Aller au contenu
  • S’inscrire
VladNirky

Vos dernières lectures

Messages recommandés

Pour Hell school, mon libraire pensait que ca allait deriver Fantastique avec des trucs genre Vaudou se que je ne souhaite pas.

tu en pense quoi toi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[b]Commandant Achab #3[/b]

c'est Casterman qui reprend en main la série policière franchouillarde après Quadrants. Et ce 3ème tome est vraiment juteux !
Graphisme incisif, dialogues enlevés et situations marrantes, les persos sonnent juste et on est dans une vraie enquête policière à la poursuite d'un serial-killer sanguinaire aux motivations torves. On se marre, on tremble et se dit que tout le monde devrait essayer de cotoyer ce vieil ours à la jambe de bois !..

Jubilatoire donc coup de coeur, hop ! :P :P :P

[img]http://www.bdouebe.net/img/comachab/comachab3couv.jpg[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='poseidon2' timestamp='1359379315' post='161912']
Pour Hell school, mon libraire pensait que ca allait deriver Fantastique avec des trucs genre Vaudou se que je ne souhaite pas.

tu en pense quoi toi ?
[/quote]
La même chose que toi.
Je préfère de loin le choix fait par les auteurs de proposer un thriller avec une petite dimension sociale plutôt que de nous ressortir encore du fantastique, du paranormal, etc...
Donc, pour moi, c'est tout bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi j'ai relut le premier tome de Julius hier soir et il est quand même super dense ! :huh: :blink:

Il se passe enormement de truc dans cette BD. Autant que dans la moitié de Gladiator.... Et j'ai entamé la lecture du 2 qui est aussi vraiment sympa bien que peut etre graphiquement un tout petit peu en dessous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je me suis décidé à commencer [b]Sherman[/b], vu que la série est maintenant complète. Lu 3 tomes.
Je retiens l'excellent travail scénaristique encore de Desberg, notamment dans sa maîtrise de la chronologie avec les allers et retours constants entre présent et passé que j'avais déjà eu l'occasion d'apprécier dans [i]Cassio[/i]. Et comme dans [i]Cassio[/i], également, des personnages qui ont de l'épaisseur. C'est classique mais prenant, bien maîtrisé et donne vraiment envie de connaître le fin mot de l'histoire.

Parallèlement et parce que j'avais envie de m'intéresser à la série dérivée [i]Le siècle des ombres[/i], je suis en train de relire [b]Le chant des Stryges[/b] en intégrales pour me remettre dans le "bain strygien".
J'avais lu 7 ou 8 tomes (je ne me souviens plus) en bibliothèque, puis j'avais laissé tomber.
Le prix des intégrales étant intéressant, je vais probablement me refaire les albums lus à l'époque et lire les autres.
Ca reste une série B bien ficelée, avec tous les ingrédients du genre.
Et, finalement, ça se relit avec plus de plaisir que je n'aurais à revoir sa source d'inspiration évidente (je parle de X-Files bien sûr).
Par contre, pour les séries dérivées jamais lues ([i]Le maître de jeu, Le siècle des ombres, Le clan des chimères, Asphodèle[/i]), je ne sais trop quoi en penser.
Je crains la surexploitation du filon jusqu'à la saturation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En pleine lecture de l'Intégrale Don Rosa : [b]la grande épopée de Picsou[/b] (tome 1)...
Grand lecteur de picsou pendant ma jeunesse je m'étais interrogé dans un post précédent sur l'intérêt d'un telle relecture devenu adulte. Même si je n'ai pas encore achevé tout ce 1er tome, j'ai déjà ma réponse : cette intégrale est vraiment faite pour les anciens fans comme moi apportant un éclairage très minutieux sur le parcours de Picsou, depuis sa plus tendre jeunesse jusqu'à l'acquisition de son immense fortune telle qu'on lui connait. Ainsi Don Rosa a découpé la jeunesse du héros en 12 petites aventures qui trouvent toutes leur justification dans les indices laissés dans les anciens épisodes de Picsou écrits par Carl Barks. Ainsi, si dans un épisode, Picsou a fait allusion à un passage de son ancienne vie, Rosa l'intègre et l'explique dans une aventure. Les références sont donc précises et multiples (de la simple allusion à l'achat de ses "lorgnons" en passant par sa rencontre avec Géo ou encore les Rapetous ou son passé de mineur....). L'auteur précise à chaque fois ses "sources" et références dans une double page reprenant, justifiant et expliquant ses choix et les aventures racontées. C'est peut être même dans ces explications que je trouve le plus de plaisir de lecture.

