Aller au contenu
  • S’inscrire
Alucard

Last Film Watched

Messages recommandés

Bon j'ai vu Django ce weekend.

Alors effectivement il y a des temps un peu longuet, le rythme est assez inégal, le scénario n'est pas d'une grande subtilité et la fin ne présente finalement pas un intérêt énorme.

Mais sinon que c'est bon ! On revient pour moi à un Tarantino qui vaut vraiment le coup, dans la veine de son Kill Bill Vol 2.
J'ai bien aimé le fait que pour une fois le mobile du "héros" n'est pas la vengeance et les personnages présentés sont quand même très loin d'être lisses ou même "moraux".
Les choix sont durs et les dilemmes cruels...

Après je crois que comme dans presque tous ses films Tarantino sait vraiment nous livrer des scènes cultes. Il a vraiment un don fou pour créer des scènes parfaites. Alors quand en plus il s'entoure de grands acteurs... Rien à redire. Ses dialogues claquent, les propos sont lourds de sens et de questions, et les répliques fusent. Il arrive à faire rire ou stresser en 2 minutes d'intervalle... Le quatuor d'acteur est vraiment bon, et personnellement j'ai du mal à en sortir vraiment un du lot. La musique n'est pas la plus grande réussite du film, excepté peut être l'intro, mais elle reste honorable. J'ai beaucoup aimé les clins d'oeil au Django précédent aussi...

Enfin voilà, un film qui vaut pour lui même et pas simplement comme un hommage ou comme un lien à une "sous-culture". Parce que mine de rien, c'est un Western certes, mais qui n'a pas grand chose de classique. Parce qu'on y parle plus d'esclavage que d'autre chose. Parce que ça discute énormément. et parce que ça finit presque en huis-clos. Et puis mine de rien, les questions qu'il soulève dans ce film sont loin d'être partie négligeable...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vu [b]Votre Majesté[/b], une parodie d'héroïc-fantasy sortie en 2011 et dont je n'avais même pas entendu parler (et l'ayant maintenant vu, je comprend mieux pourquoi...)
Si le film bénéficie d'effets spéciaux corrects (normal : le budget était quand même de 50 millions de dollars), le résultat est vraiment piteux.
En cause : un humour lourdingue, d'un goût douteux, constamment vulgaire qui vise toujours en-dessous de la ceinture et où les acteurs prononcent le mot "bite" ou "chatte" presque à chaque réplique censée faire rire.
Pourtant l'idée du frère bon à rien, glandeur et obsédé, qui doit vivre dans l'ombre de son valeureux aîné et se retrouve malgré lui lancé dans l'aventure, pouvait donner quelque chose de marrant. Mais ce n'est pas du tout le cas.
Pour vous donner une idée du truc : le frère lourdaud terrasse un minotaure et lui coupe le pénis pour l'accrocher en trophée autour de son cou. C'est très fin, quoi. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/rolleyes.gif[/img]
Pour ne rien arranger, l'histoire ne surprend pas, manque d'imagination, est plate comme une planche à pain.

Mais le pire de tout, c'est qu'on retrouve Natalie Portman au casting et franchement, sa gracieuse présence s'accorde mal avec le reste. Dans sa filmographie, le film fait vraiment tache.
C'est quand même dingue que la Universal ait déboursé 50 millions pour cette pantalonnade. Mais je ne m'étonne plus de rien.
Ma seule consolation : le film a été un bide au box-office.
Il y a quand même une justice parfois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vu [b]Astérix et Obélix au service de sa majesté[/b]. Mais quelle daube !!!!!!!!! Les décors font toc, les acteurs sont minables, l'accent british tourne tout au ridicule et on dirait qu'ils ont zappé toutes les bonnes vannes pour garder que celles auxquelles on s'attend le plus ou les plus minables. Franchement pas drôle et vraiment longuet, ce film n'a rien pour lui !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quelle idée aussi de regarder ce film Foufurieux !!!! Moi j'ai regardé Camille redouble qui reste assez moyen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='alx23' timestamp='1361181536' post='162238']
Quelle idée aussi de regarder ce film Foufurieux !!!! Moi j'ai regardé Camille redouble qui reste assez moyen.
[/quote]

Lol, ouais, je sais pas ce qui m'a pri. Un besoin furtif de me faire du mal !

