Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Ellis Island t1
Scenariste: Philippe Charlot Dessinateur: Miras Editeur: Grand Angle
C'est bien ce genre de travail historique. C'est bien car cela permet de mettre des guillemets autour de certaines  parties de l'histoire oubliées ou "effacées».

Et c'est un peu le cas d'Ellis Island que tout le monde considère comme la porte d'entrée à l’univers magiques des états unis du début du XXieme siècle. Mais en lisant cet Ellis Island, on se rend compte que cette porte d'entrée n'était ouverte qu'a un certains nombres de gens, en particulier ceux qui étaient en bonne santé mais surtout... riches.

Pour les autres, seule la débrouille permettait d'éviter de prendre le bateau dans l'autre sens. Porté par de superbes dessins et une sublime mise en couleur de la part de Miras, cet Ellis Island se trouve être aussi informatif sur le véritable Ellis Island que prenant par l'aspect mafia/débrouille mis en avant par Philippe Charlot.

En effet en plus de l'aspect immigration, l'aspect "régulation de la population" de la part des différentes mafias rajoutent un coté thriller à cet album qui n'est pas déplaisant.

Ellis Island est donc une BD classique et efficace sur un thème intéressant.
Note :
  • 0 réponse

Samourai 8 t5 : la fin
Scenariste: Masashi Kishimoto Dessinateur: Masashi Kishimoto Editeur: Kana
Et bien ça pour une surprise c'est une surprise : un sticker "dernier tome" collé sur la jaquette.... et pour ceux qui comme moi n'y croient pas, j'ai demandé chez Kana et il semblerait que la série se soit mieux vendu en France qu'au japon. Donc fin des aventures de Hachimaru.

Et c'est dans ces moments difficiles que l'on reconnait un grand conteur. En effet Masashi Kishimoto réussît à clôturer son histoire d'une façon qui parait quasiment normale ! On devine, à la rapidité de certains combats et à certaine explications légèrement nébuleuses,  qu'il ne nous raconte pas ce qu'il aurait aimé mais il a le bon gout d’avoir choisi une fin cohérente.

Ce qui fait que la déception de cette "fin" s’atténue. Très intelligemment il laisse la place pour une deuxième saison en cas de changement d'avis des éditeurs. Et au pire cela laisse l'imagination des lecteurs faire le reste.

En bref je dirais que je suis déçu que cela s'arrête mais remercie Masashi Kishimoto pour le temps passé à faire ça bien. 
Note :
  • 0 réponse

Alpha - Tome 15 - Roadies
Scenariste: Emmanuel Herzet Dessinateur: Alain Queireix Editeur: Le Lombard
On l'avait quitté en bien fâcheuse posture, et pourtant voici Alpha relancé dans un nouveau cycle. Et ce n'est pas pour me déplaire, les relations entre les différents personnages étant assez sympatiques dans cet opus, le dépaysement étant assuré, et la partie action un poil moins présente. Ceci étant dit, la patte de Alain Queireix au dessin est toujours aussi sûre, et sans trop d'artifices ou de fioritures, il nous livre une bonne cuvée façon BD d'espionnage de son héros au long cours. Ce tome d'Alpha se lit vite, et avec intérêt, même pour les non passionnés de la série. Côté complots, on redémarre tranquillement avec une petite affaire pas si simple, mais qui va permettre à Alpha de solder une partie de ses comptes avec sa direction, et c'est tant mieux vu le second tome qui s'annonce. 
Note :
  • 0 réponse

Centaures - Tome 2 - Cri de guerre
Scenariste: Emmanuel Herzet Dessinateur: Eric Loutte & André Le Bras & Gilles Laplagne Editeur: Le Lombard
Et voilà une bonne surprise ! Elevé aux Buck Danny dans ma tendre enfance, puis émerveillé devant Le grand Duc plus tard, je m'étais un peu éloigné des BD traitant de l'aviation militaire. C'est donc avec un peu d'appréhension que j'ai remis le pied à l'étrier avec ce Tome 2 de  Centaures.

