Aller au contenu
  • S’inscrire
  • CONCOURS MANGA JUSQU'AU 05/02 !

     

     1001bd propose donc un concours pour gagner des GOODIES récupérés ici et là, certains étant exclusifs à la Japan expo 2022.

    Le principe est simple, vous avez deux questions par jour : 1 à choix multiple et 1 question ouverte, il y aura un lot pour chaque jour !

    Le concours durera 7 jours, soit 7 lots à gagner !

    Vous pouvez répondre seulement à un jour ou à plusieurs, les réponses seront possibles jusqu’à une semaine après la dernière question. Il est donc possible de gagner plusieurs lots !!

    Et il y aura même un lot BD/comics et pas que des goodies manga !

    Toutes les info ici

  • Salut les fans du 9ème art.

    Et voilà, je commence l'année en retard. À ma décharge, le début d'une nouvelle année est l'heure des bilans, des vœux et de pleins de choses qui empiètent sur mon temps "auto-alloué" à la BD...  Mais ne nous trouvons pas d'excuse, j'avais oublié surtout !

    Alors, je vous souhaite une nouvelle fois une excellente année 2023, plein de belles lectures et de belles découvertes. Découvertes que nous ne manquerons pas de vous présenter, fort d'une équipe qui a rechargé ses batteries durant les vacances et dans les starting-blocks pour le début des hostilités. Surtout que cette année, on n'aura pas (ou alors tardivement) de neige ou de ski pour nous divertir, au grand dam du grenoblois que je suis.

    Pour bien commencer, nous allons déjà vous sortir les sélections de l'année 2022. Sélections que vous pouvez d'ors et déjà retrouver dans le menu !

    Ce condensé de bon titre vous fera peut-être oublier Angoulême et la polémique Bastien Vives. Polémique qui est en train de secouer le petit monde du 9ème art avec en première conséquence la déclaration d'arrêt de ses productions BD de Rochette. L'année 2023 pourrait être charnière pour les productions de BDs à venir.

    Venez débattre du sujet avec nous si l'envie vous en dit ! 

    Entre ça et les nouveautés abondantes à venir, ce mois de janvier s'annonce dense et vous pouvez compter sur nous pour vous tenir au courant !

     

  • Salut les fans du 9ème art.

    Et voilà, je commence l'année en retard. À ma décharge, le début d'une nouvelle année est l'heure des bilans, des vœux et de pleins de choses qui empiètent sur mon temps "auto-alloué" à la BD...  Mais ne nous trouvons pas d'excuse, j'avais oublié surtout !

    Alors, je vous souhaite une nouvelle fois une excellente année 2023, plein de belles lectures et de belles découvertes. Découvertes que nous ne manquerons pas de vous présenter, fort d'une équipe qui a rechargé ses batteries durant les vacances et dans les starting-blocks pour le début des hostilités. Surtout que cette année, on n'aura pas (ou alors tardivement) de neige ou de ski pour nous divertir, au grand dam du grenoblois que je suis.

    Pour bien commencer, nous allons déjà vous sortir les sélections de l'année 2022. Sélections que vous pouvez d'ors et déjà retrouver dans le menu !

    Ce condensé de bon titre vous fera peut-être oublier Angoulême et la polémique Bastien Vives. Polémique qui est en train de secouer le petit monde du 9ème art avec en première conséquence la déclaration d'arrêt de ses productions BD de Rochette. L'année 2023 pourrait être charnière pour les productions de BDs à venir.

    Venez débattre du sujet avec nous si l'envie vous en dit ! 

    Entre ça et les nouveautés abondantes à venir, ce mois de janvier s'annonce dense et vous pouvez compter sur nous pour vous tenir au courant !

