Aller au contenu
  • S’inscrire
  • ATTENTION ! Suite à un changement chez notre partenaire BDfugue,

    nous rencontrons un problème sur l'affichage de certaines images.

    Nous nous excusons de ce dérangement et travaillons activement à sa résolution. 

    Le reste du site est 100% opérationnel.

     

     

     

  • Bonne année amis lecteurs et lectrices !

    Déjà 2024 ! Le temps passe vite et change encore plus rapidement avec encore une fois un hiver des plus bizarres avec une partie de la France en sécheresse et une autre sous l'eau à ne plus en pouvoir.

    Pas folichon pour passer les fêtes et on espère tous que vous avez réussi à en profiter au maximum ! On espère aussi que vous avez pris de bonnes résolutions, comme passer plus souvent nous faire coucou, ou encore prendre plus de temps pour vous et pour vous poser avec de la lecture.

    Lecture qui va encore débarquer en nombre avec l'arrivée du festival d'Angoulême et sa sortie habituelle de nouveautés qui font du couple Janvier/Février la deuxième plus grosse période de sortie après la rentrée littéraire. De l'extra Terrestre "Shaolin Cowboy", à la suite tant attendu de Seuls, en passant par le nouveau Thorgal Saga, on devra aussi faire le tri dans des nouveautés toutes plus alléchantes les unes que les autres : Wahkan, l'Orateur, Rivages Lointain, La neige était sale, Zoé Carrington....  et j'en passe plein !

    Ce début d'année s'annonce dense ! Mais rassurez-vous, on sera la, comme d'habitude, pour vous aider à ne vous concentrer que sur l'essentiel !

    De part de l'équipe de 1001bd, je vous souhaite encore une fois une excellente année 2024 !

  • Bonne année amis lecteurs et lectrices !

    Déjà 2024 ! Le temps passe vite et change encore plus rapidement avec encore une fois un hiver des plus bizarres avec une partie de la France en sécheresse et une autre sous l'eau à ne plus en pouvoir.

    Pas folichon pour passer les fêtes et on espère tous que vous avez réussi à en profiter au maximum ! On espère aussi que vous avez pris de bonnes résolutions, comme passer plus souvent nous faire coucou, ou encore prendre plus de temps pour vous et pour vous poser avec de la lecture.

    Lecture qui va encore débarquer en nombre avec l'arrivée du festival d'Angoulême et sa sortie habituelle de nouveautés qui font du couple Janvier/Février la deuxième plus grosse période de sortie après la rentrée littéraire. De l'extra Terrestre "Shaolin Cowboy", à la suite tant attendu de Seuls, en passant par le nouveau Thorgal Saga, on devra aussi faire le tri dans des nouveautés toutes plus alléchantes les unes que les autres : Wahkan, l'Orateur, Rivages Lointain, La neige était sale, Zoé Carrington....  et j'en passe plein !

    Ce début d'année s'annonce dense ! Mais rassurez-vous, on sera la, comme d'habitude, pour vous aider à ne vous concentrer que sur l'essentiel !

    De part de l'équipe de 1001bd, je vous souhaite encore une fois une excellente année 2024 !

  • Dernières Critiques

    • Le combat d'Henry Fleming
      Note :
      Alors sur le site, on n'est pas d'accord sur cet album, je dois donc dire que c'est uniquement mon avis et que @Kevin Nivek n'est pas d'accord avec moi.
      Pas d'accord sur quoi ? pas sur la qualité graphique. Rien à dire sur celle-ci. Les dessins sont sublimes et la mise en couleur bien adaptée au différent passage de l'histoire.

      Non, nous ne sommes pas d'accord sur le scenario. On ne l'a pas vécu de la même façon. Pas du tout. Pour tout vous dire, moi cette adaptation m'a laissé froide. J'ai trouvé qu'il manquait des scènes de transition, ce qui faisait que les changements psychologiques de notre héros étaient trop brutaux.

      Le personnage principal m'a paru froid au possible et pleins de décision plus irrationnelles les unes que les autres. Je ne saurais juger si cela vient de la nouvelle de Stephen Crane ou de l'adaptation, mais j'ai eu, tout le long de l'album, l'impression de lire l'histoire d'un mec bipolaire.

