Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Basilico
Scenariste: Giulio Macaione Dessinateur: Giulio Macaione Editeur: Ankama
Ah la famille.... Comme on dit : on choisit ses amis, et non sa famille. 

Et la famille de Maria est comme toutes les autres : elle a ses secrets, ses mensonges et ses personnalités. Et quelles personnalités. Giulio Macaione a trouvé des personnages vraiment sympas. Un poil caricatural mais permettant de nous livrer des vrai tranches de vies sympathiques.

Comme on peut le voir dans les comédies romantiques anglaises, Giulio Macaione nous présente une histoire ou l'on découvre la fin et qui, par l’intermédiaire de la découverte des personnages les uns après les autres, nous fait découvrir les secrets de familles.

Et souvent dans ce genre d’histoire c'est le secret qui fait tout et qui fait que l'on garde un bon souvenir de la série. Et bien là le fameux secret est très bien. Pas trop gros, pas trop aberrant mais quand même choquant. 

Ce qu'on peut particulièrement relever sur cet album c'est le soin apporté à la mise en page. L'introduction de chaque partie sur chaque personnage est faite par un intelligent petit bout d'histoire et est présentée d'une coloration différente. Cela permet de distiller des infos d'enfance sur les enfants mais aussi de faire avancer la découverte du secret.

Bref un beau one shot familiale dont la fin (la dernière phrase pour être exacte).... venez discuter la fin !:)
Note :
  • 0 réponse

Why nobody remenber my world t3
Scenariste: Sazane Dessinateur: Arikan Editeur: Doki-Doki
Et bien voilà un manga qui ne traîne pas ! Et c'est bien !

J’avais un peu peur que ce tome soit essentiellement consacré au combat contre le champion des démons et qu'on se retrouve avec juste une grosse baston. Et bien pas du tout. Enfin pas que surtout

On a beaucoup de combat dans tous les sens avec des démons plus fort les uns que les autres mais on a aussi pas mal d'explications dont "the famous one" qu'on attendait depuis le début. Ce tome lance donc série directement vers sa phase "finale" de retour à la normale ce qui est plutôt impressionnant vu que l'on est au tome 3 seulement.

Cela oriente le manga vers une série en moins de 10 (5 en cours au japon) tomes (enfin j'espère). Et si on pouvait s'y tenir ça ferait une super minisérie 🙂
Note :
  • 10 réponses

Sisco - Belgian Rhapsody - Tome 11
Scenariste: Thomas Legrain Dessinateur: Benec Editeur: Le Lombard
Et voilà une belle surprise également que ce tome 11 de Sisco. Bon la série ne se présente plus pour ceux qui la connaissent déjà, mais pour les autres, on est clairement plus proche d'un Largo Winch que d'un XIII même si notre héros est un barbouze heureusement plus débrouillard et flingueur que Largo. 

Le traitement graphique fera évidemment grincer des dents aux puristes de la bd, comme d'habitude sur ce genre de série. La faute à un traitement informatique des couleurs et des dessins très prononcé. Pour ceux que cela ne dérange pas, il est intéressant d'ouvrir ce tome 11 tant l'intrigue proposé est sympa, variée avec pas mal d'enjeux croisés et de quiproquos à venir. Si la couverture ne vous gène pas graphiquement, ouvrez donc ce tome 11 car même moi qui ne suit pas un grand spécialiste de la série j'ai pris beaucoup de plaisir à en découvrir l'intrigue tout en n'étant jamais vraiment largué.

Il faut d'ailleurs reconnaître à Thomas Legrain le scénariste un vrai talent pour coller à nos actualités de ces dernières années. SIsco ne nous en semble que plus crédible, réaliste, et parfois flippant. Graphiquement, Benec connait désormais ses héros sur le bout des doigts, et les amateurs de la série ne seront pas dépaysés. C'est sobre et assez efficace.

 

Bref ce Sisco se dévore d'une traite, propose une intrigue sympa et qui colle aux événements majeurs passés de notre pays et cela le rend plutot intéressant je trouve. Rajoutez un rythme soutenu et des scènes d'actions efficaces, et vous aurez à défaut d'un héros de la trempe d'un Bob Morane au moins une bonne série d'espionnage bien foutue.
Note :
  • 5 réponses

Les omniscients - Tome 1
Scenariste: Vincent Dugommier Dessinateur: Renata Castellani Editeur: Le Lombard
Voilà une chouette série jeunesse intelligente bien lancée par un premier tome très agréable. Sincèrement, remplacez les héros par des adultes, et les dessins par un graphisme plus adulte et vous voilà projetés dans un Prométhée ou un Olympus Mons. Et ça finalement c'est quand même assez cool et je pense une belle garantie de succès pour cette série qui devrait rapidement connaitre le destin d'un Klaw. 