  • Dernières Critiques

    • Not a robots
      Note :
      Mark Russell m'avait bien amusé et marqué avec le retour du messie sortie également aux éditions Delcourt, donc je surveillais les nouvelles parutions en français de cet auteur. Avec Not all robots, l'auteur nous propose une critique de notre société, sous la forme d'une histoire de science-fiction avec des robots et leurs problématiques. Les robots remplacent l’homme au travail sans se plaindre et en étant plus efficaces et sans fuite. De leur coté, les humains se sentent inutiles dans cette société en perdition. Un malaise commence à se faire ressentir aussi bien chez les robots dotés d’une conscience que chez les humains. Les robots travaillent de trop et doivent s’occuper de leur famille d’humains trop fragiles et les humains vivent dans la peur des bugs souvent mortels de leurs robots.
      La partie graphique est de grande qualité pour dépeindre ce monde futuriste dans un style très réaliste. Les robots forcément très nombreux dans ce récit sont très bien représentés. La couverture est assez amusante en reprenant un célèbre tableau américain avec des robots à la place du couple de paysan.
      Not a robot est un one shot intéressant est très bien pensé, avec des dialogues et réflexions qui sont bien trouvés pour les robots.
      • 0 réponse
    • Preview Les carolingiens t1
      Fluide glacial et 1001bd vous offre les premières pages de la nouvelle comédie de Pierre Place
      • 0 réponse
    • In Mémoriam T1
      Note :
      Bim première claque en BD européenne de l'année !

      Claque d'autant plus grosse que cet album ne joue sur aucune innovation d'aucun type. Pas de découpage étonnant, de graphisme surprenant ou encore de conception hallucinante.

      Ici, on a juste une histoire super impressionnante, un dessin dynamique et coloré et un ensemble palpitant et intriguant. La base quoi. Mais une base diablement efficace.

      Basé sur un trait qui n'est pas sans rappeler celui de Petrimaux et son Ramirez, ce In Mémoriam marie avec talent un soupçon de science-fiction, un gros brin de magie et, surtout, surtout, une partie Tragédie Grecque rarement vu dans une BD Ado-adulte. En effet ne pensée pas que cette BD, sous ses habits de couleurs, est une BD pour enfants. C'est une BD au scenario sérieux, au sujet important et aux répercussions... logiques.

      Un excellent premier tome qui nous fait nous languir du second !
      • 3 réponses
    • La bibliotheque de Daniel Clowes - Comme un gant de velours pris dans la fonte
      Note :
      Comme un gant de velours pris dans la fonte est le second album à être réédité dans la nouvelle série La bibliothèque de Daniel Clowes. Après la chronique sociale avec Ghost World, on plonge dans un autre registre, avec une histoire fantastique et surtout très étrange. A la lecture de cet album, j'ai retrouvé l'ambiance des films de David Lynch pour vous donner un exemple de ce qui vous attend. Dès le démarrage, on comprend que le héros va nous emmener dans une aventure surprenante après avoir cru reconnaitre la femme de sa vie dans un film bizarre lors d'une projection dans un cinéma porno. Le héros va aller de rencontre déconcertante en rencontre surnaturelle. Les personnages sont tous particuliers et apportent au héros des indices ou des ennuis surprenants ou déstabilisants pour lui. Daniel Clowes nous emporte dans un récit surréaliste, angoissant et dérangeant tout en restant attirant en même temps. La partie graphique est maitrisé tout en noir et blanc.
      J'ai beaucoup apprécié la lecture Comme un gant de velours pris dans la fonte qui ne laisse pas indifférent. Daniel Clowes signe une œuvre décalée et intriguant avec une parfaite maitrise qui demandera plusieurs lectures afin de vraiment profiter du potentiel de ce titre.
       
