Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Statistiques des membres

    4 104
    Total des membres
    125
    Maximum en ligne
    Yves
    Membre le plus récent
    Yves
    Inscription
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Classement

  1. poseidon2

    poseidon2

    Administrators


    • Points

      301

    • Compteur de contenus

      23 015


  2. The_PoP

    The_PoP

    Les gardiens du post


    • Points

      162

    • Compteur de contenus

      3 728


  3. VladNirky

    VladNirky

    Administrators


    • Points

      151

    • Compteur de contenus

      14 316


  4. Nickad

    Nickad

    Members


    • Points

      130

    • Compteur de contenus

      1 021


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 27/09/2020 dans toutes les zones

  1. Je l'attends avec impatience cette BD :
    4 points
  2. Titre de l'album : Androïdes - Tome 10 - Darwin Scenariste de l'album : Alain Brion Dessinateur de l'album : Alain Brion Coloriste : Alain Brion Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : An 2073. La situation du monde est devenue dramatique. Tandis que sur la Lune des scientifiques attendent leur rapatriement, un astéroïde dévaste la Terre. L'androïde Darwin envoyé sur place devra trouver un moyen de les sauver. Il découvrira que la planète a basculée dans l'anarchie. Sur la Lune des morts suspectes surviennent et la poignée de survivants sombre dans la paranoïa. Critique : Une fois fini cette lecture, je vous avoue que je savais que j'avais déjà lu quelque chose de cet auteur. Après recherches, Alain Brion est aussi l'un des auteurs des Chroniques d'Excalibur, une série que j'avais démarrée dans ma jeunesse. Pourquoi je vous raconte mon inculture de départ ? Pour vous montrer que le traitement graphique remarquable de cet album m'a poussé à en chercher l'auteur, et à en reconnaitre le trait. Oui c'est évidemment particulier et stylisé, mais je trouve que cela fonctionne à merveille sur un univers de science fiction. Ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis souvent un peu dur avec les dessinateurs/scénaristes qui réalisent leur bd seuls. Je trouve souvent que l'un des deux aspects devient un point faible. Ici ce n'est pas le cas. Du tout. Le scénario est brillant, enthousiasmant, haletant. Le déroulement est logique mais pourtant on brûle de lire la page d'après. Les personnages sont plutôt réussis, les retournements de situation sont bien pensés. On a de la grande histoire, avec de petites histoires qui s'entremêlent. C'est parfait. Le tout en one shot. Alors pourquoi simplement 4,5/5 ? Simplement car l'histoire est parfaitement réalisée mais qu'elle n'est pas si originale que cela. C'est le temps qui me dira si ce Darwin restera dans ma mémoire à une place de choix ou non. Mais quoiqu'il en soit c'est déjà une réussite. Surtout pour cette série de one shots Androïdes qui présentait jusqu'à présent des tomes certes de qualité mais pas toujours mémorables. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/androides-tome-10-darwin?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    3 points
  3. Bon , Super expérience avec Gaetan le scénariste qui a eu la gentillesse de venir dans notre petite ville de Hyères On a échangé , vu la couv du tome 4 qui sortira fin août , avec , roulement de tambours : petit concours et si vous le voulez bien petite itw avec lui , la classe totale !!! Il m'a dit que vous pouviez le contacter début juillet pour mettre en place un truc sympa lors de la sortie du 4 . Il est très dispo et communique beaucoup sur les réseaux sociaux . Passez par la page FB de RIP en disant que c'est 1001bd conseillé par kevin à Hyères , j'espère qu'il s'en souviendra , il a été très positif dans cette proposition . Il nous a montré Catamount un western qu'il scénarise (avec des dessins superbes ) , sa façon de travailler , ses projets : RIP a des touches en adaptation , il a communiqué avec Bablet pour un éventuel projet à 2 , bref ..... Il n'arrête pas et c'est très très rafraîchissant .
    3 points
  4. Au cas où un variant se pointerait encore, petit détour sur les terres de mon enfance pour récupérer une étagère de poche de la honte, partiellement non lue!
    3 points