Il faut dire que Vincent Dugommier le scénariste c'est fait connaitre sur la série Les enfants de la résistance, qui était déjà une belle réussite. Le voici cette fois-ci lancé dans une série de fantastique/SF pour jeunesse et tant mieux. 

Le pitch, sans être original tient ses promesses, car un savoir quasi "absolu" apporte heureusement autant de possibilités que de questions. Je ne me fais donc pas vraiment de soucis pour la suite, en espérant simplement un poil plus de complexité dans l'opposition qui leur sera amenée. 

Graphiquement c'est chouette, très propre et bien adapté à un public jeunesse. 

 

Clairement une lecture agréable, divertissante et pour le moment bien pensée qui sera idéale pour les ados et leurs parents. Espérons que les tomes suivants confirment les promesses du scénario en évitant les écueils qu'on pu rencontré Olympus Mons ou Prométhée.
Note :
  • 8 réponses

Les soeurs Gremillet T1
Scenariste: Giovanni Di Gregorio Dessinateur: Alessandro Barbucci Editeur: Dupuis
Qu'est ce que c'est beau ! Fiouuuuu. Depuis un moment Dupuis fait attention aux qualités graphiques de ses albums pour jeunes. Plus que des BDs marrantes  et sympa pour jeune publique, ils sortent du lots en proposant un rendu graphique qui n'a rien à envoyer aux BDs pour adultes.

Et la quand on voit le travail d'Alessandro Barbucci on se dit que c'est plutot les autres qui devraient avoir peur. Qu'est ce que c'est beau !!!! J'en reviens encore à peine... c'est magnifique. Pas juste les personnages. La mise en page, les décors, les cases de formes différentes... une très belle BD. Une des plus belles sortie depuis un moment. 

Quand on parle beaucoup de Raven et du dessin de Monsieur Lauffray... et bien je dois dire que ne pas regarder du coté de ces soeurs Grémillet, pour élir le plus bel album de ce post civid, cela serait se priver d'un véritable outsider.

Mais et le scénario alors ? Et bien le scénario est... un scenario pour jeunEs ados. Les trois soeurs sont des chippies (on dirait mes 3 enfants !) très réalistes avec tout ce qui fait l'intérêt (ou la source d'énervement) des enfants : espiègles, calines, intriguées et profondement humaines. 

Si l'histoire de ce secret de famille n'est ni nouvelle ni révolutionnaire, elle est suffisamment bien mise en image pour qu'on se régale du debut à la fin, sentant meme une pointe de larme montée au moment fatidique.

Bref une sublime BD. Une histoire en un seul tome....

La BD à offrir aux ados (allez on va quand meme dire ado avec un grand E) cet été !
Note :
  • 4 réponses

La BDtheque de 1001BD : John Lord : Bêtes Sauvages
John Lord : Bêtes Sauvages

Scénario : Denis-Pierre Filippi
Dessin : Patrick Laumont
Couleurs : Sebastien Gerard
Editeur : Les Humanoïdes Associés
Date de parution : 2004 -2011 (2012 pour l'intégrale)
Genre : policier/thriller/étrange

Synopsis : Lorsque John Lord revient à New-York, la Grande Guerre vient de s'achever, son ami Winkley vient de mourir et le service d'enquête qu'ils avaient créé et dont ils faisaient tous deux partie a été dissout en son absence. Clara Summers, étudiante en psychologie et maîtresse du défunt Winkley va le persuader de s'associer avec elle pour découvrir la vérité. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que cette enquête va les entraîner sur la piste d'autres meurtres terriblement sanglants, liés entre eux par un secret dont nul ne pourra sortir indemne.

Triptyque ! Encore un triptyque qui mérite d'être (re)découvert et qui figure en tout cas parmi mes préférés avec quelques autres trilogies favorites comme Horacio d'Alba, Le Codex Angélique, L'Esprit de Warren ou Cromwell Stone.
John Lord ne bénéfice pas, hélas, de la même visibilité que ces derniers (certes, il n'en a pas tout à fait l'excellence non plus) et rejoindrait plutôt le bataillon des trilo inconnues comme Le Tombeau d'Alexandre, Le Manuscrit Interdit ou Providence d'Alan Moore. Qu'à cela ne tienne : je suis toujours disposé - tel un Michel Drucker bédéphile (!) - a ressortir des vieux fourneaux quelques oeuvres boudées du public. Comme de juste, il semble évident que ces trois tomes de John Lord devaient constituer le début d'une série si l'on en croit la mention "fin de l'enquête" en conclusion de la dernière planche et... certains détails entourant le héros demeurés dans l'ombre, gardant ainsi à jamais son mystère.