      Non pas que cela ne puisse pas être intéressant, mais il aurait été nécessaire, de mon point de vue, ne prendre plus de temps pour faire comprendre aux lecteurs ces changements, pour créer un minimum d'empathie envers un personnage principal froid au possible.
      • 3 réponses
    • Les murailles invisibles tome 2
      Note :
      Suite des murailles invisibles et suite qui augmente d'un cran le rythme de l'histoire. Après un premier tome introductif sur les murs et nous présentant notre héros, ce tome deux est lui entièrement consacré à la découverte de nouveau univers et aux explications sur ce que sont ces murs et les règles qui les régissent. C'est le premier point d'intérêt de ce tome deux.

      On ne se contente pas de nous dire "vous ne saurez jamais", on nous montre des débuts de réponses sur comment marchent ces murs, à défaut d'où est-ce qu'ils viennent.

      Le deuxième point est l'apparition de l'homme en bleu, mais aussi la découverte d'une civilisation avancée ayant "dompté" les murs. Une civilisation qui semble vouloir le bien des autres... en apparence. 

      Un tome deux qui sort un peu du récit de SF pure pour s'orienter un peu plus vers le thriller dans le prochain tome.
      • 0 réponse
    • Molly Wind, bibliothécaire du Far West tome 1
      Note :
      Nouvelle série jeunesse chez Dupuis avec une série surfant sur la résurgence du Western avec l'aventure très sympathique d'une livreuse de livre.
      On est là dans de la vraie littérature jeunesse, destinée aux enfants qui aiment les dessins animés comme Spirit. En effet, on a un méchant plus bête que méchant, des héroïnes jeunes et intrépides qui aident la famille et un animal au centre de l'imbroglio de ce premier tome. 100% de ce qui plait aux petites filles entre 6 et 12 ans !

      Graphiquement, on est aussi dans des dessins pour enfants, avec des personnages tout en rondeurs, des sentiments sans ambiguïtés et de scènes toujours très claires et aisément compréhensibles.
      .
      En bref le beau cadeau pour nos jeunes lecteurs.... 
      • 0 réponse
    • Hotell tome 2
      Note :
      Le premier tome de Hotell m'avait bien surpris par la qualité du traitement des histoires et comment elles étaient mises en place. Pour ce deuxième tome, on retrouve l'hôtel nommé Pierrot courts avec l'annonce dès le début d'un gang de motard sévissant sur la route 66. Le scénariste propose cinq histoires courtes avec l'introduction de nouveaux personnages et d'autres des histoires précédentes restées bloquées dans cet hôtel mystérieux. La première histoire nous donne l'occasion de suivre une famille au bord de la faillite avec le mari qui ne reconnait plus sa fille. La seconde histoire, une jeune femme quitte le gang de motard et se planque. Dans la troisième histoire, un peintre séjourne dans l'hôtel et ses dessins prennent vie. La quatrième histoire se centralise autour d’un homme accompagné de son chien. Le dernier chapitre propose un règlement de compte entre les motards et les clients de l'hôtel. Dalibor Talajic assure des planches de qualité pour dépeindre la réalité mais aussi la partie fantastique et horrifique des récits. 
      Le réceptionniste reste le personnage principal puisqu’il introduit chaque récit à la façon des contes de la crypte. John Lees et Dalibor Talajic nous réservent des bons moments de lecture effrayante. 
       
      • 0 réponse
    • XIII Mystery tome 14 - Traquenards et sentiments
      Note :
      Alors même que je fais partie des fans de XIII, j'ai arrêté la série tôt, c'est-à-dire à l'enquête. En craquant pour cet album dès 40 ans, j'avais peur d'être largué sur l'ensemble des histoires, n'ayant lu que le tiers des albums parus.

      Et bien figurez-vous que je pense ne pas être le seul à être surtout fan de la première "saison" de XIII, car les histoires parlent TOUTES de moments passés avant ou au début de l'histoire de XIII et ne concernent que des personnages majeurs de la première série.

      Cela en fait donc une lecture hommage intéressante, menée par certains des plus grands auteurs actuels.

      Un album pas forcément immanquable, mais qui donne envie de relire la série de bases ! 
      • 2 réponses
    • Le champ des possibles
      Note :
      Étonnante lecture que ce champ des possibles. Nos auteurs nous parlent ici du stade supérieur de la réalité virtuelle, avec l'apparition d'une vraie vie virtuelle et la possibilité (ou l'impossibilité) de vivre deux vies différentes dans la vraie vie et dans le monde virtuelle. Et surtout de vivre ces deux vies en parallèles !

