Aller au contenu
  • S’inscrire

Nickad

Members
  • Compteur de contenus

    815
  • Inscription

  • Jours gagnés

    15

Tout ce qui a été posté par Nickad

  1. Nickad

    WOMBS tome 2

    Mana Oga a enfin fini la 1ere phase de préparation et va mener sa première mission. Mais bien que prévenue de la difficulté de l’opération, la réalité se révèle éprouvante. Plus que les autres recrues, elle continue à faire de drôles de rêves, est-ce que cela signifie qu’elle a des prédispositions particulières ou bien qu’elle se laisse contrôler par son parasite ? Les deux peut-être… Ce deuxième volume nous fait rentrer dans la partie active du conflit, on voit d’un côté les opérations de terrain, l’importance du plan de coordonnées mais aussi toute la partie des enjeux politiques, des négociations entre les first et les second. La guerre pour s’approprier la planète n’est pas prête de s’arrêter, et certains n’hésitent pas à sacrifier des innocents. Il reste encore des zones d’ombres, notamment par rapport aux créatures peuplant Hast. Et puis il y a toute une réflexion autour des forces spéciales de transfert, de l’enrôlement forcé, de la maternité, du corps féminin en tant qu’arme. Yumiko Shirai avance donc sur tous les aspects de son histoire, son univers est complet et riche, parfois difficile à aborder. Il faut une certaine maturité pour l’apprécier. Mais ce qui est sûr, c’est que l’auteure n’a pas encore tout raconté et que la suite va être très intéressante.
  2. Nickad

    WOMBS tome 2

    Titre de l'album : WOMBS tome 2 Scenariste de l'album : SHIRAI Yumiko Dessinateur de l'album : SHIRAI Yumiko Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Mana Oga a participé à sa première mission offensive en tant qu'auxiliaire de transfert. Et malgré le succès de cette opération éclair, le contrecoup physique et psychologique est particulièrement rude pour la soldate... d'autant plus que depuis son dernier « envol », elle semble s'égarer dans le plan de coordonnées durant on sommeil. Dans cette autre dimension, la jeune femme fait d'étranges rencontres dont elle ignore la nature : démêler rêve et réalité pourrait se révéler plus compliqué que prévu ! Critique : Mana Oga a enfin fini la 1ere phase de préparation et va mener sa première mission. Mais bien que prévenue de la difficulté de l’opération, la réalité se révèle éprouvante. Plus que les autres recrues, elle continue à faire de drôles de rêves, est-ce que cela signifie qu’elle a des prédispositions particulières ou bien qu’elle se laisse contrôler par son parasite ? Les deux peut-être… Ce deuxième volume nous fait rentrer dans la partie active du conflit, on voit d’un côté les opérations de terrain, l’importance du plan de coordonnées mais aussi toute la partie des enjeux politiques, des négociations entre les first et les second. La guerre pour s’approprier la planète n’est pas prête de s’arrêter, et certains n’hésitent pas à sacrifier des innocents. Il reste encore des zones d’ombres, notamment par rapport aux créatures peuplant Hast. Et puis il y a toute une réflexion autour des forces spéciales de transfert, de l’enrôlement forcé, de la maternité, du corps féminin en tant qu’arme. Yumiko Shirai avance donc sur tous les aspects de son histoire, son univers est complet et riche, parfois difficile à aborder. Il faut une certaine maturité pour l’apprécier. Mais ce qui est sûr, c’est que l’auteure n’a pas encore tout raconté et que la suite va être très intéressante. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/wombs-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    Danmachi épisode Ryû tomes 1 et 2