      • 0 réponse
    • Rogues
      Note :
      Les amateurs de Flash connaissent bien les Lascars, cette bande de super vilain mené par Captain Cold et qui sévissait à Central City. Ces amateurs doivent se jeter sur Rogues. Les autres peuvent aussi lire ce one shot comme une très belle ode aux vieux personnages. 
      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">Car c'est exactement ce qu'est ce Rogues : une ode aux méchants. Des méchants devenus vieux et ayant été obligé de se ranger. Se ranger dans une vie ou ils ne sont plus rien. Voir moins que rien. Une vie qui leur fait tenter un dernier coup. Un coup "sur"... Joshua Williamson nous livre un récit très émouvant. Un récit sur l'acceptation de la vieillesse et la difficulté de la réinsertion. La ou Williamson est bon, c'est que l'on ne voit PAS Flash. Les Flashs sont occupés par des vraies menaces, et non pas le retour de vieux ennemis mal dans leurs peaux.

      A Lire !
        • Like
      • 3 réponses
    • Ecoline T2
      Note :
      Deuxième tome de notre petite chienne artiste peintre dans le Paris du moulin rouge.<br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">Et deuxième tome encore meilleur que le premier. Maintenant que nous connaissons déjà les différents protagonistes, nos auteurs nous livre une vraie et grande aventure, pleine de rebondissement et de frissons.

      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">SI l'art n'est plus vraiment au centre de notre histoire, l'amitié et le courage nous porte sur une superbe histoire jeunesse, portée par un dessin toujours aussi beau. C'est toujours mignon, c'est plein de gentillesse et c'est toujours agréable à lire. Si vous avez aimez le premier, vous adorerez ce deuxième tome. Si vous avez des enfants de 6 à 10, n'hésitez pas et offrez leur Ecoline !
      • 0 réponse
    • La bibliotheque de Daniel Clowes - Ghost world
      Note :
      Les éditions Delcourt nous offrent une réédition des romans graphiques de Daniel Clowes à travers la série La bibliothèque de Daniel Clowes. Ghost World et Comme un gant de velours pris dans la fonte sont les deux premiers titres à rejoindre la collection Outsider, avec une nouvelle traduction et une nouvelle numérisation spécialement pour cette réédition. D'autres rééditions de l'auteur devraient suivre dans les mois à venir dont l'excellent Patience. Pour revenir à Ghost world, cet album nous présente deux jeunes adolescentes dans leur quotidien. On retrouvera leurs différentes interrogations sur leur vie avant de devenir adulte. Plusieurs thématiques sont abordés par ces deux jeunes femmes dont leur première relation sexuelle. Daniel Clowes nous livre une chronique sociale des états-unis avec ces deux jeunes femmes qui observent leur quotidien dans une petite ville et s'ennuient donc critiques tout. 
      Les dessins de l'auteur sont de qualité tout en bichromie avec du vert pour donner du relief à l'ensemble. Le résultat est intéressant dans un style comics indé comme on est en droit de s'attendre avec Ghost World.
      Les questionnements de ces deux adolescentes sont au cœur de cet album et Daniel Clowes illustre très bien leur quotidien.
       
      • 0 réponse
    • Dunce tome 2 - Presque l'apocalypse
      Note :
      J'avais bien aimé le premier tome de Dunce avec le quotidien de cet homme mis en situation dans des strips de quatre cases, avec une chute humoristique à la fin. Cette fois, les histoires s'enchainent malgré la chute, sur un nouveau strips et l'on s'amuse vraiment des situations assez classiques pour un homme de l'âge de Jens K. Pour citer quelques thématiques qui vous attendent dans cette suite, Jens K essaie d'arrêter son addiction à Facebook et le vit très mal alors que tous ces collègues et son fils continu. La boite où travaille Jens K perd un de ces plus gros client et le héros décide de retourner à la vie sauvage. Pour accompagner Jens K dans les délires, on retrouve son chien qui parle et philosophe sur les humains, son fils et ses collègues de travail. Une fois de plus l'auteur réussi à mettre en image son quotidien avec beaucoup d'humour. Les dessins sont dans un style minimaliste comme souvent dans ce registre précis. 
      Ce n’est pas moins de 250 pages de strips qui vous attendent dans cette suite de Dunce intitulé presque l'apocalypse, si vous avez adoré le premier vous serez comblés pas cette suite et sinon c'est une très bonne occasion de découvrir cette série.
      • 0 réponse
    • Nevada tome 4 - Jack London
      Note :
      On se rapproche de la fin de la série avec ce quatrième épisode de Nevada, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau en profite pour nous livrer le passé des deux héros, Louise et Nevada. Deux autres personnages sont introduits comme le célèbre romancier Jack London, ami des deux héros et surtout Carlsen. L'histoire va gagner en profondeur avec ce retour dans le passé à travers cet album et le prochain à sortir. Avec cette technique, l'action s'en voit diminuer pour jouer sur les révélations et comprendre les liens qui unissent les personnages. Les deux scénaristes sont suffisamment experts dans leur domaine pour nous réserver encore beaucoup de surprise à venir et nous tenir en haleine jusqu'à la fin. Pour les dessins, Colin Wilson assure des planches de qualité dans un style très réaliste, très réussi.
      Ce quatrième tome ne sera pas le meilleur de la série mais un passage obligatoire pour l'histoire et la suite à venir.
       
