Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Outsider communication
Scenariste: Natsume Tsuno Dessinateur: Natsume Tsuno Editeur: Hana
The critique de TheOtaku : 

Bon alors ce yaoi a beaucoup de points positifs, mais aussi quelques points négatifs, donc commençons par les points les plus négatifs.

Déjà il manque une chose très importante à ce manga… il manque des retournements de situation. Le vrai problème est que, si dans certains cas, c'est positif, ici on ne peut absolument RIEN prévoir, ni la réaction des gens, ni qui sera le '' méchant '' et même pas les problèmes qu'ils vont avoir. Parce qu'il n'y en a pas, aucune réaction chez leur entourage, pas de '' méchant '' et pas vraiment de vrai problème. RIEN ! Il ne se passe pas réellement grand-chose à part bien sûr le fait que bah entre un gentil délinquant, Seki, et un intello insociable, Iwashiro, c'est difficile de s'entendre au début mais ensuite ... le VIDE.



 



Je m'attendais à plus de vraies réactions de la part des amis de Seki mais non, puis on nous laisse espérer en voyant le petit flashback de l'enfance de Seki mais rien de plus, on en entend plus parler, puis du côté de Iwashiro bah rien on n'entend pas parler des parents et puis le grand frère délinquant bah oui, mais non en faîte, on nous le présente pour rien. Donc oui j'ai été déçu avec CE point négatif. En point négatif, il y a aussi le fait que bah je trouve que tout va trop vite, c'est un one-shot, on pourrait me dire, mais ce n'est pas une excuse, mais bon ça va quand même.



 



Sinon bah oui il y a des points positifs. J'ai beaucoup aimé les dessins, des traits fins et doux, des yeux et des cheveux, pour un style manga bien sûr, plutôt bien fait, et puis de jolis arrières plans, vraiment j'ai trouvé les dessins assez beaux et bien fait pour un manga. J'ai aussi bien aimé le côté gentil délinquant et intello insociable, ça change un peu. Et puis si l'histoire avait un vrai fond, si elle avait été plus recherchée et surtout si elle allait un peu moins vite,  avec 1 ou 2 tomes de plus, je pense que cela aurait donné un manga réellement bien. 



 



Bon pour faire simple ce yaoi manque d'une réelle histoire, il va trop vite, mais les dessins sont vraiment beaux et l'intrigue choisie est vraiment bien, selon moi. 
Note :
  • 0 réponse

Demon lord & one room hero t4
Scenariste: toufu Dessinateur: toufu Editeur: Meian
Quatrième tome et fin de premier cycle pour notre "one room hero". Fin de cycle introductif on pourra dire. 

En effet, ce tome marque la fin des combats entre notre ancienne équipe (pas de spoil, c'est globalement sur la couverture hein 😉 ). Il marque surtout le retour au premier plan de notre héros qui s'en serait bien passé. 

Un bon tome de fin de cycle. Les combats sont balaises, les personnages nous expliquent bien tant leurs différences que les souvenirs qu'ils peuvent avoir de leurs vies passées et des pistes pour la suite sont ouvertes.

On rigole bien avec un Demon toujours aussi décalé et des héros qui se tapent dessus plus pour rigoler qu'autre chose.

Un bon manga de détente
Note :
  • 0 réponse

La fortune des Winczlav t2 : Tome et Lisa 1910
Scenariste: Jean Van Hamme Dessinateur: Philippe Berthet Editeur: Dupuis
En voila un excellent tome !

Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que   Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. 

Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. 

La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial.

Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet.

Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo !
Note :
  • 2 réponses

L'amie de ma fille t1&2
Scenariste: Asami Hagiwara Dessinateur: Asami Hagiwara Editeur: Meian
En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo).

En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ?

C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions.

C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie.

Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga.

À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.

 
Note :
  • 0 réponse

Jukebox hotel T2
Scenariste: Tom Graffin Dessinateur: Marie Duvoisin Editeur: Grand Angle
Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. 

Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout.

 On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. 

J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente…
Note :
  • 0 réponse

14 juillet - Destins d'une révolution
Scenariste: Herve Pauvert Dessinateur: Cecile Chicault Editeur: Delcourt
Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis.
14 juillet donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques.
Note :
  • 0 réponse

Raptor
Scenariste: Dave McKean Dessinateur: Dave McKean Editeur: Futuropolis
On va être honnête. En première lecture, j'étais très loin d'avoir tout compris. J'ai même failli arrêter au tout début tellement je ne comprenais rien.