Suite en cliquant sur la chronique...
  • 6 réponses

The weatherman t2
Scenariste: Jody Leheup Dessinateur: Nathan Fox Editeur: Urban Comics
Aller on est vendredi, et aujourd'hui on lâche les grand mots : Je pense que la fin de ce tome deux est le meilleur Cliffhanger que je n'ai lu depuis... Je ne m'en souviens plus en fait... C'est limite indécent de faire ça au bout deux tome....

Ce qui est encore meilleur c'est que... ben personne ne m'en avait parlé. C'est série ne remue pas forcement les foule mais... c'est un tort que je me charge de rectifier. Car si la fin de tome est exceptionnelle, le tome lui-même est très bon. De la très bonne intro qu'était le tome 1, on passe ici dans le vrai et bon space opera : population en danger, choix cornélien entre sauver des gens ou penser au bonheur de tous, un anti héros de plus en plus attachant et de l'action de l'action de l'action.... à et j'oublie des terroristes interplanétaire, une présidente de mars qui pète un câble, un super virus.... 

Voilà j'ai envie de relire les deux premiers tomes. Il faut remonter aux premiers Deadly Class pour que je repense à une sensation d'évolution parfaite d'une série.... Avant de s'enflammer encore plus on va attendre le tome 3 mais nos auteurs tiennent tellement un bon filon que je ne peux que penser que ça sera excellent

Vivement le t3 !!!
Note :
    • Like
  • 12 réponses

La pin up du B24 t2/2
Scenariste: Manini Dessinateur: Chevereau Editeur: Grand Angle
J'avais déjà été agréablement surpris par le tome 1 de la Pin Up du B24. En effet ce tome un était vraiment bien construit avec un mystère qui grossissait au fur et à mesure.

Et bien ce tome 2 finit en beauté un très bon dytique sur une histoire de guerre pas comme les autres. On se concentre beaucoup plus l'histoire des membres de l’équipage que sur l’appareil et ont comble, de bien belle façon d'ailleurs, les trous dans la mémoire de Glenn.

On bascule dans une vraie histoire de guerre, avec espionnage et autre qui justifie un certain nombre de faits "magiques" qui sont arrivés dans le tome précédent. On aurait aimé un troisième tome pour développer un peu les histoires des personnages secondaires qu'on perd un peu de vu mais reste que ce deuxième tome clôture une vraie bonne histoire, bien dessinée et bien finie.

Et c'est déjà pas mal 🙂
Note :
  • 2 réponses

Raven t1
Scenariste: Mathieu Lauffray Dessinateur: Mathieu Lauffray Editeur: Dargaud
Difficile de passer après Long John  Silver..... Surtout en restant dans le même genre. Un genre que j’apprécie particulièrement. Bon ce qui est sûr c'est que graphiquement Mathieu Lauffray est toujours dans le haut du panier des dessinateurs actuels. Ces grandes planches sont sublimes. Le dessin est globalement excellent et porte ce tome 1 à bout de bras.

Car niveau scénario on se dit... que Mathieu Lauffray aurait être du changer de style entre temps et ne pas spécialement enchaîner les histoires de pirates. Car si celle-ci est une vraie histoire de flibuste,  avec un trésor, des femmes et des îles mystérieuses, la tension et l'ambiance sont quand même un cran en dessous de Long John Silver.

Alors il faut quand même se rappeler que Long John Silver est une série qui est énormément montée en puissance au fil des tomes. Ce qui sera, je l'espère; surement le cas ici. Mais reste que notre esprit est bloqué sur le final majestueux de Long John Silver... et peu donc trouver ce premier tome un peu plus "commun".

En fan du genre, j'avoue que cela ne m'a pas spécialement dérangé. On retrouve la trame standard de l'histoire de pirate. Un scénario a moitié entre "Les Campbell" et "Barracuda". Un scénario classique donc. Dont on attend qu'il nous sorte un peu de ce classicisme dans les prochains tomes.
Note :
  • 22 réponses

Asadora t2
Scenariste: Naoki Urasawa Dessinateur: Naoki Urasawa Editeur: Kana
Qu'est-ce qu'il est bon ce Naoki Urasawa. Vraiment. 