      Cette histoire pose un certain nombre de questions. La première étant qu'un univers virtuel offrant des possibilités infinies, comment faire pour que le monde réel garde un intérêt ? La deuxième est tout bêtement une question morale : tromper quelqu'un dans un univers virtuel est-il vraiment le tromper, alors qu'il n'y a aucun rapport "physique" ?

      Ces deux questions sont super bien traitées dans cet album et ne sont surtout pas évitées. Si l'histoire que l'on lit n'est possible que part le rapport particulier de notre héroïne et son mari, elle n'en reste pas moins une vraie réussite.

      On est aspiré par les possibilités de cet univers parallèle et déchiré par les questions que se pose Marsu sur un choix qui devient vite impossible à faire.

      Si l'ensemble est un peu fleur bleue, l'album est quand même envoutant et subliment illustré avec un choix de distinction visuel, entre monde réel et monde virtuel, particulièrement bien pensé.
      • 0 réponse
    • Les dinosaures du paradis - Naissance d'une aventure paléontologique
      Note :
      Hop la fini ! au vu du nombre de pages et du fait que c'est un documentaire, j'aurai eu tendance à dire "enfin" mais en fait... pas du tout. Et puis cet album est "tout sauf chiant" pour parler crûment.
      C'est super intéressant, comme beaucoup de documentaire, mais surtout super bien pensé. Que ce soit la mise en page ou la narration qui interpelle le lecteur, Mazan réussi l'incroyable pari de faire d'un "énième documentaire sur les dinosaures",
      l'un des meilleurs. Un documentaire de 224 pages dans lequel on ne s'ennuie pas. Pire, on apprécie de lires les petites lignes, les anecdotes et les traits d'humour de notre auteur.
      Un album que l'on prend plaisir à lire, chapitre par chapitre, alors même que cela… nous prend beaucoup de temps.

      À offrir à tous les amateurs de docu et de dinosaures !
      • 0 réponse
    • La neige était sale
      Note :
      Je dois bien reconnaître n'avoir jamais lu un roman de Simenon , mais cette adaptation donne grandement l'envie de s'y plonger . Lorsqu'un artiste tel que Monsieur Yslaire réalise ces planches d'une beauté animale , il ne reste plus qu'à succomber . Son noir et blanc (similaire à la saga Sambre) est lumineux , avec une légère dotation de couleurs pastels à de rares occasions car ici nous baignons dans la noirceur de l'âme . Grand spécialiste des polars, Fromental nous plonge dans une ville occupée pendant la guerre , avec les galères d'approvisionnements en tous genres , le trafic au marché noir , les caïds faisant la loi , les filles de joie et cette présence occupante presque invisible mais terriblement étouffante . Nous suivons le parcours de Franck dans ce chaos , et ce jeune homme ne présente pas les qualités idoines du héros parfais de roman . Il est égoïste , violent , détaché du monde l'environnant , pourtant , sa rencontre avec une jeune femme aussi douce que belle va bouleverser son existence . Au son des bottes claquant dans les rues sales et boueuses d'une ville sous la neige , nous découvrons une autre voie possible pour Franck , un semblant de rédemption . Des dialogues de films noirs , des gueules de cinéma , un décorum angoissant , les auteurs nous plongent dans ce monde obscur avec brio . Chaque page tournée est un plaisir pour les rétines , le suspens est omniprésent , comment tout cela peut-il finir ?? Cette allégorie à l'occupation allemande durant la seconde guerre mondiale (en Belgique ou en France) démontre une nouvelle fois de quoi l'homme est capable , du pire au meilleur , mais sous le trait de Yslaire même la crasse parait belle .