    L’épisode de Ryû est une adaptation d’un roman spin-off de la série Danmachi et compte 6 tomes. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Danmachi la légende des familias pour comprendre et apprécier cette série : un petit résumé en début de livre permet de définir le contexte. Ryû Lion est une ancienne aventurière devenue serveuse, elle a un grand sens de la justice et ne peut s’empêcher d’aider les gens dans le besoin. Seulement à cause de son passé, elle estime qu’elle n’en a plus le droit. Malgré tout, quand elle apprend qu’une jeune fille a été vendue sans doute pour servir de jouet à un riche, elle ne peut que réagir et va se lancer dans un sauvetage qui s’annonce périlleux. On retrouve un univers de fantasy, un graphisme très agréable et des héroïnes fortes avec une vraie profondeur psychologique. Un manga plein d’aventures, entre combats à l’épée et joutes stratégiques.
  4. Titre de l'album : Danmachi épisode Ryû tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : ÔMORI Fujino Dessinateur de l'album : MOMOYAMA Hinase Coloriste : Editeur de l'album : Ototo Note : Résumé de l'album : Orario, la Cité-Labyrinthe, a été bâtie au-dessus d'un immense dédale infesté de monstres. Les tavernes y sont nombreuses, et c'est dans l'une d'elles, À la Fertile Maîtresse, que travaille l'ancienne aventurière Ryû Lion. Bien qu'elle ait tiré un trait sur sa carrière, elle va se retrouver impliquée dans un incident menaçant toute la ville... Un nouveau manga Danmachi dédié à la Lionne des Ouragans, scénarisé par Fujino Omori !! Critique : L’épisode de Ryû est une adaptation d’un roman spin-off de la série Danmachi et compte 6 tomes. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Danmachi la légende des familias pour comprendre et apprécier cette série : un petit résumé en début de livre permet de définir le contexte. Ryû Lion est une ancienne aventurière devenue serveuse, elle a un grand sens de la justice et ne peut s’empêcher d’aider les gens dans le besoin. Seulement à cause de son passé, elle estime qu’elle n’en a plus le droit. Malgré tout, quand elle apprend qu’une jeune fille a été vendue sans doute pour servir de jouet à un riche, elle ne peut que réagir et va se lancer dans un sauvetage qui s’annonce périlleux. On retrouve un univers de fantasy, un graphisme très agréable et des héroïnes fortes avec une vraie profondeur psychologique. Un manga plein d’aventures, entre combats à l’épée et joutes stratégiques. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/danmachi-famila-chronicle-episode-ryu-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    Hana et la bête tome 1

    Avec la couverture et le titre vous pensez à une revisite du petit chaperon rouge ? Eh bien, de très loin alors ! Il y a bien un loup, enfin un thérianthrope, il y a aussi une jeune fille innocente, avec un grand cœur, perdue dans un endroit où elle ne devrait pas être. Il va y avoir une rencontre et le loup va vouloir la manger, au sens figuré… car il y a de l’érotisme, proche du hentai, des scènes crues pour lecteur avisé ! Enfin, il n’y a pas que ça, car Hana et la bête c’est avant tout une rencontre entre deux espèces, de la discrimination, de l’incompréhension. C’est apprendre à aller au-delà des on-dit et autres préjugés, c’est apprendre à se connaître et à se faire confiance. La lecture est fluide, le graphisme soigné, les scènes explicites, le tout n’est pas désagréable. Un titre érotique réussi, fini en 2 tomes. Remarque : sur le bandeau de l'éditeur, le pitch indique "isekai", je tiens à préciser que ce n'en ai pas un, Hana ne change pas de monde, elle va juste dans une partie de son monde réservé au thérianthrope, comme si elle entrait dans une réserve naturelle. Ce n'est pas parce que c'est la mode des isekai qu'il faut en voir partout.
  6. Titre de l'album : Hana et la bête tome 1 Scenariste de l'album : YUZUKI Chihiro Dessinateur de l'album : YUZUKI Chihiro Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Les thérianthropes et les humains... Un grand mur se dresse à l'infini entre ces deux espèces. La jeune Hana pénètre malgré elle dans leur monde et rencontre Sanathi, l'une de ces créatures mi-hommes mi-animales. Alors qu'il la questionne tout en la fixant de son regard perçant, Hana, tremblante, sent son corps se presser contre le sien... Elle ne peut plus fuir ! Alors qu'elle aurait dû être arrêtée, Sanathi choisit de ne pas la dénoncer et de la cacher ! Mais pourquoi ?! Elle est gentille, chaleureuse, mais aussi très sexy ! Ainsi débute une magnifique histoire d'amour qui transcende les espèces ! Critique : Avec la couverture et le titre vous pensez à une revisite du petit chaperon rouge ? Eh bien, de très loin alors ! Il y a bien un loup, enfin un thérianthrope, il y a aussi une jeune fille innocente, avec un grand cœur, perdue dans un endroit où elle ne devrait pas être. Il va y avoir une rencontre et le loup va vouloir la manger, au sens figuré… car il y a de l’érotisme, proche du hentai, des scènes crues pour lecteur avisé ! Enfin, il n’y a pas que ça, car Hana et la bête c’est avant tout une rencontre entre deux espèces, de la discrimination, de l’incompréhension. C’est apprendre à aller au-delà des on-dit et autres préjugés, c’est apprendre à se connaître et à se faire confiance. La lecture est fluide, le graphisme soigné, les scènes explicites, le tout n’est pas désagréable. Un titre érotique réussi, fini en 2 tomes. Remarque : sur le bandeau de l'éditeur, le pitch indique "isekai", je tiens à préciser que ce n'en ai pas un, Hana ne change pas de monde, elle va juste dans une partie de son monde réservé au thérianthrope, comme si elle entrait dans une réserve naturelle. Ce n'est pas parce que c'est la mode des isekai qu'il faut en voir partout. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/hana-et-la-bete-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    The monster exposed tome 2 (fin)

