Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Vesper t2 :  l'archimeriste
Scenariste: Jeremy Dessinateur: jeremy Editeur: Dargaud
Qu'est-ce que c'est beau... Vraiment très très beau. Que se soient les couleurs ou les dessins de Jeremy, on touche à ce que la BD européenne fait de mieux.

Quand le beau sert en plus un récit de fantastique ambitieux, on est forcément dans une série coup de cœur. Et bien non. Je ne saurais trop dire pourquoi mais je suis resté spectateur de ce tome deux.

Spectateur qui en a prit plein les mirettes, mais spectateur quand même. J'en viens à me demander si ça ne serait pas la façon de représenter les personnages de Jeremy qui ne dégage pas une émotion qui me touche. Car c'était un peu pareil avec Barracuda. 

Dans le jargon, on dirait que ce Vesper souffre un pu du syndrome 5 terres. 

Mais j'attends vraiment vos retours pour voir si cet album a réussi à vous toucher plus qu'il ne l'a fait pour moi.
Note :
  • 4 réponses

Métro boulot boulot
Scenariste: Germain Huby Dessinateur: Germain Huby Editeur: Delcourt
Métro boulot boulot est le dernier titre d'humour de la collection Pataquès aux éditions Delcourt. Germain Huby nous propose cinquante histoires courtes qui tiennent sur une planche pour mettre en dérision le monde du travail. L'auteur met en avant notre relation avec le travail, qui ne s'arrête jamais d'être notre préoccupation principale même quand nous n'y sommes pas. Pour exemple, un personnage demande une prime de travail de nuit, comme il continue de penser aux futures réunions et que ça l'empêche de dormir. Germain Huby nous livre quelques réflexions sur le travail de manière détournés et absurdes de notre société actuelle. Les dessins sont dans un style réaliste et très travaillé, surtout pour une bande dessinée de genre humoristique.
Les lecteurs qui apprécient les titres d'humour avec pour thématique le travail seront comblés avec cet album, dont le titre annonce la couleur qui nous attend durant la lecture.
Note :
  • 1 réponse

Nina du royaume aux étoiles tome 3
Scenariste: RIKACHI Dessinateur: RIKACHI Editeur: Michel Lafon
Chose promise chose due ! J’annonçais un tome passionnant dans la critique du 2 et j’avais bien raison !!

Nina a pris la décision de se marier au prince Sett du royaume de Galgada pour protéger ceux qu’elle aime. Mais Sett est un prince guerrier que l’on dit terrifiant et après avoir attient son palais, elle se rend bien compte que sa réputation n’est pas usurpée, l’ambiance est glaciale et les autres prétendantes sont effrayées. Mais Nina ne compte pas se laisser impressionnée, elle utilise toute sa résolution pour essayer de se rapprocher de Sett.

Ce tome était tellement bon que je n’ai pas pu me résoudre à attendre le 4 et à la fin de la lecture, je suis allée chercher des informations sur la suite. Et quelle suite ! Une histoire qui ne manque pas de rebondissements, de personnages charismatiques, d’affrontements et de romance… Cela ne m’étonne pas qu’il est remporté le prix KODANSHA 2022 (catégorie shojo) !! Le scenario est extrêmement bien mené et sait nous tenir en haleine. Un manga qui se bonifie au fil du temps.
Note :
  • 0 réponse

Ex-people t1
Scenariste: Stephen Desberg Dessinateur: Alexander Utkin Editeur: Grand Angle
Quand Stephen Desberg se lâche, ça fait des étincelles. Et c'est ce qu'il s'est passé sur ce Ex-people.

Desberg nous sort un scénario... venu d'ailleurs. Un scenario ou des fantômes tangibles (ou morts-vivants, je ne saurais trop quel terme choisir) partent en quête de rédemption à Jérusalem... auprès de moine très intéressé par l'argent et à la démarche pas très catholique.