Quant aux 12 histoires en elles-mêmes, elles sont assez inégales (Rosa témoigne dailleurs de son mécontentement pour certaines ou de sa difficulté à intégrer certains éléments), mais toujours plaisantes pour les raisons qui ont fait le succès du personnage et des séries : de l'humour, parfois fin, parfois absurde, souvent en arrière plan dans les détails très nombreux des cases. Les références sont toujours une source de culture et permettait déjà au jeune lecteur que j'étais d'apprendre des choses (je me souviens encore de l'explication faite par Géo-trouvetou sur "l'orbite géostationnaire" dans un ancien épisode... et qui m'avait servie en classe :) ).... et le personnage de Picsou est vraiment une héros à-part.... alors quand on propose de tout savoir de lui ....

Bref, je ne suis pas déçu de mon achat (30 euros quand même) car cette intégrale est vraiment de grande qualité et le concept est vraiment bien ficelé et permet au "grand" que je suis de prendre beaucoup de plaisir à cette lecture

Habu, retour 25 ans en arrière :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je me doutais bien que ce volume là pouvait être lu étant adulte... à condition d'être un ancien fan comme tu le dis, ce qui ne nous rajeunit pas non plus. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]

La seule chose qui m'empêcherait de le lire, perso, c'est que les personnages de BD multi-millionnaires ou milliardaires me sont presque toujours antipathiques (oui même en canard et dans une BD jeunesse...).
C'est sans doute injuste et très partial, soit, mais c'est ainsi.
Déjà quand j'étais gosse, d'ailleurs, je me souviens que j'étais "choqué" de voir ce riche plonger dans sa piscine pleine de pièces d'or mais faire preuve d'une terrible pingrerie quand il s'agissait de débourser un sou. Il me semble d'ailleurs que, quand il ouvrait un porte-monnaie minuscule, on voyait une mite en sortir ou un truc dans le genre. Bref, comme la plupart des riches, Picsou ne règle jamais les additions...

Dans un autre genre, j'ai le même problème avec Largo Winch (la richesse, pas la pingrerie).
Et pour Sherman, je m'intéresse en fait davantage à l'histoire elle-même qu'à ce qui peut lui arriver : si le mec se fait démolir à la fin, je n'en serai pas traumatisé.
Ou alors il faut que le riche reste un personnage de l'ombre (comme Sandor G. Weltman dans les [i]Stryges[/i] par exemple).

Notez qu'à l'inverse, le destin de personnages "indigents mais forts en gueule qui s'agitent et revendiquent à longueur de pages" ne forcent pas mon empathie non plus.
Et pour les bobos qu'on croise souvent dans les romans graphiques, c'est pas mieux.
Bref...

Le fait est que le type de personnage qui m'inspire une certaine sympathie/empathie et est capable de m'émouvoir est souvent un peu le même.
En gros : le mec ni riche ni très pauvre, faisant partie de la "machine" (et parfois, hélas, broyé par elle) tout en essayant de garder son indépendance et une certaine distance.
Pas le genre à geindre devant sa situation, ni à vouloir refaire le monde, ni à amasser du pouvoir ou de l'argent.
Exemples : Corto, Jeremiah, Capricone, Bragon, Canardo, Nikopol, Nävis, Okko...
En revanche, les arrivistes ou les révolutionnaires, c'est autre chose.