    Suite et fin du manga. Shuna est parti travaillé dans une autre ville, il croise la route de Yumi, l’ex-petit ami de Hayashida. Il ne peut s’empêcher de penser à leurs passés, à ce qu’il ne connaît pas de la vie de son bien-aimé. Partagé entre la curiosité et le respect de leur privée, ses doutes se font ressentir. Il va falloir affronter la situation s’ils veulent construire un avenir. Si le 1er tome était plus dans la psychologie, celui-ci est plus dans une thématique « tranche-de-vie ». Les scènes se succèdent, avec les croisements des différents personnages, c’est un peu décousu avec une notion de temps indéfinissable. Le graphisme n’est pas toujours précis et les personnages se confondent parfois. On aurait aimé un peu plus d’implication dans leurs sentiments, un peu plus de profondeur. L’histoire se termine et on a l’impression que l’auteure aurait dû prendre le temps d’aller au bout du sujet. Il reste un petit goût d’inachevé.
  8. Titre de l'album : The monster exposed tome 2 (fin) Scenariste de l'album : OGERETSU Tanaka Dessinateur de l'album : OGERETSU Tanaka Coloriste : Editeur de l'album : Taifu Note : Résumé de l'album : Hayashida est toujours hanté par la violence dont il a fait preuve envers son ex-petit ami. Avec Shûna, son collègue de bureau, il s’est remis à aller de l’avant. Pourtant, les blessures ne disparaissent pas aussi facilement et les traumatismes non plus. Alors que le travail les amène à vivre loin l’un de l’autre, les deux hommes se voient confrontés à leur passé, à ce qu’ils ont tenté d’être et à ce qu’ils n’ont jamais pu devenir. Critique : Suite et fin du manga. Shuna est parti travaillé dans une autre ville, il croise la route de Yumi, l’ex-petit ami de Hayashida. Il ne peut s’empêcher de penser à leurs passés, à ce qu’il ne connaît pas de la vie de son bien-aimé. Partagé entre la curiosité et le respect de leur privée, ses doutes se font ressentir. Il va falloir affronter la situation s’ils veulent construire un avenir. Si le 1er tome était plus dans la psychologie, celui-ci est plus dans une thématique « tranche-de-vie ». Les scènes se succèdent, avec les croisements des différents personnages, c’est un peu décousu avec une notion de temps indéfinissable. Le graphisme n’est pas toujours précis et les personnages se confondent parfois. On aurait aimé un peu plus d’implication dans leurs sentiments, un peu plus de profondeur. L’histoire se termine et on a l’impression que l’auteure aurait dû prendre le temps d’aller au bout du sujet. Il reste un petit goût d’inachevé. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-monster-exposed-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Miss Kobayashi's dragon maid tome 1

