qui semblent possédées et un mythographe parcourant les terres, au départ à la recherche du roi disparu il y a 20 ans puis ensuite à la recherche de contes. Cela semble indépendant mais petit à petit, tout va se relier, les premiers chapitres n’étant qu’une présentation des personnages, on découvre l’histoire de Castelmaure et sa malédiction. Castelmaure c’est d’abord une histoire de sorcellerie, ponctuée de petites touches d’humour. Et puis c’est aussi tout un travail autour des contes, de la transmission via le bouche-à-oreille, de la création des légendes. Et une fin… des plus intéressantes !
  8. Nickad

    Castelmaure

    Titre de l'album : Castelmaure Scenariste de l'album : TRONDHEIM Lewis Dessinateur de l'album : ALFRED Coloriste : Lou & Alfred Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Depuis plus de vingt ans, le mythographe arpente routes et chemins de tout le pays afin d'en collecter les contes et légendes populaires. Il aime ce travail modeste qui lui fait rencontrer toutes sortes d'affabulateurs et autres baratineurs. Mais s'il est une histoire après laquelle il court depuis toujours, c'est bien celle de la Malédiction de Castelmaure, une légende extraordinaire à laquelle tant de destins sont étrangement liés. Critique : Pour revenir sur la sélection de quai des bulles, voici une chronique sur Castelmaure. Cette bande dessinée réunit Lewis Trondheim et Alfred pour leur 1ere collaboration. Le livre commence avec de petites histoires courtes se déroulant au Moyen-âge, avec la présence d’éléments fantastiques : une sorcière, des personnes qui semblent possédées et un mythographe parcourant les terres, au départ à la recherche du roi disparu il y a 20 ans puis ensuite à la recherche de contes. Cela semble indépendant mais petit à petit, tout va se relier, les premiers chapitres n’étant qu’une présentation des personnages, on découvre l’histoire de Castelmaure et sa malédiction. Castelmaure c’est d’abord une histoire de sorcellerie, ponctuée de petites touches d’humour. Et puis c’est aussi tout un travail autour des contes, de la transmission via le bouche-à-oreille, de la création des légendes. Et une fin… des plus intéressantes ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/castelmaure?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Encore un isekai ? D’habitude, je n’aime pas trop avoir ce genre de propos sur les livres, d’accord il y a beaucoup d’isekai et c’est un genre que j’affectionne. Pourtant là… encore un ? Oui je dirais que c’est le cas. Réincarné dans un autre monde n’a rien d’original : un gars se retrouve dans un monde de fantasy, au bout de 20 pages, il a déjà apprivoisé 80 slimes grâce auxquels il a pu acquérir toutes les magies qui existent ou presque parce que le hasard a voulu que la première habitation qu’il croise soit remplie de grimoires !! Je pense que vous vous doutez de la suite, quel que soit les monstres ou ennemis qu’il va rencontrer, tout va bien se passer pour lui. Alors, qu’est-ce que ce manga a de plus ? Le personnage principal croit qu’il est dans un jeu dans un rêve, il trouve même que ce jeu est cheaté tellement c’est facile ! Au moins il y a un peu d’humour… Ensuite, il n’y a pas qu’un slime (le slime est aussi à la mode !!), il en a 80 et au travers du lien de dressage, il peut partager avec eux sa vision, sa magie… Les dessins des personnages secondaires qui n’en reviennent pas et tirent des têtes pas possibles sont assez drôles. Ensuite… et bien non, il n’y a pas d’ensuite. Si vous n’avez jamais lu d’isekai, le livre est honorable et sympathique : le dessin est agréable, la lecture est fluide mais le personnage principal manque de caractère. Si vous en avez déjà lu, ce livre est dispensable. Au bout d’une dizaine de pages, je me suis rendue compte que je l’avais déjà lu, le manga est toujours en cours, mais pour le moment et sans vouloir spoiler, la suite est à l’image du 1er tome : sans grande originalité !
  10. Titre de l'album : Réincarné dans un autre monde tome 1 Scenariste de l'album : SHOTO Shinkô Dessinateur de l'album : PONJEA (Friendly Land) Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Yûji Sano employé d'une société sans scrupules se retrouve dans un monde semblable à celui d'un jeu vidéo, avec une fenêtre de stats et des compétences. En face de lui se tient un slime. Il l'apprivoise sans mal et devient un dresseur. Un vieux grimoire trouvé non loin de son lieu d'arrivé, va lui enseigner plusieurs magies qui lui octroient une deuxième classe, celle d'érudit ! Critique : Encore un isekai ? D’habitude, je n’aime pas trop avoir ce genre de propos sur les livres, d’accord il y a beaucoup d’isekai et c’est un genre que j’affectionne. Pourtant là… encore un ? Oui je dirais que c’est le cas. Réincarné dans un autre monde n’a rien d’original : un gars se retrouve dans un monde de fantasy, au bout de 20 pages, il a déjà apprivoisé 80 slimes grâce auxquels il a pu acquérir toutes les magies qui existent ou presque parce que le hasard a voulu que la première habitation qu’il croise soit remplie de grimoires !! Je pense que vous vous doutez de la suite, quel que soit les monstres ou ennemis qu’il va rencontrer, tout va bien se passer pour lui. Alors, qu’est-ce que ce manga a de plus ? Le personnage principal croit qu’il est dans un jeu dans un rêve, il trouve même que ce jeu est cheaté tellement c’est facile ! Au moins il y a un peu d’humour… Ensuite, il n’y a pas qu’un slime (le slime est aussi à la mode !!), il en a 80 et au travers du lien de dressage, il peut partager avec eux sa vision, sa magie… Les dessins des personnages secondaires qui n’en reviennent pas et tirent des têtes pas possibles sont assez drôles. Ensuite… et bien non, il n’y a pas d’ensuite. Si vous n’avez jamais lu d’isekai, le livre est honorable et sympathique : le dessin est agréable, la lecture est fluide mais le personnage principal manque de caractère. Si vous en avez déjà lu, ce livre est dispensable. Au bout d’une dizaine de pages, je me suis rendue compte que je l’avais déjà lu, le manga est toujours en cours, mais pour le moment et sans vouloir spoiler, la suite est à l’image du 1er tome : sans grande originalité ! Autres infos : 12 tomes en cours Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/reincarne-dans-un-autre-monde-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    @Ellie#JeNaiPasDePetitAmi tome 11

