Aller au contenu
  • S’inscrire
Alucard

Last Film Watched

Messages recommandés

Je viens de revoir [b]Tomorrowland (A la poursuite de demain)[/b], film de Brad Bird sorti en 2015 et produit par Disney. [size="2"]A une époque où Disney prenait encore des risques avec des projets originaux. J'aime beaucoup ce film qui, malgré ses défauts évidents, reste pour moi une excellente surprise pour un Disney. Un film sympa, inventif, qui réussi à être à la fois divertissant et réfléxif (son propos peut paraître candide mais loin d'être con), et surtout [/size]étonnamment[size="2"] rafraîchissant par son optimisme dans un genre (la SF) où l'on préfère généralement se complaire dans le désespoir et le goût pour le glauque, le déglingué, le fatalisme.[/size]
Un film qui, surtout, a fait un énorme flop à sa sortie
Voilà un extrait d'un article du site Ecran-Large qui éclaire un peu les choses :
(c'est moi qui souligne)


[b]Le mal-aimé : A la poursuite de demain, gros flop mais petite merveille de Disney à (re)découvrir[/b]

[i]Parce que le cinéma est un univers à géométrie variable, soumis aux modes et à la mauvaise foi, Ecran Large, pourfendeur de l'injustice, se pose en sauveur de la cinéphilie avec un nouveau rendez-vous. Le but : sauver des abîmes un film oublié, mésestimé, amoché par la critique, le public, ou les deux à sa sortie. [/i]

[i]Echec. A la poursuite de demain a officiellement coûté 190 millions, sans compter le marketing qui s'élève généralement à la moitié du budget au grand minimum. Au box-office, le film n'a pas franchi la barre des 210 millions dans le monde, dont seulement 93 aux Etats-Unis. Selon les analystes, Disney aurait ainsi perdu entre 120 et 140 millions.[/i]
[i]Le blockbuster de Brad Bird s'est ainsi placé dans la triste lignée d'autres échecs du studio Disney, après John Carter (250 millions de budget pour 284 au box-office en 2012) et Lone Ranger (215 de budget pour 260, en 2013).[/i]
[i]Dans la foulée, le réalisateur Brad Bird partageait sa déception et questionnait l'industrie dans sa globalité avec Entertainment Weekly : « Je ne suis pas contre les suites. Beaucoup de mes films préférés sont des suites. [u]Mais je m'inquiète quand ça concerne la moitié des gros budgets qui sortent[/u]... Chaque studio devrait se permettre un certain nombre de films à franchises, mais aussi [u]essayer des choses plus risquées[/u]. (...) Pour des raisons qui m'échappent, le film n'a pas parlé au public. [u]Je ne voulais pas que le studio se prenne une gifle pour avoir fait quelque chose d'original, et qu'ils aient ensuite du succès en répétant de vieilles idées. Il semble que ce soit exactement ce qui s'est passé cet été.[/u] (...) J'aimerais que notre film soit remboursé pour récompenser Disney, pour qu'ils continuent à faire des films originaux à côté de leurs franchises. »[/i]
[i]George Clooney et le scénariste Damon Lindelof pointent du doigt [u]le cynisme ambiant pour expliquer l'échec[/u].[/i]
[i]Plus récemment, Lindelof déclarait ne rien regretter, et être fier du résultat : « Je n'ai pas encore vraiment de réponse sur ce qu'on aurait pu faire différemment pour que ce soit fantastique, mais au moins on a essayé... »[/i]


[size="2"]Au-delà du film lui-même, je trouve les déclarations de Brad Bird, Clooney et Lindelof de l'époque très intéressantes avec le recul si l'on tient compte des merdes formatées et sans prises de risques dont Disney se fait une spécialité aujourd'hui (et ça ne fait que commencer), entre la reprise (très critiquée) de Star Wars, le MCU et les adaptations live de leurs classiques animés.[/size]