  5. C’est avec grand plaisir que je vous annonce le lancement ce soir de : 𝔩𝔞 𝔠𝔞𝔭𝔰𝔲𝔩𝔢 𝔡𝔲 𝔩𝔬𝔪𝔟𝔞𝔯𝔡 1er épisode : ce jeudi dès 18h30 sur Facebook, Twitch et YouTube : http://bit.ly/live-fb-3-juin Une rencontre live entre Dimitri Armand le dessinateur de la série Le Convoyeur et David Tako, le dessinateur de Green Class, Deux artistes à l'univers post-apocalyptique bien marqué, deux séries à (re)découvrir !
    3 points
  6. Romain Sordet, le talentueux dessinateur de Téléportation Inc. aux éditions Drakoo a accepté de répondre à notre interview dessinée. Je vous laisse la découvrir. Retrouvez les news de l'auteurs et ses travaux en cours sur : instagram: http://www.instagram.com/sord21/ facebook Art of Sord: https://facebook.com/rom1Sordet
    3 points
  7. teaser du prochain projet chez Kamiti
    3 points
  8. Hey! Merci énormément du soutien et du partage! On espère vraiment arriver à faire une couverture rigide, ça ajoute une vraie plus value au livre et en plus bah... c'est quand même joli mine de rien. C'est notre premier projet mais certainement pas notre dernier, alors j'espère vraiment qu'il te plaira
    3 points
  9. @Kevin Nivek un peu de lecture Et un petit cadeau avec : Ça ne lui coûte pas grand chose au vu de la commande mais ça fait plaisir ! Plus le Infinity je suis bien niveau comics de suite slip
    3 points
  10. Le monsieur est juste un dessinateur incroyable. À l’époque cela m’avait grandement impressionné
    3 points
  11. Bonjour à toutes et à tous, je me présente Juno, je fais de la BD en autoédition depuis quelques années maintenant (et principalement sur Ulule) Pendant ce 2ème confinement je me suis amusé à faire un petit gag par jour de 2 ou 3 cases, et on m'en a demandé un recueil, alors voilà : https://fr.ulule.com/reconfines/ Si jamais ça vous dit d'aller y faire un petit tour, d'en parler et de le partager si ça vous a plu ^^ Je mets quelques exemples ci-dessous
    3 points
  12. Frederic Claverie, l'auteur de la clef de Sid aux édition Mosquito, nous fait le plaisir de de répondre à notre interview dessinée. Et quel réponse. C'est superbe !
    3 points
  13. Cool la suite arrive le 15 Octobre. @alx23: pour ton mois d'octobre
    2 points
  14. 2 points
  15. C'est un vrai film ton truc ou c'est un projet de fin d'étude du lycée réalisé avec des bouteilles en plastique et du scotch ?
    2 points
  16. La suite est annoncée par les auteurs sur facebook avec deux tomes pour conclure l'histoire
    2 points
  17. Titre de l'album : Tarzan - Seigneur de la jungle Scenariste de l'album : Christophe Bec Dessinateur de l'album : Stevan Subic Coloriste : Hugo Sebastian Facio Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : XIXe siècle. Partis en bateau depuis l'Angleterre, Lord John et Lady Alice Greystoke s'échouent sur les côtes de l'Afrique équatoriale. Alice donne peu après naissance à un fils. A la mort de ses parents, il sera élevé par les grands singes et deviendra Tarzan. Le jeune homme sera partagé entre la vie brutale de la jungle et les codes stricts de l'aristocratie anglaise... Critique : Ah que j'ai aimé ma semaine de lecture. Après les chimères de Vénus que je n'attendais pas, voici que ce Tarzan dont je me méfiais me replonge également dans de doux souvenirs. Oui il y a dans cette adaptation un écho qui m'a renvoyé à des samedis après midi passé sous la garde attentive et bienveillante de mon grand-père à regarder les films de Tarzan joué par Johnny Weissmuller. Les paysages de cette Afrique sauvage et envoutante, de cette époque d'explorateur et d'aventuriers me revenaient au fil des pages. Les affrontements dantesques également. L'adaptation de Christophe Bec est juste parfaite. En refermant le livre j'ai eu envie que les auteurs aient pris encore plus leur temps pour nous livrer cette histoire mais il faut reconnaitre que non, le propos est très bien ainsi là où des longueurs auraient pu sinon apparaitre. Une belle maitrise narrative donc dans l'exercice délicat de l'adaptation littéraire. Les dessins de Stevan Subic sont eux parfaits. Pleins de fureur, de rage, d'émotions, et de noirceur quand le besoin s'en fait ressentir, les scènes d'actions sont maitrisées et l'ambiance tellement réussie qu'on finit comme Tarzan par n'attendre que son retour dans la jungle. Petit bémol ceci dit, je trouve que Tarzan