Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 252
    Total des membres
    125
    Maximum en ligne
    EnquêteBD
    Membre le plus récent
    EnquêteBD
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      573

    • Compteur de contenus

      24 718


  2. The_PoP

    The_PoP

    Les gardiens du post


    • Points

      327

    • Compteur de contenus

      4 305


  3. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      307

    • Compteur de contenus

      14 903


  4. Kevin Nivek

    Kevin Nivek

    Members


    • Points

      289

    • Compteur de contenus

      3 243


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 19/04/2020 dans Messages

  1. Bon , vous l'avez voulu , c'est le bordel , je dois peindre demain (et dieu sait que j'adore ça ) mais voilà en gros :
    4 points
  2. Voila. J’ai une autre mini etagere avec mes romans graphiques mais bon.. vous comprendrez bien que ce n’est pas parce que je revend que je n’aime pas
    4 points
  3. Disons qu'il faut trouver le bon facteur multiplicatif.... Juste chez moi ça donne ça Je vous laisse trouver la chambre de ma fille sinon je suis assez fier de ma montée d'escalier maison !
    4 points
  4. Les dessins ont l'air moins "bordéliques" que dans Black science . Je le prendrai , mais en NB , pour que ma trilogie soit toute en NB , ça fait plus joli sur les étagères , l'uniformité les amis , c'est le maître mot ^^
    4 points
  5. Je te décerne la palme du mois du remontage de topic ^^
    4 points
  6. Je l'attends avec impatience cette BD :
    4 points
  7. Bon alors 2 photo à l’arrache ^^ (l’étagère de la honte c’est en haut à droite) mon bureau est tout petit par contre 8,70m2 avec 1 immense armoire, 1 grand bureau … 1 fenêtre donc j’ai que 2 x80 cm dans cette pièce
    3 points
  8. Tout n'est pas encore très bien rangé mais on se rapproche du résultat final, il me reste 2 cartons de comics souples qui resteront dans les cartons et deux cartons de BD à ouvrir quand j'aurais investi dans une autre étagère car il y a déjà des piles de BD sur le tapis.
    3 points
  9. Non mais tu ne dois pas t’excuser ^^ c’est normal d’être fan de sf ^^
    3 points
  10. Pas fan plus que ça. vous pouvez taper….
    3 points
  11. Bonjour à tous, Merci à ceux qui se sont déplacés à Minibulles les 12 et 13 novembre 2021. Ce n’était pas le vrai Festival, mais ça avait le mérite d’exister en ces temps de crise liée à la covid-19. Pour le concours de BD Amateur E.Leclerc des Olonnes/Abracadabulles, ils étaient seulement 6 participants. Exceptionnellement, cette année, pas de catégories d'âge, les 6 ont gagnés, chacun, 4 bons d'achat, offerts par le Centre E.Leclerc des Olonnes. Ces bons à échanger contre des BD/mangas à l'espace culturel avant le 31/12/2022, chaque bon à une valeur de 15 €. Il s’agit de : Laura CLAISSE = "Les songes d'une étoile" Marie DE FLEURY = "U.S.S Resiliences" Amaury DUPEU = "Point Space" Théo LECONTE = "L'espace d'un instant" Jules THOMMEN = "Space-tourist" Svetlana TROCELLIER = "Space story" Les cadres sont exposés à la médiathèque de la Jarrie. https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646477916-claisse-laura.jpg https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646477950-de-fleury-marie.jpg https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646477990-dupeu-amaury.jpg https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646478028-leconte-theo.jpg https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646478063-thommen-jules.jpg https://image.noelshack.com/fichiers/2022/09/6/1646474272-trocellier-svetlana.jpg Vous pouvez également retrouver tout ce qui concerne Abracadabulles sur http://www.abracadabulles.com/ et https://www.facebook.com/pages/Festival-de-BD-Abracadabulles/162418834270 À bientôt,
    3 points
  12. White Snake, magnifique film d'animation, chinois pour une fois une qualité graphique rarement vue (on voyait même le tissage des vêtements), vraiment sublime, par contre, il peut être une peu compliqué à comprendre donc pas avant 10 ans je dirais Bande annonce
    3 points