    Kobayashi est une employée normale, sa vie s’écoule entre travail et maison, boire un verre de temps en temps avec un collègue et boire plus qu’il n’en faut parfois. Et c’est ainsi qu’après le verre de trop, elle a fait une rencontre bien étrange et une promesse, la voilà qui se retrouve un beau matin avec un dragon à sa porte : Thor, prête à entrer au service de Kobayashi en tant que soubrette ! Pour information, dans ce manga, les dragons ont la capacité de prendre une apparence humanoïde. On se retrouve avec un duo assez improbable, d’un côté Kobayashi qui a un caractère un peu renfermé, légèrement taciturne et qui semble blasé sur tout sauf quand il s’agit de domestiques et de l’autre, Thor, un dragon ayant fui son monde d’origine, détestant les humains mais prête à tout pour rester auprès de Kobayashi. La conjoncture va forcément entrainer des décalages, des quiproquos, des situations inattendues. Il y a beaucoup d’humour, une vraie bonne humeur et de l’originalité. Un manga agréable, plein de fraicheur qui apporte de la distraction et de la détente. On pourrait penser que ce n’est encore qu’un nouveau titre de plus sur les dragons (après la nonne, l’appartement, le vegan…), mais cela n’a rien à voir ! D’abord, ici c’est le dragon issu d’un univers de fantasy qui vient dans notre monde (une sorte d’isekai inversé) ; ensuite ce titre date de 2013, il est sorti bien avant les autres. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une adaptation en anime, fidèle au manga, que vous pouvez retrouver sur crunchyroll.
  10. Titre de l'album : Miss Kobayashi's dragon maid tome 1 Scenariste de l'album : COOL Kyôshinsha Dessinateur de l'album : COOL Kyôshinsha Coloriste : Editeur de l'album : Noeve Grafx Note : Résumé de l'album : Avoir une domestique draconique, n'est-ce pas un peu encombrant ?! Un matin, la tête enfarinée après une nuit de beuverie, Kobayashi voit débarquer sur le pas de sa porte... un dragon. Ou plutôt une dragonne fantasque, dénommée Thor, qui a décidé de son propre chef de se mettre à son service ! Du transport à la lessive en passant par la cuisine et la sécurité, Thor ne ménage pas sa peine pour prouver sa dévotion à sa nouvelle maîtresse. Quitte à la mettre dans les situations les plus embarrassantes... Critique : Kobayashi est une employée normale, sa vie s’écoule entre travail et maison, boire un verre de temps en temps avec un collègue et boire plus qu’il n’en faut parfois. Et c’est ainsi qu’après le verre de trop, elle a fait une rencontre bien étrange et une promesse, la voilà qui se retrouve un beau matin avec un dragon à sa porte : Thor, prête à entrer au service de Kobayashi en tant que soubrette ! Pour information, dans ce manga, les dragons ont la capacité de prendre une apparence humanoïde. On se retrouve avec un duo assez improbable, d’un côté Kobayashi qui a un caractère un peu renfermé, légèrement taciturne et qui semble blasé sur tout sauf quand il s’agit de domestiques et de l’autre, Thor, un dragon ayant fui son monde d’origine, détestant les humains mais prête à tout pour rester auprès de Kobayashi. La conjoncture va forcément entrainer des décalages, des quiproquos, des situations inattendues. Il y a beaucoup d’humour, une vraie bonne humeur et de l’originalité. Un manga agréable, plein de fraicheur qui apporte de la distraction et de la détente. On pourrait penser que ce n’est encore qu’un nouveau titre de plus sur les dragons (après la nonne, l’appartement, le vegan…), mais cela n’a rien à voir ! D’abord, ici c’est le dragon issu d’un univers de fantasy qui vient dans notre monde (une sorte d’isekai inversé) ; ensuite ce titre date de 2013, il est sorti bien avant les autres. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une adaptation en anime, fidèle au manga, que vous pouvez retrouver sur crunchyroll. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/miss-kobayashi-s-dragon-maid-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    l'Ile aux escaliers tome 1