Il nous avait surpris avec ce premier tome assez étrange ou la partie "fantastique" était mise au second plan pour nous concentrer sur le personnage d’Asa. Et bien ce tome deux nous prends encore de cours, et d'excellente façon, nous fait faire un bond en avant dans ce tome ci.

On retrouve une Asa bien plus grande mais une Asa qui reste le centre de notre histoire et qui continue de nous ravir de par son caractère de petite fille effrontée. Mais là ou Urasawa est bon, c'est qu'il continue à nous poser des petits cailloux sur l'histoire du monstre. Petits cailloux qui en rencontre d'autre et qui sont en train de former un véritable chemin pour quelque chose de bien plus gros.

Le papa de Monster, de 20th Century boys et de Pluto est donc en passe de réussir encore une fois une superbe série.

La suite vite !!!

 
Note :
  • 3 réponses

Les Arkeos t1
Scenariste: Alkeo / Jean-Luc Garrera Dessinateur: Cedric Ghorbani Editeur: Bamboo
Alors comme chaque nouvelle série de BD d'humour, j'ai tendance à ouvrir la BD à contre cœur. L'humour est un art difficile à manier, surtout à une époque où il est traité pour être vendu en centre commerciale à la chaine.

Mais l'archéologie, Indiana Jones, jurassique parc tout ça tout ça quoi...

Et bien la lecture fut plus intéressante que prévue. Et elle commença par une page en forme de révélation : les gens pensent comme moi

Car l'une des première blague est un enfant qui arrive en stage pour chercher des dinosaures.... à qui on dit : A non les Dinosaures ce sont les paléontologues. Nous on cherche des cailloux 😄
Ajouter à cela un autre ou Une femme se prend pour Lara Croft mais revient trempée en ayant dénichées que des saletés... et vous aurez une BD d'humour avec pas mal de référence dont des "fun fact" de la vie devrais archéologue. Celui qui m'a le plus fait rire c'est un archéologue qui dit à son apprentis, tout en fouillant le sol avec une balayette, que pour en arriver là il a passé plein de diplôme, de doctorat tout ça ... qu'il a un équivalent BAC +10....

Passe une mère à côté avec son fils qui ne veut pas aller à l'école :

- Tu ne te rends pas compte ! SI tu ne vas pas à l'école tu finiras comme ces gens, à gratter la terre pour te nourrir ! 😄 😄 😄 

Ajoutez à cela une partie légale intéressante sur les nouvelles constructions qui découvre des vestiges et autres trucs d'archéologues.... et vous aurez au final un BD très sympathique à offrir à tout jeune qui veut faire comme Indiana !
Note :
  • 4 réponses

Shinobi Iri Tome 2
Scenariste: Leen Dessinateur: Leen Editeur: Autres Editeurs/Auto editions
Et voici le tome 2 de cette petite série de 3 tomes déjà parus et dont la suite est toujours en cours d'écriture. Sortie à l'origine en auto édition (Tengu Edition), vous pouvez désormais les trouver chez Dôshin Editions.

On suit toujours avec plaisir les aventures de Tomoe, apprentie Ninja dans un Japon Médiéval peuplé d'animaux anthropomorphes. C'est toujours aussi frais, et même si cette lecture continue de s'adresser plutôt à des ados pour moi, le rythme reste soutenu, les enjeux assez clairs, et l'histoire intéressante. 

Graphiquement par contre on sent que l'auteure progresse et maitrise de plus en plus ses personnages. C'est beau, soigné et propre. Rien à redire. 

Si vous avez des jeunes ados, filles ou garçon, qui aiment l'esprit manga, je ne peux que vous conseiller cette petite trouvaille rafraichissante. Après si vous êtes un adulte sensible aux mangas et que vous cherchez un moment de détente dans un univers sympa, vous pouvez vous offrir une petite sucrerie avec ce Shinobi Iri
Note :
  • 0 réponse

Batman et les tortues Ninja : Fusion
Scenariste: James Tynion IV Dessinateur: Freddie E. Williams II (Dessin) / Kevin Eastman ( Editeur: Urban Comics
Bon alors autant vous le dire tout de suite, ne continuez à me lire que si vous aimez le genre. Car sinon vous perdrez votre temps. Par genre je pense au mélange des genres. Mélange qui rime autant avec hommage d'avec envie scénaristique de faire n'importe quoi.

Ici le ton est donné d'entrée de jeu : Qu'est-ce que les tortues Ninja font la ? Et bien c'est ce qui est très drôle dans ce genre d'exercice : Un scénariste qui prend la question au sérieux et nous fait une espèce de Batman année 1 avec des tortus ninjas. On a une vraie histoire, une vraie genèse et un vrai Batman. 

