Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 237
    Total des membres
    125
    Maximum en ligne
    JT-
    Membre le plus récent
    JT-
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. Nickad

    Nickad

    Members


    • Points

      32

    • Compteur de contenus

      1 612


  2. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      28

    • Compteur de contenus

      23 971


  3. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      17

    • Compteur de contenus

      14 717


  4. alx23

    alx23

    Les gardiens du post


    • Points

      15

    • Compteur de contenus

      12 038


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 20/12/2021 dans toutes les zones

  1. bonjour à tous, aujourd'hui c'est dreamland, tome 20
    3 points
  2. La république du crâne :
    2 points
  3. FAUT absolument lire Mike Carey !! et Garth Ennis. Absolument
    2 points
  4. J'ai terminé Leviathan , @nickad , si tu le permets , je ferais bien la critique ; il y a des tas de choses à dire dans cet excellent titre
    2 points
  5. Titre de l'album : Sangoma Scenariste de l'album : Caryl Férey Dessinateur de l'album : Corentin Rouge Coloriste : Alexandra Boucq Editeur de l'album : Glenat Note : Résumé de l'album : En Afrique du Sud, une vingtaine d'années après l'Apartheid, les cicatrices laissées par l'ancien système peinent à se refermer. Le racisme n'est plus institutionalisé mais les inégalités toujours présentes et la population divisée entre les propriétaires blancs et les ouvriers noirs. Dans ce contexte, Sam est retrouvé mort sur les terres de la ferme des Pienaar, ses employeurs. Le lieutenant Shepperd - esprit léger, avisé autant que séducteur et tête brûlée - est chargé de saisir les enjeux qui auront mené au drame. L'enquête s'alourdit bientôt d'éléments disparates : conflits et secrets familiaux, recours à la sorcellerie, disparition d'un bambin dans le voisinage... Tandis que Shane Shepperd lutte tant bien que mal contre les silences et les mensonges de ses interlocuteurs, en toile de fond, le parlement est le théâtre d'oppositions rongeant la nation sud-africaine... La réforme agraire visant à redistribuer les terres usurpées du temps de l'apartheid provoque les débats et souligne les tensions des partis radicaux. Bientôt, les deux camps en appelleront à la violence. Enquête policière sur fond de climat social brulant, Sangoma, les damnés de Cape Town, est un récit sous tension où la violence d'un crime souligne les angoisses d'un pays captif de son passé. Critique : Ceux qui ont déjà lu du Caryl Férey en tant que romancier , savent qu'il sait conter des histoires ; avec toujours le soucis d'intégrer le scénario dans un contexte politique et/ou historique . Son diptyque excellent sur les maoris en Nouvelle-Zélande , Mapuche dans l'après dictature argentine , et Zulu se déroulant en Afrique du sud ; attestent de cette volonté ancrée en lui . Des pays avec une histoire forte et , bien souvent violente , terre fertile pour faire naître des polars . Pour Sangoma , il est donc revenu en Afrique , dans l'après Apartheid et , inutile de vous dire qu'il dépeint la société habilement et sans jugement , la vraie vie là-bas dans les villes et les townships . Il distille ses ingrédients au fur et à mesure de l'enquête pour nous amener à une fin étouffante et crispante . Tout est cohérent dans ce récit alors que l'on passe des vignobles de Cape Town ,aux quartiers chics , à l'assemblée théâtre d'affrontements politiques rugueux , jusque dans les bidons villes où l'extrême violence règne sans partage . Pour l'aider dans cette entreprise , Corentin Rouge , que je ne connaissais guère . Il a participé à l'aventure Go west young man , signé un XIII mystery (Calvin Wax) et une série intiulée Rio . Son trait est remarquable et les jeux de regards , nombreux dans ce récit, sont de toute beauté . On sent une intensité profonde dans les visages des protagonistes . Certaines pages pleines sont à tomber , tellement elles