et notamment son visage est représenté de manière bien trop impersonnelle. En conclusion vous m'aurez compris, cette BD est idéale pour faire découvrir à vos ados Tarzan, et en profiter pour vous pour le redécouvrir dans une adaptation qui me semble aussi sérieuse et fidèle qu'enthousiasmante et réussie ! Vivement que ce duo se penche sur le prochain Conan ! A noter que pour ne rien gâcher, la couverture, que je trouve très réussie est l'œuvre de l'immense Eric Bourgier (Servitude). OooOOoooo0000ooooh ooooohhhhOOOOhhhhh ooooooooOOOOOOoooooo (c'est mieux avec le son : écoutez ça à 33'20) Autres infos : Adaptation du premier roman de Tarzan de Edgar Rice Burroughs Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tarzan-tome-1-origines?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  18. normalement Batman: Beyond the White Knight. est censé sortir a l'automne.
    2 points
  19. Bonjour, Qui, les "mystère" sera dévoilé dans le deuxième tome. On me l´a déjà demandé et ... non, il n´est pas "immortel". Disons qu´il est "increvable"
    2 points
  20. Titre de l'album : Money shot t1 Scenariste de l'album : Seeley Dessinateur de l'album : Beattie Coloriste : Beattie Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Loin dans notre futur, les humains n'ont pas profité de la chance que leur a donné une race extraterretres et s'est enfoncé dans un marasme économique tel qu'elle ne fait ... plus rien. Plus rien du tout. Un groupe de chercheur complètement désœuvré se rend compte que la seule facon de faire de l'argent à cette époque, c'est par le biais de videos pornographiques payantes en ligne, la seul chose qui intéresse les humains à l'heure actuelle.... et cette équipe y voit la possibilité de financer leur expédition.... Critique : Alors oui on est d'accord, le pitch de cette BD est vraiment suprenant et on a tout la pour faire un hentai. Mais... mais. Deja cette campagne, comme toutes les éditions Komics Initiative, est passée par un financement participatif qui nous a permis d'en savoir un peu plus avant de se lancer. De savoir, déjà, que graphiquement ca tenait la route. Dynamique, coloré et porté par un trait très propre. Restait à savoir si le scénario allait tenir la route.....et je dois dire que j'ai été agréablement surpris. Tout d'abord ce Money Shot n'est PAS une bd érotique. Une BD pour adulte c'est sur. Mais une BD plus coquine par moment qu'érotique. Mais le plus intéressant dans tout cela c'est que nos personnages sont et restent, tout au long de leur aventure, des scietifiques. Cette analyse permanente et leurs connaissances amènent quelques échanges et discours très sympas et font planner sur ce comics un sentiment de sérieux derrière le coté sexy de l'histoire. Au final entre le coté sexy et l'histoire d'exploration spatial, de découverte d'espèces extra terrestre et de critique du tout Youtube/Vidéos, ce Money shot se trouve être une vraie belle lecture détente. Une belle surprise dont on attend la suite, si elle existe, avec une certaine impatience, petits coquins fan de SF que nous sommes. Autres infos : Komics Initiative Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/money-shot?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  21. Birdy melody est une bande dessinée pour les jeunes, il n’est pas nécessaire de savoir lire car il n’y a pas de textes mais ce n’est pas pour ça que c’est une histoire qui n’a rien à dire ou juste un conte avant d’aller se coucher. C’est d’abord une histoire d’amour toute mignonne entre deux oiseaux, pleine de poésie et de musique ; puis c’est la séparation, la violence, l’intolérance, c’est la lutte pour la liberté et pour le droit de jouer de la musique. Les traits des gentils, la tenue des méchants ne sont pas sans rappeler l’intolérance sudiste américaine. Birdy melody est un hymne à la liberté sous toutes ses formes ! Le dessin tout en finesse dans les tons pastels est à l’opposé de ‘histoire, le drame quand l’oiseau tombe dans l’eau avec son découpage graphique est de toute beauté. Les mots auraient été inutiles car le dessin se suffit à lui-même. Un très beau livre !
    2 points