Rien que cela donne envie de se pencher sur ce premier tome. Ensuite il y a le talent de Desberg. Il découpe son récit de façon à pouvoir nous raconter les malheurs qui sont arrivés à nos héros (y compris au perroquet) tout au long de leur aventure vers Jérusalem. Cela nous fait découvrir des personnages... qui n'ont pas forcément inventé l'eau chaude. On rigole beaucoup dans cette aventure. Tant de la bêtise de nos héros que du monde complètement retord dépeints par Desberg. 

Le dessin caricaturale de  Alexander Utkin correspond parfaitement à l'histoire et ajoute au côté loufoque pour faire de ce premier tome un excellent petit bonbon de rentrée littéraire.

Vivement la suite 🙂
Note :
  • 0 réponse

Egregor t8
Scenariste: Jay Skwar Dessinateur: Jae hwan Kim Editeur: Meian
Ca y est depuis le tome 7 on cadre bien nos différents personnages et on s'est recentré sur la trame principale, à savoir le destin de nos quatre jeunes amis sauvé d'une moisson.

Ce tome marque un pas supplémentaire avec les retrouvailles de certains mais surtout avec un volume de page plus important pour chacun. Cela nous permet de bien comprendre l'évolution des histoires en parallèles et de ne pas retomber dans le trop-plein d'information des premiers tomes.

Cela permet aussi au trait de Jae hwan Kim d'être mis en avant avec des combats plus longs et plus détaillés. La ou les premiers tomes méritaient une pose en cours de lecture pour digérer toutes les informations, celui-ci ce lit avidement et on a envie de plus tout de suite.

Sans conteste le meilleur tome de la série ! Série qui monte en puissance !

Vivement la suite !
Note :
  • 0 réponse

The rising of the shield hero t20
Scenariste: Yusagi Aneko Dessinateur: Kyû Aiya Editeur: Doki-Doki
Comme quoi, il ne faut jamais désespérer (et ca me redonne espoir pour Mushoku tensei !)  ! Comme nous l'avait laissé entrevoir le tome 19, l'histoire repart de plus belle et voit une énorme avancée sur ce tome 20.

Nos auteurs se recentrent vraiment sur la poursuite de Kyo (Ah, vous pensiez qu'on parlait du premier monde et de la trame de base ? Non quand même. On n'est pas revenu à un niveau de cohérence comme cela :p) et ils nous laissent à penser que nous arrivons à la fin de cet (extrêmement long) arc. Les forces de nos héros se sont rassemblés pour donner l'assaut à la demeure de Kyo.

Assaut qui devrait bien durer 3-4 tomes au vu de la fin de celui-ci. Mais ne boudons pas notre plaisir. On a retrouvé un rythme intéressant, un Naofumi incisif et des combats sympas.

En gros, on a retrouvé un intérêt à lire The Rising of the Shield hero. Et c'est déjà très bien.
Note :
  • 0 réponse

Retour sur la Japan expo 2022 par un provincial
Hello les fans de manga.

Après deux mois d'été bien reposant, je me suis attelé à un petit compte rendu imagé de nos 4 jours de provinciaux à la Japan Expo.

J'ai aussi mis une partie chiffrée pour savoir dans quoi vous vous lancerez si vous tentez l'aventure !

N'hésitez pas à me donner vos retours à vous !

L'article est rangé dans notre nouvelle rubrique (Accueil/Reportages 1001bd) ou directement ici :

https://www.1001bd.com/index.php?/reportage/japan_expo_2022/
    • Haha
  • 3 réponses

Shaman king star edition t14
Scenariste: Hiroyuki Takei Dessinateur: Hiroyuki Takei Editeur: Kana
Grosse avancée dans l'histoire de notre shaman fight sur ce tome 14.

Alors que 'on pensait voir le tournoi reprendre "normalement" un déchaînement de pouvoir d'Hao change radicalement la donne dans l'esprit de nos héros.