Alors disons le tout de suite clairement, oui les appareils volants militaires sont mis à l'honneur dans cette série, mais ce n'est clairement pas le seul intérêt de ce thriller explosif bourré de complots sur fond de guerre mêlant la France et une république d'Afrique en pleine guerre civile. et quelque part tant mieux. Tant mieux car cela donne l'occasion à Eric Loutte (aidé d'André Le Bras et de Gilles Laplagne) de nous prouver que s'il a un sens du détail essentiel pour les dessins d'avions et autres appareils et situations de combat, il est aussi à l'aise avec ses personnages et décors. Tant mieux car cela donne l'occasion à Emmanuel Herzet connu pour sa série Alpha mais surtout pour son travail sur l'inoubliable Chant du Cygne de nous redémontrer l'étendue de son talent pour les techno thriller façon Tom Clancy en BD. 

Au final on se retrouve avec une aventure qui passe bien, une lecture facile mais intéressante pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à l'armée française actuelle et à la géopolitique mondiale.
Note :
  • 0 réponse

La geste des princes demons t1
Scenariste: Morvan adaptant Vance Dessinateur: Traisci Editeur: Glenat
Alors, comme d'habitude diront certains, je ne connais pas l'œuvre originale. Mais je pense que je vais remédier à la question un de ces jours tellement cette BD si est excellente !!!!

Bon elle est tout d'abord bien amenée par des dessins sublimes. Mais vraiment sublimes. Des dessins de voyages inter galactiques comme j'en ai pas vu depuis... fiou  je ne sais même plus. Des personnages à la Sean Murphy plus un bestiaire de malades et une colorisation super dynamique... Graphiquement le top de la SF en ce moment.

Et alors au niveau du scénario.... quelle ambition ! Comme je l'ai dit je ne connais pas l'œuvre originale. Mais le scénario ici est géant. Un aventurier de l'espace en quête de revanche, des prince-démon aussi étrange qu'intriguant, des humains louchent, une planète immaculée, une fille....plein de sujet apportant des promesses d'aventures spatiales XXL. 

La narration choisit par Morvan est bonne avec une voix off intérieur retranscrivant les pensées de Kirth. On aurait peut être apprécié une différenciation plus importante  entre les bulles de dialogues et celles de la voie intérieur car cela porte parfois à confusion.

Mais c'est une broutille par rapport à la beauté et l’intérêt de ce premier tome.

Vous pouvez vous jeter dessus ! 
Note :
  • 17 réponses

Aventureuses
Scenariste: Michel Pierre Dessinateur: Hugo Pratt Editeur: Casterman
Les aventureuses est un recueil hommage à tous les personnages féminins présents dans les œuvres d'Hugo Pratt. Une première moitié ou voir plus de ce volumineux album nous présente toutes les femmes qui côtoient Corto Maltesse comme cette série représente la majorité des titres de Pratt durant sa carrière. Ensuite, nous pourrons découvrir les femmes de Koinsky raconte, Jesuit(e) Joe, Fort Wheeling, Ann de la jungle ou les scorpions du désert.
Chaque chapitre revient sur une des femmes dessinées par Pratt, avec une citation en guise d'introduction. Michel Pierre imagine une histoire courte pour ces femmes. Par le biais d'une chronologie avec plusieurs dates importantes autour de la femme, ou d'une lettre de l'admiratrice, d'une conversation, ou bien une page de bande dessinée. Tous les textes de Michel Pierre sont accompagnés de magnifiques dessins de Pratt. L'auteur nous livre des esquisses, des croquis, des recherches graphiques en noir et blanc ou en couleur ou en crayonné et bien sûr des magnifiques aquarelles mettant en scène les femmes. 

Avec les aventureuses il est plaisant de retrouver toutes ces femmes charismatiques de Pratt ainsi que les histoires. On peut alors se remémorer la situation dans laquelle on les a découverte dans les bandes dessinées.
Note :
    • Like
  • 1 réponse

Wonder twins t1
Scenariste: Russell Mark Dessinateur: Stephen Byrne Editeur: Urban Comics
Wonder twins c'est adaptation en comics d'un dessin animé qui présente deux ados extraterrestres cherchant à s’intégrer. Le problème c'est que la série qu'on nous présente ici hésite entre deux genres sans ne jamais trancher :

Le genre pour ado qui se concentrerait sur la partie intégration au lycée avec ses problématiques de jeunes


Le genre jeune super héros (en mode teen titans) qui progresse en tant que super héros.