Rarement, je n'avais autant eu envie de relire un album dans l'unique but de vérifier que j'avais compris quelque chose. Le vrai pouvoir de Dave McKean est surement là : Réussir à faire quelque chose de vraiment différent, visuellement parlant que cela fait très peur en première lecture, mais de le faire tellement bien que l'on est envouté et qu'en terminant l'album, on les rouvre pour une deuxième lecture.

Alors cela ne plaira pas à tout le monde, c'est clair. Mais il sera impossible de nier le travail et la qualité graphique.

Je ne vous en dirais pas trop (en partie parce que j'ai toujours peur de ne pas avoir saisi toute la profondeur du récit) mais j'encourage toutes les âmes aventureuses et amatrices d'expérience graphique à foncer sur cet "album" de Dave McKean... et de venir me dire s'ils ont adoré... ou détesté.

 
Note :
  • 7 réponses

Butterfly beast II tome 3
Scenariste: NAGATE Yuka Dessinateur: NAGATE Yuka Editeur: Mangetsu
Kazuma passe à l’action, il compte bien se servir des chrétiens prêts à mourir pour leur foi pour envahir Yoshiwara et lancer une insurrection contre le shogunat. Mais Jin’emon semble avoir anticipé ses actions, l’affrontement est inévitable.

Un tome de combats et de règlements de compte (physiques et verbaux), on en apprend beaucoup sur les différents personnages et leur psychologie. Le graphisme est aussi précis que la lame d’un samouraï, chaque personnage semble prêt à aller au bout de ses convictions, il n’y a aucun temps mort. Une très bonne série finie en 5 tomes.
Note :
  • 0 réponse

New love, new life tomes 1 et 2
Scenariste: NEMU Yoko Dessinateur: NEMU Yoko Editeur: Kana
On a découvert NEMU Yoko avec sa série first job, new life dont vous pouvez retrouver les critiques ici (tomes 1 et 2) et ici (tome4). L’histoire de New love new life se situe dans la même entreprise mais se déroule à l’arrivée de Momoko (une collègue de Tama). Il est dommage que les séries ne soient pas sorties dans l’ordre en France car si vous avez lu First job, new life vous aurez forcément des informations sur certaines relations. Pour information les 2 séries font parties d’une trilogie, la publication de la dernière n’est pas encore prévue en France.

La jeune Momoko veut devenir illustratrice, elle est embauchée dans une agence de design et se rend compte que celle-ci est spécialisée dans les affiches de pachinko. Entre sa déception de ne pas faire vraiment ce qu’elle veut et le rythme acharné du travail (les heures supplémentaires, la tension, dormir sur place parfois…) elle se demande si elle ne va pas démissionner. En plus, cette vie de dingue l’empêche de mener une relation amoureuse normale et elle ne voit plus son petit ami que pour se reposer…

Une nouvelle fois, on retrouve le monde très particulier des entreprises japonaises avec des employés qui n’ont quasiment plus de vie. Un point que l’on pourrait croire exagéré mais qui doit être assez juste vu le nombre de mangas qui en parle : même dans les isekai, nombreux sont les réincarnés qui sont morts d’épuisement au travail !! Si l’auteur se concentre plus sur la difficulté d’avoir une vie privée et une relation amoureuse lorsque l’on travaille dans une telle société, elle ne manque pas non plus de mettre en avant tous les points positifs : l’ambiance, la solidarité et l’humour. Une série agréable et sympathique finie en 3 tomes.
Note :
  • 1 réponse

Donjon monsters tome 15 - Les poupoutpapillonneurs
Scenariste: Joann Sfar & Lewis Trondheim Dessinateur: Juanungo Editeur: Delcourt
Après l'excellent tome précédent intitulé La bière supérieure, c'est avec plaisir que je découvre ce nouvel épisode de la grande saga Donjons Monsters. Joann Sfar et Lewis Trondheim étoffent encore leur univers, avec un album autour de la magie. Les lecteurs fans de la série seront contents de retrouver le fameux sortilège Poupoutpapillon qui sera la clé de la réussite des aventures des jeunes apprentis sorciers. Les dialogues sont souvent bien trouvés et très amusants dans les répliques, surtout celle d’Horous le père d’un jeune apprenti. Juanungo rejoint les nombreux dessinateurs qui ont œuvré sur cette série ou un autre spin-off de Donjon. Son style reste dans la continuité, avec des animaux caricaturés.
Les amateurs de la série trouveront leur compte avec ce nouvel épisode qui réserve quelques bons moments de lecture et d’amusements. Les récits en one shot permettent aux nouveaux lecteurs de découvrir cette série qui a déjà fait ses preuves.