Un changement qui a pour impact de directement mettre la 5ieme en termes de scenario.Les paches servent enfin vraiment à quelque chose et se dévoilent, les grandes nations mondiales sortent du bois et le shaman fight passe directement à l'étape d'après, et cela, dans ce seul tome. On sent que le fin est proche et qu'elle se fera dans la douleur pour nos héros.

Une fin d'histoire qui n'a pas vieilli d'une ride et qui est bien plus adulte que l'on ne peut le penser.
Note :
  • 0 réponse

Batman la dernière sentinelle
Scenariste: Tom Taylor Dessinateur: Andy Kubert Editeur: Urban Comics
Amis amateurs d Batman mais ne suivant pas toutes les pérégrinations de DC, voici un album pour vous. En plus d'être hors continuité DC, cet album nous offre une histoire complètement hors de Gotham et des trames habituelles de Batman.

On a ici un Batman sur la pente descendante se dirigeant vers une retraite nécessaire dû à son âge avancé. On a aussi comme cadre Londres et Paris et donc des dessins de villes et des soirées nocturnes qui changent radicalement de l'habituel Gotham glauque et froide.

Si l'historie ne restera pas dans les annales de l'homme chauve-souris, elle reste bien construite et assez originale, avec un méchant aux raisons "valables" pour une fois (et autre que tuer tout le monde ou régner sur l'univers).

Un bon one shot quoi 🙂
Note :
  • 0 réponse

Clover Cinderella
Scenariste: AKASHI Hideyuki Dessinateur: AKASHI Hideyuki Editeur: Omaké
Le plus étrange dans cette lecture, c’est le sentiment de déjà vu, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir déjà lu ce livre alors qu’il n’avait jamais été publié en France auparavant. Est-ce parce que le scenario est cousu de fil blanc ? Ou est-ce parce que le sujet a déjà été traité ailleurs ? Je ne saurai le dire, ce qui est sûr, c’est qu’il n’y avait pas de surprise dans le déroulement de l’histoire.

Concernant l’histoire tout est un peu trop facile : la fille est là, tout réussit, elle n’est pas là tout foire ! Mais attention pas une simple réussite, non, on passe carrément des poubelles aux étoiles !! Et puis le comportement de la fille n’est pas cohérent, elle cherche désespérément à être aimé pour ce qu’elle est et non pas pour la chance qu’elle apporte aux autres et la 1ère chose qu’elle dit c’est : qu’elle chance j’ai, je vais la partager avec toi ! Il ne faut pas s’étonner qu’elle ne trouve pas la bonne personne…

Cependant, si on ne s’arrête pas à la vraisemblance et que l’on prend le récit comme un conte de Noël magique, le manga se lit plutôt bien. Et puis il y a quand même un message : il ne faut pas compter sur des croyances comme la chance mais faire un effort pour réussir !
Note :
  • 0 réponse

Thor déesse du tonnerre Omnibus
Scenariste: Jason Aaron Dessinateur: Russel Dauterman , et collectif Editeur: Panini
Une critique de Kevin Nivek: 

J'avais découvert Thor au féminin avec la sortie promotionnelle de Panini sur plusieurs héros , dont , elle . Aussi , lorsque j'ai appris qu'un omnibus allait sortir , centré sur ce personnage , je n'ai pas hésité . Aaron soigne ses scénarios , après un affrontement titanesque avec Gorr , dans un autre run mémorable , il poursuit sa route dans l'univers asgardien avec une nouvelle venue , aussi puissante (voire plus) que Thor le dieu du tonnerre . Comme toute lecture Panini , il est préférable d'avoir une culture Marvel au préalable . Même si la lecture du run précédent n'est pas obligatoire , elle permet néanmoins de mieux appréhender l'introduction . Original sin semble aussi important , moi même ne l'ayant pas lu , je ne sais toujours pas en quoi Thor n'est plus digne de soulever Mjolnir . Mon petit doigt me dit que Nick Fury lui aurait chuchoté des mots/maux à l'oreille .... Nous avons donc un début faisant suite à Gorr et Original sin , puis , nous nous retrouvons en plein Secret wars avec les Thor gardiens de la justice . Là en revanche , si on a pas lu le run de Hickman avec cet event Secret wars , on ne va rien comprendre du tout . Voir Thor enquêter au milieu de ses congénères voire sosies , sur les morts d'une personne identique , est assez déstabilisant .