    Quel étrange récit que celui-là ! Imaginez une île où l’on arrive sans savoir comment, en ayant oublié plusieurs jours ou plusieurs mois, une île où une vie tranquille vous attend, où tout est fait pour que vous vous y sentiez bien. Où même en ayant conscience que la situation n’est pas normale vous ne ressentiez pas le besoin de partir. Et de toute façon, même si vous vouliez vous ne pourriez pas, car l’île aux escaliers ne laisse partir que ceux qui ont retrouvé ce qu’ils ont perdu. Du mystère, voilà ce qu’il y a dans cette histoire, comme les personnages, on ne sait pas grand-chose, et c’est l’arrivée de Manabe qui va enfin faire bouger les choses. Il y a une sorte de mélancolie qui se dégage du livre, une étrange sensation de planer entre deux mondes, les personnages sont-ils dans un rêve ou la réalité ? Et si finalement, l’île n’était qu’une métaphore ? Un moyen de se trouver soi-même ? Encore une fois, la collection moonlight nous surprend avec ce manga adapté d’un roman de Yutaka Kono. L’histoire est très originale, servie par des dessins agréables, empreints d’une certaine douceur et laissant transparaitre la magie ambiante. Série finie en 3 tomes.
  12. Titre de l'album : l'Ile aux escaliers tome 1 Scenariste de l'album : KONO Yutaka Dessinateur de l'album : UZUKI Ai Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : On raconte qu'au sommet des marches dont cette île tire son nom vit une sorcière, et que tous ceux qui aspirent à quitter cet endroit doivent absolument trouver... ce qu'ils ont pu perdre quand ils y sont arrivés. J'ignore ce que c'est. Mais je sais une chose. C'est que quand MANABE, une fille au regard déterminé, a débarqué ici, j'ai eu le sentiment que plus rien ne serait jamais plus comme avant... Critique : Quel étrange récit que celui-là ! Imaginez une île où l’on arrive sans savoir comment, en ayant oublié plusieurs jours ou plusieurs mois, une île où une vie tranquille vous attend, où tout est fait pour que vous vous y sentiez bien. Où même en ayant conscience que la situation n’est pas normale vous ne ressentiez pas le besoin de partir. Et de toute façon, même si vous vouliez vous ne pourriez pas, car l’île aux escaliers ne laisse partir que ceux qui ont retrouvé ce qu’ils ont perdu. Du mystère, voilà ce qu’il y a dans cette histoire, comme les personnages, on ne sait pas grand-chose, et c’est l’arrivée de Manabe qui va enfin faire bouger les choses. Il y a une sorte de mélancolie qui se dégage du livre, une étrange sensation de planer entre deux mondes, les personnages sont-ils dans un rêve ou la réalité ? Et si finalement, l’île n’était qu’une métaphore ? Un moyen de se trouver soi-même ? Encore une fois, la collection moonlight nous surprend avec ce manga adapté d’un roman de Yutaka Kono. L’histoire est très originale, servie par des dessins agréables, empreints d’une certaine douceur et laissant transparaitre la magie ambiante. Série finie en 3 tomes. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-ile-aux-escaliers-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Nickad

    Jormungand tome 10

    Koko a décidé de passer à l’action, les missions qu’elle confie à ses hommes changent et la voilà, qui fait enlever des scientifiques et qu’elle investit dans des sociétés technologiques. Il semblerait bien que son projet soit sur la bonne voie, ce fameux projet secret dont on entend vaguement parler depuis quelques tomes sans savoir de quoi il s’agit. Ce tome montre une réelle avancée dans l’objectif final de Koko, des révélations vous attendent et un rebondissement à la fin qui annonce un tome 11 explosif ! Avec ce volume, l’histoire reprend du poil de la bête et attire à nouveau notre attention, la fin dans le prochain tome !
  14. Nickad

    Jormungand tome 10

    Titre de l'album : Jormungand tome 10 Scenariste de l'album : TAKAHASHI Keitarô Dessinateur de l'album : TAKAHASHI Keitarô Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Kasper, le grand frère de Koko, fit l'annonce de la sortie d'un système révolutionnaire de gestion des communications et de la logistique militaire, le Hek.GG, ce qui fit grand bruit dans le monde des armées. Mais dans l'ombre, Koko et Minami s'apprêtent à lancer leur projet secret, le Jormungand... Critique : Koko a décidé de passer à l’action, les missions qu’elle confie à ses hommes changent et la voilà, qui fait enlever des scientifiques et qu’elle investit dans des sociétés technologiques. Il semblerait bien que son projet soit sur la bonne voie, ce fameux projet secret dont on entend vaguement parler depuis quelques tomes sans savoir de quoi il s’agit. Ce tome montre une réelle avancée dans l’objectif final de Koko, des révélations vous attendent et un rebondissement à la fin qui annonce un tome 11 explosif ! Avec ce volume, l’histoire reprend du poil de la bête et attire à nouveau notre attention, la fin dans le prochain tome ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/jormungand-tome-10?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Nickad

    Prochaines sorties...