fourmillent de descriptions ! Imaginez un bidon-ville vue du ciel ! Il est très bien accompagné par la coloriste qui donne vie aux cases du pays arc-en-ciel . En résumé , je ne saurai que recommander ce titre , au même titre que BDfugue qui l'a glissé dans son top 21 de l'année dernière . Je crains toujours avec les polars le potentiel relecture . Ici ce n'est pas un problème du tout . il est même conseillé de le relire plusieurs fois pour bien appréhender la galerie de personnages . Un must have . Mr Férey , vous revenez à la BD quand vous voulez ! Par Kevin Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sangoma-les-damnes-de-cape-town?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  6. Bonjour, je suis meissan, dessinateur, je suis venu partager avec vous quelques unes de mes ouvres si ça vous interresse pour ceux qui veulent suivre mon travail c'est ici https://www.instagram.com/meissan_art twitter https://www.facebook.com/profile.php?id=100076286182159
    2 points
  7. Attaque des titans, before the fall : série finie en 17 tomes, cela se passe avant la série principale et il est bien pour ceux qui aiment l'univers de l'attaque des titans Edens zero : 18 tomes en cours, du même auteur que fairy tail, un pur shonen, personnellement j'avais commencé et arrêté, les personnages sont trop proches de ceux de fairy tail et ça me dérangeait. L'histoire se passe dans l'espace Blue period : 11 tomes en cours (6 sortis en France), parmi les 5 c'est mon préféré : un jeune un peu voyou qui ne sait pas quoi faire de sa vie va se découvrir une passion pour l'art et va tout faire pour entrer dans l'une des écoles les plus prestigieuses. A noter que le manga parle beaucoup de techniques d'art (dessin, peinture...) mais il est vraiment très bien. Pour des lecteurs plus âgés à mon avis, le sujet risque de ne pas emballer les jeunes to your eternity : 16 tomes en cours, un arrêt possible au tome 12 (fin d'un cycle), c'est un peu un ovni, je n'ai lu que le début par manque de temps, sujet original en tout cas Yona princesse de l'aube : 37 tomes en cours, un shojo historique intéressant, Yona est une princesse qui a été obligée de fuir après l'assassinat de son père, elle doit partir à la recherche des 4 héritiers des dragons pour essayer de sauver son royaume. Il y a beaucoup d'aventures et de fantastique, un peu entre shonen et shojo. Beaucoup de succès, ma fille adore, je suis très en retard sur cette lecture (pour changer...) Ils ont fait une sélection variée : pour les grands : before the fall, blue period et to your eternity pour les garçons : edens zero pour les filles : Yona
    2 points
  8. Hop la la belle offre du debut d'année :
    2 points
  9. Alors, si tu prends tous les opus de l'univers (Danmachi, sword oratoria et l'épisode de Ryû), on voit que l'auteur explore bien toutes les ramifications de la ville, des personnages et des différentes familia (ce sont des light novel à l'origine), c'est en cela que je dis que c'est réfléchi et détaillé. Maintenant si tu n'en prends qu'un l'effet n'est pas le même : chaque série se concentre sur quelques personnages et parfois il y a des longueurs, surtout que centré sur 1 aspect en particulier, on peut trouver ça un peu ennuyant. Personnellement, je n'aime pas du tout la déesse Hestia mais j'apprécie le personnage de Bell, ce qui fait que j'étais mitigée sur la 1ere série ("Danmachi") bien que l'histoire et le mystère autour de Bell était plutôt bien. Dans sword oratoria, la majorité de l'action se passe dans le donjon et il y a beaucoup de combats mais c'est ce qui fait la vie du personnage principal Aiz. L'épisode de Ryû est peut-être le plus intéressant, déjà il a l'avantage de ne pas être trop long (6 tomes) et de montrer 2 aspects de Ryû : sa vie actuelle avec les valeurs qu'elle défend et un retour sur son passé. Dans chaque série, on voit les interactions avec les personnages des autres séries et chacun a la chance d'être mis en avant ce qui donne une vraie consistance à Oratoria. Et on a plaisir à retrouver les personnages. Sinon, cela reste du shonen fantasy efficace mais pas non plus exceptionnel, bien fait mais pas transcendant. Ce n'est pas celui que je conseillerai en premier.