Mais cet intermède est assez court et on retrouve très vite Mighty Thor dans cette chronologie du début  , la mettant aux prises avec Roxxon et Malekith , avec cette montée en puissance vers le dernier event : La guerre des royaumes .Il peut être sympa de le lire ensuite (si on l'a) mais il n'est pas obligatoire . Car nous avons une fin avec cet omnibus , et c'est plutôt appréciable après une lecture aussi longue : 1056 pages 

Quel plaisir ensuite de retrouver le trait de Dauterman , et ces couleurs ! Comme dans tout omnibus il y a des moins biens avec ce collectif de dessinateurs , mais Dauterman est , fort heureusement , celui qui revient le plus souvent , pour le plaisir des yeux . Il signe des planches magnifiques , Thor brille de mille feux , et son côté humain (si vous avez vu le film , vous savez qui elle est) est pleinement exploité par Aaron , rendant le récit encore plus épique .

 

Au final , même si une culture Thor est requise , on peut tout à fait lire le "pavé" et se laisser porter par les évènements que rencontre cette Thor . Et, ne l'appelez pas "lady Thor" ou "she-Thor" , mais Thor tout court , elle le mérite amplement 🙂
Note :
  • 8 réponses

Slava t1 : Apres la chute
Scenariste: Pierre-Henry Gomont Dessinateur: Pierre-Henry Gomont Editeur: Dargaud
Que de bons titres en cette rentrée scolaire 2022 et surtout que de bons titres différents. Ce Slava est l'exemple même de la diversité qui fait la beauté de la bande dessinée européenne. 

Engluée dans une guerre que la population russe n'a surement pas souhaitée, la Russie nous apparait comme un pays vraiment étranger et toujours agressif.  Et Pierre-Henry Gomont nous permet, avec cet excellent Slava, de mieux comprendre en partie pourquoi. Car   Pierre-Henry Gomont nous parle de l'après URSS. Après la chute de ce qui a été une des plus grandes nations du monde. 

Il nous décrit comme un système se voulant équitable à donner la part belle à des rapaces de tous bords. Comment la loi du plus fort est devenue la règle, et ce, très rapidement. 

Ensuivant les aventure de Slava, jeune artiste complètement paumé qui n'était pas vraiment à sa place avant et qui l'est encore moins après, on suit la lente descente aux enfers d'un peuple qui apprend à vivre "à la dure" et à se débrouiller par ses propres moyens. Entre pillards qui deviennent des nouveaux riches, ouvriers qui se voient voler tout ce qu'ils ont, et aventure urbaine, cet album est autant un choc culturel qu'une histoire fascinante sur un pays que l'on ne connait que part ses dirigeants. 

Vivement la suite !
Note :
  • 0 réponse

Révolutionnaires - Tome 1 - Les princes Misère
Scenariste: Régis Hautière Dessinateur: Xavier Fourquemin Editeur: Le Lombard
Nouvelle série jeunesse historique chez Le Lombard, orientée sur la période suivant la révolution française. Nos jeunes héros vont devoir affronter la grande Histoire à travers leurs histoires personnelles. Ce tome 1 suit un rythme assez effréné et démarre au quart de tour. Si le début de l'intrigue est somme toute d'une grande banalité, le contexte dans lequel elle s'inscrit et les profils des personnages font que l'alchimie prend bien. Les planches de Xavier Fourquemin m'ont plu et elles me changent un peu sur des détails qui ont leur importance des standards actuels de la bd jeunesse. 