En somme, je n'aime pas trop les personnages qui ont des plans de carrière établis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je viens de lire du Blake et Mortimer repris par Van hamme et Benoit : [b]L'Affaire francis Blake et l'Etrange Rendez-vous[/b]. Et bien c'est vraiment réussi comme reprise, les 2 scenar de van Hamme sont très différents (de l'espionnage pur et de la SF) mais efficaces et carrés comme il sait bien le faire, quant aux dessins, on croirait presque du Jacobs. Une vraie réussite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis bien d'accord pour les Blake et Morti !

Sinon moi petite déception. J'ai lu le 4ieme et dernier tome de la série "section financière". Et apres relecture, les 3 premiers tomes étaient très bon. un peu trop larmoyant sur le coté sentimental mais très bon en terme de gestion du suspens. Un peu comme les bonne saison de 24h chrono.

Et la le dernier fait un peu pchitt. La fin est courue d'avance. On est submergé de bon sentiment en veux tu en voila.
L'album entier est dédié à la chasse à l'homme et à la course contre la montre en mode télé film américains du dimanche apres midi sur la TNT....

Donc dommage. On aurait préféré que Malka soit plus "entreprenant". Faire vraiment mourrir Jonquille et faire Eval devenir fou par exemple. Ca aurait été plus "marrant"..... Dommage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='poseidon2' timestamp='1359970434' post='162017']
Sinon moi petite déception. J'ai lu le 4ieme et dernier tome de la série "section financière". Et apres relecture, les 3 premiers tomes étaient très bon. un peu trop larmoyant sur le coté sentimental mais très bon en terme de gestion du suspens. Un peu comme les bonne saison de 24h chrono.
Et la le dernier fait un peu pchitt. La fin est courue d'avance. On est submergé de bon sentiment en veux tu en voila.
L'album entier est dédié à la chasse à l'homme et à la course contre la montre en mode télé film américains du dimanche apres midi sur la TNT....[/quote]
C'est drôle : a priori, je n'aurais pas cru qu'une série appelée [i]Section financière[/i] puisse être trop larmoyante et submergée de bons sentiments. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]
Les financiers auraient-ils un coeur sous le porte-cartes ? Question troublante. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/mellow.gif[/img]

[quote]Faire vraiment mourrir Jonquille et faire Eval devenir fou par exemple. Ca aurait été plus "marrant"..... Dommage[/quote]
Voyons, Pos... on ne fait pas mourir une Jonquille. Que tu es cruel parfois... [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/ohmy.gif[/img]
Tu devrais lire du Lovecraft. En général, soit les personnages meurent, soit ils deviennent fous. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]



Moi je continue [b]Sherman[/b]. Ca a l'air de se préciser un peu plus.
Et [b]Les Quatre de Baker Street T.3[/b]. Toujours aussi sympa et j'ai encore préféré celui-ci aux deux précédents. L'histoire est prenante, riche en rebondissements, sait prendre des directions innatendues, est assez dense (l'album ne se lit pas trop vite) et les méchants réussis. Il n'y a que l'implication surprise et providentielle de Holmes à la fin ("concours de circonstance" comme le dit Holmes) que j'ai trouvé un peu trop tirée par les cheveux.
Graphiquement, c'est parfait : un style moins académique et convenu que celui des Holmes de la collection 1800, avec beaucoup plus de fraîcheur et un grand sens du détail.
Et je me suis laissé dire que le suivant était tout aussi bon.
A noter dans mes prochains achats, donc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le suivant est légèrement différents car se passe... allez non je ne dis rien.
Mais il est tout aussi excellent !

Sinon pour section financiere, c'est la section financière du parquet de paris. Des flics quoi :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='Phileas' timestamp='1360027741' post='162028']
Moi je continue [b]Sherman[/b]. Ca a l'air de se préciser un peu plus.
Et [b]Les Quatre de Baker Street T.3[/b]. Toujours aussi sympa et j'ai encore préféré celui-ci aux deux précédents. L'histoire est prenante, riche en rebondissements, sait prendre des directions innatendues, est assez dense (l'album ne se lit pas trop vite) et les méchants réussis. Il n'y a que l'implication surprise et providentielle de Holmes à la fin ("concours de circonstance" comme le dit Holmes) que j'ai trouvé un peu trop tirée par les cheveux.
Graphiquement, c'est parfait : un style moins académique et convenu que celui des Holmes de la collection 1800, avec beaucoup plus de fraîcheur et un grand sens du détail.
Et je me suis laissé dire que le suivant était tout aussi bon.
A noter dans mes prochains achats, donc...
[/quote]

Pour [b]Sherman[/b], c'est vraiment une très bonne série (même si la fin m'a parue plus faible....)