En cherchant à faire les deux Bendis se perd et ne fait bien ni l'un ni l'autre.  On se retrouve donc avec deux héros absolument pas charismatiques et de scènes de batailles pas crédibles pour deux sous. De plus Bendis s'est cru obliger, pour renforce l'aspect ado (cible de ce comics), d'ajouter des méchants forcements neuneu. On se retrouve avec des méchants complètements débiles.  Ce qui ajoute un aspect inintéressant aux batailles les rendant uniquement loufoques.

Bref un test raté de surfer sur le succès d'un dessin animé. Entre les deux lancements de série, Bendis n'aurait dû garder que Naomi.....

Next.

 
Note :
  • 0 réponse

Sur la route de Whiskyville
Scenariste: Macon Blair Dessinateur: Joe Flood Editeur: Rue de sevres
Sur la route de Whiskyville est un joyeux foutoir, une ode aux différences, un appel de la liberté joyeux et insouciant qui nous fera passer en revue une ribambelle de personnages improbables, hauts en couleurs. Leurs aventures, parfois tragiques, mais plus souvent comiques ne vous tireront probablement pas de grands éclats de rires, mais plutôt une grande tendresse envers ces doux rêveurs marginaux. 

Ce road movie en BD aurait pu être directement tiré d'un film des frères Coen ou de l'imagination débordante d'un Tim Burton période "Big Fish". Et c'est plutôt un compliment tant le dessin tout en rondeur de Joe Flood servi par sa coloration lumineuse et joyeuse colle bien au propos. Je pense toutefois qu'on a perdu quelques subtilités de la version originale dans la traduction réalisée par Matz. Si celle ci est indéniablement bien faite, je pense que l'on a du perdre en route une bonne part de l'argot américain qui pouvait faire le sel de cette aventure dans l'Amérique des déclassés pendant la grande dépression.

 

Sur la route de Whiskyville reste une lecture rafraichissante, décalée, pleine de bonne humeur et d'appel à la tolérance que vous lirez d'une traite et qui vous laissera parfois un peu rêveur.   
Note :
  • 0 réponse

Spirite t1
Scenariste: Mara Dessinateur: Mara Editeur: Drakoo
Avant de commencer cette BD cochait déjà toutes les cases pour moi : Spiritisme/magie + Steampunk + graphisme dynamique. Tout ce qui me botte en ce moment.

Fallait-il encore que la lecture soit concluante. Et bien elle l'est ! Mara réussi à conjuguer spiritisme, clin d'œil aux chasseurs de fantômes les plus connus du monde et aussi.... Aventure. De l'aventure avec un grand A. Car c'est ça qui m'a quasiment plus plu dans cette histoire, là où je m’attendais à aimer le coté spiritisme.  En effet cette histoire est menée tambour battant comme pourrait l'être un dessin animé. Sans aucun temps mort on enchaîne les avancée de l'histoire et les disconvenus pour nos chasseurs de fantômes. Mais plus que de simples problèmes, chaque écueil nous révèle des informations qui agrandissent le mystère de ce qu'il s'est passé à Tunguska. 

Que serait un bon scénario sans un dessin adapté ? Pas grand-chose dans un média comme la BD. Et bien là le graphisme de Mara colle parfaitement à l'histoire. Mieux elle donne une dimension XXL à l'aspect Steampunk. Les engins de pistages de fantômes, les armures à esprit, les montgolfières partout... tout ce qu'on aime quand on aime le steampunk !

Bref un excellent premier tome pour une excellente histoire qui aurait été parfaite avec des personnages principaux un poil moins classiques. 
Note :
  • 0 réponse

Sky high survival t19
Scenariste: Miura Dessinateur: Oba Editeur: Kana
Bon la peur que j'ai eu dans le tome precedent est en train de se concretiser : On est repartit comme en 40. Un nouveau mec super fort, des nouveaux pouvoirs et une histoire qui avance au ralentis. Alors on change de vision car ce n'est pas Yuri que l'on suit mais son frère. Elle disparait des radars pour permettre de servir de Clffhanger de fin de tome. 