    Oui côté manga, ils ont décidé de réduire leur catalogue, privilégier la qualité à la quantité, d'après ce que j'ai compris ! Et puis la sortie de mashle a été leur meilleure sortie manga de tous le temps (même au-dessus de the promised neverland) et ils ont décidé de mettre le paquet côté promotion sur la sortie de Koiju n°8
  16. Nickad

    Love fragrance tome 3

    Dans ce tome Asako et Natori sont confrontés à 2 « problèmes », le 1er c’est que Natori doit faire un voyage professionnel de 4 jours, leur première « longue » séparation depuis le début de leur relation, 4 jours ça n’a l’air de rien mais quand on est fan des odeurs et surtout celles de sa copine, 4 jours ça peut être très long ! Quant au 2eme, il s’agit de vivre leur relation cachée ou non, si c’était un souhait d’Asako au départ, ne pas pouvoir en parler commence à poser quelques problèmes. Rien d’insurmontable donc pour nos tourtereaux. L’histoire se poursuit avec humour et bonne humeur. Ils progressent à leur rythme. Il y a un côté mignon car ils sont maladroits, un côté amusant car les deux personnages ont des particularités (la sueur pour l’une et les odeurs pour l’autre). Un manga qui fonctionne bien pour le moment.
  17. Nickad

    Love fragrance tome 3

    Titre de l'album : Love fragrance tome 3 Scenariste de l'album : YAMADA Kintetsu Dessinateur de l'album : YAMADA Kintetsu Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Asako Yaeshima, une employée qui a des complexes parce qu'elle transpire beaucoup, vit une relation amoureuse avec Kôtarô Natori, un homme à l'odorat très développé qui travaille dans la même compagnie qu'elle. Elle a parlé de son premier petit ami à sa mère, elle s'est occupée de lui quand il était malade et elle l'a présenté à son petit frère... Asako apprend de plus en plus de choses sur les relations amoureuses et elle s'est même habituée à se faire sentir par Kôtarô. Malheureusement, le jeune homme doit partir en voyage d'affaire avec sa jeune collègue Korisu... Critique : Dans ce tome Asako et Natori sont confrontés à 2 « problèmes », le 1er c’est que Natori doit faire un voyage professionnel de 4 jours, leur première « longue » séparation depuis le début de leur relation, 4 jours ça n’a l’air de rien mais quand on est fan des odeurs et surtout celles de sa copine, 4 jours ça peut être très long ! Quant au 2eme, il s’agit de vivre leur relation cachée ou non, si c’était un souhait d’Asako au départ, ne pas pouvoir en parler commence à poser quelques problèmes. Rien d’insurmontable donc pour nos tourtereaux. L’histoire se poursuit avec humour et bonne humeur. Ils progressent à leur rythme. Il y a un côté mignon car ils sont maladroits, un côté amusant car les deux personnages ont des particularités (la sueur pour l’une et les odeurs pour l’autre). Un manga qui fonctionne bien pour le moment. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/love-fragrance-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Nickad

    Prochaines sorties...

    Ce week-end a eu lieu la première édition du crunchyroll festival : sur 5 jours (3 soirées et 2 jours entiers) de diffusion d'anime, tables rondes et conférence de presse, dont un marathon one piece vendredi soir de 21h30 à 11H du matin !!! J'ai assisté à la conférence de presse sur les prochaines sorties Crunchyroll, Kazé manga et Kazé home vidéo et voilà ce qui est prévu : Tout d'abord, concernant crunchyroll qui est donc une plateforme plus ou moins gratuite d'anime, le programme suit donc les saisons japonaises, la prochaine saison commençant en juillet. Voici les titres à venir : Fena pirate princess, MIss Kobayashi's dragon maid saison 2 (le manga vient de sortir chez Noeve grafx), peach boy riverside, the idaten deities know only peace, the aquatope on white sand, girlfriend girlfriend (qui sortira en parallèle en manga chez Noeve grafx), la saison 2 d'Otome game, remake our life, drugstore in another world et l saison 2 de moi quand je me réincarne en slime. Pour Kazé manga : les nouveautés à venir : koiju n°8, yakuza réincarnation, phantom seer Et pour Kazé vidéo : dr stone, vinland saga, Pet, burn the witch, dororo, karakuri circus et une réédition de sailor moon pour fêter ses 30 ans. Si c'est titres ne vous parlent pas et bien moi non plus pour la plupart, on en reparlera le moment venu ! Juste pour information, sur les chiffres 2021, 54% des livres du rayon BD/comic/mangas sont des mangas !
  19. Nickad