Ce tome met en place des éléments pour des développements plus ambitieux sur les tomes prochains et la fin de celui-ci nous tient en haleine. Nous verrons donc au prochain tome si Régis Hautière arrive à nous livrer une aventure à la hauteur des espoirs suscités. Pour le moment il me manque encore un petit quelque chose.
Note :
  • 0 réponse

Urbex - Tome 2 - Douleurs fantômes
Scenariste: Vincent Dugomier Dessinateur: Clarke Editeur: Le Lombard
Second tome de nos deux aventuriers qui enquêtent grâce à l'exploration urbaine (Urbex donc) sur des affaires familiales et paranormales. L'étrange villa est loin de révéler tous ses secrets mais continue de se dévoiler peu à peu. Les indices sont posés, et on comprend bien que certains seront utilisés plus tard. Les relations entre nos deux héros vont grandement évoluer dans ce tome, et dans une direction étonnamment inattendue, c'est chouette. 

Clarke nous livre une nouvelle fois de belles planches, qui si elles s'inscrivent dans les codes de la bd pour ados réussiront toutefois à faire passer de beaux moments au lecteur adulte. 

Le thème général d'urbex ne m'a pas parlé plus que cela je vous l'avoue, et comme le paranormal n'est guère une passion pour moi aussi, vous comprendrez plus facilement la note que j'ai mis qui ne reflète pas forcément la qualité globale de cette BD pour ado. Les goûts et les couleurs...

 
Note :
  • 0 réponse

Les nouvelles aventures de Bruno Brazil - Tome 3 - Terreur boréale à eskimo point
Scenariste: LF Bollée Dessinateur: Philippe Aymond Editeur: Le Lombard
Si le premier tome de la résurrection de ces polars sentant bon les années 80 ne m'avait guère emballé, le second tome très "L'aventurier" m'avait déjà plus plu. Je vous colle ici le lien vers la chronique du second tome : https://www.1001bd.com/index.php?/ecriturecritiques/les-nouvelles-aventures-de-bruno-brazil-tome-2-black-program-r351/

Ce troisième opus confirme lui tout le bien qu'on peut penser de la résurrection de Bruno Brazil. Inventif, punchy, ne s'encombrant pas d'un réalisme exacerbé, lorgnant une nouvelle fois volontiers du côté de James Bond, il ne manque plus grand chose à ce Bruno Brazil pour devenir plus marquant. Je trouve que les personnages secondaires de son équipe ne sont peut être pas encore assez étoffés, et le brave Bruno souffre pour ma part d'un déficit de charisme un peu gênant. Pas de quoi vous gâcher l'aventure ceci dit, d'autant plus que le travail de Philippe Aymond est dans la plus pure traditions du polar franco belge. Ni plus, ni moins, et c'est déjà pas mal pour les amateurs et les nostalgiques. 

Ce tome 3 est donc un bon cru de cet ersatz de Bob Morane. Pour le moment d'ailleurs meilleur que le reboot dudit Bob à mon humble avis.
Note :
  • 0 réponse

Dress of illusional monster tome 2
Scenariste: WADA Takashi Dessinateur: WADA Takashi Editeur: Soleil
Au travers des différentes demandes de ses clients, Kinuyo apprend les subtilités de son métier. Il ne s’agit pas seulement de faire un vêtement ou de faire des retouches quand le client le souhaite mais il faut d’abord comprendre sa volonté et trouver une approche qui le satisfera. Chaque cas est différent et Kinuyo est un peu comme une coiffeuse à qui on se confierai, elle écoute et règle les problèmes.