  22. Hop! Après un mois passé sans internet, un petit craquage des 2 dernières semaines^^ Il manque Elle(s), Blue et je crois que mon fils est gay, mais c'est emballé pour le cadeau de ma belle-fille J'ai quasi déjà tout lu (sauf les Delépine que je viens de recevoir (merci @Kevin Nivek pour ta patience), et j'attends Sinnerman qui ne devrait pas tarde Ca fait du bien!!!!
    2 points
  23. La fibre est arrivée, je reconnais plus le site
    2 points
  24. Hihihi ta critique a été retweeté par le papa qui booste un peu le boulot du fils
    2 points
  25. Ah mais c’est incroyable ! Dire que j’ai délaissé ça sur mes étagères en les achetant au fur et à mesure sans les lire , comme je fais avec Elfes Nains ..... lisez pauvres fous , lisez
    2 points
  26. à part "pour le pire", c'est pas du manga grand public, et il y en a quand même 3 à 20 euros ou plus, un peu élitiste leur choix (pour le prix et le type de sujet)
    2 points
  27. Nouvelle actu (un peu en décalé dû à un pb d'internet...), où il parle un peu plus d'une de ses planches : J'ai terminé l'encrage ! d'une part avec l'encrage de la double page Ophélie, qui est bien un hommage à Ophélia du peintre John Everett Millais. Ci-dessous, j'ai mis quelques étapes de l'encrage ! et le fait que j'aie décidé finalement de ne pas refaire les planches "Chien de l'enfer" et "zangbeto" (encré en numérique) : elles sont très bien ainsi et j'ai encore un peu de boulot avant de rendre les fichiers à l'imprimeur Mardi. Merci pour vos soutiens Partagez autour de vous, à vos ami.es fans d'horreur, de fantastique, d'histoire de sorcières ! Suivez-moi sur : la newsletter Instagram / facebook / La Folie des Luciole (page FB) / twitter / tumblr tipeee (je mettrai sans doute les chapitres du tome 2 en lecture pour les tipeur.euses au fur et à mesure de leur production - protégé par un code) Avec le papier Fabriano 300 gr, on n'a pas de transparence net, mais un poil floue Ce qui est vraiment bien avec le papier 100% coton, c'est qu'il boit bien l'encre, qui "sèche" donc rapidement : fini les bavures ! Enfin à moins d'écrire à la plume, ou de faire un applat de noir). En alternant le travail droite et gauche, on limite aussi le risque de bavures C'est à ce moment là que j'ai décidé de changer l'arrière plan gauche pour coller un peu plus à l'oeuvre de Millais Les lavis de gris finalisent l'encrage en détachant certains éléments : Melle K. Ophélia © John Everett Millais
    2 points
  28. ah non, c'est la première édition en France, mais Delcourt a choisi de coupler les volumes, peut-être pour les sortir plus vite.. il y aura donc 6 tomes au lieu des 12 originaux
    2 points
  29. Clair , sans @alx23 jamais j'aurai pensé à acheter cette petite merveille .
    2 points
  30. Merci Alx pour le conseil, comme les autres, j’ai adoré. Un régal !
    2 points
  31. j'avoue que quand je range mes mangas et que je tombe sur certaines séries, je les relis en entier ! du coup, le rangement n'avance pas !
    2 points
  32. C’est effectivement très très bien et loin des clichés taxi de New York auxquels je m’attendais ^^ (moi aussi je dépile) ca pourrait être un « chronique de … » de Guy Delisle
    2 points
  33. n'empêche que j'ai passé un bon moment de lecture avec mon tome 12 de samourai et mon 9 de lanfeust odyssée Allez j'ai plus que Pacific Palace à lire
    2 points
  34. Roberto Ricci, l'auteur de Urban aux éditions Futuropolis (et du magnifique Moska chez feu Robert Lafont), a accepté de répondre "partiellement" à notre interview dessinée.... Mais ce partiellement vaut le coup d'oeil !
    2 points
  35. bon c'est validé par tel. J'ai eu des photos tout ca tout ca. Le mecs a l'air d'etre dans une librairie car les 4 omnibus sont sous blister. Mais s'il sont neuf (et ca ressemble a un magasin de loisir il y a avait des JDS en fond) comment ils peuvent ne pas le vendre plein tarif...; pref j'ai craqué encore plus : X-Men Le complexe du messie omnibus neuf Second espoir neuf Les deux anihilation omnibus neuf Venom contre Carnage d'occase the shield architecte de l'eternité Plus frais d'envoir mondial relay (la ca pique) : 240 bon j'économise 100 euro sur le proix du neuf..... sur 6 comics.... (4 fois 70 + 2 fois 30) c'est rentable mais limite quand meme.;; bon j'arrete les craquages...;
    2 points