C'est quoi Camille redouble? Jamais entendu parler...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A la décharge de FF, on pouvait toujours espérer (en étant très optimiste et puis l'espoir fait vivre ^^...) que celui-ci serait peut-être moins mauvais que le précédent.
Mais c'est vrai que j'avais de sérieux doutes et n'avait pas du tout l'intention de le voir.
Et c'est vrai aussi que cet accent anglais bidon était déjà une mauvaise idée.

Le pire, c'est qu'ils sont bien capable de nous en sortir un autre dans un ou deux ans. [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/dry.gif[/img]

Je revoyais récemment un docu sur Louis De Funès. Et quand on revoit des extraits de La Grande Vadrouille, Le corniaud, Rabbi Jacob, La folie des grandeurs et même ses moins bons films, on se rend compte à quel point la comédie française est devenue daubesque à un point ultime de nos jours.
S'en est vraiment gênant.
Scénarios nuls, esthétique tape à l'oeil, montage hystérique, humour lourdingue et surtout... il n'y a plus de grands comiques.
La plupart, d'ailleurs, sont des humoristes de one man show et /ou de télé et ils n'ont ni la même "présence cinématographique", ni le même "génie" comique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vu Gangster Squad...

Je m'étais fait une joie avant d'aller voir ce film. Pour être honnête je rêvais d'un second L.A Confidential...
Et c'est raté. Trop cliché et trop conventionnel. Pas mauvais hein. C'est juste qu'il est trop loin de mes espérances pour ne pas que j'en soit ressorti déçu.
En plus il y avait quand même une belle palette d'acteurs. Bien sûr Sean Penn est excellent. Comme d'habitude d'ailleurs. Et il tire le film vers le haut.
Mais c'est le seul. Les seconds rôles ne sont pas assez étoffés et les deux héros bien palôts. Josh Brolin a un personnage ultra stéréotypé et Ryan Gossling nous ressort encore son blond mystérieux et silencieux. Pas de quoi s'extasier somme toute.

Du coup j'ai été déçu. Mais il faut croire que si L.A Confidential pouvait être aussi facilement imité, ce film ne serait pas une telle référence pour moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Revu [b]The Mist (Brume)[/b] qui passait à la télé hier.
La première fois que j'ai vu ce film, je l'ai trouvé plutôt bon dans le genre, très efficace, impressionnant même, avec une conclusion totalement glacante et cruelle.

En le revoyant, je l'ai trouvé toujours efficace mais j'ai un peu revu mon sentiment initial... sur des détails.
Les dialogues me gênent un peu quand même (ils sont assez plats dans l'ensemble). Quelques exagérations aussi. Enfin... rien de bien dommageable.

Et un truc m'a frappé : à la première vision du film et au sujet de la fanatique religieuse complètement allumée, je m'étais dit "enfin un film ricain qui n'hésite pas à malmener la religion et le fanatisme en particulier" (et le sort réservé à cette folle est d'ailleurs radical, étonnant et j'ose dire... libérateur !).
Mais il y a un petit détail que je n'avais pas remarqué la première fois : la fanatique se réfère à l'Ancien Testament, que même les croyants les plus convaincus de nos jours trouvent en général difficilement acceptable par sa virulence, son image d'un Dieu vindicatif, etc... Du coup, la charge contre la religion n'est pas aussi subversive qu'elle en a l'air car elle ne fait finalement que fustiger ce que tout le monde (et même les croyants) considèrent comme exagéré, tant le personnage est outrancier, au point d'en être indéfendable.
On retrouvait d'ailleurs un personnage similaire dans [i]Carrie[/i] (autre film tiré d'un bouquin de Stephen King) avec celui de la mère.
Il aurait peut-être été plus subtil et moins caricatural (mais surtout plus difficilement acceptable pour le public US ^^) de montrer un croyant relativement pondéré mais dérapant à cause d'idées finalement tout aussi rétrogrades tirées du Nouveau Testament (ou autres doctrines moins antédiluviennes...) et sombrant dans un délire de rédemption sanglant.
Là encore, c'est un détail mais je n'y avais pas fait attention la première fois.

