Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 109
    Total des membres
    125
    Maximum en ligne
    cassidy7568
    Membre le plus récent
    cassidy7568
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      5

    • Compteur de contenus

      14 400


  2. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      2

    • Compteur de contenus

      23 194


  3. Nickad

    Nickad

    Members


    • Points

      2

    • Compteur de contenus

      1 115


  4. BD Cool

    BD Cool

    Members


    • Points

      1

    • Compteur de contenus

      865


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 10/10/2021 dans toutes les zones

  1. Ce week-end, Akata tient un magasin éphémère sur Paris 'un pop-up store" comme ils l'appellent afin d'aller à la rencontre de leurs lecteurs vu que les derniers salons ont été annulés. Comme j'étais justement sur Paris hier, je suis allée les voir. J'ai fait la connaissance de Delphine, leur attachée de presse et de Bruno, leur directeur de collection. De quoi échanger un peu autour de leurs choix, Bruno est en veille permanente et lit les magazines en japonais, il fonctionne principalement au coup de cœur, il cherche à apporter de la nouveauté, quitte à bousculer un peu le lectorat français (d'où la collection WTF). Quant aux shojos, l'objectif est de montrer que la palette existante est très variée et de changer un peu les mentalités ; le shojo n'est pas destinée qu'aux jeune filles ! Avec l'arrivée d'Akata, il y a eu une véritable révolution du shojo à tel point que depuis peu, les autres éditeurs se sont mis à créer de nouvelles collections : Life chez Kana, Moonlight chez Delcourt, shojo+ chez Glénat... Comme disait Bruno, avant ils n'avaient pas de concurrence sur ce créneau, maintenant, cela devient plus difficile. Il s'amuse de retrouver les titres qu'il refuse chez ses concurrents... Peut-être tant mieux pour le lecteur qui a un choix plus vaste mais il ne faudrait pas que la quantité soit au détriment de la qualité.
    2 points
  2. Un petit sujet destiné aux conversations diverses et variées à tendance BD, car sur le chat (que seul les inscrits et connecté voient je rappelle), ca se perd facilement et sur le site mobile faut aller le chercher pour voir les messages. (pour les sujets non BD, il y a tous les forums du bas (historiquement on les appelait comme ça, car ils étaient "en bas" de la page du forum). ^^ N'hésitez pas
    1 point
  3. Résumé: Les annees vingt, de Dunkerque a Jakarta. Un homme confronte a son etrange destin. Entre Joseph Conrad et Stevenson... Ben voilà, un petit post sur Théodore Poussin, un personnage attachant de la collection Repérages/Dupuis dessiné par Frank LeGall. Se que je trouve vraiment bine dans cette série c'est évidemment le dessin très rond de LeGall, mais c'est aussi avec quelle simplicitée l'auteur met ses personnages en scène. Et puis j'aime beaucoup le choix de l'époque, les années 20 cela renforce le mystère. Bien entendus, le personnage de Théodore Poussin, ce globe-trotters détective semble être déjà vu et paraît ne pas innover, et bien non, c'est un réel plaisirs que de suivre les aventures de ce sympathique personnage. Une série que je vous conseils vivement :wink:
    1 point
  4. Titre de l'album : Le château des étoiles - tome 6 - L'exposition interplanétaire de 1875 Scenariste de l'album : Alex Alice Dessinateur de l'album : Alex Alice Coloriste : Alex Alice Editeur de l'album : Rue de sevres Note : Résumé de l'album : Après avoir visité la Lune et Mars, Les Chevaliers de l’Ether semblent tristement cloués au sol depuis l’échec de leur tentative visant à convaincre l’Empereur Napoléon III de secourir les Martiaux. Le jeune Séraphin a été jeté en prison, et la Princesse de Mars est détenue pour être exhibée lors de l’Exposition Interplanétaire qui doit s’ouvrir à Paris, le 25 avril 1875 en présence de leurs Majestés les Empereurs de France et d’Allemagne. Afin de pousser les dirigeants du monde à dénoncer les crimes commis par la Prusse sur Mars, nos héros vont donc devoir libérer la princesse, ou tout au moins ses fabuleux pouvoirs mentaux. Et ainsi, au nom de la concorde entre les peuples, Hans, Sophie