Bon comme souvent chez DC on justifie un quelconque lien avec la branche mère  en fin d'album mais la question ne sera pas là pour le lecteur. La question va être simple (enfin presque) : Est-ce que, pour vous détendre, vous étés prêt à sacrifier vos repères de l'univers de Batman.

Là où je disais que c'était presque simple c'est qu'il faut aussi ajouter qu'il faut passer outre le trait de  Freddie E. Williams II qui est quand même très particulier. Et moi j'ai un peu du mal.

Malgré cela je me suis bien amusé. A vous de voir si ce moment de détente vos le prix demandé...
Note :
  • 6 réponses

Les minots de Marseille
Scenariste: Zampano Dessinateur: Pedro J. Colombo Editeur: Hugo bd
Si vous aimez l'OM vous connaissez surement déjà Nino et son "Droit au but'. La BD officielle de l'OM qui nous montre le parcours de notre 'Tsubasa'* marseillais. 

Et bien pour ne pas se concentrer uniquement sur le milieu du foot professionnel et ne pas oublier la base des footballeurs de rue amateurs, l'OM et les éditions Hugo BD lance "Les minots de Marseille". Le concept est assez simple: Cette histoire est un manga. Enfin elle en reprend tous les codes : on prend des jeunes fans de foot qui ne paraissent pas doué. ON leur trouve un but. On les met ensemble. Ils prennent une baffe. Ils s’entraînent et deviennent fort.

Et là ou Hugo BD et L'OM ont raison c'est que si ca marche  dans le manga.... pas de raison que cela ne marche pas en BD chez les jeunes. Et effectivement ça marche. On s'attache a cette équipe montée de bric et de brocs et on apprécie l'aspect  progression/entrainement et les caractères fort et disparates de nos jeunes footeux. Attention il n'y a absolument rien de nouveau dans cette série.

Mais elle est bien réalisé et la mayonnaise prend bien au point qu'on aimerait que le tome soit plus long.

Apres  c'est un fan de manga de sport qui vous fait cette critique 😉
* : pour les anciens, Tsubasa est le nom d'olivier de Oliv et Tom dans la version 2020 du dessin animé en France.
Note :
  • 0 réponse

Le serment de l'acier
Scenariste: Gwenael Marce Dessinateur: Elisa Ferrari Editeur: Drakoo
Bon alors je vous avoue que ma première émotion fut la déception en lisant ce tome 1. Mais après mon cerveaux s'est mit en route et il s'est souvenus que cette collection avait pour but de sortir des album pour adultes ET ados. Et ca c'est pile poil de la BD pour ados. 

Il y a tout ce qui plait à ma fille : Une héroïne dans un monde de mec. Une intrigue compliquée mais pas trop, des rebondissement qui finissent bien et des dessins très sympa. Alors certes on pourra dire qu'il manque une seconde lecture. Mais c'est notre esprit d'adulte qui cherche ca.

Apres deux tomes résolument plus adultes avec Terence Trolley et Aster, on s'était dit que Drakoo nous promettait de la vrai aventure SF/Fantastique pour grand. Et bien pas que mais en partie parce que ce n'est pas l'unique but. 

Pour rassurer les grands, il suffit de voir le planning pour savoir qu'on va avoir de quoi se faire plaisir. Il nous faut juste attendre un peu et laisser aux ados leurs albums.....
Note :
  • 2 réponses

L'arc Metal de Scott Snyder chez DC
Voila une affiche a coller dans la chambre de tout ceux qui suivent intensivement DC.

Et qui montre bien la cohérence souhaitée de Scott Snyder et ce depuis.... quasiment la court de <Hiboux si on remonte plus loin et l'apparition du Metal N.

 
  • 4 réponses

Hellboy - Dossiers secrets - Raspoutine Tome 1
Scenariste: Chris Roberson & Mike mignola Dessinateur: Christopher Mitten Editeur: Delcourt
Alors que la série principale Hellboy et le BPRD ont trouvé leur conclusion dernièrement, les auteurs continuent d'étendre l'univers d'Hellboy avec des séries de qualité. Mike Mignola en collaboration avec Chris Roberson nous propose de revenir sur Raspoutine, un personnage emblématique de la série. Ce dernier est à l'originie de l'arrivée d'Hellboy sur Terre. Ce premier volume se focalise sur la jeunesse du Professeur Bruttenholm, le père adoptif d'Hellboy et bien évidement Raspoutine qui se fait recruter par les nazis. Mignola aime peaufiner les personnages secondaires de sa création avec des spin-offs. Le Professeur Bruttenholm est amené à enquêté sur un personnage de la confrérie Heliopique de Ra qui a connu également Sir Edward Grey. Une anecdote qui s'entremêle avec l'histoire générale d'Hellboy. Christopher Mitten est un habitué de cet univers avec sa participation à plusieurs histoires du BPRD. Son style convient très bien au genre fantastique, avec les fantômes et autres monstres. Les couvertures sont signées Mike Huddleston.