      Un polar indispensable dans toute BDthèque qui se respecte 😉 . Monsieur Yslaire , nous attendons le dénouement de Sambre maintenant !
        • Like
      • 2 réponses
    • Bukowski, de liqueur et d'encre
      Note :
      Je dois bien avouer ne pas connaître ce poète-écrivain américain contemporain , mais suite à la lecture de ce roman graphique , le nom de Bukowski ne me sera plus étranger ! Lorsque l'on regarde les parcours de ce genre artistes , ils sont souvent chaotiques , comme si l'inspiration artistique , le petit degré de folie nécessaire , ne pouvait venir qu'au travers d'une vie difficile semée d'embûches . "Hank" n'échappe pas à la règle , une enfance compliquée avec un père violent , une mère absente , un physique ingrat arrosé d'une pauvreté cachée par ses parents , mais dont lui souffre à l'école ; puis la vie d'adulte au rythme du tintement des bouteilles d'alcool . Comme tout poète , il lui a fallu un certain temps pour accéder à la reconnaissance . Ainsi , les auteurs s'attardent longuement sur les chemins qu'il prendra au long d'une existence jalonnée par les conquêtes féminines (payées ou pas) , des grossièretés proférées , des petits jobs pour acheter la liqueur , et pour finir une présence assidue dans les bars . Tel un animal nocturne , il rentrait de soirées arrosées et écrivait , découvrant le lendemain ses proses . La bibine , ça préserve ceci dit , car notre poète des bas fonds vivra jusqu'à 73 ans . De cette dramaturgie , on ne peut s'empêcher d'esquisser des sourires par moment , car il vit des situations ubuesques , mais le sentiment de rancoeur , de dégoût du monde et cette grossièreté qui émane de lui  peut rendre le personnage antipathique pour les lecteurs . Hollywood adpatera sa vie dans un film avec Mickey Rourke : Barfly .

      Une fois de plus ,la petite maison d'édition qui ne cesse de monter , réussit ses DocuBD , avec ce personnage atypique , dont la série RIP (du même éditeur) n'aurait pas reniée comme protagoniste 🙂 Le dessin semi-réaliste garde une douceur du trait et les couleurs passent d'une chaleur alccolisée à des bleus marquant la nuit . Charles Bukowski parviendra t'il à entrevoir la lueur d'une vie à peu près normale ? Plongez dans les vapeurs éthyliques , "avec du mauvais vin" comme le chantait Brel , écoutez les mots (parfois) doux du poète murmurant aux oreilles des femmes pour les séduire , et vivez avec lui cette plongée dans les abysses .
      • 0 réponse
    • Damn them all tome 1
      Note :
      J’ai découvert Simon Spurrier avec des excellents one shots sur la Suicide squad et Hellblazer donc j’attendais avec impatience cette nouvelle série Damn them all. Dès l’introduction, nous avons l’impression d’être dans l’univers de John Constantine et l’on s’attend à le voir débarquer pour combattre les démons ou alors la série Damned. En effet, on retrouve bien une ambiance particulière, sombre et des dialogues adultes mais les comparaisons s’arrêtent là. On suit les aventures d’une jeune occultiste devant combattre l’arrivée de 72 démons sur terre en compagnie d’une inspectrice de police américaine, dans le milieu de la pègre londonienne. Simon Spurrier prend le temps de mettre en place l’intrigue avec quelques pages de textes pour donner des explications sur les personnages ou démons intervenants. Pour la partie graphique, Charlie Adlard réalise des planches de grande qualité avec beaucoup de détails dans les cases. La couverture rappelle beaucoup Walking dead mais le trait de l’auteur est différent pour les planches intérieures. Sofie Dodgson gère la colorisation avec des effets intéressants pour la représentation de la magie. 
      Deux tomes sont prévus pour cette série pour l’instant mais suivant le succès de la série, les auteurs pourraient nous offrir plus avec toute cette armée de démons à combattre. Damn them all commence très bien.
      • 1 réponse
    • Poltron-Minet tome 2 - Le protocole Seth
      Note :
      Deuxième tome de l'un de mes coups de cœurs de l'année dernière avec le retour de nos animaux qui parlent.

      Et un deuxième tome qui prend le risque de clarifier cette histoire d'animaux qui parlent. Un vrai risque tellement le premier était excellent.

      Et un risque maitrisé et transformé en une réussite qui monte ce Polton Minet d'un cran en en faisant une histoire plus compliquée et sortant du carcan des histoires jeunesses pour livrer une histoire qui ravira tout le monde.

      Surement le meilleur rapport histoire / prix de ce début d'année !