        • Like
      • 1 réponse
    • Retour sur : X of Swords
      Note :
      Merci Monsieur Hickman.

      Merci de ne rien faire comme les autres et de nous offrir X of Swords.

      Car X of Swords n'est pas un crossover mutant comme les autres. C'est une récompense pour les amateurs des X-Men qui auront soutenu le développement de Dawn of X. Rien de moins.

      En effet, je déconseillerai même de lire ce crossover sans avoir lu rien de moins que les 16 numéros des Dawn of X. Car même si la narration est bien faite et la lecture dynamique, l'univers et le passif de chacun vous manquera, sans parler de la connaissance d'Outremonde, de l'histoire des Braddock ou encore des méandres de Krakoa.

      Cela vous paraitra surement égoïste de ne produire un crossover rien que pour les fans. Peut être. Mais cela permet à Hickman de fournir un crossover super dense, mais aussi très important, aux retombées majeures et au déroulement émotionnellement des plus intenses.

      De surprises en batailles, de retournement de situations en maitrise absolu de la part de la maîtresse d'outremonde, on fait des sauts émotionnels durant cette lecture comme rarement.

      Des sentiments qui sont en grandes parties dû à la lecture de Dawn of X qui nous à fait nous sentir partie prenante de la famille X-Men et qui nous fait nous sentir encore plus mal lorsque..... Quelque chose que seules les grandes sagas de comics peuvent offrir. 

      Plus de que de marquer les premières fêlures dans la coquille de Krakoa, ce X of Swords est un tournant pour toutes les équipes, et un pur bonheur pour les fans de la saga débutée par House of X.

      Donc encore une fois merci monsieur Hickman, et que vienne… le Reign of X !
      • 8 réponses
    • Neoforest t1 : Cocto Citadelle
      Note :
      Attention attention. J'appelle tous les fans de Neige au premier rang !
      Monsieur Duval nous livre un premier tome digne de la série mythique ! Une série de science-fiction post apo, dans un monde neo feodalisé  mélange de chevalerie et de technologie.
      Un monde dévoyé ou les évolutions contraintes et forcées de la nature se retourne petit à petit sur ce qu'il reste de l'homme.
      Un monde ou notre héroïne se retrouve prise dans une machination qui la dépasse et qui promet une grande et belle aventure.
      Sublimement dessiné "à l'ancienne" avec des couleurs pâles, un crayonné sublimes qui tranche avec la mode des colorisations à l'ordinateur, ce Neo Forest sera, sans nul doute, l'une des lectures de ce début d'années pour les amateurs de lignes claires.