Le nouveau méchant est assez inutile et lees combats... comme ceux qu'on a deja vu 19 fois.... seul ce qu'il arrive à notre mais Snipper est interessant mais pas suffsament pour rehausser un tome qui ne sert vraiment à rien. 

Il va etre temps que cela s'arrête !
Note :
  • 3 réponses

Rick & Morty - Dungeons & Dragons - Tome 2
Scenariste: Jim Zub Dessinateur: Troy Little Editeur: Hi-Comics
ET voici le second tome du crossover Rick & Morty X Dungeons & Dragons. SI je ne suis toujours pas devenu fan de l'humour noir et sans limites de Rick & Morty, j'avoue que j'ai pris beaucoup de plaisir, certes régressif, à lire ce crossover en bon amateur de D&D que je suis.

Pas grand chose à dire sur l'aspect graphique, tant le style est désormais connu et reconnu, toujours soutenu par une coloration vive.

Côté scénario, pas grand chose d'original mais une histoire qui tient suffisamment la route pour laisser tranquillement la place aux vannes et aux idioties des personnages. Et si je n'ai pas ri aux éclats, j'ai souvent souri ou soupiré ce qui est déjà pas mal vu la difficulté que représente généralement l'humour en BD.
Note :
  • 0 réponse

Skyward - Tome 2 - La ou naissent les libellules
Scenariste: Joe Henderson Dessinateur: Lee Garbett Editeur: Hi-Comics
Et voilà, peu de temps après la sortie du tome 1 qui avait constitué une super surprise de ce début d'année, Hi Comics nous délivre déjà le second tome. Evidemment après un tome 1 aussi rythmé que plein de surprises, ce tome 2 était attendu au tournant.

Pas de suspens, ce tome 2 n'est pas une déception. Il prend d'ailleurs pas mal le lecteur à contre pieds en emmenant nos héros et l'intrigue dans une direction surprenante. Et quelque part c'est tant mieux. Si ce tome 2 reste un peu court en terme de révélations, l'action elle va à 2000 à l'heure. 

Graphiquement l'ensemble est toujours aussi propre et soigné, et les scène d'actions particulièrement lisibles. Bon on est toujours dans le style récent des comics mais cela reste toujours très lisible.

 

Bref, Skyward confirme être une série de SF à suivre pour ceux qui aiment un peu de fraîcheur.

 

 
Note :
  • 2 réponses

Karmela Krimm - Tome 1 - Ramdam Blues
Scenariste: Lewis Trondheim Dessinateur: Franck Biancarelli Editeur: Le Lombard
Ah quel plaisir de lire une BD aussi bien écrite, dont les dialogues et situations font mouche et tapent juste et fort. J'ai refermé cet album en me disant que je venais de lire une BD dont la qualité d'écriture sortait largement du commun. Et pourtant la base ne m'avait pas emballé, nouvelle héroïne ancienne flic devenue détective privée qui enquête sur le milieu marseillais, comment dire, on a fait mieux niveau originalité. 

Mais forcément quand M. Trondheim est au scénario et que la qualité graphique semble bien présente, on est obligé de laisser le bénéfice du doute. Et heureusement. Ce Karmela Krimm est une belle surprise qui m'a replongé avec délice dans mes années de boulot à Marseille. Sans tomber dans les stéréotypes j'ai trouvé, sans trop de jugements, avec un vrai humanisme et un optimisme qui me plait toujours autant. On se retrouve finalement avec un Polar enlevé dont les joutes verbales entre Karmela et Tadj régalent à chaque fois. 

Fort heureusement le dessin n'est pas en reste et colle à merveille au propos de ce Polar pas si noir mais pas si tendre non plus qui porte pourtant un regard plein d'espoir sur cette cité phocéenne si particulière pour ceux qui la connaissent ou l'ont connue. 