  36. Donc effectivement excellente lecture. Très belles planches avec une mise en couleur très réussie. Certaines cases sont des œuvres d’art à elles seules et plus l’histoire avance et plus on a envie de lire la suite. pour l’adaptation je ne sais pas vu que je n’ai jamais lu les livres mais je serais partant pour revoir le dernier film (j’ai tenté un peu celui d’origine mais j’ai du mal quand même, le temps à passé et autant que j’en garde des bons souvenirs avec ces morceaux de vie associés). Le fait que ce soit un one shot (ou pas) est très bien, pas de longueur en effet et l’histoire peut s’arrêter là. Donc je recommande fortement également.
    2 points
  37. Et voilà ma fournée du we . Demain reprise du taf , on range les pinceaux
    2 points
  38. boaf moi vous savez depuis que j'ai vu l'humanité spéculer sur le pq hein...
    2 points
  39. J'ai lu le premier tome de Deadwood dick, c'est sympa comme western avec des dessins en noir et blanc. Sinon j'ai vu que le dernier tome de Gung Ho allait sortir en mars !!
    2 points
  40. Fabrice Meddour, le dessinateur de "Apres l'enfer', aux éditions grand angle, nous a fait l'immense plaisir de répondre à notre interview dessinée. C'est magnifique. Je vous laisse en prendre plein les mirettes !
    2 points
  41. Titre de l'album : Toi et Moi (ce que nous construirons ensemble) Scenariste de l'album : Oliver Jeffers Dessinateur de l'album : Oliver Jeffers Coloriste : Editeur de l'album : L'école des loisirs Note : Résumé de l'album : Qu’allons-nous construire, toi et moi ? D’abord regroupons tous nos outils pour assembler petit à petit. Fabriquons une montre car le temps est précieux, notre avenir ensemble nous le créons à deux. Critique : L’auteur du très beau « Perdu ?, Retrouvé ! » nous livre une fois encore avec « Toi et moi », un album tendre et fort. Une petite fresque initiatique sur la vie. Et il y a tout. C’est succinct et juste. Quelques mots seulement par page, une phrase souvent, qui commence sur l’une et finit sur l’autre, et une illustration subtile aux magnifiques couleurs et aux traits délicats d’Oliver Jeffers qui embrasse chaque couple de pages de l’album. C’est vraiment beau. Ce « Toi et Moi » qui est donné à lire résonne en nous comme un écho universel, c’est un père et sa fille qui avancent ensemble sur le chemin de l’existence. Ils n’ont pas de nom, l’auteur ne nous donne pas à les connaitre, ils ne sont que les nobles messagers de la vie. L’on est touché simplement parce que, main dans la main, ils construisent ensemble l’essentiel de la vie humaine : l’amour, l’amitié, le pardon, la curiosité, la volonté et le courage, la mémoire… Parce qu’ils construisent ensemble leur bonheur. Ce « Toi « et ce « Moi » nous laisse ainsi tout le loisir de leur incarnation et nous n’avons ensuite, lorsque le livre se referme, plus qu’à être « Toi » et « Moi ». C’est une très belle lecture à faire à son enfant, pleine de promesses et de lumière, une vraie respiration ! Et l’on reconnait avec plaisir complice, vers la fin de l’album, réunis autour d’un feu, le petit garçon et le pingouin de « Perdu ?, Retrouvé ! », un hommage encore à « l’ensemble » où naissent et se nourrissent amour et amitié. Autres infos : Type de l'album : Livre pour enfants Lien BDfugue : http://www.bdfugue.com/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  42. Salut à tous ! Ce message pour vous annoncer que le blog Brèves de prison devient un livre ! Sa publication officielle est prévue pour fin février, mais les éditions de la Pigne ont d'ores et déjà lancé les pré-commandes : https://lapigne.org/actualites/breves-de-prison-la-souscription/ Brèves de prison, c'est le quotidien d'un prisonnier de Fresnes sous forme de strips de 3 cases, un témoignage plein d'humour (noir).
    2 points
  43. Après un premier opus plutôt réussi , et, je dois bien avouer une découverte du trait si particulier de Pedrosa pour moi ; nous attendions avec impatience la suite de cette formidable histoire moyenâgeuse . Les couleurs chatoyantes reviennent et nous régalent . Ici , moins de forêts luxuriantes , et plus de pierres et châteaux . Le siège de la forteresse est d'ailleurs très bien représenté , et l'on ressent avec notre héroïne toute les difficultés que cela engendre . Nous quittons donc la verdure de l'espoir du 1 pour le bleu et le rouge feu de la guerre de cette suite et fin ! Car oui , là où il me semble qu'une trilogie eut été la bienvenue