    Après la dispute vient le moment de la réconciliation, Omi et Ellie se rendent compte qu’ils peuvent surmonter bien des problèmes en disant à l’autre leurs pensées et leurs sentiments. Ensuite, arrive la fête du sport et le concours avec leurs imprévus. La série est toujours sympathique et se lit bien. Et même si certains passages peuvent être classiques, c’est tellement bien fait que cela ne dérange pas. Ellie twitte encore un peu mais n’hésite pas à dire ses fantasmes à haute voix. Ils devraient enfin passer à « l’acte » dans le prochain et dernier volume ! Une comédie sentimentale avec humour et légèreté, un bon moment de détente.
  12. Titre de l'album : @Ellie#JeNaiPasDePetitAmi tome 11 Scenariste de l'album : FUJI Momo Dessinateur de l'album : Fuji Momo Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Eriko est une lycéenne discrète que l'on ne remarque pas. Son seul plaisir est d'admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de tweeter ses fantasmes quotidiens sur Internet sous le pseudo « Ellie ». Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d'Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d'Ellie...!! Critique : Après la dispute vient le moment de la réconciliation, Omi et Ellie se rendent compte qu’ils peuvent surmonter bien des problèmes en disant à l’autre leurs pensées et leurs sentiments. Ensuite, arrive la fête du sport et le concours avec leurs imprévus. La série est toujours sympathique et se lit bien. Et même si certains passages peuvent être classiques, c’est tellement bien fait que cela ne dérange pas. Ellie twitte encore un peu mais n’hésite pas à dire ses fantasmes à haute voix. Ils devraient enfin passer à « l’acte » dans le prochain et dernier volume ! Une comédie sentimentale avec humour et légèreté, un bon moment de détente. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/ellie-tome-11?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Nickad