  13. La diversité du manga a toujours existé mais... au Japon, là on a une multitude de nouveaux éditeurs (quand j'ai commencé, il n'y avait quasiment que Tonkam) qui veulent tous se démarquer alors oui, il y a plus de choix, trop peut-être, c'est pour ça qu'il faut faire du tri !!
    3 points
  14. bonjour à tous, aujourd'hui c'est dreamland, tome 20
    3 points
  15. Cédric Biscay, l’auteur de Blitz le dernier manga sur les échecs a eu la gentillesse de me recevoir lors du Paris-Manga. Comme je ne suis pas une pro de l’interview, je ne retranscrirai pas ses paroles mot à mot pour ne pas faire de fausses citations ! (Il aurait fallu l’enregistrer pour ça, puis retranscrire… ) Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de faire un manga ? Cédric est né en 1979, il a grandi avec le club Dorothée et l’arrivée du manga en France, c’est tout naturellement qu’il est devenu un passionné de manga. Adulte, il a voulu se rapprocher du Japon et a monté en 2002 son entreprise Shibuya International proposant des services aux entreprises françaises qui voudraient s’implanter au Japon. Lui-même a produit plusieurs jeux vidéo dont la saga Shenmue, le documentaire Sad Hill unearthed ou l’anime Astroboy reboot qui arrivera bientôt. Côtoyant un certain nombre de mangakas dont Akira Toriyama ou Go Nagai, il a eu l’envie un jour de passer à la réalisation et n’étant pas dessinateur, s’est mis à la recherche de la perle rare. Pourquoi avoir choisi de travailler avec un dessinateur Japonais ? Fan inconditionnel du manga, Cédric cherchait à être proche de l’esprit d’origine. Pour lui, il est indispensable qu’un manga ait une touche japonaise, il a donc prospecté plusieurs mois avant de collaborer avec Daitaro NISHIHARA. La collaboration ne s’arrête pas là, et Cédric travaille aussi avec une coscénariste japonaise Harumo SANAZAKI qui l’aide principalement pour la partie dialogues et mise en place dans les bulles. Ce n’est pas un peu gonflé de dire qu’un vrai manga se doit d’être japonais alors que vous êtes français ? Il n’y aurait pas comme une incohérence ? [Rires de Cédric]… A partir du moment où le style graphique du livre ne dénote pas par rapport aux autres mangas quand il le feuillette, il n’y a pas de problème. Comment se déroule votre collaboration ? Cédric est seul au scénario, il envoie son script et les caractéristiques des personnages au dessinateur. Ce dernier lui renvoie un storyboard, il voit alors si cela fonctionne, fait les modifications s’il y a besoin (il n’y a jamais eu de gros changements) et le manga est validé. Pourquoi le thème des échecs ? Il cherchait un sujet original qui n’avait pas ou peu été abordé dans d’autres mangas. Pratiquant lui-même les échecs depuis l’école primaire (en loisirs), et étant déjà fan de Garry KASPAROV, le sujet lui a semblé adéquat. [Pour information, le seul autre manga sur les échecs publié en France, s’appelle A l’assaut du roi (4 tomes) et n’a pas eu énormément de succès.] Garry Kasparov lui-même est conseiller sur certaines parties d’échecs, et apparaît dans le manga, comme le prince Albert d’ailleurs. Bien sûr, Cédric a eu leurs autorisations et a même joué aux échecs avec Garry !! Vous avez le scénario, le dessinateur, le conseiller, comment avez-vous trouvé la maison d’édition ? Pour être sûr d’avoir la main mise sur tout et être sûr d’obtenir ce qu’il voulait, Cédric a créé sa propre maison d’édition : IWA (« rocher » en langue japonaise) Qu’envisagez-vous pour l’avenir de Blitz ? Le manga a été lancé le 18 mai 2019 au festival de Cannes, depuis il y a eu les confinements avec une expansion de la pratique des échecs et un regain d’intérêt grâce à la diffusion de la série Le Jeu de la dame depuis octobre 2020. La principauté de Monaco a également mis le manga à l’honneur dans son pavillon à l’exposition universelle de Dubai du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022 où se déroule également en ce moment les championnats du monde des échecs ! Rien n’était calculé d’avance mais ce sont de coïncidences qui ont permis de faire connaître le manga, 40 000 exemplaires ont déjà été vendus en France ! Cédric est un visionnaire, le filage de son manga est fait jusqu’au tome 9, il a encore des idées pour aller