afin de bien étayer les personnages et leurs connections ; le récit se termine dans une explosion de couleurs ( comme la fin du 1 d'ailleurs) et , de raccourcis ! On retrouve aussi des raccourcis dès les premières pages où l'on s'interroge sur les évènements suite à cette déflagration liée à l'ouverture du livre L'âge d'or par la mère de Tilda . On espérait même en savoir plus ! Et on se retrouve avec nos 3 acolytes du premier tome , ces "cerfs " séparés pour une cause les dépassant totalement . Tilda a récupéré le livre ; comment ? Passé ces légers désagréments , cela reste une superbe aventure magnifiquement dessinée , et colorée ! On retrouve le propos et ce mouvement des personnages dans les cases que j'ai tellement apprécié dans le premier . L'âge d'or est un must have dans une collection , mais je ne lui mets pas les 5 étoiles à cause des raccourcis . Comme l'a dit justement @The_PoP , un 1.5 aurait été souhaitable . Critique rédigée par @Kevin Nivek
    2 points
  44. Salut les lecteurs de BDs. Ca y est, Noël est passé et il est venu garnir ... ma pile de la honte qui n'est pas assez descendue durant ce mois de décembre La faute à des travaux mais surtout à de super trouvailles en occasions (intégrale de Freak Squeele, intégrale de l'histoire des 3 adolfs, fin des intégrales de Fables, intégrale de la Quête de l'oiseau du temps....) qui sont venues ajouter du poids à ma pile. Bref, des problèmes de lecteurs de BDs Mais le vrai problème ce n'est pas le père Noël, c'est l'arrivée de super BDs début 2021 qui vont sans nul doute nous réjouir mais ne pas améliorer mon soucis Mais qu'il est quand même bon de penser à 2021. 2021 que l'on espère être une année qui nous fera oublier une année 2020 des plus compliquée pour la plupart d'entre nous. Et pour bien oublier cette année 2020 pourrie, je ne peux que vous encourager... à privilégier une soirée "on finit la pile avant 2021" plutôt qu'un jour de l'an standard. Oui c'est dur mais tant qu'à être sur une année pourrie, autant faire l’effort qu'il faut pour que cela ne déborde pas sur 2021. Même si étrangement pour 1001BD cette année 2020 fut, par la force des arrêts de travail obligatoires, une année de renouveau pour l'occasion des 20 ans du site. Un relooking de malade, des partenariats qui fonctionnent, des nouveaux membres actifs, plus de critiques, des nouvelles têtes sur le forum, de nouvelles interviews dessinées... bref une année pleine de nouveautés dont on espère qu'elles vont ont plu. On peut donc aisément imaginer que l'année 2021 sera plus "calme" mais le calme après la tempête c'est toujours une bonne chose. Et l'on espère que l'on pourra compter sur vous pour cette nouvelle année. Soit indirectement en nous aidant via des achats chez notre partenaire BDfugue soit directement en venant discuter avec nous ! Dans tous les cas vous pourrez compter pour toute l'équipe, @VladNirky, @alx23, @The_PoP et notre petite nouvelle @Nickad pour continuer à vous guider au travers des nouveautés, avec honnêteté, humour et sans jamais vous prendre la tête J’arrête la mon plus long édito et vous souhaite de la part de tout le monde un excellent réveillon et par avance une excellente année 2021 ! Poseidon2, pour toute l'équipe de 1001BD.com
    2 points
  45. Sinon c'est de l'excellente BD "standard". Ca devrait vous plaire à tout les deux @VladNirky et @Kevin Nivek
    2 points
  46. Hey ! Fabrice Meddour, le dessinateur de Apres l'enfer dont le tome deux sort en janvier, vient d'accepter de répondre à une interview dessinée
    2 points
  47. Avec tout le temps que j'ai passé chez moi enfermé cette année, j'ai beaucoup moins dépensé d'argent en sortie donc je me suis fait plaisir
    2 points