Pour [b]Les Quatre de Baker Street[/b] : c'est toujours une série classée "jeunesse" chez mon libraire et donc je n'y ai pas vraiment prêté attention.... mais ça a l'air assez dense d'après vos différents avis... je vais l'emprunter en bibli....

Je viens de finir les 8 tomes de [b]Bouncer[/b]... j'ai vraiment un avis mitigé : certaines pirouettes du scénario sont dignes d'une série B (dans le mauvais sens du terme) même si j'ai souvent apprécié, il y a du bizarre, du facile, de la violence gratuite dans tous les tomes... bref j'ai vraiment du mal à donner un avis clair sur cette célèbre bd (et c'est peu être pour cela que ça m'a décontenancé, je m'attendais surement à quelque chose de plus lisse, classique, suivi... enfin j'me comprends....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='habu' timestamp='1360257248' post='162060']
Je viens de finir les 8 tomes de [b]Bouncer[/b]... j'ai vraiment un avis mitigé : certaines pirouettes du scénario sont dignes d'une série B (dans le mauvais sens du terme) même si j'ai souvent apprécié, il y a du bizarre, du facile, de la violence gratuite dans tous les tomes... bref j'ai vraiment du mal à donner un avis clair sur cette célèbre bd (et c'est peu être pour cela que ça m'a décontenancé, je m'attendais surement à quelque chose de plus lisse, classique, suivi... enfin j'me comprends....)
[/quote]

je suis d'accord avec toi c'est le côté obscur de Jodo qui se lâche des fois et en fait des caisses, il est même parfois limite. Mais pour le tome 8, la scène finale il fallait quand même la trouver ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='habu' timestamp='1360257248' post='162060']
Pour [b]Les Quatre de Baker Street[/b] : c'est toujours une série classée "jeunesse" chez mon libraire et donc je n'y ai pas vraiment prêté attention.... mais ça a l'air assez dense d'après vos différents avis... je vais l'emprunter en bibli....
[/quote]

Je n'ai jamais compris pourquoi cette série est classé en jeunesse.
Elle est exceptionnel. Grpahiquement ce qu'il se fait de mieux depuis des années et avec un scénario super sur les 4 tomes.

Une des meilleurs series des trois dernières années...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='poseidon2' timestamp='1360310475' post='162065']
Je n'ai jamais compris pourquoi cette série est classé en jeunesse.
Elle est exceptionnel. Grpahiquement ce qu'il se fait de mieux depuis des années et avec un scénario super sur les 4 tomes.

Une des meilleurs series des trois dernières années...
[/quote]

Tout est dit, c'est sur la liste ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui est dommage, c'est que cette classification "jeunesse" (effectivement trop restrictive) puisse faire passer le lectorat ado/adulte à côté de la série, alors qu'on est pas dans le même registre que Kid Paddle ou Ducobu !

Maintenant, c'est vrai qu'on y trouve une fraîcheur qui, par exemple, l'oppose à[i] Basil & Victoria[/i], une autre série victorienne avec des enfants des rues mais beaucoup plus noire, glauque et surtout cynique (il faut dire aussi que c'est Yann qui scénarise ^^).
Le dessin aussi, plus coloré et plus proche d'un dessin animé, donne la (fausse) impression d'une série pour enfants.
Pour autant, on ne peut pas dire que le contexte soit trop édulcoré : la dure réalité de la rue à l'époque est montrée aussi (sans parler des asiles d'aliénés dans le tome 4), de manière plus légère que dans Basil & Victoria mais néanmoins présente.