    2 points
  10. Ouais c'est vraie je suis en train de lire le tome 2 et c'est trop bien ! En plus pour moi qui n'aime pas les comics car ça change toujours de dessinateur, même en plein milieu de certains tomes parfois, là c'est trop bien dessiné. Et même si il parait que ça change de dessinateur pour le tome 3 j'ai regardé les dessins et ça ressemble beaucoup aux dessins de bases alors ça va. J'aime trop et je conseille même pour ceux qui n'aiment pas spécialement les comics.
    2 points
  11. Moi il y a ma fille qui lit thes White knight hein @TheOtaku
    2 points
  12. tiens sur urban on peux gagner 1 an de comics : https://www.urban-comics.com/concours-joue-gagne-1-an-de-comics/ Bon la chance st faible mais ca ne coute rien d'essayer...
    2 points
  13. Il s'agit bien de la vraie Isabella Lucy Bird, voyageuse exploratrice photographe et écrivaine anglaise née en 1831 et morte en 1904
    2 points
  14. Mais non, tu en es loin les 4 premiers tomes en France correspondent à 50 chapitres, il y aura 14 tomes a priori
    2 points
  15. Reçu hier. Lu hier. c’est vraiment très bon. mention spéciale aux dessins effectivement sublimes. un poil moins emballé par l’histoire que j’ai trouvé un brin fouilli par moment. M’enfin vu déjà la pagination c’était dur je pense de faire mieux en adaptant l’histoire d’origine en 1 seul tome.
    2 points
  16. non j'ai trouvé le bon tome sur google livre !
    2 points
  17. un trait très reconnaissable aujourd'hui : Junji Ito avec Tomié
    2 points
  18. Enfin lu, et j'ai pas été particulièrement transcendé. ça avance bien, mais la mulitutde de personnages sur un one shot empêche je trouve de bien s'y attacher. Même si, il faut bien le reconnaitre, ici c'est bien fait. Après pour les amateurs de la geste ça reste bon.
    1 point
  19. et puis il n'y a que 5 tomes
    1 point
  20. jusqu’à
    C’est le 3 février prochain que la talentueuse Daruma MATSUURA (Kasane – La Voleuse de visage) reviendra enchanter vos lectures avec la sortie du volume 1 de La Danse du soleil et de la lune ! En attendant de plonger dans cette magnifique histoire d’amour, Ki-oon vous propose une première immersion avec un bel extrait ainsi qu'un trailer de ce conte surnaturel fascinant… L’autrice y trace le destin d’un samouraï sans sabre dans un monde où légendes et réalité s’entremêlent à merveille.
    1 point
  21. Ca a l'air très bon Du the ring mixé avec du blairwitch à la sauce cas 39^^
    1 point
  22. jusqu’à
    Bien le bonjour à tous Merci à tous ceux qui ont participé au concours manga Vous trouverez ci-dessous la liste de nos heureux gagnants ainsi que le corrigé et le pourcentage de bonnes réponses Et encore Félicitations aux gagnants Le meilleur score est de 51 points sur 56 1er lot Angelnight 2e lot Wallenstein 3e lot DevilSky93 4e lot NoJohn19 5e lot DaviidBernard 6e lot TheOtaku 7e lot jcd8651 8e lot leslecturesdetohru Et voici les réponses : Image 1 : Mission : Yozakura family 4 72 % de bonnes réponses Image 2 : Mashle 3 83 % Image 3 : Jujutsu Kaisen 3 94 % Image 4 : Spy x Family 3 89 % Image 5 : @ellie#jenaipasdepetitami 6 89 % Image 6 : Citrus + 1 83 % Image 7 : Rendez-vous au crépuscule 2 89 % Image 8 : Karasugaoka don’t be shy 1 89 % Image 9 : Monkey peak 1 94 % Image 10 : Children 1 89 % Image 11 : Solo leveling 1 89 % Image 12 : Gannibal 6 83 % Image 13 : Country girl 2 56 % (la 3eme image la plus difficile) Image 14 : Sex education 120% 1 89 % Image 15 : Dans le sens du vent 2 83 % Image 16 : Corps solitaires 2 61 % (c’est le tome qui a été difficile à trouver) Image 17 : Why nobody remembers my world 5 89 % Image 18 : Berserk of gluttony 1 94 % Image 19 : Arifureta de zéro à héros 3 94 % Image 20 : Made in abyss 4 78 % Image 21 : Spe-Ope 2 56 % (là aussi c’est le tome) Image 22 : Search & Destroy 2 22 % (la 2eme image la plus difficle) Image 23 : Alma 1 94 % Image 24 : Wombs 2 83 % Image 25 : Vlad Draculea 2 0 % (la plus difficile) Image 26 : Keiji 2 67 % Image 27 : The alexis empire chronicles 3 89 % Image 28 : Baltzar la guerre dans le sang 5 83 % Vous avez été plutôt bons dans l'ensemble Et la question subsidiaire, qui a servi pour départager certains d'entre vous : Il y avait 312 mini chamallows dans le bocal