 
Note :
  • 2 réponses

17-21
Scenariste: FUJIMOTO Tatsuki Dessinateur: FUJIMOTO Tatsuki Editeur: Kaze
1er volume de l’anthologie de Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Fire Punch et Chainsaw man.

Opposé d’abord à la publication de ces œuvres de jeunesse qu’il a dessinées entre 17 et 21 ans (d’où le titre), Tatsuki Fujimoto a finalement changé d’avis après avoir publié Look back. Ce premier volume comporte 4 histoires courtes ; deux poules au fond du jardin relate une invasion extra-terrestre et la survie de 2 humains, elle a été écrite avant son entrée à l’université. Les 3 autre mélange amour, fantastique et action.

Il est intéressant de voir que depuis ses débuts, il avait déjà un sens du scenario, des idées originales avec toujours une pointe de fantastique. Les expressions des personnages étaient nettes, travaillées et l’on voit que dans l’agencement des images et l’arrière-plan il y a eu une évolution (en bien). Chaque histoire est complète avec une vraie chute, chaque histoire est réussie !

Quand on voit ses œuvres du début et leur qualité, on ne peut que confirmer le talent de Tatsuki Fujimoto et l’on comprend qu’il soit en train de devenir une star du manga.
Note :
  • 1 réponse

Lastman Heroes : Richard Aldana revient en animé !
Mais seulement si on lui file un coup de pouce.

Notre star de la boxe revient pour une deuxième saison en animé et en financement participatif sur KissKissBankBank :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/crowdfunding-lastman-heroes

Ceux qui ont aimé la saison 1 ne devraient pas etre dessus.

Moi j'en sis. À savoir si je craque pour le DVD....

 

 
  • 2 réponses

Yakari - Tome 42 - La colère de Thathanka
Scenariste: Xavier Giacometti Dessinateur: Derib Editeur: Le Lombard
Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ouvert un Yakari. 

Il ne m'a pas fallut 2 minutes pour y replonger avec délice, en grand enfant que je suis. L'amateur de bd lui, n'a pu que constater avec plaisir ce qui différencie certaines productions jeunesse des autres tant le dessin de Derib est uné réussite à tous les niveaux, illustrant sans caricaturer, proposant des variétés de décors, de personnages, d'animaux et de situations allant du simple au détaillé avec plaisir. 

Côté scénario, si Xavier Giacometti à pris la relève de Job depuis le tome 41, il est toutefois dans la continuité de ce qui a fait le succès de Yakari : des histoires simples mais cohérentes, délivrant un message positif et permettant de mettre en scène une grande variété de personnages. 

 

J'en redemande, Yakari semble éternel.
Note :
  • 4 réponses

Kengan ashura t19-20
Scenariste: Sandrovich Yabako Dessinateur: Daromeon Editeur: Meian
Suite et fin du deuxième tour du tournoi kengan avec les 8 finalistes qui sortent enfin du lot. ET pour ces derniers combats du second tour, on a encore droit a des combats impressionnants ou 'on se rend compte que les combats tiennent, pour beaucoup, à pas grand-chose.

On approfondit les derniers personnages, via leurs styles respectifs ou leur passés. Encore une fois les surprises sont au rendez-vous et les champions d'hier ne seront pas forcément ceux de demain.

Ah mon grand étonnement, notre patron d'entreprise débutant se montre être plus intéressant qu'un simple figurant et nous laisse imaginer une fin de partie aussi intéressante en coulisse que dans l'arène.

Plus que sept tomes pour terminer le tournoi. Et je ne pensais pas dire cela un jour mais... cela me semble peu !
Note :
  • 0 réponse

L'antre Ki-oon (pop store) du 26 mai au 5 juin à Paris, galerie Joseph Charlot
Bonjour,

Deuxième édition, deux fois plus d’espace, deux fois plus de décors et des nouvelles animations inédites !

Après une première incursion : le puissant Cthulhu sera de retour à Paris du 26 mai au 5 juin 2022, scrutant les infidèles de son regard implacable, et il ne sera pas seul...
Le grand (et beau) héros Himmel vous accueillera grandeur nature sur son piédestal, pendant que Deku et Shigaraki vous toiseront de toute la hauteur... de leur monticule d’écrans !
 