    Welcome to the ballroom tome 1

    Tatara Fujita est un collégien qui n’a pas encore trouvé sa voie, il aimerait bien avoir un don, une passion, une motivation dans la vie, quelque chose qui pourrait lui faire ressentir qu’il est vivant, qu’il n’est pas vide et qui lui permettrait de changer, d’avancer. Un jour, suite à un concours de circonstances, il va découvrir le monde de la danse de salon (valse, salsa…) et pour la première fois, il va se sentir happé, fasciné et va décider de devenir danseur et faire de la compétition. Représenter la danse en dessins, pouvoir donner l’impression des mouvements, des enchainements, de la rapidité ce n’est jamais très facile à faire. Même si je n’ai pas été totalement convaincue par ces représentations, ce qui marche bien en revanche, c’est les sensations que la danse procure chez notre héros. On ressent bien l’éveil de son intérêt, sa fascination et son envie d’apprendre. Et puis, pour une fois, ce n’est pas de la danse classique, ni de la street, ici on parle de danse de salon : un genre souvent dénigré par les jeunes car souvent considéré comme obsolète. L’auteure joue donc l’originalité en choisissant ce style de danse et en prenant comme personnage principal un garçon, elle va donc à l’encontre des tendances et c’est très bien ! Une belle découverte, à suivre.
  20. Titre de l'album : Welcome to the ballroom tome 1 Scenariste de l'album : TAKEUCHI Tomo Dessinateur de l'album : TAKEUCHI Tomo Coloriste : Editeur de l'album : Noeve Grafx Note : Résumé de l'album : Collégien, Tatara Fujita n'a ni talent ni passion et ne sait pas quoi faire de sa vie. Le hasard et une bande de caïds mal intentionnés l'amènent à rencontrer Kaname Sengoku, un danseur professionnel qui l'attire dans un studio de danse de salon. Tatara y découvre l'univers de la danse sportive. Critique : Tatara Fujita est un collégien qui n’a pas encore trouvé sa voie, il aimerait bien avoir un don, une passion, une motivation dans la vie, quelque chose qui pourrait lui faire ressentir qu’il est vivant, qu’il n’est pas vide et qui lui permettrait de changer, d’avancer. Un jour, suite à un concours de circonstances, il va découvrir le monde de la danse de salon (valse, salsa…) et pour la première fois, il va se sentir happé, fasciné et va décider de devenir danseur et faire de la compétition. Représenter la danse en dessins, pouvoir donner l’impression des mouvements, des enchainements, de la rapidité ce n’est jamais très facile à faire. Même si je n’ai pas été totalement convaincue par ces représentations, ce qui marche bien en revanche, c’est les sensations que la danse procure chez notre héros. On ressent bien l’éveil de son intérêt, sa fascination et son envie d’apprendre. Et puis, pour une fois, ce n’est pas de la danse classique, ni de la street, ici on parle de danse de salon : un genre souvent dénigré par les jeunes car souvent considéré comme obsolète. L’auteure joue donc l’originalité en choisissant ce style de danse et en prenant comme personnage principal un garçon, elle va donc à l’encontre des tendances et c’est très bien ! Une belle découverte, à suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/welcome-to-the-ballroom-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Nickad

    Nuit couleur larme

    En ce qui me concerne, nuit couleur larme est avant tout poétique, dans le choix graphique (le fait que les personnages n'aient pas de visage, le choix de la palette bleu nuit), dans le texte de la station de radio. Et puis il y a cette opposition entre Teresa, personnage actuel, blasé, qui vit entouré de légendes et Laura, résolument moderne et otaku sur les bords. Une certaine fluidité bien que tout soit mystérieux, je crois que chacun est libre d'y trouver ce qu'il veut, c'est comme une invitation au voyage sans destination précise et en le lisant, la citation de François Mauriac s'est imposée : "nous méritons touts nos rencontres. elles sont attachées à notre destinée et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer". J'ai beaucoup aimé.
  22. Nickad