    1 point
  23. Titre de l'album : Leviathan tome 1 Scenariste de l'album : KUROI Shiro Dessinateur de l'album : KUROI Shiro Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : Au fin fond de la galaxie, le Léviathan, un immense vaisseau spatial, flotte à la dérive. Quand des pilleurs d'épaves s'y introduisent, ils découvrent le journal intime d'un collégien, Kazuma, relatant les événements qui ont eu lieu dans les entrailles du navire... À sa lecture, l'évidence s'impose : un survivant de la catastrophe se cache quelque part dans le dédale des ruines ! Des années plus tôt, le jeune Kazuma est en plein voyage scolaire vers la Terre. La fête tourne court quand des explosions d'origine inconnue détruisent une partie de la coque du vaisseau ! Voilà les passagers immobilisés au milieu de nulle part... L'adolescent et sa camarade Futaba surprennent alors une conversation entre leur professeur et un robot de maintenance : les réserves d'oxygène sont insuffisantes pour tenir jusqu'à l'arrivée des secours... Le seul espoir de survie est un caisson de cryogénisation niché au cœur du géant de métal. Or, il ne peut contenir qu'une personne... Malheureusement pour les élèves, l'enseignant comprend vite qu'il a été entendu. C'est le début d'une lutte sanglante pour préserver le secret ! Dans un décor angoissant dépeint avec une minutie extrême, Léviathan nous emporte dans un voyage au bout de l'enfer. Comment garder son humanité dans l'étendue glacée de l'espace ? Critique : Juste avant les fêtes, l'excellent éditeur de mangas Ki-oon (adaptations de Lovecraft en cuir relié entre autres) a commencé à teaser cette couverture intrigante et ce titre : Léviathan, créature monstrueuse des profondeurs utilisée maintes et maintes fois dans des adaptations à toutes les sauces. Sauf qu'il ne s'agit pas d'océan ici, mais bien du vide spatial, et j'ai une petite idée de qui est réellement ce monstre enfoui. D’emblée, nous suivons ces trois pillards de l'espace sentant le bon filon à la découverte de cette immense épave de vaisseau spatial. Les coursives sont explorées au fil de la lecture d'un carnet trouvé sur place par l'un des « explorateurs ». Ce récit d'un des anciens passagers (adolescents en voyage scolaire) doit nous en apprendre plus sur les événements passés. Deux temporalités s'offrent donc à nous. On va suivre plus précisément la vie de cette classe vue par un enfant en particulier. La tension va monter crescendo suite à l'explosion de plusieurs parties du navire. Les portes étanches se ferment, le huis clos peut commencer ! Les réserves d'oxygène en berne avec un compte à rebours fatal, une possible voie de survie avec un seul et unique caisson de cryogénisation. Comment réagir, qui peut survivre et pourquoi ? Une véritable mis en abyme des comportements sociaux du groupe se déroule sous nos yeux. C'est bien ici que (pour moi) le monstre des profondeurs sort et pousse les acteurs à effectuer des actions qu'ils n'auraient jamais entreprises en temps normal. L'auteur s'amuse à dépeindre un effondrement total de cette micro-société . Tout ceci sous les yeux horrifiés des trois pillards se demandant bien dans quelle galère ils sont tombés ! Le dessin se veut plutôt réaliste. On peut observer d'ailleurs des similitudes avec Junji Itô dans la manière de présenter le récit : le fantastique étant un prétexte pour critiquer le comportement humain dans ses pires retranchements. Shiro Kuroi propose un trait élégant "encré », évitant les écueils de mangas type (humour, grosses larmes, caricatures dans les bulles etc.