Alors, même si Tomorrowland n'est pas un chef-d'oeuvre, ni même un film inoubliable, je suis frappé par le parallèle existant entre le propos du film, le cinéma de l'entertainement actuel et le mauvais accueil d'un public trop confortablement installé dans ses habitudes et, peut-être, dans une certaine fatalité, se gavant de films à FX sans âme, de suites improbables, de remakes et autres exploitations routinières de franchises.
En effet, le propos de fond du film est le suivant : [size="2"]l'acceptation d'une catastrophe annoncée (en [/size][size="2"]l'occurrence[/size][size="2"] ici la fin du monde) par une humanité passive et pratiquant le "à quoibonisme".[/size]
Comme le grand public se résigne aux produits réchauffés made in Disney qu'on lui sert maintenant ?

Je finirai par le "cynisme ambiant" qu'évoquais alors justement ce cher Georges.
Effectivement, on peut remarquer que dans le cinéma, les séries télé (et bien plus encore dans les jeux vidéo !), l'ironie, le sarcasme, le pragmatisme, la survie, la noirceur, le trash, la torture, les déviances glauques, etc... etc... sont à la mode, de l'humour démythifiant des films Marvel au pétage de plomb pyro-génocidaire de Game of Thrones, des jeux survivalistes avec ses hordes de décérébrés dans des contextes où règne la déglingue généralisée aux enfers urbains et déshumanisés du futur Cyberpunk 2077.

[i]Tomorrowland (A la poursuite de demain)[/i] a été voulu par son créateur Brad Bird comme un film pour les rêveurs.
Mais des rêveurs, il y en a de moins en moins. On peut y voir une[size="2"] cause possible de l'échec du film dans une société résignée (comme celle montrée dans le film justement) où le cynisme est considéré comme un synonyme de lucidité, la critique comme un mode d'expression valorisant son ego de youtubeur et où l'on attend la Grande Lessive Terminale comme une conséquence logique.[/size]
[size="2"]Ce qui me semble sûr, en tout cas, c'est que [i]Tomorrowland[/i] a marqué un tournant dans l'empire Disney qui, après ce revers financier, n'a plus voulu que compter sur des valeurs sûres et sans surprises.[/size]
"The Dream is gone".
L'originalité aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'aime beaucoup ce film également. Il a la pêche, il est optimiste et original. Les acteurs sont bons. Je trouve que c'est une variation de MIB en fait. Je ne sais pas pourquoi il n'a pas trouvé de public. Après de mémoire, les critiques n’étaient pas très bonnes il me semble.Peut-être que Télérama n'avait pas aimé.



Et je suis aussi d'accord sur le fait que trouver un bon film par an, c'est déjà bien par les temps qui court. Du coup j'ai aussi encouragé les Disney en allant voir des Marvels vu qu'il n'y a rien d'autres (ou si: pire parfois).



J'espère que le Dune de Villeneuve qui arrive sera grand. (avec le temps j'ai accepté la version de Lynch). :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='redfoxone' timestamp='1560181759' post='184063']Les acteurs sont bons[/quote]
Oui, j'ai oublié de le préciser mais les acteurs sont très bien aussi, notamment les deux jeunes actrices (qui d'ailleurs parviennent à s'imposer face à Clooney et Laurie, assez en retrait).


[size="2"][quote]Après de mémoire, les critiques n'étaient pas très bonnes il me semble.Peut-être que Télérama n'avait pas aimé.[/quote][/size]
[size="2"]Je me méfie de plus en plus des critiques [/size][img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/rolleyes.gif[/img]

[quote]J'espère que le Dune de Villeneuve qui arrive sera grand. (avec le temps j'ai accepté la version de Lynch). :)[/quote]

Pour Dune, je m'interroge beaucoup. Parce que Villeneuve a l'habitude de faire des films épurés (forme et fond) alors que Dune est une saga foisonnante au contraire.
Ne gardera t-il alors que le strict minimum pour proposer autre chose, de plus minimaliste et contemplatif ? J'ai du mal à l'imaginer sortir la grosse artillerie.