Enfin, en ce qui concerne la fin, qui m'avait estomaqué à la première vision... je trouve au fond celle du bouquin de King plus intéressante, effrayante et moins facile. Moins excessive aussi.
Je rappelle que, dans la (longue) nouvelle, l'histoire s'arrête au moment où les persos quittent le supermarché et croisent une créature gigantesque dans la brume. C'est une fin ouverte, désagréablement indécise mais aussi une sorte d'apothéose et l'on se dit malgré tout que l'humanité est probablement condamnée.
Dans le film, malgré la scène-choc dans la voiture, l'espoir revient avec l'apparition des militaires. Bref, c'est une fin plus viscérale mais moins inquiétante et, somme toute, plus convenue.

Et de me dire, dans la foulée, que les films ou les romans qui se terminent par une [u]véritable[/u] fin du monde, une éradication de l'espèce humaine ou le peu d'espoir qui substiste, sont très rares. Perso, je n'en connais que deux : [i]La Route[/i] de Mc Carthy et [i]Génocides[/i] de Thomas Disch.
En général, les auteurs/réalisateurs n'osent pas aller jusqu'à cette extrêmité et terminent toujours leur roman ou leur film par un regain d'espoir.

Bref, là encore, [i]The Mist[/i] n'est pas aussi radical qu'il semble l'être.
Mais il reste quand même un cran au-dessus de bien d'autres du même genre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='foufurieux' timestamp='1361188009' post='162242']
Lol, ouais, je sais pas ce qui m'a pri. Un besoin furtif de me faire du mal !

C'est quoi Camille redouble? Jamais entendu parler...
[/quote]

Une réalisatrice Française encensée par la critique pour une idée hyper originale et géniale : Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Éric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille… Vingt-cinq ans plus tard : Éric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans . Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Éric. Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire

Bref du ciné français à gerber. ( désolé, assez en colère après le cinéma Français ces derniers temps, incapable d'évoluer, de grandir, de proposer autre chose...)

Bon de mon côté j'ai [b]vu Dredd hier soir[/b]...

Ba super surpris. Bonne réal, bons acteurs ( pour ce genre de film évidement ) c'est carré, logique, efficace et bien mieux que pas mal de production du genre pourtant sortie au cinéma. La raison de notre sortie vidéo est son raté aux états unis.

Perso je ne comprends pas. Qu'est ce qui n'a pas plus ? trop de scène bourrin? pas de nanas à presque à poile pour se rincer l'oeil? pas de mecs en collant bleu pour donner des claques? pas de valeurs ni de moral ? un miroir de leur société qu'ils détestent voir car trop réelle?

Un bon film d'action pour adulte comme on en voit plus trop et qui m'a rappelé par moment le Robocop de Verhoeven. Surprenant vraiment et en bien. Je t'attends Foufurieux sur le coup... ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yo.
Myst, quel grand souvenir que j'ai de ce film. Très bien foutu dans mon souvenir, avec une énorme claque assez dérangeante à la fin. J'avais vraiment kiffé !! Il faudrait que je le revois tiens.

Dredd me tente bien parce que j'en entend plutôt du bien, même si le terme "bourrin" revient à longueur de temps. Bon en même temps, c'est judge dredd, pas billy elliot, donc ça devrait assez bien coller finalement. Donc je pense que je vais pas trop trainer à me le mater.

Sinon, j'ai vu [b]Sinister[/b] ce soir. ça brasse un peu large, d'Insidious à Paranormal activity (les producteurs sont les mêmes d'ailleurs il me semble...). C'est un film de fantome pas plus original qu'un autre et dans ce genre de film, il y a bien longtemps qu'on a tout vu. Les poncifs du genre sont là (les enfants qui voient les fantômes, le père qui croit virer fou, le mec qui fuit mais qui est rattrappé a la fin...). Bref, zéro originalité avec mêmes quelques grosses incongruités (le père vit la nuit et retourne la baraque à longueur de temps san réveiller les autres membres de la famille pour ne citer que celle là).