      A lire !
      • 0 réponse

    • Mushoku Tensei - Les aventures de Roxy tome 10
      Note :
      Les aventures de Roxy se suivent et... se ressemblent. Elle continue de progresser que ce soit à l'académie de magie ou dans son rôle d'aventurier.
      Ce tome-ci marque la fin de l'aventure dans l'université de magie et.... le rapprochement avec notre histoire principale.

      Si la fin de la partie à l'académie est un peu brutale (surtout au vu d'une série de 19 tomes + 10 de spin off), le début du rôle d'éducatrice et le rapprochement avec la série mère est une bonne nouvelle, car on pourrait avoir la chance de ne pas avoir un spin off aussi long que la série mère et surtout globalement cohérent.

      On garde espoir !
      • 0 réponse
    • The world is dancing tome 1
      Note :
      Ce manga raconte l'histoire de Oniyasha, inventeur du  théâtre nô populaire au japon à partir du XIII ieme siècle.
      C'est, pour nous européens, l'histoire d'un petit garçon qui ne voit pas les choses comme les autres. Un garçon qui a une sensibilité à l'art qui dépasse son époque et le pousse à découvrir énormément de choses nouvelles.

      Cela le pousse à faire des rencontres. Rencontres qui vont rythmer un manga tranquille sur la découverte de la sensualité.

      Un manga particulièrement bien dessiné, avec des traits tout en rondeur et un grand format mettant bien en avant les sentiments de notre apprenti danseur.
      • 0 réponse
    • Le goût des fraises tome 1
      Note :
      Pendant l’hospitalisation de son grand-père, Sara va le remplacer dans son travail : la récolte des fraises. Elle est aidée par Minori, un homme de 13 ans son ainé. Très vite, chacun est attiré par l’autre mais Minori étant très stoïque, il ne laisse pas transparaitre ses émotions. La communication est d’autant plus compliquée à cause de leurs différences d’page, chacun pense que l’autre n’est pas intéressé.

      Cette romance est trop mignonne ! Alors on peut aussi y trouver quelques idées plus sérieuses, notamment la lutte contre les préjugés sur la différence d’âge, sur les hommes qui aiment ce qui est sucré… Mais ce n’est clairement pas le propos, non ici, c’est fleurs bleues et étoiles dans les yeux : Une romance tout en douceur pleine de maladresse et de pureté. Ça me fait d’ailleurs un peu penser à The ice guy & the cool girl, des histoires toutes douces pleines de bons sentiments et sans arrière-pensée ! C’est le genre de récit qui se lit tout seul et qui fait sourire, un petit moment de bonheur !

      A noter : il y a une planche de stickers à l'intérieur du tome 1 et une opération spéciale en librairie pour avoir un sachet de graines à planter !
      • 0 réponse
    • Mashle c'est fini ! Avis général sur la série et critique du tome 18
      Note :
      Un article de @Y_Kanzaki

       


      Mashle (la série)_ Hajime Komoto_ 4,5/5

      La série Mashle est terminée et vous voulez savoir si ça vaut le coup de la faire ? On vous fait le point ici !

      Mashle, c'est une série de 18 tomes (pas si long que ça pour un shonen) dont le héros sans pouvoir et à la force surhumaine - Mash Burnedead - va devoir faire ses preuves pour pouvoir vivre dans ce monde où la magie règne en maître. 

      Euh … Un héros qui fait tout à la force de ses poings, c'est exactement comme Saitama non ? Quel intérêt ? (Saitama : One punch man)

      Effectivement, on pourrait le voir comme ça ! Saitama et Mash ont leur musculature en commun ! Sauf que la différence, c'est que l'un utilise sa force pour se défendre alors que l'autre l'utilise pour compenser son absence de pouvoirs magiques, ce qui donne donne des lieu à des techniques complètement déjantées !
      • 1 réponse
    • Ramen Akaneko tome 1
      Note :
      Bienvenue au restaurant de ramens ! Mais pas n’importe lequel, ici, le restaurant est tenu par des chats, vous êtes prévenu d’ailleurs, il se peut que vous retrouviez un poil de chat dans votre bol, soyez indulgents !

      Tamako, une jeune femme se fait embaucher dans ce restaurant mais elle ne s’attendait pas à ce type de travail : elle doit en effet s’occuper du ménage, de la plonge en cas d’affluence mais surtout et principalement de brosser les félins du restaurant afin qu’ils perdent le moins de poil possible. Et quand elle découvre celle qui fait les pâtes, elle a du boulot devant elle !