et Séraphin, aidés de Loïc, du capitaine Schneidig et de la journaliste Jocaste Daumier n’ont plus le choix : ils doivent braquer l’Exposition ! Mais à quel prix ? Critique : Ne me demandez pas d'âtre impartial avec ce chateau des étoiles. C'est impossible pour moi tant c'est en BD ce que j'ai tant aimé lire adolescent en livre. De l'Aventure, du rêve, de l'exploration, et de la poséie à chaque page, véritable tendresse d'Alex Alice pour ses personnages, secondaires comme principaux, jamais caricaturaux, toujours fins et porteurs d'émotions humaines magnifiquement retranscrites. Si à cela vous ajoutez des graphismes éthérées, des visages d'une rare expressivité, et des paysages à couper le souffle, ça commence à être dur de faire la fine bouche quand même... Niveau scénario on se retrouve avec une véritable fin de cycle, ouvrant autant de nouvelles portes qu'elle n'en ferme, et nous donnant des perspectives d'infini tant dans le recoupement à venir avec les chimères de Vénus que dans les possibilités d'évolution de l'histoire. Du grand Art qui j'espère ne se perdra pas dans cet océan de possible. Mais avec M. Ayrolles au scénario et M. Alice qui continue de contribuer à son oeuvre qui serait véritablement inquiet ? Pour ceux qui veulent replonger dans l'imaginaire de l'enfance à portée des adultes, venez rire, sourire, espérer, pleurer parfois mais surtout voyager et prendre des risques avec ces chevaliers de l'Ether, de moins en moins enfants au fil de la route les menant vers l'infini et l'âge adulte. Cet article dithyrambique au possible ne masquera pas une chose qui m'apparait désormais comme évidente : je crois que malgré les Blacksad, les Elecboy, les Spioru, cette BD était bien celle que j'attendais le plus de cette fin d'année. Oui, oui. Bravo et chapeau bas l'artiste ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-chateau-des-etoiles-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    1 point
  5. purée, exactement la même réflexion depuis que tu as posté.
    1 point
  6. ah oué ? Elle est mode de sortie rapide ? (ou avec le confinement il y a eu des tas de report et du coup ça se précipite un peu en pré période de rentrée peut-être...) C'est déjà arrivé à l'occasion d'un changement de cycle. Perso je peux comprendre que les auteurs aient envie de changement de temps en temps. Quand tu vois la longueur de certaines séries. ^^
    1 point
  7. J’ai du retard avec Carmen , j’ignorais qu’il y avait eu un changement de dessinateur ! C’est une avalanche de sortie là : Ekho , Naufragés d’Ythaq , Carmen , Hauteville house , la suite de l’âge d’or .....
    1 point
  8. Je crois qu'il est avec Carmen celui la ^^
    1 point
  9. Faut que je le prenne aussi...
    1 point
  10. il y a deja la suite de Labyrinthus qui arrive !!!
    1 point
  11. J'attend le dernier Carmen avec impatience mine de rien, je pense qu'il arrive demain, ma commange bdfugue a été posté avant hier soir. ^^ Ca va être l'occaz de relire le tome précédent, et comme pour le changement de dessinateur du cycle d'avant, j'avais eu du mal (ne nous le cachons pas). ^^
    1 point
  12. Quand j'ai découvert Théodore Poussin , je venais de relire (une fois de plus ) Tintin et Milou . Le héros à la même tête que le personnage d'Hergé , c'est sûrement cela qui m'a motivé à acheter cette série . Voilà comment je me suis jeté corps et âme dans cette aventure d'une grande qualité . Le résultat est que le scénario est très plaisant . Un merveilleux voyage aux quatres coins de l'Asie dans un début de siècle tourmenté . La beauté des paysages vous ennivres , la densité des personnages vous séduits. Ces ingrédients font de cette saga une réussite incontestable. Le réçit est classique mais il vous tient en haleine du début à la fin . Le passé de Théodore Poussin est dévoilé album après album . C'est transcendant , émouvant et parfois surprenant . J'ai un petit faible pour Novembre , un personnage mysterieux à souhaits . Les qualités graphiques de Le Gall sont indéniables . Son dessin proche de la ligne claire est très convaincant mais il nous prouve , ici , également qu'il est un grand scénariste. De l'aventure avec un grand A . Génial!!!
    1 point
×
×
  • Créer...