En gros, SInister n'est pas pire qu'un autre film de maison hanté. Mais si ce n'est pas la première fois que vous vous frottez à ce genre de film, alors passez votre route, parce quesinon, vous aurez uniquement la sensation de revoir ce qui a déjà été fait à de nombreuses reprise !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='doll' timestamp='1361695761' post='162311']
Une réalisatrice Française encensée par la critique pour une idée hyper original et génial : Camille a seize ans lorsqu'elle rencontre Éric. Ils s'aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille… Vingt-cinq ans plus tard : Éric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans . Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Éric. Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l'aimer à nouveau alors qu'elle connaît la fin de leur histoire

Bref du ciné français à gerber. ( désolé, assez en colère après le cinéma Français ces derniers temps, incapable d'évoluer, de grandir, de proposer autre chose...)[/quote]
Bref, c'est l'équivalent cinoche d'un roman de Marc Lévy, quoi.
Et comme la littérature française est aussi à gerber dans son ensembe...
il y a une certaine cohérence là dedans.

Tiens, histoire d'en rajouter une couche, vous avez vu la BA de l'adaptation très "inspirée" (hum...) de [b]Boule et Bill[/b] : [url="http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19476130&cfilm=134691.html"]http://www.allocine....ilm=134691.html[/url]

[quote]Perso je ne comprends pas. Qu'est ce qui n'a pas plus ? trop de scène bourrin? pas de nanas à presque à poile pour se rincer l'oeil? pas de mecs en collant bleu pour donner des claques? pas de valeurs ni de moral ? un miroir de leur société qu'ils détestent voir car trop réelle? [/quote]
Ben... oui, il y a de ça... et de tant d'autres choses dans tant d'autres films.
L'Amérique est un pays, répétons-le, qui préfère se voir tel qu'il aimerait être plutôt que tel qu'il est vraiment.
L'Amérique rêve une amérique virtuelle et fantasmée par l'intermédiaire de son cinéma grand public :

- la famille est un refuge bienheureux contre les menaces extérieures, qui peuvent être la méchante maîtresse (Liaison fatale) ou la méchante nounou (La main sur le berceau) ou le méchant voisin terroriste (Arlington Road) ou le méchant français qui fait joujou avec des bombes atomiques (Godzilla) ou tout autre étranger qui roule les rrrrr...

- le président est un type génial et très compétent, l'homme providentiel qui combat des aliens (Independance Day) ou des terrosistes (Air Force One) ou tombe amoureux d'une charmante militante écolo-gauchiste (Le président et Miss Wade).

- les militaires sont tous des braves types qui combattent l'Axe du Mal et nous protègent.

- le FBI ne comptent que des agents d'élite, traquant tueurs en série retors au QI de 185 et conspirations diverses.

- le système juridique US est le nec plus ultra et les tribunaux les lieux de la justice bien rendue. Les salauds vont en taule, les victimes sont indemnisées.

- la religion est bonne car elle permet à l'individu de s'affirmer sur des bases solides et mène à la fameuse [u]rédemption[/u] !

- les ados sont mignons tout plein, un peu cons certes mais au final finissent pas comprendre "les choses de la vie". Et mettent une semaine (voir un mois, voir plus) pour oser s'embrasser.

- il y a toujours une morale à tirer de la vie, des épreuves qui nous rendent plus forts et plus compatissants...

Etc...
Etc...
Ad nauseum.

Ca, c'est pour les blockbusters de propagande.



Maintenant, le cinéma indépendant US nous dit (comme c'est curieux !) des choses bien différentes :

Que la famille est le milieu pathogène universel (Happiness et autres films de Todd Solondz, Thumbsuscker, etc...), foyer de névroses, de déséquilibre mental, de vices cachés, de squelettes moisis dans les placards, voir d'inceste et de pédophilie.