jusqu’au tome 25 !! Une adaptation en anime est en cours de discussion. Retrouvez les critiques des tomes 1&2 ICI et des tomes 3&4 Là. Et pour en savoir plus sur Shibuya Productions c’est par ici La série Shinue détient 3 records mondiaux au World Guiness book. En juin 2021, Cédric s’est vu remettre le certificat d’honneur du ministre des affaires étrangères pour l’action de son entreprise Shibuya Productions. Tous ces succès, que nous lui souhaitons encore nombreux, ne lui sont pas montés à la tête: Cédric est accessible, de bonne humeur et fort sympathique. Je le remercie encore pour m’avoir accordé du temps, et nous nous reverrons peut-être un jour autour d’une bonne raclette (ne me demandez pas comment on en est arrivé là…)
    3 points
  16. @Kevin Nivek: c'est autant un polar que Scorpion hein... L'intrigue est clairement pas le cen,tre d'intérêt de cette BD. D'ailleurs pour Blacksad on se la pose pas non plus, et l'histoire y est quand même plus travaillée. C'est pas l'intrigue le plus important. Là on a juste un vrai Marini. Avec ses défauts et ses qualités. Et y a à mon sens beaucoup beaucoup plus de qualités que de défauts. Si t'aimes Marini tu pourras pas passer à côté. Cette BD c'est juste un fantasme de Marini exploité à fond.
    3 points
  17. Ah noter que pour Urban limited chez bdfugue.com ils n'ouvriront les commandes qu'a l'arrivée des stock donc en fin de semaine vu que c'est du M! Faudra etre dans les starting block !
    3 points
  18. C'est une suite centrée sur Harley qui va déboucher très certainement sur une suite (je pense hein, je ne l'ai as lu).
    3 points
  19. Lu ce jour. Très chouette et très réussi. Graphiquement c’est vrai que c’est super intéressant. c’est toujours clairement pas les bd qui me marquent et que j’aurais plaisir à relire mais c’est un vrai bon polar indéniablement.
    3 points
  20. Bon je l'ai lu. Autant l'avouer tout de suite Goldorak chez moi ça n'évoque rien. Le néant. Albator oui carrément. Goldorak whalou. Pas ma génération j'imagine ou alors j'avais pas encore le droit de regarder la télé à cette époque. Bref. Et ben j'ai adoré. Le résultat est génial. Même pour un néophyte. C'est clairement l'un de mes coups de coeur de l'année alors que y a de sérieux candidats pourtant. Mais j'ai eu du mal quand j'ai du couper ma lecture en deux. Mention spéciale au graphisme qui est juste sublime bien que simple, je n'ai eu rien à redire. Le résultat je trouve est un cran au dessus de l'Albator paru récemment.
    3 points
  21. Si ca vous embête pas on continue vers le sujet Goldorak ?
    3 points
  22. Je viens de lire que le prochain film de David Fincher sera l'adaptation de la série le tueur avec Tilda Swinton et Michael Fassbender !! Bon réalisateur et bons acteurs pour le moment, donc je pense que ça devrait être une bonne adaptation.
    3 points
  23. Ce week-end, Akata tient un magasin éphémère sur Paris 'un pop-up store" comme ils l'appellent afin d'aller à la rencontre de leurs lecteurs vu que les derniers salons ont été annulés. Comme j'étais justement sur Paris hier, je suis allée les voir. J'ai fait la connaissance de Delphine, leur attachée de presse et de Bruno, leur directeur de collection. De quoi échanger un peu autour de leurs choix, Bruno est en veille permanente et lit les magazines en japonais, il fonctionne principalement au coup de cœur, il cherche à apporter de la nouveauté, quitte à bousculer un peu le lectorat français (d'où la collection WTF). Quant aux shojos, l'objectif est de montrer que la palette existante est très variée et de changer un peu les mentalités ; le shojo n'est pas destinée qu'aux jeune filles ! Avec l'arrivée d'Akata, il y a eu une véritable révolution du shojo à tel point que depuis peu, les autres éditeurs se sont mis à créer de nouvelles collections : Life chez Kana, Moonlight chez Delcourt, shojo+ chez Glénat... Comme disait Bruno, avant ils n'avaient pas de concurrence sur ce créneau, maintenant, cela devient plus difficile. Il s'amuse de retrouver les titres qu'il refuse chez ses concurrents... Peut-être tant mieux pour le lecteur qui a un choix plus vaste mais il ne faudrait pas que la quantité soit au détriment de la qualité.