Ce premier tome des dossiers secrets est une agréable lecture, avant de retrouver cet univers avec Abe Sapien Tome 7 qui sortira cette semaine. A noter aussi la sortie prochaine de la première intégrale de BPRD.
Note :
  • 2 réponses

Versailles of the dead t3
Scenariste: Kumiko Suekane Dessinateur: Kumiko Suekane Editeur: Kana
Bon alors déjà avant ce tome 3 c'était déjà pas mal n'importe quoi avec des Zombies à l'époque de Louis XVI, une Marie-Antoinette remplacée par un homme lui-même replacé par un démon...Un Louis XVI neuneu qui cherche des diamants pour ressusciter Jeanne d'Arc.... Enfin pas mal n'importe quoi.

Là on ajoute une couche. Ça devient vraiment un What The Fuck manga. Inclassable. Si on aime le bourrin, les décapitations de Zombies, les résurrections ou le gore. On pourra aimer. Si non on passe.   

Et si on aime qu’est-ce que donne ce t3 ? Ben ça avance. On a toujours du mal à bien savoir qui est qui mais on voit qu'il se passe des choses sans vraiment savoir ou ça va. Mais bon on ne lit pas trop ce genre de manga pour avoir une histoire non ?
Note :
  • 9 réponses

Le convoyeur tome 1 - Nymphe
Scenariste: Tristan Roulot Dessinateur: Dimitri Armand Editeur: Le Lombard
Le convoyeur débute une nouvelle trilogie post-apocalyptique dans une ambiance western où l'homme a muté. En effet, dans l'histoire de Tristan Roulot, le fer est devenu aussi friable que du papier, transformant le monde que l'on connait, en rendant obsolète la plupart des structures. Cependant, l'impact le plus important provient du fer présent dans le sang de l'homme qui provoque des mutations. Dans ce monde, on suit le convoyeur un personnage mythique qui accepte toutes les commandes sans regarder le danger. Le récit est prenant et captive dès l’introduction avec ce retournement de situation assez bien amené pour présenter le convoyeur.

Après les excellents westerns Sykes ou Texas Jacket, on retrouve Dimitri Armand dans un nouveau genre avec ce récit fantastique. L'auteur gère à merveille les décors en décomposition ainsi que les pouvoirs développés par l'ensemble de la population. Une version en noir et blanc dans un format plus grand était déjà disponible en librairie depuis quelques temps pour profiter du travail de Dimitri Armand. 

Je recommande fortement la lecture de ce premier tome qui débute très fort.
Note :
    • Like
  • 32 réponses

Justice league : Doom War
Scenariste: Scott Snyder Dessinateur: Collectif Editeur: Urban Comics
Fin du deuxième arc de l'univers Metal de Snyder après la fin du premier via la sortie du Batman Qui Rit, les infectés. 

Et si j'ai adoré le Batman qui Rit par son côté  sombre et très intimiste, j'ai eu plus de mal avec cette deuxième partie de récit. Ces aventures de la ligue de justice sont devenues vraiment compliquées. Alors ne vous y trompez pas. Ce n'est pas fouillis comme pouvaient l’être certains des crossovers de DC à une époque. Non la tout est bien organisé et réfléchis, surtout si on a lu les tomes précédent de New Justice League. 

Mais qu'est-ce que c'est compliqué.... en plus de connaitre sur le bout des doigts tous les héros DC, et leurs Némésis, il faut avoir le cerveau bien accroché ! Ca y va à coup de Multivers, de création d’univers, de renaissance, d'extinction du multivers tout ça tout ça....

Mais encore une fois c'est "cohérent". Mais qu'est-ce que c'est prise de tête......

Là où ma note en prend un coup quand même c'est sur la cohérence avec l’autre branche. Alors oui la cohérence n'a jamais été le fort des comics. Mais la quand même temporellement les deux histoires sont difficilement crédibles. Les deux héros principaux Batman et Superman sont censés être à deux endroits en même temps et au vu de leurs emplois du temps c'est tout bonnement impossible. De plus on ne comprend pas bien comment les plans de l'un et de l'autre peuvent avoir aussi peu d'impact l'un sur l'autre....