Que le président est souvent un ignorant arrogant et/ou un incompétent, vendu aux lobbys et dont le prestige de sa fonction (toute symbolique !) cache mal son pathétisme et son rôle de pion sur l'échiquier du pays.

Que les militaires sont autant des bourreaux que des victimes, entre humiliations données et traumatismes reçus...

Que les agents du FBI sont avant tout des fonctionnaires, donc alourdis par les procédures, et pas fichus d'empêcher une menace terroriste pourtant prévue de longue date (remember 11 septembre !)

Que le système juridique est comme tout le reste aux USA : à la merci du billet de banque et les erreurs judiciaires ne sont pas rares.

Que la religion et son dogmatisme gaga mène souvent à l'intolérance et à la violence.

Que les ados sont paumés, dépressifs, déboussolés, pris pour des cons, ne pensent qu'au cul et à la frustration qui va avec, s'adonnent à l'alcool et méprisent (avec raison) les leçons de vie naïves et simplistes que l'on retrouve...
dans les blockbusters justement !
La boucle est bouclée [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/wink.gif[/img]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon ben je confirme hein... Astérix Et Obélix au service de sa majesté est l'une des plus belles bouses que j'ai pu voir récemment.
J'étais déjà pas chaud pour le voir mais un fâcheux concours de circonstance nous a rabattu sur ce film pour passer le temps avec 2 amis. Si vous vous retrouvez dans la même situation que moi, optez plus surement pour une belotte à trois, ça sera toujours moins bancal et plus rigolo que ce film...

Pour Dredd j'avoue être hyper sceptique, mais je vais finir par me laisser tenter avec vos commentaires...


Et tant que j'y suis à parler chefs d'oeuvres du cinéma, je suis allé voir le dernier Die Hard. Le résultat est plutôt correct si vous avez oublié à quoi ressemblent les vrais. Avec un peu de nostalgie, quelques références et autres vannes bien placées, le film arrive même à faire passer un bon moment. Rien de plus cependant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors pour Dredd, faut bien prendre en compte le personnage pour apprécier le film. Ce n'est absolument pas fin,ni subtile. Mais de l'autre c'est carré et réfléchi. J'espérais une suite, vu que le film cartonne en vidéo, mais visiblement ça ne se fera pas dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='The_PoP' timestamp='1361797040' post='162332']
Ben Dredd j'aimais bien celui avec Stallone moi :)

Tapez pas ! :)
[/quote]

Le film passait, mais c'était tout. la petite dose d'humour à la noix avec son side kick était vraiment pourri. Là j'ai vraiment eut l'impression de revenir à un truc crade, violent, sans moral ni valeur à part celle du dredd. Et Urban joue bien mieux le perso que stallone qui était encore dans demolition man.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ok ok... je vais essayer de le voir alors :)

J'aime bien quand on me pousse à voir ce genre de films, d'habitude c'est plutôt moi qui défends ce genre de trucs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors moi j'ai enfin plus de gosses et j'ai pu enfin voir "Django" !!!
Bon moi j'adore. j'ai été super content que Chrisophe Waltz ai l'oscar du meilleur second role ! Il est enorme. J'adore le "Desolé Djago, j'ai pas pu résister."

Sinon j'ai vu hier Terminator 4. Et mise à part une fin débile et totalement irréaliste, je trouve le film pas mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yo !

Alors je sors d'un film qui m'a vraiment surpris : Flight.

Caché au milieu de 3 films oscarisé plus un block buster pour gamin, je pense que ce film risque de ne pas avoir les entrées qu'il mérite alors je vais en rajouté un peu.

Ce film est très bon et est complétement différent de ce qui est vendu sur l'affiche et dans la bande annonce.

Ce film n'est, quasiment,[b] pas un film sur les crashs d'avion !!![/b]
En effet c'est un film sur... l'addiction à l'alcool. Et pas une addiction passagère. Le personnage de Denzel Washington est rien de moins qu'un alcoolique pur et dure qui biberonne de la vodka à 9h du matin !!!