    3 points
  24. On a surtout les gif, plus grosse amélioration visible de la mise à jour
    3 points
  25. Salut les lecteurs ! Grâce à vous et à vos achats sur BDfugue* via les liens de 1001bd, on est en capacité de vous proposer de choisir quel album, bd/comic/manga, vous souhaiteriez voir critiqué sur 1001 bd. Le principe est le suivant : une semaine avant le 1er de chaque mois vous pouvez, sur ce sujet, nous proposer des albums à venir. Avec la redac on sélectionnera des albums que l'on critiquera dans le mois qui suit. On prendra en priorité les premiers tomes et les one shot. A vous de jouer !! Pos2 pour l'équipe PS : Continuez a nous aider en acetant via les liens d'affiliation. plus on a de bons d'achats plus on pourra faire vos critiques PS2 : le temps d'avoir les BDs et les critiques, je ne peux vous promettre des critiques rapides désol
    3 points
  26. Titre de l'album : Androïdes - Tome 10 - Darwin Scenariste de l'album : Alain Brion Dessinateur de l'album : Alain Brion Coloriste : Alain Brion Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : An 2073. La situation du monde est devenue dramatique. Tandis que sur la Lune des scientifiques attendent leur rapatriement, un astéroïde dévaste la Terre. L'androïde Darwin envoyé sur place devra trouver un moyen de les sauver. Il découvrira que la planète a basculée dans l'anarchie. Sur la Lune des morts suspectes surviennent et la poignée de survivants sombre dans la paranoïa. Critique : Une fois fini cette lecture, je vous avoue que je savais que j'avais déjà lu quelque chose de cet auteur. Après recherches, Alain Brion est aussi l'un des auteurs des Chroniques d'Excalibur, une série que j'avais démarrée dans ma jeunesse. Pourquoi je vous raconte mon inculture de départ ? Pour vous montrer que le traitement graphique remarquable de cet album m'a poussé à en chercher l'auteur, et à en reconnaitre le trait. Oui c'est évidemment particulier et stylisé, mais je trouve que cela fonctionne à merveille sur un univers de science fiction. Ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis souvent un peu dur avec les dessinateurs/scénaristes qui réalisent leur bd seuls. Je trouve souvent que l'un des deux aspects devient un point faible. Ici ce n'est pas le cas. Du tout. Le scénario est brillant, enthousiasmant, haletant. Le déroulement est logique mais pourtant on brûle de lire la page d'après. Les personnages sont plutôt réussis, les retournements de situation sont bien pensés. On a de la grande histoire, avec de petites histoires qui s'entremêlent. C'est parfait. Le tout en one shot. Alors pourquoi simplement 4,5/5 ? Simplement car l'histoire est parfaitement réalisée mais qu'elle n'est pas si originale que cela. C'est le temps qui me dira si ce Darwin restera dans ma mémoire à une place de choix ou non. Mais quoiqu'il en soit c'est déjà une réussite. Surtout pour cette série de one shots Androïdes qui présentait jusqu'à présent des tomes certes de qualité mais pas toujours mémorables. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/androides-tome-10-darwin?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    3 points
  27. Bon , Super expérience avec Gaetan le scénariste qui a eu la gentillesse de venir dans notre petite ville de Hyères On a échangé , vu la couv du tome 4 qui sortira fin août , avec , roulement de tambours : petit concours et si vous le voulez bien petite itw avec lui , la classe totale !!! Il m'a dit que vous pouviez le contacter début juillet pour mettre en place un truc sympa lors de la sortie du 4 . Il est très dispo et communique beaucoup sur les réseaux sociaux . Passez par la page FB de RIP en disant que c'est 1001bd conseillé par kevin à Hyères , j'espère qu'il s'en souviendra , il a été très positif dans cette proposition . Il nous a montré Catamount un western qu'il scénarise (avec des dessins superbes ) , sa façon de travailler , ses projets : RIP a des touches en adaptation , il a communiqué avec Bablet pour un éventuel projet à 2 , bref ..... Il n'arrête pas et c'est très très rafraîchissant .
    3 points