Bref un tome qui plaira à ceux qui suivent l'univers mais surement pas le bon tome pour se jeter dans le cerveau de Scott Snyder.

M'est d'avis que la conclusion dans le prochain tome sera un sacré sac de nœud.... mélangeant les deux branches...
Note :
  • 0 réponse

Emma et capucine t5: un ete trop court
Scenariste: Jerome Hamon Dessinateur: Lena Sayaphoum Editeur: Dargaud
C'est assez drôle car le titre "un été trop court"... convient super bien à la description de cet album. Car on pourrait résumer cette critique par : Un album trop court.  Et donc un album frustrant.

En effet on retrouve avec plaisir notre famille de danseurs et l'on s'interroge sur "la mère" et cette famseuse histoire de prof de musique. Et si cette histoire est bien évoquée dans ce tome 5, autant vous dire que c'est assez rapide. En fait ce tome est super rapide. On a l'impression que Jerome Hamon s'est un peu trop reposé sur le sublime dessin de Lena Sayaphoum. On enchaine les moments de danses et les beaux dessins mais pour au final ne parler.. de rien. Ce tome 5 nous raconte, vu d'avion, une semaine de vacances qui titille les coeurs et les relations de toutes les filles/femmes en presences. 

Mais rien de bien poussé et de bien developpé. A force de jouer sur les sous entendu rendu par le dessin.... et bien on arrive à une BD ou il ne se passe pas grand chose. Ce tome 5 est malheureusement trop vite lu. Mais genre 15 minutes.... 

Donc si les premières pages nous ont réjoui car elle nous ont permis de retrouver nos jeunes danseurs, on est super frustrée par la rapidité de lecture de ces vacances. Espérons que cela ne soit qu'une parenthese dans l'histoire... 

 
Note :
  • 0 réponse

La BDtheque de 1001BD : Magda Ikklepotts
Magda Ikklepotts 

Scénario : François Debois (et Pascale Bélorgey)
Dessin : Krystel
Couleurs : Krystel
Editeur : Ankama
Date de parution : 2014-2015-2017
Genre : fantastique

Synopsis : Officiellement, Magda Ikklepotts, 19 ans, vit à Paris pour terminer ses études et chercher du travail… mais officieusement pour trouver une sorcière qui pourrait achever son initiation. Pour gagner sa vie, elle se met alors à utiliser ses connaissances pour arnaquer les antiquaires qui se sont approprié les biens de sorciers et revendent à prix fort certains objets prétendument magiques. Mais ce petit train-train se retrouve bouleversé lorsqu’elle se voit contrainte de collaborer avec la police…

Cette trilogie souffre un peu du même a priori que l'excellent Les Démons d'Alexia publié chez Dupuis : par ses couvertures et ses planches (de Krystel), sa jeune héroïne et son contexte, on pourrait la croire principalement destinée à un public jeune plutôt "pré-ado" que "ado-adulte". Par ailleurs, certaines influences mangas (dans le dessin) et quelques emprunts à l'univers des animés de Miyazaki (le ballon que chevauche Magda pour voler, sa pie parlante, les deux mandragores mignonnes et le carach design de sa grand-mère) contribuent aussi à cette vision... un peu trompeuse. 
Comme pour Alexia, que ce soit au niveau du scénario - dense, assez complexe, qui flirte même parfois avec la confusion à cause du nombre d'éléments que le(s) scénariste(s) instille dans son histoire (il me faut parfois revenir en arrière, même en relecture ^^), les personnages et leurs relations, Magda Ikklepotts est plus proche d'un Harmony que d'un Magic 7 par exemple. La BD demande une attention relativement soutenue. Bon... on n'est pas dans du Alan Moore non plus mais, dans sa catégorie de série pour ado, Magda n'a pas choisi la facilité/limpidité. Cela vient notamment .... cliquer ci dessous pour lire la suite...
  • 7 réponses

Magic 7 t9 : le dernier livre des mages
Scenariste: Kid Toussaint Dessinateur: Kenny Ruiz Editeur: Dupuis
Elle approche, elle approche. Cette fin tant attendue de ce qui est peut-être la meilleure série de fantasy jeunesse de la décennie. Plus qu'un tome après celui-ci et c'est fini.... Et au vu des premières pages de ce tome 9, autant vous dire que le tome 10 devrait être épique au possible.  Une fin en apothéose.... qui m’oblige à nuancer un petit peu ce tome 9.