Et en ca le film est vraiment bien foutu. En disant très boin j'en rajoute un peu mais il est vraiment bien foutu et vraiment très dure. On ne sait quoi penser d'un typoe qui sauve pleins de vies mais qui pilote en étant sous coke et sous 2g d'alccol. J'aurai tendance à trouver ce film plus difficile à digérer qu'un Django les têtes éclates à gogos. Ici ca rappel forcement quelqu'un et c'est dure à voir.
Et la cerise sur le gateau c'est la présence de la SUBLIME Kelly Reilly (ah les poupées russes.. j'ai faillit tombé amoureux durant la séance). Dans un role en retrait, elle arrive à faire une droguée magnifique... On comprend pourquoi Denzel tombe amoureux...

Bon pour etre honnete cette histoire d'amour est un peu sortie de nulle part mais cela n'enlève pas la dureté du film et son traitement plus que bon du problème de l'alcoolisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marrant tout le monde dit du bien de flight et la promo est totalement nul à chier ou l'on a l'impression d'avoir encore une histoire d'avion en perdition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui je suis bien d'accord. L'affiche est pas terrible et la BA donne exactement cette impression.

D'ailleurs pour la petiute histoire, au début moi je voulais voirs Lincoln ou Ganster Squad mais madame m'a dit : on deja vu suffisament d'esclavage et de sang dans Djangao (vu dimanche) alors on va voir un truc tranquille...

Et bien finalement j'ai trouvé Flight plus "dur" que la violence visuel de Django.
Franchement voir Denzel Biberonné une vodka orange à 9h du mat dans une gourde... c'est pas facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='doll' timestamp='1361869764' post='162353']Marrant tout le monde dit du bien de flight [/quote]
Pas tout le monde.

Moi j'ai entendu des critiques dire que, outre son efficacité indéniable dans la réalisation, le gros problème du film était (encore et toujours dans les majors !) son message rédempteur, moraliste et simpliste made in Hollywood.
Maintenant je ne l'ai pas vu. Mais les critiques avaient l'air assez unanimes autour de la table à ce sujet, même ceux qui avaient plutôt aimé le film.
Le fait qu'il ne s'agisse pas d'un film spectaculaire sur un crash aérien n'est finalement pas le problème a priori. Il est plutôt dans la manière de traiter le vrai sujet du film.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moins que d'habitude je trouve.
Apres tout si tu vois un film sur un alcoolique et qu'il ne s'en sort jamais c'est pas vraiment un film non plus.

Certes il y a une morale mais il film sans moral c'est pas forcement le but quand on va voir ce genre de film...

Ca me fait rigoler des fois. Quand on va voir ce genre de film tourné par Robert Zemeckis et s'attendre à la fin de Requiem for a dreams c'est quand même soit un manque crucial de référence soit être sacrement utopique en pensant qu'un réalisateur et une maison de prod peuvent changer pour un film ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et pusi il a 5 étoiles chez première et surtout 2 étoiles chez les inrock !
Ca doit etre leur meilleur note pour un film de la paramount depuis au moins 10 ans

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[quote name='poseidon2' timestamp='1361882748' post='162364']
Moins que d'habitude je trouve.
Apres tout si tu vois un film sur un alcoolique et qu'il ne s'en sort jamais c'est pas vraiment un film non plus.[/quote]
Ah bon ? Donc un film qui n'a pas de conclusion heureuse ou de rédemption n'est pas un film ? [img]http://www.1001bd.com/forums_BD/public/style_emoticons/default/huh.gif[/img]

Dans[i] Leaving Las Vegas[/i], Nicholas Cage ne s'en sort pas et pourtant non seulement c'est un "vrai" film (sinon "what else" ?) mais je le considère comme un excellent film, vraiment culotté, jusqu'au-boutiste et sans aucun moralisme.
Mais ce n'est pas un film de major et... je suis souvent un des seuls à le défendre, tant la plupart des gens sont habitués au traitement édifiant (et aimable) hollywoodien et que ça les gêne aussi, probablement, de voir un type prenant la décision de se tuer à l'alcool et ne plus rien espérer.

