Aller au contenu
  • S’inscrire
The_PoP

Jeremiah Johnson - Chapitre 1

Messages recommandés


Titre de l'album : Jeremiah Johnson - Chapitre 1
Scenariste de l'album : Fred Duval & Jean-Pierre Pécau
Dessinateur de l'album : Jack Jadson
Coloriste : Nurya Sayago
Editeur de l'album : Soleil
Note :
Résumé de l'album :

Tout le monde connaît Jeremiah Johnson sous les traits de Robert Redford dans le film de Sydney Pollack. Mais peu de gens savent que le personnage a bel et bien existé. Cette série raconte son histoire... Jeremiah Johnson arriva dans les montagnes Rocheuses au milieu du XIXe siècle pour s'y faire trappeur. Mais l'assassinat de son épouse indienne le conduisit à mener une sanglante vendetta contre la tribu des Crows. Impitoyable, il mangeait cru le foie de ses ennemis... Une ode à la sauvagerie brute et à la nature.

Critique :

Ah c'est sûr que quand vous lisez sur la couverture d'une BD Jeremiah Johnson, en bon européen qu'on est, on pense forcément au héros du film. Film magistral d'ailleurs qui a su marquer les esprits lors de sa sortie. Bon et bien oubliez tout lien possible entre ces deux héros dans un premier temps. Ce Jeremiah Johnson là est d'une rare violence, ses valeurs sont assez floues, et il n'y a pas l'once du début d'un politiquement correct dans ce chapitre 1. On est bel et bien dans les mythes de la conquête de l'Ouest avec sa vérité poisseuse sur la vision que les colons pouvaient avoir des populations natives. 

Si vous cherchez un gentil trappeur, allez chercher vos Buddy Longway ou repassez vous des histoires de Davy Crockett. 

Ce Jeremiah Johnson est donc âpre et dur. Soit. Ce tome 1 est une bonne introduction au personnage, même si l'on a parfois plus l'impression de lire un documentaire sur la vie un poil romancée de Jeremiah Johnson que de bouquiner un Western. La faute a des personnages secondaires qui défilent sans vraiment peser, et à une narration qui a sauter d'événement important en événement important nous laisse simple spectateur de l'histoire. Cette impression est évidemment renforcée par le dessin soigné mais à mon goût trop impersonnel de Jack Jadson. Un peu dommage donc, tant l'histoire racontée aurait pu avoir encore plus d'envergure. Le mythe du bonhomme et même le film méritaient peut être une réécriture de son histoire plus vivante.

 

 

Autres infos :

Type de l'album : BD Europeene
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/jeremiah-johnson-tome-1?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben l’histoire est classique mais intéressante. A toi de voir si t’accroches au niveau des dessins.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, The_PoP a dit :

Ah c'est sûr que quand vous lisez sur la couverture d'une BD Jeremiah Johnson, en bon européen qu'on est, on pense forcément au héros du film

Ben en fait, en "bon européen" amateur de BD, je pense plutôt au Jeremiah d'Hermann même si ça n'a rien à voir (à part le côté "âpre et dur")
Le film avec Redford était excellent. 
Au départ, c'est tiré d'une histoire vraie, non ? Ce Jeremiah Johnson, il a existe ou pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A priori Tout est inspiré de la vie d’un célèbre mountain man : John Johnson. De là à dire histoire vraie, je reste toujours méfiant avec les « légendes de l’Ouest »

 

ceci dit faut peut être que je revois le film car ça fait longtemps et a priori il y avait déjà pas mal de règlements de comptes avec les indiens dedans. Je m’en rappelais bizarrement plus du tout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rohhhhh Pos’ ! 🙂

 

l’avantage c’est que tu as un chouette film à découvrir 🙂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis comme Pos, je connais pas le film 🙂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai vu il y a longtemps et je ne me souviens plus de tout en détail.
Mais c'est plus un film à l'esprit écolo et sur la liberté, le besoin d'échapper à la vie citadine (et la société en général) pour vivre dans la nature.
Dans cet esprit, il est plus proche d'un Into the Wild (au XIXiè évidemment) que d'un western où ça défouraille.

Pour la violence, si je me souviens bien, Jeremiah venge le meurtre de sa femme (une indienne) à un moment du film.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j’en avais le même souvenir que Phil’, d’ailleurs mes parents me l’avaient fait découvrir assez jeune. 
 

Ben la disons que la Bd est bien bien bien là dessus pour ce chapitre 1 et probablement le chapitre 2.

 

 

m’enfin le mec est surtout resté connu un peu pour ça a priori. 

Modifié par The_PoP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai pas un gros souvenir du film non plus, à peu près comme Phil. C'était plutôt sympa mais pas culte. Mais je me souviens bien de l’acteur et sa grosse moumoute 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...