    Laisse-moi t'embrasser tomes 1 et 2

    Laisse-moi t’embrasser est un court shojo en 2 tomes. C’est l’histoire d’un premier amour entre 2 lycéens, l’amour de leur vie ! C’est du bon sentiment, du positif, un vrai conte de fée : tout se passe bien dans le meilleur des mondes. Côté histoire rien de très original, un shojo classique avec des héros sympathiques. Il n’y a pas vraiment de rebondissements, à peine, une petite jalousie et des doutes quant à la brève séparation due aux études, et encore, comme c’est dans la même ville, l’éloignement est relatif ! C’est le shojo des vacances, un cadre idyllique en bord de mer, une petite ville, un amour pur qui ne va pas rencontrer d’obstacle. C’est une petite bouffée de fraicheur pour se détendre, pas exceptionnel mais plutôt bien fait et relaxant, et surtout qui met de bonne humeur. lire un extrait : Laisse-moi t'embrasser - T.1 - AKATA (akazoom.fr)
  23. Titre de l'album : Laisse-moi t'embrasser tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : NAKASHIMA Vega Dessinateur de l'album : NAKASHIMA Vega Coloriste : Editeur de l'album : Akata Note : Résumé de l'album : Cela fait déjà presque un an que Sakura est entrée au lycée. Dans la petite ville côtière où elle habite, rien ne vient jamais perturber son quotidien. Et tandis que les jours passent, ses rêves de jeunesse semblent devoir s'envoler... jusqu'à ce qu'elle rencontre Ao, un jeune garçon d'un an son cadet, au caractère pétillant et énergique. Et si l'avenir lui réservait de belles surprises ? Critique : Laisse-moi t’embrasser est un court shojo en 2 tomes. C’est l’histoire d’un premier amour entre 2 lycéens, l’amour de leur vie ! C’est du bon sentiment, du positif, un vrai conte de fée : tout se passe bien dans le meilleur des mondes. Côté histoire rien de très original, un shojo classique avec des héros sympathiques. Il n’y a pas vraiment de rebondissements, à peine, une petite jalousie et des doutes quant à la brève séparation due aux études, et encore, comme c’est dans la même ville, l’éloignement est relatif ! C’est le shojo des vacances, un cadre idyllique en bord de mer, une petite ville, un amour pur qui ne va pas rencontrer d’obstacle. C’est une petite bouffée de fraicheur pour se détendre, pas exceptionnel mais plutôt bien fait et relaxant, et surtout qui met de bonne humeur. lire un extrait : Laisse-moi t'embrasser - T.1 - AKATA (akazoom.fr) Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/laisse-moi-t-embrasser-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Nickad

    Spada tome 1

    Il y a beaucoup d’éléments dans Spada, d’abord, une ville futuriste sur plusieurs niveaux et de la technologie avancée. Il y a des personnages à double personnalité ou plutôt qui cachent des secrets, un homme important assassinée et une enquête qui piétine, une horde d’assassins, une société avec des activités annexes dissimulées, un passé à découvrir… Beaucoup d’informations, cela semble un peu fourre-tout au début mais cela s’organise petit à petit, le style graphique est également un peu vague et n’aide pas forcément à la compréhension ; il faut d’ailleurs un peu de temps pour s’y habituer. C’est donc un bon début pour la série, un peu fouillis certes, mais qui contient assez d’éléments pour éveiller l’intérêt et avoir envie d’en apprendre plus. On sent que l’auteur a pris le temps de travailler chaque image, tant au niveau des détails que sur la palette de couleur qui peut varier complétement en fonction des situations.
  25. Nickad

    Spada tome 1

    Titre de l'album : Spada tome 1 Scenariste de l'album : TRIPOOD Alexander Dessinateur de l'album : TRIPOOD Alexander Coloriste : Editeur de l'album : Shockdom Note : Résumé de l'album : Anghywir, ville incroyable et futuriste construite sur plusieurs niveaux, dont le style architectural et le code vestimentaire des habitants suivent le goût et l'esprit moyenâgeux dictés par la mode populaire des Lames Blanches. Watt Weland, agent de maintenance de drones facteurs de la multinationale Knightzone, se voit impliqué dans un braquage de banque. Dans ces circonstances, il rencontre Spada Rodriguez, un curieux sans-abri qui bouleversera sa vie ainsi que le destin de la ville elle-même. Critique : Il y a beaucoup d’éléments dans Spada, d’abord, une ville futuriste sur plusieurs niveaux et de la technologie avancée. Il y a des personnages à double personnalité ou plutôt qui cachent des secrets, un homme important assassinée et une enquête qui piétine, une horde d’assassins, une société avec des activités annexes dissimulées, un passé à découvrir… Beaucoup d’informations, cela semble un peu fourre-tout au début mais cela s’organise petit à petit, le style graphique est également un peu vague et n’aide pas forcément à la compréhension ; il faut d’ailleurs un peu de temps pour s’y habituer. C’est donc un bon début pour la série, un peu fouillis certes, mais qui contient assez d’éléments pour éveiller l’intérêt et avoir envie d’en apprendre plus. On sent que l’auteur a pris le temps de travailler chaque image, tant au niveau des détails que sur la palette de couleur qui peut varier complétement en fonction des situations. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/spada-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...