Le Dune de Lynch a fini par plaire à certains au fil du temps.
Perso, j'ai toujours été partagé : je trouve qu'il y a de bonnes choses et d'autres moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Pour à la poursuite de demain, je ne suis pas sûr que Disney soi déficitaire sur le long terme avec toutes les exploitations possibles du film qui a été faite. Par contre en comparaison du 0 risque avec les 30 marvel/starwars, c'est effectivement pas comparable je pense.


De plus Disney va avoir à la rentrée à créer beaucoup de contenu pour son service de VOD, donc on devrait retrouver des choses plus originales (ils ne pourrait pas faire que du Marvel....)



Tout comme netflix produit des films qui vont pas dans le sens des dernières années (films rapides/clip). Il y a des films qui sont très lents et au format différent. Dernière découvert I AM MOTHER, et franchement c'est pas mal en SF.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rigolo ils parlent d'ailleurs dans ton article de John Carter, que j'avais aussi beaucoup apprécié de par son pitch sympa, et son scénario bien foutu sans être trop déconnant... Mais bon j'étais bien seul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1560189897' post='184070']Rigolo ils parlent d'ailleurs dans ton article de John Carter, que j'avais aussi beaucoup apprécié de par son pitch sympa, et son scénario bien foutu sans être trop déconnant... Mais bon j'étais bien seul...[/quote]
Pas le seul : j'ai beaucoup aimé aussi ! Et là encore, le flop est difficile à comprendre et injuste.

Pour le flop de Tomorrowland, j'ai peut-être une explication : le film n'était pas destiné à un public vraiment défini.
Il est à la fois un peu trop complexe pour un public très jeune (voyage temporel + dimension parallèle + les explications de Hugh Laurie dans la dernière partie + la dichotomie utopiste/alarmiste) et en même temps trop enfantin pour plaire aux ados et adultes lambda qui ne connaissent pas l'histoire de la SF.

Je pense que ce film plait surtout à ceux - comme c'est mon cas - qui connaissent la SF positiviste de l'Age d'Or ainsi que de la "proto-SF" (Jules Verne, Burroughs et même Hugo Gernsbach dont un perso porte le nom et qui est l'initiateur de la SF aux USA) et toute la nostalgie qui va avec.
C'est sûrement le cas de Brad Bird aussi mais il n'a pas pas réfléchi au fait que tout ça allait passer au-dessus de la tête de la majorité du public.

Dans un autre domaine, c'est comme le Mowgli de Andy Serkis qui souffrait aussi d'avoir le cul entre deux chaises : trop sombre pour des enfants et trop enfantin pour des adultes.


C'est dommage car cette situation donne justement souvent des films intéressants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A propos de ce que je disais sur le topic de [i]Mages T.1[/i], je regardais dernièrement une vidéo sur YouTube qui recensait (et faisait des hypothèses) sur la phase 4 du MCU.
(Aucun de ces films ne me "hype" à par peut-être Black Widow qui n'est pas une suite)
Pas pu m'empêcher d'y mettre mon grain de sel (ou de poivre ou de paprika, je ne sais pas) :

[i]Ah que de bonnes nouvelles ! Tous ces projets originaux, surprenants, inédits.[/i]
[i]Ces nouvelles mythologies prêtent à éclorent, sous la plume de scénaristes brillants et aguerris, sous la caméra de réalisateurs-cinéastes à l'univers très personnel.[/i]
[i]Quelle merveilleuse époque nous vivons, tellement éloignée de ces oeuvrettes formatées et sans créativité que furent Star Wars, Retour vers le Futur, Terminator, Gremlins, Beetlejuice, Edward Scissorhands, L'Aventure intérieure, Indiana Jones, Brazil, Mad Max, Ghostbusters, Dark Crystal, The Thing, Les Goonies, The Lost Boys, Robocop, Les Griffes de la Nuit, Les Sorcières d'Eastwick, Blade Runner, Dark City, Un jour sans fin, Total Recall, Tron, Abyss, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Highlander, Evil Dead, La Mouche, Angel Heart, Au-delà du réel, Predator, Princess Bride, Invasion Los Angeles, Wolfen, Videodrome, Le secret de la pyramide, Quelque part dans le temps, Men in black, L'armée des 12 singes, Mars Attacks, Matrix, Cube, Ghost in the Shell, Fantômes contre fantômes, Gattaca...[/i]
[i]Sans compter tant d'autres qui, même moyens même mauvais, avaient au moins le mérite de proposer quelque chose d'un tant soit peu original. [/i]
[i]2019. Quelque part dans un ciné-fastfood sur Terre : [/i]
[i]- Et pour monsieur, ce sera ?[/i]
[i]- euh... un Marvel Big Menu avec suppléments d'encapés-frites et un grand Coca.[/i]
[i]- Ca roule... [/i]