  48. Titre de l'album : Batman - Curse of the White Knight - Edition N&B Scenariste de l'album : Sean Murphy Dessinateur de l'album : Sean Murphy Coloriste : Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Le fléau Jack Napier est de nouveau derrière les barreaux, mais la sérénité est loin d'être de retour à Gotham, et encore moins au Manoir Wayne, où Bruce peine à retrouver équilibre et sérénité. Son pire ennemi n'a pas seulement ébranlé ses convictions et sa raison d'être, il a également durablement saccagé l'image de Batman et sa légitimité aux yeux des habitants de sa ville. La disparition d'Alfred n'est pas sans séquelle non plus, bien qu'elle laisse derrière lui un héritage inattendu : le journal d'Edmond Wayne daté de 1685, premier de sa lignée à s'être installé à Gotham et adversaire d'un certain Lafayette Arkham, dont les ossements ont été récemment découvert dans la cellule du Joker. Critique : Cette chronique a été faite à partir de l'édition en N&B. J'ai pour habitude d'user souvent du poncif selon lequel peu d'auteurs BD arrivent à conjuguer magnifiquement scénario & dessin. Mais je garde toujours en tête que Sean Murphy fait partie de ceux là et son run sur Batman dans le premier White Knight était aussi remarquable au dessin qu'original et sympa au scénario. C'est donc peu dire que j'attendais avec impatience ce second run. Le trait de Sean Murphy fait toujours mouche chez moi, et ce second tome est dans la lignée directe du premier, excellent. Raison pour laquelle j'ai privilégié la version en noir et blanc comme pour le premier tome. Je trouve en plus que cela convient merveilleusement bien au sombre et sérieux univers de Batman. Les amateurs du dessin de Sean Murphy seront comblés comme d'habitude, les autres le découvriront avec intérêt je pense. L'histoire nous prend par contre à contre pied, en effet là où le premier tome nous scotchait par une inversion des rôles saisissante doublée d'une remise en cause des acquis des fans de Batman, ce Curse of the White Knight se révèle presque plus classique, avec un scénario se rapprochant parfois de ce que Nolan a pu faire au cinéma dans sa trilogie. Au menu donc un super méchant en tête d'affiche pourtant pas forcément star habituellement de l'univers Batman, un Joker toujours trouble et maniant quelques ficelles, une Harley Queen Omniprésente dans un rôle à contre emploi également, une Catwoman absente des débats et des grosses prises de risques sur le destin de personnages emblématiques de Batman. Les fans absolu crieront peut être au scandale. Moi non. En vrai j'ai retrouvé cette sensation propre aux lectures de Game of Throne ou le lecteur se rend compte que l'auteur ne s'est donné aucune limite quand au destin de certains personnages que l'on adore pourtant. Ce qui rend la lecture d'autant plus stressante et passionnante. Alors oui, l'effet whaou est moindre sur ce tome-ci, et le méchant mis en avant n'est probablement pas à la hauteur d'un Batman pourtant dans les cordes, l'intrigue est moins originale que dans le premier tome et Sean Murphy utilise probablement un peu trop parfois des ficelles scénaristiques un peu grosses. Ceci dit je l'ai tout de même dévoré en une seule fois, avec ce côté addictif ou l'on a un peu plus envie de tourner la prochaine page. Et à la fin je crois que ça compte aussi. Si Curse of the White Knight est comme son illustre ainé pas exempt de défauts, il n'en reste pas moins remarquable par ses nombreuses qualités. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-curse-of-the-white-knight-ed-nb?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  49. Titre de l'album : Renaissance T3 - Permafrost Scenariste de l'album : Fréd Duval Dessinateur de l'album : Emem Coloriste : Emem Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Au Texas, Swänn et Liz sont poursuivis par les braconniers Skualls, responsables de la mort de la famille Hamilton... Le temps pour Swänn de se confronter aux réalités de la Vguerre et des chocs émotionnels qui accompagnent l'annonce des victimes aux familles. Pendant ce temps, sur Näkän et dans les assemblées du Complexe, les débats sur le financement de l'expédition Renaissance se poursuivent et, curieusement, la diplomatie Skuall, peuple qui ne participe pas à l'expédition, prend une importance inattendue... Critique : La Renaissance est à la fois une période de l'histoire et un mouvement artistique. Cette époque marque la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes (tm). Et cette description convient fort bien à la série. Ce 3è tome signe donc la fin du 1er cycle et une suite de 3 tomes est annoncée par Fréd Duval. Et en faisant un peu de prospective avec le titre de la série, je pense que la suite sera plus optimiste. Même si l'histoire démontre que les évolutions techniques ne sont pas suivies d'évolution morales. ^^ Vous retrouvez donc dans ce T3 les