J'ai hâte de voir ce que ce duo d'auteur va nous réserver pour la suite qui est déjà prévue, mais je ne peux pour ma part que vous recommander d'y jeter un coup d'oeil, sans être révolutionnaire, ce Karmela Krimm est parfaitement réalisé. Bravo.
Note :
    • Like
  • 2 réponses

New York Cannibals
Scenariste: Jérôme Charyn Dessinateur: François Boucq Editeur: Le Lombard
On ne va pas se mentir, vu tout le bien qui en a déjà été dit, vu les signatures des auteurs sur cet album, vu qu'il s'agit de la Collection Signé et vu qu'il s'agit de la suite du déjà très apprécié Little Tulip, il n'y avait que peu de suspens sur la réussite de cet album.

 

Et je ne vais pas déroger à la règle, même pour le plaisir de contrarier France Inter. Cet album est excellent. Je vous rassure tout de suite, nul besoin d'avoir Lu Little Tulip (du même duo d'auteur et dans la même collection) pour profiter pleinement de ce one shot dense, étouffant et qu'on ne lâche pas avant la dernière des 144 pages que compte ce polar un brin mystique à la galerie de personnages plus ébouriffants les uns que les autres. Ce New York Cannibals a parfois des allures des premiers Jeremiah tant l'on se retrouve avec des personnages hors normes plus vrais que nature. 

Le trait de François Boucq est toujours aussi facilement identifiable, tant il est difficile de ne pas aimer tant le soucis du détail, des personnages et des ambiances qui transpire de chaques pages. Alors oui, ce n'est pas le dessin de la Bande Dessinée que je préfère, question de goûts et de représentations, mais je lui reconnais évidemment et sans discussion le statut de très grand. Ces crayonnés sont superbes et heureusement bien mis en valeur en fin d'album dans le carnet de croquis. 

 

L'histoire est âpre, violente, nous plongeant en apnée dans les bas fonds de ce New York des années 90 jusqu'au dénouement brutal sur fond de mysticisme qui vous laissera le souffle court. 

 

Personnellement je n'ai pas mis de 5ème étoile car le polar noir est loin d'être mon genre de BD favorite et que par goût personnel, le dessin de Boucq n'est pas celui qui me parle le plus. Mais j'avais déjà eu ce constat sur sa série du Bouncer, sans que cela ne m'empêche de les avoir en bonne place à la maison. C'est d'ailleurs sans nul doute la, la marque de fabrique des très grands, même quand ce n'est pas le genre de BD que vous auriez envie de lire, une fois démarré, vous ne la lâcherez pas. Et vous vous en rappellerez. Essayez donc de plonger aux trousses d'Anna la Hyène pour voir...
Note :
  • 13 réponses

Rattrapage : Comment naissent les araignées
Scenariste: Marion Laurent Dessinateur: Marion Laurent Editeur: Casterman
Hop la première critique d'un album demandé par un membre : Il a été dur à trouver celui-là, n'étant plus commercialisé par l'éditeur..... Mais bon c'est trouvé ! Et lu. Et bien je dois dire merci à Kevin car ce fut une vraie bonne lecture. Lecture que j'avais ratée lors de sa sortie en 2015. 

Cet album nous raconte l'histoire de 3 jeunes filles et de leurs relations à leur mère. Relations conflictuelles qui poussent nos trois filles sur trois chemins différents mais des chemins qui se percutent pour n'en former qu'un seul : un chemin initiatique.

L'intelligence de  Marion Laurent est de nous livrer  3 histoires vraiment différentes, pour trois personnages radicalement opposés, qui pointent toutes dans la même direction. Le chassé-croisé incessant des 3 personnages dans les histoires des uns et des autres est très sympa car induit un aspect "destinées" à l'histoire. Sans trop appesantir sur le pourquoi des parents, Marion Laurent se concentre sur le sentiment de mal-être des jeunes filles et leurs obligations de faire des choix pour grandir.

On regrettera juste un peu le manque de détail graphique qui fait que l'on a tendance à confondre certains personnages là où les interconnexion entre eux forment les petits détails qui font de cette BD quelque chose de différent.

 
Note :
  • 1 réponse

Rani - Tome 8 - Marquise
Scenariste: Jean Van Hamme & Alcante Dessinateur: Francis Valles Editeur: Le Lombard
Après 7 tomes de bonne qualité, nous faisant parcourir le monde des grands empires coloniaux et plus précisément l'Inde, voici enfin l'épilogue de cette saga d'aventure portée par une héroïne féministe soumise à de multiples épreuves. Jean Van Hamme et Alcante au scénario nous délivrent donc une conclusion qui si elle ne brille pas par son originalité, a le mérite d'être dans la lignée complète de la série et d'une grande logique. 