Bref, je ne peux aussi que te la conseiller, Habu, en oubliant cette étiquette "jeunesse" et... peut-être aussi en allant au-delà du tome 1, qui me paraît peut-être un peu trop léger par rapport aux trois autres, plus denses et prenants.


A part ça, je viens de lire le tome 2 de [b]L'homme qui n'aimait pas les armes à feu[/b].
Et décidement cette série me ravit. C'est toujours aussi spirituel, atypique, intelligent, insolent et féroce.
En plus, Lupano a cette bonne idée scénaristique concernant le (problématique) second amendement de la Constitution américaine (le droit de tout individu de pouvoir porter une arme en Amérique) que, mine de rien, il égratigne en le remettant en question tout en en faisant l'enjeu de son histoire.
C'est original dans le contexte d'un western, un genre qui d'habitude tient pour acquis le fait que tout le monde se balade avec un flingue en trouvant cela tout naturel.
Lupano a une manière de traiter le genre qui est différente des autres BD, ce qui explique sans doute pourquoi j'accroche tant à cette série alors que le western est loin d'être mon genre préféré.
Et Margot est un personnage de "solooop" (dixit Hoggaard [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]) vraiment croustillant... bien que j'ai l'impression que Lupano pourrait lui chercher des circonstances atténuantes dans le tome suivant.
Note : 4,5/5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je viens de terminer l'intégrale du [b]cycle de Qâ de Thorgal[/b].
Un vrai régal de se replonger dans cette saga de Thorgal. Un scenario bien fichu, avec un cadre original pour cette série (l'Amérique du sud) et un dessin au top. Cerise sur la gateau : des nouveaux personnages forts et marquants apparaissent (et disparaissent aussi pour certains) : Pied d'arbre, Tjall, Sigwald, Thanatloc et bien sûr Kriss de Valnor.
Ca m'étonnerait pas que la série y retourne un jour dans le pays Qâ !
Pour finir cette intégrale propose un joli carnet de croquis à la fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[b]Sherman 5 et 6.[/b]
Voilà, this is the end, my only friend...
Une révélation finale plutôt étonnante mais étant donné que, tout au long de ma lecture, j'ai soupçonné à peu près chacun des personnages [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img] pour les éliminer de la liste des suspects les uns après les autres, il ne restait plus grand monde. Et on sait que souvent le coupable est toujours celui que l'on soupçonne le moins.
De toute façon, que l'on apprécie ou non cette fin (et pour moi, elle se tient), l'intérêt de la série est bien entendu au-delà d'une enquête du type "qui est coupable ?".
C'est avant tout une saga du type [i]Il était une fois en Amérique[/i] et dans le genre, c'est franchement réussi, riche, dense, émouvant et aux personnages tous intéressants et crédibles.
Bon allez, je lui met carrément 5 étoiles car des BD qui acculument autant de qualité, je n'en lis pas tous les jours.
[u]Note[/u] : 5/5

Du coup, [b]Zodiaque 12 : L'expérience du Poissons[/b] a des allures de têtard scénaristique, même si on ne peut pas comparer un album d'une quarantaine de planches avec une série de 6 tomes.
Mais tout de même...
Avec Corbeyran, on est dans une autre catégorie : le scénario monté sur rails, la série B sans surprise et vite expédiée.
Je n'ai pas lu les autres albums et je ne peut donc juger de celui-ci que comme un one-shot racontant une historiette fantastique autour de l'invisibilité et d'un machin ésotérique en bonus très cappilotracté (un type possédé par les douze dieux principaux de l'Olympe, c'est un peu gros ^^).
Avec un sujet aussi bateau (normal pour des poissons ^^) d'un côté et tarabiscoté de l'autre, c'est vrai que c'est difficile de faire quelque chose d'original et de subtil et on peut quand même saluer l'effort de Corbeyran d'avoir cherché une approche un peu différente, notamment en montrant peu le personnage principal (qui est bien "invisible" au figuré comme au propre) et préférant l'évoquer à travers les autres qui l'ont cotoyé et le duo de flics qui enquête. Mais l'enquête des deux flics sur la disparition du mec est bien longue, fade et très procédurale. A certains moments, j'ai même pensé à un épisode de série allemande de l'après-midi type [i]Derrick[/i] (surtout avec l'inspecteur qui demande sans cesse à son adjoint : "qu'est-ce que tu en penses ?" [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/smile.gif[/img]).
En plus, cette façon qu'à Corbeyran de jouer avec les caractéristiques du signe astrologique m'a paru peu subtile et facile : pour créer son personnage, il lui suffisait finalement de lire un bouquin sur le signe et d'en déballer les traits de caractères à la manière d'un catalogue. Et c'est exactement ce qu'il fait.
Et comme je suis moi-même Poissons, je connais : "le Poissons est plutôt sociable mais secret et fuyant, peu ambitieux mais néanmoins séduit par une certaine forme de pouvoir", bla bla bla...
Le dessin est correcte, sans plus.
Bref, un album anodin, qui se lit très (trop) vite, comme une nouvelle d'une dizaine de pages, et dont on retient peu de choses au final.
De Corbeyran , j'ai plutôt envie de renouer avec [i]Le chant des Stryges[/i], en attendant... le tome 2 de [i]Blackstone[/i].
[b]Note[/b] : 2,5/5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour shermann je suis à 2000% avec toi.