…) dont j'avoue ne pas être trop client. Son découpage est impressionnant avec des jeux d'ombres et de regards assez réalistes et vivants. Le tout dans un format plus grand, afin d'apprécier encore plus son trait. Je grille la politesse à @nickad , une fois n'est pas coutume , car je dois bien avouer avoir dévoré cette lecture et surtout, l'avoir appréciée. Critique réalisée par Kevin Pas grand-chose de plus à ajouter à la critique de Kevin à part que je suis sortie de la lecture en me disant que c’était un excellent tome !! Un manga qui a tout : un style graphique réaliste assez inhabituel (pour un manga) qui donne toutes leurs forces aux expressions des personnages, un récit bien mené qui navigue entre science-fiction, suspens et horreur. Une tension qui monte petit à petit jusqu’à nous laisser affamés : on veut la suite !! L’auteur Shiro KUROI signe ici une création originale, directement publiée en France sans passer par le Japon. S’il travaille dans ce secteur depuis une dizaine d’années, il reconnaît avoir été aussi influencé par la bande dessinée européenne et avoir essayé de faire un rendu proche des cités obscures de Schuiten. La série est prévue en 3 tomes. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/leviathan-tome-1-203910?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    1 point
  24. Parfait cette note, je dois recevoir ce manga aujourd'hui.
    1 point
  25. Merci Comme on avait prévenu dans l'intro..... on a pas suivit la mouvance du monde et d'angoulème
    1 point
  26. TU avais raté ca ? on avait un concours spécial meian débuut décembre avec 10 tomes 1 a gagner. Ca a pas mal marché le concours Meian avec pas mal de bonnes réponses. Apres c'était "moins compliqué". @Nickad avait juste fait 3-4 question compliqué pour departagé les gens. mais c'était moins bien foutu que celui la. Je suis content de voir qu'il y a des gens qui ont apprécié de chercher les mangas vu le mal que c'est donnée Nickad pour le realiser. Sinon coté concours, petit exclu aux gens qui passent par ici, on va avoir un partenariat pour des concours BD avec les éditions avec aux moins 2 BDs a gagner par mois (voir 4 si on arrive a suivre niveau organisation). On va voir niveau manga si on trouve a en faire d'autre. En sachant que niveau "visibikité" données aux éditeurs on est pas mal. Donc on a bon espoir
    1 point
  27. En vrai, je le trouve relativement faisable. A part l'image d'empilement, je pense que tout était trouvable si t'a du temps pour feuilleter toutes les critiques, et lire les wikis.
    1 point
  28. Aah , cool , j'avais bien aimé les deux premiers , série finie hop , dans la wishlist . Même si , je précise que j'ai préféré l'autre version du Comte Zanhoff
    1 point
  29. J'adore aussi Gros fan de Peeters , son Odeur des garçons affamés , est très bon aussi !
    1 point
  30. Raaah , tu l'as déjà !!! Je l'attends celui-là Mais , ce n'est pas fini ? L'histoire se prolonge ??
    1 point
  31. Oui la dernière série sur DD. C'est bien cette offre !
    1 point
  32. mais non pas du tout ! tu vois bien que ce n'est pas le même titre !! bon c'est très proche, il faut bien l'avouer... Mais le continu est vraiment différent !!
    1 point
  33. Je me tâte à me lancer dans l'aventure Constantine , le run de Ennis avec 3 tomes a l'air de valoir de coup aussi , et celui-ci de Spurrier est très bien noté partout !
    1 point
  34. Il est nul c'est clair
    1 point
  35. Oui c'est un régal , et ce qui est bien sur les deux Time runs out , c'est que tu n'as plus à passer de A à NA !! Et oui , il est fort ce con
    1 point
  36. Pas sur que ce soit aussi qualitatif que les adaptations manga, vu qu'il ne me semble pas qu'il s'agisse là d'une adaptation. Par contre il y a de la couleur, du grand format, une narration sympa et une histoire originale Ceci dit je n'ai pas encore trouvé l'info sur le nombre de tomes prévus, mais vu la densité de la narration, cela m'étonnerait beaucoup que cela dure plus de 3 albums.
    1 point