Ce dénouement, s'il est parfois prévisible n'en demeurera pas moins apprécié des fans de la première heure. Rani confirme bien être une saga historique en 8 tomes intéressante pour qui apprécie se plonger dans cette Inde coloniale. 

Le trait de Francis Valles aussi connu pour son travail sur les maitres de l'orge est certes très classique mais néanmoins très adapté à l'histoire, on sent également qu'au bout de 8 tomes, il maitrise complètement son sujet dans la plus belle tradition de la BD Franco Belge. A noter le joli carnet de croquis final qui aurait cependant gagné à être étoffé vu leur qualité. 
Note :
  • 2 réponses

Wilderness
Scenariste: Ozanam Dessinateur: Bandini Editeur: Soleil
Adaptation du roman éponyme de Lance Weller, cette chronique a été réalisée à partir du pdf. Il peut donc y avoir de grosses différences de ressentis graphiques entre la lecture du pdf et celle de l'ouvrage.

Je tiens à souligner l'excellent travail éditorial de la maison Soleil avec cette prise de risque. On est effectivement ici sur un western peu classique, crépusculaire, à la façon des deux réalisés par Tiburce Oger récemment, mais réalisé ici par un duo peu connu des amateurs de BD. Si Ozanam est le scénariste de la série pour ado Klaw, il a surtout déjà une multitude de one shot et d'adaptation de romans en BD à son actif. Bandini au dessin est lui moins connu puisqu'il s'agit de sa 7ème oeuvre.

Les habitués du forum savent qu'en terme de Western je ne suis pas très raisonnable, mais je ne peux que conseiller ce Wilderness aux amateurs du genre, tant son approche est originale. On y retrace bien la vie d'un vieux soldat, et à travers ses souvenirs on parcourt la violence et la dureté de cette Amérique des années 1800. Un scénario sans concession parfois servi par des planches que j'ai trouvé sublimes, et un rythme de narration peu linéaire mais cohérent vous plonge dans cette ambiance sombre et étrange où l'âme humaine se retrouve parfois mise à nu. 

 
Note :
  • 0 réponse

Sexy Cosplay t4
Scenariste: Shinichi Fukuda Dessinateur: Shinichi Fukuda Editeur: Kana
Bon ca y est, j’arrête. Autant sur les deux premiers c'était marrant mais depuis le précédent ça m’intéresse un peu moins. 

Dans les deux premiers tomes on était pas mal tourné sur la relation entre nos deux personnages principaux. Cela ajoutait un coté moins spécialisé à un manga qui traite d'un sujet qui l'est beaucoup. Depuis le tome précédent, on est clairement passé dans le coté du manga pour amateur de Cosplay uniquement. 

Et celui est pareil avec juste le changement venant du déguisement et de la façon dont il est possible de se travestir d'une femme vers un homme.

Bref un manga pas inintéressant si on est fan de Cosplay. Ce qui n'est pas mon cas.

Ce pourquoi j’arrête 🙂
Note :
  • 0 réponse

Detox T2/2
Scenariste: Jim Dessinateur: Antonin Gallo Editeur: Grand Angle
Excellente surprise que ce tome 2 de Detox ! Sincerement. 

En effet j'avais peur d'une suite trop convenue. Jim avait la possibilité de nous faire une suite en mode : notre héros devient zen, change sa vie et part élever des chèvres dans le Larsac.

Et pour notre plus grand bonheur, non. Jim s'ancre (comme souvent je dois le reconnaitre) dans la realité pour nous  livrer une suite et fin d'histoire très sympa. Très sympa car le caractère de Matthias reste le même malgré le stage. Mais tout en restant le même il se trouve forcé de faire un point, un bilan sur ce qu'il veut et comment il le veut. Et ce qui est bien c'est que ce bilan ne montre pas forcement un retour à la terre. Il nous montre juste, pour la pluspart des participants, qu'ils peuvent continuer leur vie....avec un autre regard sur celle ci.

une vraie belle morale qui ne stimgatise par les gens qui aiment leurs travails ou ceux qui aiment vivre à 100 à l'heure.