Et sinon on pourrais mettre ta critique de Zodiaque en première page, je la trouve marrante :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[b]MEZEC[/b] de Juillard et Yann.
Ou comment mêler la petite histoire à la grande. Un très bon album qui se déroule en 1948 en Israel et nous présente le quotidien des pilotes mercenaires engagés par l'Etat Juif pour défendre le pays. Histoire vraiment intéressante qui permet de mieux connaitre cette période et dessin au diapason avec un Juillard au top. L'intelligence du scenar est d'être assez neutre, de ne pas prendre parti sur un sujet qui aurait pu être casse-gueule.

[b]Paradis Perdu, psaume 2, tome 4 : Fins[/b].
Un titre à rallonge ! pour un tome de cloture décevant du point de vue de l'histoire. Si le dessin de Brice Cossu est toujours aussi bon, le scenar est un peu fumeux et termine l'histoire sur une pirouette qui nous ramène un peu au même point que la fin du cycle précédent : un nouveau monde qui démarre. Dômmage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='poseidon2' timestamp='1360747176' post='162147']Et sinon on pourrais mettre ta critique de Zodiaque en première page, je la trouve marrante :P[/quote]
Cela demandait quelques modifications. Que j'ai faites.
J'ai donc posté la chronique que tu pourras mettre sur le portail.
(J'ai essayé de garder les images poissonnières mais il a fallu que j'adapte [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[b]Gung ho [/b]: Excellente introduction de cette série d'anticipation se déroulant dans un monde post-apocalyptique, des auteurs des chroniques des immortels. Ce premier épisode nous présente les différents personnages de l'histoire au sein de la fameuse colonie 16, en zone de danger. Pour l'instant nous ne connaissons pas encore la nature du danger dont les derniers humains se protègent dans des colonies entourées de murs. [size="2"]Le format de luxe permet de profiter pleinement des magnifiques dessins et les bonus en fin d'album apportent quelques explications en plus des esquisses ou recherches graphiques. [/size]

La série sera complète en 5 albums de 80 pages au format standard et pas encore sorti actuellement ou 10 albums de luxe au format plus grand (genre John Long Silver de luxe) avec chaque fois 20 pages de bonus.

[b]Note : [/b][img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.5.png[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai réussi à finir chroniques de Jérusalem... avec du mal... Ca tire en longueur, j'ai l'impression que la magie des 1ers livres du genre de l'auteur à disparu au profit d'un journal intime. C'est pas pareil au final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pos : Héhé c'est là ma grande peur pour cette série, donc le premier tome de luxe contient 40 pages + 20 de bonus donc 60 pages et la version standard plus petite aura 80 pages par tomes. Le dernier tome des chroniques des immortels était une arnaque monumentale !!! D'ailleurs c’était finie comme série ? Sinon on aura 10 pages pour le prochain.[img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/ohmy.gif[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...