  28. Au cas où un variant se pointerait encore, petit détour sur les terres de mon enfance pour récupérer une étagère de poche de la honte, partiellement non lue!
    3 points
  29. C’est avec grand plaisir que je vous annonce le lancement ce soir de : 𝔩𝔞 𝔠𝔞𝔭𝔰𝔲𝔩𝔢 𝔡𝔲 𝔩𝔬𝔪𝔟𝔞𝔯𝔡 1er épisode : ce jeudi dès 18h30 sur Facebook, Twitch et YouTube : http://bit.ly/live-fb-3-juin Une rencontre live entre Dimitri Armand le dessinateur de la série Le Convoyeur et David Tako, le dessinateur de Green Class, Deux artistes à l'univers post-apocalyptique bien marqué, deux séries à (re)découvrir !
    3 points
  30. teaser du prochain projet chez Kamiti
    3 points
  31. Hey! Merci énormément du soutien et du partage! On espère vraiment arriver à faire une couverture rigide, ça ajoute une vraie plus value au livre et en plus bah... c'est quand même joli mine de rien. C'est notre premier projet mais certainement pas notre dernier, alors j'espère vraiment qu'il te plaira
    3 points
  32. @Kevin Nivek un peu de lecture Et un petit cadeau avec : Ça ne lui coûte pas grand chose au vu de la commande mais ça fait plaisir ! Plus le Infinity je suis bien niveau comics de suite slip
    3 points
  33. Le monsieur est juste un dessinateur incroyable. À l’époque cela m’avait grandement impressionné
    3 points
  34. Bonjour à toutes et à tous, je me présente Juno, je fais de la BD en autoédition depuis quelques années maintenant (et principalement sur Ulule) Pendant ce 2ème confinement je me suis amusé à faire un petit gag par jour de 2 ou 3 cases, et on m'en a demandé un recueil, alors voilà : https://fr.ulule.com/reconfines/ Si jamais ça vous dit d'aller y faire un petit tour, d'en parler et de le partager si ça vous a plu ^^ Je mets quelques exemples ci-dessous
    3 points
  35. Ouah , avec ce genre de dessin hommage , je veux bien que Bajram reprenne le flambeau
    2 points
  36. Moi je ressors de chez mon libraire avec.... 6 mangas et avec Notthingam, Conan et la foret du temps. En gros merci @The_PoP
    2 points
  37. J’en avais reçu 2 depuis le départ… et puis tu commence à me connaître je vend aussi plein de trucs que j’ai bien aimé. j’ai pas une grande bibliothèque et mes critères pour garder son parfois chelou je l’admet.
    2 points
  38. tiens sur urban on peux gagner 1 an de comics : https://www.urban-comics.com/concours-joue-gagne-1-an-de-comics/ Bon la chance st faible mais ca ne coute rien d'essayer...
    2 points
  39. un trait très reconnaissable aujourd'hui : Junji Ito avec Tomié
    2 points
  40. J'ai terminé l'album qui fait parti des meilleurs de la collection J'en ferais une critique mercredi
    2 points
  41. Pas de très grosse originalité mais des personnages qui fonctionnent mieux et une bonne aventure
    2 points
  42. ça t'apprendra à ne pas commander sur bdfugue tiens...
    2 points
  43. Si tu étais une fille sans petit amis et que tu avais 15 ans tu n'aurais pas fait cette remarque
    2 points
  44. Hey ! Fabrice Meddour, le dessinateur de Apres l'enfer dont le tome deux sort en janvier, vient d'accepter de répondre à une interview dessinée
    2 points
  45. Titre de l'album : Batman - Curse of the White Knight - Edition N&B Scenariste de l'album : Sean Murphy Dessinateur de l'album : Sean Murphy Coloriste : Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Le fléau Jack Napier est de nouveau derrière les barreaux, mais la sérénité est loin d'être de retour à Gotham, et encore moins au Manoir Wayne, où Bruce peine à retrouver équilibre et sérénité. Son pire ennemi n'a pas seulement ébranlé ses convictions et sa raison d'être, il a également durablement saccagé l'image de Batman et sa légitimité aux yeux des habitants de sa ville. La disparition d'Alfred n'est pas sans séquelle non plus, bien qu'elle laisse derrière lui un héritage inattendu : le journal d'Edmond Wayne daté de 1685, premier de sa lignée à s'être installé à Gotham et adversaire d'un certain Lafayette Arkham, dont les ossements ont été récemment découvert dans la cellule du Joker. Critique : Cette chronique a été faite à partir de l'édition en N&B. J'ai pour habitude d'user souvent du poncif selon lequel peu d'auteurs BD arrivent à conjuguer magnifiquement scénario & dessin. Mais je garde