Bon, ok : l'ironie, c'est facile. Et ça dissimule mal l'aigreur [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img]
Mais ça m'a au moins donné l'occasion d'envoyer une salve de titres de films que j'ai apprécié à une époque que - selon la formule consacrée - les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

[size="2"][b]PS[/b] : et oui, je sais d'avance ce que vous allez dire (je pense surtout à Pop [/size][img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img][size="2"]) :[/size]
"Moui mais là, Phil, tu fais exprès de citer les bons exemples et tu oublie les daubes qui sortaient aussi à l'époque (Howard the Duck, ça ne te dit rien ?) MAIS surtout - pour aller dans le sens de ton propos - il y avait aussi des licenses à rallonge qui te sortaient, par pur mercantilisme, des Freddy 7, Amytiville 8, Halloween 6 et autres Vendredi 13 (Le Retour de Jason le Hockeyeur Masqué Pas Content) chapitre 13.
Ouais, je sais !

N'empêche que 22 films (et c'est loin d'être fini) de la même licence, ça reste un record sans précédent quand même.
Et aussi pour montrer que ces deux dernières décennies, le cinoche a davantage recyclé (y compris les vieilles gloires de cette liste justement) que proposer des oeuvres originales.
Et que l'on préfèrera dépenser 150 millions de dollars pour un Black Panther 4 plutôt que de les investir pour des films aussi originaux que Vidéodrome ou Beetlejuice.
Voilà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Même pour le plaisir exquis de t'emmerder un peu, je n'arrive pas à te donner tort. Le cinéma ne m'apporte plus ce qu'il m'a apporté. Âme d'enfant, nostalgie, manque de recul ou d'objectivité, le fait est que je me reconnais dans le même comportement que mon père à l'époque. C'est peut être donc simplement que je vieillis.


Ceci dit, ma chérie n'est pas cinéphile pour deux sous, je l'ai captivée avec Retour vers le Futur, ou le premier Matrix en deux secondes. Là ou Matrix 2 & 3 'lont gavé, les Marvels la saoulent, et elle s'était régalée devant Inception.


Non je pense que la réalité est celle que tu décrit. Il y a encore des pépites de nos jours, mais elles sont beaucoup plus noyées dans la grande masse de bouses qui sortent. De plus globalement la qualité n'est pas/plus privilégiée. Là où à l'époque, de mauvaises critiques descendaient assurément un film, même d'une bonne licence, aujourd'hui bah... Moins d'exigences, plus de moyens, et un public globalement plus fainéant, tolérant et consommateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1561051768' post='184208']Même pour le plaisir exquis de t'emmerder un peu, je n'arrive pas à te donner tort.[/quote]
Oh mais je suis sûr que tu en auras encore l'occasion, t'inquiète [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]

[quote]Ceci dit, ma chérie n'est pas cinéphile pour deux sous, je l'ai captivée avec Retour vers le Futur, ou le premier Matrix en deux secondes. Là ou Matrix 2 & 3 'lont gavé, les Marvels la saoulent, et elle s'était régalée devant Inception.[/quote]
Tu réalise que c'est ma femme idéale que tu me décris là ? [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/smile.gif[/img]