  37. Pop pop pop pop pop. Phileas l'ami, si tu nous lis encore parfois, ceci est fait pour toi. Oui on sait que tu voues un culte au "culte". Mais je m'égare. Je n'attendais strictement rien de cet Arkham Mystéries : je ne connaissais absolument pas le travail de Manuel Garcia, et si j'avais apprécié le monde mis en place dans Millénaire par Richard D. Nolane, cela faisait quelques années que ses dernières productions n'avaient pas déclenché d'enthousiasme particulier chez moi. Ajoutez à cela que je ne suis pas très friand de pur Fantastique à la sauce horrifique façon lovecraft, et vous comprendrez aisément dans quel état d'esprit j'étais avant d'ouvrir ce tome. Et là, paf, une calotte. Cette BD c'est du tout bon. De l'aventure, du suspens, du mystère qui s'épaissit avec une angoisse qui monte, un traitement graphique parfois très proche du remarquable même si l'on peut noter quelques cases mois réussies et une belle maitrise du tempo de la narration. Je me suis régalé et j'ai hâte de lire la suite. Pour les fans de Lovecraft, ne boudez surtout pas votre plaisir, cet Arkham Mysteries est fait pour vous. Nota Bene : la couverture a été réalisée par Jean-Sébastien Rossbach
    1 point
  38. J'ai réussi à fini un jeu !!! ca s'arrose !!! Le ratchet et clank de 2016.... 5 ans pour finir un jeu, impec
    1 point
  39. Prolongation du concours Comme visiblement certains se sont beaucoup amusés pendant les fêtes de Noël Vous avez donc jusqu'au 10 janvier à 23H30 pour participer au concours
    1 point
  40. Kenshiro est de retour à Shanghai et compte bien assouvir sa vengeance. Il doit arriver à se rapprocher des chefs de l’union du pavot s’en se faire remarquer d’autant plus que ces derniers bénéficient de la protection de la police de la concession française. En même temps, il foit obtenir des informations et ne peut compter que sur Yé et son fils pour le moment. Sôten no Ken mêle habilement le côté historique (l’occupation de Shanghai, l’existence des concessions, l’influence des mafias…) et les arts martiaux. Le 2eme n’étant qu’un outil utilisé dans les affrontements qui ont lieu, le Hokuto n’est donc pas au centre du récit mais sert le héros, il y a quand même quelques apartés de temps en temps autour de ses origines. On n’est pas dans un manga de combat, ni de sport mais bien dans une sorte de thriller où l’on voit les sombres dessous du pouvoir : les manipulations de l’ombre, la mafia impitoyable plongée dans la violence et le meurtre, les conflits d’intérêt et les victimes collatérales. Le graphisme est très travaillé et permet une bonne immersion dans l’ambiance du livre. Le scenario est bien ficelé, sans temps mort et offre de nombreux développements possibles. Mais attention, il est à réserver aux adultes car il y a des scènes vraiment violentes.
    1 point
  41. Je suis d'accord juste le début où je me disais ça commence très bien
    1 point
  42. purée, c'est génial ce truc, je cherchais des bouquins sur mon quartier (historiquement parlant) ya pas grand chose sur google et la je trouve
    1 point
  43. Né en 1932, José Ortiz est l’un des grands dessinateurs de la bande dessinée espagnole, il travailla dans les magazines Eerie et Vampirella. Puis il créa avec Segura les séries Hombre, Burton & Cyb et Morgan. Il est surtout reconnu pour son trait et son encrage qui en inspira plus d’un. Si vous voulez voir d’autres planches de l’auteur avec la progression de son trait, je vous recommande d’aller voir cet article José Ortiz : un maître espagnol nous a quittés… | BDZoom.com
    1 point
  44. Oui je vais essayer de la lire pour en faire une chronique aussi
    1 point
  45. ah, j'ai trouvé tout de suite celle-là : partie de chasse
    1 point
  46. Je l'ai lu la semaine dernière aussi , et j'y ai vu une madeleine de Proust . J'avais oublié la forme des vaisseaux , les habits des personnages , les visages , la gueule des "méchants" et leurs robots , bref , une redécouverte totale . Un bon moment de lecture .
    1 point
  47. petite actu sur la "refonte" graphique de la couv' collector.
    1 point
×
×
  • Créer...