Côté animations ?
D’incroyables impressions lenticulaires vous permettront de découvrir les planches de certains titres comme vous ne les avez jamais vues : des crayonnés au rendu final... en un pas de côté !
Denki, le héros le plus survolté de My Hero Academia, n’a pas dit son dernier mot et sera de retour avec sa fameuse épreuve du « fil chaud » à vous décoller le cuir chevelu : prêt à relever le défi ?
De son côté, l’un des exorcistes les plus excentriques de Jujutsu Kaisen, Todo Aoi, vous rappellera sa passion pour les idoles dans un challenge où votre sens du rythme et le bon claquement de main feront de vous son « best friend » pour la vie !
Enfin, de nouvelles planches issues de nos licences-phares seront exposées et raviront les fans de My Hero Academia, Jujutsu Kaisen, Frieren ou encore des Chefs d’œuvre de Lovecraft.
 
Côté rencontre ?
SHONEN, l’auteur d’Outlaw Players dont la prépublication est attendue de pied ferme au Japon, sera en dédicace aux horaires suivants :
    * Vendredi 27/05 de 15 h à 19 h 
    * Samedi 28/05 de 14 h à 18 h 
    * Dimanche 29/05 de 14 h à 18 h 
    * Lundi 30/05 de 15 h à 19 h 
    * Mardi 31/05 de 15 h à 19 h 
 
Bien entendu, vous y ferez votre moisson de goodies et pourrez retrouver en vente les grands titres de notre catalogue !

 

INFOS PRATIQUES
L’Antre Ki-oon
De 10 h à 19 h 30
Galerie Joseph Charlot
66 rue Charlot - 75003 Paris
Métro : Oberkampf / Filles du Calvaire / Temple
 
  • 2 réponses

Chilin life in another world T5
Scenariste: Akine Itomachi Dessinateur: Akine Itomachi Editeur: Meian
Ce qui est bien avec ce manga, c'est qu'il ne se renie en aucun cas. 

Dans l'effervescence habituelle des mangas et particulièrement au milieu de l'étrange bataille loufoque qui se produit dans ce tome 5. Furio reste d'un zen absolu ce qui nous donne un manga reposant. Un manga ou les différents personnages sont plus tournés autour du développement personnel et de l'acceptation des autres plus que dans la recherche à l'exploit.

Les amateurs de shonen survitaminés n'y trouveront surement pas leurs compte, mais moi je dois avouer que plus le temps passe, plus ces oasis de détentes me plaisent.

Vivement la suite !
Note :
  • 1 réponse

U4 : Khronos (fin)
Scenariste: Denis Lapierre / Pierre-Paul Renders Dessinateur: Denis Lapière Editeur: Dupuis
Attention, spoiler à venir. Trop difficile sur un tome de conclusion de ne pas en dire un peu !

Bon, on ne va pas trop se le cacher, je suis un peu déçu par cette fin d'histoire. 

Déçu pour plusieurs raisons : déjà par l'aspect un peu facile de ce qui arrive à Kordiwen. Je vous laisserai juge, je suis surement un peu trop 'adulte" de ce côté la. Mais en fait surtout déçu par l'arrêt de cette temporalité. En effet, nos héros réussissent finalement à trouver un équilibre et du bonheur ans cette horreur, tout cela pour que tous s'efface. Ça fait vraiment bizarre, d'autant plus que Denis Lapierre met bien en avant l'évolution des personnages dans ce tome 4 pour globalement tout jeter après.  Il manque une ouverture. Une possibilité de se dire qu'en fait ils continuent leurs vies par ailleurs, dans un univers parallèle ou un truc dans le genre. 

Il manque aussi des explications. À quoi ont donc servi les "pouvoirs" de Yannis ? Pourquoi ce comportement des adultes restants ? Comment expliquer qu'un médecin de ville ait trouvé le bon vaccin en testant des trucs et que l'état n'ait toujours pas trouvé ?

Pas de mal de points qui m'ont un peu gâcher la fin d'une histoire au demeurant très sympathique. À réserver à des jeunes qui se posent moins de questions surement. 