    Yoshi's new island

    Voici un nouveau manga de l’univers Mario. Comme les précédents, il s’agit d’un manga de gags, composé de courts chapitres ou les jeux de mots et situations burlesques se succèdent. Vous trouverez aussi tous les personnages habituels : Mario, Luigi, Yoshi, Bowser, Ukiki, Kamek… Dans cette histoire, bébé Mario et bébé Luigi sont séparés suite à une action malveillante de bébé Bowser, bébé Mario aidé de Yoshi et Ukiki partent à la recherche de bébé Luigi. Le livre est destiné à un jeune public (à partir de 8 ans), les gags sont donc du niveau enfant, avec quelques caca, prout chers à l’auteur mais en quantité modérée. Après comme les personnages principaux sont des bébés, il y a des situations propres à cet âge-là. L’édition est de qualité avec une planche de stickers au début et le 1er chapitre de Mario adventures à la fin. Pour les enfants adeptes de Mario, pourquoi pas mais en ce qui me concerne, j’arrête les mangas de cet univers, j’ai beaucoup trop de mal à les lire…
  14. Nickad

    Yoshi's new island

    Titre de l'album : Yoshi's new island Scenariste de l'album : SAWADA Yukio Dessinateur de l'album : SAWADA Yukio Coloriste : Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Alors que les Yoshis vivaient paisiblement sur l'île œuf, un petit être tombe soudainement du ciel : Bébé Mario ! Mais pourquoi est-il seul ? Où est passé son frère Bébé Luigi ?!? Hein ? Il a été enlevé par Bébé Bowser ?!? Yoshi décide alors de prendre Bébé Mario avec lui et de partir à sa recherche, pour le meilleur et pour le rire... Critique : Voici un nouveau manga de l’univers Mario. Comme les précédents, il s’agit d’un manga de gags, composé de courts chapitres ou les jeux de mots et situations burlesques se succèdent. Vous trouverez aussi tous les personnages habituels : Mario, Luigi, Yoshi, Bowser, Ukiki, Kamek… Dans cette histoire, bébé Mario et bébé Luigi sont séparés suite à une action malveillante de bébé Bowser, bébé Mario aidé de Yoshi et Ukiki partent à la recherche de bébé Luigi. Le livre est destiné à un jeune public (à partir de 8 ans), les gags sont donc du niveau enfant, avec quelques caca, prout chers à l’auteur mais en quantité modérée. Après comme les personnages principaux sont des bébés, il y a des situations propres à cet âge-là. L’édition est de qualité avec une planche de stickers au début et le 1er chapitre de Mario adventures à la fin. Pour les enfants adeptes de Mario, pourquoi pas mais en ce qui me concerne, j’arrête les mangas de cet univers, j’ai beaucoup trop de mal à les lire… Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/yoshi-new-island?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Nickad

    Poly-A

    c'était le dernier, et en plus les 2 derniers je les ai eu en pdf...
  16. Nickad

    Poly-A

    Etrange livre que ce Poly-A, ce n’est sans doute pas la bande dessinée de l’année, le dessin est de qualité mais pas exceptionnel, d’aucuns diraient même qu’il y aurait des lacunes, des passages qui auraient pu être plus approfondis. Mais il y a eu comme une alchimie à la lecture, une montée d’émotions. C’est un livre qui m’a touché, d’abord parce que le texte est beau, intime, sentimental et puis, parce que c’est triste et que cela a peut-être réveillé des souvenirs… Le postulat de départ est simple : le grand Amour existe, celui que l’on ne vit qu’une fois, celui qui bouleverse tout dans votre vie, qui permet de soulever des montagnes et qui vous prend aux tripes. Maintenant, imaginez que quelqu’un ait une maladie / une malédiction qui ferait qu’elle ressentirait de tels sentiments envers chaque personne qu’elle croise ou presque. Comment vivrait cette personne ? Quelles seraient les conséquences au quotidien ? Voilà, le sujet de Poly-A. Alors même si la situation est invraisemblable et que le livre n’est pas parfait, quand une histoire est bien racontée et qu’on est bon public, on la vit, on rit et on pleure avec ! Et c’est exactement l’effet que cette BD m’a fait, j’ai été happée par son univers romantique et douloureux.
  17. Nickad