toujours en tête que Sean Murphy fait partie de ceux là et son run sur Batman dans le premier White Knight était aussi remarquable au dessin qu'original et sympa au scénario. C'est donc peu dire que j'attendais avec impatience ce second run. Le trait de Sean Murphy fait toujours mouche chez moi, et ce second tome est dans la lignée directe du premier, excellent. Raison pour laquelle j'ai privilégié la version en noir et blanc comme pour le premier tome. Je trouve en plus que cela convient merveilleusement bien au sombre et sérieux univers de Batman. Les amateurs du dessin de Sean Murphy seront comblés comme d'habitude, les autres le découvriront avec intérêt je pense. L'histoire nous prend par contre à contre pied, en effet là où le premier tome nous scotchait par une inversion des rôles saisissante doublée d'une remise en cause des acquis des fans de Batman, ce Curse of the White Knight se révèle presque plus classique, avec un scénario se rapprochant parfois de ce que Nolan a pu faire au cinéma dans sa trilogie. Au menu donc un super méchant en tête d'affiche pourtant pas forcément star habituellement de l'univers Batman, un Joker toujours trouble et maniant quelques ficelles, une Harley Queen Omniprésente dans un rôle à contre emploi également, une Catwoman absente des débats et des grosses prises de risques sur le destin de personnages emblématiques de Batman. Les fans absolu crieront peut être au scandale. Moi non. En vrai j'ai retrouvé cette sensation propre aux lectures de Game of Throne ou le lecteur se rend compte que l'auteur ne s'est donné aucune limite quand au destin de certains personnages que l'on adore pourtant. Ce qui rend la lecture d'autant plus stressante et passionnante. Alors oui, l'effet whaou est moindre sur ce tome-ci, et le méchant mis en avant n'est probablement pas à la hauteur d'un Batman pourtant dans les cordes, l'intrigue est moins originale que dans le premier tome et Sean Murphy utilise probablement un peu trop parfois des ficelles scénaristiques un peu grosses. Ceci dit je l'ai tout de même dévoré en une seule fois, avec ce côté addictif ou l'on a un peu plus envie de tourner la prochaine page. Et à la fin je crois que ça compte aussi. Si Curse of the White Knight est comme son illustre ainé pas exempt de défauts, il n'en reste pas moins remarquable par ses nombreuses qualités. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-curse-of-the-white-knight-ed-nb?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  46. C'est dingue , j'ai l'impression que tu fais la même chose que mon frère qui est à Sanofi , "chargé de com" et il en bave en ce moment ^^ S'il aimait la bd j'aurais pu lui en parler , mais je le pense pas assez mordu . Je lui ai offert pour son anniv cet été une bouteille de whisky et une bd sur le whisky (excellente au passage) sur la région de production des whiskys tourbés , ceux qu'il préfère ! Il a bu , mais il a pas lu
    2 points
  47. Titre de l'album : Renaissance T3 - Permafrost Scenariste de l'album : Fréd Duval Dessinateur de l'album : Emem Coloriste : Emem Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Au Texas, Swänn et Liz sont poursuivis par les braconniers Skualls, responsables de la mort de la famille Hamilton... Le temps pour Swänn de se confronter aux réalités de la Vguerre et des chocs émotionnels qui accompagnent l'annonce des victimes aux familles. Pendant ce temps, sur Näkän et dans les assemblées du Complexe, les débats sur le financement de l'expédition Renaissance se poursuivent et, curieusement, la diplomatie Skuall, peuple qui ne participe pas à l'expédition, prend une importance inattendue... Critique : La Renaissance est à la fois une période de l'histoire et un mouvement artistique. Cette époque marque la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes (tm). Et cette description convient fort bien à la série. Ce 3è tome signe donc la fin du 1er cycle et une suite de 3 tomes est annoncée par Fréd Duval. Et en faisant un peu de prospective avec le titre de la série, je pense que la suite sera plus optimiste. Même si l'histoire démontre que les évolutions techniques ne sont pas suivies d'évolution morales. ^^ Vous retrouvez donc dans ce T3 les personnages attachants, que sont Swänn et Sätie les 2 aliens de Näkän, jeunes mariés et visiblement un peu perdus, que l'on suit depuis leur débarquement sur Terre. Non pas que les autres personnages ne soient pas attachants, mais plutôt que l'histoire qu'on nous raconte est vue à travers leur yeux. Les autres personnages passent donc un peu au second plan. Les deux militaires viennent en aide à la Terre malgré elle, façon mission paix et santé car une sorte de confédération alien nommée "Le complexe" semble penser qu'elle ne peut pas s'en sortir seule faute de vision à long terme et à court terme de gestion des ressources. Mais est ce sans arrière pensée pour tous les participants de cette assemblée ? Il faudra lire le T3 pour le savoir > < En fait ce 1er cycle ressemble à une mission des casques bleus de l'ONU qui traversait les informations il n'y a encore pas si longtemps. Difficile de se placer au milieu d'un conflit ou d'un problème majeur sans casse. De plus l'actualité a rattrapé la série qui aborde beaucoup de sujets. Rappelons que le T1 commence par la description d'une grippe mortelle très contagieuse, des problèmes graves de montée des eaux (Paris est sous les eaux façon méga crue 1910 dès les 1ères cases du T1) et des IA devenues hostiles au genre humain font des massacres. Mais la série aborde aussi, outre les thématiques écologiques récentes, des problèmes de budget. La guerre coute chère ! Et un peu du fonctionnement politique des démocraties occidentales que l'on connait... Ces aliens sont décidément très humains. Les sujets abordés sont nombreux (même le mur de Trump fait une apparition). Au delà du débarquement sur la Terre, qui ressemble aussi à un début de colonisation tant le niveau technologique est avancé par rapport aux locaux et les raisons invoquées résonnent de bons sentiments, c'est en tout cas un plaisir de retrouver les aventures de nos groupes de personnages, à la recherche des raisons de cette situation. Ce 3e tome va ainsi dénouer les nombreuses questions posées par le début du cycle. Et c'est une bonne chose, même si ça peut sembler rapide. Personnellement je me demandais bien comment on allait clôturer en 1 seul tome à la fin du T2. Alors le dénouement est total ? pas tout à fait. Il reste quelques questions en suspens. De quoi remplir largement un second cycle je pense. Visuellement c'est très beau. Cette série est véritablement une démonstration technique d'Emem (aidé pour le Design par Fred Blanchard). C'est beau, c'est varié. C'est sur plusieurs environnements à travers les albums. C'est aussi épaulé par des effets spéciaux de temps à autre pour un arrière plan ici ou là par exemple mais c'est beau. Que ce soit aux États-Unis, à Paris, en passant par Créteil ou la campagne du Vexin et une planète lointaine... Les environnements sont très variés et réussis. Tout comme les 3 couvertures. J'ai dit que c'était beau ? C'est un vrai plaisir de se promener du regard dans les cases et les couvertures. Par contre, ce n'est pas une lecture très joyeuse ou optimiste, et globalement la rare éclaircie proposée par un des personnages avec son traducteur qui déconne (à la Jar Jar Binks) est fermée par les auteurs au passage. Du coup on reste sur un certain niveau de pessimiste global jusqu'à la toute fin... On peut aussi se demander aussi ou sont les représentants humains... Grands absents sauf de manière anecdotique au démarrage.... Où sont présidents, organisations mondiales et dictateurs divers et variés ? Curieux, mais pourquoi pas. Cet aspect renforce encore l'aspect colonisateur du coup. Car on ne voit que le côté gentil colonisateur. Cet aspect me rappelle la série V des années 80.... La suite devrait être pleine de surprises. Au final, c'est un très bon patchwork de SF diverses et de sujets politiques actuels dans un superbe écrin. Ne boudons pas notre plaisir, et je pense que ce sera encore mieux aux relectures. Autres infos : C'est comme un tome de Carmen Pos, mais en pas pareil. Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/renaissance-tome-3-permafrost?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
×
×
  • Créer...