 
Note :
  • 0 réponse

Carbone & Silicium, édition or noir
Scenariste: Mathieu Bablet Dessinateur: Mathieu Bablet Editeur: Ankama
Ce récit de science-fiction reprend des thématiques fortes de notre génération comme la pollution, la politique, la vie, la mort ou bien les problèmes liés aux androïdes trop proches des humains. Cette vision nous est donnée à travers le regard des deux premiers modèles d'androïdes qui survivent sur plusieurs siècles et peuvent ainsi partager leur analyse de l'espèce humaine. Le récit se veut contemplatif à travers leurs yeux et l'auteur prend le temps de développer son intrigue avec très peu de scènes d'action. Carbone et Silicium développent des émotions humaines en opposition avec les hommes qui sont de plus en plus connectés aux machines ou avec des membres robotisés.  
Cette version or noir est la première bande dessinée que je lis avec cette technique où les planches sont en noir et blanc avec des cases sur fond noir avec un trait de couleur or ou même parfois la couleur or prend le dessus avec les traits des contours en noir. L’effet est vraiment saisissant pour cette édition très soignée. Toutes les parties de l’histoire se déroulant dans le réseau sont en or et noir, ce sont les cases de couleurs cuivrées dans la version d’origine.
Carbone & Silicium est une œuvre de science-fiction forte et référente du genre. Cette version or noir en édition limitée, nous permet de découvrir ou de redécouvrir cette excellente bande dessinée et de profiter des dessins.
Note :
  • 8 réponses

Les 5 terres tome 8 - Plus morte que morte
Scenariste: Lewelyn Dessinateur: Jérôme Lereculey Editeur: Delcourt
Les trois scénaristes David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong mettent en place plusieurs intrigues à suivre au royaume des singes, dans ce deuxième cycle de 5 Terres. Le tome précédent s’est terminé sur un cliffhanger qui va déclencher la mise en place d'un conflit entre deux clans d’Alysandra. Le clan Le Sistre passe à l'offensive avec une petite armée en alerte dans les rues de la citée. En parallèle, la jeune princesse Keona essaie de trouver sa place dans le gouvernement, alors qu'elle vient d'être libérée. D'autres intrigues moins signifiantes nous proposent de suivre Thori une ancienne combattante mais aussi deux jeunes singes perdues dans la jungle alors que leur guide s'est enfui et deux autres jeunes ramasseurs d'escargots. Les auteurs assurent un rythme efficace et l'on ne s'ennuie pas un seul instant avec toutes ses histoires à suivre. Les dessins de Jérôme Lereculey sont parfaits avec plus de scènes d'action dont des pages muettes assez intenses en fin d'album.
Ce deuxième tome du cycle de Lys a bien installé le contexte politique de la terre des singes et la guerre des clans. La série 5 Terres est une excellente série avec des tomes mouvementés. Deux autres tomes sont attendus cette année pour le mois d’aout et en décembre.
Note :
  • 6 réponses

Récré A3 - Tome 2 - Otto Largue et Goldo Tombe
Scenariste: Sylxx Dessinateur: Yockwan Editeur: Soleil
L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié.

Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu.
Note :
  • 0 réponse

Clebs - Tome 2 -Il était une fois dans l'os
Scenariste: Olivier Supiot Dessinateur: Olivier Supiot Editeur: Soleil
Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile.

Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde.

Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. 

Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là.

 

Bref. Ce n'était pas pour moi.
Note :
  • 0 réponse

Isekai gourmets tome 1
Scenariste: SHIMOMURA Tomohiro Dessinateur: TSUKISHIMA Sato Editeur: Soleil
Ici aucun personnage n’est passé d’un monde à un autre, non, il s’agit juste d’un groupe d’aventuriers à la recherche du trésor absolu « la couronne de la sagesse » qui exaucerait n’importe quel souhait, qui se retrouve un jour en possession d’une mappe mystérieuse qui permet d’invoquer des aliments une fois par jour. Ce sont les aliments qui sont invoqués et qui viennent d’un autre monde !!

Les aventuriers doivent formuler un souhait, mais attention, car si leurs souhaits ne vont pas dans le même sens il peut y avoir des surprises !! Ce qui est intéressant, c’est la façon dont nos héros découvrent les aliments de notre monde car bien sûr, ce ne sont pas des produits naturels qu’ils reçoivent, mais des produits travaillés : un pot de glace, de la sauce en bouteille, des maquereaux en conserve… ils se retrouvent donc en présence d’emballages et de matériaux inconnus, ne savent pas comment les ouvrir, ni comment les manger et bien sûr ne peuvent pas lire les étiquettes !!