En effet on salive au vu des premières pages mais ce tome 9 est avant tout un résumé global et une préparation au choc final. Et assez malheureusement la partie "résumé" n'est pas super bien faite. Un petit chien vient nous rappeler les références aux albums précédents dès qu'il y en a une. C’est un poil grossier et cela arrive trop souvent. On lit rarement un tome 9 sans avoir lu les précédents.

Par contre la partie préparation est-elle excellente. La dernière pièce manquante est trouvée, le calme revient et nos héros semble épanouis et maîtriser la situation... le calme avant la tempête. Kid Toussaint réussi à bien rassembler toutes les pièces de son histoire sans perdre le lecteur et nous offre dans ce tome 9 une rampe de lancement pour une mise en orbite du tome 10.

Qui, a n'ne pas douter, sera excellent.

Monsieur Toussaint attention vous avez la pression 🙂
Note :
  • 0 réponse

Les 5 terres t3
Scenariste: Patrick Wong / David Chauve) / Andoryss Dessinateur: Jérôme Lereculey Editeur: Delcourt
Je faisais parti des gens qui ne cachaient pas leur scepticisme sur cette série. En effet les deux premiers tomes ont été encensés par le petit monde de la BD alors même qu'il ne se passait pas grand-chose de surprenant. Tentant de faire un Games Of thrones en BD, nos auteurs restaient dans un classicisme un peu regrettable. Pas de mauvais albums mais pas très prenant.

 

Et bien il faut bien reconnaître que celui-ci monte la barre d'un cran.  Si la moitié des personnages ne servent encore à rien, les petites miettes semées sur les deux premiers albums commencent à former un vrai chemin intéressant. Les choses s’emboîtent de plus en plus, et les personnages qui contrôlent ce petit univers ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

On se rapproche d'un vrai jeu de trône beaucoup plus sophistiqué et donc plus prenant. La dernière image est assez représentative (des influences comme de la tournure de la série). On attendra donc des prochains tomes de récupérer les cailloux restant (les enfants servent à qui bordelllll) en espérant que nos auteurs n'aient pas vu trop grand au début (les ours ont disparu par exemple)

 

Bref le meilleur album des 3.... Qui annoncent des tomes suivants encore meilleurs 🙂
 
Note :
  • 11 réponses

Act-age - T# 1 & 2
ACT-AGE


SERIE: Act-age
SCENARIO : Tatsuya MATSUKI
DESSIN : Shiro USAZAKI
GENRE : Shonen
EDITION : KI-OON

Acheter sur BDfugue TOME 1 & TOME 2

 

Résumé : Des dizaines de milliers de candidats pour une poignée d'élus... L'agence Stars est connue pour la sévérité de sa sélection, mais aussi pour son aptitude à dénicher les étoiles du cinéma de demain. Derrière les paillettes et la lumière des projecteurs se joue une lutte féroce pour la survie... C'est dans ce climat ultra-compétitif que la jeune Kei tente sa chance, poussée par la nécessité de trouver un gagne-pain pour nourrir ses frères et soeurs. Quand Sumiji Kuroyama, réalisateur aussi génial que méconnu, découvre la lycéenne au cours d'un casting, c'est le coup de coeur : cette Kei Yonagi est une véritable pépite ! Elle ne joue pas, elle devient son personnage. Il le sait, cette technique à double tranchant peut mener à la gloire comme à la folie... Malgré tout, il prend l'adolescente sous son aile pour polir ce diamant brut et dévoiler son éclat. De plateaux en auditions, Kei débute à marche forcée l'apprentissage du dur métier d'actrice ! Ne la cherchez plus, la nouvelle star est là ! Par l'originalité de son thème et la force de ses personnages, Act-age renouvelle avec brio le genre du shonen. Intrigant et puissant, à l'image de sa fascinante héroïne, le dernier-né du Shonen Jump n'a pas fini de faire parler de lui !

 

Ce manga est vivant. C'est difficile à exprimer mais j'étais en haleine tout le long de la lecture et j'en veux encore ! J'ai été très surprise d'être autant accroché à ce manga qui, à la première allure, ressemblait à un shojo... alors que, non, pas du tout ! Ne vous fiez pas à ses couvertures et prenez le risque de vous y plonger, ça vaut clairement le détour. C'est prenant et captivant au point ou le temps semble s'arrêter autour de nous.

L'héroïne est dérangeante ?
la suite ici....
  • 1 réponse

×
×
  • Créer...