      Malgré son côté absurde de départ (des chats qui parlent et qui tiennent un restaurant), le concept fonctionne bien, peut-être parce que la fantasy nous a habitué à voir des animaux qui se comportent comme des humains… Mais ici, l’auteur n’oublie pas non plus les comportements propres aux félins, perdre ses poils, faire la sieste et avoir un sens du goût différent ; tout est intégré habillement au scénario.

      Au final le premier tome de Ramen Akaneko se lit bien, le dessin est agréable, les petites histoires du restaurant sont amusantes et le concept du manga est bien développé. Mais comme tous les mangas fondés sur des saynètes humoristiques, je ne sais pas s’il tiendra dans la durée sans une trame principale. A suivre.

      ps : ci-dessous la photo des ramens prêtes à être dégustées
      • 0 réponse
    • The moon on a rainy night tome 1 & 2
      Note :
      Premier Yuri que je lis de la nouvelle collection Yuri de chez Meian et Yuri... qui en est à ses balbutiements au bout de ces deux tomes. Enfin le côté Yuri.<br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Car plus qu'une histoire d'amour, ces deux premiers tomes de The moon on a rainy night sont surtout l'occasion de parler du handicap (la surdité ici) et de son acceptation dans la société japonaise
      .<br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Mais son acceptation par les autres mais aussi par la personne handicapée. Accepter d'aider mais accepter que l'on nous aide.
      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Une très belle histoire qui voit l'amour progresser en tache de fond du retour progressif à une vie 'normal" de Kanon.
      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      C'est beau, c'est mignon et ce n'est que le début.
      • 0 réponse
    • Princesse puncheuse tome 4
      Note :
      Et bim encore une baffe ! et boum encore un rapprochement entre notre héroïne et le prince. Voilà le résumé du déroulé de ce tome 4. Bon, j'exagère beaucoup le trait. Surtout que ce tome 4 est plein de surprise avec une évolution du rôle de notre princesse puncheuse vers quelque chose de plus centrale et justifiant un certain nombre d'événements passés.

      Mais reste que toute cette histoire est un prétexte intéressant à faire avancer une histoire d'amour de plus en plus visible entre Scarlet et le prince.

      Une série sympathique qui se lit toujours avec beaucoup de plaisir !
      • 0 réponse
    • Mushoku tensei tome 19
      Note :
      Grrr décidément cet arc tout pourri sur les problèmes d'érections de notre héros a vraiment gâché la série. A un tel point que même ce bon tome peine à nous redonner le sourire.
      Car ce tome est bon. Il repart sur notre trame principale, nous montrant les progrès D'Erin, nous reparlant de notre méchant surpuissant et faisant intervenir les sœurs de Rudeus. 

      Sœurs qui dynamisent la vie de couple de notre héros, mais mettent surtout l'accent sur la famille de Rudeus dont la recherche est le centre de notre histoire.

      En gros un bon tome qui, après le précédent, continue de tenter de relancer une intrigue que les 7 tomes précédents ont mise à mal.

      Le chemin risque d'être long mais au moins, on le prend dans le bon sens. Ceux qui auront résisté à la traversée du désert seront content.
      • 0 réponse
    • Kengan omega tome 5 & 6
      Note :
      Pffff c'est suite de Kengan Ashura n'en finit plus de surprendre ! En plus de nous livrer des combats épiques, elle complexifie encore l'histoire avec l'apparition de "La Vermine", le méchant que l'on a entre aperçu à la fin de la série précédente.

      Un méchant qui était déjà à l'œuvre, dans l'ombre dans la première série, et dont l'intervention permet de remettre en perspective des actions du tournoi Kengan... mais aussi permet la réapparition de personnages que l'on pensait perdu à jamais. 

      Ajoutez à cela le début du tournoi contre Rengoku et vous aurez deux tomes passionnants avec une palme pour le 5 qui finit sur un cliffhanger de dingue.

      Encore !
      • 0 réponse
  • Les forums BD ! On y parle Bande Dessinée !

  • Les forums non BD (Cinéma, Séries, Culture, Jeux Vidéo...)

  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 24 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
×
×
  • Créer...