Après côté aventure, le manga est composé de courts chapitres avec une petite évolution sur leur recherche de la couronne mais ce n’est pas vraiment le sujet qui est mis en avant. Le manga est donc humoristique, et même si l’idée est sympathique je me disais en le lisant que cela pouvait vite devenir lassant, ce que les auteurs ont dû également penser car ils ont eu la bonne idée de finir la série en 3 tomes !! Une série divertissante sans prise de tête !
Note :
  • 0 réponse

Malcolm Max tome 3 - Projet nightfall
Scenariste: Peter Menniger Dessinateur: Ingo Römling Editeur: Delcourt
Ce troisième clôture le premier cycle des enquêtes fantastiques de Malcolm Max et sa partenaire Charisma. Peter Menniger utilise dans cette fiction, des faits historiques ainsi que des personnages historiques ou leurs inventions. L’époque victorienne se prête bien au récit steampunk pour les décors et contexte historiques. Ce dernier tome reste toujours aussi verbeux avec peut-être trop de dialogues ou de phylactères narratifs qui perturbent un peu la fluidité de la lecture. Après ces nombreux dialogues sont souvent l'occasion pour l'auteur d'apporter des touches d'humour, surtout avec les dialogues de la reine Victoria. Sinon ce dernier tome vous réserve beaucoup d'action avec la résolution de l'enquête et des combats contre des humanoïdes, des fantômes et la force de Charisma la demi-vampire.
Ingo Römling assure une partie graphique très plaisante et qui se démarque des productions du même genre en bande dessinée. L'album se termine par quelques références sur les personnages et lieux qui apparaissent dans cet épisode.
Cette trilogie est un mélange des genres avec l’enquête policière proche de celle de Sherlock Holmes pendant la même époque et le fantastique apporte l’originalité au récit.

 
Note :
  • 0 réponse

Ascender t4 (fin)
Scenariste: Jeff Lemire Dessinateur: Dustin Nguyen Editeur: Urban Comics
Ça y est, cette fois, c'est la fin. Pas de surprise sortie du chapeau, Jeff Lemire et Dustin Nguyen ferme l'aventure de Tim-21 avec ce tome 4 d'Ascender.

Et c'est bien ce qui est marquant dans ce quatrième et dernier tome : le fait que ce dernier opus soit la conclusion non pas d'Ascender mais bien des deux séries. Et c'est ce qui est excellent, car on a enfin toutes les informations nécessaires à joindre les deux bouts, mais aussi ce qui va, si vous voulez l'apprécier à sa juste valeur, vous demander de tout relire 🙂 Ou faire travailler votre mémoire. 

Reste que ce tome 4 est une vraie et belle conclusion. Jeff Lemire réussit à se sortir de son délire magico-technologique de belle façon, c'est-à-dire sans trop entrer dans des explications fumeuses, tout en conservant un niveau d'explication satisfaisant. Dustin Ngueyn est, quant à lui, toujours aussi bon dans son registre et nous propose des planches sublime avec le combat final en apothéose. 

Une fin d'aventure comme on les aimes pour un space opéra sur 10 tomes qui restera hors norme.
Note :
  • 4 réponses

Tant que nous sommes vivants
Scenariste: Frédéric Bihel adapté de Anne-Laure Bondoux Dessinateur: Frédéric Bihel Editeur: Futuropolis
Bon alors comme d'habitude, je ne connais pas le roman de Anne-Laure Bondoux. Je ne pourrais donc juger ce qui est du domaine de l'adaptation ou du domaine du roman.

Je jugerai ainsi l'ensemble. Et un ensemble bien sympathique. Graphiquement déjà avec un album comme on en voit de moins en moins, tout au crayon. Ce style donne un aspect désuet qui convient très bien au conte que l'on est en train de lire.

Niveau scenario, cette histoire fait partie de ces trames ou l'auteur préfère laisser une part de la réflexion au lecteur, pour que chacun se fasse une idée. En effet, si notre auteur se consacre essentiellement sur les personnages principaux, sans nous éclairer sur le contexte, comme si celui-ci n'avait pas d'importance. Un choix délibéré et assumé de la part de l'autrice du roman, comme on le découvre en fin d'album. Un choix qui peut par contre être déconcertant quand on aime bien avoir toutes les cartes en mains.
Note :
  • 4 réponses

×
×
  • Créer...