    Poly-A

    Titre de l'album : Poly-A Scenariste de l'album : RINCIONE Marco Dessinateur de l'album : MARINO Sara Coloriste : Editeur de l'album : Shockdom Note : Résumé de l'album : Poly-a est une jeune fille simple avec un problème simple : elle tombe amoureuse de tous les hommes quelle rencontre au long de sa vie. A cause de cette malédiction, elle s'isole du reste du monde en sen remettant aux soins de Selena, une vieille dame qui l'assiste au quotidien. Mais quand Selena et son support disparaissent de sa vie, tout est mis en question et Poly-a est obligée d'affronter le monde extérieur quelle avait ignoré pendant longtemps. Critique : Etrange livre que ce Poly-A, ce n’est sans doute pas la bande dessinée de l’année, le dessin est de qualité mais pas exceptionnel, d’aucuns diraient même qu’il y aurait des lacunes, des passages qui auraient pu être plus approfondis. Mais il y a eu comme une alchimie à la lecture, une montée d’émotions. C’est un livre qui m’a touché, d’abord parce que le texte est beau, intime, sentimental et puis, parce que c’est triste et que cela a peut-être réveillé des souvenirs… Le postulat de départ est simple : le grand Amour existe, celui que l’on ne vit qu’une fois, celui qui bouleverse tout dans votre vie, qui permet de soulever des montagnes et qui vous prend aux tripes. Maintenant, imaginez qu'une personne ait une maladie / une malédiction qui ferait qu’elle ressentirait de tels sentiments envers chaque personne qu’elle croise ou presque. Comment vivrait cette personne ? Quelles seraient les conséquences au quotidien ? Voilà, le sujet de Poly-A. Alors même si la situation est invraisemblable et que le livre n’est pas parfait, quand une histoire est bien racontée et qu’on est bon public, on la vit, on rit et on pleure avec ! Et c’est exactement l’effet que cette BD m’a fait, j’ai été happée par son univers romantique et douloureux. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/poly-a?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Nickad

    Sélection de Quai des bulles

    je n'en ai lu que 3 mais 1 par catégorie !!
  19. Nickad

    Panda detective agency tome 1

    L’histoire se déroule dans le Japon actuel avec une différence notable, une nouvelle maladie se répand dans le monde, appelée « métamorphie » elle transforme les êtres humains en animaux ou végétaux. Handa, un jeune homme se rend un jour chez son médecin, il découvre que sa métamorphose en panda a alors commencé, un an plus tard, on le retrouve à travailler dans une agence de détective sur des affaires ayant toutes un lien avec cette nouvelle maladie. Les éditions Mangetsu proposent de nous faire découvrir ce nouvel auteur avec le 1er tome de cette série, auteur que l’on retrouvera fin août avec un recueil d’histoires courtes. Pump Sawae a un style graphique intéressant, il peut être assez sobre par moment mettant en valeur un élément particulier, surtout quand il s’attarde sur les métamorphoses ou quand l’action se situe en tunnel, il inverse alors le blanc et le noir, son trait fait preuve d’une certaine finesse. Chaque chapitre nous fait découvrir une nouvelle demande et met en scène un nouveau cas. Et finalement, c’est la maladie dans son ensemble qui est abordé, comment réagit le malade, son entourage, l’acceptation, l’accompagnement, la fin de vie ou même le fait de cacher la maladie, de la combattre ou d’abandonner tout espoir. Panda detective agency est une œuvre intéressante qui aborde un sujet difficile, sans tomber dans le pathos, et sous couvert de fond un peu fantastique, c’est l’être humain qui y est finalement étudié. A découvrir.
  20. Titre de l'album : Panda detective agency tome 1 Scenariste de l'album : SAWAE Pump Dessinateur de l'album : SAWAE Pump Coloriste : Editeur de l'album : Mangetsu Note : Résumé de l'album : Une étrange maladie se répand dans le monde et transforme petit à petit les humains en animaux. Solder, devenu partiellement panda, et Takebayashi, un Tokyoïte pur jus chic et charismatique, vont alors faire équipe pour faire la lumière sur cet étrange virus qui pourrait bien plonger leur ville dans le chaos. Une histoire touchante et pleine d'humour sur la force de l'amitié et de la résilience. Premier titre de Mangetsu LIFE, notre collection tranche de vie, en format souple agrandi. Critique : L’histoire se déroule dans le Japon actuel avec une différence notable, une nouvelle maladie se répand dans le monde, appelée « métamorphie » elle transforme les êtres humains en animaux ou végétaux. Handa, un jeune homme se rend un jour chez son médecin, il découvre que sa métamorphose en panda a alors commencé, un an plus tard, on le retrouve à travailler dans une agence de détective sur des affaires ayant toutes un lien avec cette nouvelle maladie. Les éditions Mangetsu proposent de nous faire découvrir ce nouvel auteur avec le 1er tome de cette série, auteur que l’on retrouvera fin août avec un recueil d’histoires courtes. Pump Sawae a un style graphique intéressant, il peut être assez sobre par moment mettant en valeur un élément particulier, surtout quand il s’attarde sur les métamorphoses ou quand l’action se situe en tunnel, il inverse alors le blanc et le noir, son trait fait preuve d’une certaine finesse. Chaque chapitre nous fait découvrir une nouvelle demande et met en scène un nouveau cas. Et finalement, c’est la maladie dans son ensemble qui est abordé, comment réagit le malade, son entourage, l’acceptation, l’accompagnement, la fin de vie ou même le fait de cacher la maladie, de la combattre ou d’abandonner tout espoir. Panda detective agency est une œuvre intéressante qui aborde un sujet difficile, sans tomber dans le pathos, et sous couvert de fond un peu fantastique, c’est l’être humain qui y est finalement étudié. A découvrir. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/panda-detective-agency?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Nickad