Plus généralement, je me méfie toujours énormément des films hollywoodiens qui évoquent le problème de l'alcoolisme.
Je trouve souvent ces films insupportables. J'ai connu de vrais alcooliques et ce qui est montré dans ces films en est assez éloigné.
C'est souvent traité de manière caricaturale, moralisatrice, pesamment didactique (un cours digne d'une réunion des AA) et avec, au final, l'alcoolique qui est sauvé de son addiction par l'amour (ben voyons !) et retrouve le respect de soi au bout d'une heure et demie.


[quote]Ca me fait rigoler des fois. Quand on va voir ce genre de film tourné par Robert Zemeckis et s'attendre à la fin de Requiem for a dreams c'est quand même soit un manque crucial de référence soit être sacrement utopique en pensant qu'un réalisateur et une maison de prod peuvent changer pour un film ;)[/quote]
Il existe des sujets, pour moi, qui ne devraient pas être traités par des majors... ou certains réalisateurs.
S'ils n'ont pas [u]l'honnêteté[/u] de montrer la complexité de certains problèmes (qui ne trouvent pas leur résolution dans des morales convenues et des recettes toutes faites) et préfèrent avoir une approche édifiante et moralisatrice, qu'ils ne le fassent pas.
Je ne vois pas pourquoi je devrais accepter ce genre d'approche sous prétexte que des réalisateurs viennent de l'entertenainement.

Y aurait-t-il alors une "manière entertainement" de parler de la drogue, de la prostitution, de la pédophilie, du sida" et "une manière non-entertainement" ?
Une version light et une version non allégée, comme pour l'alimentation ?
Probablement si, pour la prostitution, on compare Leaving Las Vegas (encore) et Pretty Woman !
Sauf que Pretty Woman, c'est un conte de fées.
Et quand au sida et les problèmes qui lui sont liés, je me rappelle que [i]Philadephia[/i] (produit par une major et on l'on retrouve d'ailleurs Denzel, qui joue souvent dans ce type de films d'ailleurs) en donne une vision proprement ahurissante, là encore édifiante, pleine de bons sentiments et pire encore : grandiloquente ! (la scène où Hanks le condamné écoute, extatique, un opéra est un sommet de débilité rarement atteint).
Je me souviens que j'étais très gêné dans la salle. Mais bizarrement, les autres gens avaient l'air de trouver ça acceptable et même émouvant.

Je ne vois pas comment je pourrais cautionner de telles approches hollywoodiennes pour de tels sujets sous prétexte qu'on n'est pas dans [i]Requiem for a dream[/i].

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'étais sur que tu monterais encore sur tes grands chevaux. ;) On ne va pas revenir sur des discussions qu'on a déja eu sur le cinéma de divertissement.
Je dis juste que quand on va voir un Zemeckis on sait globalement à quoi s'attendre. Et la pourtant il m'a même surpris car pour spoiler un peu : [spoiler]Mine de rien pour que Denzel puisse se sortir de l'alcool il faut.. qu'il fasse 6 ans de taules. Alors certes il avoue être alcoolique mais il nous montre quand même un film ou il est fière d'être alcoolique. Il nous montre un anti héros qui met de la vodka dans son jus d'orange le matin, qui fait partir sa copine tellement l'envi de picoler est plus fort que son amour pour elle et qui sort d'une réunion d'alcoolique anonyme pour allez dans le première bar qu'il voit. Quoi que fasse ses amis il n'en a rien à faire et il picole, c'est plus fort que lui et est obligé de prendre de la coke pour avoir les idées clair et piloter "comme il faut" [/spoiler]
Je ne vois pas ce que cela a d'un traitement "americanisé" d'un problème comme l'est l'alcoolisme. C'est pas comme s'il faisait une cure chez les mormons de 3 jours et était guérit.....

Et puis il y a Kelly Reilly :rolleyes: :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...