Une réussite monsieur Jim !
Note :
  • 2 réponses

Kingdom T45-46
Scenariste: Yasuhisa Hara Dessinateur: Yasuhisa Hara Editeur: Autres Editeurs/Auto editions
Et ben vola, on retrouve notre manga préféré 🙂

Bon ok j'ai été méchant la dernière fois avec une note moyenne mais vu la qualité de la série il faut être exigeant pour avoir une suite aux petits oignons. Et la après ces deux tomes "quelconques " on repart vraiment dans le bon sens avec rien de moins que... le début de l'unification de la chine avec comme premier étape : Zhao et son fameux Riboku !

Et pour se faire il faut se preparer. Cette phase calme de preparation est très sympa car elle montre le début de la nouvele stratégie. et la fiou la on est dans le retour de la stratégie de guerre XXL ! Peu de combats dans ces deux tomes mais une stratégie superbement bien mené et diablement adictive !

Encore !!!! 
Note :
  • 2 réponses

Offre Dc Un Joker Noir et blanc pour l'achat de deux titer Black label !
Salut les amateurs de Dc.

 

Durant le mois d'octobre, la maison urban vous offre un album du Joker de Lee Bermejo  et Brian Azzarelo en edition Noir et Blanc pour deux albums Black Label acheté !


 

Stock limité donc contactez votre libraire favoiris !

 

Poseidon2
  • 5 réponses

Samourai t14
Titre de l'album : Samuraï - Tome 14 - L'épaule du maître

Scenariste de l'album : Jean François Di Giorgio

Dessinateur de l'album : Christina Mormile

Coloriste : Lorenzo Pieri

Editeur de l'album : Soleil

Note :
Résumé de l'album :
Préfecture de Yume. En route pour retrouver sa fiancée Sayuri, Takeo aide un vieil homme agressé par des inconnus. Pour le remercier, le vieil homme l'invite dans son village. Ce qui ne semblait être qu'une simple halte tourne rapidement au cauchemar, quand Takeo découvre que sur le village d'apparence paisible, pèse une étrange menace... Mais il n'est pas un samurai à se laisser intimider sans réagir.

Critique :
Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. 

Et voici un nouveau tome de Samuraï, qui se dirige doucement vers une construction d'histoire à la Thorgal. Dans ce nouveau dyptique à venir, Takeo poursuit inlassablement sa bien aimée pour tenter de la retrouver et se retrouve comme d'habitude mêlé malgré lui aux histoires locales. Une occasion en or pour nous de nous plonger dans ce Japon Féodal un peu fantastique qu'aime tant Jean François Di Giorgio.

L'histoire en elle même est une histoire de vengeance un peu sombre et de conflits entre communauté mais ce tome nous laisse beaucoup de mystères planer. 

 

Côté dessin, on retrouve Christina Mormile avec son trait beaucoup plus rond et moins atypique que celui du dessinateur historique de la série Frédéric Genêt, parti depuis sur d'autres séries. La colorisation met en avant les ambiances et est très propre. Cette série s'oriente de plus en plus vers les production Soleil un peu plus standardisées.

 

Ce samuraï ravira une fois de plus les amateurs de la série, même s'ils regretteront peut être la complexité des premiers cycles et du dessin dans l'histoire présentée sur ce tome 14. Cette série n'en reste pas moins un divertissement très agréable qui nous plonge avec délice dans ce Japon un peu fantastique.