    It's my life tome 9

    Dans un monde de fantasy, Astra, ancien capitaine de la garde, décide de prendre sa retraite à 35 ans. Il va enfin réaliser son rêve : vivre une vie tranquille dans une petite maison, s’occuper de son intérieur, de la décoration et de son jardin. Seulement, il voit arriver des imprévus dans son plan, il va cohabiter avec une jeune sorcière, puis se faire de nouveaux amis. Sa vie ne va pas être aussi tranquille qui le souhaiterait et il va encore vivre pleins d’aventures. It’s my life se détache d’autres mangas du même genre par plusieurs points : d’abord, on ne voit jamais le visage du personnage principal, il y a des personnages secondaires qui apportent beaucoup d’humour, et l’auteur, fan de rock / metal, met un certains nombres de références dans son histoire. Si le début de la série était plutôt sur un ton léger avec un certain côté tranche de vie, depuis le tome 8, on est dans une partie plus sombre, avec un grand méchant à affronter et à arrêter avant la fin du monde. Ce tome est donc moins centré sur nos héros et fait place à une succession de combats. L’auteur prend quand même le temps de glisser de petites touches d’humour, surtout avec la présence des 2 draconiens. Une série sympathique, qui a de petits défauts mais qui se laisse lire. (fini en 11 tomes)
  22. Nickad

    It's my life tome 9

    Titre de l'album : It's my life tome 9 Scenariste de l'album : NARITA Imomushi Dessinateur de l'album : NARITA Imomushi Coloriste : Editeur de l'album : Ototo Note : Résumé de l'album : Les compagnons d'Astra partent à sa rescousse ! Le cœur maléfique de la sorcière Arctica a recouvré son pouvoir. Les paladins, GoGor et Yaboyoh doivent faire face à la nuée de monstres qu’elle a envoyés à travers le monde. Dead End Order’s et les compagnons d’Astra doivent lutter pour protéger le monde de la destruction. Pendant ce temps, Noah et ses amis parviennent à s’infiltrer sur l’Arche dans l’espoir de sauver Astra, mais... Critique : Dans un monde de fantasy, Astra, ancien capitaine de la garde, décide de prendre sa retraite à 35 ans. Il va enfin réaliser son rêve : vivre une vie tranquille dans une petite maison, s’occuper de son intérieur, de la décoration et de son jardin. Seulement, il voit arriver des imprévus dans son plan, il va cohabiter avec une jeune sorcière, puis se faire de nouveaux amis. Sa vie ne va pas être aussi tranquille qui le souhaiterait et il va encore vivre pleins d’aventures. It’s my life se détache d’autres mangas du même genre par plusieurs points : d’abord, on ne voit jamais le visage du personnage principal, il y a des personnages secondaires qui apportent beaucoup d’humour, et l’auteur, fan de rock / metal, met un certains nombres de références dans son histoire. Si le début de la série était plutôt sur un ton léger avec un certain côté tranche de vie, depuis le tome 8, on est dans une partie plus sombre, avec un grand méchant à affronter et à arrêter avant la fin du monde. Ce tome est donc moins centré sur nos héros et fait place à une succession de combats. L’auteur prend quand même le temps de glisser de petites touches d’humour, surtout avec la présence des 2 draconiens. Une série sympathique, qui a de petits défauts mais qui se laisse lire. (fini en 11 tomes) Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/it-s-my-life-tome-9?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. Nickad