En parallèle, et même si c’est au travers de matériaux fantastiques, l’auteur parle du respect des tissus, des fils… c’est une véritable incursion dans le monde de la couture et l’on y découvre toutes les difficultés de ce métier. Une série agréable, assez inventive mais qui pourrait lasser si elle était trop longue.
Note :
  • 0 réponse

Poison quotidien tome 3
Scenariste: FURUYA Minoru Dessinateur: FURUYA Minoru Editeur: Akata
Takai a contacté Yusuke en pleine nuit, il le prévient qu’il a rencontré quelqu’un de dangereux et d’incontrôlable qui compte bien s’en prendre à leur bourreau Taniwaki. Et quand ce dernier disparaît, Yusuke se trouve en face d’un dilemme : doit-il aider la petite amie de Taniwaki à le chercher ou non ? Car au fond de lui, il a déjà espéré sa disparition…

D’un côté il y a Yusuke, résolument le personnage principal, dont la vie s’améliore assez rapidement, qui est plus occupé à se poser des questions sur sa relation avec Nagumo qu’à se focaliser sur ses problèmes avec son ennemi Tanikawi et son ami Takai. Je trouve que certaines de ses attitudes sont un peu faciles, il laisse vite tomber son ami et passe outre son ressentiment rapidement. Sa relation amoureuse passe au 1er plan du récit, laissant l’aspect amertume de ces petites choses qui sont censées le ronger.

Et puis il y a Takai, qui vit différemment ces violences et que l’on n’aperçoit presque plus alors que cela aurait pu apporter un autre point de vue. L’arrivée du personnage mystérieux et dangereux semble relancer un peu le sujet de départ, et bien que l’histoire reste intéressante, j’espère que l’on va s’appesantir un peu plus sur la psychologie des personnages face à ces « poisons quotidiens »
Note :
  • 0 réponse

Billiionaire Island
Scenariste: Mark Russell Dessinateur: Steve Pugh Editeur: Urban Comics
Mark Russel s'est déjà lancé dans la critique sociétale avec Prez, entre deux best of de super héros. 

Il revient avec une satire des plus grands patrons et de leurs modes de vie. C'est succulent d'humour noir. On rigole du début à la fin... entre deux frissons de réalités qui suinte d'une situation qui risque d'arriver plus vite que prévu.

Mais les absurdités des comportements est magnifique. Le déroulement et les comportements des personnages, tant des riches que des moutons que nous sommes, est saisissant et la fin hilarante.

Un bon moment de détente et une réflexion sur ce que font nos amis riches de leur argent et de ce qu'ils pourraient en faire au regard des crises de l'époque actuelle.
Note :
  • 1 réponse

Loner life in another world t4
Scenariste: Shoji Goji Dessinateur: Bibi Editeur: Meian
En voilà un Isekai qui m'étonne. Doucement, mais surement, il continue de me divertir grâce à son rythme pas (encore ?) trop dilué. Comme dans tous les isekai, on a globalement perdu le côté spécifique "Loner" (surtout dans la motivation pour entrer dans le donjon 😄 ) pour continuer sur un manga d'aventure Heroic fantaisy classique. Mais dans ce genre-là, il reste très sympa.

L'histoire du jour avance vite et les réactions non souhaitées, que provoque notre héros, sont toujours aussi savoureuses. C'est le point positif de ce manga : Notre héros aimerait avoir la paix, mais les gens le poursuivent malgré lui. Cela induit des situations très comiques surtout quand les poursuivants sont d'un faible niveau et pas très malin.

Au final, un tome qui se lit très agréablement, pour un Isekai encore de bonne facture.

Espérons que cela dure !
Note :
  • 0 réponse

Elecboy t3 : La data croix
Scenariste: Jaouen Dessinateur: Jaouen Editeur: Dargaud
Amis fan de SF, arrêtez tout ce que vous faites séance tenante ! Le tome 3 d'Elecboy est sortie et il ravira les fans de SF. Post apo, Android, Deux ex machina, bataille pour l'eau... il y a tout ce qu'il vous faut dans ce tome 3 qui est excellent. Si les deux premiers montaient en puissance, celui-ci nous en met plein la vue avec un niveau graphique déments et une histoire de SF super ambitieuse.