Autres infos :
Type de l'album : BD Europeene

Lien BDfugue :
http://www.bdfugue.com/?ref=44


Voir la totalité de enregistrement
  • 0 réponse

Doggybags tome 16
Scenariste: El Puerto, Mud & Run Dessinateur: Tomeus, Tristan Evin & Ké Clero Editeur: Ankama
La saison 2 de Doggybags se poursuit avec un nouvel épisode dont le thème sera les américains et les armes à feu. La première histoire sera la seule de cet album avec un côté fantastique horreur qui est un peu délaissé depuis le dernier tome. En effet, les auteurs trouvent leur inspiration dans les faits réels pour les retranscrire en bande dessinée comme les deux dernières histoires du numéro 15 et 16 de Doggybags. Sur Rotten Heart, El Puerto a déjà participé à l'écriture de plusieurs récits de Doggybags et maitrise les thèmes de la série. Tomeus réalise sa première bande dessinée avec un style proche des comics indépendants. Sur Tool, Mud est accompagné de deux scénaristes confirmés pour l'histoire et les dialogues. Les auteurs relatent un fait réel pour ensuite imaginer ce qui aurait pu se passer. Les armes sont personnalisées et dotées de réflexions dans ce récit afin de leur donner encore plus d'importance. La partie graphique de Tristan Evin est intéressante avec des couleurs très sombres mais rouge électrique pour les armes à feu. La dernière histoire Real Sociopath! se base sur un fait réel aux Etats-Unis adapté par Run, la tournure est bien pensé. Les planches de Ké Clero sont excellentes pour dépeindre ce thriller.


Une fois de plus, Doggybags permet à de nouveaux auteurs de signer des histoires courtes intéressantes avec des styles graphiques originaux très prononcés. Il serait dommage de se priver de cette lecture surtout avec le petit prix par rapport à la pagination. 
Note :
  • 0 réponse

Naomi t1
Scenariste: Brian Michael Bendis Dessinateur: David F Walker Editeur: Urban Comics
Il est très compliqué, en 2020, de sortir un nouveau super héros sans faire du plagiat d'un autre. En effet entre nos références et l'inconscient commun, on retombe toujours sur quelque chose de déjà-vu. Et bien il faut reconnaître à Bendis d'avoir de l'imagination car là il a réussi à éviter cet écueil en nous proposant une histoire vraiment original.

Le contexte déjà : Naomi est une enfant adopté. Une enfant black adopté par des parents tout ce qu'il y a de plus blanc. Elle mène sa vie tranquille de lycéenne. A l'instar des derniers Green lantern, elle n'est en rien préparée de toute sa jeunesse à être un héros ou quelque chose de ce genre.

Le comment elle acquiert se pouvoirs est aussi super bien foutu. Se basant "à peine" sur la facilité du multivers DC, Bendis nous emmène dans un univers semi magique tout neuf et plein de promesses. 
Si on ajoute le caractère bien trempé de Naomi, les particularités de son père et de son meilleur ennemis, on a là de quoi faire une série bien sympa.

Attention quand même à ne pas tomber dans la série pour jeune de base qui centrerait l'histoire sur la vie d'une lycéenne aux super pouvoirs.
Note :
  • 0 réponse

Shaolin - L'enfant du destin - Tome 1/3
Scenariste: Jean François Di Giorgio Dessinateur: Looky Editeur: Soleil
Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. 

Shaolin m'a intrigué, notamment parce que j'apprécie beaucoup le travail du dessinateur Looky, connu pour sa série de SF Hercule mais aussi pour ses collaborations sur des tomes de La Geste des Chevaliers Dragons ou sa reprise de Nocturnes rouges. A cela il faut noter que M. Di Giorgio, scénariste de Samuraï est également aux manettes et que la série s'annonce en 3 tomes seulement. 

Et tous ces éléments réunis me plaisent. Ce premier tome se révèle très riche, dans un univers très envoutant, et l'on sent bien la myriade de petits secrets qui vont se dévoiler petit à petit. J'espère simplement que notre scénariste saura répondre à la plupart des questions qu'il a soulevé car 3 tomes cela peut paraitre court, surtout quand le premier tome d'introduction amène simplement le héros au début de l'épreuve. 

 

Graphiquement c'est très vivant, joliment coloré me semble-t-il et les scènes d'actions sont bien découpées. Visages et protagonistes sont bien travaillés, j'ai beaucoup aimé. 

 

Je vous recommande donc ce Shaolin comme une lecture agréable et un premier tome intéressant d'une série à venir qui s'annonce assez courte mais intense. Ma note aurait pu être plus élevée, mais sur un premier tome je préfère rester prudent.

 
Note :
  • 0 réponse

×
×
  • Créer...