    Interspecies reviewers tome 1

    le dessin de la couverture ressemble à ce qu'il y a dedans...
  24. Nickad

    Girlfriend, girlfriend tome 1

    Naoya est un garçon excessivement franc, il faut absolument qu’il dise ce qu’il pense et ce qu’il ressent, sortant depuis peu avec son amie d’enfance, il en est même un peu lourd ! Saki, elle, trouve qu’elle a enfin la maturité nécessaire pour faire face à ce déferlement de sentiments. Seulement, un jour, Nagisa, une jeune fille toute mignonne, vient faire sa déclaration à Naoya, n’écoutant que ses sentiments et ne pouvant éconduire la belle (surtout qu’il la trouve très attirante), il propose aux deux filles de faire un ménage à trois. Ah ! ce manga m’aura bien faire rire ! La franchise de Naoya provoque des situations inattendues, Nagisa est excessive dans tout ce qu’elle fait (elle a mis 3 mois pour préparer sa déclaration en faisant du sport et 8 heures de cuisine par jour !), seule Saki semble à peu près normale ! Les situations s’enchainent sans jamais lasser, c’est plein de fraicheur et d’humour. On pourrait trouver l’idée immorale mais il est difficile de trouver la situation gênante devant tant d’honnêteté ! Plutôt que de tromper, il préfère jouer franc jeu ! Le manga a fait l’objet d’une adaptation en anime disponible depuis peu sur crunchyroll, fidèle au manga et tout aussi drôle ! Une série à savourer ! (6 tomes en cours)
  25. Titre de l'album : Girlfriend, girlfriend tome 1 Scenariste de l'album : HIROYUKI Dessinateur de l'album : HIROYUKI Coloriste : Editeur de l'album : Noeve Grafx Note : Résumé de l'album : Naoya est en seconde, et a enfin réussi à sortir avec Saki, dont il est amoureux depuis l’enfance. Tout se passe à merveille entre eux... jusqu’au jour où Nagisa, une autre élève de seconde, lui déclare sa flamme ! Touché par les sentiments et la persévérance de Nagisa, Naoya ne peut envisager de la rejeter... mais il est très amoureux de Saki, la respecte et est trop honnête pour lui mentir, pas question de la tromper. Critique : Naoya est un garçon excessivement franc, il faut absolument qu’il dise ce qu’il pense et ce qu’il ressent, sortant depuis peu avec son amie d’enfance, il en est même un peu lourd ! Saki, elle, trouve qu’elle a enfin la maturité nécessaire pour faire face à ce déferlement de sentiments. Seulement, un jour, Nagisa, une jeune fille toute mignonne, vient faire sa déclaration à Naoya, n’écoutant que ses sentiments et ne pouvant éconduire la belle (surtout qu’il la trouve très attirante), il propose aux deux filles de faire un ménage à trois. Ah ! ce manga m’aura bien faire rire ! La franchise de Naoya provoque des situations inattendues, Nagisa est excessive dans tout ce qu’elle fait (elle a mis 3 mois pour préparer sa déclaration en faisant du sport et 8 heures de cuisine par jour !), seule Saki semble à peu près normale ! Les situations s’enchainent sans jamais lasser, c’est plein de fraicheur et d’humour. On pourrait trouver l’idée immorale mais il est difficile de trouver la situation gênante devant tant d’honnêteté ! Plutôt que de tromper, il préfère jouer franc jeu ! Le manga a fait l’objet d’une adaptation en anime disponible depuis peu sur crunchyroll, fidèle au manga et tout aussi drôle ! Une série à savourer ! (6 tomes en cours) Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/girlfriend-girlfriend-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...