Ce qui est frappant, c'est quand je vois des vlogueurs faire des vidéos rétrospectives sur ces films des années 80 (et même 90) comme a pu le faire un mec comme Dirty Tommy sur les Retour vers le Futur, les deux premiers Terminator, le premier Predator (et même le 2 qui était très sympa), Gremlins, Robocop, Mad Max, La Mouche, Blade Runner, etc...
C'est révélateur quand même et je ne pense pas que ce soit uniquement une question de nostalgie car même les personnes de 18-30 ans (un tant soit peu exigeantes) mais qui n'ont pas connus ces films à l'époque de leurs sorties reconnaissent qu'ils sont géniaux, même si les FX ont vieilli.
Le premier Terminator, par exemple, est encore super efficace, à mille lieux des séquelles. [size="2"]Gremlins aussi. [/size]
[size="2"]Et quand on voit en plus comment des réalisateurs cultissimes des 80's comme Ridley Scott dégringolent, on se dit que le problème ne vient pas que des studios.[/size]
[size="2"]Des réal talentueux, on en a encore quelques uns, heureusement : Nolan, Villeneuve, Raimi... dans ses meilleurs jours ^^[/size]
[size="2"]Mais il faut bien avouer que la majorité sont plutôt dans le genre des frères Russo. [/size]
[size="2"]Bref, des faiseurs qui s'acquittent de films de commande avec une réalisation [/size][size=2]impersonnelle qui se contente de "faire le taf"[/size][size="2"] et des scénarios-gruyères.[/size]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je viens de voir [b]Alita : Battle Angel[/b] (sur etopop)
Misère de misère ! [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img][size=2] A part les effets spéciaux et les scènes d'action, il n'y a rien à sauver dans ce film : scénario simpliste et creux, personnages creux, réalisation plate, dialogues indigents, scènes hyper prévisibles, histoire d'amour aussi gnangnante qu'un opus de Twilight (et je n'exagère pas !) et par-dessus tout une naïveté et une aseptisation rarement atteinte : même les animés de Disney ne sont pas aussi candides ! [/size]
Ce film est un ratage qui s'inscrit parfaitement dans toutes les daubes de ces dernières années en matière de blockbuster.
Heureusement que je l'ai regardé en streaming gratuit : ça m'aurait vraiment fait mal au cul de payer pour cette niaiserie de SF light et puérile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vu ce jour : le dernier Hellboy. Bon sans surprise c'est bien moins bon que les précédents. Qui étaient bien réussis et que j'ai toujours beaucoup aimé (surtout le second)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vu quelques films ces derniers temps :
- just a gigolo : globalement inintéressant. Mais c'est mignon et sympa. Bref. Boaf.
- john wick parabellum : film de danse gunfight/combats : ils sont magnifiques, mais il n'y a strictement rien d'autre. Rien de rien. Mais les combats sont vraiment pas mal chorégraphiés.
- Raoul Taburin : très chouette, belle réussite, bien joué, savoureux. ça aurait pu être un brin plus truculent encore. Mais que c'est joli.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est drôle comme ta critique de ces trois films est le parfait résumé du cinéma actuel selon moi : "[size="2"]sympa et joli" dans le meilleur des cas et "rien à voir" dans le pire.[/size]

Il ne reste plus qu'un espoir pour moi : [b]Joker[/b], avec Joaquin Phoenix.
Je viens de voir une nouvelle BA et... même si les BA peuvent être trompeuses (je sais), je crois que ce film va envoyer du lourd, se situant quelque part entre Fight Club et Taxi Driver.
Si je pense à ces deux films, c'est parce que, déjà, le propos de "Joker" me semble être le même : toucher le fond du fond pour ensuite remonter à la surface... de manière folle mais revigorante !
Edward Norton, Robert De Niro et Joaquin Phoenix : même combat ?
Sur le fond, c'est comme ça que je vois ce film.
Reste à savoir ce qu'il en est de la forme - bref la réalisation - pour pouvoir se hisser au niveau des deux chef-d'oeuvre cités ^^
Verdict le 2 octobre.