      Vivement la suite !
        • Like
      • 2 réponses
    • Préjudice
      Note :
      Ce roman graphique débute tranquillement avec le quotidien d'Hélène une jeune femme qui revient dans sa ville natale pour l'enterrement d'une amie et en profite pour voir son père et ses amies. Mais on devine de par le titre et les flashbacks qu'un problème survenu quelques années plus tôt pèse encore lourd sur les consciences. En effet, les jeunes femmes partagent un secret gênant que l’on ressent dans leur retrouvaille. En parallèle, le père d’Hélène souffre des premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer pour compliquer la situation. Les scènes du passé s'alternent avec le présent pour un drame très prenant jusqu’à la fin. Les dessins de Pauline Bertrand sont un style réaliste avec des couleurs apaisantes en contradiction avec les scènes de flashbacks ou de violences qui sont très sombre. L’autrice dessine et arrive très bien à donner des émotions à ses personnages. 
      J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman graphique avec une histoire forte autour d’un drame et comment des personnes lambda réagissent face à la gravité d’un préjudice. 
       
      • 0 réponse
    • Metamuta
      Note :
      Bon bon bon, je n'ai pas du tout été enthousiasmé par ce one shot dans l'univers de Mutafukaz développé par Jérémie Labsolu. Il a bien été intronisé par Run, l'auteur du Comics d'origine mais je n'y ai pas retrouvé les ingrédients qui m'ont plus dans Mutafukaz.

      On est ici donc sur une réédition de one shot qui se lit en parallèle et en complément de la série mère, pas de colorisation et simplement le dessin brut de Jérémie Labsolu dans ce petit format presque manga mais tout de même bien épais.

      Vous l'aurez compris je n'y ai pas trouvé mon compte, et je vous recommande de l'ouvrir en librairie pour vous faire votre propre idée, notamment sur la partie graphique de ce titre un peu hors norme.
      • 0 réponse
    • Equinox t1 : cheval de lune
      Note :
      la première série sur plus de 3 tomes de Drakoo a pour cible les jeunes. Les jeunes filles même pour être exacte. De 9 à 12 ans.
      Oui, c'est précis et c'est peut-être le problème de cette BD.
      L'histoire est résolument orientée vers les jeunes fans des Winxs et autres dessinés animés jeunesses pour filles.
      On a des héroïnes qui se changent en licorne, mais sont aussi toutes très gentilles et se retrouvent prises dans une aventure ou tout les accable.


      Le tout dessiné à la Kara, avec tout de même quelques soucis de proportions, mais rien de rédhibitoire pour les enfants.

      Le souci, c'est plus que je ne pense pas que le jeune lecteur d'aujourd'hui sera encore amateur dans 4 ans, avec la sortie du tome 5.
      Un pari risqué pour Drakoo dont nous verrons le résultat dès l'année prochaine en termes de vente.
      • 0 réponse
    • Suc
      Note :
      Sous le pseudonyme de Cheri, l'auteur ou autrice propose un deuxième album érotique après Sève un premier album du même genre, très remarqué lors de sa sortie. Avec Suc, Cheri propose de suivre les aventures de personnages elfiques lors d'orgies et autres scènes érotiques sans parole. Je dois dire qu'avec cette méthode et l'érotique a répétition, il est assez difficile de comprendre réellement l'histoire. Après, l'intérêt de ce genre de bande dessiné ne réside pas dans l'intrigue mais surtout les dessins. Et il faut reconnaitre que c'est magnifique, les dessins en noir et blanc sont parfaits et l'on peut que rester en admiration sur l'album.

      Je suis peut-être passé à côté de quelque chose sur l'histoire mais Suc n'en reste pas moins un bon titre érotique. Des lecteurs avertis comprendront certainement mieux que moi mais je pense relire ou regarder une nouvelle fois pour me faire un autre avis de ce titre magnifique. L'histoire muette permet justement de reprendre plusieurs fois très vite.
       