personnages attachants, que sont Swänn et Sätie les 2 aliens de Näkän, jeunes mariés et visiblement un peu perdus, que l'on suit depuis leur débarquement sur Terre. Non pas que les autres personnages ne soient pas attachants, mais plutôt que l'histoire qu'on nous raconte est vue à travers leur yeux. Les autres personnages passent donc un peu au second plan. Les deux militaires viennent en aide à la Terre malgré elle, façon mission paix et santé car une sorte de confédération alien nommée "Le complexe" semble penser qu'elle ne peut pas s'en sortir seule faute de vision à long terme et à court terme de gestion des ressources. Mais est ce sans arrière pensée pour tous les participants de cette assemblée ? Il faudra lire le T3 pour le savoir > < En fait ce 1er cycle ressemble à une mission des casques bleus de l'ONU qui traversait les informations il n'y a encore pas si longtemps. Difficile de se placer au milieu d'un conflit ou d'un problème majeur sans casse. De plus l'actualité a rattrapé la série qui aborde beaucoup de sujets. Rappelons que le T1 commence par la description d'une grippe mortelle très contagieuse, des problèmes graves de montée des eaux (Paris est sous les eaux façon méga crue 1910 dès les 1ères cases du T1) et des IA devenues hostiles au genre humain font des massacres. Mais la série aborde aussi, outre les thématiques écologiques récentes, des problèmes de budget. La guerre coute chère ! Et un peu du fonctionnement politique des démocraties occidentales que l'on connait... Ces aliens sont décidément très humains. Les sujets abordés sont nombreux (même le mur de Trump fait une apparition). Au delà du débarquement sur la Terre, qui ressemble aussi à un début de colonisation tant le niveau technologique est avancé par rapport aux locaux et les raisons invoquées résonnent de bons sentiments, c'est en tout cas un plaisir de retrouver les aventures de nos groupes de personnages, à la recherche des raisons de cette situation. Ce 3e tome va ainsi dénouer les nombreuses questions posées par le début du cycle. Et c'est une bonne chose, même si ça peut sembler rapide. Personnellement je me demandais bien comment on allait clôturer en 1 seul tome à la fin du T2. Alors le dénouement est total ? pas tout à fait. Il reste quelques questions en suspens. De quoi remplir largement un second cycle je pense. Visuellement c'est très beau. Cette série est véritablement une démonstration technique d'Emem (aidé pour le Design par Fred Blanchard). C'est beau, c'est varié. C'est sur plusieurs environnements à travers les albums. C'est aussi épaulé par des effets spéciaux de temps à autre pour un arrière plan ici ou là par exemple mais c'est beau. Que ce soit aux États-Unis, à Paris, en passant par Créteil ou la campagne du Vexin et une planète lointaine... Les environnements sont très variés et réussis. Tout comme les 3 couvertures. J'ai dit que c'était beau ? C'est un vrai plaisir de se promener du regard dans les cases et les couvertures. Par contre, ce n'est pas une lecture très joyeuse ou optimiste, et globalement la rare éclaircie proposée par un des personnages avec son traducteur qui déconne (à la Jar Jar Binks) est fermée par les auteurs au passage. Du coup on reste sur un certain niveau de pessimiste global jusqu'à la toute fin... On peut aussi se demander aussi ou sont les représentants humains... Grands absents sauf de manière anecdotique au démarrage.... Où sont présidents, organisations mondiales et dictateurs divers et variés ? Curieux, mais pourquoi pas. Cet aspect renforce encore l'aspect colonisateur du coup. Car on ne voit que le côté gentil colonisateur. Cet aspect me rappelle la série V des années 80.... La suite devrait être pleine de surprises. Au final, c'est un très bon patchwork de SF diverses et de sujets politiques actuels dans un superbe écrin. Ne boudons pas notre plaisir, et je pense que ce sera encore mieux aux relectures. Autres infos : C'est comme un tome de Carmen Pos, mais en pas pareil. Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/renaissance-tome-3-permafrost?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
    2 points
  50. Lu ce matin. c'est très sympa. Et oui pour une deuxième relecture !!! Plus que deux pas sur mais clairement une deuxième !
    2 points
×
×
  • Créer...