"[i]Il y a comme une sorte de désespoir hystérique dans votre rire[/i]" (Tyler Durden, Fight Club)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non Raoul Tabourin est mieux que sympa et joli. Mais c’est un peu un petit ovni.

Faites vous votre opinion.


Je crains que le film sur le Joker soit une immonde bouse. J’ose pas rêver mieux.

J’vois pas comment le cinéma actuel arriverait à nous raconter ce personnage alors qu’il galère de nouveau avec Batman...


Ceci dit je souhaite très vivement me tromper lourdement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai réussi à regarder en entier Dark Phoenix !!! Alors le véritable problème de ce film vient de l'actrice principale que je trouve vraiment mauvaise et ensuite les incohérences avec les autres films !! Ou alors le film se passe dans un univers parallèle et comme cela on peut expliquer tout et n'importe quoi :)

Et j'ai vu aussi dernièrement once upon time in Hollywood, comme j'étais en vacances quand c'est sorti. J'ai bien aimé le jeu des deux acteurs principaux qui aide à passer trois heures devant le film. La film m'a beaucoup amusée et comme souvent dans les films de Tarantino, on a toujours un gros règlement de compte très violent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1567197716' post='184549']Je crains que le film sur le Joker soit une immonde bouse. J'ose pas rêver mieux.[/quote]
Le film a été vu en avant-première pendant la Nostra de Venise dernièrement et tous ceux qui l'ont vu à cette occasion ne tarissent pas d'éloges sur le film, certains parlant même de chef-d'oeuvre. Et l'interprétation exceptionnelle de Joaquim Phoenix sent clairement l'oscar à venir ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En fait, il a reçu le Lion d'Or à la mostra de Venise [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/cool.gif[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Prions pour que tu aies raison Phil'...

Par contre Alex aussi a raison : X-Men Dark Phoenix n'a aucun intérêt même si j'ai aussi réussi à le finir. Bon j'ai pas été bluffé par l'actrice principale non plus mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. Je dois m'être habitué aux gros films avec un héros insipide.


Par contre clairement je sais ce qui m'a fait decrocher de tous les films de super heros. Et pourquoi Batman reste mon préféré.


Les scénaristes n'arrivent pas à gérer efficacement les supers pouvoirs, dès que ceux-ci sont un peu développés.
Raison pour laquelle les premiers X-Men sont les meilleurs de la série. Et les premiers films Avengers également.

je m'explique. Dark Phoenix comme Captain Marvel ou Superman ont tellement de pouvoirs qu'en fait, il ne devrait même pas y avoir de combats. D'autres super héros également. Pouvoirs sans limites = scénarios merdiques = combats merdiques

Prenons Diablo par exemple et son pouvoir de téléportation. J'vois pas bien ce qui l'empêcherai de prendre chaque adversaire un par un pour les emmener en Patagonie. Ou dans le cercle polaire. Ou en prison pour mutants. Ou sous l'eau. Bref. Vous voyez l'idée.


Dans le premier Iron Man par exemple, bon il se fait son armure, elle est bien développé mais pas infaillible, il en combat une autre, il gagne, good. Mais dans ceux d'après, il a deux milles armures, dix fois plus de pouvoirs, ça perd tout son sens...


Trop de pouvoirs = ingérable.
Dans les premiers X-men bah, ça pouvait se mettre sur la tronche tranquillement entre des mecs avec quelques pouvoirs plus ou moins utiles. Là ça n'a plus de sens. C'est ma théorie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bah oui. La surpuissance de certains super-héros ou super-vilains est un problème, surtout dans le MCU forcément, avec leurs entités cosmiques capables de tout ravager en claquant des doigts.
Dans [b]X-Men 3[/b], il y avait déjà le même problème avec Phoenix (Famke Jansen) sauf que là, ils ont traité ça différemment mais c'est tout aussi con : comme elle est surpuissante, elle ne fait... rien pendant tout le film, sauf à la fin.
Et si on pense à Thanos ou Galactus...