      • 1 réponse
    • CONCOURS GOODIES
      Toutes les questions sont désormais disponibles

      Vous avez jusqu'au 5 février minuit pour y répondre

      Bonne chance à tous

      PS : n'hésitez pas à répondre au hasard et à mettre des détails (exemple : à qu'a-t-il acheté ? ne répondez pas juste un vêtement mais précisez lequel >> un pull et encore mieux >> un pull Mickey)

      Bonjour à tous,

      Il aura fallu quelques mois pour que ce concours arrive mais finalement pour fêter la nouvelle année, ce n’est peut-être pas plus mal !

      Je vous propose donc un concours pour gagner des GOODIES récupérés ici et là, certains étant exclusifs à la Japan expo 2022.

      Le principe est simple, vous avez deux questions par jour : 1 à choix multiple et 1 question ouverte, il y aura un lot pour chaque jour !

      Le concours durera 7 jours, soit 7 lots à gagner !

      Vous pouvez répondre seulement à un jour ou à plusieurs, les réponses seront possibles jusqu’à une semaine après la dernière question. Il est donc possible de gagner plusieurs lots !!

      Et surtout n’hésitez pas à répondre au hasard, on ne sait jamais d’autant plus qu’il n’y a pas forcément la réponse sur internet… En cas d’égalité, un tirage au sort sera effectué.

      Et comme je suis très gentille, il y aura aussi un lot BD/comics et pas que des goodies manga !

      Retrouvez toutes les informations (lots et formulaires pour répondre) ci-dessous

       
      • 13 réponses

    • Leviathan Deep Water tome 1
      Note :
      Pfiou, ce webtoon a reçu plein de prix, comme vous pouvez le voir dans le résumé, et c'est mérité ! 

      Dans un monde post-apocalyptique ou les eaux ont recouvert toutes les terres, une famille essaye de survivre tant bien que mal en espérant rencontrer un jour d'autres survivants. Le jour, le père explore les villes submergées pour remonter des conserves et autres objets divers. La nuit, la famille se cache au fond du bateau sans faire de bruit pour ne pas se faire repérer par les Leviathans, des monstres marins dévoreurs d'humains. 

      Leviathan est un webtoon avec un super scénario qui n'est pas sans rappeler le film Water World. On découvre d'abord le quotidien de la famille avant de basculer dans une ambiance plus dramatique où combattre devient la seule option. De plus le graphisme est particulièrement bien réussi, plus travaillé que de nombreux autres webtoon, que ce soit au niveau des détails comme de la colorisation. 

      Dès le début, Leviathan Deep Water nous happe, et l'on a qu'une envie : aller voir se qui se cache dans ces eaux profondes. 
      • 7 réponses
    • Tashiro est un peu... tome 1
      Note :
      Quand Ebihara, jeune étudiant, rencontre Tashiro pour la 1ère fois, il le prend pour un voleur. Il faut dire que Tashiro fait une tête effrayante, c’est surtout un garçon très maladroit et super timide qui en plus est très gêné devant Ebihara, le garçon qu’il aime. De son côté, Ebihara ne fait partie d’aucun club, il traine souvent avec son ami d’enfance au club manga et il a bon fond, il ne juge pas sur les apparences et sait reconnaitre les bonnes intentions. Mais comme Tashiro a rejoint le club manga, les voilà, contraints de se revoir.

      Tashiro est un peu… porte bien son nom, derrière le « un peu » on peut y mettre beaucoup de choses ; il est un peu timide, maladroit, décalé étrange… C’est un manga avec des personnages touchants qui parle de la vie d’un club et de ses membres avec beaucoup de simplicité et de douceur. C’est l’amour qui éclot, c’est les expressions gênées, les rougissements dans l’ombre, les gestes hésitants. C’est une histoire mignonne et pleine de fraicheur qui se consomme sans modération.
      • 0 réponse
    • 7th time loop T1&2
      Note :
      En voilà une belle surprise.  Coincé entre tous les Isekai de Meian, ce 7th time loop pour passer pour un "autre" titre du même genre.