Le scénario nous promet une suite dantesque. Le décalage entre les humains et les machines semble le même qu'entre des fourmis et un humain et notre humain semble ne pas être content. 

J'ai du mal à ne pas trop révéler d'information. Sachez juste que si vous êtes fans de SF, vous n'avez pas le droit de passer à côté d'Elecboy !
Note :
  • 5 réponses

A Short Story - La véritable histoire du Dahlia Noir
Scenariste: Run Dessinateur: Florent Maudoux Editeur: Rue de sevres
Que c'est difficile de noter cette BD pour moi. C'est l'histoire d'un fait divers sordide dont beaucoup d'entre vous ont entendu parler. Le format BD est entrecoupé d'éléments graphiques et de documents d'époques permettant de mettre en valeurs les témoignages et les narrations qui entrecoupent le récit. 

Celui-ci se concentre finalement sur ce que l'on sait de la victime, sur les mois qui précèdent son assassinat. Je vous avoue que je me suis ennuyé sur cette BD, alors même que le traitement graphique de Florent Maudoux est juste sublime comme à son habitude. Reste que c'est un documentaire sur une vieille affaire de fait divers sanglante et macabre, et que la victime n'attire même pas la sympathie, ajoutez à cela qu'à la fin on n'en sait pas bien plus qu'au début sur l'identité du meurtrier, et pour cause, celui-ci n'ayant toujours pas été formellement identifié, et bien j'ai eu du mal à trouver un intérêt à cette lecture. 

J'avais eu le même ressenti sur l'homme qui tua Chris Kyle par Nury et Büno, alors même que c'est également deux auteurs que j'adore. 

Je vous avoue également que le personnage et la personnalité de Melle Short ne m'a pas passionné outre mesure bien que les auteurs aient visiblement été très intéressés par cette partie là. 

Bref, pour les amateurs de faits divers et de cette amérique d'après guerre, foncez, le dessin de Florent Maudoux est juste exceptionnel et la quantité de travail documentaire réalisé stupéfiante. L'album est énorme, et la quantité de textes, témoignages et photos d'époque vous immergeront à coups sûr, en plus de vous occuper une longue soirée. Pour les autres, passez votre tour.
Note :
  • 2 réponses

Marshal Bass tome 8 - La mort misérable et solitaire de Mindy Maguire
Scenariste: Darko Macan Dessinateur: Igor Kordey Editeur: Delcourt
Marshall River Bass est de retour dans une histoire encore bien sordide pour ce premier adjoint au shérif afro-américain, des états-unis. Le scénariste Darko Macan fait preuve de beaucoup d'imagination pour inventer des récits qui mettent à mal son shérif et aussi des protagonistes toujours originaux. Dans cet épisode, une prostituée est accusée de meurtre avec toute une troupe de cowboys imbibés de whisky à sa poursuite pour un jugement expéditif. Bass se voit confier la mission de protéger cette prostituée, pour lui offrir un véritable jugement comme il se doit et écouter sa version. Il croisera la route d'un des frères de la famille Defoe qu'il a déjà affronter dès le premier tome. Les indiens ne sont pas oubliés pour parfaire cette histoire au far ouest sauvage où les armes sont utilisés pour régler les problèmes. La partie graphique d'Igor Kordey est parfaite comme depuis le début sur cette série, l'auteur gère à merveilles ce western.
La fin annonce une thématique pour le prochain album des aventures de Marshall Bass, qui devra encore se faire respecter pour ensuite appliquer la loi en tant que shérif afro-américain.
Note :
  • 0 réponse

Les étoiles au bout des doigts tomes 1 et 2 (fin)
Scenariste: NAKAOKA Naka Dessinateur: NAKAOKA Naka Editeur: Akata
Pour faire plaisir à sa petite sœur Minatobe demande à un élève qu’il croise en salle de musique de lui apprendre le piano. Ce dernier, Nari, bien qu’aimant jouer, a un blocage devant le public, il accepte néanmoins de donner des cours à Minatobe. Les deux garçons vont alors partager de nombreux moments et se rapprocher.