Mais il y a aussi un problème avec le DCU ceci dit, qui n'est pas dû cette fois à un déséquilibre des pouvoirs mais au contraire à une surpuissance égale des belligérants.
Dans [b]Man of Steel[/b], Superman et Zod sont tous deux ultra puissants (la même puissance en fait). Résultat : leur affrontement dure des plombes. Et, au final, comme il faut bien à un moment que ça se termine, ça se conclu de manière idiote avec Superman qui brise le cou de Zod comme à n'importe quel type banal (???)
Et dans [b]Batman Vs Superman[/b], c'est encore plus con : là encore, le combat semble sans issue et puis... la révélation qui tue : "hein ? ta môman s'appelle Martha ? Mais... ma môman aussi s'appelle Martha !!" [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/rolleyes.gif[/img]
[size=2]Et le combat s'arrête (et les deux mecs deviennent automatiquement potes mais bon, c'est un autre problème) [/size]

Mais il me semble que les responsables sont plutôt à aller chercher chez les auteurs de comics que chez les adaptateurs pour le cinéma, non ?
Exemple : dans le Spider-Man de Stracinsky, Spidey affronte Morlun, un ennemi invulnérable, infatigable, inébranlable. Du coup, il est dit que Spidey l'affonte pendant 5 heures d'affilée (!) et Morlun revient encore et toujours à la charge, tel un Terminator.
Logiquement, Spider-Man est fichu (il en a tellement conscience qu'il profite de quelques secondes de répit pour passer un coup de fil à tante May pour lui dire adieu).
Alors... comment ça se termine ?
Ben... Morlun finit par abandonner lui-même le combat et le remettre à plus tard [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ah oui pour le coup je ne fustige les mecs du cinéma que pour avoir choisi d'adapter ces trucs problématiques alors qu'il y a plein d'autres trucs à raconter sans passer par les mecs avec des pouvoirs trop déconnant.


En fait c'est un peu le syndrome manga. Vouloir en faire toujours plus question puissance, pose un problème scénaristique au bout d'un moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1568384927' post='184687']Ah oui pour le coup je ne fustige les mecs du cinéma que pour avoir choisi d'adapter ces trucs problématiques alors qu'il y a plein d'autres trucs à raconter sans passer par les mecs avec des pouvoirs trop déconnant.[/quote]
Conan, il a pas des pouvoirs trop déconnant par exemple [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]

[quote]En fait c'est un peu le syndrome manga. Vouloir en faire toujours plus question puissance, pose un problème scénaristique au bout d'un moment.[/quote]
Me suis déjà fait la réflexion avec One Piece : au tome 50, Luffy a déjà la puissance de dix Hulk. Et là, on dépasse les 90 tomes ^^
A la fin de la série, il soulèvera la planète comme Atlas... mais juste avec le petit doigt.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1567179845' post='184546']
- john wick parabellum : film de danse gunfight/combats : ils sont magnifiques, mais il n'y a strictement rien d'autre. Rien de rien. Mais les combats sont vraiment pas mal chorégraphiés.
[/quote]

Entièrement d'accord avec toi par contre j'ai beaucoup aimé la scène en hommage au bon, la brute et le truand. John Wick démonte plusieurs colts pour en construire un nouveau et il écoute le barillet tourner comme Tuco.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sauf que j'imagine que la scène n'est pas aussi bonne.
La scène avec Tuco était énorme. Et le pauvre vieil armurier qui, sous la menace du colt, augmente le prix au lieu de le baisser (en fait, Tuco n'a pas compris que l'armurier parle de l'argent de sa caisse :) ). Et l'armurier finit avec la pancarte "closed" dans la bouche. Epique !
[size=2]Pfff... On n'en fait plus des films pareils. Le cinéma est à l'agonie [/size][img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img]
Un espoir, peut-être, le 2 octobre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non elle ne peut pas être aussi bonne que l'originale mais j'ai bien aimé l'hommage et d'ailleurs c'est la seule chose que j'aimé dans ce film :)
On dirait un jeu vidéo avec Keanu Reeves qui combats plein de mecs et ne meurt jamais.

Qu'est ce qui sort le 2 octobre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...