      Et bien, il ne faut surtout pas. En effet, notre héroïne ne se réincarne pas, elle revit la même période de sa vie. Et à chaque vie, elle a vécu une vie différente jusqu'à cette septième boucle. 

      Ces boucles font de notre héroïne une personne aussi bien de son époque que sage comme peu de fille de la cour le sont.

      Ces deux premiers tomes sont aussi l'occasion de mieux cerner le deuxième personnage principal : le futur empereur. Celui qui provoquera directement ou indirectement toutes les morts de Rishe. Celui qu'elle veut infléchir.

      Le lien entre les deux personnages est aussi bien géré, avec un réchauffement lent, mais perceptible, et une question qui reste toujours en suspens : rien ne semble amener ce jeune homme à devenir un empereur tyrannique.

      Que va-t-il se passer dans 5 ans ? Qu'est-ce qui va le faire changer ? Tant de questions qui intéressent notre princesse et nous tout autant.

      En gros le seul souci de ce manga est que nous n'avons qu'un seul tome de retard sur le Japon.... il va falloir s'armer de patience.
      • 0 réponse
    • Sweet home tome 4
      Note :
      Le groupe du rez-de-chaussée grimpe dans les étages pour trouver de la nourriture et des survivants. Le groupe de Hyeon-Su décide de descendre pour trouver une voiture et voir au-delà de leur résidence, ils savent qu’ils ne pourront pas vivre indéfiniment dans l’immeuble. Après un affrontement avec un monstre, les deux groupes se rejoignent et Hyeon-Su est mis de côté car tout le monde sait à présent qu’il est infecté.

      Si au niveau de l’action à proprement parler, cela avance toujours aussi lentement, il y a un passage très intéressant sur ce qui se passe dans la tête de Hyeon-Su quand le monstre en lui essaye de sortir. On comprend mieux les mécanismes de transformation et on a des débuts de piste pour savoir comment refreiner ces pulsions. En plus de cela, on peut assister à une discussion du groupe qui montre bien les comportements humains en tant de crise : qui doit-être sauvé et qui doit-être sacrifié ?

      Un tome intéressant donc qui permet d’avancer dans l’analyse du phénomène mais qui n’apporte pas pour autant toutes les réponses. A suivre
      • 0 réponse
    • Undead Unluck t9
      Note :
      Le combat "final" démarre et, comme depuis le début de la série, il le fait à toute vitesse. La gestion de la séparation entre Undead et Unluck est vraiment bien faites ettrès émouvante. Cela ajoute une motivation à l'Union pour récupérer leur amie/amour. Plus que le début du combat, ce tome 9 nous livre déjà la conclusion d'un premier affrontement ainsi que la fin de présentation des derniers membres de l'union que l'on ne connait pas.


      Encore un super tome pour une série qui ne payait pas de mine au début, surfant plus sur une mode du "n'importe quoi", mais qui se trouve être finalement l'un des plus intéressants / cohérente de 2022/2023.
      • 0 réponse
    • Kingdom T63-64
      Note :
      Le retour de Kingdom c'est toujours une bonne nouvelle et une promesse d'une heure de lecture frénétique. 
      Et encore plus quand on nous offre rien de moins que la fin de la bataille entre Kanki et Kocho.


      Une bataille qui voit Kanki depasser les limites admissibles en temps de guerre et remettre en cause une partie de son statut !
      Cette fin de bataille est super savoureuse et, pour une fois, ne se fait pas sans perte du côté de Quin.

      Encore deux tomes excellents et une série qui s'approche de la conquête de Zhao.... ce qui commence à faire un peu peur au vu du nombre de régions qu'il reste à conquérir et donc de ce qu'il reste à raconter.
      • 0 réponse
    • Masamune-kun's revenge t8
      Note :
      Mon manga de romance préféré. Ma fille dira que c'est facile parce que le genre n'est pas forcément mon genre de prédilection. 