En plus de la romance qu’on ne voit pas forcément au début, le manga parle de l’univers musical, des difficultés pour se démarquer et arriver à vivre de son instrument. L’auteure aborde aussi des aspects plus sentimentaux : Minatobe, n’ayant pas spécialement de don, éprouve de la peur, celle de se retrouver à la traine et celle de se faire abandonner. En même temps, il ne veut pas être une gêne à la carrière de son ami.

Il est un peu dommage que la partie piano et concours prenne la majorité du second tome, la relation des deux garçons est alors mise au second plan et quand l’auteure revient dessus, la conclusion arrive rapidement et aurait mérité un peu plus de développement.

Extrait
Note :
  • 0 réponse

Witch family tomes 1 et 2
Scenariste: PIROYA Dessinateur: PIROYA Editeur: Meian
Une critique de Y_Kanzaki

Witch Family, c’est l’histoire d’une sorcière -Alyssa- et de sa fille adoptive de 16 ans -Viola. On y suit leur vie quotidienne, les gens du village qu’elles rencontrent, les autres ethnies (elfe, orc …) avec qui elles tissent des liens.

Globalement, l’histoire est sympathique à lire, on s’amuse, on ne se prend pas la tête. Les situations sont drôles et amusantes. Le seul bémol serait que Viola est extrêmement possessive vis-à-vis de sa maman et cela devient un peu lourd et redondant. Mais les personnages secondaires sont là pour redonner de la gaieté à l’intrigue. Personnellement, j’ai adoré le personnage du phénix, je ne m’en lasse pas !!!

Un manga qui met de bonne humeur, avec du suspens. Vivement le prochain tome !!!
Note :
  • 0 réponse

Toutes les princesses meurent après minuit
Scenariste: Quentin Zuttion Dessinateur: Quentin Zuttion Editeur: Le Lombard
Pfiou, que j'aime ce genre de lectures ! La finesse de la couverture et des choix graphiques m'avaient fait envie, et puis ne nous voilons pas la face, je suis un très bon client pour les romans graphiques façon tranche de vie. Celui-ci est toutefois particulièrement réussi, et je serai bien en peine de lui trouver des défauts. 

C'est tendre et touchant, sans jamais devenir niais, ça parle de tous, des adultes au enfants, de nos lâchetés, de nos courages, de la vie qui est parfois bien rude, et de ces moments hors du temps qui façonnent parfois grandement ce que nous deviendront. A travers la photographie et le récit d'une journée d'été, l'auteur réussit avec beaucoup de tendresse à nous dépeindre la vie, la vraie. 

Je vais en profiter pour mettre les pieds dans le plat, car parfois cela dissuade des lecteurs qui passeraient à côté d'une bien belle lecture. Non cette bd ne traite pas de l'homosexualité. Ce n'est finalement même pas le sujet, il s'agit avant tout de tranches de vies et de problématiques amoureuses vécues par plusieurs personnages à divers moment de leurs vies. Un beau et grand moment, d'une rare pudeur, et pourtant, tout y est dit ou presque. Les personnages ne sont ni excessifs, ni quelconques, ils sont un peu de nous quelque part, et ça fait du bien. 

 

Une petite merveille donc, à découvrir et que je ne manquerais pas de prêter autour de moi. A noter que si je n'en ai que peu parlé, le dessin est au diapason de la couverture et du propos. Une franche réussite, de celles que je n'attendais pas à ce niveau. 
Note :
  • 2 réponses

×
×
  • Créer...