      Moi, je dirais que justement, n'aimant pas spécialement le shojo et en lisant quand même, il faut vraiment qu'un shojo soit bon pour que je l'apprécie. Et c'est le cas de MasamuneKun's revenge. 

      De façon surprenante pour un tome de manga, ce tome 8 nous donne exactement tout ce que l'on attendait : la confrontation, la vérité et les réactions de nos deux personnages à cette vérité. C'est beau, c'est exactement comme on l'imaginait et émouvant à souhait.

      Plus que deux tomes pour conclure, mais deux tomes que l'on va savourer et apprécier  avant de conclure une série réussie du début à la fin
      • 0 réponse
    • Dresseur dans un autre monde tomes 2 et 3
      Note :
      Toujours dans l’optique de faire reconnaitre la classe de dresseur, Valius passe le concours d’entrée de l’académie d’élite, il finit major avec des scores encore jamais vu. En parallèle, il s’inscrit à la guilde des aventuriers et commence sa première quête. C’est là qu’il rencontre Artemis, une sélénite, qui lui permet de récupérer des pouvoirs divins.

      Dans ma critique précédente, j’avais dit qu’il fallait attendre la suite pour se prononcer sur l’intérêt de la série. C’est plutôt un point négatif sui se profile : Valius utilise sa magie et ses sorts, il est tellement fort, que finalement être dresseur n’apporte rien de plus. Il ne rencontre aucune difficulté devant lui (ou les règle en claquant des doigts, façon de parler bien sûr) et en plus peut se rendre de la Terre à la Lune aussi facilement que s’il franchissait une porte ! Quant à la partie dresseur, elle est plutôt mise de côté dans ces deux tomes.

      Graphiquement parlant, s’il y a des idées intéressantes, notamment dans la mise en scène des combats, le manga pêche sur les personnages. Il y a des problèmes de proportion et l’auteur a tendance à aller à la facilité : il ne se donne pas toujours la peine de dessiner les deux yeux de ses héros ; un dessin globalement encore assez jeune. Une lecture finalement pas très passionnante, voir assez quelconque qui ne restera pas dans les annales.
      • 0 réponse
    • Ikusa no Ko - La légende d'Oda Nobunaga tomes 1 et 2
      Note :
      Ikusa no Ko ou la légende d’Oda Nobunaga est un manga historique retraçant, comme son nom l’indique, la vie de Nobunaga Oda. On commence d’abord par voir ses derniers instants avant d’avoir un aperçu rapide de sa naissance. Le récit commence vraiment quand il a 12 ans, il s’appelait alors Kippôshi Oda.

      Honnêtement, l’histoire est très intéressante, la façon dont le récit se déroule ressemble à une aventure où l’on commence à comprendre pourquoi Oda est devenu une légende. C’est un garçon curieux, très intelligent qui cherche sans cesse à se cultiver et quand c’est fait, il expérimente, il essaye, il tente ! En plus de ça, il n’a pas d’a priori et pour lui, tout est bon à prendre ! On ne s’ennuie pas du tout à la lecture et on a même très envie de voir comment ce garçon va réussir à évoluer.

      Hélas, si le dessin de Tetsuo Hara est toujours aussi travaillé, surtout dans les décors et les ombrages, sa tendance à la disproportion devient de plus en plus gênante. Dans Soten no Ken, il y avait déjà des personnages peu crédibles (au niveau de la taille notamment) ce qui déservait le manga. Ici, c’est encore plus visible, notamment un rendu du corps féminin dérangeant ou des enfants à la tête disproportionnée. Peut-être qu’au travers de ce graphisme l’auteur cherche à faire ressortir un trait de caractère… ce n’est pas flagrant. Heureusement l’histoire est passionnante et aide à aller au-delà de ce problème.
      • 1 réponse
  • Les forums BD ! On y parle Bande Dessinée !

  • Les forums non BD (Cinéma, Séries, Culture, Jeux Vidéo...)

  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 20 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
×
×
  • Créer...